Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report 2011 : Semaine 3

Par Verchain.
Blogger.
Verchain Inc.

On en apprend un peu plus à chaque semaine qui passe en division FBS. Mais, pour le moment, je ne suis convaincu par les performances d’aucune équipe dans l’ensemble.

Chaque équipe semble avoir une petite faiblesse à même de l’empêcher de dominer totalement, et les quelques grosses équipes qui ne sont pas encore entrées en lice contre des adversaires de qualité n’ont pas fait face à suffisamment de défis pour qu’on les couronne tout de suite.

La saison sera longue….

Here we go :

Game of the week

Oklahoma 23, Florida State 13

Et finalement, c’est l’équipe numéro 1 qui l’emporte, à l’issue d’un match qui n’aura pas tenu toutes ses promesses. Vous qui me lisez depuis un moment savez sans doute que j’ai développé une certaine sympathie envers les Seminoles, pour des raisons qui sont propres à Verchain (oui, en effet, cette sympathie a beaucoup plus à voir avec ce qu’il se passe dans les tribunes que sur le terrain, mais là n’est pas le propos). Eh bien, les ‘Noles sont tombés à plat, purement et simplement. Au lieu du festival attendu, nous avons eu droit à un match engagé, loin du lyrisme de deux attaques se rendant coup pour coup.

Devant une assistance record au Doak Campbell Stadium (84392 spectateurs), c’est surtout la défense des Sooners qui a dominé l’attaque des Seminoles, sortant du terrain à la fois le receveur Kenny Shaw (pour lequel on a cru à une blessure très, très grave) et le quarterback EJ Manuel, enseveli sous un paquet de défenseurs à vingt minutes de la fin.

La défense d’Oklahoma a forcé trois turnovers dont deux interceptions, et n’a cessé de harceler les QB des ‘Noles, Manuel comme son remplaçant Clint Trickett, qui a pourtant failli réussir l’improbable retour de fin de match en trouvant Rashad Greene pour un TD de 56 yards sur une 3° et 28 (!!) pour égaliser à 13 partout à moins de 10 minutes du terme de la rencontre. La défense des ‘Noles s’est trouvée incapable de stopper Landry Jones (qui, pour l’occasion, a dépassé Sam Bradford en tant que QB le plus prolifique de l’histoire de OU), et Trickett a vu sa dernière passe importante de la soirée déviée pour atterrir dans les mains de Javon Harris, sa deuxième interception de la semaine.

Bien… Florida State n’était tout simplement pas prête pour faire le big jump et faire tomber les Sooners. L’absence totale du jeu de course de FSU a condamné l’équipe de Jimbo Fisher, et, même si les progrès sont sensibles depuis la correction donnée par l’équipe de Bob Stoops à la défense de son frère Mark l’an passé à Norman (47-17 pour les Sooners), FSU n’est pas encore digne d’occuper une place de numéro 1 pour le moment.

Avec le recrutement de qualité que pilote le coach Fisher, le futur est potentiellement lumineux pour la fac de Tallahassee, qui a tout pour assurer la suprématie en Floride, et emporter l’ACC cette saison, devant sans doute Virginia Tech.

Les Sooners devront sans doute attendre de croiser le chemin de Texas A&M pour avoir leur second vrai test de la saison, si on considère que les Longhorns de Texas ne sont pas encore redevenus des concurrents sérieux pour OU. Et puis, les Cowboys d’OSU seront peut-être les juges de paix. Bob Stoops pourrait bien faire revenir son équipe au championnat, dès cette saison.

Winners / Losers

Winner : The Bayou Bengals.
Pourquoi jouer avec un quarterback quand on s’appelle LSU ? Quoique, Jarrett Lee a lancé un TD ce jeudi… Et pas en direction d’un défenseur adverse. Mississippi State, sous la férule de Dan Mullen, a un peu retrouvé de son allant défensif, mais la défense de LSU a une nouvelle fois été impressionnante de facilité contre Chris Relf et les attaquants des Bulldogs, limités à 190 yards alors qu’ils allumaient le scoreboard depuis le début de la saison (faut dire, jouer la défense d’Auburn en ce moment, c’est la garantie d’amasser points et yards). Là, sur le coup, les Bulldogs ont encaissé 15 tackles pour une perte de terrain. Impressive.
Comme contre les Ducks d’Oregon, les Tigers se sont reposés sur leur défense (qui n’a autorisé que 49 yards à la course, comme quoi, la ligne offensive et les coureurs d’Oregon ne sont pas si nuls que ça) et le jeu de course du duo Ware-Ford (157 yards à eux deux), ce qui a permis à Jarrett Lee de tenter 27 passes en en réussissant 21, ce qui ne lui était sans doute plus arrivé depuis le lycée…
Les regards des fans des Tigers sont maintenant tournés vers le 5 novembre, date à laquelle l’équipe de Les Miles ira défier Alabama à Tuscaloosa, pour une rencontre qui pourrait bien se finir sur le score de 3-0 pour l’une ou l’autre des deux équipes…

Winner : Georgia Tech Yellow Jackets.

Je n’ai pas l’habitude de parler des Yellow Jackets ici, mais… 768 yards en attaque ? Dont 604 au sol, à 12.1 ypa, record de la fac battu ? Wow, apparemment, la bonne vieille Wishbone fonctionne encore dans certains coins d’Amérique… A se demander pourquoi les Jackets ressentent encore le besoin de tenter quelques passes…
Winner : QB Kellen Moore, Boise State.
Les ridicules quarterbacks d’Ohio State ont eu un peu de mal à se défaire de la défense des Rockets de Toledo. Kellen Moore ? Not so much. Le quarterback des Broncos de Boise a été brillant vendredi soir, avec 75% de passes complétées pour 455 yards et 5 TD (avec juste une interception pour gâcher le sentiment de perfection), sa meilleure performance en carrière. Les Broncos ont tout intérêt à espérer que Moore continue sur sa lancée, pour ne pas avoir à jouer un match sur un field goal qui les pousserait sans doute à ne pas réussir la saison sans défaite que tout le monde attend. Boise a perdu son kicker ‘historique’ Kyle Brotzmann à l’issue de la saison (oui, c’est lui qui avait précipité la défaite contre Nevada l’an passé) et voit ses deux kickers être passablement ridicules : Goodale et Frisina ont tous les deux manqué un extra-point, et Boise n’a pas tenté un seul field goal en trois matchs cette saison, belle preuve de confiance dans ces deux garçons…
Winner : La ligne offensive de Nebraska.
Décidément, ces matchs entre les Huskies et les Huskers sont souvent à grand spectacle. Et à sens unique. Cette fois, ce sont à nouveau les joueurs de Washington qui ont été dominés pendant une grand partie du match avant de se refaire en fin de rencontre, lorsque les joueurs du coach Pellini ont décidé de lever le pied. C’est la première fois depuis 1995 que les Huskers entament la saison par trois victoires en marquant au moins 40 points à chaque fois.
Et tout cela est rendu possible par le niveau démontré par leur ligne offensive, dont trois joueurs sont des walk-ons. Des walk-ons ! Dans une football factory comme Nebraska, voilà qui n’est pas banal. Pour les moins avertis d’entre vous, amis lecteurs, un walk-on est un joueur qui n’a pas reçu de bourse sportive pour jouer, mais a gagné une place dans l’équipe en se présentant aux sélections. Mike Caputo, Seung Hoon Choi et Spencer Long sont dans ce cas. Amazing.
Winner : Wisconsin, again.
Vous avez le droit de penser que je fais une vraie fixation sur les Badgers, mais je ne cesse d’être impressionné par l’espèce de x-factor que Russel Wilson apporte à cette attaque. 8 TD pour une interception, 76% de passes complétées, plus de 700 yards en trois rencontres (dont 347 et 3 TD ce samedi)… Avec toujours Ball et Clay pour user les défenses… Ces Badgers me plaisent autant que ceux de l’an passé, sur une autre dimension… Le bon vieux smashmouth football de l’an passé est un peu plus spectaculaire, et la rencontre à venir contre Nebraska le premier weekend d’octobre sera à n’en pas douter un must-see.
We got more winners here…

Jerry Kill, le coach des Golden Gophers de Minnesota, était de retour sur le terrain une semaine après avoir été touché par une attaque sur le bord de touche… Pas certain qu’il ait été beaucoup rassuré sur l’état de santé du programme dont il a pris les rênes cette année, ses joueurs ayant eu toutes les peines du monde à se défaire de Miami of Ohio (29-23).

Vanderbilt is 3-0. What ? Les perpétuels losers de la SEC, triste équipe s’il en était mais sorte de caution universitaire dans une SEC qui ne regorge pas de facs prestigieuses sur le plan académique, semblent avoir changé de direction sous l’autorité du coach James Franklin, et ont donc remporté leurs trois premiers matchs pour la première fois depuis… 1949 !

James Vandenburg, le QB qui remplace Ricky Stanzi chez les Hawkeyes d’Iowa a réussi un joli comeback et le plus beau match de sa jeune carrière, en lançant pour près de 400 yards dont plus de 160 dans le dernier quart, période durant laquelle il a réussi 3 passes pour TD.

Record en NCAA pour le QB des Red Raiders de Texas Tech Seth Doege, qui devient le premier QB à compléter plus de 90% de ses passes sur un match au cours duquel le QB complète au moins 40 passes (40/44, 401 yards, 5TD).

Coaches : centième victoire en carrière pour Gary Patterson de TCU, et 75° pour Jeff Tedford à la tête des Golden Bears de Cal, record de la fac.

Et pour en finir avec l’analyse des stats, on notera au passage les 247 yards à la course de Marcus Lattimore, record personnel pour le sophomore contre une équipe de Navy que les Gamecocks ont eu toutes les peines du monde à battre, et les 347 yards au sol du Crimson Tide – contre les creampuffs de North Texas – dont 274 sont réalisés en 5 courses…

Loser : The Pollsters ?
Well, well, well… Les rankings du moment, alors qu’on attend que la saison démarre véritablement avec des matchs de conférence toutes les semaines, semblent de plus en plus toucher au grand n’importe quoi. Oklahoma est numéro 1, parfait… Ils ont battu FSU, très bien. LSU a battu deux adversaires classés (Oregon et Mississippi State), a une défense de fer, un bon jeu de course, mais laisse encore les observateurs sur leur faim quant à la faiblesse de l’attaque (si un jour vient où les Tigers doivent compter sur Jarrett Lee pour revenir, watch out…). Alabama n’a battu personne (si vous avez vu une partie du match de Penn State contre Temple, vous serez d’accord avec ça). Boise a battu Georgia, et je crois fort dans les chances de l’équipe bleue, mais ça demeure Boise, qui n’a pas grand monde de respectable au calendrier… Qui mérite vraiment d’être numéro 1 ? Personne.
Et il faudra m’expliquer pourquoi Ohio State a pu se retrouver classer après CE début de saison (heureusement, ils viennent de quitter les classements, réaction avec trois semaines de retard…). Contre Miami, les Buckeyes ont encaissé une course de 54 yards sur la première action des Hurricanes, ont été incapables de produire quelque chose en attaque en essayant pourtant d’alterner les QB (4/18 pour 35 yards à eux deux… Un Bauserman plus un Miller valent donc un McNabb…). Toutes les faiblesses entrevues contre des équipes limitées comme Akron ou Toledo ont explosé en pleine lumière contre Miami… Qui avait pourtant comme QB la turnover machine Jacory Harris. Mais hauts les cœurs, les ‘Canes ont remporté l’Ineligi-Bowl…
Loser : Here’s your coaches’ hot seat update .
Si la victoire attendue de Georgia contre Coastal Carolina n’a pas refroidi le hot seat de Mark Richt, il est aujourd’hui un coach qui a plus chaud aux fesses : Houston Nutt. Ole Miss a encore été ridiculement faiblarde contre Vanderbilt avec cinq interceptions pour le QB Zach Stroudt.
Un autre coach à avoir un problème concernant la situation de ses QB, c’est l’ami Rick Neuheisel, à UCLA, qui s’est faite proprement dominer par des Longhorns qui ne sont toujours pas revenus à leur niveau d’antan (antan, dans le foot universitaire, c’est… deux ans?). Ni Brehaut ni Prince ne semblent capables de faire fonctionner l’attaque des Bruins, et le destin de Neuheisel est sans doute déjà scellé.
Loser : Sparty the weaky ?
Michigan State, tout en forçant trois nouvelles pertes de balle de l’attaque des Irish, offre la victoire à Notre Dame, en concédant 11 pénalités, deux sacks sur Cousins, et un TD sur retour de kickoff.
Sparty me semblait un peu trop bien classé (ils n’avaient battu que Youngstown State et FAU…), et tombe de très haut avec cette défaite, au cours de laquelle Michael Floyd a enregistré la 200° réception de sa carrière, meilleure performance de tous les temps pour un Golden Domer…
Loser : Almost Heaven, West Virginia ?
Il va bien falloir, un jour, que les Mountaineers commencent à réaliser que les matchs ne durent pas que deux quart-temps. Alors que la semaine passée les joueurs d’Holgorsen s’étaient réveillés après la mi-temps contre Norfolk State (powerhouse…), ils se sont cette fois endormis à la pause, permettant presque aux Terrapins de Maryland de revenir au score, avant qu’une interception par Eain Smith ne permette que le career day du QB Geno Smith (388 yards à la passe, 36/49, 1TD, 1 INT) ne soit pas gâché. L’absence de jeu de course des Mountaineers est pour beaucoup dans les difficultés actuelles de l’équipe, qui devra affronter LSU la semaine prochaine, à la maison. Heureusement qu’il reste de la bière…

Loser : Auburn Tigers. 
Qui vit par le feu… Auburn avait un peu trop l’habitude, lors de sa série de 17 victoires de suite, de revenir au score de loin ou de stopper les adversaires à la dernière seconde. Cette fois, on a bien vu que Cam Newton manquait pour faire la différence pour l’équipe de Gene Chizik. Plus de 600 yards concédés par la défense d’Auburn cette fois, contre de surprenants Tigers de Clemson, qui sont à 3-0 au moment d’accueillir les Seminoles et qui pourraient créer un vrai tremblement de terre avec une victoire contre les grand favoris de l’ACC, derrière leur freshman receveur Sammy Watkins, éblouissant samedi (155 yards en réception, 2 TD, 44 yards à la course).
Pour Auburn, la suite de la saison risque d’être compliquée. Les 4 prochains matchs de conférence verront les Tigers croiser la route de South Carolina, Arkansas, Florida (qui vient de démontrer qu’en mettant une grosse pression sur Tyler Bray on peut contenir assez facilement l’attaque de Tennessee) et LSU. Heureusement, c’est Florida Atlantic qui est au programme la semaine prochaine…
Loser : Joe Paterno.
Penn State aura été classé dans le Top 25 à l’issue de la première semaine. Ce sera sans doute la seule fois cette saison que les Nittany Lions y seront… Une belle démonstration de je m’en foutisme de base contre les Owls de Temple au Lincoln Financial Field de Philadelphie ce samedi… Une victoire arrachée grâce à un stop de fin de match par le DE Sean Stanley qui sacke le QB de Temple.
Paterno a une nouvelle fois contemplé la bouillie qu’est l’attaque de ses Lions depuis la tribune, et je crains qu’il n’ait enfin atteint sa date de péremption à 84 ans. Il serait dommage qu’il se voit pousser dehors comme une autre légende du coaching, Bobby Bowden de FSU avant la saison dernière.
And we have more losers…

Eh bien… Le Boston College a trouvé le moyen de perdre contre… Duke ? Je notais pour la première semaine ne pas me souvenir que Duke avait une équipe de football. Le moins qu’on puisse dire, c’est que BC est absolument pathétique en ce début de saison, avec trois défaites contre… Northwestern et UCF, puis Duke… De pire en pire, tiens… Même, ou surtout, si la défaite vient sur un field goal manqué de 23 yards…

Northwestern, justement, est au plus mal sans Dan Persa. Les Wildcats ont trouvé le moyen de perdre contre Army, et se trouvent mal en point dans tous les aspects, moral comme de jeu à proprement parler, avant d’affronter une surprenante équipe d’Illinois la semaine prochaine.

So much for UCF. Les Black Knights pensaient sans doute tranquillement se diriger vers une nouvelle saison solide et une éventuelle finale de Conference USA qui les amèneraient à nouveau dans le Top 25 et dans un Bowl moyen… Think again, puisque Central Florida vient de perdre contre… FIU, la suprenante équipe de la Sun Belt, dont le programme n’existe que depuis 2002… Derrière le receveur star TY Hilton, les Golden Panthers sont en route pour emporter potentiellement la Sun Belt. C’est la première fois de la courte histoire du football de FIU que l’équipe emporte ses trois premiers matchs…

Same old Devils… Alors que je pensais Arizona State enfin lancée, les Sun Devils de Dennis Erickson nous font comme d’habitude une belle quiche, en allant perdre contre Illinois en concédant 6 sacks.

U Conn. Plus rien ne va, depuis que l’équipe féminine de basket a vu se terminer sa série de victoires consécutives. La poisse est tombée sur la fac, je ne vois pas d’autre explication… Et cela s’étend même jusqu’au kicker Teggart qui trouve le moyen de réussir deux field goals de plus de 50 yards… Et d’en manquer deux de quarante yards…

Le drapeau de Washington State flotte toujours fièrement à chaque épisode de College Game Day sur ESPN. Il n’y a que là qu’il y ait de la fierté… Wazzu vient de perdre contre San Diego State, qui comptait avant ce match 22 défaites de suite contre les équipes AQ…

Verchain Top 10

Comme annoncé lors de l’article présentant la saison, j’alternerai entre un top 25 complet et un top 10, avec le classement complet toutes les trois semaines. Pour l’instant, contentons nous donc d’un top 10. Here we go :

1. Oklahoma Sooners (Big 12)
2. LSU Tigers (SEC)
3. Boise State Broncos (Mountain West)
4. Alabama Crimson Tide (SEC)
5. Wisconsin Badgers (Big Ten)
6. Florida State Seminoles (ACC)
7. Nebraska Cornhuskers (Big Ten)
8. Stanford Cardinal (Pac12)
9. Oklahoma State Cowboys (Big 12)
10. Arkansas Razorbacks (SEC)

Un commentaire rapide : les ‘Noles, après leur défaite contre les Sooners, ne peuvent plus prétendre occuper pour le moment la place de numéro 2 dans le classement. Il ne leur reste plus qu’à emporter les matchs restants, avec un gros crush en fin de saison contre les Gators de Florida, pour espérer remonter dans le classement, et espérer encore, en tant que AQ, obtenir la deuxième place. Pour le moment, j’y place LSU, car Alabama n’a pas battu grand monde cette année, et ne pourra prétendre grimper qu’en performant dans les rencontres de conférence. La victoire des Ducks ne leur permet pas de rentrer dans le classement, où je maintiens Stanford comme meilleure équipe, malgré une victoire plus difficile qu’il n’y paraît à première vue contre Arizona (le Cardinal ayant du attendre les 20 dernières minutes pour prendre un avantage déterminant contre les Wildcats). Comme je l’ai mentionné plus haut, on a pour le moment l’impression que n’importe quoi peut se passer dans le top 10 en ce moment.

Rendez-vous la semaine prochaine pour le premier Top 25 de la saison.

BCS Bowls Prediction

Comme annoncé la semaine passée, il y a bien évidemment du changement dans le lineup prévisionnel des Bowls BCS, puisque mes deux équipes 1 et 2 se rencontraient ce samedi. Here we go :

Rose Bowl : Wisconsin (Big Ten Champion) – Oregon (Pac-12 Champion)
Pas de changement pour le moment. Je pense que le seul ajustement dans cette prédiction ne pourra venir que d’une saison sans défaite des Badgers qui pourrait les propulser au Championship, ou d’une victoire de Stanford dans la Pac12.

Fiesta Bowl : Nebraska (Big Ten – at large) – Boise State (Mountain West – at large)
Don’t look now, but… Mine de rien, Florida International est pour le moment invaincu dans la Sun Belt… De là à en faire un BCS Buster, il y a un monde…

Orange Bowl : Alabama (SEC – at large) – Florida State (ACC Champion)
Les Seminoles descendent d’un cran, compte tenu de leur défaite, tout en demeurant les champions potentiels de l’ACC.

Sugar Bowl : Stanford (Pac-12) – West Virginia (Big East Champion)
Stanford continue de gagner. Une victoire dans la Pac12 les enverrait au Rose, comme je l’ai déjà mentionné… J’ai pensé un temps mettre Oklahoma State dans ce slot, les Cowboys continuant de gagner régulièrement. Seront-ils en mesure de battre les Sooners pour la Big 12 ?

BCS National Championship : Oklahoma Sooners (Big 12 Champion) – LSU Tigers (SEC Champion)
Comme LSU prend la deuxième place dans mon classement potentiel, les Tigers se retrouvent dans le slot abandonné par FSU. Oklahoma est toujours en tête de la course. Time will tell. 

Scandals and other stuff off the field

Story of ‘O’.

A n’en pas douter le WTF moment de la semaine. En début de semaine, l’immense Mike Pereira, déjà dénoncé dans ces colonnes pour sa gestion stupide de l’histoire du score de USC contre Utah, a sorti la boîte à âneries, annonçant qu’il envisageait, en sa qualité de superviseur des arbitres de la Pac12, de demander à ses arbitres de lancer leur flag pour comportement antisportif à chaque fois qu’un des joueurs d’Oregon ferait le fameux ‘O’ avec ses doigts pour célébrer un TD… On frise le ridicule, là. Sans doute l’influence qu’ont des années d’exercice dans la NoFunLeague… Remettre en question un signe qui porte maintenant l’identité de Nike U, c’est purement et simplement du grand n’importe quoi… Comme si cela avait une quelconque importance…

Devant la levée de boucliers, Pereira a fini par faire marche arrière. Le fun est sauf…

 

West Fuckin’ Virginia.
West Virginia, qui autorise la vente de bière dans son stade, se fait du souci par son image. Oliver Luck, le père du prochain first overall pick de la draft NFL, a publié une lettre ouverte aux fans des Mountaineers demandant, au nom de l’image de marque de sa fac, de ne plus porter dans les tribunes des tee shirts ou sweat shirts revêtus de l’inscription ‘West Fuckin’ Virginia’… Tout en concédant que l’interdiction serait une entorse au premier amendement… Funny…
Baylor, will the NCAA keep score ?
Sous des trombes d’eau, le match des Bears de Baylor contre Stephen F Austin (ouais, c’est une fac, pas un type tout seul, quoique 48-0 au bout de moins d’une demi-heure, on peut se poser la question) a été interrompu à la mi-temps, par décision conjointe des coaches des deux équipes.
On attend le communiqué de la NCAA annonçant que les statistiques des deux équipes ne seront pas validées pour cette rencontre…
Realignment, again !
Si je m’attendais à ça… Voilà des semaines que des litres d’encre sont déversées partout quant à la probable prochaine révolution du football universitaire, la naissance des Super-Conférences… Et bien, le premier coup est venu de Texas A&M et de sa décision de partir pour la SEC… Le second tombe d’un endroit inattendu… Pittsburgh et Syracuse ont décidé samedi de solliciter de l’ACC leur entrée dans la Conférence, et l’ACC a accepté ces deux nouveaux membres ce dimanche. L’ACC est donc officiellement la prochaine conférence à 14 équipes ! Un premier pas vers les conférences de 16 équipes vient d’être faite, par deux équipes de la Big Least ! Maintenant, on attendra les annonces officielles sortant des réunions des boards de Texas et Oklahoma, qui pourraient consacrer la disparition prochaine de la Big 12… Et faire déverser des litres et des litres d’encre dans les semaines qui viennent…

What to watch next week

Trois bons gros matchs au programme :

Dans l’ACC, Clemson attend Florida State.

Dans la SEC, Arkansas va tenter de déjouer les pronostics contre Alabama à Tuscaloosa.

Dans la Big Twelve qui n’est déjà plus à douze et ne sera sans doute bientôt plus ‘Big’, les sécessionnistes de A&M reçoivent les loyalistes ou presque de Oklahoma State.

Encore un bon weekend qui nous attend, sans doute !

Cheerleaders

‘Til next time, take care of yourself, and each other.

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report