Suivez-nous sur

National Championship

Ohio State, champion national 2014 en battant Oregon 42-20 !

Les Buckeyes de #4 Ohio State ont fait taire les bookmakers et remportent le premier CFP Championship Game de l’Histoire en s’imposant sur le score de 42-20 face aux Ducks de #2 Oregon.

Ohio State, champion national 2014 en battant Oregon 42-20 !

Les Buckeyes de #4 Ohio State ont fait taire les bookmakers et remportent le premier CFP Championship Game de l’Histoire en s’imposant sur le score de 42-20 au AT&T Stadium d’Arlington face aux Ducks de #2 Oregon.

Dominateur sur le plan athlétique des deux côtés du ballon, #4 Ohio State (14-1) n’a jamais laissé #2 Oregon (13-2) imposer son tempo dans ce match et a constamment ralenti le jeu offensif de Ducks limités à un 2/12 sur les 3ème tentatives.

Les Buckeyes ont également pu compter sur une exceptionnelle performance du sophomore RB Ezekiel Elliott, auteur de 246 yards au sol (nouveau record de la finale nationale) et 4 TDs et sur un solide match de leur 3ème quarterback, QB Cardale Jones (16/23, 242 yards, 1 TD et 1 INT et 38 yards au sol pour 1 TD), calme et serein dans les moments importants de cette rencontre (8/15 sur 3rd downs et 3/3 sur 4th downs) pour la 3ème titularisation de sa carrière.

WR Corey Smith et RB Ezekiel Elliott

Avec ce succès et malgré 4 turnovers commis dans ce CFP Championship Game (3 fumbles et 1 interception), #4 Ohio State remporte le 8ème titre de champion national de son Histoire, le 1er depuis 2002. Après Nick Saban, coach Urban Meyer devient le second coach de l’Histoire du College Football à remporter le titre de champion national avec deux programmes différents. Il s’était imposé en 2006 et 2008 à la tête de Florida.

Malgré une fiche statistique à son avantage, le vainqueur du trophée Heisman 2014, QB Marcus Mariota (24/37, 333 yards, 2 TDs, 1 INT et 39 yards au sol), n’a pas été aussi étincelant qu’à l’habitude face à une défense agressive des Buckeyes. Le leader de l’attaque des Ducks n’a pas réussi le « big play » qui aurait pu faire basculer le momentum de ce match en faveur des champions de la conférence Pac-12.

Ce revers met fin à une série de 9 victoires consécutives d’un programme de #2 Oregon qui perd sa 2ème finale nationale en 5 ans.

Le film du match

Ce sont les Ducks qui ouvrent le bal avec un drive typique de la « Blur offense » : 11 jeux, 2 minutes 39 secondes pour un TD de WR Keanon Lowe sur une passe de 7 yards de QB Marcus Mariota. Le match est à peine commencé que #2 Oregon mène 7-0.

Puis, après un punt de chaque côté, #4 Ohio State frappe à son tour en égalisant à 7-7 au terme d’un long drive de 97 yards superbement dirigé par QB Cardale Jones et conclu par une puissante course de 33 yards de RB Ezekiel Elliott.

Dominée par l’agressivité du front four des Buckeyes et incapable de convertir ses 3ème tentatives à cause de « drop passes », l’attaque des Ducks dût rendre le ballon aux champions de la conférence Big Ten, qui en profitèrent immédiatement pour prendre les devants 14-7. Bien aidé par un interférence de passe de CB Troy Hill (Oregon) et par une course plein axe tout en puissance de RB Ezekiel Elliott, QB Cardale Jones prenait alors confiance. Il trouva TE Nick Vannett à l’entrée gauche de la end-zone pour un TD de 1 yard. Le 1er quart-temps se termina donc sur ce score à l’avantage des Buckeyes. #2 Oregon avait alors clairement un problème d’exécution face à la vitesse et la robustesse de la défense de #4 Ohio State.

QB Marcus Mariota, Oregon

Les Buckeyes auraient même pu prendre une avance de 2 possessions mais une erreur de communication entre QB Cardale Jones et RB Ezekiel Elliott força le running back de #4 Ohio State à commettre un fumble que la défense des Ducks récupéra. Mais voilà, ces derniers n’y arrivaient pas offensivement et échouèrent sur une 4th-and-goal à 1 yard de la ligne de la end-zone des Buckeyes. Et le festival de turnovers se poursuivit lorsque WR Corey Smith commit, à son tour, un fumble après une longue réception de 50 yards qui aurait pu mettre #4 Ohio State en excellente position.

Ce n’était que partie remise pour les Buckeyes. De plus en plus à l’aise, QB Cardale Jones réussit alors une passe de 45 yards pour le deep threat WR Devin Smith avant de marquer un TD lui-même sur une course de 1 yard. #4 Ohio State prenait une avance 21-7 et paraissait alors en total contrôle de ce match. Finalement, les deux équipes rentraient aux vestiaires avec un score de 21-10 en faveur des Buckeyes, K Aidan Schneider réussissant un FG en toute fin de second quart-temps.

La 2ème mi-temps débuta parfaitement pour les Buckeyes jusqu’à ce que WR Jalin Marshall (5 réceptions, 52 yards) relâcha une passe de QB Cardale Jones que s’empressa de récupérer ILB Danny Mattingly. 3ème turnover pour #4 Ohio State ! Et comme face à Florida State lors du Rose Bowl, #2 Oregon capitalisa rapidement sur cette erreur, RB/WR Byron Marshall (8 réceptions, 169 yards, 1 TD) captant une passe plein axe de QB Marcus Mariota sur le jeu suivant avant de filer inscrire un TD de 70 yards ! Boom, en deux jeux, les Ducks revenaient dans le match (21-17).

Et les Buckeyes continuèrent de se mettre des balles dans le pied. Sur la possession suivante, QB Cardale Jones commit sa première erreur du match : un fumble ressemblant étrangement à celui de QB Jameis Winston lors du dernier Rose Bowl. Les Ducks récupérèrent donc la possession du ballon. Toutefois, ils durent cette fois-ci se contenter d’un FG pour réduire l’écart à 21-20 en milieu de 3ème quart-temps. #4 Ohio State menait alors d’un point malgré 4 turnovers contre aucun pour #2 Oregon.

WR Jalin Marshall (Ohio State)

Le 3ème quart-temps se termina par plusieurs courses convaincantes de RB Ezekiel Elliott au milieu de la défense des Ducks. Le MVP offensif de ce match dépassa alors les 200 yards au sol pour inscrire son second TD de la soirée (28-20).

Le running back sophomore ajouta même son 3ème TD au sol de ce CFP Championship Game sur une course de 2 yards (35-20). #4 Ohio State reprenait 15 points d’avance mettant alors dos au mur une équipe de #2 Oregon incapable de stopper le jeu au sol des Buckeyes.

Le temps passait et rien ne semblait pouvoir empêcher les joueurs de coach Urban Mayer de remporter le titre national 2015. Incapable de convertir une 4ème tentative, les Ducks rendirent le ballon aux Buckeyes et l’inévitable RB Ezekiel « Zeke » Elliott réussira son 4ème TD au sol à 0:28 de la fin du match scellant le sort de ce CFP Championship Game en faveur de #4 Ohio State qui s’impose finalement 42-20.

On retiendra que QB Marcus Mariota a terminé sa carrière universitaire par une interception, sur le dernier jeu de cette rencontre.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

6 Commentaires

6 Comments

  1. Tuzzz

    13 janvier 2015 à 08h20

    J’étais le seul bookmaker de TBP a avoir parié sur les Buckeyes, mais pas dans des proportions pareilles! Belle leçon de football de la bande à Meyer et (encore) dommage pour les Ducks 🙂

  2. louvressac

    13 janvier 2015 à 08h47

    quel gachis ! mais quand on termine le match a 2/12 en 3th down et 0/2 en 4th down,alors qu’en face on en est respectivement a 8/15 et 3/3 on a rien a esperer….la tactique des buckeyes était simplissime,mais elle a parfaitement fonctionné du fait de l’incroyable performance de sa ligne offensive (ou selon le point de vue de l’extrème friabilité de la ligne défensive d’en face…..

  3. Loïc Baruteu

    13 janvier 2015 à 12h14

    J’ai vu que les premières minutes, je me disais qu’Oregon allait se régaler. Je suis assez surpris du résultat du coup, et il va y avoir un grand débat pour le QB titulaire l’an prochain à Ohio State j’imagine.

    J’avais pronostiqué 41-20, à un point près je suis bon. Même si c’était pour Oregon 🙂

  4. Luzoan

    13 janvier 2015 à 12h27

    Meyer est juste un grand coach, qui va faire de l’ ombre à Saban maintenant, les buckeyes méritent leur victoire tellement le match a été maitrisé.
    Sans les turnovers, je n’ ose imaginer le résultat…
    Il manque quelque chose aux Ducks encore: une grosse défense!
    Tant pis, on verra l’ an prochain!

  5. Tuzzz

    13 janvier 2015 à 19h11

    N’empêche, qui aurait pu croire en début de saison que le champion national viendrait de la Big Ten? 🙂

  6. Ben

    14 janvier 2015 à 00h58

    Je viens de finir de regarder le match. Rien à dire, le match aurait pu être plié à la MT sans les fumbles d’OSU. Et encore une fois Oregon se plante dans un big game et encore une fois je trouve qu’ils ont trop fait les malins. Tenter ce 4th down alors qu’il y avait 3pts à prendre, non, pas en finale.
    Victoire assez incroyable d’OSU si on revient un mois en arrière. Le plus incroyable c’est qu’ils gagnent avec leur 3e QB! Meyer est quand même un très grand.
    On peut dire que ces playoffs sont déjà une réussite vu le résultat (le #4 qui s’impose) et l’engouement (record d’audiences pour ESPN).

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - National Championship