Suivez-nous

Alabama Crimson Tide

[rivalry] Alabama vs LSU

Crimson Tide et Tigers, Alabama et LSU, deux universités symbolisant à elles seules le meilleur du football universitaire de ces dernières années. La rivalité entre le Tide et les tigres est considérée par beaucoup comme la rivalité numéro 1 du pays aujourd’hui.

Publié

le

Crimson Tide et Tigers, Alabama et LSU, deux universités symbolisant à elles seules le meilleur du football universitaire de ces dernières années. La rivalité entre le Tide et les Tigres est d’ailleurs considérée par beaucoup comme la rivalité numéro 1 du pays aujourd’hui.

Les 2 équipes sont membres de la SEC depuis la création de cette dernière en 1932. En 1992, la SEC se divise, ce qui ne séparera cependant pas les inséparables. En effet, LSU et Alabama sont membres de la Western Division de la SEC, assurant ainsi une rencontre annuelle entre les 2 universités (et ce depuis 1964).
En plus d’un siècle d’histoire, Crimson Tide et Tigers se sont rencontrés 77 fois, et Alabama mène la série 47 victoires à 25 (avec 5 nuls).

Historique

Cette domination au niveau du bilan de la part du Crimson Tide est du notamment à la main mise d’Alabama sur son adversaire direct durant les premières années jusqu’à dans les années 1980. De 1895, date du premier match entre LSU et Alabama, à 1958 (et une coupure de 6 ans dans les confrontations), le Tide a remporté 15 rencontres contre les Tigers, pour 7 défaites et 5 nuls.

Les années 1960 confirment cette tendance. Le match de 1964 marque d’ailleurs le début d’une série de 5 victoires consécutives pour Alabama. Ce match est spécial car il représente la première opposition entre deux coachs légendaires, Bear Bryant (Alabama) et Charlie McClendon (LSU). Le Tide, classé #3 et guidé par Joe Namath, prendra le dessus sur #8 LSU avec une victoire 17 à 9. Alabama sera champion national cette année là, ainsi qu’en 1965.
LSU arrêtera l’hémorragie en 1969 avec une victoire 20 à 15 à Baton Rouge (Louisiane), confirmée la saison d’après avec un nouveau succès sur le score de 14 à 9 à Birmingham (Alabama).

Mais ces 2 victoires resteront sans suite puisqu’Alabama va tout simplement écraser la concurrence durant les années 1970, que ce soit sur LSU ou sur le monde du football universitaire. Durant cette décennie, l’équipe à Bear Bryant sera l’une des plus dominantes de l’histoire, et va totaliser 3 titres nationaux (1973, 1978, 1979), 8 titres de conférence (SEC), et 9 succès d’affilée contre les Tigers. Cette série de succès se poursuivra jusqu’au match de 1982, remporté par LSU sur le score de 20 à 10. 1982 est également marqué par la retraite du légendaire coach Bryant, ce qui aura pour conséquence un certain rééquilibrage des forces en présence. En effet, les oppositions dans les années 1980 sont très équilibrées puisque le bilan des rencontres entre le Tide et les Tigers n’est plus que de 5-4-1 en faveur d’Alabama pendant cette décennie.

Durant les années 1990, plusieurs grands matchs ont fait de cette rivalité ce qu’elle est aujourd’hui, comme ceux de 1998 ou 1999. Mais c’est surtout celui du 6 novembre 1993 qui restera à jamais dans les mémoires. Avec un bilan médiocre de 3-5, LSU se déplace dans l’Alabama pour affronter le Crimson Tide, champion national en titre et invaincu depuis presque 2 ans. A la surprise générale, les Tigers du coach Curley Hallmann prennent l’avantage 14 à 0, avantage qu’Alabama n’arrivera jamais à rattraper. LSU s’imposera sur le score de 17 à 13, grâce à une défense exceptionnelle (4 sacks et 4 interceptions). Cette victoire sera l’une des deux seules victoires de LSU sur Alabama durant cette décennie (1993 et 1997).

L’arrivée du nouveau millénaire profite cependant aux Tigers, qui vont remporter 4 des 5 confrontations entre 2000 et 2004. LSU finira même champion national en 2003, ainsi que champion de conférence SEC en 2001 et 2003, sous les ordres du coach Nick Saban.

Le match du 12 novembre 2005 sera l’un des plus serré de l’histoire de la rivalité. Alabama, invaincu et classé #4, reçoit LSU, classé #5. Dans un match très défensif, les 2 équipes se tiennent et sont à égalité 10 à 10 à la fin du temps règlementaire. Le Crimson Tide prend l’avantage en prolongations grâce à un field goal, mais LSU aura le dernier mot grâce à un touchdown de 11 yards de JaMarcus Russell pour Dwayne Bowe.

Ce match n’est cependant qu’un aperçu de ce que la rivalité nous réserve dans les années qui suivent. La période allant de la seconde partie des années 2000 à aujourd’hui est synonyme d’âge d’or de la rivalité entre Tide et Tigers. En effet, durant ce laps de temps, la rivalité est marquée par un certain nombre de rencontres épiques, importantes et intenses, ce qui est du à la qualité des 2 universités à ce moment là, considérées comme des forces majeurs du football universitaire. Depuis la saison 2006, les Tigers et le Crimson Tide se sont rencontrés 4 fois en étant tous les deux classés dans le Top 10 de l’AP Top 25. Ils se sont mêmes rencontrés 2 fois en étant numéro 1 et numéro 2, et une fois en finale nationale (2011).

En 2007, Nick Saban, le nouveau coach d’Alabama, rencontre pour la première fois son ancienne université. L’opposition sera même baptisée le « Saban Bowl ». Dans un match fou, LSU prendra le dessus sur le Tide grâce à un touchdown de Jacob Hester à 1m26 de la fin. Menant 17-3 puis 34-27 dans le dernier quart-temps suite à un retour de punt victorieux de Javier Arenas, Alabama pensait tenir le bon bout, mais LSU en a décidé autrement.

L’année suivante, la rencontre entre les Tigers et le Tide fut très attendue. En effet, ce match marque le retour de coach Saban à Baton Rouge. Alabama, classé #1, parviendra à prendre le dessus sur LSU en prolongations, grâce notamment à une interception de Rashad Johnson, permettant au quarterback John Parker Wilson d’inscrire le touchdown victorieux sur un « QB sneak » (score final 27 à 21).

En 2009, #3 Alabama reçoit #9 LSU dans un match âpre, physique et défensif. Mené 15 à 13, le Tide va sortir l’action du match. Sur une « screen pass » de Grec McElroy, Julio Jones, l’actuel receveur des Falcons d’Atlanta, parcourt 73 yards pour inscrire un touchdown. Les Tigers ne s’en remettront jamais, et s’inclineront 24 à 15. Alabama finira la saison champion national.

LSU prendra sa revanche le 6 novembre 2010, avec une victoire sur le score de 24 à 21, grâce notamment à « un reverse play » sur un 4è down permettant aux Tigers de scorer un touchdown. C’est la première fois que LSU bat Nick Saban à Baton Rouge.

La saison 2011 sera le théâtre non pas d’un affrontement, mais de deux affrontements entre les 2 universités. La première rencontre a eu lieu le 5 novembre 2011, à Tuscaloosa. Dans un match encore une fois très fermé et dominé par les défenses, LSU et Alabama se départage en prolongations, où les Tigers prendront un avantage définitif 9 à 6. LSU remportera la SEC conférence cette année là. Le 4 décembre 2011, le dernier classement BCS (Bowl Championships Series) de la saison sort. LSU est classé #1, tandis qu’Alabama est #2, nous offrant ainsi un rematch pour le titre.

Guidé par l’une des meilleures défenses de l’histoire du football universitaire, le Crimson Tide s’imposera 21 à 0, remportant ainsi un second titre national en trois ans.

En 2012, Alabama confirmera que le Tide est bel et bien la meilleure équipe du pays. Vainqueur de LSU 21 à 17 à Baton Rouge, le Crimson Tide s’en va remporter une nouvelle fois le titre national, portant ainsi le total à 3 titres en 4 saisons pour l’équipe à Nick Saban.

En 2013, les Tigers y ont cru jusqu’à la fin du 3ème quart-temps avant de craquer face à la puissance du jeu au sol du Crimson Tide qui inscrira 3 TDs sur course pour conclure une rencontre que les joueurs du programme de Tuscaloosa remporteront finalement 38-17.

Cette saison, Alabama retrouvera une nouvelle fois sur sa route d’une place en playoffs des Tigers toujours très difficile à jouer à Death Valley. Le Crimson Tide part logiquement favori, mais l’histoire nous dit que rien n’est jamais joué d’avance dans cette rivalité. Surtout qu’une défaite ruinerait quasiment toutes les chances de participation aux playoffs pour Alabama, qui n’a donc pas le droit à l’erreur.

L’anecdote : « les porcs voleront si ‘Bama venait à perdre »

Le match de 1993 est considéré à juste titre comme l’une des plus grandes surprises de la rivalité entre Alabama et LSU. Largement favori, Alabama semble sur de sa supériorité, à tel point que la presse locale n’hésite pas à faire des prédictions impossibles. Avant le match, le « Mobile Press-Register » n’hésite pas à provoquer l’adversaire, en affirmant que « les porcs voleront si Alabama se venait à perdre » (« les poules auront des dents » pour l’expression française). Finalement, le Tide s’inclinera 17 à 13, et on ne sait pas si les porcs de l’époque ont en fin de compte réussi à décoller…

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alabama Crimson Tide

Alabama perd le true freshman RB Trey Sanders

Victime d’une blessure lors du Fall Camp d’Alabama, le meilleur running back du recrutement national 2019 devra attendre la saison prochaine avant de faire ses débuts sous le maillot du Crimson Tide.

Publié

le

Déjà diminué suite aux départs de RB Damien Harris et RB Josh Jacobs, le backfield offensif d’Alabama a subi une lourde perte avec l’annonce de la fin prématurée de la saison 2019 du true freshman RB Trey Sanders, victime d’une sérieuse blessure du pied.

C’est donc une nouvelle dévastatrice pour le coach Nick Saban et l’attaque du Crimson Tide. Le backfield offensif d’Alabama est maintenant réduite aux deux seuls RB Najee Harris et RB Brian Robinson Jr, deux excellents et prometteurs coureurs qui doivent encore faire leur preuve sur la durée d’une saison.

RB Jerome Ford et RB Kelian Robinson seront en concurrence pour le poste de RB#3 au sein de l’alignement des vice-champions nationaux.

Prospect #1 du recrutement 2019 au poste de running back (et #6 National), RB Trey Sanders était très attendu dès cette saison.

Coach Nick Saban avait d’ailleurs vanté son éthique de travail au début du camp d’entrainement.

« Trey Sanders va vraiment, vraiment bien. Son équipe de travail est excellente et il apprend un peu plus tous les jours. Il fait attention aux moindres détails. Il a d’indéniables aptitudes qui pourraient l’aider à contribuer dès cette année. » – Nick Saban, coach du Crimson Tide d’Alabama.

www.saturdaydownsouth.com

Malgré son statut de true freshman, RB Trey Sanders devait former un trio de choc avec les deux vétérans RB Najee Harris et RB Brian Robinson. Tout tombe à l’eau.

Lire la suite

Alabama Crimson Tide

LB Eyabi Anoma a-t-il joué son dernier match à Alabama ?

L’ancienne recrue 5-étoiles du Crimson Tide n’est pas inscrit à l’université Alabama pour la saison 2019.

Publié

le

Crédit photo : Alabama Athletics

Selon une information rapportée par Cecil Hurt de TideSports, le prometteur OLB Eyabi Anoma n’est actuellement pas inscrit à l’université Alabama.

Cette situation a été confirmée par Monica Watts, la vice-présidente du département des communications du Crimson Tide.

Ainsi, le linebacker sophomore ne peut pas participer aux activités de l’équipe de football, ni prendre part au prochain camp d’entrainement des champions de conférence SEC en titre.

Les raisons expliquant cette situation sont encore obscures mais tout indique que OLB Eyabi Anoma ne rejouera plus sous le maillot du Crimson Tide. En février dernier, il s’était brièvement inscrit sur le portail des transferts avant de faire marche-arrière 24 heures après. Il avait participé normalement aux derniers spring practices.

Prospect 5-étoiles vedette du recrutement 2018 (#1 OLB, #4 National), il a participé à 12 matchs d’Alabama l’an passé obtenant même une sélection dans l’équipe Freshman All-SEC. Il devait prendre plus de responsabilités en 2019 même si  la présence des vétérans OLB Anfernee Jennings et OLB Terrell Lewis sur le second rideau défensif le condamnait probablement à un rôle de backup la saison prochaine.

Lire la suite

Alabama Crimson Tide

LB Christian Miller incertain contre Clemson

Le linebacker senior du Crimson Tide s’est blessé à l’arrière de la cuisse gauche lors de l’Orange Bowl remporté par #1 Alabama.

Publié

le

La participation du linebacker titulaire du Crimson Tide de #1 Alabama, Christian Miller, au National Championship Game contre #2 Clemson est très incertaine.

Le linebacker redshirt senior doit subir une IRM de la cuisse afin de voir l’étendue de la gravité d’une blessure subie à l’arrière de la cuisse face aux Sooners de #4 Oklahoma lors de l’Orange Bowl.

Auteur de 11 plaquages pour perte et 8 sacks en 2018, OLB Christian Miller a dù quitter ses partenaires en cours de match lors de la victoire dominante 45-34 du Crimson Tide contre les Sooners.

On l’a vu quitter le terrain aidé par deux membres du staff médical clairement incapable de poser le moindre poids sur sa jambe gauche. Il est ensuite resté aux vestiaires pour passer des examens et il se déplaçait avec des béquilles après le match.

Toutefois, coach Nick Saban est exprimé son optimisme indiquant que son linebacker vedette serait présent à Santa Clara (Californie) pour la finale nationale.

Lire la suite

Alabama Crimson Tide

Nick Saban fait sauter la banque !

Le coach du Crimson Tide d’Alabama a accepté une prolongation de contrat à hauteur de 9.3 millions de $ de salaire moyen annuel ce qui en fait le coach de football le mieux payé au niveau universitaire.

Publié

le

Crédit photo : SI

74.4 millions de $ sur 8 ans : c’est le contrat hallucinant que s’apprête à signer le légendaire coach des champions nationaux en titre. Du jamais vu.

Pour la 3ème année d’affilée, l’université Alabama vient de proposer à Nick Saban de prolonger son contrat d’un an. Dès que le Board of Trustees (conseil d’administration) aura validé et entériné cette proposition de contrat, le coach du Crimson Tide se verra ainsi assuré de garder son poste jusqu’au terme de la saison 2025.

L’an passé, Alabama avait déjà sorti le carnet de chèque en offrant un bonus de 4 millions de $ en plus d’un bonus de rétention de 400 000 $ qui s’ajoutaient à un salaire de base de 6.725 millions de $. Le coach du Crimson Tide a ainsi touché 11.1 millions de $ en 2017.

Avec un salaire de base de 7.5 millions de $ en 2018 auquel s’ajoute un bonus de rétention annuel de 800 000 $, Nick Saban touchera donc une somme de 8.3 millions de $ la saison prochaine faisant de lui le coach universitaire… et l’employé publique le mieux payé aux États-Unis. Chaque année, son salaire de base sera augmenté de 400 000 $ le portant ainsi à hauteur de 10.3 millions de $ en 2025 !

À titre de comparaison, le salaire d’Urban Meyer (Ohio State) sera de 7.6 millions de $ en 2018, celui de Jim Harbaugh (Michigan) de 7.5 millions de $. Jimbo Fisher vient de signer un contrat de 75 millions de $ sur 10 ans à Texas A&M mais les détails de la répartition de sa rémunération n’ont pas encore été communiquées.

« Notre famille est ravie d’accepter cette prolongation de contrat avec l’Université d’Alabama qui nous permettra de rester à Tuscaloosa jusqu’à la fin de ma carrière d’entraineur. Pour Terry et moi, la communauté de Tuscaloosa est désormais la nôtre, celle où notre famille entière a maintenant des racines profondes. Le futur nous remplit d’excitation. Ce nouveau contrat va nous permettre de continuer sur les succès que nous avons eu ici à Alabama, sûr et hors du terrain. » – Nick Saban, coach du Crimson Tide d’Alabama.

Nick Saban débutera dans quelques semaines sa 12ème saison à la tête du programme de football de l’université Alabama. En 11 saisons, son bilan est exceptionnel : 127 victoires contre 20 défaites et 5 titres de champion national (2009, 2011, 2012, 2015, 2017). Durant son règne, Alabama a remporté 8 titres de champion de division SEC West et 5 titres de champion de conférence SEC.

Depuis son arrivée sur le campus de Tuscaloosa, 77 joueurs ont été draftés par des franchises de la NFL dont 26 au 1er tour.

Le coach d’Alabama a également remporté un titre de champion national à LSU en 2003. Il a également été nommé meilleur coach de la conférence SEC à 4 reprises (2003, 2008, 2009, 2016).

Lire la suite

Articles les plus lus