Suivez-nous

Saison Régulière

Le journal des Rivalry Games – Semaine 4

Publié

le

Encore du nouveau sur The Blue Pennant  !

Chaque vendredi, Nicolas Meichel vous proposera une présentation complète des Rivalry Games de la semaine : un véritable saut dans l’univers infernal de ces matchs entre programmes qui aiment s’haïr mutuellement.

Trophée en jeu, bilan des confrontations, historique, etc… Vous saurez tout sur ces rencontres explosives qui mettent le feu sur les campus !

Les Rivalry Games de la semaine

Michigan State (3-0) @ #22 Notre Dame (2-1)
Notre Dame Stadium, South Bend, Indiana
Samedi 21 septembre 2013
15h30 (heure locale, 21h30 en France)

Trophée en jeu : Megaphone Trophy.
Bilan des confrontations : Notre Dame mène 46-28-1.
1er match : 1897.
Dernier match : Notre Dame 20, Michigan State 3.
Historique : 1897 marque le début des confrontations entre les universités de Notre Dame et Michigan State. Le trophée Megaphone a été mis en place en 1949. Lors des 17 premières rencontres, 15 ont été remportées par Notre Dame. Mais de 1955 à 1963, Michigan domine les débats avec 8 succès de suite. Les 30 prochaines années sont complètement dominées par les Fighting Irish, qui remportent 24 des 28 matchs opposant les 2 universités. Depuis 1997, les Spartans ont repris le dessus en remportant 10 des 16 dernières confrontations, même si Notre Dame reste sur deux victoires consécutives en 2011 et 2012. Outre la longévité de leur confrontations, ce sont surtout certains matchs qui ont intensifié cette rivalité, comme celui de 1966, surnommé « Game of the Century ». Ce match est considéré comme l’un des plus grands et controversés de l’histoire du football universitaire.


Brigham Young (1-1) @ Utah (2-0)
Lavell Edwards Stadium, Provo, Utah
Samedi 21 septembre 2013
22h15 (heure locale, 04h15 en France)
en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Beehive Boot.
Bilan des confrontations : Utah mène 56-34-4.
1er match : 1896.
Dernier match : Utah 24, Brigham Young 21.
Historique : Les confrontations entre les universités de Brigham Young Academy et de Utah remontent au 6 avril 1896. La rivalité entre les 2 universités est l’une des plus anciennes du football américain universitaire. Proximité géographique, longévité, programmes performants et…religion sont au cœur de cette rivalité. En 117 ans d’histoire, il y a eu 94 rencontres qui ont été jouées. Jusqu’en 1972, les Utes d’Utah avaient remporté 41 matchs contre BYU, pour seulement 8 succès des Cougars et 4 nuls. Mais à partir de cette date là, la tendance s’inversa et BYU dominera largement jusqu’en 1992 (19 victoires pour 2 défaites). Les 20 dernières années ont vu la rivalité s’équilibrer et donc s’intensifier, avec 13 victoires pour Utah, et 7 pour BYU.


Houston (2-0) @ Rice (1-1)
Reliant Stadium, Houston, Texas
Samedi 21 septembre 2013
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Bayou Bucket.
Bilan des confrontations : Houston mène 27-11.
1er match : 1971.
Dernier match : Houston 31, Rice 14..
Historique : Seulement 8 kilomètres séparent l’université de Houston de celle de Rice. La proximité géographique est à la source de cette rivalité, intensifée par le fait que les 2 équipes se rencontrent une fois par an. L’introduction de Houston dans la Southwest Conference en 1971 marque le début de cette longue rivalité avec Rice. Le premier match inter-conférence des Cougars se disputa face aux Owls. Cette confrontation prend le nom officiel de Bayout Bucket Classic en 1974. Après la suppression de la Southwest Conference en 1996, la rivalité s’essoufle. A ce moment là, les Cougars rejoignent la Conference USA, tandis que les Owls deviennent membre de la Western Athletic Conference. Mais ce ne sera que temporaire, puisque que Rice retrouve Houston dans la Conference USA en 2005. 38 confrontations lient les 2 universités, et Houston mène largement 27 victoires à 11.


Tennessee (2-1) @ #19 Florida (1-1)
Ben Hill Griffin Stadium, Gainesville, Floride
Samedi 21 septembre 2013
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Aucun.
Bilan des confrontations : Florida mène 23-19.
1er match : 1916.
Dernier match : Florida 37, Tennessee 20.
Historique : Depuis 1916, 42 confrontations ont été joués entre les Gators de Florida et les Volunteers de Tennessee. La rivalité entre les 2 universités ne démarre cependant qu’en 1992 lorsque la Southeastern Conference se réorganise, ayant pour conséquence une rencontre annuelle entre les Volunteers et les Gators. Le bon niveau des 2 équipes dans les années 1990 et début 2000 a intensifié cette rivalité. Historiquement, le bilan des rencontres est équilibré, mais Florida domine tout de même Tennessee depuis près de 40 ans. En effet, de 1976 à nos jours, les Gators ont remporté 21 des 27 confrontations, et restent actuellement sur 8 victoires consécutives depuis 2005.


Auburn (3-0) @ #6 LSU (3-0)
Tiger Stadium, Baton Rouge, Louisiane
Samedi 21 septembre 2013
19h45 (heure locale, 01h45 en France)
en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Aucun.
Bilan des confrontations : LSU mène 26-20-1.
1er match : 1901.
Dernier match : LSU 12, Auburn 10.
Historique : La rivalité entre tigres nous a offert 47 confrontations, et le bilan de celle-ci est plutôt équilibré. Comme pour Tennessee et Florida, la réorganisation de la SEC en 1992 a accéléré le nombre de rencontres, puisque les 2 universités s’affrontent désormais chaque saison. Ces dernières années, Auburn et LSU se sont souvent disputées le titre de champion de la SEC West, ce qui a sans aucun doute intensifié la rivalité entre les 2 écoles. Cependant, depuis 2007, Louisiana State domine Auburn en remportant 5 des 6 derniers matchs entre les 2 équipes, la seule défaite intervenant en 2010 face à QB Cam Newton et les futurs champions nationaux.

 

Focus : « Holy War »

Historique

La rivalité entre BYU et Utah puise sa source de plusieurs éléments : proximité géographique, rencontre annuelle depuis plus d’un siècle, des programmes performants… A priori, on a tout d’une rivalité classique à l’échelle du football universitaire. Mais un élément va la différencier des autres : la religion.
La différence réside dans le fait que l’université d’Utah est un produit de l’Etat de Utah, alors que l’université de BYU est associée à « l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours ». La différence de culture entre les 2 universités est donc énorme.

Historiquement, on peut distinguer trois grandes périodes si l’on prend en compte les confrontations entre les 2 universités. Les Utes d’Utah ont largement dominé les débats de 1896 à jusqu’à dans les années 1960. Utah remporte plus de 80% des confrontations (41-8-4) jusqu’en 1972.
A cette date, les Cougars de BYU engagent LaVell Edwards au poste de coach. Dès sa première saison, BYU bat Utah sur le score de 16 à 7. Cette victoire est la première grande victoire de l’ère Edwards et marque le début d’une nette domination de la part des Cougars. De 1972 à 2000 et le départ d’Edwards, BYU remporte 22 des 29 confrontations contre Utah, tout en remportant un titre national en 1984 et un Heisman Trophy en la personne du quarterback Ty Detmer (1990).

Cependant, en 1988, on assiste à l’une des plus grandes surprises dans l’histoire de cette rivalité. En effet, après un début de saison médiocre, les Utes du quarterback Scott Mitchell s’imposent 57-28 contre le grand favori BYU dans ce qu’on appelle depuis le « Rice Bowl » (car le match s’est déroulé dans le stade de Rice). Malgré cette lourde défaite, il faudra attendre 1993 pour voir Utah battre à nouveau les Cougars.

Autre grand moment de cette rivalité, le dernier match du légendaire coach Edwards à la tête de BYU. Comme le hasard fait bien les choses, c’est contre Utah à Salt Lake City que le match se déroule. Outre le contexte, la rencontre tient toutes ses promesses et BYU réussit à s’imposer miraculeusement 34-27 avec un touchdown à 23 secondes de la fin.

Dans les années 2000, les deux programmes sont très compétitifs, et la rivalité n’en est que plus attractive. En effet, depuis 2001, Utah a fini 5 fois dans l’AP Top 25, avec deux saisons invaincues (2004 et 2008), alors que dans le même temps, BYU a également fini classé 5 fois. 11 confrontations ont eu lieu durant cette période, pour 7 victoires des Utes et 4 des Cougars.
En 2010, la rivalité change de visage. Les universités de BYU et Utah quittent toutes les deux la Mountain West Conference. Utah rejoint la Pac-12, alors que BYU devient une équipe indépendante. Ce changement radical n’empêche cependant pas les deux universités de se rencontrer dans des matchs entre équipes de conférences différentes en 2011, 2012 et 2013 (non-conference rivalry games). Même si aucune confrontation n’est prévue en 2014 et 2015, la « Holy War » reprendra de plus belle en 2016.

L’anecdote : Le Seigneur est intervenu !

Le 24 novembre 2007, Utah se déplace à BYU pour un match qui s’avèrera être très défensif. Utah mène 10-9 dans le 4è QT, et est sur le point de faire chuter les Cougars chez eux. Sur leur ligne des 12 yards, BYU se retrouve face à un 4è down avec 18 yards à réaliser. Max Hall trouve miraculeusement Austin Collie pour le premier down, permettant au running back Harvey Unga de trouver la endzone 4 jeux plus tard. BYU s’impose finalement 17-10 contre les Utes, dans un finish qui restera dans les annales, tout comme la déclaration d’après match d’Austin Collie :
« Ce n’était pas de la chance, on a bien joué le coup. Quand vous faites les choses correctement sur et en dehors du terrain, je pense que le Seigneur intervient et joue un rôle. La magie arrive ».
Cette déclaration renforcera encore plus la connotation religieuse de la rivalité.

 

Insolite : la bagarre entre un cheerleader de Utah et un fan de BYU

En 1999, Utah se déplace à BYU pour un quatrième succès consécutif contre les Cougars. Dans le 4è QT, les Utes inscrivent un touchdown par une connexion Crowshow-Utu. En guise de célébration, un cheerleader d’Utah nommé Billy Priddis s’en va narguer le banc des Cougars avec un drapeau à l’effigie des Utes, ce qui ne va pas du tout plaire à un fan de BYU qui ne va pas hésiter à agresser Priddis. S’en suit un échange de coup avant que la sécurité intervienne.

Steve Smith, receveur des Utes, lança une phrase assassine en direction des fans des Cougars : « Même nos cheerleaders vous battent ».

Les enjeux du match de samedi

– Bien sur, la suprématie de la rivalité est en jeu
– Pour BYU, confirmer le succès convaincant contre Texas il y a deux semaines
– Pour Utah, retrouver le chemin du succès après sa défaite décevante contre Oregon State
– le but pour les deux équipes sera avant tout de contenir le jeu au sol de l’adversaire, arme principale des deux formations.
– c’est le dernier match entre les 2 équipes avant 2016, ce qui rend le résultat du match encore plus important.

Publicité
8 commentaires

8 Comments

  1. down

    20 septembre 2013 at 08h51

    Excellente nouvelle rubrique

  2. Ben

    20 septembre 2013 at 09h22

    Très sympa cette nouvelle rubrique, ça va nous permettre de connaitre pleins d’anecdotes sur les rivalry games. Le match entre BYU et Utah s’annonce serré et ultra compétitif. Dommage que la « Holy War » s’arrête pour les deux prochaines saisons…

  3. down

    20 septembre 2013 at 10h11

    Dommage que certaines rivalités aient déjà eues lieu comme Colorado/Colorado state,Louisville/Kentucky ou Iowa/Iowa state mais ce n’ est que remis à l’ année prochaine ! Très bonne initiative en tout cas car ces rivalry games sont l’ âme en quelque sorte du foot ncaa

  4. Nathy

    20 septembre 2013 at 11h01

    Très bon article, bien rédigé et j’applaudis la création de cette rubrique, merci! J’adore les rivalités dans le sport en général donc d’en apprendre plus sur les rivalités en NCAA Football me ravit! Je pense que du coup je me téléchargerai le BYU-Utah alors qu’en temps normal je n’y aurais pas spécialement prêté attention. Je vais peut-être également regarder le Houston-Rice, j’ignorais la proximité de ces 2 universités! Bonne continuation Nicolas!

  5. romainB63

    20 septembre 2013 at 17h43

    On peut en savoir un peu plus sur le « game of century » de 1966 entre MSU et ND?

    Super boulot en tout cas 😉

  6. Foxboro

    20 septembre 2013 at 19h05

    Excellente rubrique et brillante idée ! Pour les néophytes comme moi, c’est l’occasion de renforcer notre culture NCAA et d’en apprendre encore un peu plus sur les rivalités. Good job !

  7. louvressac

    20 septembre 2013 at 20h35

    ah la holy war ! ma madeleine de proust a moi….depuis ce temps béni de l’année scolaire 1984/85 ou après un échange scolaire je me suis retrouvé a kaysville au bord du grand lac salé pour parfaire mon anglais et refaire ma terminale.Geographiquement kaysville est situé entre logan (utah state) et salt lake city (utah),mais du fait que le « papa » de ma famille d’accueil avait fait ses études a provo,toute la famille se devait de supporter les cougars….j’ai tout vecu cette année la….le TD victorieux de adam haysbert (le frère du président david palmer de 24h chrono) a pittsburgh,les 6 passes de TD de robbie bosco contre baylor,le tackle du siècle de kyle morell a hawaii,l’improbable remontée a la maison contre wyoming,l’incroyable réception de glen kozlowski contre michigan lors du holiday bowl a san diego,la fête a provo pour fêter le titre national….et bien sur la victoire sur utah 14-24 au eccles rice stadium (j’ai même encore le maillot officiel de mark bellini un WR,drafté 2 ans plus tard par les indianapolis colts,quelque part dans une armoire….une année passée la bas…mais quelle année !

  8. louvressac

    20 septembre 2013 at 21h12

    a noter dans mes moments favoris contre les « bâtards » du nord
    l’extraordinaire fin de match de 2006 john beck–> johnny harline
    http://www.youtube.com/watch?v=RnJbeswDpVg

    ou max hall–> andrew george en 2009
    http://www.youtube.com/watch?v=BKuI-zjxVdk

    et la légendaire conférence de presse de max hall qui a suivi le match….
    http://www.youtube.com/watch?v=uvLdPk-H94Y

    go cougars !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saison Régulière

Le résumé de la 7ème semaine : carnage dans le Top 25 !

Huit équipes du Top 25 ont été battues dont quatre dans le Top 10 : tel est le bilan d’une 7ème semaine sanglante qui va chambouler la hiérarchie dans plusieurs conférences.

Publié

le

Une semaine comme il en existe une chaque année ! Un vraie carnage.

Quatre équipes du Top 10 (#2 Georgia, #6 West Virginia, #7 Washington et #8 Penn State) ont chuté lors de cette week 7 et au final, ce sont huit programmes du Top 25 qui ont perdu !

Dans le Game of the Week, les Tigers de #13 LSU ont donné une leçon aux champions de conférence SEC en titre. Les Bulldogs de #2 Georgia semblent en recherche d’une certaine identité.

Embed from Getty Images

A Ames, les Mountaineers de #6 West Virginia se sont faits détruire par les Cyclones d’Iowa State tandis que #8 Penn State s’est écroulé dans le 4ème quart-temps pour la seconde semaine consécutive, cette fois-ci face à Michigan State. Comme les Nittany Lions, les Huskies de #7 Washington ont perdu tout espoir de participer aux playoffs en s’inclinant en prolongation chez les Ducks de #17 Oregon. À moins d’un miracle, la conférence Pac-12 devrait d’ailleurs être écartée des playoffs pour une 2ème année d’affilée.

Trois autres équipes du Top 10 ont frôlé la correctionnelle. Les Fighting Irish de #5 Notre Dame ont du batailler jusque dans le 4ème quart-temps pour venir à bout de Pittsburgh tandis que #9 Texas s’est imposé à domicile face à Baylor, dans la douleur. Tout comme #10 Central Florida qui aura eu besoin d’un nouvel exploit de QB McKenzie Milton pour remporter une 19ème victoire consécutive à Memphis.

Finalement, seuls le Crimson Tide de #1 Alabama (face à Missouri) et les Buckeyes de #3 Ohio State (face à Minnesota), s’en sont bien sortis parmi les équipes du Top 10. Et encore : les champions nationaux sont en attente des résultats des examens médicaux de QB Tua Tagovailoa qui a peut-être aggravé sa blessure du genou lors de cette week 7.

#15 Wisconsin (à #12 Michigan), #16 Miami (à Virginia), #19 Colorado (à USC) et #21 Auburn (contre Tennessee) se sont également inclinés. Une vraie hécatombe.

Scott Frost pensait bien mettre la main sur sa première victoire en 2018 lorsque les Cornhuskers menaient 28-14 en début de 4ème quart-temps. Et bien non ! Northwestern a réussi un improbable comeback pour finalement l’emporter 34-31 en OT. Jamais dans tout son Histoire, Nebraska n’avait débuté une saison avec un bilan de 0-6 !

De son côté, Chip Kelly remporte sa 1ère victoire à la tête de Bruins de UCLA qui l’emportent largement à California, 37-7.

Retrouvez ci-dessous un résumé complet de tous les matchs joués par les équipes du Top 25 dans la week 7 :

Le Match de la semaine

#13 LSU 36, #2 Georgia 16

Inefficaces offensivement et incapables de stopper le jeu au sol des Tigers de #13 LSU, les Bulldogs de #2 Georgia subissent leur première défaite de la saison sur le terrain du Tiger Stadium. Les Bulldogs de #2 Georgia (6-1, 4-1 SEC) passaient leur premier test de la saison 2018. Critiqués pour la relative faiblesse de leur calendrier depuis septembre dernier, ils avaient l’occasion de frapper un grand coup sur le terrain des Tigers de #13 LSU (6-1, 3-1 SEC). C’est tout le contraire qui s’est produit. Agressif en défense (3 sacks), les joueurs du campus de Bâton-Rouge ont mis sous pression le sophomore QB Jake Fromm (16/34, 209 yards, 1 TD, 2 INT) pendant 60 minutes. Résultats : 4 turnovers et une domination sans faille du début à la fin de ce match au sommet de la conférence SEC. Lire la suite

Résultats des équipes du Top 25

Embed from Getty Images

#1 Alabama 39, Missouri 10

La recette ne change pas pour le Crimson Tide de #1 Alabama (7-0, 4-0 SEC) : big play en début de match pour assommer l’adversaire, passes chirurgicales de QB Tua Tagovailoa (12/22, 265 yards, 3 TD) et défense agressive ! Les champions nationaux enchainent une 7ème victoire en 2018 en venant à bout des Tigers de Missouri (3-3, 0-3 SEC) à domicile. Toutefois, ce succès pourrait couter cher au Crimson Tide. Blessé au genou depuis le dernier match à Arkansas, le sophomore QB Tua Tagovailoa a été contraint de quitter ses coéquipiers pour ce qui a semblé être une rechute de cette blessure. Les receveurs WR DeVanta Smith (4 réceptions, 100 yards, 1 TD) et WR Henry Ruggs ont également quitté le terrain sur blessure. #1 Alabama a pris les commandes du match dès le 2ème jeu lorsque WR Jerry Jeudy inscrit le premier TD du match au terme d’un catch-and-run de 81 yards.

#3 Ohio State 30, Minnesota 14

Les Buckeyes de #3 Ohio State (7-0, 4-0 Big Ten) restent invaincus mais sont toujours à la recherche de leur jeu au sol. Comme face à Indiana, RB JK Dobbins (35 yards) et RB Mike Weber (51 yards) ont souffert face à une défense des Golden Gophers de Minnesota (3-3, 0-3 Big Ten) qui n’a pas su ralentir QB Dwayne Haskins (33/44, 412 yards, 3 TD) et WR KJ Hill (9 réceptions, 187 yards, 2 TD). Les 3 turnovers et les 2 FGs manqués par les Golden Gophers ont aidé une équipe de #3 Ohio State qui se déplacera à Purdue dans une semaine.

#5 Notre Dame 19, Pittsburgh 14

Après avoir battu #3 Clemson en 2016 et #2 Miami en 2017, les Panthers de Pittsburgh (3-4) ont été tout près de battre une équipe du Top 5 pour la 3ème année d’affilée. Agressif et très physique défensivement (3 sacks, 2 INT et 1 fumble provoqué), Pittsburgh a mis en grande difficulté RB Dexter Williams (31 yards au sol) et QB Ian Book (26/32, 264 yards, 2 TD, 2 INT) tout au long du match avant que ce dernier ne réussisse le TD de la victoire en se connectant avec WR Myles Boikin (4 réceptions, 84 yards, 1 TD) à 5:43 de la fin. Les Fighting Irish ont un bilan de 7-0 pour la première fois depuis 2012.

Embed from Getty Images

Iowa State 30, #6 West Virginia 14

Quelle performance des Cyclones d’Iowa State (3-3, 2-2 Big 12) qui ont limité l’attaque explosive des Mountaineers de #6 West Virginia à 152 petits yards et 0 point en 2ème mi-temps tout en accumulant 498 yards offensifs ! Habitué à faire exploser tous les compteurs en attaque, QB Will Grier (11/15, 100 yards, 1 TD, 1 INT) n’a réussi que 100 yards à la passe. Une misère pour le candidat au trophée Heisman. Titularisé pour la 2ème semaine d’affilée au sein de l’attaque des Cyclones, le freshman QB Brock Pardy (18/25, 254 yards, 3 TD, 1 INT) a encore frappé fort avec 3 passes de TD. A noter que RB David Montgomery faisait son retour pour les Cyclones. Il en a profité pour réussir son meilleur match en carrière (189 yards, 1 TD). Avec cette défaite de #6 West Virginia, il n’y a donc plus aucune équipe invaincue dans la conférence Big 12.

#7 Oregon 30, #17 Washington 27 OT

Après deux déroutes consécutives face aux Huskies de #7 Washington, les Ducks de #17 Oregon retrouvent le gout de la victoire en s’imposant dans leur Autzen Stadium après prolongation. Lire la suite

#8 Penn State 17, Michigan State 21

Au terme d’un dernier drive parfaitement mené par QB Brian Lewerke et conclu par un TD de WR Felton Davis III, les Spartans de Michigan State infligent une 2ème défaite d’affilée aux Nittany Lions de #8 Penn State. Lire la suite

#9 Texas 23, Baylor 17

Nouvelle victoire pour les Longhorns de #9 Texas (6-1, 4-0 Big 12) ! Victoire qui pourrait être couteuse car les Texans ont peut-être perdu leur leader QB Sam Ehlinger (blessé à l’épaule) pour une longue période. Entré en jeu en fin de 1er quart-temps, QB Shane Buechele (20/34, 184 yards, 1 TD, 1 INT) a su assurer le succès des Longhorns face aux Bears de Baylor (4-3, 2-2 Big 12) sans être capable de donner du rythme à l’attaque texane. Du coup, c’est la défense de #9 Texas qui a pris le relais en stoppant QB Charlie Brewer (20/39, 240 yards, 1 TD, 1 INT) dans les dernières secondes du match. On retiendra également l’excellent match de RB Keaontay Ingram (110 yards au sol) et de WR Collin Johnson (11 réceptions, 132 yards, 1 TD).

Embed from Getty Images

Memphis 30, #10 Central Florida 31

Les Knights de #10 Central Florida (6-0, 3-0 AAC) ont eu chaud mais grâce à une course de QB McKenzie Milton (17/29, 296 yards, 1 TD et 1 TD au sol) conclu par un TD spectaculaire, les champions nationaux « auto-proclamés » prolongent leur série à 19 matchs d’affilée sans défaite. Propulsés par le meilleur coureur du pays, RB Darrell Henderson (199 yards au sol, 1 TD), les Tigers de Memphis (4-3, 1-3 AAC) pensaient surement avoir fait le plus difficile en prenant les devants, 30-14, mais les Floridiens trouvèrent les ressources nécessaires pour renverser la tendance et réussir un improbable comeback.

#12 Michigan 38, #15 Wisconsin 13

Les Wolverines enchainent une 6ème victoire d’affilée en terrassant des Badgers de #15 Wisconsin incapables de stopper une équipe de #12 Michigan qui a réussi 320 yards au sol. Lire la suite

Vanderbilt 27, #14 Florida 37

Menés de 18 points au milieu du 2ème quart-temps, les Gators de #14 Florida ont su renverser une situation compromise en inscrivant 24 points d’affilée avant de l’emporter 37-27 à Vanderbilt. Lire la suite

Virginia 16, #16 Miami 13

2ème défaite de la saison pour les Hurricanes de #16 Miami (5-2, 2-1 ACC) qui s’inclinent à Charlottesville face à de solides Cavaliers de Virginia (4-2, 2-1 ACC). Un TD au sol de RB Jordan Ellis (86 yards, 1 TD) et trois FG de K Brian Delaney auront suffi aux joueurs de coach Bronco Mendenhall pour créer la surprise au terme d’un match défensif marqué par les erreurs des deux équipes (3 turnovers de chaque côté). A noter que QB N’Kosi Perry a laissé sa place à QB Malik Rosier (12/23, 170 yards, 1 INT et 1 TD au sol) après 4 séries offensives des Hurricanes.

Embed from Getty Images

USC 31, #19 Colorado 20

Après deux INTs dans le 1er quart-temps, QB JT Daniels (17/34, 272 yards, 3 TD, 2 INT) a su rester concentrer et lancer trois passes de TD pour des Trojans de USC (4-2, 3-1 Pac-12) qui ont surtout brillé défensivement face à des Buffaloes de #19 Colorado (5-1, 2-1 Pac-12) qui subissent leur première défaite de la saison. L’attaque explosive des Buffs a été limitée à 265 yards (164 dans les 3 premiers quart-temps) par l’agressive défense des Trojans. On surveillera la blessure d’un orteil de WR Laviska Shenault (9 réceptions, 72 yards).

#21 Auburn 24, Tennessee 30

Les Volunteers de Tennessee (3-3, 1-2 SEC) mettent fin à leur série de 11 défaites d’affilée en match de conférence SEC en s’imposant chez des Tigers de #21 Auburn (4-3, 1-3 SEC) en chute libre. C’est par les airs que Tennessee a construit sa victoire : QB Jarrett Guarantano termine le match avec 328 yards à la passe et 2 TD. Incapable de protéger un QB Jarrett Stidham (28/45, 322 yards, 2 TD, 2 INT) décevant, la ligne offensive des Tigers aura été l’un des grands responsables de cette 3ème défaite de #21 Auburn cette saison. On notera la blessure du running back des Tigers, JaTarvious Whitlow. Les Vols n’avaient plus battu une équipe de la SEC West depuis 2007 !

South Carolina 23, #22 Texas A&M 26

Habitués à s’écrouler ces dernières années à partir de la mi-octobre, les Aggies de #22 Texas A&M (5-2, 3-1 SEC) ont remporté une 3ème victoire consécutive en s’imposant chez les Gamecocks de South Carolina (3-3, 2-3 SEC), qui avaient pourtant réussi à combler un retard de 16-0 grâce à deux passes de TD de QB Jake Bentley (17/35, 223 yards, 3 TD, 1 INT). Les Aggies l’emporteront finalement suite à un TD au sol de RB Trayveon Williams à 1:36 de la fin. On retiendra également les solides prestations de QB Kellen Mond (25/37, 353 yards, 1 TD) et TE Jace Sternberger (7 réceptions, 145 yards, 1 TD).

Embed from Getty Images

Tulsa 24, #23 South Florida 25

Disciplinée et très solide défensivement, la Golden Hurricane de Tulsa (1-5, 0-3 AAC) a bien failli créer la surprise face à des Bulls de #23 South Florida (6-0, 2-0 AAC) qui ont remonté un retard de 14 points dans le 4ème quart-temps grâce notamment au duo QB Blake Barnett (17/39, 237 yards, 1 INT) / WR Tyre McCants (8 réceptions, 91 yards). C’est finalement sur un FG de 22 yards de K Coby Weiss à 2 secondes de la fin que les Bulls se sont imposés.

Autres résultats importants

Conférence ACC

Georgia Tech 14, Duke 28
Boston College 38, Louisville 20
North Carolina 19, Virginia Tech 22

Conférence Big Ten

Maryland 34, Rutgers 7
Indiana 16, Iowa 42
Northwestern 34, Nebraska 31 OT
Illinois 7, Purdue 46

Conférence Big 12

Texas Christian 14, Texas Tech 17
Kansas State 31, Oklahoma State 12

Conférence Pac-12

Utah 42, Arizona 10
California 7, UCLA 37

Conférence SEC

Arkansas 33, Ole Miss 37

Conférence AAC

Navy 17, Temple 24
East Carolina 20, Houston 20

Par ailleurs

San Diego State 21, Army 17
San Jose State 3, Army 52
Northern Illinois 24, Ohio 21
Nevada 27, Boise State 31
Brigham Young 49, Hawaii 23

Tous les résultats

L’image de la semaine

OL Breiden Fehoko rejoint son frère et son père avant le match contre #2 Georgia. S’ensuit un phénoménal haka du joueur de ligne offensive des Tigers de #13 LSU.

Highlights

Les actions de la semaine

L’engueulade de la semaine

LA réception de la semaine

LA course de la semaine

Le WTF de la semaine

La blessure de la semaine

Performances individuelles

Lors de cette 7ème semaine de la saison, on retiendra les performances individuelles suivantes :

– QB Clayton Thorson (Northwestern), 41/64, 455 yards, 3 TD, 2 INT.
– QB Dwayne Haskins (Ohio State), 33/44, 412 yards, 3 TD, 0 INT.
– QB Nate Stanley (Iowa), 21/33, 320 yards, 6 TD, 1 INT.
– RB Darrell Henderson (Memphis), 31 courses, 199 yards, 1 TD.
– RB Alex Barnes (Kansas State), 34 courses, 181 yards, 4 TD.
– RB Joshua Kelley (UCLA), 30 courses, 157 yards, 3 TD.
– WR Flynn Nagel (Northwestern), 12 réceptions, 220 yards, 2 TD.
– WR Scott Miller (Bowling Green), 8 réceptions, 206 yards, 2 TD.

Lire la suite

Saison Régulière

Michigan écrase Wisconsin, 38-13

Les Wolverines enchainent une 6ème victoire d’affilée en terrassant des Badgers de #15 Wisconsin incapables de stopper une équipe de #12 Michigan qui a réussi 320 yards au sol.

Publié

le

Crédit photo : Gregory Shamus/Getty Images

Jim Harbaugh avait besoin de cette victoire. Son ampleur a tout pour rendre optimisme un programme de #12 Michigan (6-1, 4-0 Big Ten) qui affrontera Michigan State et #8 Penn State lors des deux prochaines semaines.

Avant ce match, #15 Wisconsin (4-2, 2-1 Big Ten) avait remporté 17 succès consécutifs en match de conférence Big Ten. Ils sont tombés sur une phénoménale équipe de #12 Michigan qui a monopolisé le ballon pendant 37 minutes.

QB Shea Patterson (14/21, 124 yards et 90 yards au sol, 1 TD) aura été le grand héros de ce match. Sa capacité à gagner des yards au sol ont apporté une nouvelle dimension au jeu à des Wolverines nettement plus intenses que lors des matchs précédents. Il a notamment marqué un TD au sol de 7 yards et couru sur 81 yards pour mettre son équipe en excellente position au coeur de la défense des Badgers sur le 2ème drive des Wolverines.

Juste après cette course du QB de #12 Michigan, RB Karan Higdon (105 yards, 1 TD) a ouvert le score sur une course de 2 yards puis WR Kendric Pryor a immédiatement répliqué avec un TD au sol de 33 yards.

Les Wolverines vont alors inscrire 31 points d’affilée dont 9 grâce à trois FGs de K Quinn Nordin. Mais on se rappellera surtout le Pick Six de CB Lavert Hill et le TD au sol de 44 yards sur un superbe design play parfaitement exécuté par QB Dylan McCaffrey.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

Oregon foudroie Washington après prolongation, 30-27

Après deux déroutes consécutives face aux Huskies de #7 Washington, les Ducks de #17 Oregon retrouvent le gout de la victoire en s’imposant dans leur Autzen Stadium après prolongation.

Publié

le

Crédit photo : Steve Dykes/Getty Images

Les Ducks de #17 Oregon (5-1, 2-1 Pac-12) prennent les commandes de la division Pac-12 North ! Coach Mario Cristobal avait besoin d’une victoire référence sur laquelle construire. C’est chose faite.

Battus par Stanford il y a quelques semaines, #17 Oregon avait un gout amer. Cette fois-ci, les Ducks n’ont pas tremblé… même s’ils ont bien été aidé par la maladresse de K Peyton Henry (2/3 FG). Ce dernier pouvait assurer la victoire de #7 Washington (5-2, 3-1 Pac-12) avec un FG de 37 yards sur le dernier jeu du temps règlementaire mais il manqua sa tentative envoyant ainsi les deux équipes en prolongation.

RB CJ Verdell (111 yards, 2 TD) avait couté la défaite face au Cardinal en raison d’un fumble tardif; il s’est racheté aux yeux des fans en réussissant le TD de la victoire des Ducks sur une 3ème tentative !

En présence de nombreux scouts NFL dans les tribunes dont le manager général des Broncos de Denver, John Elway, le junior QB Justin Herbert (18/32, 202 yards, 2 TD) n’a pas réussi la meilleure performance de sa carrière même si une passe de 17 yards pour WR Dillon Mitchell en prolongation a mis son équipe dans une excellente situation pour remporter la victoire un peu plus tard.

A noter que les Huskies ont dû se reposer sur le bras de QB Jake Browning (15/25, 243 yards, 1 TD, 1 INT) pendant une bonne partie du match après les sorties sur blessure de RB Myles Gaskin (69 yards au sol) et RB Salvon Ahmed (61 yards, 2 TD).

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

Georgia détruit par LSU, 36-16

Inefficaces offensivement et incapable de stopper le jeu au sol des Tigers de #13 LSU, les Bulldogs de #2 Georgia subissent leur première défaite de la saison sur le terrain du Tiger Stadium.

Publié

le

Crédit photo : Jonathan Bachman/Getty Images

Les Bulldogs de #2 Georgia (6-1, 4-1 SEC) passaient leur premier test de la saison 2018. Critiqués pour la relative faiblesse de leur calendrier depuis septembre dernier, ils avaient l’occasion de frapper un grand coup sur le terrain des Tigers de #13 LSU (6-1, 3-1 SEC). C’est tout le contraire qui s’est produit.

Agressif en défense (3 sacks), les joueurs du campus de Bâton-Rouge ont mis sous pression le sophomore QB Jake Fromm (16/34, 209 yards, 1 TD, 2 INT) pendant 60 minutes. Résultats : 4 turnovers et une domination sans faille du début à la fin de ce match au sommet de la conférence SEC.

Embed from Getty Images

À la mi-temps, le score était de 16-0 pour les Tigers grâce à 3 FG de K Cole Tracy et à plusieurs big plays des locaux. QB Joe Burrow (15/30, 200 yards et 66 yards, 2 TD) a notamment trouvé WR Terrace Marshall pour un gain de 37 yards et RB Clyde Edwards-Helaire (145 yards au sol) a gagné 47 yards au sol avant que le quarterback des Tigers n’inscrive le premier TD de l’après-midi sur une course d’un yard.

Encensé par ses joueurs au terme de la rencontre, coach Ed Orgeron aura pris plusieurs décisions cruciales dans ce match particulièrement sur 4ème tentative (4/4). Il a également appelé un punt sur 4th-and-2 dans le camp des Bulldogs… deux jeux plus tard, CB Kristian Fulton intercepta QB Jake Fromm en début de 2ème mi-temps. Cette interception donna un élan énorme aux Tigers qui prirent le large, 26-9, en début de 4ème quart-temps sous les assauts de RB Clyde Edwards-Helaire. QB Joe Burrow réussit son second TD au sol à 9:31 de la fin après deux superbes courses du running back freshman de #13 LSU.

WR Riley Ridley (3 réceptions, 75 yards, 2 TD) ramena le score à 29-16 sur une réception de 27 yards mais c’était trop peu trop tard d’autant que RB Nick Brossette (64 yards, 1 TD) redonna 20 points d’avance aux Tigers sur une course de 4 yards après que QB Joe Burrow ait transpercé la défense des Bulldogs avec une course de 59 yards.

Avec ce succès, #13 LSU a maintenant battu 3 équipes du Top 10 en 2018. Avec l’effondrement d’Auburn, les Tigers s’affirment comme les plus sérieux concurrents du Crimson Tide de #1 Alabama dans la SEC East.

Pour les Bulldogs, cette défaite a mis en lumière les carences d’une équipe qui n’a pas toutes les garanties sur la ligne de scrimmage. Le jeu au sol (113 yards seulement) a été particulièrement en difficulté dans ce match. RB D’Andre Swift termine avec 72 yards au sol.

Lire la suite

Articles les plus lus