Suivez-nous sur

Verchain Is #NotImpressed

Verchain is #NotImpressed 2014 – Semaine 9

Quand Verchain a des choses à dire, il les dit. Peu importe. Quelle que soit la réaction du public, Verchain is #NotImpressed.

#NotImpressed

Ahhhh, enfin… Le premier classement Top 25 du comité de sélection du College Football Playoff (CFPSC).

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu (mais vous foutez quoi, là ?), il est là : Classement.

Et bien entendu… Verchain is #NotImpressed…

Pendant cinq longues semaines, vous retrouverez dans votre article favori de la semaine le point de vue de votre ami Verchain sur le travail de ses amis du CFPSC.

Bon, et quand on regarde un classement si tôt dans la saison, on peut prendre chaque équipe de 1 à 25 et se demander : « Mais ils ont battu qui ??? ».

Pour cette première publication, on va la jouer thématique…

The SEC Bias

La terre entière accuse à peu près tout le monde d’avoir un ‘biais’ en faveur de la SEC, dont la politique de communication autour de « c’est nous qu’on est les meilleurs, d’abord » est portée, plus encore que par les agissements de Mike Slive (hey, people, le gars a quand même vendu à ses copains commishes que ça n’avait pas de sens de réserver le playoff aux champions de conférence, ce qui permet techniquement un playoff All-SEC…), par les performances chaque semaine sur le terrain des équipes SEC.

Et donc, notre bien aimé CFPSC nous sort un premier classement, qui, je le dis une fois encore et je vais le répéter à longueur de temps, n’a d’autre intérêt que de créer du buzz et de vendre du temps de cerveau disponible aux annonceurs d’ESPN, qui contient 3 équipes SEC dans les 4 premières, et 4 dans les 6 premières.

Bias !!!

Voilà ce que n’ont pas manqué de hurler les tenants d’un football sans SEC.

Franchement, sur le terrain, vous croyez vraiment qu’il y a photo ?

Moi, pas franchement. Bien sur, sur un match, avec un mois de préparation, tout est possible, comme le démantèlement d’Alabama par Oklahoma dans un bowl BCS.

Mais si vous êtes disons Bo Pelini (ouais, je sais, je vous demande beaucoup d’efforts…), vous préférez croiser qui, samedi prochain, avec juste une semaine pour vous préparer ? Mississippi, Mississippi State, Auburn, Alabama, Georgia ou Florida State, Notre Dame ou Arizona ???

Je pense que la réponse s’impose d’elle-même…

The Ole Miss Case

J’ai lu ce mercredi matin quelques commentaires sur The Blue Pennant concernant la publication du premier classement du College Football Committee.

Le point qui semble le plus choquer les lecteurs est la place d’Ole Miss dans les quatre premières du classement. Les théoriciens du complot y verront sans doute une forme d’hommage du comité à Archie Manning qui s’est absenté dudit comité pour raison de santé, ayant besoin d’une opération. Archie est le QB historique de la fac d’Oxford…

Plus sérieusement, je vous recommanderai de ne pas prêter trop d’attention à ce premier classement. Il reste encore beaucoup de football à jouer avant la publication du seul vrai classement qui comptera, celui du 7 décembre prochain.

Je ne sais pas si vous avez jeté un oeil sur le calendrier de samedi, mais il y a un Auburn – Ole Miss des familles qui est selon Verchain The Game To Watch cette semaine, et il aura des conséquences sur le classement de la semaine prochaine.

Alors, je pense que nombreux sont ceux parmi nous qui ont conservé les bons vieux réflexes de l’époque BCS, qu’on retrouve aujourd’hui encore dans les Polls sans valeur, de l’AP ou des Coaches (quel dommage que le Harris Poll ne soit plus là pour me divertir…). Une équipe perd un match, et vlam, elle doit dégringoler de 10 places au classement.

Ole Miss a perdu à LSU, et tout le monde semble oublier la méga-hype autour de la Landshark Defense et blablabla qui avaient précédé la victoire contre Alabama (hype encore boostée par Katy Perry, mais c’est un autre sujet). LSU, c’est tout de même pas une défaite honteuse comme une chaude pisse.

Bien sur, la Team Miles n’est pas tout à fait au niveau, ayant été démolie par Auburn et ayant perdu contre Mississippi State, soit deux des trois premières équipes du classement du CFPSC.

So what ? Les fans des Ducks penseront sans doute qu’une place à la table pour Oregon est justifiée… Bon, ces gars ont perdu à la maison contre Arizona, quand même. Arizona n’a qu’une seule défaite, contre deux pour LSU ? OK… Leur défaite est contre USC, une équipe à trois défaites, dont une contre l’immortel Boston College… OK… ça relativise… Pourtant, les Ducks ont somme toute un classement logique… Avec une défaite au compteur, ils ne peuvent pas prétendre à mieux pour l’instant, mais les choses vont se mettre en place. Si Oregon continue à gagner, et comme les équipes SEC des environs vont perdre pour certaines au moins un match d’ici la fin de saison…

Qui d’autre mettre à la place d’Ole Miss ? Alabama ? Battus par les Rebels, les gars de Nicky Saban ont aussi eu toutes les peines du monde à battre d’un petit point les Razorbacks d’Arkansas. OK… Alors, oui, si on en reste sur la dernière impression du moment (une chose que faisaient les secrétaires et autres attachés de relations publiques qui votaient au Harris et au Coaches du temps du BCS), Alabama devrait être devant. Sauf que le calendrier du Tide hors conférence n’est pas génial. Sauf si West Virginia commence à grimper dans le classement et se positionne pour gagner la Big 12…

Alors, voilà, pour le moment, on a Ole Miss. Et la semaine prochaine, Ole Miss n’en sera plus. Ou ce sera Auburn qui n’en sera plus. Et personne ne dira quoi que ce soit, puisque les Rebels ou les Tigers auront battu une équipe qui ne comptait qu’une défaite au tableau, dans la division la plus dure du college football…

The BCS re-installment ?

Nos amis de BCSKnowHow qui n’ont plus grand-chose à foutre depuis la fin du système qui a donné son nom à leur site se sont amusés à recomposer ce que serait le classement BCS au moment de la publication du classement du CFPSC.

Voilà qui ressemble quand même férocement au classement du CFPSC… On a même quasiment tout le monde, hormis Arizona qui est 12 dans le classement CFPSC en place de Baylor dans ce BCS virtuel.

Il y a un truc qui me tue, tout de même, dans le classement du CFPSC. Florida State est-elle la deuxième équipe du pays ?

J’ai l’impression que le comité réagit comme les ordinateurs et votants du BCS. Win out, and you’re in. OK, FSU n’a pas perdu un match. Mais est-ce que FSU vous a impressionné ?

Ils ont battu qui ? Notre Dame (more on that later) ? Oklahoma State ? Citadel ? Clemson ? Syracuse, North Carolina State et Wake Forest ? Wow… Là dedans, la victoire la plus impressionnante (en tout cas, celle autour de laquelle on ne peut procéder à une fallacieuse polémique tendant à prouver que l’arbitrage favorise l’équipe qui joue à la maison) est celle contre Clemson, une équipe dont la seule autre défaite est venue au premier match contre Georgia…

Est-ce que cela vaut mieux qu’une équipe avec une seule défaite au compteur contre l’équipe unanimement numéro 1, qui a le calendrier le plus difficile du monde, qui a battu LSU et Kansas State, l’équipe qui mène la course en Big 12 ? Et une qui n’a pas encore eu de FCS à se mettre sous la dent (c’est prévu pour l’avant dernière journée, avant l’Iron Bowl) ?

Plus encore que la quatrième place d’Ole Miss, c’est la deuxième place de FSU qui me fait penser que c’est du #WTFRanking.

The Notre Dame Case.

Et voici peut-être l’exemple qui correspond le mieux à la liste de critères non officielle du CFPSC :

  • Rencontres head to head (HTH)

  • Strength of schedule (SOS)

  • Conference Championships.

  • Some funky metrics.

Si on regarde le tableau de chasse des Irish, on a quoi ? Meeeeeeh-chigan (5 losses) ? Stanford (3 losses) ? Purdue (5 losses) ? Rice (3 losses) ? Syracuse (5 losses) ? North Carolina (4 losses) ?

Hé, la meilleure victoire des Irish est leur défaite contre FSU, non ??? Et vous voudriez inclure cette équipe dans le Top 4 ? Come on !!!

Notre Dame is a fraud. La seule façon pour les Golden Domers d’intégrer le playoff est de démolir tous leurs adversaires d’ici la fin de saison, en espérant que Stanford batte Oregon. Et encore, ça ne sera pas gagné pour autant…

La SOS importe énormément, au point de classer Baylor derrière TCU (que les Bears ont battu sur le terrain) et Arizona derrière Oregon (que les Wildcats ont battue à Eugene).

Une nouvelle fois, AP et les Coaches se font beurrer les carreaux par un grand nom… Alabama ne mérite pas non plus d’être dans les 4 aujourd’hui. S’ils battent Bulldogs et Tigers d’Auburn, là, ils mériteront… Mais aujourd’hui, non. Notre Dame did NOT beat anybody.

Même chose pour les Spartans ou les Buckeyes… Qui sont même extrêmement bien classés pour des types qui ont perdu contre une équipe dernière de sa division ACC, Virginia Tech…

Au passage, tiens, j’ai oublié de mentionner dans mon couplet sur Ole Miss qu’un de ces ‘metrics’ (des analyses statistiques poussées comme on en fait en baseball) donne comme meilleure équipe du pays… Ole Miss…

Par ailleurs, je ne commenterai pas les différences entre le classement du CFPSC et le Verchain’s CFPSC, puisque le dernier nommé est dans l’optique de prévoir ce que sera le classsement final, et pas le classement hebdo. Alors, on se retrouve dimanche ou lundi pour la mise à jour du classement du Verchain’s CFPSC et mercredi prochain pour la mise à jour du classement du CFPSC.

Take care !!

And In Other College Football News

On va profiter de la publication du classement du comité pour vous servir, cette semaine, les différents aspects contractuels de l’American Athletic Conference sous cette rubrique business… Ce qui ne manquera pas de vous passionner, for sure…

 

College Coach 2014 guaranteed money Contract guaranteed money Contract length 2014 base salary Conference championship bonus National title bonus
Cincinnati Tommy Tuberville $2,200,000 $11,130,000 5 years $1,600,000
Connecticut Bob Diaco $1,500,000 $8,500,000 5 years $400,000 1/2 month base salary $400,000
East Carolina Ruffin McNeill $1,250,000 $6,755,000 5 years $400,000 $50,000 to reach title game, $50,000 to win
Houston Tony Levine $925,000 $5,325,000 5 years $250,000 $25,000 $100,000
Memphis Justin Fuente $1,000,000 $6,150,000 6 years $167,890 $100,000
South Florida Willie Taggart $1,150,000 $5,750,000 5 years $400,000 $500,000
Southern Methodist Tom Mason
Temple Matt Rhule
Tulane Curtis Johnson
Tulsa Bill Blankenship
UCF George O’Leary

 

Comme vous pouvez le voir dans le tableau, on ne va pas faire long…

Ruffin McNeill : 0,3 million à partir de 2013 avec augmentation de 50 000 dollars par an chaque année pour le travail avec les médias. Un bonus de présence à l’effectif au titre du progrès académique de 50000 dollars en mai 2013. Un bonus lié à la vente des tickets à la saison (nombre non précisé) pouvant atteindre 0,3 million en 2014 (et 0,375 en 2017, la dernière année de cette prime). Une voiture de fonction avec l’assurance payée et une cotisation payée à un country club pour toute la famille. Bonus versé par les boosters : 175000 dollars en 2013, augmenté de 25000 dollars chaque saison.

Tommy Tuberville : Augmentation de 0,4 million au 1er janvier 2015 et de 0,2 million au 1er janvier 2016. Bonus de présence : 0,4 million en janvier 2013, 0,2 million en décembre 2013, 0,4 million en janvier 2014, 0,2 en décembre 2014, 0,1 en janvier 2015, 0,1 en décembre 2015, 70000 en décembre 2016, 20000 en décembre 2017. Victoire contre une équipe du top 10 : 25000 dollars, contre une équipe du top 25 : 10000 dollars. 8 victoires : 5000 dollars, puis 5000 dollars de mieux par victoire au-delà. Plus de 16500 tickets vendus à la saison : 10000, plus de 19000 : 20000, plus de 21500 : 30000. Une voiture mise à disposition. 16 tickets pour les matchs plus 6 tickets VIP pour la famille et les amis. Cotisation payée à un club de golf pour toute la famille. 8 tickets à la saison pour le basket masculin. Cincinnati a payé 913000 dollars pour racheter la fin de son contrat à Texas Tech.

Bob Diaco : Bonus annuel garanti de 1,1 millions en 2014, augmenté de 50000 dollars tous les ans jusqu’à la fin du contrat. 0,5 million de prime de présence au 31/8/2018. Les primes pour les titres ou les finales de conférence sont exprimés en fractions d’un mois de salaire, comme les primes pour les victoires en bowl. 15000 dollars par an pour louer une voiture. Une suite avec cinq places de parking. Cotisation payée pour la famille à un country club. Option de prolongation du contrat si présent en fin d’année 2 de son contrat actuel.

Tony Levine : Bonus annuel garanti : 0,675 million. Prime de présence à l’effectif de 0,5 million en janvier 2017 et 0,2 million en janvier 2019. L’université fournit une voiture avec l’assurance payée et verse 800 dollars par mois pour une deuxième voiture à louer à discrétion du coach. 20 tickets pour les matchs, 6 tickets à la saison pour le basket.

Justin Fuente : 0,35 million par an pour les apparitions médias, augmentés de 0,025 million par saison. Prime de Public Relation : 382 110 dollars (WTF contract, right ???), augmentée de 25000 dollars tous les ans. A partir de 2014 : prime de 75000 dollars pour 6 victoires, augmentée de 15000 par victoire supplémentaire. Vente de plus de 20000 tickets à la saison : prime de 10000 dollars. Plus de 40000 : 30000 $, plus de 60000 : 50000 $ (WTF contract N°2 : le Liberty Bowl où jouent les Tigers compte officiellement 59308 places à ce jour…). Deux voitures prêtées par une entreprise de location de voitures.

Willie Taggart : 0,75 millions par an minimum pour des activités promotionnelles. Le montant est révisé chaque année en fonction des primes complémentaires reçues l’année précédente générées par les levées de fonds. 50000 dollars pour gagner le Russell Athletic Bowl (Gné ?) et 20000 pour gagner un autre bowl… Deux voitures mises à disposition ou 1200 dollars par mois pour louer une ou plusieurs voitures de lui-même. Une suite avec parking. Cotisation payée à un country club.

Aucune information n’a été dévoilée sur les contrats de George O’Leary (le coach n’a pas de contrat avec l’université mais avec une association de boosters, véridique… Ah, la mafia d’Orlando..), de Bill Blankenship (Tulsa est une fac totalement privée et n’a donc pas à divulger ce genre d’information, de Curtis Johnson (Tulane est dans le même cas que Tulsa), de Matt ‘Jah’ Ruhle (les lois de Pennsylvanie ne contraignent pas Temple à divulger l’information) et de Tom Mason (même cas que Tulane et Tulsa).

BONUS : Les Indépendants !!!

College Coach 2014 guaranteed money Contract guaranteed money Contract length 2014 base salary Conference championship bonus National title bonus
Army Jeff Monken $1,680,000 $6,280,000 6 years $1,680,000
Brigham Young Bronco Mendenhall
Navy Ken Niumatalolo $1,574,809 decline to say
Notre Dame Brian Kelly

 

Vous me direz encore que votre ami Verchain n’assure pas le service après vente… Tssss…

Jeff Monken : augmentation automatique de 0,88 million en 2015, de 0,93 millions chaque année à partir de 2016 (explosition du budget de la Défense…). Une victoire contre Navy ou Air Force rapporte 50000 dollars de prime. 150000 dollars pour remporter le Commander In Chief Trophy. 100000 dollars de prime de participation à bowl. La fac fournit un logement (l’histoire ne dit pas si c’est dans une caserne…). 10 tickets à la saison pour les autres sports (pas pour le football, donc…). 3000 dollars de fringues Nike par an.

Ken Niumatalolo (qui a un nom marrant et est le coach de la Verchain’s Funny Names All Star Team) : on a que des informations partielles. Logement fourni par la fac (on ne dit pas si c’est dans le même dortoir que Jeff Monken). Diverses primes à la discrétion du Directeur des Sports (vous avez vraiment l’esprit mal placé…).

Notre Dame et Brigham Young ont refusé de communiquer les informations sur les contrats de Brian Kelly et Bronco Mendenhall puisque les deux universités religieuses sont des institutions totalement privées.

La semaine prochaine : La Pac12 !!!!

La semaine suivante : la Big 12.

Les Semaines suivantes, en fonction du temps disponible pour votre ami Verchain : le reste du monde !

Verchain’s Games To Watch This Week

L’équipe de rédaction de The Blue Pennant vous présentera demain les matchs les plus intéressants à suivre cette semaine. Comme je suis un rédacteur prétentieux, je vous donne moi aussi mes matchs à suivre, qui ne sont pas nécessairement ceux qui viendraient à l’esprit des rédacteurs qui ne s’appellent pas Verchain… Et puis tiens, tant qu’à se ridiculiser, Verchain vous donne son pronostic…

Auburn Tigers at Ole Miss Rebels : Match à élimination numéro 1. Dans le premier classement du CFPSC, les Tigers et les Rebels tiennent les deux dernières places du quarteron playoffien. Ça ne peut pas durer, et ça ne va pas durer. Vous qui avez été choqués de voir les Rebels en #4… Soutenez le War Eagle… The Pick : AUBURN !!

Florida State Seminoles at Louisville Cardinals : Peut-être la seule opportunité de voir Florida State (qui commence vraiment à ressembler à The U version année 90 : une équipe qui domine son sujet et a un paquet de joueurs pris dans des affaires limite-limite) perdre un match cette saison avant le playoff (quoique le fan de la fac qui a inventé le swag vous dira qu’il ne faut pas minimiser les mérites de Brad Kaaya et du Duke [ah, Daisy Duke…]). Alors, même Kirk Herbstreit pronostique un upset sur ce coup. Not so fast, my friend… The Pick : Jimbo et Jameis sont dans un bateau, mais c’est Bobby P qui tombe à l’eau…

Texas Christian University Horned Frogs at West Virginia Mountaineers : De quoi assister à une nouvelle explosion offensive. Et éventuellement aussi à une reprise d’un tube de Midnight Oil, version Morgantown : Couches are burning. J’aime beaucoup la série que réalise West Virginia… Comme aucune des deux équipes ne semble en mesure de défendre, je parie sur un total de points supérieur à la centaine… Pas certain, par contre, que Trevone Boykin parvienne à s’amuser autant contre WVU que contre la défense de TTU, plus ouverte que les cuisses de n’importe quelle dame peu farouche qui croise le chemin du coach de TTU… The Pick : UPSET ALERT : West F*ckin’ Virginia.

Almost made the Cut : Utah at Arizona State (match à élimination), Stanford at Oregon (quasiment pour le titre de Pac12 North).

C’est fini pour aujourd’hui, alors…

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

7 Commentaires

7 Comments

  1. Luzoan

    30 octobre 2014 à 19h22

    Beds are burning!!!!! On est pas tous jeune!!!^^
    Le seul classement qui compte est le 7 décembre, c’ est clair. Mais dans ce cas la, ma question est simple, que vaut vraiment la PAC12? Et la BIG12? Pourquoi les conferences SEC et PAC de 12 ou gros 12 ne croisent elles pas plus souvent, 8 ou 9 matches de conferences? Tant qu’ a faire pourquoi ne pas faire des SOS de niveau A+ en arrêtant les cupcakes?
    FSU c est une honte, je suis d accord avec toi, entre Sagarin, ce que je peux lire de mon coté, et le niveau actuel et general de l ACC( on est pas au Basketball, damned^^). Mais en tant que fan de The U que tu es, ne me compare pas les Noles a Miami, je trouve cela insultant pour un programme qui a marqué l’ histoire et toute une generation.
    Donc si votre sainteté a le temps et l’ envie, j’ attend vos analyses impatiemment…
    Verchain Président^^

    • Luzoan

      30 octobre 2014 à 20h00

      et en plus je sais plus écrire en français!!!

    • Verchain

      30 octobre 2014 à 21h18

      Wow. Plein de questions, là…

      Le niveau réel de la Big 12 ? Ben… Les équipes qui ont planifié des matchs contre la SEC ont perdu, et OSU a perdu contre FSU…

      Pour la Pac12, un petit festival de cupcakes… Oregon a battu Michigan State, qui pour le moment n’a battu personne hormis Nebraska, une équipe qui a eu du mal contre une FCS… Stanford a perdu contre Notre Dame… On verra ce que font USC et ASU contre ces mêmes Golden Domers…

      Sagarin dont on parlait place la SEC West en première division, puis la pac12 South… Deux divisions qui risquent en permanence de s’autodétruire, au fur et à mesure que les uns perdront contre les autres… Paradoxalement, si Kansas State n’affiche qu’une défaite contre Auburn à son palmarès, les Wildcats seront très haut, 3 voire même 2… Derrière FSU qui est potentiellement invaincue (trying to curse the ‘Noles here).

      Donc, bref… Pour moi, un playoff qui ne compterait pas les deux premières équipes de la SEC West serait tout simplement un remake des pires heures du BCS, et j’ai l’impression pour l’instant que le comité prend cette voie. FSU est 2 parce qu’elle est invaincue (oui, je sais, Marshall aussi…).

      Ensuite on prend en compte la difficulté du calendrier et les matchs face à face. Parce que bon, M State n’a pas battu grand monde à part Auburn pour le moment…

      Mais voilà, si ça tourne comme du BCS Style, ça va partir en live rapidement… Bref…Donc, si le trend entrevu sur ce premier classement se confirme, et que le comité en fin de saison classe une équipe de FSU à 13-0 en ayant battu personne hormis Notre Dame qui ne bat personne d’autre devant une Alabama avec une défaite contre Ole Miss au compteur, ce sera du pur BCS. Et donc les équipes n’auront plus aucun intérêt à booster leur SOS, et continueront à mettre des mid-majors au programme. Paradoxalement, ce seraient sans doute les conférences qui cherche du respect comme la B1G qui ont commencé à programmer moins de matchs contre des MAC dans les années qui viennent qui pourraient en sortir gagnants pour peu qu’ils parviennent à regagner contre des Power Five de niveau intermédiaire (Arkansas, Washington, South Carolina, ce genre d’équipes).

      Time will tell.

      Enfin, la comparaison avec the U pour FSU ne reposait pas sur les accomplissements sportifs (quoique les Noles sont champions en titre) mais plutôt sur le développement d’un côté Bad Boy qu’on trouvait à Miami aux temps de la gloire.

      Et sinon, président de quoi ?

  2. Luzoan

    30 octobre 2014 à 23h18

    Du comité francophone, bien sur!
    Si çà ressemble à du BCS, çà ruinerait mes espoirs!
    Heureusement que le jeu, l’ambiance, la ferveur restent mes principaux intérêts dans le CFB!
    La semaine prochaine, nous aurons un premier indice de l’orientation ce nouveau comité.
    Donc je pense finalement qu’il sera important pour que nous soyons fixés.
    Mais si les critères sont réellement appliqués on pourrait se retrouver avec dans un cas pas si fou que çà avec 3 SEC: 2 west, 1 SEC east et le meilleur champion de conférences BIG12 et PAC12 ( ou FSU;( )
    En tous cas, la notion d’invaincu ne devrait pas être si prépondérante selon le SOS.
    Un SOS 30ème invaincu ne devrait pas être ranké devant un SOS top 5 a une voire deux défaites si c’ est contre des top 3, top 5.

    HS: pourrait on en savoir plus sur le projet de rémunérations des étudiants athlètes? Enfin quand voulez?
    Aller à la sieste avant FSU!!!
    merci la team TBP, le ton est genial!

    • Verchain

      31 octobre 2014 à 05h45

      Ben… Il y a toujours des procédures en cours, pour ce qui est de la rémunération… Le fonds issu du jugement O’Bannon se mettra en place après la saison, puisque l’appel de la NCAA ne suspend pas le jugement de Claudia, normalement c’est la prochaine classe de freshmen qui devrait en profiter dans 3 ou 4 ans (en fin d’éligibilité)… De plus en plus de facs envisagent de payer le ‘coût complet de la vie universitaire’, même hors des Power Five (j’ai vu récemment que Boise envisageait de le faire), voilà les news que j’ai en tête au réveil sans avoir creusé le sujet.

      Et Ryuji, tu as sans doute porté la poisse à Louisville. Verchain’s picks this week : 100% pour le moment.

      • Ryujii

        31 octobre 2014 à 10h56

        Oui j’ai vu ça je me suis couché de dépit quand j’ai vu que FSU passait devant Louisville.

  3. Ryujii

    31 octobre 2014 à 01h44

    La logique a l’air de reprendre ses droits, Louisville mène contre FSU.

    ça sent la poilade.

    Maintenant plus qu’à espérer qu’Oregon botte les fesses de Stanford 🙂

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Verchain Is #NotImpressed