Suivez-nous sur

Bowls

Sugar Bowl 2012 : Michigan 23, Virginia Tech 20 OT

Sugar Bowl 2012 : Michigan 23, Virginia Tech 20 OT

Pourtant largement dominés par des Hokies de Virginia Tech incapables de tuer le match, les Wolverines de Michigan remportent finalement le Sugar Bowl en prolongation sur le score de 23-20.

Les Hokies de #11 Virginia Tech (11-3, 7-1 ACC) doivent encore se demander comment ont-ils pu laisser filer une victoire qui leur tendait les bras tant ils ont semblé supérieur aux Wolverines de #13 Michigan (11-2, 6-2 Big Ten) dans ce Sugar Bowl.

Certains condamneront le pauvre K Justin Myer (4/5 FG) pour avoir manqué un FG couteux en prolongation mais c’est avant tout l’incapacité de #11 Virginia Tech à conclure ses possessions par des TDs, qui aura donné la victoire à une équipe de #13 Michigan limitée à seulement 184 petits yards offensifs dans ce match.

Les Hokies ont réussi deux fois plus de yards offensifs (377 contre 184) que les Wolverines ainsi que 22 « first downs » contre seulement 12 pour #13 Michigan, mais de trop nombreuses pénalités (7 au total) et la défense héroïque des Wolverines dans sa red-zone a totalement frustré une attaque de #11 Virginia Tech, qui a dû se contenter de 3 FGs et 1 TD après être entrée 6 fois dans les 20 yards adverses.

Incapable de s’adapter à la puissante et rapide défense des Hokies, le QB vedette Denard Robinson (9/21, 117 yards, 2 TDs, 1 INT et 13 courses pour 13 yards) n’a pas été un facteur dans cette rencontre, prenant de mauvaises décisions, même si ses deux passes de TDs de 45 et 18 yards pour WR Junior Hemingway (2 réceptions, 63 yards, 2 TDs) se sont avérées très précieuses au final.

QB Denard Robinson a d’ailleurs bien mal débuté le 1er quart-temps commettant deux fumbles et se faisant intercepter par CB Kyle Fuller.

Contrôlant parfaitement le rythme du match grâce aux courses du RB vedette David Wilson (24 courses, 82 yards) et à des « run options » dont ils ne nous avaient pas habitué cette saison, les Hokies, menés par un bon QB Logan Thomas (19/28, 214 yards, 1 INT et 16 courses, 53 yards, 1 TD) en 1ère mi-temps, durent cependant se contenter de deux FGs dans les 30 premières minutes de jeu.

Après un « goal-line stand » de folie de la défense de #13 Michigan, le match bascula alors complètement.

L’attaque des Wolverines, jusque-là transparente, trouva enfin un peu de tempo et WR Junior Hemingway inscrit un TD de 45 yards sur réception donnant alors une avance de 7-6 à #13 Michigan à 40 secondes de la mi-temps.

A peine le temps de respirer que le RB sophomore Tony Gregory (Virginia Tech) commit un fumble sur le retour de kickoff suivant. Le ballon fût récupéré par les équipes spéciales des Wolverines, qui ajoutèrent 3 points sur un FG de 24 yards de K Brendan Gibbons.

S’il faut donner du crédit à sa défense, c’est de manière inespérée que #13 Michigan menait 10-6 à la pause.

Virginia Tech revint avec les mêmes intentions offensives qu’en première mi-temps… avant que DE Frank Clark (Michigan) ne réussisse une interception sur une tentative de « screen pass » de QB Logan Thomas. Moins de deux minutes plus tard, WR Junior Hemingway marquait son second TD sur réception du match. Les Wolverines étaient en tête 17-6.

Sans paniquer et probablement convaincus que le momentum allait changer de camp, les Hokies réussirent à égaliser : un FG de 36 yards de K Justin Myer, suivi – enfin ! – d’un TD de QB Logan Thomas sur une course de 1 yard converti à deux point. Le score : 17-17.

Lors d’une fin de match au cours de laquelle les deux équipes voulaient éviter de perdre la possession du ballon, Hokies et Wolverines inscrirent un FG. 20-20 après 60 minutes. Direction prolongation.

Tout se joua alors sur deux FGs de 37 yards. K Brendan Gibbons réussit le sien pour Michigan… Pas K Justin Myer pour Virginia Tech…

Ce dernier, 3ème kicker dans l’alignement de #11 Virginia Tech et titularisé à cause de la suspension de K Cody Journell et K Tyler Weiss, avait été irréprochable jusque-là réussissant dans ce match les 4 premiers FGs de sa carrière universitaire. C’est donc d’autant plus cruel.

Avec cette victoire, les Wolverines concluent une formidable saison 2011 pour le nouveau coach Brady Hoke, qui en moins d’un an est parvenu à redorer le blason du programme de football de Michigan : 11 victoires, un succès contre Ohio State et un Sugar Bowl remporté !

Dans la défaite, on retiendra l’excellente performance du WR senior Danny Coale (8 réceptions, 117 yards), icône des Hokies et qui jouait son dernier match en carrière universitaire.

#11 Virginia Tech possède désormais une fiche de 1-5 lors de bowls BCS.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Bowls