Suivez-nous

Saison Régulière

Semaine 15 : Alabama, Florida State, Ohio State et Baylor champions de conférence

Pas de surprise lors de cette « Championship Week » puisque #1 Alabama, #2 Oregon, #4 Florida State et #5 Ohio State ont remporté leur finale de conférence respective alors que #3 Texas Christian et #6 Baylor se sont également imposés dans la Big 12 ce qui devrait poser un casse-tête pour le comité de sélection du College Football Playoff.

Publié

le

Pas de surprise lors de cette « Championship Week » puisque #1 Alabama, #2 Oregon, #4 Florida State et #5 Ohio State ont remporté leur finale de conférence respective alors que #3 Texas Christian et #6 Baylor se sont également imposés dans la Big 12 ce qui devrait poser un casse-tête pour le comité de sélection du College Football Playoff.

Cependant, ce dernier pourrait trouver un échappatoire à la controverse Baylor/Texas Christian en choisissant #5 Ohio State plutôt que l’un des deux champions partagés de la conférence Big 12. Large vainqueur 59-0 de #13 Wisconsin en finale de conférence Big Ten, les Buckeyes seront peut-être les grands gagnants de cette dernière semaine de la saison 2014.

#1 Alabama n’a pas souffert pour remporter le titre de champion de conférence SEC, tout comme #2 Oregon dans la conférence Pac-12. Les champions nationaux en titre, les Seminoles de #4 Florida State, ont dû batailler avec #11 Georgia Tech pour s’assurer le titre de champion de l’ACC et préserver leur invincibilité. Ces trois programmes devraient faire partie des 4 participants au premier College Football Playoff dont les demi-finales seront annoncées dimanche 7 décembre à 12h30 (18h30 en France).

La question que tout le monde se pose : quel sera le 4ème invité ?

Retrouvez ci-dessous un résumé complet de cette 15ème semaine de la saison NCAA 2014 :

Le match de la semaine

Alabama 42, Missouri 13

WR DeAndrew White et WR Amari Cooper, Alabama

Le Crimson Tide de #1 Alabama (12-1, 7-1 SEC) a offert l’une de ses meilleures performances de la saison lors d’un SEC Championship Game remporté 42-13 par les joueurs de coach Saban face aux Tigers de #16 Missouri (10-3, 7-1 SEC).

Parfaitement préparée par le coordinateur offensif Lane Kiffin, l’attaque de #1 Alabama a imposé son tempo dominant outrageusement la ligne de scrimmage. De l’autre côté du ballon, la défense du Crimson Tide a également pris l’avantage dans la bataille des tranchées. Seules les passes longue distance de QB Maty Mauk (16/34, 272 yards, 1 TD) se sont montrées dangereuses mais ce ne fût pas suffisant pour les Tigers.

#1 Alabama a démarré la rencontre pied au plancher inscrivant un TD au terme d’un premier drive maitrisé qui donnera le ton à ce match. Les 160 yards à la passe de QB Blake Sims permirent au Tide de prendre le large 21-3 à la mi-temps face à une défense de #16 Missouri privée des services du pass-rusher DE Shane Ray, expulsé dans le second quart-temps pour un « targeting » envers le QB de #1 Alabama. Les Tigers tenteront bien un retour dans un 3ème quart-temps qu’ils ont remporté 10-0 mais un long drive de 10 jeux pour 64 yards conclu par une réception de 6 yards par WR Christion Jones redonna une avance 28-13 au Tide. Le sophomore RB Derrick Henry (20 courses, 141 yards, 2 TDs) ajoutera 2 TDs au sol pour assurer la victoire des #1 du pays, 42-13.

Encore une fois cette semaine, on retiendra l’excellente prestation de WR Amari Cooper, auteur de 12 réceptions (nouveau record du SEC Championship Game). Si l’attaque du Crimson Tide a été spectaculaire (504 yards offensifs dans ce match), notons que la défense a limité les Tigers à 41 petits yards au sol dans cette rencontre.

Cette victoire de #1 Alabama assure un 6ème titre de conférence SEC consécutive à la division West. A moins d’une monumentale surprise, les joueurs de coach Nick Saban sont assurés de terminer la saison à l’une des deux premières places du prochain CFP Top 25 qui les enverrait au Sugar Bowl pour la demi-finale nationale. Battus 59-42 par Auburn à ce même stade de la compétition en 2013, les Tigers ont donc accordé 101 points et 1181 yards en deux finales de conférence SEC perdues consécutivement.

Finales de conférence

Oregon, champion de la Pac-12 en pulvérisant Arizona, 51-13 

QB Marcus Mariota, Oregon

En s’imposant largement 51-13, les Ducks de #2 Oregon (12-1, 8-1 Pac-12) prennent leur revanche face à des Wildcats de #7 Arizona qui les avaient battus en octobre dernier et remportent ainsi leur second titre de champion de conférence Pac-12 en quatre ans.

Auteur d’une performance exceptionnelle devant le 45 000 spectateurs du Levi’s Stadium de Santa Clara, QB Marcus Mariota (25/38, 313 yards, 2 TDs, 0 INT et 33 yards au sol pour 3 TDs) a établi un nouveau record devenant le 1er joueur de l’Histoire des Ducks de #2 Oregon à réussir plus de 12 000 yards à la passe en carrière. Il a également réussi son 100ème TD à la passe ce qui fait de lui le 3ème joueur de l’Histoire de la FBS à inscrire 100 TDs à la passe et 25 TDs au sol en carrière.

Avec ce large succès, #2 Oregon s’est probablement assuré le 1er ticket pour le College Football Playoff et confirme la supériorité de la division North sur la conférence Pac-12. Si la division South avait 5 équipes classées au CFP Top 25 de mardi dernier, elle possède un bilan de 0-4 lors des 4 derniers Pac-12 Championship Game.

Florida State s’impose 37-35 contre Georgia Tech en finale de l’ACC

Malmenés par l’attaque « triple-option » des Yellow Jackets de #11 Georgia Tech (10-3, 6-2 ACC), les Seminoles de #4 Florida State (13-0, 8-0 ACC) ont encore montré leur capacité à se surpasser au terme d’une finale de la conférence ACC qu’ils ont finalement remportée 37-35. Une semaine après l’un de ses plus mauvais match en carrière (4 INTs contre Florida), QB Jameis Winston (21/30, 309 yards, 3 TDs) a été étincelant malgré deux jours passés en audition devant le conseil de discipline de l’université Florida State. Calme dans la « pocket » et précis dans ses passes, il a dirigé de main de maître une attaque de #4 Florida State condamnée à marquer des points sur tous ces drives tant la défense des Seminoles a eu de la difficulté à stopper l’attaque au sol de #11 Georgia Tech. Avec ce succès 37-35, les Seminoles remportent leur 3ème titre de champion de conférence ACC consécutifs et prolongent à 29 leur série de matchs sans défaite. Leur invincibilité en 2014 et leur statut de champions nationaux en titre leur assurent certainement une place parmi les 4 programmes qui joueront les premiers College Football Playoffs.

Ohio State atomise Wisconsin 59-0 en finale de la Big Ten

QB Cardale Jones, Ohio State

Malgré l’absence de leur quarterback titulaire, QB J.T. Barrett, les Buckeyes de #5 Ohio State (12-1, 8-0 Big Ten) ont massacré les Badgers de #13 Wisconsin (10-3, 7-1 Big Ten), 59-0, pour remporter le titre de champion de conférence Big Ten 2014. Si certains avaient des doutes sur la capacité de #5 Ohio State de gagner sans son leader offensif, QB J.T. Barrett, la réponse a été cinglante ! Le sophomore QB Cardale Jones (12/17, 257 yards, 3 TDs) a montré aucun signe de nervosité et son bras canon a été dévastateur face à un secondary de #13 Wisconsin incapable de stopper WR Devin Smith (4 réceptions, 137 yards, 3 TDs). Dès le premier drive du match conclu par un TD sur une réception de 39 yards de ce dernier, l’attaque des Buckeyes a imposé son tempo à la rencontre, sans jamais lever le pied de l’accélérateur (558 yards offensif au total). Pourtant, c’était bien la 2ème meilleure défense du pays au niveau statistique qui se présentait au Lucas Oil Stadium d’Indianapolis. Une seule question se pose après cette impressionnante démonstration des Buckeyes : font-ils partie des 4 meilleures programmes du pays ? Classé #5 lors du dernier classement CFP Top 25, #5 Ohio State espérait une défaite de l’une des équipes du Top 4. Cela n’a pas eu lieu. Le comité de sélection fera face à un casse-tête pour choisir entre #3 TCU, #5 Ohio State et #6 Baylor pour le dernier ticket pour les demi-finales, admettant que #1 Alabama, #2 Oregon et #4 Florida State (seul programme FBS invaincu en 2014) sont assurés d’y participer.

Northern Illinois remporte son 3ème titre de champion de la MAC en 4 ans

Totalement dominateurs face à une faible équipe des Falcons de Bowling Green (7-6, 5-3 MAC), les Huskies de Northern Illinois (11-2, 7-1 MAC) se sont assurés le titre de champion de conférence MAC en s’imposant 51-17 au Ford Field de Detroit. L’an passé, dans ce même stade, Bowling Green avait mis fin à l’invincibilité de Northern Illinois en battant les Huskies à la surprise générale. C’est donc avec un esprit revanchard que ces derniers ont abordé ce MAC Championship Game 2014.  Très rapidement, Northern Illinois a installé son puissant jeu au sol et a pris les devants 7-0 suite à un TD au sol de 5 yards de QB Drew Hare (29/49, 218 yards, 2 TDs, 1 INT et 1 TD au sol), le successeur du populaire QB Jordan Lynch, puis 20-10 à la mi-temps profitant de deux interceptions de QB James Knapke (12/21, 151 yards, 1 TD, 2 INTs). Le 3ème quart-temps a été fatal aux Falcons. Score final : Northern 51, Bowling Green 17.

Boise State, champion de la Mountain West en battant Fresno State à domicile

Mené par un excellent QB Grant Hedrick (9/16, 155 yards et 81 yards au sol, 2 TDs), #22 Boise State (11-2, 7-1 Mountain West) n’a pas été piégé par une accrocheuse équipe de Fresno State qui s’incline 28-14 sur le Smurf Turf des Broncos. Après un titre de champion « partagé » en 2012, il s’agit du premier titre de champion de conférence Mountain West non-partagé pour #22 Boise State.

Marshall, champion de la conférence USA

Pourtant menée de 7 points à moins de 9 minutes de la fin du match, la Thundering Herd de Marshall a finalement battu Louisiana Tech 26-23 grâce à une passe de TD de l’inévitable QB Rakeem Cato (25/46, 308 yards, 2 TDs, 1 INT) et remporte son premier titre de champion de conférence USA.

Résultats du classement CFP Top 25

QB Trevone Boykin, TCU

En début d’après-midi, les Horned Frogs de #3 Texas Christian (11-1, 8-1 Big 12) n’ont fait qu’une bouchée des Cyclones d’Iowa State s’imposant 55-3. Avec cette victoire, les joueurs de coach Gary Patterson s’assuraient un titre « partagé » de conférence Big 12. QB Trevone Boykin (30/41, 460 yards, 4 TDs, 1 INT) a réussi la meilleure performance de sa carrière avec 460 yards à la passe pour 4 TDs battant ainsi le record d’Andy Dalton avec 30 TDs à la passe réussie en une saison.

Sans trembler, les Bears de #6 Baylor (11-1, 8-1 Big 12) ont remporté leur second titre de conférence Big 12 consécutif en s’imposant à domicile 38-27 face aux Wildcats de #9 Kansas State (9-3, 7-2 Big 12) lors d’un choc entre équipes du Top 10. Avec ce succès qui vient deux jours après celui de #3 Texas Christian, #6 Baylor rejoint donc les Horned Frogs en tête de la conférence Big 12 pour un titre de champion « partagé ». De retour d’une commotion cérébrale qui a failli l’écarter de ce match ultra-important pour les Bears, QB Bryce Petty (34/40, 412 yards, 1 TD et 1 INT) n’a montré aucun signe de ralentissement dirigeant 5 drives de plus de 70 yards pour des TDs contre l’une des meilleures défenses de la conférence Big 12. Sa seule erreur de la soirée fût une interception malheureuse dans la end-zone des Wildcats. #9 Kansas State, qui aurait également pu s’assurer un titre de champion de la Big 12 partagé en cas de victoire, est toujours resté dans le match mais n’a jamais semblé capable de renverser une situation qui s’est avérée une cause perdue dès le premier drive conclu par un TD au sol de QB Bryce Petty. Ce dernier a totalement contrôlé le rythme du match et a permis à #6 Baylor d’accumuler 584 yards offensif et un total de 34 1st-downs. Pourtant est-ce que cela sera suffisant aux yeux du comité de sélection du College Football Playoff. #6 Baylor vient de battre de 11 points une équipe que #3 Texas Christian a battu de 21 points. De plus, les victoires de #4 Florida State et #5 Ohio State ne laissent rien présager de bon pour les Bears… à moins que le comité change d’avis et considère que la victoire 61-58 de #6 Baylor sur #3 Texas Christian doit permettre aux Bears de passer devant les Horned Frogs.

Au terme d’une fin de match totalement folle, les Cowboys d’Oklahoma State (6-6, 4-5 Big 12) remportent les Bedlam Series face à #20 Oklahoma (8-4, 5-4  Big 12) sur le score de 38-35 en prolongation après avoir égalisé sur un retour de punt de 92 yards de WR Tyreek Hill à 0:45 de la fin du 4ème quart-temps. Le Cowboys s’assurent ainsi un 6ème succès en 2014, synonyme d’éligibilité pour un bowl. Il s’agit de la première victoire de coach Mike Gundy au Memorial Stadium de Norman depuis son arrivée à Oklahoma State. A noter que le freshman RB Samaje Perine (151 yards au sol et 2 TDs) ne devrait pas rejouer en 2014 à cause d’une sévère entorse de la cheville subie dans le 3ème quart-temps.

Par ailleurs

Il aura donc fallu attendre le 6 décembre pour voir la première victoire de la saison des Mustangs de Southern Methodist, qui s’imposent 27-20 chez les Huskies de Connecticut grâce aux 191 yards au sol de QB Matt Davis.

Enfin, jeudi soir, les Knights de Central Florida se sont assurés un titre « partagé » de conférence American en l’emportant 32-30 contre East Carolina grâce à une passe Hail Mary sur le dernier jeu du match :

 

Les highlights de la semaine

Performances individuelles

Lors de cette 15ème semaine de la saison, on retiendra les performances individuelles suivantes :

– QB Trevone Boykin (Texas Christian), 30/41, 460 yards, 4 TDs, 1 INT.
– RB Ezekiel Elliott (Ohio State), 20 courses, 220 yards, 2 TDs.
– RB Matt Davis (SMU), 22 courses, 191 yards, 1 TD.
– WR Jimmie Hunt (Missouri), 6 réceptions, 169 yards, 0 TDs.
– WR Tyler Lockett (Kansas State), 14 réceptions, 158 yards, 1 TD.
– WR Devin Smith (Ohio State), 4 réceptions, 137 yards, 3 TDs.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis plus de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP. Expert NFL et NBA. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
13 commentaires

13 Comments

  1. Tuzzz

    7 décembre 2014 at 10h21

    Verchain, je ne t’envie pas. Je n’aimerais pas être membre du CFPSC…
    Alabama OK, Oregon OK. Et derrière? FSU, TCU, Baylor et Ohio State pour 2 places, ça va gueuler dans tous les cas… 🙂

    • Loïc Baruteu

      7 décembre 2014 at 11h15

      Florida State, évidemment. C’est pour le dernier spot disponible que ça va être compliqué !

    • Verchain

      7 décembre 2014 at 16h48

      Mon choix est fait depuis longtemps. Et les résultats de la semaine n’ont rien changé.

      Alabama – Baylor et Oregon – Florida State.

      • Ryujii

        7 décembre 2014 at 17h13

        Je vois a peu prés comme ça les New Year 6

        Rose Bowl: Oregon – FSU
        Sugar Bowl: Alabama – Baylor

        Orange Bowl: GTech – OSU
        Fiesta Bowl: Boise State – Ole Miss

        Peach Bowl: Georgia – MSU
        Cotton Bowl: TCU – Miss St

        Pour ma part je pense qu’Arizona descendra plus bas que le top 10 surtout vu la dérouillé qu’ils ont pris, considérant que leur victoire contre Oregon en saison régulière serait plus un coup de chance qu’autre chose.

        J’ai mis GTech pour l’Orange Bowl mais j’ai hésité avec Clemson car je pense que GTech peu se retrouver derrière mais peut être que leur défaite d’un cheveux limitera la perte de place

        Du coup avec le recul cumulé d’Arizona, KSU, GTech et Wisconsin permettent l’entrée des 2 facs du Mississippi ainsi que de Georgia dans le Top 10.

        Pour éviter un match entre SEC je mets celle que je considère la plus faible des 3 SEC contre Boise State pour éviter un Blow Out contre TCU qui est pourtant géographiquement l’équipe la plus proche.

        Du coup TCU irait au Cotton vu que ça se passe au Texas et jouerai contre l’équipe la plus proche donc Miss St ainsi les 2 équipes les plus à l’Est joueraient le Peach Bowl en Georgie donc Georgia et MSU.

        • Verchain

          7 décembre 2014 at 18h45

          J’ai du mal à croire que Clemson (9-3) qui n’a pas été très impressionnante puisse se retrouver devant les Jackets qui auraient pu (comme une demi douzaine d’équipes contre FSU) faire tomber le champion en titre.

          Au-delà de ça, je suis assez d’accord avec ta façon d’approcher les choses dans le cadre d’un classement que tu as établi de ton côté, qui n’est pas forcément le mien. Michigan State plaît au comité, j’y ai préféré Wisconsin, mais la claque prise contre les Beurkeyes ne leur permettra pas de passer devant Sparty.

          Missouri est aussi un cas intéressant d’évaluation du head-to-head dans le classement du comité. Tu leur préfères Georgia. Mmmh. Je mets sans doute trop d’importance dans ce facteur. Sans doute du à l’ordre dans lequel il est cité dans le media guide du CFP.

          Ah, et je n’ai pas Ole Miss dans un bowl mais Arizona.

          Hormis tout ça, on est assez d’accord, finalement…

      • Ryujii

        7 décembre 2014 at 18h59

        Bon je crois que tu vas crier sous peu

        Alabama – OSU pour le Sugar
        Oregon – FSU pour le Rose

        TCU et Baylor out

        • Verchain

          7 décembre 2014 at 19h40

          J’ai même crié dans un Not Impressed spécial.

          Je prends l’avion ce soir pour aller personnellement uriner sur la table à laquelle se réunit le CFPSC.

  2. louvressac

    7 décembre 2014 at 11h20

    c’est clair qu’avec 13-0 et un titre de l’ACC ils sont incontournables,mais pour les 3 autres c’est la bouteille a encre…

    • Ryujii

      7 décembre 2014 at 11h36

      Le pire c’est que le comité doit donner les résultats ce soir vu qu’il y aura les affiches de tout les bowls dont les New Year 6

  3. Verchain

    7 décembre 2014 at 18h57

    Le tableau du CFP est connu :

    Alabama – Ohio State au Sugar

    Oregon – Florida State au Rose

    Fuck me.

    • Tuzzz

      7 décembre 2014 at 19h03

      Urgh!

    • Ryujii

      7 décembre 2014 at 19h26

      Du coup pour l’Orange on peut limite annoncer GTech – MSU vu que MSU est classé plus haut que les équipes SEC et comme tu disais c’est vrai que voir GTech derrière Clemson c’est pas trop réaliste on va dire

      Et Boise State va surement affronter l’une des Fac Texane pour le Fiesta

      Reste à voir si il y aura 2 ou 3 équipe SEC ce qui pourrait mettre l’une d’entre elle à la place de MSU à l’Orange.

    • Ryujii

      7 décembre 2014 at 21h00

      Officiel

      Orange Bowl: GTech – Miss St
      Fiesta Bowl: Boise State – Arizona

      Peach Bowl: Ole Miss – TCU
      Cotton Bowl: MSU – Baylor

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saison Régulière

Week 8 : Penn State et Oregon impériaux, Wisconsin et Boise State mis K.O., Tua blessé

En remportant leur duel entre équipes classées, les Nittany Lions et les Ducks sortent grands vainqueurs de cette week 8 marquée par les défaites surprises de #6 Wisconsin et #15 Boise State.

Publié

le

Crédit photo : Kareem Elgazzar/The Enquirer

Retrouvez ci-dessous un résumé complet de tous les matchs joués par les équipes du Top 25 lors cette week 8 :

Le Match de la semaine

Menés de 14 points dans le 3ème quart-temps, les Ducks de #12 Oregon ont renversé les Huskies de #25 Washington grâce à une superbe 2ème mi-temps de QB Justin Herbert.

Nous nous attendions à une bataille défensive entre ces deux rivaux du Nord-Ouest des États-Unis qui s’affrontaient pour la 112ème fois de l’Histoire. On a finalement eu un duel offensif entre les deux quarterbacks vedette, QB Jacob Eason (Washington) et QB Justin Herbert (Oregon).

Champions de conférence Pac-12 en titre, les Huskies de #25 Washington (5-3, 2-3 Pac-12) subissent leur 3ème défaite de la saison en match intra-conférence brisant ainsi leur rêve de conserver leur titre.

> Compte-rendu complet du match Washington-Oregon

QB Tua Tagovailoa, Alabama – Crédit photo : Vasha Hunt, AP Photo

Résultats des équipes du Top 25

#1 Alabama 35, Tennessee 13

Le Crimson Tide de #1 Alabama (7-0, 4-0 SEC) a survécu à la perte de son quarterback vedette Tua Tagovailoa, sorti dans le 2ème quart-temps pour une entorse de la cheville, en retrouvant son identité d’antan : grosse défense et jeu au sol. RB Najee Harris termine ce match avec 105 yards au sol pour 2 TD. Sans son QB titulaire, #1 Alabama a semblé en difficulté face à une équipe de Tennessee (2-5, 1-3 SEC) qui a également perdu son quarterback titulaire, QB Brian Maurer, en première mi-temps. Finalement, un TD défensif de DB Trevon Diggs sur un retour de fumble de 100 yards assurera la victoire au Crimson Tide.

Mississippi State 13, #2 LSU 36

QB Joe Burrow (25/32, 327 yards, 4 TD) continue de réécrire les livres d’Histoire du programme des Tigers : en réussissant son 29ème TD à la passe de la saison, l’ancien  quarterback d’Ohio State établit un nouveau record de la fac de #2 LSU (7-0, 3-0 SEC). Ralentis en début de match par une excellente défense de Mississippi State (3-4, 1-3 SEC), les Tigers ont passé la vitesse supérieure dans le 2ème quart-temps. #2 LSU accueille #11 Auburn dans une semaine pour un match qui sent déjà la poudre.

Louisville 10, #3 Clemson 45

Le début de match fût plus que laborieux pour QB Trevor Lawrence (20/29, 233 yards, 3 TD, 2 INT) et les Tigers de #3 Clemson (7-0, 5-0 ACC) avant que les champions nationaux se débarassent finalement facilement de Louisville (4-3, 2-2 ACC). Deux interceptions commises dans la red zone des Cardinals aurait pu semer le doute chez les QB sophomore des Tigers… qui a finalement réussi 3 passes de TD assurant ainsi une 22ème victoire d’affilée à #3 Clemson. RB Travis Etienne (192 yards, 1 TD) a profité des errances du run stop de Louisville pour accumuler presque 200 yards au sol. Son meilleur match de la saison. On retiendra aussi les 6 sacks de la défene des Tigers.

Northwestern 3, #4 Ohio State 52

Plus les semaines passent et plus les Buckeyes de #4 Ohio State (7-0, 4-0 Big Ten) s’affirment comme d’incontournables prétendants au titre national. Dans ce remake de la dernière finale de conférence Big Ten, QB Justin Fields (18/23, 194 yards, 4 TD, 0 INT) complètement dominé la défense des Wildcats tout comme son coéquipier RB KJ Dobbins (121 yards au sol, 1 TD). On retiendra aussi que le prospect NFL DL Chase Young a réussi un sack portant ainsi son total à 9.5 en 2019.

#5 Oklahoma 52, West Virginia 14

QB Jalen Hurts (16/17, 316 yards, 3 TD et 75 yards au sol, 2 TD) a ajouté 5 TD pour porter son total à 27 en 2019. Le quarterback senior a porté son équipe de bout en bout pour infliger une 8ème défaite d’affilée aux Mountaineers de West Virginia contre #5 Oklahoma (7-0, 4-0 Big 12) depuis leur entrée dans la Big 12.

QB Jalen Hurts, Oklahoma – Crédit photo : Kevin Jairaj-USA TODAY Sports

Illinois 24, #6 Wisconsin 23

En réussissant un FG de 39 yards sur le dernier jeu du match, K James McCourt a offert une superbe et inattendue victoire à Illinois qui réussit l’un des exploits de cette saison 2019. Les Badgers de #6 Wisconsin (6-1, 3-1 Big Ten) étaient toujours invaincus en 2019 et avec leur défense de fer (4 blanchissages en 6 matchs), ils ne semblaient pas vraiment en danger lors de ce déplacement à Champaign (Illinois). Les joueurs de coach Paul Chryst ont d’ailleurs rapidement pris les devants 7-0 sur une passe de QB Jack Coan (24/32, 264 yards, 1 TD, 1 INT) pour WR Jake Ferguson… avant de souffrir face à des Fighting Illini d’Illinois (3-4, 1-3 Big Ten) qui avaient perdu leurs trois premiers matchs intra-conférence.

> Compte-rendu complet du match Illinois/Wisconsin

#7 Penn State 28, #16 Michigan 21

Portés par une défense explosive et le duo Sean Clifford/KJ Hamler, les Nittany Lions écartent un concurrent direct dans la division Big Ten East et s’affirment comme les seuls à pouvoir faire chuter #4 Ohio State. Dans l’ambiance électrique du Beaver Stadium au sein duquel s’étaient précipités 110 669 spectateurs, les Wolverines de #16 Michigan (5-2, 3-2 Big Ten) subissent une 2ème défaite en 2019 face à une jeune équipe de #7 Penn State (7-0, 4-0 Big Ten) de plus en plus impressionnante.

> Compte-rendu complet du match Penn State/Michigan

South Carolina 27, #9 Florida 38

Battus par #2 LSU il y a une semaine dans un match chargé en émotion, les Gators de #8 Florida (7-1, 4-1 SEC) ont parfaitement rebondi s’imposant grâce à un formidable QB Kyle Trask (21/33, 200 yards, 4 TD, 1 INT) qui réussit sa meilleure performance en carrière avec 4 TD à la passe. Il semble prendre ses marques au sein de l’attaque floridienne. South Carolina (3-4, 2-3 SEC) avait pourtant pris les devants 17-10 sur un TD au sol de RB Tavien Feaster (175 yards au sol, 1 TD) suite à une INT du QB des Gators qui réussira 3 passes de TD après cette erreur. À noter que la défense de #8 Florida était privée de DE Jabari Zuniga et LB Jonathan Greenard (blessures).

#10 Georgia 21, Kentucky 0

Sous une pluis diluvienne, les deux équipes ont conclu le 3ème quart-temps sur le score improbable de… 0-0 ! Encore une fois, l’attaque des Bulldogs de #10 Georgia (6-1, 3-1 SEC) a tourné au ralenti dans ce match. C’est finalement le jeu au sol qui a sauvé les Dawgs grâce à 2 TD de RB D’Andre Swift (179 yards, 2 TD) et RB Brian Herrien. QB Jake Fromm n’a réussi que 35 yards à la passe dans ce match !

Arkansas 10, #11 Auburn 51

Deux semaines après sa défaite à #8 Florida, #11 Auburn (6-1, 3-1 SEC) retrouve le chemin de la victoire face à une équipe d’Arkansas (2-5, 0-4 SEC) qui n’a pas su stopper un jeu au sol surpuissant des Tigers (298 yards au total) pourtant privé de RB JaTarvious Whitlow jusqu’à la fin de la saison. Le freshman QB Bo Nix (12/17, 176 yards, 3 TD et 1 TD au sol) termine la rencontre avec 4 TDs offensifs. Encore une belle performance de DE Marlon Davidson, auteur de 2 sacks et 3 plaquages pour perte.

WR KJ Hamler, Penn State – Crédit photo : Mark Selders, PSU Athletics

#13 Utah 21, #17 Arizona State 3

La défense des Utes de #13 Utah (6-1, 3-1 Pac-12) a fait une nouvelle victime : l’attaque de #17 Arizona State (5-2, 2-2 Pac-12) qui a été limitée à trois petits points. C’est d’ailleurs la première fois en 125 matchs que les Sun Devils ont inscrit moins de 10 points dans un match. De son côté, le senior RB Zach Moss (99 yards, 2 TD) a profité de ce choc entre équipes classées pour établir un nouveau record de l’université Utah avec un total de 3264 yards au sol réussis en carrière battant ainsi le précédent record détenu par Eddie Johnson depuis 1988.

Brigham Young 28, #14 Boise State 25

Les Broncos de #14 Boise State (6-1) perdent leur invincibilité en 2019 en se faisant surprendre par des Cougars de BYU (3-4) menés, pour la première fois, par le freshman QB Baylor Romney (15/26, 221 yards, 2 TD) suite au forfait de QB Zach Wilson et de QB Jaren Hall. L’absence de QB Hank Bachmeier a été fatale à des Broncos qui avaient battu les Cougars lors de leurs trois derniers affrontements.

#15 Texas 50, Kansas 48

Les Longhorns de #15 Texas (5-2, 3-1 Big 12) sont passés tout près de la correctionnelle face à des Jayhawks de Kansas (2-5, 0-4 Big 12) plus que convaincant. Au terme d’un 4ème quart-temps de folie (6 TD, 2 FGs et un safety suite à XP bloqué), QB Sam Ehlinger (31/44, 399 yards, 4 TD, 1 INT et 91 yards au sol) a su faire l’essentiel pour donner la possibilité à K Cameron Dicker de réussir de 33 yards le FG de la victoire sur le dernier jeu du match. Malgré la défaite, on retiendra l’excellent match duo offensif des Jayhawks, QB Carter Stanley (27/47, 310 yards, 4 TD) / RB Pooka Williams (190 yards au sol, 2 TD).

Oklahoma State 27, #18 Baylor 45

Quel boulot de coach Matt Ruhle ! Les Bears de #18 Baylor (7-0, 4-0 Big 12) remportent une 9ème victoire consécutive et restent donc invaincus en 2019. Oklahoma State (4-3, 1-3 Big 12) menait pourtant 13-10 à la mi-temps et 27-24 en début de 4ème quart-temps suite à un TD au sol de 68 yards de RB LD Brown… mais QB Charlie Brewer (13/17, 312 yards, 1 TD), RB JaMycal Hasty (146 yards au sol, 2 TD) et la défense des Bears assureront finalement la victoire à #18 Baylor dans le 4ème quart-temps.

#19 Southern Methodist 45, Temple 21

L’incroyable saison des Mustangs se poursuit : 7-0 ! En démolissant les Owls de Temple (5-2, 2-1 AAC) à lui tout seul et réalisant un nouveau record personnel avec 6 TD à la passe, QB Shane Buechele (30/53, 457 yards, 6 TD, 1 INT) permet à #19 SMU (7-0, 3-0 AAC) de réussir son meilleur début de saison depuis… 1982 ! WR Reggie Roberson Jr (8 réceptions, 250 yards, 3 TD) a également établi des records personnels à l’occasion de ce match.

Crédit photo : Twitter/@BYUFootball

Rutgers 7, #20 Minnesota 42

Pour la première fois depuis leur dernier titre de champion national remporté en 1960, les Golden Gophers de #20 Minnesota (7-0, 4-0 Big Ten) débutent une saison avec un bilan de 7-0. Les joueurs de coach PJ Fleck n’ont fait qu’une bouchée des Scarlet Knights de Rutgers (1-6, 0-5 Big Ten) qui n’ont opposé aucune résistance. RB Rodney Smith (111 yards au sol, 2 TDs) a réussi 2 TD au sol. Avec la défaite de #6 Wisconsin, les Golden Gophers prennent les commandes de la division Big Ten West.

#21 Cincinnati 24, Tulsa 13

En manque d’inspiration offensive, les Bearcats de #21 Cincinnati (6-1, 3-0 AAC) ont encore contruit leur victoire contre Tulsa (2-5, 0-3 AAC) sur une solide défense (2 INTs, 5 sacks). Après avoir pris le relais de RB Michael Warren II sorti sur blessure, RB Gerrid Doaks (91 yards au sol, 2 TD et 1 TD sur réception) aura été le héros de ce match avec ses 3 TDs sur le plan offensif.

Vanderbilt 21, #22 Missouri 14

Une semaine après leur défaite à domicile contre UNLV, les Commordores de Vanderbilt (2-5, 1-3 SEC) ont réussi leur meilleure performance défensive de la saison pour faire tomber des Tigers de #22 Missouri (5-2, 2-1 Big Ten) qui avaient marqué au moins 31 points lors de leurs 31 derniers matchs. C’est finalement sur une passe du backup QB Riley Neal pour WR Cam Johnson que les joueurs de coach Derek Mason ont réussi à créer la surprise.

#23 Iowa 26, Purdue 20

Les Hawkeyes de #23 Iowa (5-2, 2-2 Big Ten) avaient perdu ses deux derniers matchs face à Purdue (2-5, 1-3 Big Ten). Grâce à une défense qui a su inverser le momentum en première mi-temps (2 INTs), l’équipe de coach Kirk Ferentz a su mettre fin à cette série négative. C’est finalement RB Mekhi Sargent sur un TD au sol de 14 yards qui donnera la victoire aux Hawkeyes.

#24 Appalachian State 52, Louisiana-Monroe 7

Pour la première fois de son Histoire, #24 Appalachian State (6-0, 3-0 Sun Belt) jouait un  match en étant classé et les Mountaineers n’ont pas râté la marche en s’imposant largement grâce à 4 TD de QB Zac Thomas (18/30, 214 yards, 3 TD, 1 INT et 58 yards, 1 TD). Il s’agit de la 12ème victoire consécutive d’une équipe de #24 Appalachian State dont la défense ne cesse de progresser semaine après semaine.

Crédit photo : Twitter/@GeorgiaTechFB

Autres résultats importants

Conférence ACC

Syracuse 20, Pittsburgh 27
Boston College 45, North Carolina State 24
Miami 21, Georgia Tech 28 OT
Virginia 48, Duke 14
Virginia Tech 43, North Carolina 41 OT
Wake Forest 22, Florida State 20

Conférence Big Ten

Maryland 28, Indiana 34

Conférence Big 12

Texas Tech 24, Iowa State 34
Kansas State 24, Texas Christian 17

Conférence Pac-12

Stanford 16, UCLA 34
California 17, Oregon State 21
USC 41, Arizona 14
Washington State 41, Colorado 10

Conférence SEC

Ole Miss 17, Texas A&M 24

Conférence AAC

UConn 17, Houston 24
Navy 35, South Florida 3
Memphis 47, Tulane 17
Central Florida 41, East Carolina 28

Par ailleurs

Fresno State 56, UNLV 27
Ohio 45, Kent State 38
Georgia State 28, Army 21
Hawaii 26, Air Force 56

L’image de la semaine

Highlights

LA surprise de l’année

Le TD de la semaine

LA réception de la semaine

LA course de la semaine

LE trick play de la semaine

Le FAIL de la semaine

LA stat’ de la semaine

Le #WTF de la semaine

Performances individuelles

Lors de cette 8ème semaine de la saison 2019, on retiendra les performances individuelles suivantes :

– QB Shane Buechele (SMU), 30/53, 457 yards, 6 TD, 1 INT.
– QB Cole McDonald (Hawaii), 34/52, 404 yards, 3 TD, 1 INT.
– QB Sam Ehlinger (Texas), 31/44, 399 yards, 4 TD, 1 INT.
– QB Sam Howell (North Carolina), 26/49, 348 yards, 5 TD.
– QB Brady White (Memphis), 21/29, 358 yards, 5 TD.
– QB Joe Burrow (LSU), 25/32, 327 yards, 5 TD.
– RB AJ Dillon (Boston College), 34 courses, 223 yards, 3 TD.
– RB Brendan Cox (Marshall), 23 courses, 220 yards, 2 TD.
– RB Travis Etienne (Clemson), 14 courses, 192 yards, 1 TD.
– WR Reggie Roberson Jr (SMU), 8 réceptions, 250 yards, 3 TD.
– WR Malik Stanley (Louisiana Tech), 8 réceptions, 212 yards, 1 TD.
– WR Kenneth Gainwell (Memphis), 9 réceptions, 203 yards, 2 TD.
– WR David Bell (Purdue), 13 réceptions, 197 yards, 1 TD.

Lire la suite

Saison Régulière

Penn State électrise le Beaver Stadium et domine Michigan, 28-21

Portés par une défense explosive et le duo Sean Clifford/KJ Hamler, les Nittany Lions écartent un concurrent direct dans la division Big Ten East et s’affirment comme les seuls à pouvoir faire chuter #4 Ohio State.

Publié

le

Crédit photo : MATTHEW O'HAREN, USA TODAY SPORTS

Dans l’ambiance électrique du Beaver Stadium au sein duquel s’étaient précipités 110 669 spectateurs, les Wolverines de #16 Michigan (5-2, 3-2 Big Ten) subissent une 2ème défaite en 2019 face à une jeune équipe de #7 Penn State (7-0, 4-0 Big Ten) de plus en plus impressionnante.

Motivés comme jamais après la déculotée (42-7) reçue l’an dernier à Ann Arbor, les Nittany Lions ont débuté la rencontre pied au plancher prenant une avance 21-0 en milieu de 2ème quart-temps après un TD sur réception de 25 yards de l’explosif WR KJ Hamler (6 réceptions, 108 yards, 2 TD). TE Pat Feiermuth (3 réceptions, 28 yards, 1 TD) et QB Sean Clifford (14/25, 182 yards, 3 TD et 1 TD au sol) sur un keeper de 2 yards avaient eux aussi permis à #7 Penn State de creuser une avance qui paraissait alors insurmontable aux Wolverines.

Il faut dire que l’attaque de #16 Michigan était encore aux abonnés absents dans cette première mi-temps face à une défense des Nittany Lions agressive. Les 5 premiers drives des Wolverines dans ce match ? Punt, punt, turnover on downs, punt, interception. Ouch !

L’espoir renaquit lorsque RB Zach Charbonnet (81 yards au sol, 2 TD) ramena le score à 21-7 sur une course de 12 yards peu avant la fin du 2ème quart-temps.

Les Nittany Lions étaient toujours en contrôle en 2ème mi-temps mais le second TD au sol de RB Zach Charbonnet sema le doute. #7 Penn State reste une équipe très jeune et inexpérimentée qui aurait pu craquer dans les moments cruciaux. Ce ne fût pas le cas.

QB Sean Clifford se connecta d’abord avec WR KJ Hamler dans le dos de la défense des Wolverines coupable d’avoir laissé le speedster des Nittany Lions sans couverture. Résultat : un TD de 53 yards qui assomma les joueurs de coach Jim Harbaugh.

Pourtant, #16 Michigan aura une opportunité d’égaliser en tout fin de match. Après un TD au sol de 1 yard de QB Shea Patterson (24/41, 276 yards, 1 INT), les Wolverines récupérèrent le ballon pour un dernier drive qui les amena jusqu’aux trois yards de l’en-but des Nittany Lions. Finalement, une superbe défense de S Lamont Wade empêcha WR Ronnie Bell de réussir le TD de l’égalisation sur un 4ème down.

Nettement plus appliquée et efficace en 2ème mi-temps, l’attaque des Wolverines (417 yards au total dans ce match) a montré des signes de vie sur lesquels coach Jim Harbaugh va pouvoir construire d’ici la fin de la saison. Toutefois, c’est encore une nouvelle défaite pour le coach de #16 Michigan contre l’un des trois autres ténors de la division Big Ten East.

On retiendra aussi la performance exceptionnelle de l’un des grands espoirs des Nittany Lions, ILB Micah Parsons, auteur de 14 plaquages dans ce match.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

Oregon écarte Washington, 35-31, et file vers la finale de la Pac-12

Menés de 14 points dans le 3ème quart-temps, les Ducks de #12 Oregon ont renversé les Huskies de #25 Washington grâce à une superbe 2ème mi-temps de QB Justin Herbert.

Publié

le

Nous nous attendions à une bataille défensive entre ces deux rivaux du Nord-Ouest des États-Unis qui s’affrontaient pour la 112ème fois de l’Histoire. On a finalement eu un duel offensif entre les deux quarterbacks vedette, QB Jacob Eason (Washington) et QB Justin Herbert (Oregon).

Champions de conférence Pac-12 en titre, les Huskies de #25 Washington (5-3, 2-3 Pac-12) subissent leur 3ème défaite de la saison en match intra-conférence brisant ainsi leur rêve de conserver leur titre. Pourtant, la troupe de coach Chris Petersen est parfaitement entrée dans ce match joué sous une pluie typique de l’automne à Seattle.

QB Jacob Eason (23/30, 289 yards, 3 TD) a fait une première mi-temps quasi-parfaite dirigeant l’attaque aérienne de main de maître tandis que son coéquipier RB Salvon Ahmed (140 yards, 1 TD) alignait les 1st downs avec ses courses incisives.

Certes, ce sont les Ducks de #12 Oregon qui ont ouvert le score au terme d’un premier drive parfaitement mené par QB Justin Herbert (24/38, 280 yards, 4 TD) et conclu par une réception de TE Spencer Webb, mais ce sont bien les Huskies qui ont dominé la première mi-temps. Cette domination s’est concrétisée par trois TDs inscrits par RB Salvon Ahmed, WR Jordan Chin et WR Andre Baccellia. Le score était finalement de 21-14 après 30 minutes de jeu, WR Jaylon Redd (5 réceptions, 36 yards, 2 TD) limitant les dégâts du côté des Ducks grâce à son TD sur réception de 16 yards.

#8 Oregon avait accordé seulement 4 TD depuis le début de la saison. #25 Washington venait d’en inscrire 3 en première mi-temps.

Au retour des vestiaires, la tendance sembla se confirmer. Dès le premier drive de #25 Washington, QB Jacob Eason réussit sa 3ème passe de TD de la rencontre en se connectant avec WR Puka Nacua pour un TD de 33 yards qui portait le score à 28-14.

14 points d’écart. Jamais QB Justin Herbert n’avait fait face à une telle adversité. La 2ème mi-temps va démontrer sa grande force de caractère. Sous pression, il n’a jamais tremblé, bien aidé par un jeu au sol performant (154 yards au total). Ainsi, les Ducks vont revenir à 3 points (31-28) des Huskies en fin de 3ème quart-temps après des TDs de RB Cyrus Habibi-Likio (81 yards au sol, 1 TD) et WR Mycah Pittman (2 réceptions, 48 yards, 1 TD).

Le momentum semblait alors avoir changé de côté d’autant que la défense de #8 Oregon menée par le leadership de LB Troy Dye stoppait alors toutes les velléités de #25 Washington. Les Ducks prendront finalement une avance définitive sur un TD de 5 yards de WR Jaylon Redd à 5 minutes de la fin de la rencontre. La défense des Ducks terminera le travail empêchant les locaux de se mettre en situation d’égaliser.

Avec ce succès, #8 Oregon prend le contrôle de la Pac-12 North dont le titre ne devrait pas leur échapper. Quatre des cinq autres équipes ont déjà 3 défaites au compteur en match de conférence. Seul Oregon State (2 défaites en match de Pac-12) peut encore menacer les Ducks. Peu probable.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

Wisconsin s’effondre à Illinois, 24-23

En réussissant un FG de 39 yards sur le dernier jeu du match, K James McCourt a offert une superbe et inattendue victoire à Illinois qui réussit l’un des exploits de cette saison 2019.

Publié

le

Crédit photo : Twitter/@IllinoisFB

Les Badgers de #6 Wisconsin (6-1, 3-1 Big Ten) étaient toujours invaincus en 2019 et avec leur défense de fer (4 blanchissages en 6 matchs), ils ne semblaient pas vraiment en danger lors de ce déplacement à champaign (Illinois).

Les joueurs de coach Paul Chryst ont d’ailleurs rapidement pris les devants 7-0 sur une passe de QB Jack Coan (24/32, 264 yards, 1 TD, 1 INT) pour WR Jake Ferguson… avant de souffrir face à des Fighting Illini d’Illinois (3-4, 1-3 Big Ten) qui avaient perdu leurs trois premiers matchs intra-conférence.

#6 Wisconsin était d’ailleurs donné favori par 30.5 points d’écart par les bookmakers avant le coup d’envoi. C’est dire la désillusion au final.

Les Badgers menaient 20-7 en début de 3ème quart-temps suite à un TD au sol de 5 yards de RB Jonathan Taylor (28 courses, 132 yards, 1 TD)… avant que le sous-estimé RB Reggie Corbin (17 courses, 83 yards, 1 TD) ne réduise l’écart à 6 points (20-14) sur une course de 43 yards.

Le score passa à 23-14 lorsque K Collin Larsh réussit un FG de 10 yards en début de 4ème quart-temps mais le momentum changea clairement de côté avec le TD sur réception de yards de WR Josh Imatorbhebhe à moins de 6 minutes de la fin du match. Illinois était alors mené 23-21.

L’impensable se produisit alors. Le quarterback des Badgers, QB Jack Coan, commit l’erreur fatale en se faisant intercepter par au milieu du terrain par DB Tony Adams. L’attaque locale parvint à remonter le ballon suffisamment proche des poteaux des Badgers pour tenter un FG de la victoire… que réussit K James McCourt dans un délire indescriptible au Memorial Stadium de Champaign.

« Notre programme avait besoin d’une victoire de référence. J’espérais que ce soit aujourd’hui. C’est arrivé » – Lovie Smith, head coach d’Illinois.

#6 Wisconsin n’a pas été mené une seule fois depuis le début de la saison… mais a une défaite au compteur. Les Badgers affrontent les Buckeyes de #4 Ohio State dans une semaine dans ce qui devait être un choc entre équipes classées. Cette défaite complique très sérieusement les affaires des Badgers.

Illinois remporte sa première victoire contre une équipe de la Big Ten classée depuis… octobre 2007. Cette année-là, les Fighting Illini avaient battu #1 Ohio State avant de jouer le Rose Bowl.

Résumé en vidéo

Lire la suite
Publicité

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus