Suivez-nous sur

Mississippi Rebels

Coach Hugh Freeze répond à Jim Harbaugh

Hugh Freeze, Ole Miss
Crédit photo : AP

Au lendemain du réquisitoire de coach Jim Harbaugh contre l’interdiction des camps satellites au cours duquel il a directement visé le coach des Rebels d’Ole Miss, coach Hugh Freeze a répondu au coach des Wolverines de Michigan en réaffirmant qu’il ne « s’excusera pas d’être un bon père de famille ».

Suite à la décision du conseil des commissionnaires de la FBS d’interdire les camps satellites, coach Hugh freeze avait déclaré qu’il n’était pas opposé à cette disposition puisque elle lui permettra de passer davantage de temps en famille.

Visiblement agacé de cette déclaration, Jim Harbaugh a répliqué au cours d’un entretien accordé à Sports Illustrated, mardi 12 avril : «Et là, nous avons un coach qui s’exprime depuis sa belle maison, avec son salaire annuel de 5 millions de $ et qui nous dit qu’il ne veut pas sacrifier son temps. Moi je pense que tous ces coachs ne veulent tout simplement pas travailler plus dur».

Invité de l’émission « Mike & Mike » sur ESPN, mercredi 13 avril, coach Hugh Freeze a confirmé son approbation de l’interdiction des camps satellites tout en dénonçant l’hypocrisie de ceux qui la critiquent :

« Je ne m’excuserai jamais de vouloir être un bon père de famille. Je pense travailler suffisamment dur. Ce n’est pas le problème. Si vous me demandez si je souhaite passer encore plus de nuits loin de mes enfants et de ma femme, je vous répondrais : Non. Le temps qu’il me reste pour être un bon mari et un bon père diminue d’année en année alors qu’à notre époque, je pense que mes enfants ont besoin de mon rôle de père. Je félicite coach Jim Harbaugh d’avoir une approche innovante mais je ne crois pas qu’il fait preuve de beaucoup de bienveillance en s’attaquant publiquement à d’autres coachs comme il l’a fait. […] Mais vous savez, en réalité, les programmes qui organisent des camps hors de leur région habituelle, le font généralement pour observer un ou deux jeunes. Pas plus. C’est la pure vérité » – Hugh Freeze, coach d’Ole Miss.

Le coach des Rebels a également ajouté que de nombreux coachs au niveau lycée sont contre ces camps satellites car ils pourraient créer une certaine « saturation » dans certaines villes comme Houston, Dallas ou Atlanta, et ils mettraient une pression supplémentaire sur de jeunes joueurs déjà très sollicités tout au long de l’année.

Pour rappel, les règlements NCAA autorisent les coachs des programmes FBS à se déplacer à travers les États-Unis entre le 15 avril et le 31 mai pour évaluer les prospects de leur choix. Coach Hugh Freeze estime que cette période de 6 semaines est suffisante pour l’évaluation de tous les joueurs qu’ils veulent.

A partir du 1er juin et jusqu’au 31 juillet, c’est une période « morte » durant laquelle les coachs ne peuvent pas recruter hors de leur campus.

La rédaction est composée de passionnés qui vous informent quotidiennement sur l'actualité du College Football et qui vous proposent des analyses et des points de vue originaux sur le 2ème sport le plus médiatisé aux Etats-Unis.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Mississippi Rebels