Saison Régulière

#2 Ohio State renverse #3 Michigan 30-27 après 2 OT

Menés de 10 points en fin de 3ème quart-temps, les Buckeyes de #2 Ohio State ont trouvé les ressources pour venir à bout des Wolverines de #3 Michigan pour finalement s’imposer 30-27 après deux prolongations au terme d’un match qui marquera peut-être l’Histoire du College Football.

Malgré des équipes spéciales horribles tout au long de l’après-midi (2 FGs et un fake punt manqués), #2 Ohio State (11-1, 8-1 Big Ten) a réussi à renverser une situation très défavorable pour des Buckeyes qui seront privés de Big Ten Championship Game suite à la victoire des Nittany Lions de #7 Penn State face à Michigan State.

A l’inverse, #3 Michigan (10-2, 7-2 Big Ten) a laissé filer une magnifique chance de prendre sa revanche un an après une raclée subie au Michigan Stadium. En s’inclinant, les Wolverines se sortent assurément de la course au College Football Playoff.

Il aura fallu attendre deux prolongations pour voir HB Curtis Samuel offrir un succès mémorable pour les Buckeyes sur une course de 15 yards qui rentre probablement dans la légende.

Pourtant très incertain pour ce match, QB Wilton Speight (23/36, 219 yards, 2 TD) a été solide en 1ère mi-temps (15/20 pour 141 yards) dirigeant plusieurs drives qui auraient mérité un meilleur sort sans une défense agressive des Buckeyes. De leur côté, les Buckeyes ont été incapables de donner le moindre rythme à leur attaque, QB J.T. Barrett (15/32, 124 yards, 1 INT et 30 courses, 125 yards, 1 TD) étant très peu inspiré dans ces 30 premières minutes. C’est donc à un festival de punts que les 110 000 spectateurs du Horseshoe ont assisté.

Sur sa première possession du match, #2 Ohio State a gâché une occasion en or d’ouvrir le score mais K Tyler Durbin manqua une tentative de FG de 37 yards qui aurait pu conclure un long drive de 72 yards de manière positive.

Profitant de l’une des rares mauvaises passes de QB Wilton Speight, DB Malik Hooker ouvrit le score pour #2 Ohio State sur le 7ème Pick Six de la saison des Buckeyes en remontant les 16 yards qui le séparait de l’en-but des Wolverines. Les locaux auraient pu rentrer aux vestiaires avec une avance de 4 points (7-3) mais #3 Michigan conclut les 30 premières minutes par un sensationnel drive.

Le momentum aurait pu basculer dans le camp des Buckeyes suite au TD défensif de DB Malik Hooker. Cependant, les Wolverines ne se sont pas laissés abattre répondant par un retour de kickoff de 44 yards de LB Jabrill Peppers qui leur donnait la possession du ballon sur leur ligne de 45 yards. QB Wilton Speight compléta alors 6 passes consécutives transportant son équipe sur la ligne de 7 yards des Buckeyes à une minute de la fin de cette première mi-temps. La défense rouge parvint à stopper l’attaque des Wolverines jusqu’à ce que RB Khalid Hill transperce le rideau défensif pour inscrire un TD tout en force. A la pause, #3 Michigan avait donc un avantage de 3 points (10-7), finalement assez mérité.

Puis, coup de théâtre sur la première possession des Buckeyes du 3ème quart-temps. Une interception de LB Jabrill Peppers donnait immédiatement le momentum aux Wolverines. Ces derniers n’en profitèrent pas. Alors qu’ils avaient réussi à porter le ballon jusque dans les 5 yards adverses, QB Wilton Speight commit un fumble que la défense des Buckeyes récupéra. Tournant du match ? Que nenni, coach Urban Meyer prenant alors une décision catastrophique. En situation de punt, il appela une feinte dans laquelle les Wolverines ne tombèrent pas. Résultat : Michigan reprit la possession du ballon à l’entrée de la redzone ! Les Wolverines ne se firent pas prier pour assommer les joueurs de coach Urban Meyer, RB Khalid Hill réussissant son 2ème TD de l’après-midi sur une réception de 8 yards.

Plus rien ne semblait alors fonctionner pour les Buckeyes d’autant que l’attaque de #2 Michigan commençait à monter en puissance… jusqu’à une interception de DB Jerome Baker en fin de 3ème quart-temps. Deux jeux plus tard, le freshman RB Mike Weber (11 courses, 26 yards, 1 TD) sauta par-dessus la défense des Wolverines pour réduire le score à 17-14. Ce 3ème turnover des Buckeyes relançait complètement ce match alors que les deux équipes entraient dans le 4ème quart-temps.

La tension était à son maximum. #2 Ohio State semblait alors avoir retrouvé un peu d’énergie à l’image d’un QB J.T. Barrett auteur d’une course de 40 yards qui permit aux Buckeyes d’entrer dans la redzone des Wolverines. Bloqués par la solide défense de #3 Michigan, ils durent se contenter d’une tentative de FG de 20 yards afin d’égaliser… que K Tyler Durbin manqua dans la stupeur du Ohio Stadium ! Le kicker des Buckeyes n’avaient pas manqué un seul FG de la saison, il en était déjà à deux dans ce match.

Et lorsque les Buckeyes parvinrent à mener un dernier drive pour se mettre en position d’égaliser grâce un FG, tout le stade retint son souffle. Finalement, ce fût la rédemption pour K Tyler Durbin qui envoya les deux équipes en prolongation en réussissant son FG de 23 yards. 17-17 à la fin du temps réglementaire. Irrespirable !

Et ce sont les Buckeyes qui frappèrent les premiers : une course de RB Curtis Samuel (7 courses, 54 yards, 1 TD et 4 réceptions, 32 yards), suivi d’une autre plein axe de QB J.T. Barrett. Boom ! #2 Ohio State prenait les devants 24-17. La pression était désormais sur les Wolverines, d’autant plus que les joueurs de coach Jim Harbaugh firent face à une 4ème tentative sur laquelle WR Amara Darboh réussit une invraisemblable réception en fond de end-zone. 24-24. Direction la 2ème prolongation.

Repoussés par la défense des Buckeyes, les Wolverines durent se contenter de 3 points sur un FG de K Kenny Allen.

#2 Ohio State avait alors l’occasion de remporter cette rencontre complètement folle… et les Buckeyes ne s’en privèrent pas ! Une magistrale course de HB Curtis Samuel de 15 yards leur donna la victoire dans un Horsehoe en délire !

2 Commentaires

2 Comments

  1. louvressac

    27 novembre 2016 at 02:32

    soyons honnêtes…Lles arbitres ont quand même un peu (pour dire le moins) aidé ohio state dans la 2eme prolongations….mais in fine c’est ce que cette ordure de jim harbaugh méritait pour son oeuvre…et si wisconsin peut-être champion de la big 10 et priver oklahoma d’une place en play-offs ca serait encore mieux

  2. Sacha

    27 novembre 2016 at 06:37

    Ce fut toute qu’une partie, même si il est interpellé ci-haut comme festival de punt… ça n’empêche que le match a été à la hauteur des attentes, moi personnelement je l’ai trouvé encore meilleur que celui de 2006 ( Game of the century) Le débat reste à savoir si Barrett a franchi la ligne de First Down ou pas, moi je crois que oui mais par la pointe du ballon et je ne dit pas ça parce que j’aime les Buckeyes, au fait je les détestes. Michigan n’a simplement pas su en finir avec eux au moment crucial et en finissant, extrêmement dessus de l’attitude de Jabrill Peppers, je ne le croyait pas comme ça! Go Penn State en Playoff!!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut