Suivez-nous

Mississippi Rebels

Ole Miss au bord du chaos, la conférence SEC dans le viseur de la NCAA ?

Publié

le

Crédit photo : Scout

Au lendemain de l’annonce d’une sanction auto-imposée qui le privera de bowl en 2017, le programme de football d’Ole Miss et son coach Hugh Freeze ont la gueule de bois. 21 infractions aux règlements dont 15 de Level I (le niveau le plus élevé) ont été relevées par les instances disciplinaires de la NCAA. Les conséquences pourraient être dévastatrices pour le programme du campus d’Oxford (Mississippi)… et pour la SEC.

Les Rebels ont maintenant 90 jours pour répondre de ces nouvelles accusations. Après une audition devant le Committee on Infractions, ce dernier pourrait imposer une suspension de deux ans de toute participation à un bowl qui permettrait alors à tout étudiant-athlète bénéficiant d’une scholarship de demander un transfert sans perte d’inéligibilité. Vous vous souvenez de l’exode à Penn State en 2012 ? Ce serait bis repetita.

Les défections pourraient même être bien plus importantes étant donné le contexte ultra-concurrentiel dans la SEC. Selon SB Nation, certains rivaux des Rebels auraient déjà commencé à analyser le roster d’Ole Miss dans le détail pour identifier certains joueurs au fort potentiel qui pourraient venir renforcer leur rang…

Si les Rebels risquent très gros, la conférence SEC n’est pas à l’abri d’être, elle-même, touchée par ce scandale. Comme il est clairement indiqué à plusieurs reprises dans cette nouvelle Notice of Allegations, un certain nombre de recrues ayant bénéficié d’avantages interdits par les règlements ne se sont finalement pas engagés à Ole Miss mais dans d’autres programmes de la SEC pour lesquels quelques uns jouent encore actuellement. La NCAA est peut-être en train de tirer sur un fil qui pourrait mettre au grand jour un immense scandale au sein de la puissante conférence du Sud des Etats-Unis.

La version initiale de la Notice of Allegations envoyée par la NCAA en janvier 2016 à l’université du Mississippi avait révélé 13 infractions aux règlements. Le nombre et la gravité de ses infractions ont été révisés à la hausse. Ce sont maintenant 21 infractions qui ont été relevées par la NCAA dont 15 de Level I.

Mais que reproche-t-on exactement aux Rebels ?

1- Deux boosters ont versé au moins 13 000$ à une recrue… qui ne s’est pas engagée à Ole Miss

Un ancien membre du staff des Rebels aurait arrangé une rencontre entre deux boosters et une recrue qui aurait reçu une somme en cash entre 13 000$ et 15 600$ entre avril 2014 et février 2015. Le plus beau dans cette histoire ? La recrue ne s’est finalement pas engagée avec les Rebels. Bravo.

2- Deux anciens assistants ont aidé des recrues à obtenir les minima académiques

L’ancien membre de l’administration Dave Saunders et l’ancien coach assistant Chris Vaughn auraient falsifié les résultats des tests d’entrée (ACT) à l’université de certains prospects afin de s’assurer qu’ils obtiennent les notes requises. Les deux hommes auraient tout organisé au lycée de Wayne County (Mississippi) en 2010. Trois anciens joueurs seraient concernés.

3- Un manque de contrôle institutionnel

La NCAA reproche à Ole Miss d’avoir failli à son devoir de mettre tout en place pour détecter et réprimer toute infraction aux règlements. Pour résumé, la NCAA pense que la direction athlétique de l’université Mississippi ne s’est (intentionnellement ?) pas structurée pour prévenir ces infractions. Initialement, la NCAA reprochait à Ole Miss d’avoir « manqué à son devoir de surveillance » mais la nouvelle Notice va plus loin en indiquant une infraction de Level I, la fameuse « lack of institutional control », qui est généralement suivie de lourdes sanctions de la part de la NCAA.

4- Un ancien membre du staff a menti à son université

L’ancien membre du staff du programme de football qui a organisé la rencontre entre les boosters et la recrue savait qu’il allait contrevenir aux règlements et a menti à l’université. Pour la NCAA, c’est équivalent à un parjure devant une Cour de justice.

5- Un booster aurait donné 800$ à la famille d’un joueur

En aout 2014, un booster aurait versé 800$ à la famille d’un joueur à l’aéroport d’Oxford (Mississippi). Selon plusieurs enquêtes journalistiques, ce joueur serait Laremy Tunsil.

6- Infractions au règlement du recruiting

Trois membres du staff du programme de football auraient offert des services (transport sur le lieu de cours d’été) à 6 recrues pour une valeur totale de 1750$. Chris Vaughn et Dave Saunders seraient visés mais également l’actuel assistant, Derrick Nix.

7- Paiement de location de voitures

Des représentants de l’université aurait autorisé à certains étudiants-athlètes l’utilisation de voitures gratuitement. Ils auraient également payé certaines réparations et réglé de leur poche la location de véhicule pour plusieurs joueurs. Encore une fois, Laremy Tunsil serait parmi les bénéficiaires. Les sommes en jeu ? 7495 $.

8- et 9- Des joueurs nourris et équipés aux frais d’un booster

L’enquête de la NCAA a révélé qu’un booster possédant un restaurant et différents magasins aurait offert de la nourriture, des boissons, certains biens matériels  et de l’argent pour un total de 2800$.

10- Des videos promotionnelles « clé en main »

Afin de faire leur promotion sur les réseaux sociaux, un certain nombre de recrues auraient bénéficié du soutien logistique d’un membre du staff video du programme de football pour filmer des videos promotionnelles.

11- Un coach assistant organise une infraction avec un booster

Lors de l’année académique 2012-13, un booster aurait hébergé et payé des factures téléphoniques à plusieurs prospects dans le cadre de la campagne de recrutement des Rebels pour un total de 485$. Le coach assistant Maurice Harris aurait été informé de ces agissements qu’il auraient même facilité ces infractions.

12- Paiement d’hotel et de location de logement

Ole Miss a admis avoir versé 2253$ à une famille pour le paiement d’hotel et de logement dans la banlieue d’Oxford.

13- Hébergement d’un joueur

En 2013, l’ancien coach de ligne défensive, Chris Kiffin, aurait hébergé un joueur dans sa maison pendant 2 jours et aurait enfreint les règlements sur les recrutements hors-campus à plusieurs reprises.

14- Paiement de transport et hébergement pour des recrues

Le même ancien membre du staff des Rebels que le 1- aurait payé le transport de recrues et leur hébergement à Oxford pour un total de plus de 2000$.

15- Contact interdit avec des recrues

Au cours du printemps 2014, l’ancien coach de ligne défensive, Chris Kiffin aurait parlé pendant 10 minutes avec deux prospects au sein même de leur lycée pendant une période non-autorisée.

16- Contact interdit avec une recrue par un membre actuel du staff

Pas de détails fournis par la NCAA sur ce point.

17- Paiement de biens au père non-biologique d’un joueur

Encore visé : Laremy Tunsil. La NCAA reproche à Ole Miss d’avoir payé à 5 visites officielles au beau-père de Laremy Tunsil sur le campus d’Oxford.

18- et 19- Manque de coopération de Chris Vaughn et Dave Saunders

Chris Vaughn et Dave Saunders ont continué de mentir concernant leur implication dans l’affaire des falsifications de résultats des tests d’admissibilité à l’université malgré les preuves évidentes de la NCAA.  Chris Vaughn aurait même tenté de contacter un enquêteur pour le convaincre de son innocence…

20- Infraction des règles de responsabilité imposées aux head coachs

Pas de détails de la NCAA sur ce point.

21- Des séances de chasse payées par un booster

Un joueur des Rebels aurait participé à des séances de chasse organisée et payée par un booster

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
2 commentaires

2 Comments

  1. Nicolas

    23 février 2017 at 22h12

    C’est quoi exactement un booster? Une personne qui donne de l’argent à l’université? Dans quelle but?

  2. mlagree

    28 février 2017 at 22h32

    Un booster est une personne qui soutient un programme athlétique soit par une contribution financière sous forme de don soit en participant à la promotion de ce programme sous diverses formes (volontariat, marketing, publicité, etc…).
    Dans certains programmes (hello Texas), ce sont des personnes qui ont un certain pouvoir et qui peuvent influencer certaines décisions prises par la Direction athlétique voire même par l’administration de l’université.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mississippi Rebels

Pas de bowl en 2018 et moins de scholarships pour Ole Miss

Cinq ans après le début d’une enquête disciplinaire de la NCAA, les Rebels d’Ole Miss ont – enfin – connu les sanctions visant le programme d’Oxford.

Publié

le

Après cinq années d’enquête concernant de multiples malversations commises par Ole Miss, la NCAA a enfin publié ses conclusions : le programme d’Oxford (Mississippi) sera notamment privé de bowls jusqu’en 2018 et verra réduit son nombre de scholarships.

« L’université de Mississippi a manqué à ses obligations de contrôle institutionnel et a permis la mise en place d’une culture de participation des boosters dans le processus de recrutement. Six membres du staff de l’équipe de football et douze boosters ont participé à ces malversations, incluant une somme de 37 000$ ayant perms de payer certains prospects ou de leur financer la location de voitures, des hébergements, des transports, des repas et autres vêtements. Deux membres du staff ont permis frauduleusement à trois prospects d’obtenir les résultats académiques requis » – Déclaration de la NCAA.

La principale sanction comprend une interdiction de participation à un bowl pendant deux ans, incluant celle auto-imposée en 2017. Le nombre de scholarships autorisé sera également réduit pendant cette période. L’ancien head coach Hugh Freeze et des membres du staff sont également visés par des sanctions.

Ainsi, toute université qui souhaiterait s’attacher les services de Ugh Freeze devront contacter le comité de discipline à l’avance.

Pour rappel, le programme d’Ole Miss s’est auto-suspendu de bowl en 2017 et plus de se sanctionner de 11 scholarships sur une période de 4 ans. Les Rebels seront donc de nouveau éligibles pour un bowl en 2019.

Voici la liste complète des sanctions :

– trois années de probation (du 1er décembre 2017 au 30 novembre 2020).
– amende de 197 797 $ (déjà auto-imposé par l’université).
– suspension de deux matchs de conférence en 2018 pour Hugh Freeze s’il était embauché par une autre université avant le 30 novembre 2018.
– Huit ans de mise à l’épreuve pour le coordinateur aux opérations du programme de football.
– Cinq ans de mise à l’épreuve pour le coach assistant ayant frauduleusement à trois prospects d’obtenir les résultats académiques requis.
– Deux ans de mise à l’épreuve pour l’autre coach assistant ayant frauduleusement à trois prospects d’obtenir les résultats académiques requis.
– Cinq ans de mise à l’épreuve pour le directeur athlétique assistant.
– Annulation de toutes les victoires en saison régulière et en bowl game au cours desquelles les joueurs fautifs ont joué.

Pour rappel, en janvier 2016 et après trois ans d’enquête, la NCAA avait accusé Ole Miss d’avoir commis une trentaine d’infractions dont certaines au sein du programme de football. Les détails de ces accusations étaient encore inconnus jusqu’à ce que l’université du campus d’Oxford (Mississippi) publie une Notice of Allegations officielle, vendredi 27 mai 2016, dans une réponse de 154 pages.

L’université du Mississippi avait alors annoncé s’être auto-imposée diverses sanctions dont une réduction du nombre de ses scholarships.

Neuf mois plus tard, la NCAA a complété son enquête et ce sont alors 21 infractions aux règlements dont 15 de Level I (le niveau le plus élevé) qui ont été reprochées au programme de football de l’université du Mississippi. Cette nouvelle Notice of Allegations pointait directement du doigt l’ancien coach, Hugh Freeze, qui aurait enfreint les règles de responsabilité imposées aux head coachs de la FBS.

Initialement, la NCAA reprochait à Ole Miss d’avoir « manqué à son devoir de surveillance » mais la seconde Notice allait plus loin en indiquant une infraction de Level I, la fameuse « lack of institutional control », qui est généralement suivie de lourdes sanctions de la part de la NCAA.

Lire la suite

Mississippi Rebels

Ole Miss perd QB Shea Patterson pour le reste de la saison 2017

Le quarterback vedette des Rebels souffre d’une élongation du ligament postérieur du genou droit subie lors du match du samedi 21 octobre face à LSU.

Publié

le

Credit photo : Jonathan Bachman/Getty Images

Comme si tout n’allait pas déjà si mal sur le campus d’Oxford : après la perte de leur head coach, Hugh Freeze, quelques semaines avant le coup d’envoi de la saison, les Rebels termineront cette campagne 2017 sans leur leader offensif.

Victime d’une élongation du ligament postérieur du genou droit en fin de première mi-temps du Magnolia Bowl de samedi soir, QB Shea Patterson (2259 yards à la passe, 17 TD, 9 INT en 2017) sera obligé de regarder ses coéquipiers de la sideline jusqu’à la fin de la saison. Il avait temporairement laissé sa place au junior QB Jordan Ta’amu en cours de match face à #24 LSU avant de faire son retour. Finalement, il n’est pas réapparu en 2ème mi-temps.

Cette perte est d’autant plus préjudiciable que l’attaque d’Ole Miss semblait avoir trouvé son identité depuis quelques semaines. L’ancien prospect 5 étoiles mène une escouade offensive qui est actuellement en tête de la conférence SEC avec une moyenne de 322 yards par match à la passe.

Ancien joueur du Junior College (New Mexico Military Institute à Hawaii), QB Jordan Ta’amu sera donc probablement titularisé face à Arkansas lors de la semaine 9, samedi 28 octobre 2017.

Lire la suite

Mississippi Rebels

L’ancien coach d’Ole Miss, Houston Nutt, demande des excuses officielles

Publié

le

Crédit photo : Spruce Derden, US Presswire

Quelques semaines après avoir lancé des poursuites judiciaires contre l’université Mississippi, l’ancien coach du programme de football, Houston Nutt, propose un accord amiable à hauteur de 500 000 $ dont l’intégralité sera reversée à une commission faisant la promotion de l’éthique sportive au niveau universitaire dans le Mississippi.

Houston Nutt ne recevrait ainsi pas le moindre dollar en compensation. Car, l’enjeu est tout autre pour celui qui a dirigé les Rebels d’Ole Miss de 2008 à 2011 : il demande des excuses publiques de la part de l’université Mississippi qu’il accuse d’avoir mené une campagne délibérée de dénigrement à son encontre afin de protéger coach Hugh Freeze dans le cadre du scandale du recrutement frappant le programme de football du campus d’Oxford (Mississippi).

Selon Thomas Mars, l’avocat de Houston Nutt, ces excuses sont au coeur de cette proposition d’accord amiable pour mettre un terme aux poursuites judiciaires.

« Après tout, il n’y a désormais plus aucun doute concernant ce qu’il s’est passé » – Thomas Mars

Pour rappel, Houston Nutt avait déclenché des poursuites judiciaires au milieu du mois de juin accusant l’université Mississippi de « rupture abusive de contrat » et Hugh Freeze et le directeur athlétique Ross Bjork, de diffamation.

En janvier 2016 et après trois ans d’enquête, la NCAA a accusé Ole Miss d’avoir commis une trentaine d’infractions dont certaines au sein du programme de football. Or, l’université du campus d’Oxford a toujours apporté son soutien à Hugh Freeze laissant même entendre que la plupart des infractions dataient de l’époque de son prédécesseur… Houston Nutt. Plusieurs journalistes ont démontré que Hugh Freeze avait régulièrement menti depuis des mois.

Le 20 juillet dernier, ce dernier a été contraint de donner sa démission après avoir été accusé par son administration d’avoir utilisé son téléphone professionnel pour contacter un service d’escort girl.

Lire la suite

Mississippi Rebels

Deux titulaires d’Ole Miss arrêtés pour vol à l’étalage

Les deux défenseurs titulaires des Rebels, LB Detric Bing-Dukes et CB Ken Webster, ont été arrêtés dans la nuit de mardi à mercredi 2 aout

Publié

le

Crédit photo : Bruce Newman

Les choses ne s’arrangent pas sur le campus d’Oxford : quelques jours après la démission de leur head coach, Hugh Freeze, les Rebels pourraient également perdre pour quelques matchs deux défenseurs importants.

Aucun détail n’a été communiqué concernant les circonstances de ces arrestations mais les deux joueurs ont passé une partie de la nuit au centre de détention de Lafayette County.

Le coach par intérim des Rebels, Matt Luke, a immédiatement réagi indiquant qu’il « recueillait plus d’informations concernant ce qu’il s’est passé ».

Titulaire à temps plein de la saison 2015, le senior CB Ken Webster a manqué l’intégralité de la saison 2016 à cause d’une blessure du genou subie lors de la première série du match d’ouverture face à Florida State.

De son côté, LB Detric Bing-Dukes, ancienne recrue de Georgia passé par le Junior College avant son arrivée sur le campus d’Oxford, a fait partie de la rotation au sein du second rideau de la défense d’Ole Miss en 2016 terminant avec un total de 41 plaquages.

Lire la suite

Articles les plus lus