Suivez-nous sur

Saison Régulière

Virginia 17, Penn State 16

Nouvelle désillusion pour des Nittany Lions de Penn State, qui ont manqué 4 FGs dans ce match et qui s’inclinent à Virginia 17-16 dans les dernières secondes.

Comment peut-on gagner un match en manquant pas moins de 4 FGs et 1 XP ? Impossible.

Penn State (0-2) peut s’en vouloir tant les Nittany Lions ont complètement dominé une triste équipe des Cavaliers de Virginia (2-0) trop souvent pénalisée.

Il faut également rappeler que le kicker qui devait être titularisé en 2012, K Anthony Fera, a lâchement quitté ces coéquipiers à 3 semaines du début de la saison pour rejoindre Texas profitant des sanctions de la NCAA à l’encontre de Penn State… Du coup, c’est le sophomore K Sam Ficken (1/5 FG), qui s’y colle depuis le début de la saison… sans succès. Ce dernier a manqué des FGs de 42, 40, 38 et 20 yards dans ce match ! On ne parle pas de coup de pied longue distance…

Les malheurs de Penn State ne se sont pas arrêtées là. Déjà privés de RB Silas Redd, qui a filé à USC, et de RB Bill Belton (blessé), les Nittany Lions ont perdu un autre running back sur blessure : RB Derek Day (18 courses, 47 yards), qui a laissé au junior RB Curtis Dukes (10 courses, 30 yards) et au sophomore inconnu RB Zach Zwinak, le soin de mener l’attaque au sol.

Et on continue ! Le quarterback titulaire QB Matt McGloin (19/35, 197 yards, 2 TDs) a également dû abandonner ses partenaires pendant un quart-temps après une blessure au coude… Ouch ! Son remplaçant, le true freshman QB Stephen Bench (2/7, 12 yards) se contentant de prendre le snap.

Pourtant, Penn State s’est montré ultra-agressif en défense (4 turnovers provoqués dans le territoire de Virginia). Les DE Deion Barnes, DE Jordan Hill, LB Michael Mauti et LB Gerald Hodges ont été à la hauteur de leur réputation : puissants et intimidants. Les Nittany Lions ont également été appliqué en attaque mais incapable de « tuer » ce match.

Malgré 5 possessions en territoire des Cavaliers en 1ère mi-temps, Penn State n’a inscrit que 7 points se trouvant mené 10-7 à la pause sans qu’on ait l’impression d’avoir vu Virginia en attaque. Il faut dire que QB Michael Rocco (21/33, 258 yards, 2 TDs, 1 INT) n’a alors rien montré.

Après la pause, les Lions continuèrent de dominer la ligne de scrimmage mais encore une fois sans parvenir à marquer des points au tableau d’affichage avant que WR Allen Robinson (10 réceptions, 89 yards, 1 TD) redonne l’avantage aux joueurs de coach Bill O’Brien sur une réception de 30 yards (13-10 pour Penn State).

Le score était de 16-10 lorsque les Cavaliers récupérèrent le ballon sur leurs 14 yards avec 8 minutes à jouer. Médiocre jusque-là, QB Michael Rocco réussit alors un drive parfait avec notamment une passe de 44 yards pour TE Jake McGee sur un 3-and-16. Si solide, la défense de Penn State parraissa alors fébrile et les Cavaliers reprirent les devants sur une réception de 6 yards de ce même TE Jake McGee (17-16).

Penn State eut une dernière chance de l’emporter mais avec une 0:01 à jouer, K Sam Ficken manqua de 42 yards son 4ème FG du match. Score final : Virginia 17, Penn State 16 !

Défaite crêve-coeur pour un groupe de joueurs irréprochables.

Après deux performances très convenables, les Nittany Lions de Penn State n’ont pourtant pas remporté le moindre match…

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Saison Régulière