Suivez-nous sur

Saison Régulière

Tout ce qu’il faut savoir de la semaine 10

Résumé complet de la 10ème semaine de la saison 2015 de College Football.

Quelle semaine ! Quatre jours après la publication du premier CFP Top 25, plusieurs programmes en course pour une place en playoffs ont vu leurs espoirs partir en fumée.

Tout d’abord, les Seminoles de #16 Florida State se devaient de rester invaincus jusqu’à la fin de la saison. Ils ont été battus par #1 Clemson dans un match intense et peuvent dire au revoir aux demi-finales nationales.

Même chose pour #13 Memphis qui espérait représenter le Group of Five dans un bowl du Nouvel An mais qui avait également le secret espoir de choquer le monde du College Football en participant aux playoffs. Tout s’arrête pour les Tigers qui s’inclinent lourdement face à Navy. Les Horned Frogs de #8 Texas Christian et les Spartans de #7 Michigan State sont également les perdants de cette semaine 10. Les co-champions de la conférence Big 12 2014 s’inclinent à #14 Oklahoma State tandis que les Spartans subissent une défaite controversée à Nebraska.

Dans le Big Game de la semaine, RB Derrick Henry et #4 Alabama ont donné une leçon à RB Leonard Fournette et #2 LSU. Le Crimson Tide se rapproche d’une place en finale de conférence SEC qu’il jouerait contre les Gators de #10 Florida qui sont officiellement champions de la division SEC East.

Dans la conférence ACC, on se dirige vers une finale de conférence entre #1 Clemson et North Carolina.

On retiendra aussi de cette semaine 10 l’invraisemblable final entre les Razorbacks d’Arkansas et les Rebels de #18 Ole Miss. Épique !

Retrouvez ci-dessous un résumé complet de cette semaine de College Football :

Le match de la semaine

Alabama 30, LSU 16

RB Kenyan Drake, Alabama

Le match le plus attendu de cette saison 2015 a été totalement dominé par le Crimson Tide de #4 Alabama qui s’impose 30-16 à domicile face aux Tigers de #2 LSU.

Le duel à distance entre les deux meilleurs running backs du pays a rapidement tourné à l’avantage de RB Derrick Henry (38 courses, 210 yards, 3 TDs), auteur d’une formidable performance, bien aidé, il est vrai, par le gros travail d’une ligne offensive impressionnante.

De son côté, le sophomore RB Leonard Fournette (19 courses, 31 yards, 1 TD) a été transparent se contentant de 31 yards au sol, de loin sa plus mauvaise performance de la saison. Le puissant front seven de #4 Alabama (8-1, 5-1 SEC) a régulièrement pris le dessus sur une ligne offensive de #2 LSU (7-1, 4-1 SEC) en très grande difficulté dans ce match intense et très physique. Et le running back vedette des Tigers n’a pas été aidé par un jeu aérien des #2 du pays qui termine avec un total de 128 yards. Comme RB Leonard Fournette, QB Brandon Harris (6/19, 128 yards, 1 TD, 1 INT) a été mis sous une énorme pression tout au long de la soirée.

La défense de #2 LSU était pourtant la 6ème meilleure du pays contre la course mais elle n’a rien pu faire face à un superbe RB Derrick Henry qui termine avec plus de 5 yards par course.

#4 Alabama menait 13-10 à la mi-temps avant de marquer 2 TDs dans le 3ème quart-temps portant le score à 27-10.

Avec la défaite de #18 Ole Miss face à Arkansas, #4 Alabama contrôle désormais son destin dans la division SEC West. Le Crimson Tide aura un difficile déplacement à #24 Mississippi State dans une semaine avant un Iron Bowl contre Auburn qui sera, comme souvent, décisif.

En vedette

WR Charone Peake, Clemson

Clemson met fin à la domination de Florida State sur l’ACC

En s’imposant 23-13 à Death Valley dans une incroyable ambiance au Memorial Stadium, les Tigers de #1 Clemson battent pour la première fois depuis 2011 les Seminoles de #16 Florida State et remportent ainsi le titre de champion de la division ACC Atlantic.
Comme un passage de témoin. Après une domination totale de #16 Florida State (7-2, 5-2 ACC) sur la conférence ACC depuis trois ans, il semble bien qu’on ait assisté à un passage de flambeau au terme d’un match d’une rare intensité entre deux programmes très proches l’un de l’autre.
Avec cette victoire, les Tigers de #1 Clemson (9-0, 6-0 ACC) s’assurent une place au ACC Championship Game, le 5 décembre prochain, et confirment qu’ils seront de candidats évidents à une place en playoffs. > Lire le résumé complet

Oklahoma State renverse Texas Christian

Les Cowboys de #14 Oklahoma State et leur quarterback QB Mason Rudolph ont remporté le match au sommet entre équipes invaincues de la conférence Big 12 s’imposant largement 49-29 face à des Horned Frogs de #8 Texas Christian qui ont perdu leur receveur vedette WR Josh Doctson.
Le meilleur receveur du pays a dû quitter ses coéquipiers à la fin du second quart-temps pour une sévère blessure du poignet. Sans son « go-to guy » dans le jeu aérien, #8 Texas Christian (8-1, 5-1 Big 12) était alors amputé d’une sérieuse option pour effectuer une remontée alors que les Horned Frogs étaient menés 28-9 à la mi-temps. Le senior QB Trevone Boykin (35/57, 445 yards, 1 TD, 4 INTs et 73 yards au sol, 2 TDs) terminent avec 518 yards offensifs mais ses 4 interceptions ont été couteuses pour les Horned Frogs. Il a fait la connaissance de LB Chad Whitener, auteur de 2 TD suite à des interceptions dans cette rencontre. > Lire le résumé complet

Notre Dame sans trembler à Pittsburgh

Menés par une exceptionnelle performance de QB Deshone Kizer, les Fighting Irish de #5 Notre Dame remportent une cinglante victoire 42-30 sur le terrain de Panthers de Pittsburgh qui accusent leur second revers d’affilée.
Malgré la perte de leur running back vedette, RB C.J. Prosise, en début de rencontre, les Fighting Irish de #5 Notre Dame (8-1) n’ont pas tremblé lors de ce match piège joué à une heure inhabituelle (12h) pour le programme de South Bend. Le redshirt freshman QB Deshone Kizer (19/26, 262 yards, 5 TD et 1 TD au sol) a ébloui la rencontre par son talent. Il termine avec 6 TD (5 à la passe, 1 au sol).
Avec cette nouvelle victoire en déplacement, #5 Notre Dame renforce son statut de sérieux candidat à une place en playoffs. > Lire le résumé complet

QB Jarrett Stidham, Baylor

Premier match réussi pour QB Jarrett Stidham

Jeudu soir, ce fût plus serré que certains l’annonçaient mais les Bears de #6 Baylor conservent leur invincibilité en s’imposant 31-24 à Kansas State grâce à la superbe performance du true freshman QB Jarrett Stidham.
Le quarterback true freshman de #6 Baylor (8-0, 5-0 Big 12) a réussi 419 yards à la passe pour 3 TDs ainsi qu’un TD au sol permettant aux Bears de survivre à un retour effréné des Wildcats de Kansas State (3-5, 0-5 Big 12) en fin de rencontre.
Bien que l’attaque des Bears n’a pas atteint ses 61 points de moyenne par match en 2015, la production de QB Jarrett Stidham pour son premier match comme titulaire, est très encourageante pour la fin de la saison du programme de Waco. Pour rappel, l’habituel titulaire, QB Seth Russell sera indisponible pour le reste de la saison suite à une opération de la nuque. L’absence de ce dernier n’a pas ralenti le junior WR Corey Coleman (11 réceptions, 216 yards, 2 TDs), auteur de ses 19ème et 20ème TD de la saison. > Lire le résumé complet

Northern Illinois surprend Toledo qui perd son invincibilité

Mardi soir, #24 Toledo (7-1, 4-1 MAC) a été surpris à domicile par Northern Illinois (6-3, 4-1 MAC) qui met ainsi fin à l’invincibilité des Rockets au terme d’un match intense que les Huskies ont remporté, au bout du suspense, sur le score de 32-27. Pour la 12ème année consécutive et pour des raisons d’expositions médiatiques sur un réseau de TV national (ESPN), la conférence MAC nous offrait une affiche dès le mardi soir. Les Rockets de #24 Toledo  ont été renversé par le surprenant freshman QB Ryan Graham (9/12, 132 yards, 1 TD et 41 yards au sol), entré en jeu dans le 2ème quart-temps lorsque la star des Huskies, le junior QB Drew Hare (7/13, 145 yards, 1 TD, 1 INT et 29 yards au sol), s’est fracturée la jambe. Cette première mi-temps a d’ailleurs été cauchemardesque pour Northern Illinois puisque WR Tommylee Lewis (5 réceptions, 125 yards, 1 TD) a également dû quitter ses partenaires pour blessure. Ce dernier avait été étincelant jusque-là avec 5 réceptions pour 125 yards et 1 TD.

Autres résultats du classement CFP Top 25

Sans leur quarterback titulaire QB J.T. Barrett, les Buckeyes de #3 Ohio State (9-0, 5-0 Big Ten) ont souffert pour venir à bout des Golden Gophers de Minnesota (4-5, 1-4 Big Ten) qui s’inclinent 28-14 après avoir effectué une belle remontée en fin de rencontre. Encore une fois, les champions nationaux menés par QB Cardale Jones (12/22, 187 yards, 1 TD et 65 yards au sol, 1 TD) n’ont pas vraiment convaincu mais ont trouvé le moyen de poursuivre leur série de 22 matchs consécutifs sans défaite. RB Ezekiel Elliott (26 courses, 114 yards, 1 TD) a réussi son 14ème match d’affilée avec plus de 100 yards.

Grâce à un incroyable drive de 91 yards conclu par une passe de TD controversée, QB Tommy Armstrong (19/33, 320 yards, 2 TD, 2 INT et 19 yards au sol, 2 TD) a donné une victoire 39-38 aux Cornhuskers de Nebraska (4-6, 2-4 Big Ten) qui mettent fin à l’invincibilité des Spartans de #7 Michigan State (8-1, 4-1 Big Ten). Après plusieurs défaites crève-coeur en 2015, Nebraska a trouvé le chemin de la rédemption et ruine pratiquement toutes les chances des Spartans de participer aux playoffs. Ces derniers devront battre Ohio State et Michigan State et espérer le chaos dans le haut du CFP Top 25 pour faire partie du Top 4. Pourtant, QB Connor Cook (23/37, 335 yards, 4 TD, 1 INT) a réussi l’un de ses meilleurs matchs en carrière mais un style trop conservateur en fin de rencontre a été couteux pour #7 Michigan State. C’est sur une réception de 17 yards de WR Brandon Reilly, qui semblait pourtant être sorti hors du terrain, que les Cornhuskers ont scellé le sort du match.

 

Les Hawkeyes de #9 Iowa (9-0, 5-0 Big Ten) conservent leur invincibilité grâce à une précieux succès 35-27 sur le terrain des Hoosiers d’Indiana (4-5, 0-5 Big Ten). Les Hawkeyes ont pourtant été handicapés par la blessure du dos de QB C.J. Beathard (19/31, 233 yards, 1 TD et 38 yards au sol, 1 TD) sur son TD au sol ce qui ne lui a pas empêché de rester sur le terrain et de réussir le TD de la victoire sur une passe de 10 yards pour WR George Kittle en fin de 4ème quart-temps. C’est la 1ère fois depuis 2009 que #9 Iowa débute une saison avec un bilan de 9-0. Indiana doit encore gagner 2 matchs pour être éligible pour un bowl.

Les Gators de #10 Florida (8-1, 6-1 SEC) sont officiellement champions de la division SEC East ! Pour la 1ère fois depuis 2009, ils joueront la finale de conférence SEC. Mais cela s’est fait dans la douleur. Les Floridiens ont dû batailler 60 minutes pour s’imposer 9-7 face à Vanderbilt (3-6, 1-4 SEC) au terme d’un match… horrible. Tout s’est joué sur un FG de 43 yards de K Austin Hardin à 2:22 de la fin du match. La défense des Commodores a parfaitement contrôlé le junior RB Kelvin Taylor (47 yards au sol) et mis sous pression QB Treon Harris (12/24, 158 yards, 1 INT, 3 sacks) qui a été intercepté pour la 1ère fois de la saison.

Avec sa 32ème victoire en carrière comme quarterback, QB Kevin Hogan (17/23, 169 yards, 2 TD, 1 INT et 40 yards au sol, 1 TD) établit un nouveau record du programme de #11 Stanford (8-1, 7-0 Pac-12) détenu jusque-là par un certain Andrew Luck. Le Cardinal s’impose 42-10 à Colorado (4-6, 1-5 Pac-12). On notera aussi la belle performance de RB Christian McCaffrey (147 yards au sol et 220 yards all-purpose), lui qui a grandi à quelques kms du campus de Boulder (Colorado). #11 Stanford jouera ses trois prochains matchs à domicile face à Oregon, Cal et Notre Dame.

Les Utes de #12 Utah (8-1, 5-1 Pac-12) ont pu compter sur leur défense (4 turnovers forcés) pour remporter une importante victoire 34-23 en déplacement chez les Huskies de Washington (4-5, 2-4 Pac-12). #12 Utah reste ainsi en contrôle de son destin dans la division Pac-12 South. Gros match de LB Gionni Paul (Utah), auteur d’un TD sur un retour de punt de 54 yards et d’une interception. C’est également par le jeu au sol que les Utes se sont assurés leur succès, RB Devontae Booker terminant avec 150 yards sur course pour 1 TD et QB Travis Wilson (12/25, 155 yards, 1 TD, 2 INTs) réussissant 2 TD au sol.

CB Jourdan Lewis, Michigan

Les Midshipmen de Navy (7-1, 5-0 American) mettent fin à la série de 15 matchs sans défaite des Tigers de #13 Memphis (8-1, 4-1 SEC) qui s’inclinent lourdement à domicile sur le score de 45-20 dans un Liberty Bowl abasourdi. L’attaque triple-option de Navy dirigée par QB Keenan Reynolds (3/5, 85 yards, 1 TD et 38 yards au sol) a littéralement marché sur le front seven d’une équipe de #13 Memphis qui peut dire bye-bye aux playoffs. Les trois turnovers dont une interception commise par QB Paxton Lynch (26/42, 305 yards, 1 TD, 1 INT) ont fait très mal à une équipe des Tigers qui n’a pas su stopper Navy en 2ème mi-temps alors qu’elle avait réussi à recoller à 17-17. On pensait que la finale officieuse de division American West opposeraient Houston à Memphis dans une semaine, ce sera plutôt Houston-Navy à la fin du mois de novembre. A noter qu’il s’agit de la première victoire des Midshipmen depuis 1984 contre une équipe du Top 15.

Les Sooners de #15 Oklahoma (8-1, 5-1 Big 12) remportent leur 4ème succès d’affilée en s’imposant facilement 52-16 contre les Cyclones d’Iowa State (3-6, 2-4 Big 12). Encore un gros match de QB Baker Mayfield (23/31, 342 yards, 3 TD et 27 yards au sol, 1 TD) qui a réussi au moins trois passes TD pour un 7ème match cette saison ! Prochain match pour les Sooners : un déplacement à haut risques chez les Bears de #6 Baylor.

Facile victoire des Wolverines de #17 Michigan (7-2, 4-1 Big Ten) sur le score de 49-16 face aux Scarlet Knights de Rutgers (3-6, 1-5 Big Ten). Le senior QB Jake Rudock (18/25, 337 yards, 2 TD et 1 TD au sol) en a profité pour établir un nouveau record personnel avec 337 yards à la passe. Les Wolverines ont rapidement assuré ce succès en inscrivant un TD sur 5 possessions consécutives en 1ère mi-temps pour prendre les devants 35-13.

Match complètement fou du côté d’Oxford (Mississippi). Les Razorbacks d’Arkansas (5-4, 3-2 SEC) créent la surprise en renversant les Rebels de #18 Ole Miss (7-3, 4-2 SEC) sur le score de 53-52 après prolongation. Malgré son meilleur match en carrière QB Chad Kelly (24/34, 368 yards, 3 TD et 11o yards au sol, 3 TDs) n’a rien pu faire pour empêcher des Razorbacks qui enterrent la saison des Rebels pour la 2ème année consécutive. Avec ce revers, #18 Ole Miss est définitivement écarté de la course au titre de division SEC West. Les Rebels se sont inclinés face à une équipe d’Arkansas qui ne voulait pas mourrir dans ce match. Avant de bénéficier d’une seconde chance sur leur tentative de conversion à 2 points grâce à un facemask de DE Michael Haynes, qui leur donnera finalement la victoire en prolongation, les Razorbacks ont obtenu, sur un 4th-and-25, l’un des 1st-down les plus spectaculaires de ces dernières années.

Grâce à un jeu au sol dominant et à une défense opportuniste, les Tigers d’Auburn (5-4, 2-4 SEC) remportent une victoire surprise 26-10 chez les Aggies de #19 Texas A&M (6-3, 3-3 SEC). La défense des Tigers a réussi son meilleur match de l’année limitant les Aggies à 303 yards offensifs et interceptant à 3 reprises le freshman QB Kyler Murray (13/23, 105 yards, 3 INTs et 37 yards au sol). Après un début de saison convaincant (5-0), #19 Texas A&M a perdu 3 de ses 4 derniers matchs. A noter que QB Jeremy Johnson (13/17, 132 yards, 1 TD) faisait son retour à la tête de l’attaque des Tigers suite au forfait de QB Sean White (genou). RB Jovon Robinson (Auburn) termine avec 159 yards au sol pour 1 TD.

Jeudi soir, même la pluie du Missouri n’a rien pu faire pour stopper les Bulldogs de #20 Mississippi State (7-2, 3-2 SEC) qui s’imposent brillamment chez les Tigers de Missouri (4-5, 1-5 SEC) sur le score sans appel de 31-13. Le senior QB Dak Prescott (27/40, 303 yards, 4 TD) a survolé les débats avec 4 passes de TD face à la meilleure défense de la conférence SEC.  On retiendra aussi l’excellente performance de WR Fred Ross (11 réceptions, 115 yards, 1 TD). Sans faire de bruit, les Bulldogs s’affirment comme de potentiel champion de la division SEC West puisqu’ils doivent encore affronter #4 Alabama et #18 Ole Miss, deux adversaires directs dans la course à une place en finale de conférence SEC. Pour Missouri, c’est une 4ème défaite d’affilée. Les Tigers, champions en titre de la division SEC East, ne sont pas encore assurés de disputer un bowl.

Les Wildcats de #21 Northwestern (7-2, 3-2 Big Ten) ont encore prouvé leur capacité de gagner des matchs serrés. Après son court succès à Nebraska il y a une semaine, les joueurs de coach Pat Fitzgerald s’imposent 23-21 à domicile contre des Nittany Lions de Penn State (7-3, 4-2 Big Ten) qui avaient pourtant réussi à remonter, en fin de match, un retard de 13 points grâce notamment aux 120 yards au sol et 2 TDs de RB Saquon Barkley et à un superbe trick play (voir ci-dessous). Finalement, K Jake Mitchell, qui avait manqué 2 FGs et 1 XP un peu plus tôt dans le match, a donné la victoire aux Wildcats sur un FG de 35 yards à 0:09 du terme de la rencontre. A noter la sortie sur blessure du leader de l’attaque de Northwestern, le freshman QB Clayton Thorson, suite à un sack de DE Carl Nassib (15.5 sacks en 2015).

Sous la pluie froide de l’Oregon, les Bruins de #21 UCLA (7-2, 4-2 Pac-12) ont été sans pitié pour des Beavers d’Oregon State (2-7, 0-6 Pac-12) qui s’inclinent lourdement 41-0 à domicile. Les Bruins (676 yards offensifs dans ce match) ont même pu se payer le luxe de laisser le freshman QB Josh Rosen (22/33, 333 yards, 2 TDs) sur la sideline dans le 4ème quart-temps. Du côté d’Oregon State, le freshman QB Nick Marshall (9/19, 84 yards, 3 INTs) a connu une longue fin de journée avec 4 turnovers.

Coach Tom Herman n’a toujours pas perdu depuis son arrivée à #25 Houston (9-0, 5-0 American). Même si tout n’a pas été parfait, les Cougars s’imposent 33-30 face à Cincinnati (5-4, 2-3 American). En grande difficulté face à un QB Gunner Kiel (28/51, 523 yards, 2 TD, 4 INTs) qui a réussi le meilleur match de sa carrière, la défense des Cougars a scellé le sort du match en stoppant des Bearcats qui avaient l’opportunité de créer la surprise en fin de 4ème quart-temps. A noter la bonne tenue de QB Greg Ward Jr (16/24, 161 yards,  2 TD, 2 INT et 119 yards au sol).

Par ailleurs

Conférence SEC

Malgré la tourmente dans laquelle se trouve leur coach, Mark Richt, les Bulldogs de Georgia (6-3, 4-3 SEC) ont retrouvé le chemin de la victoire après avoir perdu 3 de leurs 4 derniers matchs. Menés par un QB Greyson Lambert (6/13, 64 yards, 1 TD) qui retrouvait son poste de titulaire, et par un solide RB Sony Michel (24 courses, 165 yards, 2 TDs), les Dawgs se sont imposés 27-3 à domicile face à des Wildcats de Kentucky (4-5, 2-5 SEC) dont l’attaque dirigée par QB Patrick Towles a été limitée à 180 yards offensifs.

LB Jalen Reeves-Maybin a sauvé la victoire 27-24 des Volunteers de Tennessee (5-4, 3-3 SEC) sur les Gamecocks de South Carolina (3-6, 1-6 SEC) en récupérant un fumble alors que ces derniers étaient en excellente position pour remporter le match à 0:32 de la fin. Encore une fois, Tennessee a laissé filer une avance de 17-0 avant de voir revenir une solide équipe de South Carolina. Le sophomore QB Joshua Dobbs termine avec une fiche de 20/34, 255 yards, 2 TD, 1 INT et 35 yards au sol.

Conférence Pac-12

Les Cougars de Washington State (6-3, 4-2 Pac-12) s’assurent une place dans un bowl de fin de saison en l’emportant facilement 38-24 contre des Sun Devils d’Arizona State (4-5, 2-4 Pac-12) que certains observateurs non-avertis voyaient comme des prétendants à une place en playoffs. Après un début de match difficile (14-0 pour Arizona State), QB Luke Falk (36/55, 497 yards, 5 TD, 1 INT) et l’attaque Air Raid de coach Mike Leach se sont amusés avec la défense des Sun Devils.

Autre résultat : Washington – Arizona 49-3, USC – Arizona 36-30, Oregon – Colorado 44-28.

Conférence Big Ten

L’attaque au sol des Fighting Illini d’Illinois (5-4, 2-3 Big Ten) a complètement dominé la défense des Boilermakers de Purdue (2-7, 1-4 Big Ten) qui s’inclinent 48-14 à domicile. RB Ke’Shawn Vaughn a sonné la charge pour Illinois avec 180 yards au sol et 2 TDs. Avec cette 7ème défaite en 2015, WR Anthony Mahoungou (aucune réception dans ce match) et les Boilermakers sont définitivement hors course pour un bowl de fin de saison.

Plus rien ne semble pouvoir arrêter les Badgers de Wisconsin (8-2, 5-1 Big Ten) qui remportent leur 5ème succès consécutif en battant les Terps de Maryland (2-7, 0-5 Big Ten). Pourtant, les joueurs de coach Paul Chryst ont été en danger en 1ère mi-temps (17-17) mais le kickoff return de 98 yards de CB Natrell Jamerson en début de 3ème quart-temps a donné le momentum à des Badgers qui ont scellé le sort du match sur une passe de TD de QB Joel Stave (15/24, 188 yards, 1 TD, 1 INT) pour RB Dare Ogunbowale.

Conférence Big 12

West Virginia (4-4, 1-4 Big 12) remporte son 1er match de conférence de l’année et met un terme à une série de 4 défaites en s’imposant 31-26 à domicile face à Texas Tech (5-5, 2-5 Big 12). Les Mountaineers ont profité des largesses de la défense des Red Raiders pour accumuler 300 yards au sol. RB Wendell Smallwood (163 yards au sol, 1 TD) et RB Rushel Shell (111 yards au sol, 2 TDs) ont tous les deux dépassés le plateau des 100 yards au sol.

Une semaine après avoir été blanchi à Iowa State, les Longhorns de Texas (4-5, 3-3 Big 12) ont pris les Jayhawks de Kansas (0-9, 0-6 Big 12) pour un punching ball remportant une victoire éclatante 59-20. RB D’Onta Foreman (12 courses, 157 yards, 2 TD) en a profité pour réussir le plus long TD au sol de l’Histoire de l’université Texas, une course de 93 yards en début de seconde mi-temps. On notera aussi les 4 TDs au sol de QB Tyrone Swoopes, le QB backup de QB Jerrod Heard (13/23, 201 yards, 1 TD) utilisé dans la red-zone adverse. 37ème défaite consécutive à l’extérieur pour Kansas.

Conférence ACC

Les Tar Heels de North Carolina (8-1, 5-0 ACC) n’ont pas apprécié d’être snobbés par le comité CFP. Ils conservent la Victory Bell en donnant une leçon offensive à leurs rivaux de l’Etat de Caroline du Nord, les Blue Devils de Duke (6-3, 3-2 ACC), qui s’inclinent pour la 2ème fois en 2 matchs. Score final : 66-31 ! Ouch ! Les Tar Heels prennent maintenant les commandes de la division ACC Coastal. Héros du match : le junior QB Marquise Williams (23/35, 494 yards, 4 TDs et 30 yards au sol, 1 TD), qui avait déjà accumulé 404 yards à la passe… à la mi-temps.

Le coach par intérim Larry Scott remporte sa 2ème victoire en 2 matchs lors du succès 27-21 des Hurricanes de Miami (6-3, 3-2 ACC) face aux Cavaliers de Virginia (3-6, 2-3 ACC). Les Sud-Floridiens sont désormais éligibles pour un bowl et restent toujours en course dans la division ACC Coastal. Ils se déplacent chez le leader North Carolina dans une semaine. Virginia pensait avoir pris les devants en fin de 4ème quart-temps mais une pénalité pour interférence de passe annula un TD. Sur le drive suivant, Miami s’assura la victoire avec un FG de K Michael Badgley. On retiendra le solide match du sophomore QB Brad Kaaya (20/26, 286 yards, 2 TDs, 1 INT) pour les Hurricanes.

Autres résultats : North Carolina State – Boston College 24-8, Louisville – Syracuse 41-17.

Conférence American

Tulsa – Central Florida 45-30, Connecticut – Tulane 7-3, South Florida – East Carolina 22-17.

Conférence MAC

Bowling Green – Ohio 62-24, Buffalo – Kent State 18-17, Western Michigan – Ball State 54-7, Akron – UMass 17-13, Miami (Ohio) – Eastern Michigan 28-13.

Conférence Mountain West

Nevada – Fresno State 30-16, Air Force – Army 20-3, New Mexico – Utah State 14-13, UNLV – Hawaii 41-21.

Les jeux de la semaine

Performances individuelles

Lors de cette 10ème semaine de la saison, on retiendra les performances individuelles suivantes :

– QB Gunner Kiel (Cincinnati), 28/51, 523 yards, 4 TD, 2 INT.
– QB Luke Falk (Washington State), 36/55, 497 yards, 5 TD, 1 INT.
– QB Marquise Williams (North Carolina), 23/35, 494 yards,  4 TD, 0 INT.
– QB Brandon Allen (Arkansas), 33/45, 442 yards, 6 TD, 0 INT.
– RB Derrick Henry (Alabama), 38 courses, 210 yards, 3 TDs.
– RB Larry Rose III (New Mexico State), 31 courses, 207 yards, 2 TDs.
– RB Kenneth Dixon (Louisiana Tech), 22 courses, 195 yards, 6 TDs.
– WR Corey Coleman (Baylor), 11 réceptions, 216 yards, 2 TD.
– WR James Washington (Oklahoma State), 5 réceptions, 184 yards, 3 TD.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

12 Commentaires

12 Comments

  1. fred

    8 novembre 2015 à 13h44

    Petite précision pour Texas 59 Kansas 20, 4 TDs au sol de QB Tyrone Swoopes pour… 4 courses…
    Et une moyenne de presque 15 yards par course…

    • mlagree

      8 novembre 2015 à 15h47

      En effet. L’ancien titulaire des Longhorns est désormais utilisé dans la red-zone pour sa capacité à courir avec puissance. Un peu comme Tim Tebow (ex-Florida) lors de son année freshman ou Blake Bell (Oklahoma) plus récemment.

  2. Yves Dupont

    8 novembre 2015 à 15h59

    Bonjour la gang du TBP….question de savoir concernant le TD des Conhuskers …que stipule le règlement?

    Merci
    Yves Dupont

  3. Verchain

    8 novembre 2015 à 17h20

    Wow, on est un gang, on a notre street cred !!!

    Le règlement dit qu’un receveur qui sort intentionnellement du terrain (sans être poussé par un défenseur) sur un tracé n’est plus éligible en tant que receveur.

    Là, le garçon de Nebraska sort du terrain, y revient, attrape la balle et TD, Huskers. Pas valable.

    • mlagree

      8 novembre 2015 à 20h31

      Je crois qu’Yves vient du même côté de l’Océan que moi. En québécois, « la gang de » c’est l’équivalent de « l’équipe de » mais j’adore le concept de street cred pour TBP ! Je prends +10 pts pour avoir regardé 2 matchs de la MAC et 1 de l’AAC entre mardi et vendredi dernier !

      • Verchain

        8 novembre 2015 à 20h54

        Je tente le spécial +100 points la semaine prochaine, faut que je me trouve un streaming pour Georgia State – Texas State !!!

    • macfly

      9 novembre 2015 à 09h55

      Éligibilité perdue par une sortie en touche
      ARTICLE 4. Aucun receveur éligible qui sort en dehors des limites et revient dans les
      limites pendant un tenu ne pourra toucher une passe avant légale dans l’aire de jeu ou
      dans les zones d’en-but ou pendant qu’elle est en vol avant qu’elle n’ait été touchée par
      un adversaire ou un arbitre (D.H.7.3.4.I II et IV). [Exception : ceci ne s’applique pas à un
      joueur d’attaque éligible revenant dans les limites immédiatement après avoir été bloqué
      en touche par un adversaire (D.H.7.3.4.III)]

      Les arbitres ont validés l’exceptions, on voit les lancers de casquettes pour marquer les points de sorties et de rentré du joueurs. Les arbitres considèrent que le joueurs offensif sort du fait du positionnement du défenseur et du contact (léger) de ce dernier et qu’il tente de rentrer rapidement dans le terrains (environs 5 yards en dehors des limites.

      moi je jubile!

  4. Yves Dupont

    8 novembre 2015 à 23h56

    🙂 Voici, je suis Québecois pur laine les boys ….Dans le contexte ici …la gang, est comme le dit Morgan, l’ équipe…. La gang du TBP. Par contre nous les québécois pouvons dire dans un autre contexte…Un gang de rue ou encore gang de malade ect ….. subtilités de la langue française made in Québec…. autre Un gars : C’est un jeune homme
    Une garce : C’est une pute
    Un courtisan : C’est un proche du roi
    Une courtisane : C’est une pute
    Un masseur : C’est un kiné
    Une masseuse : C’est une pute
    Un coureur : C’est un joggeur
    Une coureuse : C’est une pute
    Un rouleur : C’est un cycliste
    Une roulure : C’est une pute
    Un professionnel : C’est un sportif de haut niveau
    Une professionnelle : C’est une pute
    Un homme sans moralité : C’est un politicien
    Une femme sans moralité : C’est une pute
    Un entraîneur : C’est un homme qui entraîne une équipe sportive
    Une entraîneuse : C’est une pute
    Un homme à femmes : C’est un séducteur
    Une femme à hommes : C’est une pute
    Un homme public : C’est un homme connu
    Une femme publique : C’est une pute
    Un homme facile : C’est un homme agréable à vivre
    Une femme facile : C’est une pute
    Un homme qui fait le trottoir : C’est un carreleur
    Une femme qui fait le trottoir : C’est une pute
    subtilités……
    Hihihihihiiiiiii !!!!!!!!! lolllll

    Bonne semaine la gang !!

  5. Nebraska

    9 novembre 2015 à 13h24

    Je suis un grand fan de Nebraska, mais la cette réception n’aurait pas dû être validé par les officiels car le joueur et clairement sortit du terrain.
    Ps sa serait cool de retransemettre sur mcs des matchs comme celui la et pas fsu clemson ^^ 😉
    Riens de méchant à bonne entendeur bonne journée

  6. pep

    9 novembre 2015 à 23h47

    Coucou le gang TBP (vu que maintenant ca a l’air d’être rentré dans les moeurs…lol)

    Pourriez-vous m’expliquer l’action d’Arkansas sur le 4th et 25: après la passe en avant du QB, je vois une passe en arrière (1er choc car je pensais qu’une fois la passe en avant faite, il était impossible de tenter une passer en arrière) et après je vois la balle rebondir au sol avant d’être reprise par un joueur des razoirbacks (2ème choc).
    Y aurait-il des subtilités du foot us et de la ncaa en particulier qui m’auraient échappées??

    Merci.

  7. Verchain

    10 novembre 2015 à 08h27

    Il est vrai que c’est assez inhabituel, mais tout à fait légal.

    Il est autorisé sur toute action de jeu offensif de faire une ‘lateral pass’ (c’est à dire toute passe qui n’est pas lancée vers l’avant pour simplifier). Même APRES qu’une ‘forward pass’ ait été lancée (et complétée). C’est plutôt rare parce qu’en général on cherche à isoler le receveur, et que le défenseur n’est en général pas très loin pour le tackler ou le pousser dehors, et qu’il n’y a généralement pas de coéquipier dans les alentours pour hériter d’une lateral…

    Par exemple, et c’est hors situation de passe, quand tu as un ‘double reverse’ qui est joué, il y a bien un échange de balle entre les deux joueurs qui courent… Idem pour un triple reverse. Ou même un flea-flicker (le RB prend le ballon, commence à courir, remet en arrière au QB qui passe la balle en ‘forward pass’)…

    Pour le fait que le ballon tombe, ça ne pose aucun problème puisque le ballon est en jeu et pas dans le cadre d’une ‘forward pass’. La ‘forward pass’ a été complétée, donc doutes les actions qui se passent relèvent du jeu dans le champ libre (même si les joueurs de ligne offensive sont normalement inéligibles à recevoir une passe en lateral dans ce cas, puisqu’ils sont toujours considérés comme des bloqueurs), donc si le ballon tombe au sol, il est jouable pour tout le monde, comme sur un fumble ‘classique’, et donc un attaquant ou un défenseur peut le récupérer et le déplacer.

    Pas de spécificités NCAA dans ce cas là, c’est la même chose chez les pros, à ma connaissance.

    • pep

      11 novembre 2015 à 17h05

      Merci à toi pour ces explications très claires 😉

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Saison Régulière