Suivez-nous sur

Verchain Is #NotImpressed

Verchain is #NotImpressed 2014 – Semaine 14

Quand Verchain a des choses à dire, il les dit. Peu importe. Quelle que soit la réaction du public, Verchain is #NotImpressed.

Quand Verchain a des choses à dire, il les dit. Peu importe. Quelle que soit la réaction du public, Verchain is #NotImpressed.

#NotImpressed

Eh bien voilà.

Voilà la dernière livraison du College Football Playoff Selection Committee. Pas dans sa version Verchain. Dans celle qui passe sur ESPN…

So, what ?

En bon avocat des causes impossibles (comme le maintien de Brady Hoke à la tête de Michigan. Just joking), Verchain is #NotImpressed. Non, pas impressionné… Verchain is #Outraged !!!

Plus que jamais, il est temps de se demander ce que fout ce comité.

Les fans de Florida State sont fous furieux de voir leur équipe descendre lentement au classement à chaque victoire arrachée de manière de plus en plus moche et/ou de plus en plus limite (que ce soient Louisville, Miami, Boston College ou Florida…). Ils ont raison, quand on est fan on ne voit pas les limites de son équipe (et on désigne Duke Johnson parmi les trois meilleurs coureurs de la division FBS…). Mais vu de l’autre côté du Sunshine State (la Floride, jeunes gens), Verchain trouve que, si FSU mérite d’être dans les 4, elle ne mérite pas mieux que sa quatrième place.

Non, la raison de l’énervement de votre ami Verchain (et il vaut mieux ne pas réveiller le dragon…), c’est le cas de Baylor.

Mais personne n’aime Baylor. PERSONNE N’AIME BAYLOR !!!!!

1) TCU est classée devant Baylor.

Oui, alors que TCU a été battue par Baylor, qui a remonté 20 points pour passer devant les Frogs… A se demander où est soudainement passé le critère des victoires face à face ?

Alors, on va nous raconter que le calendrier des Frogs était beaucoup plus difficile que celui des Bears. Alors… Ouais, pour le moment, Baylor n’a pas encore battu Kansas State, ce que TCU a fait… Les deux équipes partageront au soir de la dernière journée de la saison BiG 12 un total de 10 adversaires en commun.

Baylor a eu du mal à terminer le match contre Texas Tech cette semaine, pendant que TCU écrabouillait Texas. Alors, le comité, on fait comme les votants du BCS ? On reste sur la dernière impression ? On préfère la dernière fille facile au meilleur coup de sa vie, qui a juste eu une petite migraine du côté de Morgantown ? Please…

Jusqu’à la semaine dernière, le sémillant Jeff Long, chairman du comité (qui ressemble de plus en plus à Vince McMahon de la WWE tellement il est ridicule à chaque apparition, il ne lui manque que la démarche de canard, en fait…) affirmait que TCU méritait d’être mieux classée que Baylor car elle avait une belle victoire contre une équipe du Top 25 du CFP : Minnesota.

Cette semaine, Minnesota ne fait plus partie du Top 25 du CFPSC… Donc, Jeffy Jeff affirme que TCU mérite d’être mieux classée que Baylor car elle a une belle victoire contre une équipe non classée mais qui a un record positif. Pardon ?

Jeff Long examine la candidature de Baylor au CFP

La Big 12 n’aime pas Baylor non plus. Qu’est ce que c’est que cette histoire de proclamer des co-champions en cas de records identiques ? Hé, les enfants, dans un round robin où toutes les équipes se rencontrent (oui, pas un truc comme l’American ou la Sun Belt) comment une victoire face à face ne peut-elle pas favoriser l’équipe victorieuse, en cas de records finaux identiques ?

HEY !!!! C’EST POURTANT CE QUE VOUS AVEZ ECRIT SUR VOTRE SITE INTERNET !!!!!!!!!!!

And I quote : « 

  1. If two teams are tied, the winner of the game between the two tied teams shall be the representative. »

On se fout de nous. Vraiment.

Donc, le comité a sans doute du trouver un formidable argument pour classer TCU devant Baylor.

Verchain, lui, n’en voit qu’un (indice : l’argument se trouve au milieu de la photo…)

2. Ohio State est classée devant Baylor !!!

Encore pire, peut-être, la présence d’Ohio State devant Baylor.

C’est sans doute du au fait que les Buckeyes ont battu Minnesota ? Je ne vois pas trop d’autre explication…

Pas de victoire face à face, mais de toute façon ça ne compte pas…

Alors, regardons un peu les calendriers des deux équipes, puisque selon Saint Jeff ça compte… (NB : tous les classements sont issus des stats de Sagarin, pour pouvoir classer les équipes qui ne sont pas dans le classement du CFPSC…)

Meilleure victoire des Bears : contre #3 TCU.

Meilleure victoire des Buckeyes : contre #10 Sparty.

Deuxième meilleure victoire des Bears : contre #9 Oklahoma.

Deuxième meilleure victoire des Buckeyes : contre #34 Minnesota (quand je vous dis que c’est là que ça se passe…).

Défaite des Bears : contre #28 West Fucking Virginia à Morgantown.

Défaite des Buckeyes : contre #50 Virginia Tech dans le foutu Horseshoe de Colombus !!!

Bah, après tout, Ohio State est une institution, un grand nom dans le monde du football. Baylor, c’est juste une bande de foutus baptistes illuminés de Waco au Texas, quoi. Des David Koresh en puissance. Alors que bon, Ohio State, c’est la fac où a fumé de l’herbe étudié le formidable Lil Jon.

Théorie de la conspiration : des sources bien informées sur ce qu’il se passe derrière les murs de la salle de réunion du CFPSC affirment que les plus ‘vocaux’ des membres du comité, ceux qui s’expriment le plus, cherchent à convaincre les autres sont les ‘coaches’.

Les ‘coaches’, c’est à dire :

  • Barry Alvarez : ancien coach de Wisconsin et AD des Badgers.
  • Tom Osborne : ancien coach et AD de Nebraska
  • Ty Willingham : ancien coach de Stanford, Notre Dame et Washington.

Bref, BIG TEN BIAS ALL OVER THE PLACE !!!

Nous aurons donc droit à des grands moments de vérité en cette fin de semaine, avec le climax dans la nuit de dimanche à lundi chez nous pauvres européens : Kansas State tient la crédibilité du College Football Playoff Selection Committee entre ses petites mains.

Si cette image ne vous fait pas peur…

And In Other College Football News

Avant dernier épisode du détail des salaires et autres avantages des coaches, avec cette semaine l’avant-dernier épisode : la Mid-American Conference.

College Coach 2014 guaranteed money Contract guaranteed money Contract length 2014 base salary Conference championship bonus National title bonus
Akron Terry Bowden $400,000 $2,000,000 5 years $300,000 $50,000  
Ball State Pete Lembo $475,000 $2,500,000 5 years $475,000 $15,000  
Bowling Green Dino Babers $400,000 $2,000,000 5 years $400,000 $15,000  
Buffalo Jeff Quinn $325,000 $1,625,000 5 years $250,000 $25,000  
Central Michigan Dan Enos $360,000 $1,440,000 4 years $285,000 $15,000  
Eastern Michigan Chris Creighton $425,000 $2,125,000 5 years $400,000 $20,000  
Kent State Paul Haynes $375,000 $1,875,000 5 years $250,000   $100,000
Massachusetts Mark Whipple $450,000 $2,250,000 5 years $250,000 $15,000  
Miami (OH) Chuck Martin $450,000 $2,250,000 5 years $400,000 win conference title: 8.333% of guaranteed annual payment 40% of guaranteed annual payment
Northern Illinois Rod Carey $400,000 $2,375,000 6 years $400,000 $25,000  
Ohio Frank Solich $495,000 $2,700,000 5 years $370,000 10% of base salary  
Toledo Matt Campbell $465,000 $2,375,000 5 years $275,000 $15,000 for appearing, $30,000 for winning  
Western Michigan P.J. Fleck $392,500 $1,962,500 5 years $210,000 $25,000  

Robin Williams n’est pas mort !!

Terry Bowden : 50000$ pour les apparitions médias, 25000 issus du contrat équipementier, 25000 pour des apparitions publiques. 15000$ de prime s’il est élu coach de l’année de sa conférence. Une voiture de fonction avec l’assurance payée. Cotisation payée à un country club.

Pete Lembo : 25000$ de prime annuelle de présence. Une voiture de fonction avec l’assurance, l’entretien et le carburant payés. 10 tickets pour les matchs à domicile. 10 tickets pour tous les autres évènements sportifs de l’université.

Dino Babers : 3000 dollars pour 5 victoires en conférence, 10000$ pour 6 victoires ou plus en conférence. Si un joueur de l’équipe est nommé joueur de l’année de la MAC : prime de 2000$. Si l’équipe dispute un match contre une équipe BCS (Power Five?) qui lui garantit 400000$ de recette, prime de 10000$. Une voiture de fonction ou allocation de 450$ par mois pour en louer une. Un nombre de tickets non précisé pour les matchs à domicile. Entrée gratuite dans un club de golf. Nombre non précisé de tickets pour le basket. 5000$ d’équipement fourni dans le cadre du contrat équipementier.

Jeff Quinn : 75000 dollars pour les apparitions publiques et dans les médias y compris prime équipementier. 5000$ pour 6 victoires, et 2500$ par victoire supplémentaire. 2500$ pour une victoire contre une équipe Power Five. 5000$ pour une victoire contre une équipe du Top 25. 7500$ de prime si l’assistance moyenne aux matchs à domicile dépasse les 15000. Deux voitures fournies par un concessionnaire ou 800$ d’allocation par mois. 15 tickets pour les matchs à domicile, plus une loge pour la famille.

Dan Enos : 35000$ de prime pour les apparitions médias, 40000$ de prime pour des apparitions publiques et promotionnelles. 6000$ de prime pour 7 victoires, et 6000$ par victoire supplémentaire. 5000$ de prime si l’assistance moyenne aux matchs est de plus de 20000, et 5000$ de supplément par tranche de 5000 supplémentaires, jusqu’à +30000 personnes. Une voiture de fonction. 10 tickets en loge et 10 tickets classiques à la saison. 4 tickets à la saison pour les autres sports. Abonnement mensuel de téléphone mobile pour 75$. Si 60% de l’effectif est originaire du Michigan, prime de 5000$.

Chris Creighton : 25000$ pour une émission de radio hebdomadaire. Prolongation d’un an si le coach est toujours sous contrat au 1/1/2015. 50000 dollars si l’équipe participe au college football playoff (LOL). 5000$ pour 7 victoires, 7500$ pour 8, 10000$ pour 9, 15000$ pour 10, 20000$ pour 11, 30000$ pour 12. 15000$ si l’affluence payante moyenne est supérieure à 10000, 20000$ si elle est supérieure à 15000. Voiture de fonction avec l’assurance payées par l’université ou allocation mensuelle de 750$. 20 tickets pour les matchs à domicile, 10 tickets pour le basket masculin et féminin.

La blague de ‘tire mon doigt’, vraiment ?

Paul Haynes : 125000$ par an pour les apparitions médias, les levées de fonds, les apparitions marketing et promotionnelles. 5000$ par victoire au-delà de 6 contre des équipes FBS. Une voiture de fonction au choix. Si 60% de l’effectif est composé de joueurs originaires de l’Ohio : prime de 10000$.

Nouveau spinoff : Les Cordier, coach et flic !

Mark Whipple : 200000$ pour les apparitions médias et des allocutions. Permission de négocier son propre deal avec un équipementier. 16 tickets pour les matchs à domicile.

Chuck Martin : 50000$ de prime pour les apparitions médias. Les primes sont exprimées en pourcentages du salaire (dont un 4,167% du salaire s’il est nommé coach de l’année de la MAC). 9 victoires : prime de 10000$, 10 victoires : prime de 15000$, 11 victoires : prime de 25000$. 12 victoires : 8,333% du salaire annuel. Voiture de fonction fournie par l’université avec l’assurance payée. 25 tickets pour les matchs à domicile, 4 tickets pour le basket et le hockey.

Rod Carey : une voiture de fonction fournie par l’université. 30 tickets pour les matchs à domicile. 8 tickets pour les autres sports, avec deux places de parking VIP. Accès libre à un parcours de golf à l’année.

Gollum ??

Frank Solich : 30000$ par saison de contrat avec Ohio Bobcat Sports Network. 15000 $ du contrat équipementier. 30000$ de salaire pour un job d’assistant AD chargé des projets spéciaux (no matter what it is…). 275000$ de prime de présence au 31/12/2012 puis 50000$ à la fin de chacune des saisons suivantes. 5000$ de prime par victoire de 7 à 9 et 10000$ de prime par victoire au-delà de 10. Voiture de fonction avec carburant payé. Cotisation payée à un country club.

Matt Campbell : 10000$ d’augmentation annuelle. 165000$ par an de revenu marketing. Abondement d’un plan épargne retraite à hauteur de 25000 dollars par an. 7500$ de prime pour 7 victoires et 2500$ de prime par victoire supplémentaire. Coach régional de l’année (whatever that is…) : prime de 30000$. Une voiture de luxe. Cotisation payée à un country club.

PJ Fleck : 91250$ pour les apparitions médias, 91250$ pour les apparitions publiques. 6000$ par victoire au-delà de 7. 2000$ si un joueur fait partie de la première équipe MAC de l’année (sportive ou universitaire), 1500$ s’il fait partie de la deuxième équipe. 15000$ s’il est désigné coach régional de l’année (whatever… oh, forget it…). Si l’affluence est supérieure à 20000 : 8000$ de prime. Si elle est supérieure à 25000 en moyenne annuelle : 15000$ de prime. Voiture de fonction avec l’assurance et l’entretien payés ou allocation de 400$ par mois. Une loge de 34 places au stade. Cotisation payée à un country club.

La semaine prochaine : la conférence USA !

Verchain’s Games To Watch This Week

Comme je suis un rédacteur prétentieux, je vous donne mes matchs à suivre, qui ne sont pas nécessairement ceux qui viendraient à l’esprit des rédacteurs qui ne s’appellent pas Verchain… Et puis tiens, tant qu’à se ridiculiser, Verchain vous donne son pronostic…

Bon, au-delà de l’introduction habituelle, c’est une semaine de finales, alors…

Alabama Crimson Tide vs Missouri Tigers : Alabama s’est bonifiée toute l’année. Au lieu de la rébarbative habitude de défendre et courir, la venue de Lane Kiffin a -presque – rendu le Tide sympathique. Sympa à regarder, en tout cas… The Pick : Alabama.

J’ai bien dit PRESQUE sympathique…

Oregon Ducks vs Arizona Wildcats : Les Ducks veulent une revanche. Oregon a déjà gagné le match des cheerleaders. Alors… The Pick : Oregon.

Ohio State Buckeyes vs Wisconsin Badgers : UPSET ALERT. Sans JT Barrett, ça s’annonce totalement plus compliqué que ce qu’on pouvait penser quand les hommes de Meyer ont décroché la place en finale. Et c’est peut-être une finale qui ne servira à rien au moment de distribuer les places en playoff dimanche prochain… The Pick : Wisconsin.

Florida State Seminoles vs Georgia Tech Yellow Jackets : J’ai longtemps hésité avant de mettre ce match comme l’upset alert de la semaine. Merde, enfin. Ça va bien finir par arriver, non, la première défaite de Florida State, qui ne convainc personne semaine après semaine et demeure invaincue. J’ai bien peur qu’il faille attendre la demi-finale pour que ça se produise, cela dit… The Pick : Florida State.

Almost made the Cut : Baylor accueille Kansas. Si les Bears gagnent, ils remportent la Big12 et selon moi une place au CFP. S’ils perdent, ce sera TCU, en playoff sans doute également. Boise State – Fresno State pour la Mountain West, avec à la clé pour les Broncos en cas de victoire une place dans un des New Year Six.

C’est fini pour aujourd’hui, alors…

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

12 Commentaires

12 Comments

  1. Ben

    3 décembre 2014 à 20h20

    Scandaleux ce qu’il se passe avec Baylor. La rencontre directe devrait toujours être le critère principal pour départager deux équipes! Bordel c’est vraiment n’importe quoi! Et voir OSU devant Baylor, alors là c’est le pompon…
    Et je pense que FSU mérite mieux qu’une 4e place, 2e ou 3e serait plus logique.

  2. pep

    3 décembre 2014 à 20h24

    Le « Robin Williams n’est pas mort » m’a tué!! MDR

  3. Loïc Baruteu

    4 décembre 2014 à 10h30

    Même si Alabama est monté en puissance, Oregon fait un numéro un plus légitime selon moi. Les Ducks ont simplement perdu contre Arizona, qui est champion de division.

    Et Baylor, effectivement, c’est un scandale. Sans Barrett, j’imagine mal le CFP envoyer Ohio State en playoffs donc Baylor a son destin entre les mains certainement. Je vois bien une finale entre Oregon et Baylor (et là les deux s’effondrent en finale en conf et je me plante lamentablement)

  4. louvressac

    4 décembre 2014 à 12h26

    oui baylor a battu TCU,mais avec en fin de match des décisions particulièrement litigieuses (et c’est un euphemisme surtout au niveau des pass interferences) au profit de Baylor,je sais bien que c’est pas le genre des américains de se plaindre des décisions arbitrales,mais vu avec une sensibilité (et une mauvaise foi) europeenne l’arbitrage « maison » était aussi navrant et tragicomique que la main de maradona (contre les anglais) celle de thierry henry (contre l’irlande) et celle de vata (contre l’OM)

  5. Luzoan

    4 décembre 2014 à 12h44

    Vous vous enflammez pour rien!
    C’est juste pour vendre du papier, pour mettre la pression sur Baylor!
    Il y a trop de gens attachés à la bigten dans le comité.
    Cela s’appelle une scénarisation de l’événement:
    En gros, le collège football ressemble a de la télé réalité.
    Et du coup, nous simples fans, on ouvre plein de pages sur les différents sites Internet, et qui dit plus de vues dit plus de pognons.
    C’est juste une image de la société mondiale actuelle!
    WTF!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  6. Luzoan

    4 décembre 2014 à 13h46

    Les puissants du collège football ont aussi du mal avec ces « nouveaux gros programmes » comme Oregon, Baylor, TCU et préfèrent les Historiques comme Bama, Ohio State.
    Ils sont juste jaloux du développement de ces nouveaux programmes comme toutes les critiques envers la Nike U, Wako ect….
    En gros les conservateurs ne veulent pas qu ‘on conteste leur suprématie historique et Lou Holtz à la TV américaine en est l’ exemple parfait avec ses » Who’s in » en bois qui sont basés sur le passé et par sur les fait actuels.
    C ‘est humain, le patron aime pas se faire doubler par celui qui était son lieutenant par le passé!!!

  7. Tuzzz

    4 décembre 2014 à 14h36

    TCU a perdu contre Baylor. Baylor a perdu contre West Virginia. West Virginia a perdu contre Texas. Texas a perdu contre BYU. BYU a perdu contre Utah State. Utah State a perdu contre Arkansas State. Arkansas State a perdu contre Appalachian State. Appalachian State a perdu contre Liberty. Alors pourquoi ne pas envoyer ces f***ing Flames de FCS au CFB, NON MAIS FRANCHEMENT!

    Ce critère de victoire face à face ne tient vraiment pas la route Verchain, sorry. Même si c’est marqué dans le règlement…

    • Luzoan

      4 décembre 2014 à 15h06

      Les programmes de la Big12 seront pénalisés car ils jouent un match de moins, point final pour moi.

      De plus le président de la Big12 cherche juste à faire pression sur le comité en déclarant qu’ il y aura 2 co-champions et ne prend pas ses responsabilités en s’ appuyant sur un vide juridique dans le règlement Big12. Chacun pense et défend sa pomme et c’ est malheureux…

      Oregon, Bama, Ohio State et FSU peuvent tous et tout perdre en cas de défaite en finale de conférence et pourtant ils ont tous déjà minimum 11 victoires.

      En attendant TCU et Baylor n ‘en n’ ont que 10 et je reste persuadé que le comité encourage la prise de risque de ces finales de conférence et mettra devant plus facilement un programme qui a joué un match de plus!

      A debattre^^

  8. Verchain

    4 décembre 2014 à 16h30

    @Tuzz : on s’amuse avec le règlement, là… Les matchs en face à face ne servent théoriquement dans les annonces faites par le CFP sont un moyen de départager DEUX équipes en concurrence pour une place, pas à passer par le moyen des degrés de séparation de Verchain à Kate Upton.

    @Luzoan : pourquoi pénaliser une conférence qui, du fait de sa structure, ne joue pas de finale de conférence ? Parce que la Big 12 n’a pas réussi à conserver dans son giron deux équipes plus attirées par le pognon d’autres conférences (la B1G et la SEC pour Nebraska et Mizzou respectivement) ? C’est une nouvelle façon de mettre en avant le pognon, toujours et encore ? A ce rythme là, la Pac12 devra s’inquiéter rapidement, les pauvres, ils ne sont qu’à 12, comment vont-ils résister à la Big Ten, ACC et SEC à 14 équipes ???

    La Big 12 joue 9 matchs de conférence et toutes les équipes se rencontrent. En SEC, Pac12, B1G ou ACC, si je ne me trompe, elles jouent pour le moment 8 matchs de conférence, soit un cupcake de plus à programmer éventuellement pour ces conférences. Est-ce plus respectable, même avec un match de conférence ?

    Dans la SEC, l’ACC et la B1G, qui sont à 14, si tu es par exemple Missouri, tu as joué les 6 autres équipes de ta division (dont Vanderbilt, Kentucky et Tennessee) plus Texas A&M et Arkansas, soit les deux dernières équipes de la division d’en face. Tu peux donc être champion de ta division, jouer la finale de conférence et même avoir le titre de conférence sans avoir rencontré des équipes que tout le monde considère comme de grande qualité (Alabama, Mississippi State, Ole Miss, voire Auburn sur la première partie de saison avant que les Tigers ne partent en torche). Est-ce plus respectable que de n’avoir joué que 12 matchs ?

    That is the question…

    • Tuzzz

      4 décembre 2014 à 17h08

      Evidemment, je pousse le bouchon un peu loin pour la boutade…

      Mais entre une défaite ras la culotte contre un concurrent direct et une défaite contre un adversaire moyen, que choisir pour considérer quelle équipe est la meilleure? Personnellement, je ne trouve pas ça scandaleux, vous l’aurez compris… Après l’histoire des conférences et de leurs pognons, c’est un autre problème, trop vaste et complexe pour moi.

      Bref, je trouve que pour le moment TCU à sa place dans les 4. La semaine prochaine? Ce sera un autre débat 🙂

    • Luzoan

      4 décembre 2014 à 18h38

      La pac12 jouent 9 matches de conférence comme la big12 et en plus joue une finale de conférence.

      Certains comme Oregon choisissent 1cupcake seulement et un adversaire hors powerfive et D1A (Wyoming cette année) et 1adversaire power5 pour 2014 Michigan State donc 10 adversaires power5 au total.

      En 2015, Oregon jouera la revanche à East Lansing, Georgia State et un cupcake.

      A partir de 2016, Oregon jouera 1 cupcake seulement car Virginia et Nebraska sont au programme soit 11 power5 sur 12 matches.

      Voilà comment la pac12 résiste cher @Verchain en supprimant les matches qui ne servent à rien sur le plan sportif^^

  9. Verchain

    4 décembre 2014 à 21h31

    Mmmh. Arizona, le champion Pac12 South a joué, hors conférence… UTSA, Nevada et UNLV.

    La vérité d’Oregon n’est pas celle de la Pac12, nécessairement. Désolé d’avoir merdouillé sur le nombre de matchs en Pac12, voilà ce que c’est de faire trois choses en même temps…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Verchain Is #NotImpressed