Suivez-nous sur

Verchain Is #NotImpressed

Verchain is #NotImpressed 2014 – Semaine 12

Quand Verchain a des choses à dire, il les dit. Peu importe. Quelle que soit la réaction du public, Verchain is #NotImpressed.

Quand Verchain a des choses à dire, il les dit. Peu importe. Quelle que soit la réaction du public, Verchain is #NotImpressed.

#NotImpressed

Quelques mots sur le classement du College Football Playoff Selection Committee, édition de la semaine…

Mmmmh. Même pas envie de me lancer dans un nouveau délire à la Walking Dead en voyant le classement de cette semaine, qui ne révèle quasiment aucune surprise, mais nous apprend juste une chose ou deux.

– Le comité a choisi qu’être invaincue n’est pas forcément la panacée pour une fac. Mississippi State vient de tomber à Alabama, Florida State est la seule équipe invaincue du Power Five (et devrait pouvoir le rester), et FSU ne bouge pas de sa troisième place.

– Le comité montre un vrai respect pour la SEC, et la SEC West en particulier. Je suis persuadé qu’une défaite de FSU aurait précipité les Noles vers la place de 6 ou 7. Là, M State perd et descend de trois places dans le classement. Avez-vous remarqué Auburn, équipe la mieux classée avec 3 défaites, ou Ole Miss, équipe la mieux classée avec 2 défaites ? J’ai un peu l’impression, donc, que la tendance BCS des deux premiers classements tend à disparaître.

– Il demeure des trucs incompréhensibles : Oklahoma dans le classement, presque dans les 20 premiers ? Uh ? Baylor, qui a battu TCU, est toujours derrière les Frogs ? Ce sera sans doute un vrai sujet d’interrogation en fin de saison, si Baylor et TCU terminent avec le même record, et que les Bears sont donc champions de conférence… Que fera le comité ? Bonne question…

– Enfin, j’ai comme l’impression que le comité a beaucoup de mal à classer ses équipes après la quinzième place environ. On voit revenir USC, par exemple, qui est loin d’avoir un parcours exemplaire pour le moment… Un peu comme Oklahoma, on est sans doute dans la reconnaissance du grand nom plutôt que dans l’analyse des potentialités réelles.

Bref, hâte que la saison se termine, qu’on puisse se déchaîner sur les hits and misses du comité…

And In Other College Football News

Comme promis, on va aller au bout de ces choses de salaires des coaches. Il reste quatre semaines de publication de cet article avant la fin de saison, tout juste le temps d’examiner les quatre dernières conférences de la Division FBS, celles qui composent le Group of Five avec l’American que nous avons déjà survolé…

Cette semaine : la Sun Belt !!

College Coach 2014 guaranteed money Contract guaranteed money Contract length 2014 base salary Conference championship bonus National title bonus
Appalachian State Scott Satterfield $225,000 $900,000 4 years $225,000 $10,000
Arkansas State Blake Anderson $700,000 $3,500,000 5 years $50,000 $100,000
Georgia Southern Willie Fritz $400,000 $1,300,000 4 years $300,000
Georgia State Trent Miles $500,000 $2,000,000 5 years $450,000 $50,000
Louisana-Lafayette Mark Hudspeth $750,000 $4,000,000 5 years $175,000
Louisiana-Monroe Todd Berry $316,000 $1,214,000 4 years $200,000
South Alabama Joey Jones $435,000 $2,316,000 6 years $393,000 one month’s salary
Texas State Dennis Franchione $400,000 $1,971,075 5 years $400,000 $20,000
Troy Larry Blakeney $505,000 $2,805,000 6 years $405,000
Western Kentucky Jeff Brohm $600,000 $2,400,000 4 years $600,000 $50,000

F*ck ! On a trouvé le jumeau d’Adam Sandler…

Scott Satterfield : on touche à la misère du monde, mes amis. Quasiment pas de primes, hormis la très classique (et que je n’ai repris pour aucun coach) prime en fonction des résultats scolaires des joueurs, et une prime de 10000$ pour un titre de conférence (la moitié si le titre est partagé) et un montant équivalent pour un titre national (prime héritée d’avant le passage des Mountaineers en FBS.

Blake Anderson : Amusant : le coach des Red Wolves est l’un des deux coaches à avoir une prime de championnat national inscrite dans son contrat, pour une équipe en FBS depuis des années. Le salaire est garanti sur la saison, et comprend une part de salaire réglée par la Red Wolves Foundation. Prolongation automatique du contrat si l’équipe gagne plus de 8 matchs sur la saison contre des adversaires FBS. Une voiture de fonction, cotisation payée à un country club.

Willie Fritz : 0,1 million par an garanti pour les apparitions médias. Possède un contrat d’un an avec l’université et un autre contrat avec la Georgia Southern University Athletic Foundation de trois ans, qui lui garantit un salaire de 0,3 million par an si son contrat avec l’université n’est pas renouvelé.

Trent Miles : 50000$ pour les apparitions médias et les relations publiques. 75000$ pour finir dans le Top 25 de fin de saison. 1000$ pour chaque victoire en 2013 ou 2014. 5000$ pour un record de 50% de victoires en 2013 ou 2014. 25000$ pour 6 victoires ou plus chaque saison du contrat. 10000$ si la classe de recrues appartient au Top 100 de scout.com ou rivals.com. 15000$ de prime si aucun étudiant n’est suspendu pour violation du code de conduite. Allocation de 6000$ pour louer une voiture chaque année. 30 tickets pour les matchs à domicile. Cotisation payée à un country club. 4000$ de fringues Nike chaque année.

Mark Hudspeth : 0,575 million chaque année reçu de la Louisiana University at Lafayette Foundation pour les apparitions médias. 0,25 million de prime s’il va jusqu’au bout de son contrat. Si l’affluence moyenne sur le contrat est supérieure à 20000 spectacteurs OU si l’équipe vend plus de 15000 tickets à la saison sur une année du contrat, il reçoit une prime de 10000$. Une voiture de fonction ou une allocation de 6000$ par an pour en louer une par ses propres moyens. 25 tickets à la saison plus un total de 300 places invitations sur la saison. Prime à la signature de 0,1 million.

Todd Berry : augmentation de 25000$ après chaque saison terminée avec un record positif. 50000$ la première saison puis 106000$ par saison donnés par la Louisiana at Monroe Foundation pour les apparitions médias et les levées de fonds. Versement d’intérêts (comme sur votre livret A…) de 7000$ la première saison, augmenté de 3000$ chaque saison suivante. Prolongation automatique d’un an après chaque saison terminée avec un record positif. Prime de 5000$ pour plus de 5000 tickets à la saison vendus, 7500$ pour plus de 7500 et 10000$ pour plus de 10000. Voiture de fonction ou 400$ par mois d’allocation. 12 tickets pour les matchs à la maison. 40000$ par an de prise en charge du loyer de l’habitation (augmenté de 1000$ par saison). 4 tickets à la saison pour tous les autres sports.

Albert Wesker dans le prochain Resident Evil : Tuition.

Joey Jones : 12000$ de notes de frais par an. A partir de 2014, 30000$ par saison pour participer à une émission de télé et une de radio. Plus de 8 victoires : prime de 50000 dollars plus prolongation automatique d’un an. Plus de 9 victoires : 75000$ de prime plus prolongation automatique d’un an.

Dennis Franchione : allocation annuelle pour louer une voiture versée par un groupe de boosters. Cotisation à un country club payée par un groupe de boosters.

Vous préférez voir ce type ou Nabila, à la télé ?

Larry Blakeney : 25000$ d’augmentation annuelle. 50000$ pour apparaître dans une émission de télé les deux premières années, 100000$ ensuite. Prime de 100000$ s’il va au bout de son contrat. Prolongation automatique d’un an si l’équipe se qualifie pour un bowl ‘reconnu par la NCAA’ (whatever that is…). 5000$ pour plus de 13000 tickets à la saison vendus. 7500 dollars de prime pour battre une équipe du Top 25.

Jeff Brohm : 50000$ de prime pour une saison avec un record positif. 25000$ de prime pour des ventes de tickets à la saison au-delà de 12000 abonnements. L’université fournit une voiture de fonction et en paie l’assurance (possibilité d’une deuxième voiture). 10 tickets pour les matchs à domicile. En cas de licenciement, il ne peut entraîner une équipe du Kentucky pendant deux ans (persuadé que Louisville et Kentucky pensent à lui pour remplacer Petrino et Stoops…)

Les Semaines suivantes, : le reste du monde (MWC, MAC, Conf’ USA) !

Verchain’s Games To Watch This Week

Comme je suis un rédacteur prétentieux, je vous donne mes matchs à suivre, qui ne sont pas nécessairement ceux qui viendraient à l’esprit des rédacteurs qui ne s’appellent pas Verchain… Et puis tiens, tant qu’à se ridiculiser, Verchain vous donne son pronostic…

Comme c’est la cupcake week de la SEC, on va manquer un peu de matchs à grand intérêt. En fouillant un peu le calendrier, je retiens ça :

Minnesota Golden Gophers at Nebraska Cornhuskers : Bien malin celui qui aurait pensé que l’équipe de Jerry Kill serait en position de remporter sa division à deux matchs de la fin de saison régulière. Et Minnesota a quasiment son destin en main. Pour s’offrir une finale de division à Wisconsin la semaine prochaine, les Gophers avec leur formidable gros bonhomme qui mange une glace sur le terrain avant chaque match, quel que soit le temps, doivent impérativement gagner. Alors, même si Nebraska est capable du meilleur ou du pire… The Pick : Minnesota !!

Missouri Tigers at Tennessee Volunteers : Mizzou a la pression des Bulldogs de Georgia. Pour emporter la division et aller défier Alabama ou Mississippi State à Atlanta, les Tigers doivent impérativement gagner leurs deux derniers matchs, qui sont contre deux équipes qui finissent leurs saisons en trombe, les Vols cette semaine et Arkansas la semaine prochaine. Tennessee a bien changé depuis le début de saison et le changement de QB. De là à penser à un upset… Il n’y a qu’un pas… The Pick : Missouri.

USC Trojans at UCLA Bruins : UCLA est la seule équipe de la Pac12 South qui a la main sur son destin pour remporter le titre de division et aller défier Oregon en finale de conférence. Deux victoires et les Bruins sont assurés du titre. Ça commence ce samedi contre les rivaux de Los Angeles. The Pick : Jim Mora’s boys.

Almost made the Cut : Fresno State at Nevada, pour une demi-finale de la division Ouest de la MWC. Wisconsin at Iowa, pour les deux équipes, il s’agira de garder son destin en mains. Western Michigan at Central Michigan, parce qu’un match entre les Directional Michigans m’amuse toujours autant.

C’est fini pour aujourd’hui, alors…

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Verchain Is #NotImpressed