Suivez-nous sur

Florida Gators

Preview 2016 : Florida Gators

Pour la première saison de coach Jim McElwain sur le campus de Gainesville, les Gators de Florida ont remporté un titre inattendu de champion de division SEC East. Sauront-ils confirmer ce momentum naissant en 2016 ?

Crédit photo : AP Photo/John Raoux

Preview 2016 : Florida Gators

Florida Gators
Conférence SEC – Division East
En 2015 : 10-4, 7-1 SEC. Citrus Bowl : défaite contre Michigan, 41-7.
Head coach : Jim Elwain, 2ème année (10-4). Résultats en carrière : 32-20.
Coordinateur offensif : Doug Nussmeier.
Coordinateur défensif : Geoff Collins.
Titulaires de retour : 5 en attaque, 6 en defense, punter.
Joueurs-clés partis : QB Will Grier, RB Kelvin Taylor, WR Demarcus Robinson, DL Jonathan Bullard, LB Antonio Morrison, CB Vernon Hargreaves III, S Keanu Neal.
Joueurs à suivre : RB Jordan Scarlett, WR Antonio Callaway, TE DeAndre Goolsby, OT David Sharpe, DE Bryan Cox Jr., DT Caleb Brantley, LB Jarrad Davis, CB Jalen Tabor, CB Quincy Wilson, S Marcus Maye.

Pour sa première année sur le campus de Gainesville, coach Jim McElwain a rapidement trouvé ses marques. En atteste une solide saison des Gators, ponctuée par un titre inattendu de champion de division Est, le premier depuis 2009 à l’époque de l’ère Urban Meyer-Tim Tebow.

L’exercice 2015 n’a pourtant rien eu d’un fleuve tranquille.

Après six succès enthousiasmants lors des six premiers matches, les Nord-Floridiens ont pris un coup de massue sur la tête suite au contrôle anti-dopage positif de leur quarterback titulaire, QB Will Grier. Se sont ensuite ajoutées les blessures à répétition en fin d’année, ainsi que la suspension de leur receveur vedette Demarcus Robinson.

Pourtant, l’attaque a très agréablement surpris, avec un système de nouveau aéré et explosif. Cela n’empêche pas les points d’interrogation autour du quarterback et de la ligne offensive, mais avec des playmakers globalement bien coachés, les Gators ont un bel avenir devant eux, avec un groupe sensiblement identique à celui de la saison passée.

« We’re the defending SEC East champs » (Nous sommes les champions de la SEC East en titre) disait C Cam Dillard lors des derniers spring practices. C’est avec cet état d’esprit conquérant que les Gators débuteront la campagne 2016. Devancés par les favoris, les Vols de Tennessee, dans les différents pronostics d’avant-saison, seront-ils nous faire mentir avec un second voyage à Atlanta pour le SEC Championship Game, en décembre prochain ?

Attaque

Depuis maintenant sept ans, les Florida Gators cherchent un digne successeur à Tim Tebow, ancien Heisman Trophy. John Brantley, Jeff Driskel, Jacoby Brissett, Tyler Murphy, Treon Harris, Will Grier … Tant de joueurs incapables de gérer la pression locale ou poussés à quitter le campus de Gainesville prématurément.

En conséquence, c’est un nouveau pari que vont tenter les Gators sur le poste en 2016. Et la perle rare pourrait bien être le fruit d’un transfert. Transfuge d’Oregon State, le sophomore QB Luke Del Rio (fils du coach des Raiders d’Oakland, NFL) fait office de favori pour mener les rênes de l’attaque. Mais les prétendants sont nombreux, à l’image de l’ancien passeur de Purdue, le senior QB Austin Appleby (1260 yards, 8 TD, 8 INT en 2015). Gare à ne pas sous-estimer non plus les true freshmen QB Feleipe Franks, « volé » à LSU lors du recrutement 2016 et QB Kyle Trask, pendant le camp d’entraînement.

Pour s’imposer, l’heureux élu devra composer avec le point faible offensif de Florida en 2015 : la ligne. Car en concédant 45 sacks, les Gators ont enregistré leur pire bilan depuis 1992, devenant l’un des pires programmes dans ce secteur (119e l’an passé). L’escouade a également été d’une irrégularité chronique sur le jeu au sol. Le temps presse donc pour Mike Summers, coach de position, surtout avec un calendrier chargé, face à des programmes réputés solide dans les tranchées (Tennessee, LSU, Missouri et Florida State, pour ne citer qu’eux).

La ligne offensive pourra au moins bénéficier de quelques automatismes, car 4 titulaires sur 5 sont de retour. Le côté gauche a fière allure, avec deux joueurs à gros potentiel, le junior LT David Sharpe sur l’extérieur et l’ancienne recrue 5 étoiles LG Martez Ivey à ses côtés. Le junior C Cameron Dillard restera au centre de la ligne, mais devrait être mis sous pression par le polyvalent OL T.J. McCoy, arrivé de North Carolina State. Les batailles s’annoncent âpres sur la droite de la ligne. Si les sophomores RG Tyler Jordan et RT Fredrick Johnson ont marqué de précieux points en fin de saison dernière, le junior RG Antonio Riles et le redshirt freshman G/T Richard Desir-Jones restent des options non négligeables.

Malgré des zones d’ombres ces dernières années, Florida a rarement déçu dans un domaine : développer des playmakers en attaque. Le backfield offensif en est d’ailleurs sérieusement pourvu, avec les sophomores RB Jordan Scarlett (181 yards au sol, TD en 2015) et RB Jordan Cronkrite (157 yards au sol, 3 TD en 2015). Au lendemain du départ de Kelvin Taylor vers la NFL, ce tandem est extrêmement complémentaire, le premier pouvant jouer sur sa puissance et sa résistance, le second sur une explosivité constante. Si besoin est, RB Mark Thompson, meilleur RB du Junior College l’an passé, voire le true freshman RB Lamical Perine, pourraient sortir du chapeau.

Des playmakers, il y en a aussi sur les extérieurs. Encore faudrait-il qu’ils restent sages. Tristement réputés pour leurs écarts de conduite au fil des années, les receveurs de Florida ont encore fait parler d’eux loin des terrains pendant l’intersaison. Même la nouvelle coqueluche du campus, le sophomore WR Antonio Callaway (35 réceptions, 678 yards, 4 TD en 2015), s’est fait taper sur les doigts par sa fac. Sportivement, il apparait comme la meilleure arme des Gators à la réception tout en étant épaulé par les juniors WR Brandon Powell (29 réceptions, 390 yards, 3 TD en 2015), WR Dre Massey et WR C.J. Worton (4 réceptions, 69 yards, 2 TD en 2015), ainsi que par les seniors WR Ahmad Fulwood et WR Chris Thompson. Enfin, le mystère reste entier autour du true freshman WR Tyrie Cleveland. Recrue star du programme, le receveur a été arrêté en juillet dernier, et pourrait être suspendu pendant un certain temps par Jim McElwain.

Au poste de tight end, le départ de Jake McGee ne devrait pas être regretté trop longtemps. D’autant que le junior TE DeAndre Goolsby (17 réceptions, 277 yards, TDen 2015 ) s’est montré prometteur, avec une certaine aptitude pour les big plays. Il sera secondé par le sophomore TE C’yontai Lewis (4 réceptions, 75 yards, 2 TD en 2015).

Défense

A l’image d’Alabama ou LSU, les Florida Gators devraient encore composer avec une défense monstrueuse au sein de la conférence SEC. Certes, des cadres ont migré vers la NFL, comme Jonathan Bullard (Chicago Bears), Vernon Hargreaves III (Tampa Bay Buccaneers) ou Keanu Neal (Atlanta Falcons). Mais le réservoir est encore sérieusement fourni, et rares sont les lignes aussi physiques que celle des Gators.

Pour preuve, c’est le junior DT Caleb Brantley (28 plaquages, 3 sacks en 2015), grand espoir du College Football, qui prendra la suite de Bullard sur l’intérieur. Il composera un duo de colosses avec le nose tackle senior NT Joey Ivie (3.5 sacks en 2015). Pour blinder un peu plus le run stop, les Gators peuvent compter sur le senior DE Bryan Cox Jr. (46 plaquages, 11 pour perte, 2 fumbles forcés en 2015), l’un des meilleurs edge-setters au pays, et capable d’évoluer fullback en attaque, si nécessaire. Recrue star des Floridiens en 2015, le sophomore DE CeCe Jefferson (3,5 sacks en 2015) doit encore donner sa pleine mesure sur le pass rush.

Sur le front six de Florida, le taulier s’appelle incontestablement WLB Jarrad Davis (94 plaquages, 3,5 sacks, 4 passes défendues en 2015). Appelé à un bel avenir en NFL, le senior est un véritable mur sur le deuxième rideau, dont l’art de la poursuite n’est plus à prouver. Un autre senior, MLB Alex Anzalone, aura pour lourde tâche de suppléer Antonio Morrison en tant que tour de contrôle défensive. Le senior SLB Daniel McMillian (22 plaquages, 3 passes défendues) et le junior SLB Matt Rolin seront eux sollicités lorsque le front défensif sera renforcé numériquement.

La force du système nickelback des Gators est bien entendu le backfield défensif. Et même avec le départ de leur shutdown corner (Vernon Hagreaves) et leur safety cogneur en chef (Keanu Neal), le programme leur a immédiatement trouvé des suppléants. Le junior CB Jalen « Teez » Tabor (4 interceptions, 2 touchdowns, 14 passes défendues en 2015 !) est la nouvelle pépite au poste de cornerback et a sérieusement concurrencé Vernon Hargreaves III l’année passée en tant qu’expert de la couverture. Le sous-côté junior CB Quincy Wilson (5 passes défendues, 2 interceptions en 2015) semble également prêt à exploser sur l’extérieur du secondary. Free safety en 2015, le senior SS Marcus Maye (77 plaquages, 6 passes défendues, 4 fumbles forcés en 2015) va pouvoir retrouver sa position naturelle de strong, avec le départ de Keanu Neal. Cela permettra au junior FS Nick Washington (28 plaquages, 2 fumbles recouverts en 2015) d’avoir plus de temps de jeu sur le poste. Avec le junior NB Duke Dawson, et la révélation espérée du true freshman DB Chauncey Gardner, Florida devrait traumatiser pas mal de quarterbacks cette saison.

Equipes spéciales

Peu de changements à prévoir du côté des équipes spéciales. Seul le sophomore K Eddy Pineiro pendra la suite d’Austin Hardin, dont l’éligibilité a expiré. Le junior P Johnny Townsend reste lui en charge des punts.
Qui dit playmakers dans le roster dit peu de soucis pour trouver un returner efficace. Comme la saison passée, KR/PR Brandon Powell et KR/PR Antonio Callaway se chargeront de faire parler les poudres sur ces phases de jeu.

Conclusion

La saison 2015 a plus que répondu aux attentes, et l’exercice 2016 pourrait être du même acabit, si les problèmes sont réglés efficacement au poste de quarterback et sur la ligne offensive.
Problème : le calendrier est tout sauf clément, avec des déplacements à Tennessee, Arkansas et Florida State, sans oublier la réception de LSU et la confrontation avec Georgia sur terrain neutre.
Les Gators bénéficieront d’une SEC Est encore très ouverte et devront se méfier de Tennessee Volunteers en pleine maturité et de Georgia Bulldogs partis vers une nouvelle ère.
Une saison à huit victoires minimum est largement envisageable.

Grand fan de football américain. Spécialiste du football français, de la NFL et du College Football. Rédacteur à The Blue Pennant depuis 2015 et à touchdownactu.com. Animateur sur Radiossa, la radio du football américain.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Florida Gators