Suivez-nous sur

Mississippi Rebels

Preview 2016 : Ole Miss Rebels

La présence du senior QB Chad Kelly et l’éclosion d’une nouvelle génération de joueurs prometteurs autour de lui permettent aux Rebels d’Ole Miss d’espérer remporter leur premier titre de conférence SEC depuis 1963.

Crédit photo : 247 Sports

Preview 2016 : Ole Miss Rebels

Ole Miss Rebels
Conférence SEC – Division West
En 2015 : 10-3, 6-2 SEC. Sugar Bowl : victoire contre Oklahoma State, 48-20.
Head coach : Hugh Freeze, 5ème année (34-17) – Résultats en carrière: 44-19.
Coordinateur offensif : Matt Luke, Dan Werner.
Coordinateur défensif : Jason Jones, Dave Wommack.
Titulaires de retour : 4 en attaque, 4 en défense, kicker, punter.
Joueurs-clés partis : OT Laremy Tunsil, WR Laquon Treadwell, DT Robert Nkemdiche, CB Mike Hilton, CB Trae Elston.
Joueurs à suivre : QB Chad Kelly, WR Damore’ea Stringfellow, TE Evan Engram, DE Marquis Haynes, DB Tony Conner.

L’exceptionnelle classe de recrutement 2013 d’Ole Miss avait surpris le monde du College Football. Les Rebels en ont profité pendant trois saisons en remportant 19 matchs et en se qualifiant pour un bowl du Nouvel An lors des deux dernières saisons

Le souvenir de la défaite face à TCU en 2014 lors du Peach Bowl a été effacé par celui d’une large victoire 48-20 contre Oklahoma State lors du dernier Sugar Bowl.

Dès leur recrutement, tout le monde s’attendait au départ de OT Laremy Tunsil, WR Laquon Treadwell et DT Robert Nkemdiche à l’issue de leur saison junior. C’est ce qui s’est effectivement passé. Cependant, coach Hugh Freeze s’est parfaitement préparé à cette échéance grâce à trois solides promotions de recrutement en 2014, 2015 et 2016. Jamais dans son Histoire, le programme d’Oxford (Mississippi) n’a été capable d’assembler autant de joueurs talentueux.

Toutefois, malgré les récents succès des Rebels depuis l’embauche de coach Huch Freeze, Ole Miss reste le seul programme de la SEC (si on exclut Texas A&M, arrivé en 2011) à ne pas avoir participé au SEC Championship Game. Avec deux victoires successives face à Alabama, les Rebels savent qu’ils sont capables de battre les meilleurs. Ils doivent maintenant démontrer qu’ils peuvent enchainer les belles performances sur toute une saison afin d’atteindre leurs objectifs : un premier titre de conférence depuis 1963 et une participation au College Football Playoff. Toujours visé par une enquête disciplinaire de la NCAA, Ole Miss pourrait en être privé si des sanctions lourdes devaient être annoncées au mois d’octobre. On croise les doigts du côté d’Oxford.

Pour attaquer un calendrier dantesque (à Ole Miss en ouverture puis Alabama 12 jours plus tard avant d’aller à Arkansas, à LSU et à Texas A&M), les Rebels peuvent compter sur le meilleur quarterback de la SEC de retour en 2016, le senior QB Chad Kelly. Si ce dernier poursuit son impressionnante progression, rien ne pourra arrêter Ole Miss sur la route des playoffs.

Attaque

Certes, le secteur offensif compte seulement 4 joueurs titulaires de retour cette saison mais tous les joueurs qui succéderont aux 7 titulaires partis ont tous accumulés de l’expérience depuis leur arrivée à Oxford.

Avec ses 4542 yards offensifs pour un total de 41 TD (3ème meilleure performance de l’Histoire de la SEC) réussis en 2015 et sa capacité de gagner des yards au sol, le senior QB Chad Kelly (4042 yards à la passe, 31 TD, 13 INT et 509 yards au sol, 10 TD en 2015) est tout simplement le meilleur QB de la SEC. Opéré d’une pubalgie au cours de l’offseason, le neveu de l’ancienne vedette des Bills de Buffalo (NFL), Jim Kelly, sera remis à 100% pour le début de la saison. Danger de tous les instants, l’ancien prospect de Clemson transféré à Ole Miss en 2014 a su gagner la confiance du vestiaire des Rebels grâce à des performances mémorables, notamment face à Alabama, Arkansas ou Oklahoma State. Coach Hugh Freeze pensait pouvoir redshirter la recrue 5 étoiles QB Shea Pattersson mais les récents départs de QB Ryan Buchanon et QB de DeVante Kincade devrait l’obliger à revoir ses plans. Ainsi, Ole Miss débutera la saison 2016 avec le meilleur QB de la SEC à la baguette et le meilleur QB du recruiting 2016 comme backup. Pas mal.

Suite à l’expiration de l’éligibilité de Jaylen Walton, le jeu au sol devait être assuré par une rotation entre le senior RB Akeem Judd (425 yards au sol, 3 TD en 2015) et le junior RB Jordan Wilkins (379 yards au sol, 4 TD en 2015). Finalement, ce dernier est inéligible académiquement et ne jouera pas en 2016. Il faut également dire que les schémas spread des coordinateurs offensifs Dan Werner et Matt Luke ont régulièrement permis à QB Chad Kelly d’être la principale menace sur le jeu au sol. Par ailleurs, on surveillera aussi le redshirt freshman RB Eric Swinney de retour de blessure.

Le départ pour la NFL de WR Laquon Treadwell (Minnesota Vikings) pourrait laisser un grand vide au sein du groupe de receveurs. Il est clair que son leadership et son énorme talent manqueront à l’attaque des Rebels. Toutefois, le talent ne manque pas sur le campus d’Oxford. L’athlétique junior WR Damore’ea Stringfellow (36 réceptions, 503 yards, 5 TD en 2015) a régulièrement montré ses aptitudes sur les longs tracées. Il devrait évoluer avec le rapide senior WR Quincy Adeboyejo (38 réceptions, 604 yards, 7 TD en 2015). Ces deux-là formeront un prometteur trio avec l’un des meilleurs tight-ends du pays, le senior TE Evan Engram (38 réceptions, 464 yards, 2 TD en 2015) qui a préféré faire son retour à Oxford pour honorer sa dernière saison d’éligibilité au niveau NCAA alors que beaucoup le voyaient comme 2ème tour de draft NFL. Mais les deux armes secrètes de l’attaque aérienne pourraient bien être le sophomore WR Demarkus Lodge (1 réception, 12 yards, 1 TD en 2015) et le redshirt freshman WR Van Jefferson, deux des meilleurs receveurs de la promotion de recrues 2015. L’imposant prospect 4 étoiles de la promotion 2016, WR A.J. Brown, a fait des débuts très prometteurs à l’entrainement.

Le true freshman 5 étoiles LT Greg Little a été recruté pour succéder au All-American Laremy Tunsil, parti pour la NFL en avril dernier (Miami Dolphins). Comme son prédécesseur, il ne devrait pas attendre de faire ses classes pour être rapidement titularisé. Il sera même probablement aligné face à Florida State, le 5 septembre prochain. Autour de cette perle rare, la ligne offensive ne manque pas d’expérience. RT Robert Conyers et RG Rod Taylor sont de retour après des blessures qui les ont fait manquer les derniers spring practices. Les deux sophomores C Sean Rawlings et LG Javon Patterson devraient faire leur début comme titulaire.

Défense

Le secteur défensif a perdu son leader charismatique, DT Robert Nkemdiche, mais les excellents recrutements successifs, qui n’ont rien à envier à ceux d’Alabama ou de LSU, devraient permettre à la « Landshark Defense » de rester très compétitive en 2016.

En l’absence de Robert Nkemdiche (suspension) lors du dernier Sugar Bowl, l’ancien joueur de Junior College, NT D.J. Jones (40 plaquages, 4 sacks en 2015) et le sophomore DT Breeland Speaks (32 plaquages, 1 sack en 2015) ont démontré qu’ils étaient prêts à franchir un cap. Très solide sur le run stop et possédant un excellent burst, ils sont également capables d’aller mettre de la pression dans le backfield adverse. Sur les côtés, l’explosif junior DE Marquis Haynes (43 plaquages, 10 sacks en 2015), meilleur sackeur de la SEC en 2015, est de retour tout comme le senior DE Fadol Brown (32 plaquages, 1 sack en 2015). Le senior NT Isaac Gross (27.5 plaquages pour perte en carrière), blessé toute la saison dernière, revient en 2016 plus revanchard que jamais. Enfin, la recrue 5 étoiles de la dernière promotion, DT Benito Jones, s’est déjà fait sa place durant les spring practices.

Depuis deux ans, coach Hugh Freeze n’a pas été capable de mettre la main sur un linebacker d’avenir lors du recrutement. Ainsi, il est allé chercher le senior LB Rommel Mageo (87 plaquages, 2 sacks, 2 INT en 2015) d’Oregon State et il a fait signer l’ancienne recrue de Georgia passée par le Junior College l’an dernier, LB Detric Bing-Dukes. Le junior LB DeMarquis Gates (76 plaquages en 2015, #1 de l’équipe) devrait conserver sa place de titulaire au coeur du second rideau après avoir superbement succédé à Denzel Nkemdiche suite au renvoi de ce dernier en milieu de saison.

Malgré une pression constante sur la ligne de scrimmage et la présence de talentueux defensive backs, le backfield défensif a régulièrement souffert l’an passé (258.8 yards accordés en moyenne par match, #105 du pays). Coach Hugh Freeze espère qu’une année d’expérience supplémentaire permettra au senior CB Tony Bridges (36 plaquages, 3 INTs, 1 TD en 2015) et au junior CB Kendarius Webster (41 plaquages, 1 INT en 2015) de monter en puissance. L’ancienne recrue 5 étoiles de la fameuse promotion 2013, NB Tony Conner, fera son retour au poste de nickelback après une saison 2015 gâchée par une blessure subie face à Alabama. Au poste de free safety, le junior FS C.J. Hampton (27 plaquages en 2015) devrait être titularisé aux cotés de la sensation du printemps sur le campus d’Oxford, le sophomore SS Zedrick Woods (27 plaquages, 1 INT en 2015).

Equipes spéciales

Le junior K Gary Wunderlich a été l’une des bonnes surprises de la saison dernière réussissant ses 65 XP et 19 de ses 25 FGs ce qui lui a valu une sélection dans l’équipe All-SEC. Il est également capable d’évoluer au poste de punter mais coach Hugh Freeze a été intrigué par le botté style rugby de l’australien P Will Gleeson. Ce dernier devrait débuter la saison.
Les retours de coup de pied n’ont pas été la grande force des Rebels l’an dernier. CB/PR Tony Bridges et RB/KR Jordan Wilkins succéderont à Jaylen Walton et Collins Moore.

Conclusion

Depuis sa prise de fonction en 2012, coach Hugh Freeze a transformé le programme du campus d’Oxford pour en faire une puissance de la meilleure division du pays : 19 victoires en 2 saisons, du jamais vu depuis 1960 à Ole Miss.
Certes, trois stars sont parties pour la NFL (LT Laremy Tunsil, WR Laquon Treadwell, DT Robert Nkemdiche) et seulement 10 titulaires sont de retour en 2016 mais la présence du meilleur quarterback de la conférence, QB Chad Kelly, et de nombreux playmakers en puissance autour de lui (TE Evan Engram, WR Damore’ea Stringfellow) font des Rebels une des équipes les plus redoutées du pays.
La « Landshark Defense » a subi un changement de personnel mais le talent est toujours là. Avec DE Michael Haynes et DB Tony Conner à la baguette, qu’on ne s’attende pas à une baisse de régime. Une victoire lors du match d’ouverture contre Florida State pourrait propulser Ole Miss vers son objectif : participer à la première finale de conférence SEC de son Histoire. Toutefois, il faudra une énorme saison de QB Chad Kelly pour faire passer les Rebels à travers un calendrier infernal qui les verra jouer à Arkansas, à LSU et à Texas A&M.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Mississippi Rebels