Suivez-nous sur

Michigan State Spartans

Oregon 46, Michigan State 27

Pendant 40 minutes, on a bien cru que les Spartans de #7 Michigan State allaient repartir de Eugene (Oregon) avec une victoire mais les Ducks de #3 Oregon ont tout renversé dans les 20 dernières minutes inscrivant 28 points consécutifs pour remporter ce « Big Game » de la semaine 2 sur le score de 46-27.

Pendant 40 minutes, on a bien cru que les Spartans de #7 Michigan State allaient repartir de Eugene (Oregon) avec une victoire mais les Ducks de #3 Oregon ont tout renversé dans les 20 dernières minutes inscrivant 28 points consécutifs pour remporter ce « Big Game » de la semaine 2 sur le score de 46-27.

Le FG de 42 yards de K Michael Geiger en début de 3ème quart-temps donnait alors une avance de 9 points (27-18) à une dominante équipe de #7 Michigan State (1-1, 0-0 Big Ten) qui paraissait alors nettement supérieure à des Ducks de #3 Oregon (2-0, 0-0 Pac-12) en difficulté face à la puissance physique des champions de la conférence Big Ten en titre.

Après l’excellent début de match des Ducks qui menaient 18-7 après 20 minutes de jeu, les Spartans ont pris leur rythme de croisière marquant 27 points d’affilée pour mener 27-18 à moins de 5 minutes de la fin du 3ème quart-temps. A partir de ce moment-là, le momentum bascula complètement du côté des locaux qui marquèrent des TDs par WR Devon Allen (3 réceptions, 110 yards, 2 TDs), WR Keanon Lowe et deux par le true freshman RB Royce Freeman (13 courses, 89 yards, 2 TDs).

La solide performance du junior QB Marcus Mariota (17/28, 318 yards, 3 TDs et 42 yards au sol) face à la robuste défense des derniers vainqueurs du Rose Bowl confirme assurément son statut de candidat légitime pour l’obtention du trophée Heisman 2014. Avec son 69ème TD avec les Ducks, il établit un nouveau record de l’université Oregon. De son côté, le leader offensif de #7 Michigan State, QB Connor Cook (29/47, 343 yards, 2 TDs, 2 INTs) a parfaitement contrôlé l’attaque des Spartans mais deux couteuses interceptions dont une spectaculaire de CB Ifo Ekpre-Olomu ont assuré la victoire des Ducks. On notera que WR Tony Lippett (11 réceptions, 133 yards, 1 TD) s’affirme clairement comme sa cible préférée.

Le plus incroyable dans ce retournement de situation est sans aucun doute la rapidité avec laquelle elle s’est produite. En moins de 5 minutes, #3 Oregon est passé d’un retard 27-18 à une avance 39-27 démontrant encore un peu plus la capacité de l’attaque « Blur » des Ducks d’inscrire beaucoup de points en peu de temps.

Avec ce revers des Spartans, la série de 11 victoires consécutives de #7 Michigan State prend ainsi fin.

On notera que c’est la 2ème fois en 2 semaines qu’une équipe de la conférence Big Ten se fait remonter dans un « Big Game ». Lors de la semaine 1, #18 Wisconsin a vu une avance de 17 points s’évaporer face aux Tigers de #12 LSU. Avec ces deux désillusions en match hors-conférence, la Big Ten est peut-être déjà en train de faire un trait sur une place en College Football Playoff.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. algerino

    7 septembre 2014 à 12h54

    Belle victoire, très bon pour le mental de l’équipe et leur confiance en eux !
    Par contre, la défense doit vraiment toujours être réglée et le plus rapidement possible sera le mieux.
    On est beaucoup trop laxiste sur le pass coverage, on a d’énormes boulevard en second rideau. Et le front-seven n’est toujours pas au point, trop d’espace entre les joueurs et les O-Line adverses ont tout le temps pour poser leur blocks et ouvrir les brèches.
    Très belle performance de Mariota, qui a bien maîtrisé la partie même s’il a enchaîné quelques mauvaises décisions coup sur coup à l’affilé sur 2-3 drives lorsque les Spartans ont pris leur avance. Et vraiment RB Freeman est vraiment impressionnant pour un true freshman !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Michigan State Spartans