Suivez-nous sur

Saison Régulière

Stanford 27, UCLA 24

Le Cardinal de #8 Stanford remporte le titre de champion de la conférence Pac-12 en s’imposant 27-24 face aux Bruins de #16 UCLA.

Avec ce succès, #8 Stanford (11-2, 8-1 Pac-12) fera son grand retour au Rose Bowl, 13 ans après sa dernière apparition en 1999.

Elu MVP de la rencontre, le redshirt freshman QB Kevin Hogan (16/22, 155 yards, 1 TD et 47 yards au sol, 1 TD) a donc réussi ce que même son prédécesseur Andrew Luck n’était pas parvenu à faire : emmener le Cardinal au Rose Bowl de Pasadena un 1er janvier.

#8 Stanford affrontera le vainqueur de la finale de conférence Big Ten entre #12 Nebraska et Wisconsin.

Disputé sous une pluie battante et dans un stade à moitié vide, ce match a rapidement tourné à une bataille des tranchées entre deux équipes au style de jeu très similaire. Largement dominé il y a une semaine lors du match de saison régulière entre les deux équipes, #16 UCLA (9-4, 6-3 Pac-12) a retrouvé son jeu au sol (284 yards au total), le senior RB Johnathan Franklin réussissant un total de 194 yards au sol pour 2 TDs.

Mais ce ne sera pas suffisant face à une équipe de #8 Stanford qui remporte donc sa 7ème victoire d’affilée et qui se qualifie pour son 3ème bowl BCS consécutif.

Les Bruins ont parfaitement débuté la rencontre prenant les devants 14-7 grâce à deux TDs au sol de RB Johnathan Franklin et de QB Brett Hundley (23/31, 177 yards, 1 INT et 83 yards au sol, 1 TD) contre un TD sur un « bootleg » de QB Kevin Hogan.

Au début du 2ème quart-temps, QB Brett Hundley commit le seul turnover de la rencontre : une interception de S Ed Reynolds que ce dernier remonta jusqu’à la ligne de 1 yard de #16 UCLA. Un jeu plus tard, RB Stepfan Taylor (24 courses, 78 yards, 1 TD) égalisait le score sur une course de 1 yard (14-14) avant que K Jordan Williamson ne donne une avance de 3 points au Cardinal sur un FG de 37 yards (17-14 pour Stanford).

A l’inverse de la semaine dernière, les Bruins semblaient complètement dans le coup pour créer une surprise dans cette rencontre.

D’ailleurs, #16 UCLA égalisa sur un FG Ka’imi Fairbairn avant que l’attaque dirigée par QB Brett Hundley réussisse un drive parfait de 80 yards conclu par une course de 20 yards de l’inarrêtable RB Johnathan Franklin. Les Bruins menaient alors 24-17 au début du 4ème quart-temps et les joueurs de coach Jim Mora étaient tout proche d’une participation au Rose Bowl.

C’était sans compter sur la combativité d’une équipe de #8 Stanford toujours à son meilleur dans les moments cruciaux. Sur un « 3rd-and-15 », QB Kevin Hogan exécuta une passe parfaite de 26 yards pour WR Drew Terrell (4 réceptions, 70 yards, 1 TD), qui égalisa donc le score à 24-24.

Puis, la défense du Cardinal prit le relais stoppant à plusieurs reprises les velléités du jeu au sol de #16 UCLA. Suite à un superbe punt return de WR Drew Terrell, #8 Stanford était en excellente position dans le camp des Bruins et K Jordan Williamson donna une avance de 3 points au Cardinal sur un FG de 36 yards (27-24).

#16 UCLA eut bien une dernière opportunité d’envoyer le match en prolongation mais K Ka’imi Fairbairn manqua un FG de 52 yards à moins d’une minute du terme de la rencontre.

A noter qu’avec 4 212 yards au sol réussis dans sa carrière, RB Stepfan Taylor devient le recordman de l’université de Stanford.

 

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Saison Régulière