Suivez-nous sur

Verchain Is #NotImpressed

Verchain is #NotImpressed 2014 – Semaine 8

Quand Verchain a des choses à dire, il les dit. Peu importe. Quelle que soit la réaction du public, Verchain is #NotImpressed.

Quand Verchain a des choses à dire, il les dit. Peu importe. Quelle que soit la réaction du public, Verchain is #NotImpressed.

#NotImpressed

On continue à vous détailler les salaires des coaches. Cette semaine, la Big Ten, aka Lulz Conference.

Comme la semaine dernière, je ne détaille pas les primes de bowl, de division, de conférence… Sauf celles qui me sautent aux yeux.

College Coach 2014 guaranteed money Contract guaranteed money Contract length 2014 base salary Conference championship bonus National title bonus
Illinois Tim Beckman $1,600,000 $9,500,000 5 years $400,000    
Indiana Kevin Wilson $1,200,000 $8,400,000 7 years $500,000 $150,000 for winning title game, $75,000 for losing game $250,000
Iowa Kirk Ferentz $4,025,000 $39,800,000 10 years $2,020,000 $250,000 for conference title $200,000 if lose title game $500,000
Maryland Randy Edsall $2,000,000 $12,000,000 6 years $400,000 $50,000 for making title game; $100,000 for winning it $250,000
Michigan Brady Hoke $3,350,000 $19,500,000 6 years $300,000 Appearance: $300,000-400,000 depending on year Win: $500,000-625,000  
Michigan State Mark Dantonio $3,286,000 $19,815,000 6 years $2,000,000    
Minnesota Jerry Kill $2,100,000 $11,500,000 5 years $600,000 $125,000 $150,000
Nebraska Bo Pelini $3,075,000 $24,400,000 8 years $3,075,000   $300,000
Northwestern Pat Fitzgerald            
Ohio State Urban Meyer $4,558,000 $27,190,000 6 years $808,000 $100,000 plus one-year extension  
Penn State James Franklin $4,000,000 $27,750,000 6 years $1,300,000   $800,000
Purdue Darrell Hazell $1,750,000 $13,408,750 6 years $300,000 $100,000  
Rutgers Kyle Flood $950,000 $6,550,000 5 years $550,000 $100,000 outright; $50,000 if tied  
Wisconsin Gary Andersen $2,200,000 $11,400,000 5 years $400,000 $40,000 for appearance; $50,000 for winning $300,000

Tim Beckman : 1,2 millions pour travailler avec les médias, apparaître dans des évènements et une part du contrat équipementier. Augmentation de cette somme de 0,1 million tous les ans. 0,15 million s’il est toujours présent au 31/1/2015, 0,35 million s’il est présent au 31/1/2017. Deux voitures de fonction avec l’assurance payée. Cotisation payée pour toute sa famille dans un country club. Illinois a payé 0,13 millions à Toledo pour le faire venir et réglé 50000 dollars au fisc pour compenser le différentiel de fiscalité entre états. Le recruter coûte 0,8 millions par année restante à son contrat.

Kevin Wilson : 0,6 million pour les apparitions médias et les événements, notamment ceux organisés par les sponsors. Une voiture de fonction dernier modèle. 8 tickets par match et 3 places de parking (plus 25 places supplémentaires si nécessaire). 0,1 million de prime annuelle. 10 000 dollars par an en fringues d’Adidas pour sa famille. 3 tickets à l’année pour l’équipe de basket (comme quoi, Indiana, c’est pas une fac foot…). 0,5 millions à payer pour le recruter.

Ouais… Un contrat comme ça que j’ai. Ultra long, impossible à casser ou presque… L’Iowa m’appartient…

Kirk Ferentz : 1,48 millions de compléments de salaire. 0,425 millions en 2013, 0,475 en 2014 et 0,525 par an jusqu’en 2020 en prime annuelle tant qu’il est sous contrat. Prime de 0,125 million pour finir dans le top 25, jusqu’à 0,35 en finissant numéro 1. Deux voitures de fonction payées par l’université, qui règle l’assurance. 20 tickets pour les matchs à domicile. Bonus à la signature de 0,1 million, cotisation payée à un country club, utilisation d’un jet privé pour 35 heures de vol par an à sa discrétion.

Randy Edsall : 0,4 million pour les apparitions médias, 0,4 de contrat équipementier, 0,4 pour participer à des levées de fonds, 0,4 pour des apparitions personnelles. 0,1 million si les ventes de tickets progressent de 25% à la saison, 0,1 million si les ventes de loges de haut niveau augmentent de plus de 50%. 1000 dollars par mois pour louer une voiture. 1 loge au stade, 24 tickets supplémentaires et 2 passes VIP pour le parking. 4 tickets pour le basket masculin et 4 pour le basket féminin avec un passe VIP pour le parking. Recruter Edsall vous forcera à dépenser 1 million à Maryland cette année, et 0,5 à partir de l’an prochain.

Ouais, comme ça que je lui ai mise, à Dave Brandon, quand j’ai négocié mon contrat…

Brady Hoke : 1,7 millions de prime annuelle, qui augmente de 0,1 tous les ans. Prime de 1 million en janvier 2014, prime de 1,95 millions en janvier 2017. Prime de 1,5 million en décembre 2013 et décembre 2016 s’il est toujours sous contrat. Deux voitures de fonction avec l’assurance payée. Une loge privative pour la famille, les amis ou des donateurs. Michigan a payé 1 million à San Diego State pour le recruter. 4000 dollars par an en fringues du sponsor (et vu le prix des grandes tailles, je peux vous dire qu’il n’a pas beaucoup de fringues…).

Mark Dantonio : 1 million pour les apparitions publiques, des événements organisés par le sponsor et d’autres apparitions publiques. 0,286 million de prime annuelle. Garantie d’un emploi après sa carrière pour au moins 5 ans à 1 million de dollars, garantie obtenue du fait de sa présence sous contrat au 31 mars 2014. Deux voitures de fonction. Une suite au stade plus 60 tickets par match (il a beaucoup d’amis…). 25 heures de vol en jet privé par an. 4 tickets pour le hockey et le basketball. Cotisation payée à trois clubs. Assurance vie de 2 millions de dollars payée par l’université. Recruter Mark vous coûtera 5 millions jusqu’en 2017, 2,5 par la suite.

Jerry Kill : 0,9 million au total pour les apparitions médias, les évènements charité, l’implication dans la communauté, et le contrat d’équipementier. 50000 dollars pour 5 victoires en B1G, plus 25000 par victoire complémentaire. 50000 dollars pour une victoire en bowl contre une fac du Power Five. Affluence moyenne de 47000 : bonus de 50000 dollars. Affluence moyenne de 49000 : bonus de 75000. Bonus de départ en retraite de 0,6 million (2014) à 1 million (2018). Utilisation d’un jet privé. Emploi garanti à l’université après sa carrière pour 0,2 million.

Bo Pelini : 0,1 million d’augmentation annuelle jusqu’à l’atteinte d’un salaire de 3,175 millions en 2015. Deux voitures de fonction (ou équivalent en cash non détaillé). Cotisation payée à un country club. 16 heures de vol en jet privé pour son usage personnel.

Pat Fitzgerald : Northwestern a refusé de communiquer les éléments, ce qu’elle a le droit de faire en tant qu’université privée.

Urban Meyer : 1,85 millions par an pour les apparitions médias. 1 million versé par Nike. 10000 dollars versés par Coca Cola (WTF ???). 40000 dollars versés chaque saison dans un plan épargne retraite. Primes de 0,45 million en janvier 2014, 0,75 en janvier 2016, 1,2 en janvier 2018 s’il est toujours sous contrat. Un championnat de conférence amène une prime de 0,1 plus l’extension automatique d’un an de son contrat. 1200 dollars par mois pour la location de deux voitures de fonction. 12 tickets proches du terrain, plus une loge pour la famille. 2 passes de parking pour le stade de football. 4 tickets de basketball avec une place de parking. Utilisation du jet privé. Cotisation payée à un country club. Recruter Urban vous coûtera 2 millions.

James Franklin : 0,1 million par an d’augmentation. 2,2 millions pour les apparitions radio et télé. 0,5 million versés par Nike. Prime de 0,3 million chaque 31 décembre jusqu’en 2018 et 0,75 en 2019. Voiture de fonction ou compensation à hauteur de 10000 dollars par an. 35 heures à l’année d’utilisation du jet privé. Pour recruter Franklin, il vous en coûtera 5 millions jusqu’en 2015, puis 2 millions ensuite. Prime pour remporter le championnat : 0,8 million.

Darrell Hazell : 50000 dollars d’augmentation annuelle. 1,45 millions par an au total pour les apparitions médias, des séquences d’entrainement ouverts aux sponsors et/ou au public, et une part du contrat équipementier. 0,725 million de prêt à taux zéro tous les ans. 0,1 million de ces prêts est effacé en 2014. 20 dollars par ticket vendu entre 50000 et 52000 tickets. 25 dollars pour les tickets vendus entre 52000 et 55000. 30 dollars pour les tickets vendus au-delà de 55000 personnes dans le stade. 500 dollars par mois pour louer une voiture. Cotisation payée pour toute la famille dans un country club. 40000 dollars de fringues et objets Nike par an. Utilisation du jet privé pour le recrutement. 3 tickets à la saison pour le basket et le volley. Sans aucun doute le contrat le plus bizarre que j’ai vu jusque maintenant… Mais c’est pas fini…

Kyle Flood : Prime annuelle de 0,2 en 2012, qui augmente tous les ans de 0,1. Cette prime est garantie. Une loge pour sa famille au stade plus 16 tickets. On voit bien que Rutgers n’a pas vraiment beaucoup de pognon…

Gary Andersen : La University of Wisconsin Foundation verse : 1,4 million en 2013, 1,8 en 2014, 2 en 2015, 2,1 en 2016, 2,2 en 2017. Deux voitures de fonction. Cotisation payée pour toute la famille à un country club. Recruter Gary vous coûtera 3 millions avant fin 2015, 2 millions avant 2017, 1 million ensuite.

And In Other College Football News

L’actu business est une nouvelle fois aussi vide que les caisses de l’Etat…

Bon, profitons de l’occasion pour vous annoncer une petite modification dans le College Football Report à compter de la semaine prochaine.

Comme tous les ans, après la mi-saison, le CFR prend ses quartiers d’automne et vous proposera donc moins de winners et losers, mais toujours quelques uns. En plus, le fameux et fumeux Landscape, le point sur la situation de toutes les conférences, avec les matchs à ne pas manquer, les enjeux, et le prono de Verchain quant aux différents titres (oui, même de la Sun Belt).

Et comme rien n’arrête Verchain, pas même la bronchite, vous aurez aussi droit au Verchain’s New Year Six : le prono des 12 équipes qui disputeront les bowls majeurs dont les demi-finales du College Football Playoff.

Sinon, oui ? Là bas, le jeune au fond ? Oui, il y aura toujours des conneries et des photos de cheerleaders pour les mecs en chien. Oui.

Et puis, tiens, tant qu’on y est, le #NotImpressed de la semaine prochaine paraîtra sans doute un peu plus tard puisque VAV (Votre Ami Verchain) dépiautera le premier classement du College Football Playoff Selection Committee And The Wailers.

Enjoy. Ou pas.

Verchain’s Games To Watch This Week

L’équipe de rédaction de The Blue Pennant vous présentera demain les matchs les plus intéressants à suivre cette semaine. Comme je suis un rédacteur prétentieux, je vous donne moi aussi mes matchs à suivre, qui ne sont pas nécessairement ceux qui viendraient à l’esprit des rédacteurs qui ne s’appellent pas Verchain… Et puis tiens, tant qu’à se ridiculiser, Verchain vous donne son pronostic…

Oregon Ducks at California Golden Bears : Je ne sais pas pourquoi, mais je me dis qu’un match le vendredi soir n’est qu’une occasion supplémentaire d’assister à un Oregoning de belle facture. Bon, dans le fond, les Bears ne peuvent pas arrêter une attaque d’enfants de 8 ans, mais sont capables de mettre un paquet de points à une équipe dont les défenseurs ont plus de 18 ans. Et puis bon, si les Bears veulent gagner la Pac12 North, il faudra bien battre Oregon… The Pick : Oregon.

Ole Miss Rebels at LSU Tigers : UPSET ALERT. Parce qu’il fallait bien en trouver une, d’alerte… Parce que bon, je pense que les Tigers ne vont pas réussir à inscrire beaucoup de points à Ole Miss, surtout avec leur attaque aussi sexy qu’un porno allemand des années 90. Mais bon, sur un malentendu, on ne sait jamais… Les Miles qui filerait un de ses brins d’herbe hallucinogènes à Bo Wallace qui redeviendrait Bad Bo (on se croirait à la WWE, mais bon Dieu où donc est Maryse ???), et les Tigers peuvent l’emporter 3-2. The Pick : Ole Miss.

USC Trojans at Utah Utes : parce que, mine de rien, il est encore possible pour ces deux équipes de prétendre à une place en finale de la Pac12 et même à une place au College Football Playoff. Just kidding. The Pick : Utah.

Almost made the Cut : Michigan at Michigan State (one more step for Brady to unemployment…), South Carolina at Auburn (trap game for the Tigers).

C’est fini pour aujourd’hui, alors…

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

2 Commentaires

2 Comments

  1. algerino

    23 octobre 2014 à 17h12

    Ce contrat de Kirk Ferentz ! Il a vraiment fait sauter tout l’Iowa là dessus…
    Le coach de Purdue se fait plaisir sur chaque tickets vendus il touche sa part, plutôt pas mal. Enfin je me demande s’il y a plus de 50.000personnes au stade pour voir ces matchs :p

    @Verchain : les universités finissant en « State » sont subventionnées par les états, donc les coachs sont des fonctionnaires (plus ou moins j’arrondis les angles). Tu saurais quel est le coach de ce type d’universités qui est le mieux payé ? Les états ont-ils un vrai poids à faire jouer durant les négociations de contrat?

  2. Verchain

    23 octobre 2014 à 21h21

    Le fait d’être subventionné par des fonds publics ne fait pas de toi un fonctionnaire… Faudra que je recherche lequel est le mieux payé, on le verra quand j’aurai fini (et surtout, il faudrait décider de quoi on cause…), mais je pense que ça va se jouer entre Les Miles, Urban Meyer et Jimbo Fisher…

    Les Etats n’ont rien à faire dans les négociations de contrat, même s’ils versent une subvention à la fac, elle n’est jamais dédiée exclusivement aux sports, c’est la fac qui alloue la subvention, et rarement au département des sports…

    Je ckeckerai tout ça quand j’aurai un peu de temps…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Verchain Is #NotImpressed