Suivez-nous

Saison 2011

LSU 9, Alabama 6 OT

Publié

le

Les Tigers de #1 LSU remportent 9 à 6 en prolongation un match du siècle que le Crimson Tide n’aurait jamais dû perdre.

Ce duel entre les Tigers de #1 LSU (9-0, 6-0 SEC) et le Crimson Tide d’Alabama (8-1, 5-1 SEC) a été exactement celui que nous attendions : un match physique  digne d’un Super Bowl entre deux énormes défenses.

La clé de la rencontre aura finalement été les équipes spéciales. Deux field goals réussis sur six tentés par #2 Alabama, trois sur trois pour #1 LSU. Tout est dit.

Le pauvre K Cade Foster (1/4 FG) a manqué 3 FGs dont celui qui coute finalement le match au Crimson Tide en prolongation. Son coéquipier K Jeremy Shelley n’a pas été plus brillant se faisant même contrer un FG en première mi-temps.

Si les statistiques offensives des deux équipes sont finalement très proches (234 yards au total pour #1 LSU, 295 yards pour Alabama), le Crimson Tide s’est pourtant montré plus dangereux grâce à des lignes offensives et défensives qui ont pris le dessus lors des trois premiers quart-temps sur le « front four’ et sur la ligne offensive des Tigers, permettant notamment à RB Trent Richardson de réussir une performance de grande qualité : 23 courses, 89 yards et 5 réceptions pour 80 yards.

Mais #2 Alabama a été incapable de marquer des points pour conclure ses possessions en territoire de #1 LSU et c’est surement ce qui a couté le gain du match aux joueurs de coach Nick Saban.

C’est d’ailleurs l’histoire de la première mi-temps. Les deux premiers drives du Crimson Tide ont été superbement exécutés par un QB A.J. McCarron (16/28, 199 yards, 1 INT) impeccable pendant les 45 premières minutes, et un RB Trent Richardson, qui aura réussi la meilleure performance individuelle de ce match au sommet. Mais le résultat fût le même : 0 point ! A cause de deux FGs manqués (de 44 et 50 yards) par K Cade Foster. Ce dernier a semblé tétanisé par l’enjeu tout au long de la rencontre.

Le second quart-temps fût également à l’avantage de #2 Alabama et lorsque S Robert Lester intercepta une passe de QB Jarrett Lee (3/7, 24 yards, 2 INTs), on se dit que les premiers points de la partie n’allait pas tarder… mais K Jeremy Shelley (en remplacement de K Cade Foster) se fit contrer sa tentative de FG de 37 yards.

Ce dernier finit toutefois par réussir à ouvrir la marque sur un FG de 34 yards avant que K Drew Alleman égalise (3-3) sur le dernier jeu de la première mi-temps sur un FG de 46 yards. On pouvait vraiment se demander comment #2 Alabama ne menait d’au moins un TD.

La seconde période fût nettement plus équilibrée notamment parce que la défense de #1 LSU, comme souvent cette saison, sembla beaucoup plus robuste et concentrée. La ligne offensive de #2 Alabama fût alors davantage en difficulté d’autant plus que son leader, OL Barrett Jones, dût temporairement quitter ses partenaires dans le 3ème quart-temps avant de revenir un peu plus tard dans le match.

Davantage sous pression que dans les 30 premières minutes, QB A.J. McCarron commit alors sa première erreur du match en se faisant intercepter par CB Morris Claiborne, qui remonta le ballon sur 33 yards. Le score était alors de 6-3 pour #2 Alabama, qui avait pris les devants un peu plus tôt, sur un FG de 46 yards de K Cade Foster.

K Drew Alleman égalisa alors en début de 4ème quart-temps et tout semblait indiquer que ce match allait se jouer sur un « big play ».

Et c’est coach Nick Saban qui prit alors un risque. Sur une formation « wildcat », WR Marquis Maze tenta une passe surprise pour TE Michael Williams, qui fût finalement interceptée sur la ligne de 1 yard des Tigers par le joueur défensif du match : CB Eric Reid.

Après un « 3-and-out », le phénoménal australien P Brad Wing réussit un punt de 72 yards (!), que WR Marquis Maze, blessé à la cheville, laissa passer au-dessus de sa tête alors que #1 LSU semblait acculé dans son camp. Un des tournants du match.

Plus rien ne sera marqué par la suite et c’est ainsi que le match du siècle fila en prolongation.

Incapable d’avancer le ballon et même pénalisé de 5 yards pour un « illegal substitution », #2 Alabama dût alors se contenter d’une tentative de FG que le pauvre K Cade Foster manqua lamentablement. Il n’en fallait pas tant pour des Tigers qui avancèrent le ballon jusqu’aux 8 yards de #2 Alabama avant de marquer le FG de la victoire sur un coup de pied de 25 yards de K Drew Alleman.

#1 LSU l’emporte mais on peut imaginer le goût amer que peuvent ressentir les joueurs de #2 Alabama, qui doivent certainement penser qu’ils aurait dû gagner ce match.

Sur le plan individuel, QB Jordan Jefferson (6/10, 67 yards et 11 courses, 43 yards) a fait un match sans erreur mais hormis une passe de 34 yards pour WR Russell Shepard (2 réceptions, 39 yards), il n’aura pas vraiment influé sur le cours de la rencontre. RB Spencer Ware termine avec 16 courses pour 29 yards, RB Michael Ford avec 72 yards en 11 courses.

On regrettera aussi le très mauvais geste de CB Tyrann Mathieu sur un punt des Tigers. Ce dernier tenta délibérément de blesser au cou CB Dre Kirkpatrick, qui menaçait alors P Brad Wing.

Avec cette victoire, #1 LSU prend une énorme option sur le titre de division SEC West, qui lui assurerait une place en finale de conférence contre #18 Georgia ou #9 South Carolina.

A l’issue de ce match, est-on convaincu que #1 LSU est meilleur que #2 Alabama ? Non. Méritons-nous une revanche ? Oui !

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Lire la suite
Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saison 2011

Senior Bowl 2012 : Que retenir de cette semaine?

Publié

le

Après une semaine de practices pendant laquelle ils ont été observés sous toutes les coutures, certains joueurs seniors ont marqué des points auprès des scouts NFL lors de ce Senior Bowl; d’autres, au contraire, ont vu leurs cotes chuter.

Retrouver ci-dessous une sélection de joueurs qui ont été de bonnes surprises et d’autres qui ont déçu tout au long de la semaine :

Les bonnes surprises

WR Joe Adams, Arkansas
Dès le premier entrainement de le semaine, on comprit que Joe Adams était en mission dans ce Senior Bowl. Très rapide, explosif sur ses premiers pas et capable de changement de direction dévastateur, il a été un vrai cauchemar pour les cornerbacks adverses sur les « man coverages » et a constamment eu le bon rythme pour se démarquer face aux « zone coverages ». Il aurait pu sombrer après avoir commis un fumble lors du premier drive du match mais a magnifiquement rebondi terminant avec 8 réceptions et 133 yards. Il s’est affirmé comme un excellent candidat pour une équipe NFL à la recherche d’un « slot receiver ».

DE Quinton Coples, North Carolina
Il est maintenant clair que DE Quinton Coples sera le meilleur pass-rusher à se présenter à la draft NFL 2012. Tout au long de la semaine il a montré son talent : mobilité, agilité et explosivité. D’autant plus étonnant pour un defensive end de 125 Kgs. Il possède plusieurs mouvements « inside » et « outside » qui ont mis en difficulté ses adversaires à chaque entrainement. Sa puissance et son agressivité ne baissent pas pendant un match comme on a pu le voir lors du Senior Bowl.

LB Zach Brown, North Carolina
Il est arrivé avec une solide réputation et le statut d’un futur 1er tour de draft. Il n’a pas déçu. Après un premier entrainement correct, il est monté en puissance jusqu’au Senior Bowl au cours duquel il a impressionné tous les observateurs de part sa puissance et son 6ème sens pour sentir le jeu comme personne. Véritable « tackle machine », il a une capacité de réaction exceptionnelle. Certains critiquent sa taille moyenne, il répond avec une intensité remarquable.

LB Bobby Wagner, Utah State
Solide toute la semaine, il a été le meilleur linebacker sur le terrain lors du Senior Bowl. Instinctif et explosif, il a montré pourquoi il a réussi près de 450 plaquages en 4 ans sur le campus d’Utah State. La révélation de la semaine.

Autres satisfactions : QB Brandon Weeden (Oklahoma State), RB Isaiah Pead (Cincinnati), WR Juron Criner (Arizona), OT Mike Adams (Ohio State), DE Vinny Curry (Marshall), DE Cam Johnson (Virginia)

Les déceptions

OT Zebrie Sanders, Florida State
Il est arrivé à Mobile (Alabama) avec un buzz autour de lui, les observateurs sont repartis avec des tonnes de question à son sujet. Certes il est athlétique et il possède une excellente mobilité mais sa technique est rudimentaire. Il a été battu toute la semaine par les pass-rushers adverses terminant régulièrement sur les fesses. Il devra connaitre un très bon NFL Combine pour remonter sa cote.

C Mike Brewster, Ohio State
Ce n’est pas tant son match qui a déçu mais plutôt sa performance tout au long de la semaine. Il a souvent manqué de robustesse et il a régulièrement été mis à défaut face aux defensive tackles adverses. Sa technique de « pass protection » est très moyenne et son manque de puissance l’a rendu vulnérable sur le « run protection ». Grosse déception.

QB Ryan Lindley, San Diego State
Il jouait pourtant gros dans cette semaine de Senior Bowl. Issu d’une université modeste (San Diego State), on attendait de voir de quoi il était capable face aux meilleurs joueurs de sa génération. Incapable de trouver le moindre rythme lors du premier entrainement, sa précision a été catastrophique tout au long de la semaine. Certes, il possède un bras puissant mais il n’a pas su exploiter cette force durant le match. Il devra impérativement mieux lors du NFL Combine et de son pro day pour se rattraper.

Autres déceptions : QB Nick Foles (Arizona), QB Kellen Moore (Boise State), RB Chris Polk (Washington), RB Vick Ballard (Mississippi State), WR Jeff Fuller (Texas A&M),

Lire la suite

Saison 2011

Senior Bowl 2012: North 23, South 13

Publié

le

L’équipe North remporte le Senior Bowl 2012 face à l’équipe South sur le score de 23-13 lors d’un match dont le MVP a été RB Isaiah Pead de Cincinnati.

Rarement utilisé au poste de returner durant sa carrière avec les Bearcats de Cincinnati, RB Isaiah Pead (8 courses, 31 yards) a réussi un total de 98 yards sur retour de punt permettant à l’équipe North de s’imposer pour la seconde fois en trois ans.

Auteur de 1338 yards au sol pour 12 TDs en 2011, RB Isaiah Pead a donc marqué les esprits de certains scouts NFL et pourrait avoir augmenté sa côte à trois mois de la prochaine draft NFL.

Les six quarterbacks présents dans cette rencontre n’ont pas particulièrement brillé commettant un total de 5 interceptions. Seul QB Nick Foles (11/15, 136 yards) n’a pas été intercepté. Pour l’équipe North, QB Kellen Moore (Boise State) a terminé avec une fiche  de 6/12 pour 50 yards et 1 INT. Pour l’équipe South, QB Brandon Weeden d’Oklahoma State (5/9, 56 yards, 2 INTs) a été convaincant malgré ses 2 interceptions. QB Ryan Lindley (San Diego State) s’en est plutôt bien sorti (10/21, 103 yards) malgré, lui aussi, une interception.

C’est l’équipe North qui a ouvert le score sur un FG de 27 yards de K Carson Wiggs (Purdue) après que RB Isaiah Pead ait réussi un magnifique retour de punt de 60 yards. Le score était de 3-3 à la fin du 1er quart-temps; K Randy Bullock (Texas A&M) égalisant sur un FG de 39 yards.

Le premier TD du match a été inscrit par le WR des Bears de California Marvin Jones (1 réception, 8 yards, 1 TD) sur une passe de 8 yards de QB Russell Wilson (Wisconsin). Ce dernier termine la rencontre avec une fiche de 4/7, 45 yards, 1 TD et 1 INT.

Les deux équipes ont ensuite ajouté un FG chacune portant le score à 13-6 à la mi-temps.

La seconde mi-temps débuta par un superbe drive dirigé par QB Kirk Cousins (Michigan State) conclu par un TD de WR Gerell Robinson (Minnesota) sur une réception de 41 yards (20-6 pour l’équipe North). QB Kirk Cousins a été l’une des bonnes satisfactions de ce Senior Bowl 2012 et s’il a commis une interception, il termine tout de même le match avec une fiche de 5/11, 115 yards, 1 TD et 1 INT.

L’équipe South tenta alors de revenir dans cette rencontre. QB Nick Foles trouva son ancien coéquipier des Wildcats de l’Arizona, WR Juron Criner, pour un TD de 20 yards qui ramenait alors l’équipe South à 20-13 en début de 4ème quart-temps.

Finalement, QB Kellen Moore mena un long drive de plus de 8 minutes conclu par le 3ème FG du match de K Carson Wiggs pour sceller le sort de la rencontre : 23-13 pour l’équipe North. QB Nick Foles eut une dernière opportunité mais il manqua sa passe sur une 4ème tentative à 13 yards de l’end-zone de l’équipe North.

Malgré un fumble commis sur le premier drive de la rencontre, le WR Joe Adams (Arkansas) s’est particulièrement fait remarquer avec 8 réceptions pour 133 yards dans ce Senior Bowl. Il a été nommé « Most Outstanding Player » de l’équipe South. Parmi les autres receveurs, WR Juron Criner (Arizona) a également connu un match solide (6 réceptions, 77 yards).

LB Bobby Wagner (Utah State) a réussi 7 plaquages et 1 interception remportant le titre de « Most Outstanding Player » de l’équipe North.

Lire la suite

NFL Draft

Liste des joueurs underclassmen éligibles à la draft NFL 2012

Publié

le

La NFL a annoncé la liste officielle des joueurs « underclassmen » qui se présenteront à la draft 2012 et c’est un record de 65 juniors et redshirt sophomores qui quittent ainsi le College Football.

Pour la 4ème année consécutive, le nombre de joueurs « underclassmen » se présentant à la draft NFL progressent et s’ils étaient 56 l’an passé, ils seront donc 9 de plus cette année.

Pour rappel, les joueurs underclassemen sont des joueurs qui ont joué trois années complètes avec leur université. Ce sont donc soit des juniors, soit des « redshirt’ sophomores.

Retrouvez ci-dessous la liste complète de ces 65 « underclassmen » :

Alvester Alexander, RB, Wyoming
Dwayne Allen, TE, Clemson
Edwin Baker, RB, Michigan State
Mike Ball, RB, Nevada
Jamison Berryhill, RB, Texas
Justin Blackmon, WR, Oklahoma State
Michael Brockers, DT, Louisiana State
Bryce Brown, RB, Kansas State
Vontaze Burfict, LB, Arizona State
Orson Charles, TE, Georgia
Morris Claiborne, DB, Louisiana State
Fletcher Cox, DT, Mississippi State
David DeCastro, G, Stanford
Tiree Eure, TE, Minnesota
Marcus Forston, DT, Miami
Stephon Gilmore, DB, South Carolina
Chris Givens, WR, Wake Forest
Dorian Graham, WR, Syracuse
Robert Griffin III, QB, Baylor
Jewel Hampton, RB, Southern Illinois
Cliff Harris, DB, Oregon
Dont’a Hightower, LB, Alabama
Stephen Hill, WR, Georgia Tech
Ronnie Hillman, RB, San Diego State
Max Holloway, DE, Boston College
Jayron Hosley, DB, Virginia Tech
Janzen Jackson, DB, McNeese State
LaMichael James, RB, Oregon
Alshon Jeffery, WR, South Carolina
Aldarius Johnson, WR, Miami
Damaris Johnson, WR, Tulsa
Chandler Jones, DE, Syracuse
Matt Kalil, T, Southern California
Dre Kirkpatrick, DB, Alabama
Peter Konz, C, Wisconsin
Luke Kuechly, LB, Boston College
Ronnell Lewis, DE, Oklahoma
Andrew Luck, QB, Stanford
Terrell Manning, LB, North Carolina State
Jonathan Martin, T, Stanford
Bobby Massie, T, Mississippi
Whitney Mercilus, DE, Illinois
Lamar Miller, RB, Miami
Brock Osweiler, QB, Arizona State
Eric Page, WR, Toledo
Donte Paige-Moss, DE, North Carolina
Nick Perry, DE, Southern California
Bernard Pierce, RB, Temple
Ken Plue, G, Purdue
Dontari Poe, DT, Memphis
Rueben Randle, WR, Louisiana State
Riley Reiff, T, Iowa
Trent Richardson, RB, Alabama
Josh Robinson, DB, Central Florida
Mohamed Sanu, WR, Rutgers
Darrell Scott, RB, South Florida
Tommy Streeter, WR, Miami
Darron Thomas, QB, Oregon
Johnny Thomas, DB, Oklahoma State
Phillip Thomas, DB, Syracuse
Barrett Trotter, QB, Auburn
Olivier Vernon, DE, Miami
Brandon Washington, T, Miami
David Wilson, RB, Virginia Tech
Jerel Worthy, DT, Michigan State

 

Lire la suite

Saison 2011

Bret Bielema à Wisconsin jusqu’en 2016

Publié

le

L’université de Wisconsin a annoncé la prolongation de l’actuel aoch Bret Bielema jusqu’à la fin de la saison 2016.

Ceui qui a qualifié les Badgers de Wisconsin deux années d’affilée pour le Rose Bowl touchera 2.5 millions de $ par saison jusqu’au 31 janvier 2017.

Après 6 saisons sur le campus de Madison (Wisconsin), il possède une fiche de 60-19.

Coach Bret Bielema avait succédé au légendaire Barry Alvarez en 2005.

Lire la suite

Articles les plus lus