Suivez-nous

Saison Régulière

Le guide de la semaine 13

Publié

le

Comme chaque année, le week-end de Thanksgiving est le théâtre de plusieurs rivalry games plus passionnant les uns que les autres dont le match entre Notre Dame et USC qui sera le match au sommet de cette semaine 13.

Leader du classement BCS, #1 Notre Dame a une chance en or de participer pour la première fois de son Histoire au BCS Championship Game si les Fighting Irish s’imposent chez des Trojans en quête de rédemption au terme d’une saison manquée.

Ce samedi proposera également la 109ème édition du traditionnel « The Game » entre les Buckeyes d’Ohio State et les Wolverines de #19 Michigan.

Dans la conférence SEC, #2 Alabama rend visite à Auburn pour le classique « Iron Bowl » tandis que dans la conférence Pac-12, la Civil War entre #5 Oregon et #15 Oregon State, attirera notre attention puisque si Stanford s’incline à UCLA, le vainqueur de ce duel représentera la division North en finale de conférence Pac-12.

Les rivalry games se disputeront un peu partout aux Etats-Unis mais on gardera un oeil plus particulièrement sur les matchs suivants : Georgia Tech vs Georgia, Florida vs Florida State, Oklahoma State vs Oklahoma et South Carolina vs Clemson.

Le Match de la semaine

#1 Notre Dame (11-0) @ USC (7-4)

Los Angeles Memorial Coliseum
Los Angeles, Californie

Samedi 24 novembre 2012
20h00 (heure locale, 02h00 en France)

 LIVE
 LIVE et le 25/11 à 11h30

Ce Rivalry Game entre les Fighting Irish de 1 Notre Dame (11-0) et les Trojans de USC (7-4, 5-4 Pac-12) dont le vainqueur remportera le trophée Shillelagh, aura un enjeu simple : si #1 Notre Dame s’impose, les Fighting Irish joueront le BCS Championship Game 2013, la grande finale nationale.
Face à eux, ils retrouveront face à eux une équipe de USC très décevante cette saison et qui sera privé de son leader charismatique, QB Matt Barkley (blessure à l’épaule), blessé il y a une semaine lors de la défaite des Trojans à UCLA.
Ce dernier sera remplacé par le freshman QB Max Wittek, qui n’a pas trouvé autre chose pour motiver #1 Notre Dame que de déclarer que les « Trojans l’emporteront dans ce match, assurément ».
La clé de la rencontre sera probablement la capacité de la ligne offensive de USC à contrôler le puissant et robuste front seven de Notre Dame. DE Stephan Tuitt (13 sacks), DE Kapron Lewis-Moore (6 sacks), LB Patrice Shembo (7 sacks) et LB Manti Te’o (98 plaquages, 6 INTs) ont été la terreur de toutes les attaques du pays depuis septembre dernier.
Si ce front seven prend le dessus, la rapidité de prise de décision de QB Max Wittek sera mise à dure épreuve. Ce dernier pourra toujours compter sur le duo explosif WR Marqise Lee (107 réceptions, 1605 yards, 14 TDs) / Robert Woods (64 réceptions, 724 yards, 10 TDs), qui devra sortir une énorme performance pour donner la moindre chance aux Trojans.
Malmenée par les équipes au running-game puissant (Stanford, UCLA, Oregon), la défense de USC sera encore sous pression face à une attaque au sol de Notre Dame qui réussit plus de 200 yards sur course en moyenne par match. RB Theo Riddick (734 yards, 4 TDs) et RB Cierre Wood (720 yards, 4 TDs), aidés l’occasion de RB George Atkinson III, pourraient s’avérer un cauchemar pour le coordinateur défensif Monte Kiffin.
Le redshirt freshman QB Everett Golson (1918 yards à la passe, 11 TDs, 5 INTs) a montré qu’il était capable de se transcender lors des moments cruciaux, ce match est pour lui l’occasion de rentrer dans la légendes des Fighting Irish. Auteur : Morgan Lagrée.
Pronostic TBP : Notre Dame 24, USC 21.

 

Matchs au sommet

 

#4 Florida (10-1) @ #10 Florida State (10-1)

Doak Campbell Stadium
Tallahassee, Florida

Samedi 17 novembre 2012
20h00 (heure locale, 02h00 en France)

 LIVE
en différé le 27/11 à 13h

 

Le match de la semaine qui oppose les deux équipes les mieux classées à lieu en Floride pour l’annuel « Florida Cup » entre #4 Florida (10-1, 7-1 SEC) et #10 Florida State (10-1, 7-1 ACC).
Les Gators sont toujours en embuscade pour une place au BCS même si cela paraît compromis (il faudrait une défaite de Bama ou Georgia ce week-end puis que celui qui a perdu l’emporte contre cette même équipe, compliqué en somme). En tout cas, ils auront réalisé une saison exceptionnelle notamment grâce à une défense de fer et une attaque qui commence à ressembler à quelque chose.
La défense sera le maître mot de ce match entre la 3ème au pays (Gators) et la 5ème au pays (Seminoles) en terme de points encaissés par match.
La différence devrait se faire offensivement entre une attaque de #10 Florida State qui paraît bien supérieure sur la papier grâce à QB E.J. Manuel (2785 yards, 21 TD et 6 INT) et la troupe de running-backs, qui a marqué 32 TDs au sol répartis entre 7 marqueurs. La complémentarité de chacun permet des variantes de courses en fonction de l’emplacement du terrain, déstabilisant beaucoup de défense.
L’attaque des Gators, elle, s’articule autour du running-game de RB Mike Gillislee (978 yards et 8 TD) et du dual-threat QB Jeff Driskel (1324 yards, 10 TD et 3 INT à la passe et 424 yards et 4 TD à la course).
#10 Florida State compte dans ses rangs CB Xavier Rhodes, qui pourrait cornerback être le 1er à partir lors de la prochaine draft. Celui-ci mène un secondary qui a réalisé 8 INT cette saison contre 16 pour l’escouade de #4 Florida. Mais la grande force de ses deux équipes reste le front-seven. Entre celui des Seminoles emmené par DE Bjoern Werner (14.5 tkfls et 9.5 sacks) et DE Cornellius Carradine (11.5 tkfls et 10.5 sacks) et celui des Gators mené par LB Jelani Jenkins, nous sommes en droit d’attendre un match d’intelligence défensive surtout quand vous avez dans chaque équipe 2 joueurs promis à un 1er tour de Draft NFL.
Déclenchement de  l’uspet-alert ici. Les défenses étant de niveau équivalent, le talent offensif des Seminoles pourrait faire la différence. Auteur : Maxime Habert.
Pronostic TBP : Florida State 27, Florida 17.

 

#5 Oregon (10-1) @ #15 Oregon State (8-2)

Reser Stadium
Corvalis, Oregon

Samedi 24 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)

 

Après sa défaite surprise contre Stanford, #5 Oregon (10-1, 7-1 Pac-12) doit se relever de sa désillusion et ne pas sombrer. Face à eux, des rivaux que personne n’aurait imaginé à un tel niveau proposant ainsi un rivalry game qui va être des plus intéressants.
#15 Oregon State (8-2, 6-2 Pac-12) s’appuie sur les fondements du football, une grosse défense, un running-game efficace et un QB qui évite de perdre des ballons, la simplicité en somme. La bataille pour la conquête du trophée « Civil War » aura lieu sur le terrain des Beavers.
Alors qu’ils avaient l’attaque la plus prolifique au pays, les Ducks se sont laissés surprendre et n’ont pas réussi à imposer leur rythme offensif la semaine dernière. Ils seraient bien avisés de le faire cette semaine sous peine de subir le même sort. RB Kenjon Barner (1426 yards, 19 TD) et QB Marcus Mariotta (2371 yards, 29 TD et 6 INT ) vont avoir pour objectif principal de dynamiter la défense des Beavers. Si les Ducks n’arrivent pas à marquer plus de 20 pts, il leur sera difficile de remporter ce match.
#15 Oregon State a du faire face à des blessures au poste de quarterback mais le titulaire est de retour. QB Sean Mannion (1904 yards, 12 TD et 9 INT) sort d’une grosse performance contre les Golden Bears de Cal. La force des Beavers réside dans le running-game du freshman RB Storm Woods (698 yards et 7 TD) ainsi que la défense avec dans le secondary, le leader en interceptions de la Pac-12, DB Jordan Poyer (6 INT dont 1 pick six) et dans la D-line, le sophomore DE Scott Crichton (15 tkfls dont 9 sacks).
Face à cette jeune défense, celle des Ducks est elle aussi solide avec joueurs pas forcément très imposant mais qui de par leurs vivacité et rapidité peuvent faire la différence. DE/LB Dion Jordan est un diamant brut, un peu à la JPP avant son arrivée en NFL, son passé de WR en HS puis recruté en TE par Oregon avant d’être mis en défense en font de lui un diamant brut qui ne demande qu’à être poli par les coachs de la grande ligue.
Attention aux Beavers la saison prochaine avec un effectif jeune qui va prendre en expérience. Pour ce rivalry game, les Ducks vont avoir à cœur de montrer que leur offense si brillante n’a subit qu’un revers accidentel et qu’il faut toujours compter sur eux. Auteur : Maxime Habert.
Pronostic TBP : Oregon 45, Oregon State 27.

 

#12 South Carolina (9-2) @ #11 Clemson (10-1)

Frank Howard Field
Clemson, South Carolina

Samedi 24 novembre 2012
19h00 (heure locale, 01h00 en France)

 LIVE
en différé le 27/11 à 15h30

La Death Valley de  #11 Clemson (10-1, 7-1 ACC) est à l’heure du Senior Day pour les seniors des Tigers, et finir sa carrière à domicile contre les rivaux de #12 South Carolina (9-2, 6-2 SEC) lors de la « Battle of the Palmetto Cup » est le meilleur moyen de laisser son empreinte de manière indélébile. Seulement 200 kms séparent les deux universités, autant dire que l’atmosphère risque d’être électrique lors du tailgate.
#11 Clemson sort d’une orgie offensive contre NC State (62-48), qui a permis à QB Tajh Boyd (3367 yards, 33 TD et 11 INT à la passe, 466 yards et 8 TD à la course) de réaliser une performance exceptionnelle avec 8 TD inscrits (5 à la passe et 3 à la course). Sans la défaite des Tigers contre FSU, il aurait été un solide candidat au Heisman Trophy. Il est vrai qu’il peut compter sur une attaque explosive au possible et sur des playmakers lui facilitant la tâche dont WR DeAndre Hopkins (1171 yards, 15 TD), WR Sammy Watkins (671 yards, 3 TD) ou encore RB Andre Ellington (959 yards, 8 TD).
En face d’eux, l’attaque des Gamecocks fait pâle figure, d’autant plus depuis la blessure de RB Marcus Lattimore, considéré comme le meilleur running-back du pays. QB Connor Shaw (1732 yards, 15 TD et 7 INT) évolue dans un registre différent, beaucoup plus « dual-threat » qui pourrait néanmoins déstabiliser une défense de #11 Clemson complètement apathique et hors du coup depuis le début de saison. Avec seulement 24 sacks dont 8 pour seul DE Vic Beasley et un total de 12 INT, la défense de #11 Clemson ne parvient pas créer  des turnovers qui pourraient sauver les apparences.
Le vrai match-up aura donc lieu entre l’attaque des Tigers et la défense des Gamecocks, celle-ci étant intraitable bien qu’en sous-régime depuis quelque match. DE Jadeveon Clowney (17.5 tkfls et 8.5 sacks) après une départ sur les chapeaux de roues rentre dans le rang, au contraire de FS DJ Swearinger (65 tackles, 2 INT dont 1 pick six et 1 fumble retourné pour 1 TD) qui monte en puissance pour devenir un des meilleur du pays, attention à lui et ses plaquages féroces.
La clé du match pour #12 South Carolina réside dans la gestion du temps, il faudra allonger les drives pour laisser l’attaque de #11 Clemson sur le bord de la touche le plus longtemps possible et surtout éviter les pertes de balles. Les Tigers doivent marquer le plus possible et espérer que la défense créée 1 ou 2 turnovers permettant à cette même défense d’éviter de prendre trop l’eau durant ce rivalry game. Auteur Maxime Habert.
Pronostic TBP : Clemson 41, South Carolina 37.

 

#8 Stanford (9-2) @ #17 UCLA (9-2)

Rose Bowl
Los Angeles, Californie

Samedi 24 novembre 2012
18h30 (heure locale, 00h30 en France)

 LIVE

 

Match au sommet de la conférence Pac-12 entre les Bruins de #17 UCLA (9-2, 6-2 Pac-12) et le Cardinal de #8 Stanford (9-2, 7-1 Pac-12).
Si les Bruins sont déjà assurés de jouer la finale de conférence Pac-12 en tant que représentant de la division South, le Cardinal, vainqueur suprise à Oregon il y a une semaine, peut remporter la division North avec un succès au Rose Bowl Stadium de Los Angeles.
Paradoxalement, #8 Stanford retrouverait les Bruins en cas de victoire mais à domicile cette fois-ci.
Dans cette rencontre, nous auront droit à une opposition de deux styles offensifs relativement proches basés avant tout sur la puissance du jeu de course. Dans ce secteur le duel à distance entre RB Stepfan Taylor (Stanford, 1222 yards à la course, 9 TDs) et RB Johnathan Franklin (UCLA, 1441 yards à la course, 10 TDs) sera passionnant.
Les deux équipes sont dirigées offensivement par un quarterback redshirt freshman : QB Kevin Hogan (Stanford, 658 yards, 7 TDs, 3 INTs) et QB Brett Hundley (UCLA, 2973 yards, 25 TDs, 9 INTs).
La clé du match se jouera également sur le plan défensif. Si #17 UCLA possède l’un des front four et l’un des secondaries les plus sous-estimés au pays, #8 Stanford a impressionné par sa puissance athlétique et par sa combativité depuis septembre dernier.
A noter que #8 Stanford a remporté les trois derniers affrontements face à #17 UCLA, époque où le Cardinal comptait sur les exploits d’un certain QB Andrew Luck. Auteur : Morgan Lagrée.
Pronostic TBP : UCLA 20, Stanford 17.

Autres matchs

 

Auburn (3-8) @ #2 Alabama (10-1)
Bryant-Denny Stadium
Tuscaloosa, Alabama

Samedi 24 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
  LIVE
 LIVE


Georgia Tech (6-5) @ #3 Georgia (10-1)
Sanford Stadium
Athens, Georgia

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)
 LIVE
en différé le 25/11 à 9h


#7 LSU (9-2) @ Arkansas (4-7)
Razorback Stadium
Fayetteville, Arkansas

Vendredi 23 novembre 2012
14h30 (heure locale, 20h30 en France)
  LIVE
 LIVE


Missouri (5-6) @ #9 Texas A&M (9-2)
Kyle Field
College Station, Texas

Samedi 24 novembre 2012
19h00 (heure locale, 01h00 en France)
 LIVE


#21 Oklahoma State (7-3) @ #12 Oklahoma (8-2)
Owen Field
Norman, Oklahoma

Samedi 24 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
 LIVE


#14 Nebraska (9-2) @ Iowa (4-7)
Kinnick Stadium
Iowa City, Iowa

Vendredi 23 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)
 LIVE
 LIVE


Texas Christian (6-4) @ #16 Texas (8-2)
Texas Memorial Stadium
Austin, Texas

Jeudi 22 novembre 2012
19h30 (heure locale, 01h30 en France)
 LIVE
en différé le 24/11 à 10h


#18 Rutgers (5-5) @ Pittsburgh (10-0)
Notre Dame Stadium
South Bend, Indiana

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)
 LIVE


#19 Michigan (9-1) @ Ohio State (4-6)
Heinz Field
Pittsburgh, Pennsylvania

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)
 LIVE
 LIVE


Connecticut (4-6) @ #20 Louisville (9-1)
Papa John’s Cardinal Stadium
Louisville, Kentucky

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)


Ohio (8-3) @ #23 Kent State (10-1)
Dix Stadium
Kent, Ohio

Vendredi 23 novembre 2012
11h00 (heure locale, 17h00 en France)


Arizona State (6-5) @ #24 Arizona (7-4)
Arizona Stadium
Tucson, Arizona

Vendredi 23 novembre 2012
22h00 (heure locale, 04h00 en France)
 LIVE
 LIVE et en différé le 29/11 à 12h


#25 Washington (7-4) @ Washington State (2-9)
Martin Stadium
Pullman, Washington

Vendredi 23 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
 LIVE
 LIVE


Syracuse (6-5) @ Temple (4-6)
Lincoln Financial Field
Philadelphia, Pennsylvania

Vendredi 23 novembre 2012
11h00 (heure locale, 17h00 en France)
 LIVE


Utah (4-7) @ Colorado (1-10)
Folsom Stadium
Boulder, Colorado

Vendredi 23 novembre 2012
15h00 (heure locale, 21h00 en France)


West Virginia (5-5) @ Iowa State (6-5)
Jack Trice Stadium
Ames, Iowa

Vendredi 23 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
 LIVE
en différé le 27/11 à 10h30


South Florida (3-7) @ Cincinnati (7-3)
Nippert Stadium
Cincinnati, Ohio

Vendredi 23 novembre 2012
19h00 (heure locale, 01h00 en France)
 LIVE
 LIVE


Illinois (2-9) @ Northwestern (8-3)
Ryan Field
Evanston, Illinois

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)


Virginia (4-7) @ Virginia Tech (6-5)
Lane Stadium
Blacksburg, Virginia

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)


Indiana (4-7) @ Purdue (5-6)
Ross-Ade Stadium
West Lafayette, Indiana

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)


Kentucky (2-9) @ Tennessee (4-7)
Neyland Stadium
Knoxville, Tennessee

Samedi 24 novembre 2012
12h21 (heure locale, 18h21 en France)


Miami (6-5) @ Duke (6-5)
Wallace Wade Stadium
Durham, North Carolina

Samedi 24 novembre 2012
12h30 (heure locale, 18h30 en France)


Texas Tech (7-4) @ Baylor (5-5)
Cowboys Stadium
Arlington, Texas

Samedi 24 novembre 2012
14h30 (heure locale, 20h30 en France)
 LIVE


Boston College (2-9) @ North Carolina State (6-5)
Carter-Finley Stadium
Raleigh, North Carolina

Samedi 24 novembre 2012
15h00 (heure locale, 21h00 en France)


Maryland (4-7) @ North Carolina (7-4)
Kenan Stadium
Chapel Hill, North Carolina

Samedi 24 novembre 2012
15h00 (heure locale, 21h00 en France)


Michigan State (5-6) @ Minnesota (6-5)
TCF Bank Stadium
Minneapolis, Minnesota

Samedi 24 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
   LIVE et en différé le 27-11 à 22h15


Vanderbilt (7-4) @ Wake Forest (5-6)
Groves Stadium
Winston-Salem, North Carolina

Samedi 24 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)


Wisconsin (7-4) @ Penn State (7-4)
Beaver Stadium
University Park, Pennsylvania

Samedi 24 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
 LIVE


Mississippi State (8-3) @ Ole Miss (5-5)
Vaught Hemingway Stadium
University, Mississippi

Samedi 24 novembre 2012
19h00 (heure locale, 01h00 en France)

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saison Régulière

Un FG manqué par la Navy donne la victoire 14-13 à l’Army

Au terme d’un match épique joué sous des averses de neige incessantes, les Black Knights de l’Army remportent le trophée Commander-in-Chief pour la première fois depuis 1996.

Publié

le

Il aura fallu attendre les toutes dernières secondes d’un match intense pour en connaitre le vainqueur.

Après avoir mis un terme l’an passé à une longue série de 14 succès d’affilée de la Navy, les Black Knights de l’Army s’imposent pour la 2ème année consécutive face à la Navy grâce à une victoire 14-13 qu’ils ont su construire grâce à un fantastique drive en fin de 4ème quart-temps.

Comme l’an passé, QB Ahmad Bradshaw (1/1, 20 yards et 94 yards au sol, 1 TD) permit à l’Army d’égaliser à 13-13 sur un TD au sol à 5:10 après avoir été mené la quasi-totalité de la rencontre. K Blake Wilson donnera les commandes aux Black Knights en réussissant l’extra-point.

Les Midshipmen ont bénéficié d’une dernière opportunité. L’explosif QB Malcolm Perry (30 courses, 250 yards, 1 TD) redonna espoir aux siens en remontant le ballon jusqu’à la ligne de 31 yards de l’Army mais la tentative de FG de 48 yards de K Bennett Moehring sur le dernier jeu du match passera à gauche des poteaux offrant ainsi la victoire aux Black Knights.

A cause de condition de jeu dantesque et au style de jeu des deux équipes, on a assisté à une vraie bataille de tranchées : les deux équipes n’ont tenté que 3 passes sur 98 snaps !

Les Black Knights sont parfaitement entrés dans cette 118èm édition de cette rivalité Army-Navy. Au terme d’un long drive de près de 7 minutes, RB Darnell Woolfolk conclura cette possession initiale par un TD au sol de 8 yards.

La Navy répliqua avec un FG de 28 yards de K Bennett Moehring juste avant la fin du 1er quart-temps avant de passer en tête en début de 2ème quart-temps QB Malcolm Perry transperça le rideau défensif de l’Army pour un TD de folie de 68 yards.

Au retour des vestiaires, K Bennett Moehring ajouta un second FG de 24 yards pour porter le score à 13-7 en faveur des Midshipmen jusqu’à un drive de 7:40 (!) mené par QB Ahmad Bradshaw que ce dernier conclura par un TD au sol de 1 yard. La suite est déjà entré dans l’Histoire de cette rivalité historique.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

Le résumé de la semaine 13 : #1 Alabama et #2 Miami battus, indécision avant les playoffs !

Clemson, Oklahoma, Wisconsin et Auburn sont les gagnants d’une semaine 13 marquée par les défaites des deux premiers du CFP Rankings !

Publié

le

Crédit photo : Kevin C. Cox/Getty Images

Vainqueurs de l’Iron Bowl face à son rival régional #1 Alabama, les Tigers de #6 Auburn sont les grands gagnants d’une 13ème semaine marquée par les défaites des deux premiers du CFP Rankings et par la nouvelle désillusion de Jim Harbaugh.

C’est la première fois depuis 2012 que le #1 et le #2 s’inclinent la même semaine.

En s’imposant avec la manière face au #1 du pays, les Tigers remportent la division SEC West et retrouveront leurs autres rivaux historiques, les Bulldogs de #7 Georgia, en finale de conférence SEC. En cas de succès dans ce SEC Championship Game, #6 Auburn deviendra la première équipe avec 2 défaites à participer à des playoffs dont le Crimson Tide pourrait être exclu.

Embed from Getty Images

De son côté, le coach des Wolverines, Jim Harbaugh, ne cessent de décevoir. Encore une défaite de Michigan face à #9 Ohio State qui s’impose pour la 6ème fois d’affilée dans The Game.

Battus 24-14, vendredi après-midi, à Pittsburgh, les Hurricanes de #2 Miami sont les autres perdants de la semaine. Toutefois, les Floridiens sont toujours en course pour une place en playoffs. Il leur faudra s’imposer face à #3 Clemson lors de l’ACC Championship Game.

Les Tigers de #3 Clemson n’ont d’ailleurs pas tremblé en terrassant leur rival, South Carolina. #4 Oklahoma (face à West Virginia) et #5 Wisconsin (face à Minnesota) ont fait de même restant ainsi en course pour une place en College Football Playoff.

On connait désormais toutes les affiches des finales de conférence :

Power Five
Conférence ACC : #3 Clemson vs #2 Miami
Conférence Big Ten : #5 Wisconsin vs #9 Ohio State.
Conférence Big 12 : #4 Oklahoma vs #12 Texas Christian
Conférence Pac-12 : #11 USC vs #21 Stanford
Conférence SEC : #6 Auburn vs #7 Georgia

Group of Five
Conférence AAC : #15 Central Florida vs #20 Memphis
Conférence MAC : Akron vs Toledo
Conférence Mountain West : #21 Boise State vs Fresno State

On retiendra également le 6ème TD de la saison réussi par un WR Anthony Mahoungou intenable depuis quelques semaines. Les Boilermakers de Purdue ont battu les Hoosiers d’Indiana et joueront donc un bowl game !

Retrouvez, ci-dessous, un résumé complet de cette semaine de College Football :

Embed from Getty Images

Le Match de la semaine

#1 Alabama 14-26 #6 Auburn
Dominateurs des deux côtés du ballon et profitant des nombreuses erreurs du Crimson Tide, les Tigers de #6 Auburn mettent fin à l’invincibilité de #1 Alabama en remportant l’Iron Bowl sur le score de 26-14.

A l’inverse de 2013, il n’aura pas fallu une action miraculeuse pour que #6 Auburn (10-2, 7-1 SEC) fasse tomber le #1 du pays, et ce, pour la 2ème fois en trois semaines. Au début du mois de novembre, les Tigers avaient détruit une équipe des Bulldogs de #7 Georgia, alors #1, qu’ils retrouveront finalement en finale de conférence SEC, dans une semaine.

Ce succès des Tigers ne fait l’ombre d’aucun doute tant ils ont su imposer leur rythme et provoquer d’inhabituelles erreurs de la part de #1 Alabama (11-1, 7-1 SEC). Lire la suite

Résultats des équipes du CFP Rankings

#2 Miami 14-24 Pittsburgh
La saison parfaite des Hurricanes a pris fin le lendemain de Thanksgiving sur le terrain d’un Heinz Field de Pittsburgh (5-7, 3-5 ACC) glacial. Sans énergie en première mi-temps, #2 Miami (10-1, 7-1 ACC) s’incline 24-14 chez des Panthers qui ont peut-être trouvé leur quarterback d’avenir. Auteur d’un total de trois TD, le true freshman QB Kenny Pickett (18/29, 193 yards, 1 TD et 60 yards au sol, 2 TD) a renversé à lui tout seul une défense de #2 Miami moins opportuniste que d’habitude. Mené par un QB Malik Rosier (15/34, 187 yards, 2 TD) des mauvais jours, l’attaque des Hurricanes a dù se contenter d’un total de 232 yards, sa plus mauvaise prestation en 2017. Le quarterback floridien a même été remplacé en fin de match. Toutefois, avec une finale de conférence ACC en ligne de mire, #2 Miami est toujours en course pour une place en College Football Playoff.

Embed from Getty Images

#3 Clemson 34-10 #24 South Carolina
Coach Dabo Swinney sait qu’il peut toujours compter sur le junior WR Hunter Renfrow (4 réceptions, 75 yards, 2 TD) dans les grands rendez-vous, Auteur de 2 TD sur réception, le receveur des Tigers a permis à #3 Clemson (11-1, 7-1 ACC) de remporter le Palmetto Bowl face à son rival South Carolina (8-4, 5-3 SEC), et ce, pour la 4ème saison d’affilée. Comme l’an passé, la défense des Tigers a rapidement pris le dessus sur QB Jake Bentley (16/29, 126 yards, 1 TD, 2 INT) dont l’une des premières passes dans ce match a été convertie en… un Pick Six de CB Ryan Carter. Son homologue, QB Kelly Bryant (23/34, 272 yards, 2 TD, 1 INT et 26 yards au sol), termine avec 2 passes de TD. En cas de victoire face à #2 Miami en finale de conférence ACC, #3 Clemson obtiendra son billet pour le College Football Playoff pour une 3ème année consécutive.

West Virginia 31-59 #4 Oklahoma
Suspendu en début de rencontre et privé de capitanat pour son dernier match à domicile suite à ses gestes déplacés de la semaine dernière, le senior QB Baker Mayfield (14/17, 281 yards, 3 TD) a été dominant au sein de l’attaque de Sooners de #4 Oklahoma (11-1, 8-1 Big 12) qui écrasent les Mountaineers de West Virginia (7-5, 5-4 Big 12). Le freshman RB Rodney Anderson (118 yards au sol, 4 TD) continue de monter en puissance. Il a réussi un total de 4 TD au sol face à une défense de Mountaineers qui a complètement pris l’eau (646 yards dont 313 au sol). Pour rappel, West Virginia était privé des services de QB Will Grier, forfait pour cette rencontre. Les Sooners retrouveront les Horned Frogs de #12 Texas Christian dans une semaine pour la finale de conférence Big 12 jouée au AT&T Stadium d’Arlington (Texas).

Embed from Getty Images

#5 Wisconsin 31-0 Minnesota
Pour la 14ème année consécutive, les Badgers de #5 Wisconsin (12-0, 9-0 Big Ten) remportent la Paul Bunyan’s Axe face leurs rivaux, les Golden Gophers de Minnesota (5-7, 2-7 Big Ten). Pas d’interceptions dans ce match pour QB Alex Hornibrook (15/19, 151 yards, 3 TD) qui aura été l’élément moteur de cette 12ème victoire de la saison de Badgers toujours invaincus. C’est la première depuis 1912 qu’ils terminent leur calendrier de conférence sans la moindre défaite. On retiendra également la belle performance du freshman, RB Jonathan Taylor (149 yards au sol, 1 TD). #5 Wisconsin affrontera #9 Ohio State dans une semaine avec pour enjeu une place en College Football Playoff.

#7 Georgia 38-7 Georgia Tech
Dominant dans le jeu au sol, qui était pourtant la force de son adversaire, les Bulldogs de #7 Georgia (11-1) remportent la 112ème édition de la Clean, Old-Fashioned Hate en terrassant leur rival, Georgia Tech (5-6). RB Sony Michel, RB Nick Chubb et RB Dandre Swift ont tous les trois inscrits un TD au sol tandis que QB Jake Fromm (12/16, 224 yards, 2 TD) a ajouté 2 TD à la passe. Les Bulldogs ont remporté leurs 9 derniers matchs chez les Yellow Jackets. #7 Georgia doit maintenant se concentrer sur la finale de conférence SEC que les Bulldogs n’ont plus gagné depuis 2005. Ils affronteront leur rival #6 Auburn pour un rematch très attendu.

Embed from Getty Images

#8 Notre Dame 20-38 #21 Stanford
Pendant trois quart-temps, #21 Stanford (9-3, 6-2 Pac-12) et #8 Notre Dame (9-3) se sont rendus coup pour coup jusqu’à un 4ème quart-temps ravageur pour les Fighting Irish qui vont alors concéder trois TD consécutifs dont deux sur des passes millimétrées de l’excellent QB KJ Costello (14/22, 176 yards, 4 TD). Toujours blessé à la cheville, RB Bryce Love (20 courses, 125 yards) a, malgré tout, encore une fois atteint le plateau des 100 yards sur course. Il a remporté son duel à distance avec un RB Josh Adams limité à 49 petits yards au sol. Les deux pertes de ballon des Fighting Irish en début de 4ème quart-temps auront donc couté cher pour une équipe qui voit partir en fumée ses espoirs de participation à un bowl du Nouvel An. Ce 8ème succès lors des 9 derniers matchs accompagné de la défaite de #13 Washington State lors de l’Apple Cup permet au Cardinal de remporter le titre de division Pac-12 North. #21 Stanford affrontera #11 USC, vendredi prochain, en finale de conférence Pac-12.

#9 Ohio State 31-20 Michigan
Malgré la perte de leur leader offensif, QB J.T. Barrett, les Buckeyes de #9 Ohio State s’imposent à Big House après avoir renverser des Wolverines de Michigan qui menaient dans le 3ème quart-temps. Car la vraie vedette de la rencontre n’aura pas été le quarterback senior des Buckeyes mais bien le redshirt freshman, QB Dwayne Haskins Jr (6/7, 94 yards et 24 yards au sol), auteur d’une entrée en jeu remarquable qui a assuré la victoire des Buckeyes. Son culot et sa maturité lui ont notamment permis d’exceller sur les 3rd downs. En l’absence de QB Brandon Peters et de QB Wilton Speight, Michigan a donc titularisé le senior QB John O’Korn (17/32, 195 yards, 1 TD, 1 INT). Sans grand succès. L’ancien quarterback de Houston a – encore – démontré les limites de sa vision de jeu. Son interception dans les dernières minutes du match a enterré les derniers espoirs des Wolverines. Lire la suite

Embed from Getty Images

Maryland 3-66 #10 Penn State
Trois TD pour le junior QB Trace McSorley (22/33, 237 yards, 2 TD et 36 yards au sol, 1 TD) qui offre aux Nittany Lions de #10 Penn State (10-2, 7-2 Big Ten) une 3ème victoire d’affilée face à des Terrapins de Maryland (4-8, 2-7 Big Ten) en pleine déroute. Le leader offensif de #10 Penn State a laissé sa place à QB Tommy Stevens (3/7, 11 yards, 1 TD et 112 yards au sol, 3 TD) dans le 3ème quart-temps alors que le score était de 45-0. 2 TD pour RB Saquon Barkley dans ce match. Les Nittany Lions peuvent nourrir certains regrets puisque leurs deux défaites cette saison (face à Ohio State et Michigan) l’ont été par un total de 4 points combinés. A noter que WR DJ Moore (8 réceptions, 100 yards) a établi un nouveau record de l’université Maryland avec 80 réceptions réussies en 2017.

#12 Texas Christian 45-22 Baylor
Menés par un fringant QB Kenny Hill (26/36, 325 yards, 3 TD et 21 yards au sol, 1 TD), qui était de retour après avoir manqué le dernier match à Texas Tech, les Horned Frogs de #12 Texas Christian (10-2, 7-2 Big 12) détruisent les Bears de Baylor (1-11, 1-8 Big 12) et s’offrent une revanche face aux Sooners de #4 Oklahoma qu’ils retrouveront en finale de conférence Big 12. A noter que le match a été marqué par une bagarre générale suite à un plaquage hors terrain par la défense de #12 Texas Christian. On retiendra également les 5.5 sacks réussis par DE Mat Boesen, le pass rusher des Horned Frogs.

Embed from Getty Images

#13 Washington State 14-41 #17 Washington
Les Cougars de #13 Washington State (9-3, 6-3 Pac-12) devaient l’emporter pour remporter la division Pac-12 North… ils sont complètement sombré face à une équipe des Huskies de #17 Washington (10-2, 7-2 Pac-12) qui remportent l’Apple Cup pour la 5ème année consécutive. Héros de ce match ? Le junior RB Myles Gaskin (192 yards, 4 TD) auteur de 4 TD offensifs. L’attaque de #17 Washington termine d’ailleurs avec un total de 328 yards au sol. Mais la défense des Huskies a également joué un rôle majeur dans cette victoire retentissante. Elle a forcé 4 turnovers contrôlant parfaitement le QB vedette des Cougars, Luke Falk (37/55, 369 yards, 1 TD, 3 INT, 1 fumble). Cette défaite de #13 Washington State offre donc le titre de division Pac-12 North à #21 Stanford.

Ole Miss 31-28 #14 Mississippi State
Au terme d’une saison plus que tourmentée, les Rebels d’Ole Miss (6-6, 3-5 SEC) créent la surprise en allant remporter l’Egg Bowl sur le terrain d’une équipe de #14 Mississippi State (8-4, 4-4 SEC) qui a certes perdu son leader offensif, QB Nick Fitzgerald, en cours de match à cause d’une fracture de la cheville. Grâce à deux TD longue distance de WR AJ Brown (6 réceptions, 167 yards, 1 TD) et WR DK Metcalf, les Rebels ont pris une avance de 24-6 avant que la défense avant que QB Keytaon Thompson (13/27, 195 yards, 1 TD, 1 INT et 121 yards au sol, 1 TD) et les Bulldogs tentent une remontée improbable. 247 yards et 2 TD pour la backup QB Jordan Ta’amu. Ole Miss remporte l’Egg Bowl pour la 4ème fois en 6 ans.

Embed from Getty Images

South Florida 42-49 #15 Central Florida
Ils l’ont fait ! Deux ans après avoir conclu la saison 2015 avec un bilan de 0-12, les Knights de #12 Central Florida terminent invaincus cette campagne 2017 en s’imposant à domicile face aux Bulls de South Florida dans la bataille de l’autoroute I-4. #15 Central Florida remporte ainsi la division AAC East et retrouvera #20 Memphis en finale de conférence AAC. Les deux équipes ont offert un formidable spectacle offensif (1 186 yards combinés), le quarterback de South Florida, QB Quinton Flowers (24/45, 503 yards, 4 TD, 1 TD et 102 yards au sol, 1 TD), établissant même un record de l’université avec ses 605 yards dans ce match. Les Bulls pensaient avoir droit aux prolongations mais DB Mike Hughes a offert la victoire à #15 Central Florida sur un retour de kickoff de 95 yards à 1:28 de la fin. QB McKenzie Milton (UCF) termine le match avec 373 yards à la passe, 4 TD et 1 INT et 56 yards au sol pour 1 TD.

#16 Michigan State 40-7 Rutgers
En possédant le ballon pendant plus de 47 minutes, les Spartans de #16 Michigan State (9-3, 7-2 Big Ten) concluent leur saison 2017 en l’emportant aisément à Rutgers (4-8, 3-6 Big Ten). Avec avoir gagné seulement trois matchs l’an dernier, les Spartans ont donc réussi leur retour au premier plan. QB Brian Lewerke (21/31, 222 yards, 1 TD, 1 INT et 56 yards au sol, 1 TD) termine ce match à sens unique avec un total de 2 TD.

Embed from Getty Images

Texas A&M 21-45 #18 LSU
Grâce à la meilleure performance de l’année de QB Danny Etling (19/30, 347 yards, 3 TD), les Tigers de #18 LSU (9-3, 6-2 SEC) empochent une 6ème victoire en 7 matchs en s’imposant largement face à une équipe des Aggies de Texas A&M (7-5, 4-4 SEC) qui a souffert des trois interceptions commises par QB Nick Starkel (16/30, 227 yards, 2 TD, 3 INT). Pourtant, les Texans sont revenus à 6 points à deux reprises dans le 3ème quart-temps mais les Tigers n’ont jamais tremblé dans un match qu’ils ont outrageusement dominé offensivement (601 yards contre 282 seulement pour les Aggies). RB Derrius Guice (127 yards au sol, 1 TD) et RB Darrell Williams (106 yards au sol, 1 TD) terminent tous les deux avec plus de 100 yards au sol. Avec cette nouvelle défaite, ce pourrait être la fin de l’aventure sur le campus de College Station pour coach Kevin Sumlin.

Kansas 17-58 #19 Oklahoma State
Le senior QB Mason Rudolph (31/43, 438 yards, 2 TD et 2 TD au sol) voulait conclure en grand sa fantastique carrière avec les Cowboys de #19 Oklahoma State (9-3, 6-3). C’est fait. Auteur de 4 TD, il a permis à son équipe de retrouver le chemin de la victoire. #19 Oklahoma State s’impose facilement 58-17 face à une équipe de Kansas (1-11, 0-9 Big 12) qui s’incline pour la 45ème fois d’affilée en déplacement (!). Avec 45 TD à son actif cette saison, il bât le record de l’université Oklahoma State détenu jusque-là par le légendaire Barry Sanders.

Embed from Getty Images

East Carolina 13-70 #20 Memphis
Une destruction en bonne et dùe forme. Les Tigers de #20 Memphis (10-1, 7-1 AAC) remportent leur 6ème victoire consécutive en atomisant une pauvre équipe d’East Carolina (3-9, 2-6 AAC) grâce aux trois TD à la passe de QB Riley Ferguson (9/13, 299 yards, 3 TD) et à 5 TD au sol dont 4 réussis par le duo RB Patrick Taylor Jr (127 yards au sol, 2 TD) et RB Darrell Henderson (122 yards au sol, 2 TD). #20 Memphis est dont prêt à prendre sa revanche face à #15 Central Florida en finale de conférence AAC.

#22 Northwestern 42-7 Illinois
Grâce à un RB Justin Jackson (144 yards, 1 TD) encore héroïque et à une défense robuste, les Wildcats de #22 Northwestern (9-3, 7-2 Big Ten) remportent une 7ème victoire d’affilée en s’imposant 42-7 face à une équipe d’Illinois (2-10, 0-9 Big Ten), qui termine donc sans la moindre victoire en match de conférence Big Ten. La défense des Fighting Illini a réussi à contenir l’attaque des Wildcats pendant un quart-temps avant d’accorder 42 points par la suite. #22 Northwestern termine donc à la 2ème place de la division Big Ten West, derrière #5 Wisconsin.

Embed from Getty Images

#23 Boise State 17-28 Fresno State
A une semaine de leur affrontement en finale de conférence Mountain West, les Bulldogs de Fresno State (9-3, 7-1 MWC) et les Broncos de #23 Boise State (9-3, 7-1 MWC) se retrouvaient en Californie du Nord pour une répétition générale que les Bulldogs, menés par l’habituel QB Marcus MacMaryion (23/36, 332 yards, 2 TD), ont finalement remportée 28-17.

#25 Virginia Tech 10-0 Virginia
Quelle performance de la défense contre la course des Hokies de #25 Virginia Tech (9-3, 5-2 ACC) qui limite l’attaque au sol des Cavaliers de Virginia (6-6, 3-5 ACC) à 5 petits yards ! Du coup, les Hokies remportent la Commonwealth Cup pour la 14ème année consécutive. Le seul TD du match a été réussi par WR Chris Cunningham sur la 19ème passe de TD de la saison du redshirt freshman QB Josh Jackson (14/21, 143 yards, 1 TD, 1 INT).

Embed from Getty Images

Autres résultats importants

Florida-Florida State 22-38
North Carolina State-North Carolina 33-21
Syracuse-Boston College 14-42
Wake Forest-Duke 23-31
Kentucky-Louisville 17-44
Purdue-Indiana 31-24
Nebraska-Iowa 14-56
Kansas State-Iowa State 20-19
Texas-Texas Tech 23-27
UCLA-California 30-27
Oregon-Oregon State 69-10
Arizona State-Arizona 42-30
Utah-Colorado 34-13
Arkansas-Missouri 45-48
Tennessee-Vanderbilt 24-42
Houston-Navy 24-14
SMU-Tulane 41-38
Cincinnati-Connecticut 22-21
San Diego State-New Mexico 35-10
Akron-Kent State 24-14
Toledo-Western Michigan 37-10
Nevada-UNLV 23-16
Hawaii-Brigham Young 20-30
Louisiana-Monroe-Arkansas State 50-67

L’image de la semaine

Le défenseur des Wildcats de Kentucky, Jordan Jones, s’en prend au vainqueur du trophée Heisman, QB Lamar Jackson, qui n’hésite pas à répliquer provoquant une bagarre sur la sideline !

Highlights

Les actions de la semaine

En captant une passe de 49 yards à l’occasion du derby face à Indiana, le receveur français Anthony Mahoungou a réussi son 6ème TD de la saison 2017.

QB Jarrett Stidham !!! Une course inspirée de 16 yards et les Tigers de #6 Auburn prenaient une avance définitive de 26-14 face à #1 Alabama.

Le freshman WR Jerry Jeudy réussit une réception de 36 yards pour un TD qui permettait alors au Crimson Tide de #1 Alabama d’égaliser à 7-7 face à #6 Auburn.

Semaine après semaine, WR Courtland Sutton (SMU) s’affirme comme l’un des meilleurs prospects de la prochaine draft NFL. Quelle réception à une main !

Kansas State s’impose à domicile face à Iowa State grâce à un TD épique sur le dernier jeu du match : en mauvaise situation, le quarterback Skylar Thompson parvient tout de même à trouver Isaiah Zuber en fond d’en-but pour le TD de la victoire.

L’un des catchs de l’année dans la FCS ! Wow !

Saison pourrie pour les Volunteers de Tennessee mais WR Marquez Callaway réussit une superbe réception à une main pour un TD de yards. Tennessee s’est tout de même incliné 42-24 face à Vanderbilt.

#WTF Matthew Thomas ! L’action gag de la semaine.

Un flag… pour avoir jeté un flag au visage de l’arbitre !

Performances individuelles

Lors de cette 13ème semaine de la saison, on retiendra les performances individuelles suivantes :

– QB Justice Hansen (Arkansas State), 26/38, 520 yards, 4 TD, 1 INT.
– QB Quinton Flowers (South Florida), 24/45, 503 yards, 4 TD, 1 INT.
– QB Drew Lock (Missouri), 25/42, 448 yards, 5 TD, 2 INT.
– QB Mason Rudolph (Oklahoma State), 31/43, 438 yards, 2 TD, 0 INT.
– RB D’Angelo Brewer (Tulsa), 34 courses, 255 yards, 1 TD.
– RB Jalin Moore (Appalachian State), 32 courses, 239 yards, 1 TD.
– RB Markell Jones (Purdue), 31 courses, 217 yards.
– RB Benny Snell Jr. (Kentucky), 29 courses, 211 yards, 2 TD.
– RB Rashaad Penny (San Diego State), 22 courses, 203 yards, 2 TD.
– RB Nyheim Hines (North Carolina State), 22 courses, 196 yards, 2 TD.
– RB AJ Dillon (Boston College), 23 courses, 193 yards, 2 TD.
– WR Tyre McCants (South Florida), 9 réceptions, 227 yards, 1 TD.
– WR Jordan Lasley (South Florida), 12 réceptions, 227 yards, 1 TD.

Lire la suite

Saison Régulière

#6 Auburn renverse #1 Alabama, 26-14, et remporte la division SEC West

Plus rien ne semble pouvoir arrêter les Tigers de #6 Auburn qui mettent fin à l’invincibilité de #1 Alabama en s’imposant 26-14 lors de l’Iron Bowl

Publié

le

Crédit photo : Kevin C. Cox/Getty Images

Dominateurs des deux côtés du ballon et profitant des nombreuses erreurs du Crimson Tide, les Tigers de #6 Auburn mettent fin à l’invincibilité de #1 Alabama en remportant l’Iron Bowl sur le score de 26-14.

A l’inverse de 2013, il n’aura pas fallu une action miraculeuse pour que #6 Auburn (10-2, 7-1 SEC) fasse tomber le #1 du pays, et ce, pour la 2ème fois en trois semaines. Au début du mois de novembre, les Tigers avaient détruit une équipe des Bulldogs de #7 Georgia, alors #1, qu’ils retrouveront finalement en finale de conférence SEC, dans une semaine.

Ce succès des Tigers ne fait l’ombre d’aucun doute tant ils ont su imposer leur rythme et provoquer d’inhabituelles erreurs de la part de #1 Alabama (11-1, 7-1 SEC).

Embed from Getty Images

Peu après que RB Kerryon Johnson (104 yards au sol, 1 TD) ait permis aux Tigers de prendre les commandes 20-14 dans le 3ème quart-temps sur une course tout en force de 1 yard, DB Trevon Diggs remonta le ballon sur 55 yards sur le kickoff suivant mettant ainsi #1 Alabama dans une excellente situation pour immédiatement rebondir. D’autant plus que la défense des Tigers commit une interférence de passe quelques jeux plus tard. TE Hale Hentges fût alors tout prêt d’inscrire le 2ème TD aérien du Crimson Tide en captant une passe déviée mais la reprise vidéo démontra que le ballon avait touché le sol. #1 Alabama devait se contenter de 3 points ? Même pas. Un mauvais snap empêcha JK Scott de tenter le FG. 0 point sur une séquence qui aurait dù permettre au Crimson Tide de repasser en tête.

Et les mauvais snap auront été l’une des histoires de ce match. A deux reprises dans le 4ème quart-temps, QB Jalen Hurts (13/23, 177 yards, 1 TD et 17 courses, 80 yards, 1 fumble) dut s’employer pour éviter la catastrophe. #1 Alabama a été pénalisé en 8 occasions pour un total de 60 yards et l’attaque du Crimson Tide a commis son 3ème turnover de la saison sur un fumble du quarterback sophomore. Pour une rare fois cette année, l’équipe de coach Nick Saban a brillé par son indiscipline. Méconnaissable.

Mais le héros de cette victoire des Tigers aura été QB Jarrett Stidham (21/28, 237 yards et 51 yards, 1 TD). Juste dans ses prises de décision et efficace dans l’exécution, il a réussi un TD au sol crucial dans le 4ème quart-temps qui a permis aux locaux de creuser un écart définitif.

Embed from Getty Images

Son coéquipier RB Kerryon Johnson a également pesé sur le sort de ce match. C’est sur une jump pass en direction de WR Nate Craig-Myers que le running back des Tigers a ouvert le score. Dans le 3ème quart-temps, il ajoutera un TD au sol qui permit à #6 Auburn de passer devant, 20-16, avant de quitter le match pour une blessure de l’épaule dont la gravité est encore inconnue.

On retiendra également l’excellente performance de la défense des Tigers, qui a parfaitement contrôlé l’attaque du Crimson Tide (3/11 sur 3rd down) tout au long de l’après-midi. Certes, WR Jerry Jeudy sur une réception de 36 yards et RB Bo Scarbrough (6 courses, 46 yards, 1 TD) sur une course de 21 yards en début de 2ème mi-temps ont réussi deux TD spectaculaires mais #1 Alabama n’est pas parvenu à imposer son rouleau-compresseur habituel.

Malgré leurs deux défaites au compteur, les Tigers ont leur Destin entre les mains : une victoire face à #7 Georgia dans une semaine lors de la finale de conférence SEC et ils auront leur billet pour le College Football Playoff.

Le résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

#9 Ohio State s’offre une 6ème victoire d’affilée face à Michigan, 31-20

Les freshmen QB Dwayne Haskins et RB J.K. Dobbins ont été les grands artisans de la 10ème victoire des Buckeyes en 2017.

Publié

le

Crédit photo : Gregory Shamus/Getty Images

Malgré la perte de leur leader offensif, QB J.T. Barrett, les Buckeyes de #9 Ohio State s’imposent à Big House après avoir renverser des Wolverines de Michigan qui menaient dans le 3ème quart-temps.

Car la vraie vedette de la rencontre n’aura pas été le quarterback senior des Buckeyes mais bien le redshirt freshman, QB Dwayne Haskins Jr (6/7, 94 yards et 24 yards au sol), auteur d’une entrée en jeu remarquable qui a assuré la victoire des Buckeyes. Son culot et sa maturité lui ont notamment permis d’exceller sur les 3rd downs.

En l’absence de QB Brandon Peters et de QB Wilton Speight, Michigan a donc titularisé le senior QB John O’Korn (17/32, 195 yards, 1 TD, 1 INT). Sans grand succès. L’ancien quarterback de Houston a – encore – démontré les limites de sa vision de jeu. Son interception dans les dernières minutes du match a enterré les derniers espoirs des Wolverines.

La première mi-temps s’est joué en deux temps. Un premier quart-temps totalement à l’avantage des Wolverines et un second dominé par les Buckeyes.

Après un punt de chaque côté, l’attaque de Michigan s’est mise en marche et FB Khalid Hill a conclu un long drive de 13 jeux pour 77 yards par un TD au sol tout en force de 2 yards pour ouvrir le score (7-0 Michigan).

Peu inspirés et sans énergie, les Buckeyes vont rapidement redonner la possession du ballon aux locaux en puntant à deux reprises. Sur le 3ème punt de #9 Ohio State de l’après-midi, le freshman WR Donovan Peoples-Jones réussit à remonter le ballon sur 46 yards mettant les Wolverines en excellente position d’autant qu’une pénalité pour geste anti-sportif ajoutera 15 yards. Deux jeux plus tard, QB John Korn trouva TE Sean McKeon dans l’en-but pour un TD de 3 yards (14-0 Michigan).

Mais les Buckeyes vont rapidement réagir. Alors que CB aurait pu stopper l’élan de la troupe de coach Urban Meyer s’il n’avait pas relâcher le ballon pour une interception tout cuite, les visiteurs vont revenir à 7 points lorsque QB J.T. Barrett (3/8, 30 yards, 1 TD et 67 yards au sol, 1 TD) s’échappa sur la droite de la ligne offensive pour un TD de 21 yards.

Le momentum bascula. L’attaque de Michigan tomba en panne alors que QB JT Barrett trouvait son rythme et c’est donc sans surprise que les Buckeyes égalisèrent sur une passe de 25 yards de leur leader offensif pour TE Marcus Baugh. Les deux équipes rentrèrent donc aux vestiaires avec un score de 14-14.

La seconde mi-temps a débuté sur un faux rythme, les équipes semblant vouloir surtout protéger la possession du ballon jusqu’à ce que QB John O’Korn trouve WR Kekoa Crawford (2 receptions, 57 yards) pour un gain de 43 yards. Plus agressifs, les Wolverines parvinrent alors à reprendre le contrôle du match grâce à un TD au sol de 2 yards de RB Karan Higdon (55 yards, 1 TD). K Quinn Nordin manqua la conversion ce qui aurait pu avoir des conséquences un peu plus tard.

Le drive suivant des Buckeyes sera épique. Victime d’un plaquage par l’arrière, le senior QB J.T. Barrett se blessa à un ménisque du genou et fût obligé de laisser sa place au redshirt freshman QB Dwayne Haskins. Coup dur pour les Buckeyes ? Pas vraiment. Le jeune quarterback fit preuve d’audace en réussissant notamment une superbe passe de 29 yards pour WR K.J. Hill (2 receptions, 53 yards) avant que RB JK Dobbins permette à #9 Ohio State égaliser à 20-20. K Sean Nuernberger ne manqua pas la conversion. Les Buckeyes prenaient alors les devants, 21-20, pour la première fois du match.

Sur ce drive S Tyree Kinnel fût victime d’un K.O. sur un violent choc :

Les Wolverines ne se remettront pas de ce TD des Buckeyes. Sur leurs trois possessions suivantes, ils vont enchainer un punt, un turnover on downs et une horrible interception sur une passe plus que hasardeuse de QB John O’Korn.

Michigan a alors montré ses limites alors que #9 Ohio State ajoutera 3 points sur un FG de K Sean Nuernberger, puis RB Mike Weber enfoncera le clou et scellera le sort du match avec un dernier TD au sol sur une course de 25 yards.

Les Wolverines ont maintenant perdu les 6 derniers matchs face aux Buckeyes et 13 des 14 derniers.

#9 Ohio State peut maintenant se concentrer sur son prochain adversaire : les Badgers de #5 Wisconsin pour la finale de conférence Big Ten.

Le résumé en video

Lire la suite

Articles les plus lus