Suivez-nous

Saison Régulière

Le journal des Rivalry Games – Semaine 9

Chaque vendredi, Nicolas Meichel vous proposera une présentation complète des Rivalry Games de la semaine : un véritable saut dans l’univers infernal de ces matchs entre programmes qui aiment s’haïr mutuellement.

Publié

le

Chaque vendredi, Nicolas Meichel vous proposera une présentation complète des Rivalry Games de la semaine : un véritable saut dans l’univers infernal de ces matchs entre programmes qui aiment s’haïr mutuellement.

Trophée en jeu, bilan des confrontations, historique, etc… Vous saurez tout sur ces rencontres explosives qui mettent le feu sur les campus !

Les Rivalry Games de la semaine

Tennessee (4-3) @ #1 Alabama (7-0)
Bryant-Denny Stadium, Tuscaloosa, Alabama
Samedi 26 octobre 2013
15h30 (heure côte Est, 21h30 en France)
 en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Aucun
Bilan des confrontations : Alabama mène 49-38-7
Date du 1er match : 1901
Résultat du dernier match : Alabama 44, Tennessee 13
Historique : Les universités d’Alabama et du Tennessee se sont rencontrées pour la première fois en 1901. Les premières années sont clairement à l’avantage d’Alabama qui remporte 7 des 9 confrontations entre 1903 à 1913. De 1914 à 1950, les 2 universités se rendent coup pour coup mais aucune n’arrive vraiment à prendre le dessus sur la durée. Tennessee domine les années 1950 tandis que les années 1960 sont équilibrées. C’est à partir de 1971 que le Crimson Tide (Alabama) va débuter une domination sans partage sur les Volunteers. En effet, entre 1971 et 1981, Alabama remporte 11 succès d’affilée sur Tennessee. Entre 1986 et 1994, le Crimson Tide remporte 8 des 9 confrontations (dont un nul), tendance qui s’inversera à partir de 1995 où les Volunteers vont débuter une série de 7 victoires consécutives. Aujourd’hui, la rivalité penche à nouveau que d’un coté puisque le Crimson Tide d’Alabama, la meilleure équipe universitaire du pays, est invaincu contre Tennessee depuis 2007.

 

Penn State (4-2) @ #4 Ohio State (7-0)
Ohio Stadium, Columbus, Ohio
Samedi 26 octobre 2013
20h00 (heure côte Est, 02h00 en France)
 en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Aucun
Bilan des confrontations : Ohio State mène 14-8
Date du 1er match : 1912
Résultat du dernier match : Ohio State 35, Penn State 23
Historique : Même si le premier match entre Penn State et Ohio State a eu lieu en 1912, seulement 22 rencontres ont été jouées entre les 2 universités. En effet, avant 1990, Penn State et Ohio State ne se retrouvaient pas dans la même conférence, rendant ainsi leurs confrontations très rares. En 1990, les Nittany Lions (Penn State) rejoignent la conférence Big Ten où se trouve Ohio State. Depuis cette date, une rencontre annuelle est prévue. Au début des années 2010, les 2 universités sont touchées par divers scandales (abus sexuels à Penn State, violation des règles NCAA à Ohio State), ce qui aura pour conséquence la non-comptabilisation de plusieurs matchs. Ohio State a depuis repris sa marche en avant, alors que Penn State est toujours banni de postseason (bowls…) jusqu’en 2015.

 

Fresno State #17 (6-0) @ San Diego State (3-3)
Qualcomm Stadium, San Diego, Californie
Samedi 26 octobre 2013
22h30 (heure côte Est, 04h30 en France)
 en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Oil Can
Bilan des confrontations : San Diego mène 27-21-4
Date du 1er match : 1923
Résultat du dernier match : Fresno State 52, San Diego State 40
Historique : Les 2 universités évoluent chacune dans la même conférence, la Moutain West Conference (MWC). Elles se disputent à chaque confrontation l’Oil Can Trophy. Le tout premier match entre les Bulldogs (Fresno State) et les Aztecs (San Diego State) remonte à 1929, et a été remporté par San Diego State sur le score de 12 à 2. La rivalité a depuis plusieurs fois été mis en suspens, comme entre 1979 et 1991, ou encore entre 1999 et 2011, dû à des changements de conférence par l’une des 2 universités,. Heureusement, ce n’est plus le cas aujourd’hui puisque les Bulldogs ont rejoint la MWC et donc les Aztecs en 2012, nous garantissant ainsi une rencontre annuelle pour de nombreuses années.

 

UNLV (4-3) @ Nevada (3-4)
Mackey Stadium, Reno, Nevada
Samedi 26 octobre 2013
18h05 (heure côte Est, 00h05 en France)
 en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Fremont Cannon
Bilan des confrontations : Nevada mène 23-15
Date du 1er match : 1969
Résultat du dernier match : Nevada 42, UNLV 37
Historique : La rivalité entre UNLV et Nevada, baptisée « la bataille du Nevada », est assez récente puisque le premier match entre les 2 universités remonte seulement à 1969. A chaque confrontation, le Wolf Pack (Nevada) et les Rebels (UNLV) se disputent le Fremon Cannon (le canon de Fremont). Ce trophée a une place à part dans le monde du football universitaire puisque qu’il est à la fois le plus lourd et le plus cher de tous. Le canon est une réplique d’un canon du 19è siècle ayant accompagné l’explorateur et politicien américain John C. Frémont, dans son expédition dans le Nevada au milieu du siècle. Le chariot en bois du canon est peint de la couleur de l’université ayant remporté le trophée, à savoir en bleu pour Nevada, et en rouge pour UNLV. Le Wolf Pack domine largement son rival ces dernières années, puisque Nevada reste sur pas moins de 8 victoires consécutives depuis 2005.

 

Miami (Ohio) (0-7) @ Ohio (5-2)
Peden Stadium, Athens, Ohio
Samedi 26 octobre 2013
14h00 (heure côte Est, 20h00 en France)
 en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Aucun
Bilan des confrontations : Miami (Ohio) mène 52-35-2
Date du 1er match : 1908
Résultat du dernier match : Miami (Ohio) 23, Ohio 20
Historique : Toutes les 2 basées dans l’Ohio, les universités de Miami et d’Ohio ont une longue histoire commune. Depuis 1908, les RedHawks (Miami) et les Bobcats (Ohio) se sont rencontrés 89 fois. Globalement, c’est Miami (Ohio) qui domine la rivalité, avec un bilan positif de 52-35-2. Leur confrontation est baptisée « The Battle of the Bricks » (la bataille des briques), faisant référence aux 2 campus qui sont reconnus pour leur belle construction en briques rouges. Le match de samedi devrait logiquement tourner en faveur des Bobcats, qui affrontent une faible équipe de Miami (Ohio) qui n’a toujours pas remporté la moindre rencontre cette saison.

 

Focus : « Third Saturday in October »

Historique

La rivalité entre les universités d’Alabama et du Tennessee est assez traditionnelle dans sa composition. En effet, comme dans de nombreuses rivalités du monde du football universitaire, l’aspect géographique joue un rôle important. Les Etats de l’Alabama et du Tennessee sont voisins, et à chaque confrontation, la supériorité de l’un sur l’autre est en jeu. De plus, le football est véritablement roi dans ces 2 Etats, ce qui ne fait que renforcer la rivalité entre ces 2 programmes de la Southeastern Conference (SEC).

L’autre aspect important de cette rivalité est le nombre de confrontations entre les 2 universités. Le Crimson Tide et les Volunteers se sont rencontrés 95 fois depuis 1901. Le premier match à eu lieu à Birmingham (Alabama), et les 2 équipes s’étaient séparées sur un score de parité 6 à 6.

Le nom de la rivalité, « Third Saturday in October », est dû à la tradition qui voulait que le match se jouait habituellement au troisième samedi du mois d’octobre. C’est moins le cas aujourd’hui. En effet, à partir de 1992, la SEC s’est divisée en 2 divisions (ce qui complexifie le calendrier), et le match ne s’est déroulé que 6 fois à cette date là entre 1995 et 2012.

Les confrontations entre Alabama et Tennessee sont caractérisées par des séries. Après le nul inaugural de 1901, le Crimson Tide prend le contrôle et domine les Volunteers jusqu’en 1913. En 9 confrontations, Alabama s’impose 7 fois. Ensuite aucun match n’a lieu jusqu’en 1928.

C’est justement à partir de 1928 qu’Alabama et Tennessee vont se rencontrer annuellement. Plusieurs matchs vont rester dans les mémoires.

En 1934, Alabama, invaincu, rencontre Tennessee à Legion Field (Birmingham, Alabama). Dans cette rencontre, le Crimson Tide, guidé par le futur Hall of Famer NFL Don Hutson et Paul « Bear » Bryant, remporta ce match sur le score de 13 à 6, avant d’aller remporter cette année là le titre national. Bryant fut expulsé de ce match pour avoir frapper Phil Dickens, un joueur de Tennessee.

En 1939, #5 Tennessee reçoit #8 Alabama à Knoxville. Les Volunteers, guidés par le légendaire coach Robert Neyland, sont champions nationaux en titre et restent sur 16 victoires consécutives au moment du match. Pour garder leur espoir de titre en jeu, une victoire est indispensable. Grâce à leur défense et leur All American running back George Cafego, Tennessee l’emportera 21 à 0. Malheureusement pour eux, ils n’arriveront pas à conserver leur titre puisqu’ils perdront 14 à 0 contre USC lors du Rose Bowl 1940.

Dans les années 1940, les confrontations entre Alabama et Tennessee sont plutôt équilibrées. En 9 confrontations, le bilan est de 4-3-2 en faveur du Crimson Tide.

Les années 1950 marquent par contre une vraie domination des Volunteers. Tennessee est l’une des meilleures équipes NCAA à ce moment là (2 titres nationaux en 1950 et 1951) et les Vols vont remporter 8 succès contre Alabama, pour 1 défaite et 2 nuls.

Cependant, l’arrivée de Paul « Bear » Bryant à la tête du Crimson Tide en 1958 va radicalement changer les choses. Alabama progresse rapidement sous ses ordres, allant jusqu’à participer à un Bowl en 1959. En 1961, le Crimson Tide, composé de grands joueurs comme Pat Trammell, Lee Roy Jordan ou encore Billy Neighbors, finira la saison invaincu avec un bilan de 11-0, le tout en écrasant Tennessee 34 à 3 cette année là. Ils battront Arkansas au Sugar Bowl à la fin de la saison.

De 1962 à 1964, Alabama est l’une des meilleures équipes du pays, et l’université remporte l’Orange Bowl en 1962, le Sugar Bowl en 1963 et le titre national en 1964. Durant ces années là, les Volunteers sont incapables de rivaliser dans leurs confrontations avec Alabama.

En 1967, cette série prend fin avec une victoire de Tennessee contre #6 Alabama sur le score de 24 à 13. Ce sera la seule défaite du Crimson Tide de toute la saison. Après ce match, les Volunteers ont eu l’honneur d’être sur la couverture du célèbre magazine Sports Illustrated. Cette victoire marque le début d’une série de 4 victoires consécutives contre le Tide.

Mais la roue tourne et les années 1970 seront la décennie d’Alabama, qui va exercer une nette domination, non seulement sur son rival, mais aussi sur l’ensemble du football universitaire. En effet, toujours sous les ordres de Bryant, le Crimson Tide établira un bilan sur la décennie de 103 victoires, pour seulement 16 défaites et un nul. La rivalité avec Tennessee est à sens unique avec 11 victoires d’affilée pour Alabama. Durant ces 10 années là, le Tide remporta 3 titres nationaux, en 1973, 1978 et 1979. Paul Bryant est alors considéré comme l’un des plus grands coachs de l’histoire du football universitaire. Son dernier match avec Alabama sera le Liberty Bowl de 1982, avec une victoire de son équipe 21 à 15 sur Illinois.

Le dernier match de coach Bryant contre Tennessee aura donc également lieu cette année là. Dans un match fou, les Volunteers finiront par s’imposer contre #2 Alabama sur le score de 35 à 28, ce qui sera la première défaite de la saison pour le Crimson Tide, et la première victoire en 11 ans de Tennessee contre le rival. Le coach des Vols, John Majors, fut porté par ses joueurs sur le terrain afin de serrer la main de coach Bryant pour la dernière fois.

Après 4 défaites consécutives entre 1982 et 1985, Alabama reprend le dessus sur Tennessee en 1986, avec une grosse victoire 56 à 26. A partir de cette année et jusqu’en 1994, le Crimson Tide restera invaincu contre les Vols, en remportant 8 des 9 confrontations entre les 2 universités (pour 1 nul).

Le match de 1995 marque cependant un tournant. Les Volunteers, classé #6, se déplace au Legion Field de Birmingham, pour affronter Alabama, classé #12. Tennessee, guidé par le phénomène Peyton Manning, va aborder ce match de la meilleure des façons avec un touchdown sur la première action de la rencontre. Manning trouve son receveur Joey Kent pour une réception de 80 yards permettant aux Vols de mener 7-0 après 11 secondes de jeu. Ce ne sera que le début d’un long calvaire pour le Tide qui va s’incliner sur le score de 41 à 14. Cette victoire sera le début d’une série de 7 succès d’affilée pour Tennessee contre Alabama.

De 2002 à 2006, les oppositions entrent les 2 universités sont très serrées, mis à part en 2002. En effet, sur les 5 matchs ayant eu lieu durant cette période, 4 se sont terminés par 8 points d’écart ou moins.

2007 marque le début d’une nouvelle période de domination pour Alabama. L’arrivée de Nick Saban (en provenance des Miami Dolphins en NFL) à la tête de l’équipe va donner un nouvel élan à une équipe qui a connu des résultats décevants durant la première partie des années 2000. A partir de 2007, Alabama va redevenir une équipe qui gagne, et par la même occasion l’une des meilleures universités du pays.

Entre 2007 et 2012, le Crimson Tide va devenir la place forte du football universitaire en remportant 3 titres nationaux (2009, 2011, 2012), dont un back-to-back (2 d’affilée), le tout en 4 ans seulement. Les Vols ne peuvent pas rivaliser et restent donc actuellement sur une série de 6 défaites consécutives contre leur rival.

Alabama, toujours classé numéro 1 dans l’AP Top 25 actuel, part donc une fois de plus largement favori pour l’opposition de samedi. Cependant, ils devront se méfier des Volunteers qui restent sur une belle victoire contre South Carolina #11.

L’anecdote : Les cigares de la victoire

Dans les années 1950, une nouvelle tradition débuta au sein de cette rivalité. L’entraineur d’Alabama de l’époque, Jim Goostree, commença à distribuer des cigares après chaque victoire de son équipe contre les Volunteers. Les 2 équipes ont gardé cette tradition pendant quelques temps, sauf qu’elles l’ont maintenu secrète, vu que la NCAA interdit les produits liés au tabac.

Les enjeux du match de samedi

– la suprématie de la rivalité est en jeu.
– après avoir battu #11 South Carolina et perdu en prolongations contre #6 Georgia, Tennessee veut continuer à jouer les troubles fêtes en essayant de donner du fil à retordre à la meilleure équipe du pays.
– invaincu et équipe #1 du pays, le Crimson Tide n’a pas le droit à l’erreur si il veut gagner un nouveau titre universitaire, le troisième d’affilée.
– Alabama possède la meilleure défense aux points de toute la NCAA (9,4 pts/match), ce qui rendra les choses très difficiles pour l’attaque de Tennessee, seulement 61è (30,4pts/match).

Publicité
1 commentaire

1 commentaire

  1. Jérémy

    28 octobre 2013 at 14h30

    Super, vraiment super taf nico!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saison Régulière

Le résumé de la 8ème semaine : Ohio State humilié, Michigan sourit et Nebraska respire

Publié

le

La logique était respectée un peu partout à travers le pays lors de cette 8ème semaine de la saison 2018… jusqu’à ce que les Boilermakers de Purdue nous réservent la surprise du chef. En atomisant les Buckeyes de #2 Ohio State par 29 points d’écart, Purdue relance complètement la course au titre de conférence Big Ten et change le portrait dans la lutte pour le College Football Playoff.

Premier bénéficiaire de cette défaite des Buckeyes : les Wolverines de #6 Michigan. La troupe de coach Jim Harbaugh s’est imposée au Spartan Stadium pour remettre la main sur le Paul Bunyan Trophy. Du coup, ils prennent les commandes de la division Big Ten East.

Deux autres matchs entre équipes classées étaient au programme de ce samedi : les Tigers de #5 LSU n’ont laissé aucune chance aux Bulldogs de #22 Mississippi State tandis que les Cougars de #25 Washington State ont surfé sur la ferveur populaire de leur Martin Stadium pour faire tomber une équipe des Ducks de #12 Oregon qui avait peut-être trop fêté la victoire contre #15 Washington.

Pas de surprise à noter parmi les équipes du Top 10. QB Tua Tagovailoa et le Crimson Tide de #1 Alabama ont détruit Tennessee. RB Travis Etienne et #3 Clemson en ont fait de même face à #16 North Carolina State. #9 Oklahoma et #10 Central Florida se sont également facilement imposés.

#14 Kentucky, #15 Washington, #18 Penn State et #19 Iowa l’ont aussi emporté. La seule autre surprise de cette week 8 aura donc été la première défaite de la saison des Bearcats de #20 Cincinnati.

On retiendra également le premier succès de coach Scott Frost avec les Cornhuskers de Nebraska tandis que coach Chip Kelly remporte un 2ème succès consécutif avec les Bruins de UCLA.

Retrouvez ci-dessous un résumé complet de tous les matchs joués par les équipes du Top 25 dans la week 8 :

Le Match de la semaine

#24 Michigan State 7, #6 Michigan 21

Au terme d’un match rugueux et ennuyeux, les Wolverines de #6 Michigan empochent un succès précieux sur le terrain d’une décevante équipe des Spartans de #24 Michigan State. Coach Jim Harbaugh et les Wolverines de #6 Michigan (7-1, 5-0 Big Ten) avaient un besoin impératif de remporter un succès face à son rival de l’Est de l’État du Michigan. Les Spartans de #24 Michigan State (4-3, 2-2 Big Ten) avaient remporté 8 des 10 derniers affrontements entre les deux équipes et étaient en possession du Paul Bunyan Trophy depuis sa victoire à Ann Arbor l’an dernier. Au terme d’un match interrompu pendant 75 minutes en raison de conditions météorologiques, #6 Michigan remporte un 2ème succès convaincant après celui de la semaine dernière face à Wisconsin. Et encore une fois, c’est par la défense que les Wolverines ont construit leur succès : les Spartans ont été limités à 94 petits yards et QB Brian Lewerke (5/25, 66 yards) a connu son plus mauvais match en carrière. Lire la suite

Résultats des équipes du Top 25

Tennessee 21, #1 Alabama 58

Encore une démonstration du Crimson Tide de #1 Alabama (8-0, 5-0 SEC) qui remporte une 12ème victoire d’affilée contre son rival, Tennessee (3-4, 1-3 SEC) lors du traditionnel Third Saturday of October. Les Volunteers n’ont rien pu faire pour stopper la furia offensive des champions nationaux (545 yards, 4 TD sur leurs 4 premiers drives) toujours menée par le magique QB Tua Tagovailoa (19/29, 306 yards, 4 TD). A noter que le quarterback des Vols, Jarrett Guarantano, a été remplacé par QB Keller Chryst (9/15, 164 yards, 2 TD) en 1ère mi-temps après avoir reçu un énorme plaquage de LB Mack Wilson. Le Crimson Tide a maintenant deux semaines pour préparer le choc face aux Tigers de #5 LSU.

Purdue 49, #2 Ohio State 20

Les Boilermakers de Purdue remportent un 4ème succès consécutif et un 2ème contre une équipe classée en terrassant les Buckeyes de #2 Ohio State qui voient peut-être s’éloigner l’éventualité de participer au College Football Playoff. Un an après avoir été laminé de 31 points par les Hawkeyes d’Iowa, les Buckeyes de #2 Ohio State (7-1, 4-1 Big Ten) ont de nouveau trébucher sur le terrain d’un programme non-classé. Et quelle déroute ! Menés par un fantastique RB DJ Knox (128 yards, 3 TD) et un QB David Blough (25/43, 378 yards, 3 TD) des grands soirs, les Boilermakers de Purdue (4-3, 3-1 Big Ten) ont littéralement marché sur les champions de conférence Big Ten en titre. Lire la suite

#3 Clemson 41, #16 North Carolina State 7

Dominants dans le jeu aérien et très efficaces défensivement, les Tigers de #3 Clemson n’ont laissé aucune chance au Wolfpack de #16 North Carolina State dans un match de division Big Ten Atlantic entre équipes invaincues. Lire la suite

#5 LSU 19, #22 Mississippi State 3

Les Tigers de #5 LSU poursuivent sur leur lancée en s’imposant à domicile face à une équipe des Bulldogs de #22 Mississippi State limitée à 59 yards dans les airs. Une semaine après sa victoire étincelante face à Georgia, les Tigers de #5 LSU (7-1, 4-1 SEC) ont surtout brillé défensivement pour venir à bout d’une solide équipe de #22 Mississippi State (4-3, 1-3 SEC). Lire la suite

Texas Christian 27, #9 Oklahoma 52

Deux semaines après sa défaite contre Texas, les Sooners de #9 Oklahoma (6-1, 3-1 Big 12) ont parfaitement rebondi sur le terrain des Horned Frogs de Texas Christian (3-4, 1-3 Big 12) dans ce remake de la dernière finale de conférence Big 12. Encore une fois, QB Kyler Murray (19/24, 213 yards, 4 TD, 0 INT) a sonné la charge pour les Sooners avec 4 passes de TD. Le jeu au sol de #9 Oklahoma a également bien fonctionné (323 yards 1) : RB Kennedy Brooks a notamment réussi son meilleur match en carrière tandis que RB Trey Sermon (110 yards, 2 TD) a ajouté 2 TD au sol. Du côté de TCU, coach Patterson a été contraint de remplace un QB Shawn Robinson (3/8, 21 yards) peu inspiré par le sophomore QB Michael Collins (7/17, 142 yards, 2 TD, 1 INT), auteur de 2 TD rapides avant de s’éteindre en 2ème mi-temps.

East Carolina 10, #10 Central Florida 37

Sans QB McKenzie Milton (blessé à la cheville) mais avec un QB Darriel Mack Jr (12/20, 69 yards et 120 yards au sol, 1 TD) inspiré, les Knights de #10 Central Florida (4-0, 4-0 AAC) remportent une 20ème victoire d’affilée. Après un début de match au ralenti, #10 UCF a passé la vitesse supérieure profitant des nombreuses erreurs (5 turnovers) d’une équipe des Huskies de Connecticut (2-5, 0-4 AAC) qui menait 3-0 à la fin du 1er quart-temps.

#25 Washington State 34, #12 Oregon 20

Dans une ambiance survoltée au Martin Stadium, les Cougars de #25 Washington State s’imposent pour la 4ème fois d’affilée face aux Ducks de #12 Oregon. En réussissant une passe de TD de 22 yards pour WR Dezmon Patmon, le senior QB Gardner Minshew a assuré le 4ème succès des Cougars de #25 Washington State (6-1, 3-1 Pac-12) sur les Ducks de #12 Oregon (5-2, 2-2 Pac-12) dans un choc au sommet de la division Pac-12 North. Cette victoire vient conclure une semaine mémorable sur le campus de Pullman qui a vu toute l’équipe de l’émission « College Gameday » faire sa première visite de son Histoire. Lire la suite

#14 Kentucky 14, Vanderbilt 7

On ne change pas une méthode qui gagne du côté de #14 Kentucky (6-1, 4-1 SEC). C’est encore une fois grâce à une superbe performance défensive et à un RB Benny Snell (169 yards, 1 TD) décisif que les Wildcats se sont imposés à domicile face aux Commodores de Vanderbilt (3-5, 0-4 SEC). Avec ce succès, #14 Kentucky est éligible pour un bowl pour la 3ème saison d’affilée. Les Wildcats restent également en course pour le titre de division SEC East.

#15 Washington 27, Colorado 13

Malgré une performance en demi-teinte de leur attaque, les Huskies de #15 Washington (6-2, 4-1 Pac-12) ont réussi à repousser les Buffaloes de Colorado (5-2, 2-2 Pac-12) qui étaient encore dans le coup jusqu’en toute fin de 4ème quart-temps avant que QB Jake Browning (15/25, 150 yards, 1 TD, 1 INT) ne se connecte avec WR Aaron Fuller sur une 4ème tentative pour le TD décisif à 3:50 de la fin. A noter que les Huskies étaient privés des services de RB Myles Gaskin (épaule) ouvrant ainsi la voie au duo RB Salvon Ahmed (73 yards au sol, 1 TD) / RB Kamari Pleasant (1 TD). Pour rappel, WR Laviska Shenault était absent du côté des Buffaloes.

Indiana 28, #18 Penn State 33

Les Nittany Lions de #18 Penn State (5-2, 2-2 Big Ten) mettent fin à une série de deux défaites consécutives en l’emportant à l’arraché sur le terrain des Hoosiers d’Indiana (4-4, 1-4 Big Ten). Les joueurs de coach Franklin était mené d’un point dans le 3ème quart-temps avant que QB Trace McSorley (19/36, 220 yards, 1 INT et 107 yards au sol, 2 TD) ne donne une avance de 12 points aux visiteurs grâce à deux TD au sol. Indiana est revenu à 5 points en toute fin de match et a recouvert l’onside kick qui a suivi la passe de TD de QB Peyton Ramsey (26/36, 236 yards, 1 TD, 1 INT) mais la défense des Nittany Lions a assuré l’essentiel. On retiendra aussi les 4 sacks de DE Shaka Toney (Penn State).

#19 Iowa 23, Maryland 0

Le vent a compliqué les affaires des deux équipes forçant #19 Iowa (6-1, 3-1 Big Ten) et Maryland (4-3, 2-2 Big Ten) à essentiellement passer par le jeu au sol. Et à ce petit jeu, les Hawkeyes ont été les plus costauds grâce au duo RB Ivory Kelly-Martin (98 yards) / RB Mekhi Sargent (54 yards). On notera également l’énorme match de la défense de #19 Iowa qui a limité l’attaque de Maryland à 115 petits yards.

Temple 24, #20 Cincinnati 17

Les Bearcats de #20 Cincinnati (6-1, 2-1 AAC) s’écroulent en fin de match et subissent ainsi leur première défaite de la saison. Au terme d’un drive de 75 yards, QB Anthony Russo (20/41, 237 yards, 3 TD, 3 INT) égalisent pour Temple (5-3, 4-0 AAC) à :47 de la fin sur une passe de TD pour WR Brandon Mack, puis QB Desmond Ridder (14/33, 111 yards, 1 INT et seulement 9 yards au sol) s’est fait intercepter en OT par DB Shaun Bradley pour assurer la 5ème victoire en 6 matchs des Owls.

#21 South Florida 38, Connecticut 30

Grâce aux 3 TD au sol de RB Johnny Ford (164 yards, 3 TD), les Bulls de #21 South Florida (7-0, 3-0 AAC) préservent leur invincibilité en s’imposant face aux Huskies de Connecticut (1-6, 0-4 AAC). Non sans difficultés. Le score était de 7-7 à la mi-temps avant que les Bulls n’assènent un 24-7 aux Huskies. Le 3ème meilleur coureur du pays, RB Jordan Cronkite, termine avec 103 yards au sol. Les Bulls égalent le meilleur début de saison de leur Histoire.

#23 Wisconsin 49, Illinois 20

Les Badgers de #23 Wisconsin (5-2, 3-1 Big Ten) ont profité des 5 turnovers (3 INT et 2 fumbles recouverts) commis en première mi-temps par les Fighting Illini d’Illinois (3-4, 1-3 Big Ten) pour prendre rapidement le large grâce aux 159 yards au sol de RB Jonathan Taylor et aux 111 yards au sol pour 2 TD de RB Taiwan Deal. En grande difficulté face à #6 Michigan il y a une semaine, QB Alex Hornibrook () s’est bien racheté avec 3 passes de TD. #23 Wisconsin affrontera Northwestern dans une semaine dans un match décisif pour le titre de champion de division Big Ten West.

Autres résultats importants

Conférence ACC

Duke 14, Virginia 28
Syracuse 40, North Carolina 37 OT
Florida State 38, Wake Forest 17

Conférence Big Ten

Rutgers 15, Northwestern 18
Nebraska 53, Minnesota 28

Conférence Big 12

Texas Tech 48, Kansas 16

Conférence Pac-12

Arizona State 13, Stanford 20
Oregon State 7, California 49
Utah 41, USC 28
UCLA 31, Arizona 30

Conférence SEC

Ole Miss 16, Auburn 31
Arkansas 23, Tulsa 0
Missouri 65, Memphis 33

Conférence AAC

Navy 36, Houston 49

Par ailleurs

Boise State 56, Colorado State 28
Army 31, Miami (Ohio) 30 2OT
Wyoming 16, Utah State 24
Central Michigan 10, Western Michigan 35

Tous les résultats

L’image de la semaine

Highlights

Les actions de la semaine

A venir dans quelques minutes…

Le show hebdomadaire de Tua Tagovailoa

LA réception de la semaine

LA course de la semaine

Le #Fail de la semaine

Le plaquage de la semaine

La blessure de la semaine

Le #WTF de la semaine

Lire la suite

Saison Régulière

Purdue atomise Ohio State, 49-20

Les Boilermakers de Purdue remportent un 4ème succès consécutif et un 2ème contre une équipe classée en terrassant les Buckeyes de #2 Ohio State qui voient peut-être s’éloigner l’éventualité de participer au College Football Playoff.

Publié

le

Crédit photo : Getty Images

Un an après avoir été laminé de 31 points par les Hawkeyes d’Iowa, les Buckeyes de #2 Ohio State (7-1, 4-1 Big Ten) ont de nouveau trébucher sur le terrain d’un programme non-classé. Et quelle déroute !

Menés par un fantastique RB DJ Knox (128 yards, 3 TD) et un QB David Blough (25/43, 378 yards, 3 TD) des grands soirs, les Boilermakers de Purdue (4-3, 3-1 Big Ten) ont littéralement marché sur les champions de conférence Big Ten en titre.

Totalement désynchronisés en attaque et bousculés en défense par la vitesse de Purdue, les Buckeyes ne sont jamais véritablement entrés dans ce match. Il aura d’ailleurs fallu attendre le 4ème quart-temps pour que QB Dwayne Haskins (49/73, 470 yards, 2 TD, 1 INT) ne parvienne à offrir le premier TD de son équipe sur une passe de 32 yards en direction de WR Johnny Dixon (4 réceptions, 58 yards, 1 TD).

Embed from Getty Images

Car ce sont bien les Boilermakers qui ont fait la course en tête tout au long de la rencontre grâce à la maîtrise d’un QB David Blough, auteur de son 3ème match de plus de 300 yards à la passe d’affilée.

WR Isaac Zico (2 réceptions, 50 yards, 1 TD) a ouvert les hostilités sur une réception de 13 yards puis WR Rondale Moore (12 réceptions, 170 yards, 2 TD) ajoutera un second TD sur une réception de 9 yards après que les Buckeyes aient manqué un FG de 33 yards au terme d’un long drive de 83 yards. Les deux équipes rentrèrent aux vestiaires sur le score de 14-3 en faveur des locaux. Mais le momentum était clairement du côté des Boilermakers.

Et c’est sans surprise que RB D.J. Knox va marquer son premier TD de la soirée sur une course de 1 yard. Purdue était alors dominant, des deux côtés du ballon. De leur côté, les Buckeyes devaient se contenter d’un 2ème FG qui ramenait le score à 21-6.

Le 4ème quart-temps bascula alors dans la Folie.

Une course de 42 yards de RB DJ Knox pour le 4ème TD de Purdue sembla mettre K.O. les Buckeyes. Mais QB Dwayne Haskins permit à Urban Meyer et les siens d’y croire encore un peu. Pas longtemps, car le tempo imposé par les Boilermakers étaient infernal. RB DJ Knox remit ça moins de 5 minutes après son 2ème TD. Cette fois-ci, c’est sur une course de 40 yards que RB DJ Knox assomma #2 Ohio State qui était alors mené 35-13.

WR Terry McLaurin (5 réceptions, 66 yards, 1 TD) ramena le score à un écart de deux possessions (35-20) sur une réception de 34 yards avant que WR Rondale Moore sur un catch-and-run de 43 yards et LB Markus Bailey (15 plaquages) sur un Pick Six ne viennent définitivement sceller le sort de ce match.

Avec cette défaite, les Buckeyes voient leur série de 12 matchs sans défaite consécutifs se terminer.

A noter que Purdue avait déjà fait tomber une équipe d’Ohio State alors classée #2 du pays : c’était en 1964 et les Boilermakers s’étaient imposés 28-23. Les 49 points inscrits dans ce match sont également un record pour Purdue contre Ohio State.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

Washington State fait tomber Oregon, 34-20

Dans une ambiance survoltée au Martin Stadium, les Cougars de #25 Washington State s’imposent pour la 4ème fois d’affilée face aux Ducks de #12 Oregon.

Publié

le

Crédit photo : Tyler Tjomsland / The Spokesman-Review

En réussissant une passe de TD de 22 yards pour WR Dezmon Patmon, le senior QB Gardner Minshew a assuré le 4ème succès des Cougars de #25 Washington State (6-1, 3-1 Pac-12) sur les Ducks de #12 Oregon (5-2, 2-2 Pac-12) dans un choc au sommet de la division Pac-12 North.

Cette victoire vient conclure une semaine mémorable sur le campus de Pullman qui a vu toute l’équipe de l’émission « College Gameday » faire sa première visite de son Histoire.

Embed from Getty Images

« Nous voulons être dans une situation où nous sommes en contrôle de notre Destin » – Gardner Minshew, quarterback des Cougars de Washington State.

Le héros de ce match : QB Gardner Minshew (39/51, 323 yards, 4 TD, 2 INT). Auteur de 4 passes de TD, il a été le grand artisan d’un début de match exceptionnel des Cougars.

#25 Washington State a d’abord ouvert le score sur sa 2ème possession grâce à une course spectaculaire de RB James Williams (53 yards, 1 TD). Puis, QB Gardner Minshew a réussi sa première passe de TD à destination de WR Renard Bell dans un gain de 16 yards avant d’ajoute deux autres passes de TD dans les trois dernières minutes de la première mi-temps. Les Cougars rentraient alors aux vestiaires avec un inattendue avance de 27-0. Le quarterback de Wazzu avait pourtant été intercepté par DB Deommodore Lenoir sur la première possession des Cougars.

Sans se décourager, les Ducks ont alors entrepris un impossible comeback. Et ils n’en ont pas été loin. La pression était clairement sur les épaules de #25 Washington State lorsque K Adam Stack permit aux visiteurs de recoller au score, 27-20, à 6:38 de la fin du match.

Mais WR Travell Harris réussit alors l’action du match en volant ballon sur la tête de S Jevon Holland pour un gain de 37 yards. Après avoir converti une 4ème tentative et 6 yards à combler, QB Gardner Minshew trouva WR Dezmon Patmon pour le TD de la victoire.

Une semaine après avoir fait tomber #15 Washington dans son Autzen Stadium, les Ducks ont semblé sans énergie dans les 30 premières minutes de jeu. Avec un retard de 27 points, QB Justin Herbert (25/44, 270 yards, 1 TD) et ses coéquipiers se sont mis dans une situation plus que délicate. Et malgré une 2ème mi-temps nettement plus satisfaisante, #12 Oregon n’est plus maître de son Destin et devra compter sur des défaites de ses concurrents directs pour rester en course dans la division Pac-12 North.

De leur côté, les Cougars sont en contrôle de leur Destinée même si les matchs contre Stanford, Colorado et #15 Washington (Apple Cup) ne seront pas de tout repos. #25 Washington State jouera d’ailleurs à Stanford lors de la week 9.

Source : AP

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

La défense de LSU étouffe Mississippi State, 19-3

Les Tigers de #5 LSU poursuivent sur leur lancée en s’imposant à domicile face à une équipe des Bulldogs de #22 Mississippi State limitée à 59 yards dans les airs.

Publié

le

Une semaine après sa victoire étincelante face à Georgia, les Tigers de #5 LSU (7-1, 4-1 SEC) ont surtout brillé défensivement pour venir à bout d’une solide équipe de #22 Mississippi State (4-3, 1-3 SEC).

59 yards. C’est le nombre de yards réussis dans le jeu aérien par QB Nick Fitzgerald (8/24, 59 yards, 4 INT et 131 yards) et les Bulldogs. 4. C’est le nombre d’interceptions du quarterback senior de #22 Mississippi State. Harcelé par le front seven des Tigers tout au long de la rencontre, QB Nick Fitzgerald a été dans l’impossibilité de donner du rythme à une attaque des Bulldogs parfaitement contrôlée par la puissante défense des Tigers.

Outre la victoire de #5 LSU, l’un des événements de ce match aura été l’expulsion pour targeting de… LB Devin White ! Le leader défensif des Tigers semblait pourtant avoir tout fait pour éviter le contact avec le casque mais le résultat est sans équivoque et LB Devin White sera donc absent lors de la 1ère mi-temps du choc entre #1 Alabama et #5 LSU, dans deux semaines. Très regrettable.

Le seul TD de ce match aura été réussi par le puissant RB Nick Brossette (57 yards, 1 TD)… après une interception de DE Michael Divinity Jr. Évidemment. Tous les autres points des Tigers ont été réussis sur coup de pied par K Cole Tracy ().

On s’attendait à un duel de Titans entre la ligne offensive des Tigers et le duo de defensive linemen, DE Montez Sweat (7 plaquages, 1 pour perte, 1 sack) et DT Jeffery Simmons (10 plaquages, 1 pour perte). On n’a pas été dessus. C’est finalement #5 LSU qui s’en est sorti avec la victoire.

On retiendra également la nouvelle superbe performance de S Grant Delpit (10 plaquages, 2 interceptions, 1 sack) et le match sans relief de QB Joe Burrow (16/28, 129 yards, 1 INT).

Lire la suite

Articles les plus lus