Suivez-nous sur

TBP sur la route

Dans les coulisses du match Boston College vs Georgia Tech

Crédit photo : Grégory Richard

Parapluies et vestes jaunes à Dublin

Ah … Dublin … Ses trèfles, sa verdure, sa conduite à gauche … Et sa pluie ! Samedi, le Aer Lingus Classic s’est drapé de son plus beau costume local pour accueillir Eagles et Yellow Jackets.

Sitôt le pied posé dans la capitale irlandaise, difficile de passer à côté de l’événement du jour. Comme en 2014, des ballons aux couleurs des deux programmes sont dressés à la sortie de l’aéroport.

Crédit photo : Grégory Richard

Crédit photo : Grégory Richard

Les trois-quarts des bars du centre-ville sont également à l’heure américaine, avec des bannières et autres drapeaux à l’effigie de Boston College et Georgia Tech.

Il y a deux ans, les fans de Penn State avaient fièrement envahi le quartier de Temple Bar. Cette fois-ci, le décor semble plus teinté entre le rouge, couleur des Eagles, et le jaune, représentant l’équipe géorgienne. Un équilibre des forces qui sera moins flagrant par la suite.

BCGT3

Crédit photo : Grégory Richard

Bienvenue à Atlanta

Il est 10h30, quand les premiers cars investissent l’Aviva Stadium. Georgia Tech est la première équipe sur place, au moment où la pluie redouble d’intensité. Cela s’en ressent d’ailleurs pour les fans, lesquels arrivent au compte-goutte (c’est le cas de le dire) dans l’enceinte.

BCGT1

Crédit photo : Grégory Richard

Cela s’en ressent aussi pour les membres des Marching Bands respectifs, contraints de porter un k-way massif pendant leur représentation. La palme de l’inconfort reviendra sans doute à des cheerleaders frigorifiées, bien que vêtues d’une petite veste.

BCGT2

Crédit photo : Grégory Richard

Malgré un climat capricieux, la température ambiante commence à grimper. Il faudra pour cela un arrivage massif de fans de Georgia Tech. Ces derniers ne se gênent pas pour donner de la voix dès l’échauffement, lors de l’entrée sur le terrain de leurs ouailles.

« On s’est vraiment cru à la maison », a d’ailleurs constaté le centre Freddie Burden, après-match. « Pouvoir compter sur cette fanbase, si loin de chez nous, ça nous a été précieux en fin de match. »

BCGT7

Crédit photo : Grégory Richard

Même son de cloche de la part du scoreur décisif, Dedrick Mills.

« Une telle ambiance, ça m’a rappelé mon fan club au lycée ! J’étais très nerveux en début de partie, pour mon premier match universitaire, mais j’ai pu peu à peu me libérer grâce à ce soutien notable. »

Crédit photo : Grégory Richard

Crédit photo : Grégory Richard

D’un côté, des fans des Yellow Jackets venus en nombre. De l’autre, un public jouant le jeu d’Eagles censés recevoir la rencontre. L’excitation est donc maximale au moment du coup de pied d’engagement.

Sensations contraires

Dans une partie assez cadenassé, où le jeu au sol est roi, le public se délecte tout de même de passes profondes aussi spectaculaires qu’efficaces. Une sorte de jeu d’échecs, où la reine est utilisée une fois sur trois.

Egalité, avantage Georgia Tech, égalité, avantage Boston College, puis de nouveau avantage Yellow Jackets à une minute de la fin.

Comme il y a deux ans, avec un field goal de Sam Ficken, pour Penn State, le spectacle proposé a tenu toutes ses promesses, malgré le manque d’automatismes d’une première semaine.

Le contraste est d’ailleurs saisissant en conférence de presse d’après-match. Quand le head coach vaincu, Steve Addazio, veut voir des signes d’encouragement…

Crédit photo : Grégory Richard

Crédit photo : Grégory Richard

…son homologue Paul Johnson déplore lui un déchet certain dans l’exécution.

Crédit photo : Grégory Richard

Crédit photo : Grégory Richard

« Vous savez, aujourd’hui ça sourit ! Mais quand vous jouez contre une équipe de ce niveau, notamment défensivement, vous ne pouvez pas faire les erreurs que nous avons faites. Ces moments où vous ne bloquez pas le bon joueur, où vous ne respectez pas vos assignations. On a vendangé de belles opportunités avec ces erreurs. Nous savons donc que nous avons du pain sur la planche… »

La discipline extrême d’un système Triple Option …

Un temps refroidi par la pluie du jour, et le jeu stéréotypé des deux formations, le public de l’Aviva Stadium a finalement quitté l’enceinte avec des jeux spectaculaires, une fin de match haletante … et un ciel dégagé.

Boston College-Georgia Tech aura globalement été une belle publicité pour le College Football en Irlande. Une nouvelle bonne note, qui pourrait donner des idées à d’autres programmes nord-américains d’ici 2018 …

Grand fan de football américain. Spécialiste du football français, de la NFL et du College Football. Rédacteur à The Blue Pennant depuis 2015 et à touchdownactu.com. Animateur sur Radiossa, la radio du football américain.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - TBP sur la route