Suivez-nous sur

Auburn Tigers

Preview 2016 : Auburn Tigers

Finalistes malheureux du College Football Playoff en 2014, les Tigers d’Auburn ont connu une chute vertigineuse l’an dernier. Avec un coach Gus Malzahn sur un siège éjectable, sauront-ils rebondir en 2016 ?

Crédit photo : John David Mercer-USA TODAY Sports

Preview 2016 : Auburn Tigers

Auburn Tigers
Conférence SEC – Division West
En 2015 : 7-6, 2-6 SEC. Birmingham Bowl : victoire contre Memphis, 31-10.
Head coach : Gus Malzahn, 4ème année (27-13). Résultats en carrière : 36-16.
Coordinateur offensif : Rhett Lashlee.
Coordinateur défensif : Kevin Steele.
Titulaires de retour : 6 en attaque, 6 en défense.
Joueurs-clés partis : RB Peyton Barber, WR Ricardo Louis, WR Melvin Ray, OT Avery Young, OT Shon Coleman, LB Cassanova McKinzy, LB Kris Frost, CB Jonathan Jones, S Blake Countess.
Joueurs à suivre : WR Jason Smith, DE Carl Lawson, DT Montravious Adams, LB Tre’ Williams, CB Carlton Davis, S Johnathan Ford, S Tray Matthews.

Les Auburn Tigers, ou le phénomène des montagnes russes. Deux ans après avoir accroché les Seminoles de Florida State en finale nationale, les hommes de Gus Malzahn sont peu à peu rentrés dans le rang, au point d’offrir une saison plus que poussive en 2015.

Une année que les Tigers auraient pu terminer avec un bilan négatif, sans sursaut d’orgueil lors du Birmingham Bowl, face à Memphis.

Ce qui aura le plus surpris l’an passé, c’est l’apathie offensive d’un programme réputé dans ce secteur, encore plus depuis l’arrivée de Gus Malzahn comme coach principal. Avec 27,5 points par matches, l’autre grosse fac d’Alabama a terminé 75e meilleur attaque de FBS.

La défense est également un chantier permanent, avec l’arrivée de Kevin Steele, en provenance de LSU, lequel deviendra le troisième coordinateur différent sur les trois dernières années.

L’objectif est donc « simple » pour Auburn : retrouver une attaque aérienne explosive et un pass rush digne de ce nom pour espérer faire mieux que le piètre 2-6 de 2015 dans le bilan intra-conférence.

Attaque

Après des débuts tonitruants, marqués par l’émergence surprise de Nick Marshall, Gus Malzahn recommence à tâtonner pour trouver son arme de prédilection en attaque. Prometteur, le senior QB Jeremy Johnson (1053 yards à la passe, 10 TD, 7 INT en 2015) n’a jamais répondu aux attentes, frôlant parfois le ridicule, comme lors de ce fumble grossier sur le terrain de LSU. Sa chance est de n’avoir eu aucune réelle concurrence sur le poste, le remplacement par le sophomore QB Sean White (1167 yards à la passe, 1 TD, 4 INT en 2015) s’étant également soldé par un échec. Du coup, les deux hommes restent dans la course pour une place de titulaire, bien qu’Auburn ait (mieux ?) prévu ses arrières. Transfuge de Junior College et acteur principal de la série-documentaire The Last Chance U, le récent transféré QB John Franklin III (ex-recrue de Florida) a montré quelques signes encourageants lors du dernier Spring Game. Pas de quoi lever totalement les doutes sur sa capacité à mener une attaque de ce niveau dans l’immédiat. La bataille s’annonce donc intéressante sur la position.

Si le doute subsiste concernant le passeur, la relève semble bel et bien là au poste de receveur. Pas mal impliqué dans le jeu offensif en 2015, le junior WR Jason Smith (13 réceptions, 203 yards, 2 TD en 2015) devrait être la cible préférentielle, aux côtés des seniors WR Marcus Davis (30 réceptions, 182 yards, TD en 2015) et WR Tony Stevens (13 réceptions, 174 yards, TD en 2015). Recrue de choix lors de la dernière intersaison, le true freshman WR Nate Craig-Myers est très attendu comme option de luxe. Sur le poste de tight end, principalement bloqueur, les Tigers devraient compter sur le sophomore TE Jalen Harris.

Il n’y a pas eu que de mauvaises surprises sur le campus l’an passé. Pour preuve, le coureur Peyton Barber, sorti du chapeau pour affoler les compteurs et sauver quelques rencontres. La belle histoire s’arrête là, car le sophomore a dû s’inscrire à la draft pour des raisons familiales. Son backup RB Roc Thomas a annoncé son transfert à Jacksonville State (FCS), ainsi le jeu au sol des Tigers devraient être assurés par un comité composé du sophomore RB Kerryon Johnson (208 yards au sol, 3 TD en 2015), aperçu sur des formations wildcats en 2015, du senior RB Damien Lewis et du sophomore RB Cedric Chambers. On surveillera les freshmen RB Malik Miller et RB Kam Martin.

Des joueurs prometteurs, Auburn en a également perdu sur l’extérieur de la ligne offensive. Les départs de Shon Coleman et d’Avery Young poussent Gus Malzahn à s’adapter, au sein d’une attaque qui a déjà pas mal à rebâtir. Le head coach a tout de même pris ses précautions, puisqu’il avait obtenu le transfert du junior RT Darius James, en provenance de Texas. Le lineman supervisera le côté droit de la ligne, avec le junior RG Braden Smith. Un troisième junior, C Austin Golson, snappera les ballons. Les seniors LT Robert Leff et LG Alex Kozan se chargeront enfin du côté aveugle.

Défense

Malgré un gros potentiel et un changement régulier de coordinateurs (Ellis Johnson, Will Muschamp), la défense a rarement donné pleine satisfaction depuis le retour au bercail de Gus Malzahn. Le pass rush est un exemple criant de ces espoirs non concrétisés. Le junior DE Carl Lawson (17 plaquages, 1 sack en 2015) est sans doute l’athlète le plus impressionnant de cette escouade, mais il traîne derrière lui une série de blessures, avec en conséquence une production insuffisante. Le sophomore DE Byron Cowart (6 plaquages en 2015) n’a pas plus convaincu de l’autre côté de la ligne. L’ancienne recrue 5 étoiles a réalisé une saison 2015 quelconque, et son printemps a été marqué par des déboires extra-sportives. Le junior DE Raashed Kennion (8 plaquages, 1 sack en 2015) pourrait donc avoir sa chance dans le onze titulaire très rapidement, après le transfert surprise de Gimel President (2 sacks) vers Illinois.

L’intérieur de la ligne défensive est un peu plus dissuasif. Il faut dire que le senior DT Montravious Adams (42 plaquages, 2,5 sacks, 2 fumbles forcés en 2015) est l’un des meilleurs joueurs à son poste à l’échelon national. Le sophomore DT Dontavious Russell (42 plaquages en 2015) a marqué de précieux points lors de sa première année universitaire, mais le senior DT Devaroe Lawrence (31 plaquages en 2015) n’est pas très loin dans la hiérarchie et jouera à coup sûr une place de starter.

Souvent un bon fournisseur de linebackers en NFL (Takeo Spikes, Karlos Dansby, Josh Bynes, pour ne citer qu’eux), Auburn peine à fournir un deuxième rideau de qualité depuis quelques saisons. Les Tigers ont donc dû s’en remettre à des transferts pour renforcer leur groupe. C’est dans cette optique que le senior MLB T.J. Neal (109 plaquages, 2 sacks en 2015) arrive d’Illinois pour assurer le run stop. Le départ du décevant Kris Frost permettra également au junior WLB Tre’ Williams (55 plaquages en 2015) de prendre plus de responsabilités sur le côté faible. Si le coordinateur Kevin Steele devrait avant tout s’appuyer sur un front six, le troisième poste de linebacker sera courtisé par le junior SLB Paul James III et le sophomore SLB Jeff Holland (13 plaquages, 1 sack en 2015), tous deux rushers occasionnels.

Comme beaucoup de grosses écuries de la conférence SEC, Auburn composera avec un backfield défensif renforcé, dans un système nickelback. La principale force de l’escouade se trouve sur l’intérieur du secondary, avec un gros tandem au poste de safety. Le senior FS Johnathan Ford (118 plaquages, 2 INT, TD, 2 fumbles forcés en 2015) quitte son poste de nickel pour devenir free safety, aux côtés de l’ancien Bulldog de Georgia, le junior SS Tray Matthews (45 plaquages, 2 interceptions en 2015). Un autre ancien safety, le junior DB Stephen Roberts (26 plaquages, 3 passes défendues en 2015) devrait être décalé dans le slot, après le transfert de Tim Irvin vers East Carolina. Valeur sûre lors de sa première année, le sophomore CB Carlton Davis (56 plaquages, 8 passes défendues, 3 interceptions en 2015) devra faire oublier ses récents écarts de conduite pour rester le shutdown corner des Tigers. L’autre poste de cornerbacks se jouera entre deux transferts : le redshirt freshman CB Jamel Dean tient la corde, après avoir été libéré par Ohio State pour raisons médicales, mais le senior CB Marshall Taylor a l’expérience pour lui, après trois saisons comme titulaire chez les Miami Redhawks.

Equipes spéciales

On prend les mêmes et on recommence ! Les équipes spéciales ne changent pas, et ce n’est clairement pas une mauvaise chose. Avec un 23/27 sur field goals et un sans-faute sur les transformations au pied, le junior K Daniel Carlson s’annonce comme l’un des botteurs les plus réguliers de la conférence SEC. Le rendement du senior P Kevin Phillips n’a rien non plus de déshonorant sur les phases de punt (41 yards de moyenne).
Les retourners de la saison passée sont de retour : les seniors PR Johnathan Ford et KR Marcus Davis.

Conclusion

Avec huit matches à domicile, dont les cinq premières rencontres de la saison, Auburn pourrait faire oublier sa triste fiche de 2015. Problème pour les Tigers : les deux derniers finalistes des playoffs sont au menu, avec Clemson en ouverture, et Alabama, lors du traditionnel Iron Bowl de fin de saison. Entre temps, Auburn aura reçu LSU, et se sera déplacé à Mississippi State, Ole Miss et Georgia.
La tâche s’annonce donc ardue, dans une conférence SEC, et une division Ouest toujours aussi compétitive. Le bilan des sept victoires minimum peut être espéré, mais pas mal de facteurs sont à améliorer pour permettre au programme de se refaire la cerise, à commencer par le poste de quarterback et le front seven défensif.

Grand fan de football américain. Spécialiste du football français, de la NFL et du College Football. Rédacteur à The Blue Pennant depuis 2015 et à touchdownactu.com. Animateur sur Radiossa, la radio du football américain.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Auburn Tigers