Suivez-nous sur

Saison 2011

LSU 9, Alabama 6 OT

Les Tigers de #1 LSU remportent 9 à 6 en prolongation un match du siècle que le Crimson Tide n’aurait jamais dû perdre.

Ce duel entre les Tigers de #1 LSU (9-0, 6-0 SEC) et le Crimson Tide d’Alabama (8-1, 5-1 SEC) a été exactement celui que nous attendions : un match physique  digne d’un Super Bowl entre deux énormes défenses.

La clé de la rencontre aura finalement été les équipes spéciales. Deux field goals réussis sur six tentés par #2 Alabama, trois sur trois pour #1 LSU. Tout est dit.

Le pauvre K Cade Foster (1/4 FG) a manqué 3 FGs dont celui qui coute finalement le match au Crimson Tide en prolongation. Son coéquipier K Jeremy Shelley n’a pas été plus brillant se faisant même contrer un FG en première mi-temps.

Si les statistiques offensives des deux équipes sont finalement très proches (234 yards au total pour #1 LSU, 295 yards pour Alabama), le Crimson Tide s’est pourtant montré plus dangereux grâce à des lignes offensives et défensives qui ont pris le dessus lors des trois premiers quart-temps sur le « front four’ et sur la ligne offensive des Tigers, permettant notamment à RB Trent Richardson de réussir une performance de grande qualité : 23 courses, 89 yards et 5 réceptions pour 80 yards.

Mais #2 Alabama a été incapable de marquer des points pour conclure ses possessions en territoire de #1 LSU et c’est surement ce qui a couté le gain du match aux joueurs de coach Nick Saban.

C’est d’ailleurs l’histoire de la première mi-temps. Les deux premiers drives du Crimson Tide ont été superbement exécutés par un QB A.J. McCarron (16/28, 199 yards, 1 INT) impeccable pendant les 45 premières minutes, et un RB Trent Richardson, qui aura réussi la meilleure performance individuelle de ce match au sommet. Mais le résultat fût le même : 0 point ! A cause de deux FGs manqués (de 44 et 50 yards) par K Cade Foster. Ce dernier a semblé tétanisé par l’enjeu tout au long de la rencontre.

Le second quart-temps fût également à l’avantage de #2 Alabama et lorsque S Robert Lester intercepta une passe de QB Jarrett Lee (3/7, 24 yards, 2 INTs), on se dit que les premiers points de la partie n’allait pas tarder… mais K Jeremy Shelley (en remplacement de K Cade Foster) se fit contrer sa tentative de FG de 37 yards.

Ce dernier finit toutefois par réussir à ouvrir la marque sur un FG de 34 yards avant que K Drew Alleman égalise (3-3) sur le dernier jeu de la première mi-temps sur un FG de 46 yards. On pouvait vraiment se demander comment #2 Alabama ne menait d’au moins un TD.

La seconde période fût nettement plus équilibrée notamment parce que la défense de #1 LSU, comme souvent cette saison, sembla beaucoup plus robuste et concentrée. La ligne offensive de #2 Alabama fût alors davantage en difficulté d’autant plus que son leader, OL Barrett Jones, dût temporairement quitter ses partenaires dans le 3ème quart-temps avant de revenir un peu plus tard dans le match.

Davantage sous pression que dans les 30 premières minutes, QB A.J. McCarron commit alors sa première erreur du match en se faisant intercepter par CB Morris Claiborne, qui remonta le ballon sur 33 yards. Le score était alors de 6-3 pour #2 Alabama, qui avait pris les devants un peu plus tôt, sur un FG de 46 yards de K Cade Foster.

K Drew Alleman égalisa alors en début de 4ème quart-temps et tout semblait indiquer que ce match allait se jouer sur un « big play ».

Et c’est coach Nick Saban qui prit alors un risque. Sur une formation « wildcat », WR Marquis Maze tenta une passe surprise pour TE Michael Williams, qui fût finalement interceptée sur la ligne de 1 yard des Tigers par le joueur défensif du match : CB Eric Reid.

Après un « 3-and-out », le phénoménal australien P Brad Wing réussit un punt de 72 yards (!), que WR Marquis Maze, blessé à la cheville, laissa passer au-dessus de sa tête alors que #1 LSU semblait acculé dans son camp. Un des tournants du match.

Plus rien ne sera marqué par la suite et c’est ainsi que le match du siècle fila en prolongation.

Incapable d’avancer le ballon et même pénalisé de 5 yards pour un « illegal substitution », #2 Alabama dût alors se contenter d’une tentative de FG que le pauvre K Cade Foster manqua lamentablement. Il n’en fallait pas tant pour des Tigers qui avancèrent le ballon jusqu’aux 8 yards de #2 Alabama avant de marquer le FG de la victoire sur un coup de pied de 25 yards de K Drew Alleman.

#1 LSU l’emporte mais on peut imaginer le goût amer que peuvent ressentir les joueurs de #2 Alabama, qui doivent certainement penser qu’ils aurait dû gagner ce match.

Sur le plan individuel, QB Jordan Jefferson (6/10, 67 yards et 11 courses, 43 yards) a fait un match sans erreur mais hormis une passe de 34 yards pour WR Russell Shepard (2 réceptions, 39 yards), il n’aura pas vraiment influé sur le cours de la rencontre. RB Spencer Ware termine avec 16 courses pour 29 yards, RB Michael Ford avec 72 yards en 11 courses.

On regrettera aussi le très mauvais geste de CB Tyrann Mathieu sur un punt des Tigers. Ce dernier tenta délibérément de blesser au cou CB Dre Kirkpatrick, qui menaçait alors P Brad Wing.

Avec cette victoire, #1 LSU prend une énorme option sur le titre de division SEC West, qui lui assurerait une place en finale de conférence contre #18 Georgia ou #9 South Carolina.

A l’issue de ce match, est-on convaincu que #1 LSU est meilleur que #2 Alabama ? Non. Méritons-nous une revanche ? Oui !

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Saison 2011