Suivez-nous sur

Saison Régulière

Alabama et USC signent les meilleures classes de recrutement 2015

Le National Signing Day s’est enfin déroulé mercredi dernier. Avec lui, la majorité des prospects ont choisi leur future destination pour les trois, quatre ou cinq saisons prochaines. Comme chaque année, cette journée très médiatisée aux Etats-Unis a connu son lot de surprises, de joies et de déceptions pour les fans.

Le National Signing Day s’est enfin déroulé mercredi dernier. Avec lui, la majorité des prospects ont choisi leur future destination pour les trois, quatre ou cinq saisons prochaines. Comme chaque année, cette journée très médiatisée aux Etats-Unis a connu son lot de surprises, de joies et de déceptions pour les fans. Voici ce qu’il faut en retenir.

LES VAINQUEURS

USC conclut son recrutement à la perfection

S’il n’y a qu’un vainqueur à retenir, il s’agit de USC. Les Trojans ont signé la meilleure classe de recrutement du pays selon Rivals et Scout, deux des trois services de scouting public majeurs. Après trois ans impactés par les sanctions et des résultats sportifs décevants, le coaching staff a réussi à recruter les meilleurs prospects de l’Etat de Californie. Les Trojans ont profité d’une cuvée californienne d’exception cette année pour faire le plein de futurs piliers.

Steve Sarkisian a notamment impressionné en réussissant à attirer le « Big Five » au complet à USC. LB Osa Masina (Nat #37), déjà engagé verbalement depuis une semaine, et LB Porter Gustin (Nat #25), décidé depuis la veille du NSD, ont donc été rejoints par DE Rasheem Green (Nat #33), LB John Houston (Nat #30) et CB Iman Marshall (Nat #3). En outre, les Trojans ont signé tous les joueurs qui s’étaient engagés verbalement au préalable.

USC a ainsi recruté de nombreux prospects figurant dans le top 100 national : OT Chuma Edoga (Nat #35), DT Noah Jefferson (Nat #52), RB Ronald Jones II (Nat #63), ATH Ykili Ross (Nat #38) et S Marvell Tell (Nat #96) auront tous leur mot à dire dès la saison prochaine. Sans oublier deux des dix meilleurs quarterbacks du pays, QB Ricky Town (Nat #127) et QB Sam Darnold (Nat #179). Avec une emphase sur la défense, cette classe de recrutement est considérée comme l’une des meilleures de l’histoire du programme de football à USC.

RB Damien Harris, Alabama

Alabama reste sur sa lancée des années passées

Comme tous les ans, Nick Saban a réuni l’une des meilleures classes de recrutement du pays. Même si, pour la première fois en quatre ans, Alabama n’occupe pas la première place. Le Tide n’a pas fait beaucoup de bruit lors du National Signing Day, se contentant d’obtenir l’engagement de WR Daylon Charlot (Nat #78). Le coaching staff a tout de même vu partir OT Isaiah Prince (Nat #67), engagé verbalement avec Alabama, pour Ohio State.

Le Tide peut néanmoins se consoler avec ses quatre recrues cinq étoiles, RB Damien Harris (Nat #8), DT Daron Payne (Nat #19), WR Calvin Ridley (Nat #9) et S Minkah Fitzpatrick (Nat #24), ainsi que QB Blake Barnett (Nat #41), l’un des meilleurs quarterbacks cette année. Un recrutement solide, comme d’habitude.

Florida State sans étincelles

Les Seminoles avaient pratiquement bouclé leur recrutement avant ce NSD. Florida State a tout de même obtenu la signature de S Marcus Lewis (Nat #80), précédemment engagé avec Miami (FL). Mais les Noles ont manqué CB Iman Marshall (Nat #3). Les arrivées de DE Josh Sweat (Nat #34), CB Tarvarus McFadden (Nat #13) et S Derwin James (Nat #5) sont tout de même de grandes réussites et la classe de recrutement 2015 devrait apporter rapidement une plus-value au programme.

LES PERDANTS

Pas d’effet Jim Harbaugh à Michigan

Débarqué depuis seulement quelques semaines à Michigan, Jim Harbaugh n’a pas encore eu le temps d’y impacter le recrutement. Les Wolverines ont manqué la plupart de leurs cibles importants ; TE Chris Clark (Nat #79) a choisi UCLA, le prospect quatre étoiles CB Chris Williamson (NR) a signé à Florida et WR Van Jefferson (Nat #138) a rejoint Mississippi. Seule la recrue quatre étoiles TE Tyrone Wheatney (NR) a choisi Michigan en direct lors du National Signing Day, afin de rejoindre son père, actuel coach des running backs de Jim Harbaugh.

Dure journée pour Mississippi

Ole Miss a complètement manqué son NSD. Outre le fait d’avoir vu LB Leo Lewis (Nat #43) changer d’avis en direct pour finalement rejoindre le rival de l’Etat, Mississippi State, les Rebels n’ont pas su garder OT Drew Richmond (Nat #12) dans leurs rangs, le joueur préférant Tennessee au bout du compte. Enfin, DE CeCe Jefferson (Nat #20) a renié Mississippi pour Florida alors qu’il a longtemps été considéré comme acquis.

TCU rate le coche

Alors que DT Daylon Mack (Nat #54) a préféré Texas A&M à TCU, les Horned Frogs ont également perdu le prospect quatre étoiles WR J.F. Thomas (NR), engagé verbal qui a choisi Texas Tech lors du NSD. La recrue quatre étoiles DT Bryce English (NR), considéré comme un futur Horned Frog, a lui-aussi repoussé les avances de TCU pour signer à Kansas State. Le programme texan a bouclé son recrutement avec seulement un prospect quatre étoiles dans ses rangs, CB DeShawn Raymond (Nat #229).

LES AUTRES ACTEURS MAJEURS DU NATIONAL SIGNING DAY

DE Byron Cowart, Auburn

Auburn a obtenu cinq engagements en direct du NSD, dont le meilleur joueur du pays, DE Byron Cowart (Nat #1). Les Tigers ont également signé CB Carlton Davis (Nat #169), ancien engagé verbal avec Ohio State, ainsi que les prospects quatre étoiles ATH Darius Slayton (NR), WR Ryan Davis (Nat #64), ATH Javarius Davis (NR) et LB Jeffery Holland (NR). Une excellente classe de recrutement pour Auburn.

Bilan mitigé pour UCLA, même si les Bruins ont fait mieux que ces dernières années. UCLA a réussi à conserver DE Kaisean Lucier-South (Nat #14), pressenti à Michigan, et a surtout attiré plusieurs joueurs d’élite tôt le matin de ce NSD : RB Soso Jamabo (Nat #22), TE Chris Clark (Nat #79) et OG Josh Wariboko (Nat #102). Les Bruins ont ensuite manqué plusieurs cibles, dont CB Iman Marshall (Nat #3), DT Joseph Wicker (Nat #95), qui a choisi Arizona State, et le joueur trois étoiles WR Ryan Newsome (NR), préférant Texas, sans parler du quiproquo autour de LB Roquan Smith (Nat #77). Ils se sont toutefois rattrapés avec la signature du turbulent prospect quatre étoiles WR Cordell Broadus (NR), le fils de Snoop Dogg.

Florida a attiré un total de dix joueurs en l’espace des quatre premiers jours de février, dont les vedettes OT Martez Ivey (Nat #4) et DE CeCe Jefferson (Nat #20) lors du NSD, en plus des prospect quatre étoiles WR Antonio Callaway (NR), ATH D’Anfernee McGriff (NR) et RB Jordan Cronkrite (Nat #224). Une réussite à confirmer sur le terrain désormais.

Après l’engagement verbal de LB Malik Jefferson (Nat #28) en décembre, on en attendait plus de la part de Texas. Les Longhorns sont restés plutôt discrets lors du NSD, avec seulement deux prospects trois étoiles et RB Chris Warren (Nat #159). Texas a manqué RB Soso Jamabo (Nat #22) et QB Kyler Murray (Nat #71), le second ayant préféré Texas A&M avec qui il était déjà engagé verbalement. Le programme a tout de même signé quatorze recrues quatre étoiles, dont WR John Burt (Nat #93), CB Kris Boyd (Nat #114) et CB Holton Hill (Nat #121).

LE JOUR LE PLUS LONG

Le meilleur joueur du pays, DE Byron Cowart (Nat #1), originaire de Floride, a finalement choisi Auburn pour y rejoindre coach Will Muschamp. Il a conservé la casquette des Tigers longtemps après son annonce, mais n’a cependant pas envoyé tout de suite les papiers officiels à Auburn. Les rumeurs annonçaient qu’il aurait remis son choix en question après la décision de DE Cece Jefferson (Nat #20) de signer à Florida. Heureusement pour Muschamp et son staff, qui ont dû retenir leur souffle un bon moment, Cowart est resté fidèle à son engagement du jour.

AU PAYS DU CINEMA

La proximité avec Hollywood a peut être joué un rôle dans le choix de CB Iman Marshall (Nat #3) de signer pour USC. Moins d’une heure avant son annonce en direct, le Bleacher Report a révélé une vidéo dans laquelle le cornerback évoque son parcours et volonté de rester à Los Angeles, apparaissant à la fin coiffé d’une casquette aux couleurs des Trojans, face au Coliseum.

PILE OU FACE

RB Chris Warren (Nat #159) s’est inspiré du procureur de Gotham City Harvey Dent, « Double-face », pour choisir sa future destination ; le prospect a sorti une pièce de sa poche en direct pour faire son choix entre Washington et Texas. Le running back texan a donc atterri à Texas, son favori, par un heureux hasard. Même si destination était déjà probablement déterminée.

LB Cece Jefferson, Florida

LE FAUX SUSPENSE

Depuis plusieurs semaines, RB Soso Jamabo (Nat #22) maintenait la confusion quant à sa future destination, assurant que son top 2 était réduit à ITT Texas et University of Phoenix, deux programmes de football obscurs. Cependant, les médias savaient pertinemment que son choix se porterait sur UCLA ou Texas. Le running back a ainsi choisi les Bruins en direct, en sortant une casquette de sous la table.

LE QUIPROQUO

Originaire de l’Etat de Géorgie, LB Roquan Smith (Nat #77) avait limité ses options à Georgia et UCLA, avec les Bruins considérés comme favoris par beaucoup. A raison puisque le prospect a choisi la fac californienne lors de son annonce en direct. Monopolisé par les questions de la presse et les demandes d’autographe de fans, Smith n’a pas pu se libérer pour envoyer sa lettre d’intention au coaching staff des Bruins. Puis les coaches de Georgia ont contacté le linebacker pour lui rapporter une nouvelle qui s’était répandu : Jeff Ulbrich, defensive coordinator à UCLA, devrait rejoindre les Atlanta Falcons en NFL, comme assistant.

Jim Mora, qui a tout fait pour contenir une fuite de cette nouvelle et ne pas effrayer les prospects intéressés par son programme, a donc été pris à son propre piège. Roquan Smith n’a toujours pas fait son choix à l’heure actuelle, mais il devrait rejoindre Georgia, voire Michigan, délaissant UCLA où il avait les meilleures affinités avec coach Ulbrich.

L’ANECDOTE

Fort de son titre de champion national tout frais, Urban Meyer a insisté ces dernières semaines pour attirer le prospect cinq étoiles LB Porter Gustin (Nat #25) à Ohio State. Le coach des Buckeyes s’est ainsi rendu dans l’Utah pour assister à un match de basketball où Gustin jouait. Meyer est descendu des tribunes à la suite de la rencontre pour se présenter à sa cible, certain de faire forte impression de par son statut de célèbre coach de college football. Sauf qu’il s’est adressé au mauvais joueur, un coéquipier de Porter Gustin, blond comme lui. Cette erreur n’a sans doute pas eu d’incidence sur la décision finale du joueur, qui était considéré depuis longtemps comme destiné à rejoindre USC, mais l’anecdote est savoureuse et Urban Meyer évitera certainement de répéter cette bavure.

LES MEILLEURS RECRUTEURS

Mario Cristobal, le coach de la ligne offensive à Alabama, a remporté le titre honorifique de meilleur recruteur du pays cette année selon ESPN. Une distinction méritée pour celui qui a fait venir le left tackle Cam Robinson l’an passé ; il a ainsi recruté deux prospects trois étoiles, quatre quatre étoiles et trois cinq étoiles ! WR Calvin Ridley (Nat #9), S Minkah Fitzpatrick (Nat #24) et DT Daron Payne (Nat #19) ont tous été convaincus par le discours de coach Cristobal.

En Pac-12, c’est le coach des tight ends à USC qui a été honoré. Marques Tuiasosopo a été déterminant pour permettre à USC de boucler la meilleure classe du pays, avec des cibles difficiles comme LB Porter Gustin (Nat #25) et LB Osa Masina (Nat #37), tous les deux venant de l’Utah, le prospect quatre étoiles TE Tyler Petite (NR), qui avait donné son accord verbal à Duke, ou encore RB Dominic Davis (Nat #182), engagé verbalement avec Washington State.

LES FUTURES VEDETTES

Pour Mike Farrell, journaliste chez ESPN, LB Porter Gustin (Nat #25) est le joueur qui possède le plus de potentiel de toute cette classe de recrutement. Joueur de baseball et de basketball, la recrue de USC est un athlète complet et impressionnant, comparé à Brian Cushing et Brian Urlacher par Farrell. Toujours selon lui, WR Trent Irwin (Nat #31), engagé avec Stanford, est le joueur qui a le plus de chances de briller tôt au niveau universitaire. Le receveur possède en effet déjà des mains très sûres.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

2 Commentaires

2 Comments

  1. Luzoan

    7 février 2015 à 06h27

    Clemson a fait un grand recrutement, pas un mot;)!
    On verra bien, vivement les sprint games.

    • Loïc Baruteu

      10 février 2015 à 09h33

      C’était surtout les équipes qui ont fait parler d’elle pendant le NSD. C’est difficile de faire le tour de tous les programmes, il y en a tellement !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Saison Régulière