Suivez-nous sur

Verchain Is #NotImpressed

Verchain is #NotImpressed 2013 – Week 12

Quand Verchain a des choses à dire, il les dit. Peu importe. Quelle que soit la réaction du public, Verchain is #NotImpressed.

#NotImpressed

Quand Verchain a des choses à dire, il les dit. Peu importe. Quelle que soit la réaction du public, Verchain is #NotImpressed.

QB Bryce Petty, Baylor

Voici maintenant que les joueurs de Texas A&M se jettent corps et âme dans la défense de leur bien aimé quarterback Johnny Football, arguant que le jeune homme mérite d’être une nouvelle fois propulsé comme récipiendaire du Heisman Trophy.

La presse, jamais en reste quand il s’agit de planter du marronier, que ce soit pour causer des morts de la route le weekend de la Toussaint ou du Heisman Trophy, emboîte le pas. Tout le monde derrière Johnny Look At Me.

Ce n’est pas comme s’il n’y avait pas d’autres concurrents en lice…

Marcus Mariota des Ducks d’Oregon pourrait être un prétendant sérieux, après tout, puisqu’il est le seul quarterback du top 100 à ne pas encore avoir lancé une interception. Et qu’il gagne des matchs avec son bras comme avec ses jambes. Malheureusement pour lui, ce pauvre Marcus a joué sur une jambe contre le Cardinal de Stanford, et n’a pas su, malgré la furieuse poussée des Ducks en fin de rencontre, inverser le score de la rencontre, ce qui lui aurait donné LE match de référence dont on a besoin pour prétendre au Heisman.

Jameis Winston est une sorte de réincarnation de Geno Smith en plus grand, plus beau, plus fort. Avec ses Seminoles, il écrase toutes les défenses qui se présentent à lui. Que ce soit Clemson ou Miami, personne ne résiste à la tornade. Une récente affaire d’agression sexuelle, dans laquelle il pourrait bien ne même pas être impliqué, contrairement à tout le hoopla qu’on entend aujourd’hui, pourrait lui valoir quelques refus de vote de la part des votants du Heisman, parmi lesquels il subsiste quelques vieux réactionnaires.

Jordan Lynch joue contre les célèbres Petites Soeurs des Pauvres toutes les semaines dans la Mid Athletic Conference avec ses Huskies de NIU. Et il éclate toute concurrence. Il compile des stats qui feraient peur si elles étaient produites dans une conférence AQ et pas dans cette MAC qui est l’une des plus spectaculaires en termes de production de points… Ce qui signifie que les défenses autour sont d’un niveau à pleurer…

Nous en revenons donc à Manziel… Son rating de 186,86 (le record de Russel Wilson est de 191,78). Ses 331.3 yards par match en attaque de moyenne. Ses 39 touchdowns, soit près de 4 TD par match (3.9, for those keeping score at home). Personne ne semble penser à ses 11 interceptions.

Les stats de Manziel sont quasiment meilleures que l’an passé, lorsqu’il avait explosé sur le devant de la scène footballistique. Malgré tout… #NotImpressed…

Tout simplement parce que Manziel n’a pas au compteur une performance magique devant les caméras d’une télé nationale, comme l’an passé au cours de l’upste des favoris perpétuels d’Alabama… Manziel a également un peu modifié son jeu, comme pour donner à penser aux scouts de la NFL qu’il peut être un passeur crédible au niveau supérieur, à la Russell Wilson…

Par contre, peu de monde semble penser à un joueur qui vole sous les radars tout en menant l’attaque sans doute (en tout cas à mes yeux) la plus éblouissante de toute la division FBS… Le quarterback de Baylor, Bryce Petty.

Petty a des stats tout à fait comparables à celles de Manziel, si ce n’est qu’il est un quarterback plus classique, un quarterback de poche qui n’est pas dénué de mobilité mais n’utilise pas ses jambes comme une arme pour gagner des yards sur des jeux désignés comme tels. Petty a pourtant inscrit à ce jour 10 TD au sol, sur seulement 124 yards courus. Manziel en est à 8… sur plus de 600 yards au sol.

Surtout, Petty n’a lancé qu’une seule interception. 24 TD à la passe, une seule interception. En neuf rencontres (Manziel a joué un match de plus). Petty pourrait bien atteindre les 4000 yards à la passe. Petty doit surtout partager les snaps offensifs avec son coureur Lache Seastrunk qui s’était autoproclamé candidat au Heisman avant que ne débute la saison. Manziel est un one man show dans l’attaque d’A&M.

Argument massue : le rating de Petty est pour l’instant de 206,23. Vous vous souvenez du record de Wilson mentionné plus haut ? Bon… Petty pourrait bien exploser totalement ce record.

Et ça, ça vaut le Heisman Trophy, les félicitations du jury, et le vote de Verchain…

And In Other College Football News

  • Vous vous souvenez sans doute de l’histoire de nos amis de Grambling State et de leur ‘grève’ pour obtenir de meilleures infrastructures… Eh bien, le mouvement des joueurs de l’université noire va coûter à la fac… Leur conférence, la SWAC, vient de les condamner à une amende – montant non révélé – et à dédommager Jackson State, leurs adversaires privés de match… En plus, Grambling devra abandonner deux rencontres à domicile pour aller les disputer à Jackson State au cours des trois prochaines saisons, une rencontre devant déjà être disputée là-bas comme prévu au calendrier, dans le but de rembourser quelque peu leurs adversaires… C’est pas avec ça que la situation à Grambling va progresser…
  • Louisville s’est mise d’accord avec l’AAC sur les conditions financières de son départ pour l’ACC. Le départ coûtera à Louisville un total de 11 millions de dollars, dont 5 ont déjà été payés (en deux fois sans frais, mieux que dans votre grande surface habituelle quand vous achetez un nouveau lave-vaisselle). Louisville paiera 1.5 millions par an de 2014 à 2017 pour compléter le truc. Rutgers est l’autre équipe qui quittera l’AAC à l’issue de la saison, et Louisville recevra une compensation entre les 11 millions et le montant qu’il en coûtera à Rutgers pour partir, si la fac de Piscattaway venait à avoir un prix de départ  inférieur à la somme totale due par la fac du Kentucky.
  • USC est apparemment prête à chambouler le marché des coaches. En prévoyant de payer 6 millions de dollars la saison pour son prochain head coach, la fac de Californie du Sud deviendrait un market maker, à même d’attirer n’importe qui, y compris Nick Saban lui-même (même si Saban en Californie, ce serait un peu comme Verchain chez les bonzes…). Wow.

I Got Mail… Ou Pas…

Dans cette section, amis lecteurs, vous pourrez poser toutes les questions que vous voulez. Si vous avez des questions, à l’avenir… Pour cette semaine, on passe au-dessus de tout ça, on reviendra, peut-être… Ou pas…

Yacine : Tu penses pouvoir nous donner tes impressions dans la course au Heisman avec Winston qui aurait repris les faveurs des votants après la défaite des Ducks et Mariota ?

Bien, comme j’ai déjà évoqué le sujet dans mon #NotImpressed ci-dessus, on en restera là sur le sujet.

J’ai récemment déménagé, et mon ami le facteur peine sans doute à trouver ma nouvelle adresse…

Verchain’s Games To Watch This Week

L’équipe de rédaction de The Blue Pennant vous présentera demain les matchs les plus intéressants à suivre cette semaine. Comme je suis un rédacteur prétentieux, je vous donne moi aussi mes matchs à suivre, qui ne sont pas nécessairement ceux qui viendraient à l’esprit des rédacteurs qui ne s’appellent pas Verchain…

Northern Illinois Huskies @ Toledo Rockets – Mercredi 20 novembre
C’est le dernier véritable obstacle qui se dresse sur la route des Huskies de Northern Illinois. Une saison qui pourrait déboucher pour NIU sur une nouvelle saison sans la moindre défaite d’affilée, alors que Dave Doeren, le coach de l’an passé, s’est tiré dès qu’il a pu pour prendre un poste dans une fac d’une conférence AQ, North Carolina State, qui est déjà éliminé de la course pour un bowl (#karma, comme l’aurait dit Jen Bielema).

Toledo, à la maison, ça peut toujours s’avérer piégeux, d’autant que les Rockets viennent de faire redescendre sur terre les Bulls de Buffalo qui menaient la course dans l’autre division de la MAC.

Et puis moi, la MACtion du mercredi, ça me va tout à fait…

Kansas Jayhawks @ Iowa State Cyclones – Samedi 23 novembre
Bon, dans l’absolu vous pouvez toujours vous dispenser de regarder ce match, à moins d’avoir comme votre serviteur une sorte de fascination morbide pour les accidents industriels.

Pourquoi ce match a-t-il une quelconque importance ? Parce que dans un weekend qui ne s’annonce pas excessivement intéressant, il y aura un enjeu dans cette rencontre. Entre les Jayhawks qui viennent de remporter leur première victoire en Big XII depuis un paquet de temps (rendez-vous compte, on ne connaissait même pas Nabila à l’époque !!!) contre les Mountaineers et les Cyclones qui ont manqué de peu de priver Bob Stoops de sa 157° victoire en carrière à la tête des Sooners, nous aurons droit à LA rencontre de l’année… Pour la dernière place en Big XII… Que du bonheur…

Baylor Bears @ Oklahoma State Cowboys – Samedi 23 novembre
A mon avis, vous préférerez regarder ce match plutôt que le précédent. On pourrait assister à une explosion offensive assez proche de ce que nous avaient donné WVU et les Bears l’an passé à Morgantown. Ou pas. Le gagnant de ce match aura de très grosses chances de remporter la Big XII cette saison, et il restera à chacun un gros gros gros match à jouer. Les Sooners dans le Bedlam Game pour les Cowboys et les Longhorns pour les Bears. La course à la Big XII est la plus incertaine des conférences AQ à ce jour. Et rien que pour ça, ça vaut le coup d’œil…

C’est fini pour aujourd’hui, alors…

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

5 Commentaires

5 Comments

  1. yacine

    20 novembre 2013 à 13h31

    Héhé sympa d’avoir répondu à ma question avec tout un article (auto-satisfaction off ! )

    Pour ce qui en est de Petty, je pense qu’il sera vraiment dans la discussion avec ces messieurs les votants si Baylor reste invaincue et surtout en fonction de son match contre Texas pour le dernier de la saison. Malheureusement Winston, comme tu le dis est adoubé par la presse, et ira probablement chercher l’Heisman pour une deuxième année consécutive ou un freshman l’aura.

  2. elkaotic

    20 novembre 2013 à 21h15

    J’ai une question: Avec tous ces changements de conférences, à la fin on vas arriver à quoi comme système? Des « supers » conférences de 20-25 équipes? Qu’en penses tu?

    • Verchain

      21 novembre 2013 à 09h28

      Je conserve ta question pour le mailbag de la semaine prochaine.

      Thx for reading.

  3. Aurélien

    21 novembre 2013 à 10h12

    C’est toujours aussi bon de te lire.
    Comment expliques-tu que certaines équipes, comme notre bien aimée the U, s’écroulent complètement après leur 1ère défaite?

    • Verchain

      22 novembre 2013 à 19h32

      Merci pour ton message.

      J’ai ma petite théorie sur le sujet, que j’exposerai dans l’article de la semaine prochaine.

      Take care.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Verchain Is #NotImpressed