Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report 2011 : Semaine 2

La seconde semaine de compétition, c’est un peu comme la première semaine. On est souvent relativement loin du maximum dans l’intensité de l’action, avec les matchs à l’intérieur des Conférences qui n’ont pas encore commencé, sauf dans la SEC qui nous a offert deux belles affiches ce weekend, avec Georgia – South Carolina et Mississippi State – Auburn.

TCU a prouvé contre Air Force que la défaite à Baylor n’était rien d’autre qu’un accident de parcours, FSU s’est tranquillement entraînée contre les modestes Bucs de Charleston Southern à une semaine du méga-crunch contre les Sooners…

Pour le reste, on a pu constater qu’il y a de moins en moins de petites facs, avec des équipes supposées bien faiblardes qui ont tenu la dragée haute à d’autres supposées très puissantes. We’ll talk about that in the ‘Losers’ section.

Here we go :

Game of the week

Michigan 35, Notre Dame 31

Hey… Denard Robinson joue encore au football ? Beaucoup de monde, moi y compris, pensait que Shoelace allait disparaître des écrans de télé et des classements du Heisman avec le passage à une attaque beaucoup plus ‘pro style’ à Michigan avec l’arrivée du coach Brady Hoke. Think again.

Robinson a pris l’équipe sur ses épaules, et l’a emmenée à la victoire.

Encore une rencontre offerte par Notre Dame à son adversaire du jour. Sur les deux premières rencontres de la saison, les Irish en sont à 9 pertes de balle, dont 5 dans les 5 yards adverses. Deux interceptions et deux fumbles ce samedi. Finalement… On reverra peut-être Dayne Crist cette saison avec le casque doré.

Shoelace, de son côté, a rendu le ballon trois fois aux Golden Domers, mais a explosé au moment où ça compte réellement, durant le money time. One man show, une nouvelle fois. 4 TD lancés… en 11 passes complétées, 108 yards en 16 courses, et un TD…

Wild fourth quarter… Les Irish menaient de 17 points à l’appel des quinze dernières minutes, et nous avons pu assister à un effondrement encore plus manifeste que contre les Bulls de USF la semaine passée.

Et que commence le Shoelace show. TD à la course des 1 yard, passe de TD pour Jeremy Gallon, puis pour Vincent Smith. Notre Dame pensait avoir fermé la boîte avec le troisième TD de la soirée pour Riddick sur une passe de Tommy Rees, sa troisième, mais Denard Robinson trouvait Roundtree des 29 yards pour TD, à deux secondes de la fin…

Et la Big House pouvait exploser, pour son premier match en nocturne, avec une assistance record (114 804 furieux). Michigan bat donc l’équipe de South Bend pour la troisième fois consécutive sur un TD de dernière minute. Shoelace avait déjà tué les Irish l’an passé avec une course pour TD à moins de 30 secondes de la fin…

Notre Dame a vraiment un problème. Avec une défense aussi mauvaise, les Irish ne pourront pas prétendre à grand chose cette année, et ont déjà fait une croix sur un Bowl BCS, malgré une nouvelle performance exceptionnelle du receveur Michael Floyd (159 yards en 13 réceptions), ainsi qu’une belle soirée coureur Cierre Wood (134 yards en 25 courses, 1TD, mais aussi un fumble)…

Ne nous racontons quand même pas n’importe quoi, la saison sera sans doute longue également pour les Wolverines, qui souffrent cette saison en défense presqu’autant que l’an passé. Les choses s’améliorent, mais les Wolverines ne sont pas revenus au bon vieux temps de Bo Schembelcher.

Winners / Losers

Winner : Steve Spurrier’s guts.
Je lève ma visière pour le Ol’ Ball Coach. Ce coup là, il fallait oser, quand même. Un fake punt porté par un lineman défensif de 125 kilos qui remonte le ballon sur 68 yards pour touchdown ? Amazing. C’est pourtant ce qu’a réalisé le DT Melvin Ingram, ajoutant en plus un fumble récupéré pour un autre TD. Gros match des Gamecocks, et match désespérant pour Georgia. South Carolina a profité de trois pertes de balle des Bulldogs pour inscrire 3 TD, qui pèsent lourd à la fin. Les attaques ont bien fonctionné, avec à SoCar un Stephen Garcia qui semble avoir assis à nouveau sa position de starter (malgré deux interceptions, Spurrier ne l’a pas rappelé sur le banc), et un Marcus Lattimore qui pourrait bien faire un bon gros push pour le Heisman Trophy (176 yards en 27 courses). JaDevon Clowney, le freshman DE des Cocks a lui aussi été à la fête, enregistrant ses deux premiers sacks au niveau universitaire. Un autre freshman à surveiller, le coureur des Bulldogs Isaiah Crowell qui inscrit son premier TD pour UGA, avec 118 yards sur 16 courses. Amère défaite pour les Bulldogs, et un clou de plus dans le couvercle du ‘cercueil’ du coach Mark Richt…

Winner : QB A.J. McCarron, Alabama.

Quand tu joues avec deux quarterbacks, ça signifie que tu n’as pas de quarterback. On l’a encore vu ce samedi entre les Nittany Lions de Penn State et le Crimson Tide. AJ McCarron semble avoir tué la compétition, simplement en prenant soin du ballon (et en le tendant une vingtaine de fois à son coureur Trent Richardson, un peu diesel à l’occasion de ce match). Certes, McCarron n’a pas donné dans la pyrotechnie, mais s’est contenté de ne pas perdre la balle, assurant 163 yards à la passe, 1TD, 19 passes complétées sur 31 (yikes), mais sans la laisser une seule fois à la défense de Penn State, qui a pourtant tenté d’être agressive. Un game manager, voilà tout ce dont le Tide a besoin, et coach Saban semble l’avoir trouvé en la personne de McCarron. La passe de TD pour le TE Williams, un laser à travers la défense, était de toute beauté.
Si la défense se montre un peu plus pressante avec son front seven, et que la ligne parvient à ouvrir des espaces pour les coureurs, la foule de Tuscaloosa pourra hurler ‘Roll Tide !’ à pleins poumons.
Winner : Gene Chizik, coach d’Auburn.
And they did it again. Les Tigers d’Auburn continuent donc d’ajouter des matchs à leur liste de victoires consécutives, la plus longue en cours dans la première division. Et, encore une fois, les Tigers s’en sortent avec 7 points d’avance. C’est la neuvième victoire avec 7 points d’avance ou moins pour le coach Gene Chizik depuis sa prise de fonction fin 2008.
Un vrai bon thriller dans les Plains, contre des Bulldogs de Mississippi State qui n’ont pas su confirmer leur statut d’équipe classée (16°) dans le Coaches Poll. Un match prenant, mais médiocre, malgré le paquet de points marqués. On a presque compté plus de pénalités (je pense même que tout le rulebook de la NCAA a été étudié pour l’occasion) que de points, les deux équipes cumulant les flags pour un total de 159 yards.
Auburn gagne. C’est pas joli à voir tout le temps (quoique le duo de coureurs Dyer-McCalebb est sympa à regarder quand il déchire la bonne défense de M State pour 218 yards à raison de 150 et 68 respectivement), mais Auburn gagne. En tout cas, les Tigers donnent des sueurs froides à leurs fans, l’emportant cette fois grâce à une goal line stand dans les dernières secondes, après le TD de la dernière seconde lors du match d’ouverture.
Winner : QB Tyler Bray, Tennessee, Manning’s Heir ?
Félicitations au quarterback des Volunteers de Tennessee, qui vient d’effacer, au moins sur une ligne, Peyton Manning du livre des records de la fac qui joue en orange. Bray vient en effet de battre le record du meilleur QB que la Terre ait jamais porté du nombre de matchs consécutifs avec plus de deux passes de TD. Il s’est permis d’ajouter deux autres TD, en passant 405 yards au total, avec 34 complétions en 41 tentatives. Nice stats line, kid.
Winner : L’attaque de Wisconsin. Same old formula. Destroy everyone.
Deux semaines d’exercice pour le nouveau QB des Badgers Russell Wilson, et 80% de passes complétées, ou presque, 5 passes de TD, aucune interception. Après avoir passé les Lobos à la lessiveuse, c’est cette fois Oregon State qui a subi la domination d’une équipe des Badgers qui semble toujours au top de son smashmouth football. Si Wilson peut s’appuyer pour la saison sur une ligne offensive solide bien dans la tradition de Wiconsin, et sur son duo de coureurs Montee Ball (118 yards en 17 courses, 2TD) et James White (53 yards en 17 courses, seulement), les Badgers iront faire leur Jump Around à Indianapolis, pour le premier match de championnat de la Big Ten. Period.
Winner :  Franck Beamer, coach de Virginia Tech. The guy just has to win 200 more to join Paterno’s club…
Victoire arrachée au forceps pour les Hokies de Virginia Tech, mais victoire tout de même. Symbolique, puisqu’il s’agit de la 200ème victoire du coach Frank Beamer, qui vient par ailleurs de recevoir une jolie prolongation de contrat ainsi que l’assurance d’avoir un poste dans le Department of Athletics de la fac lorsque l’heure de la retraite sera venue.
Winner :  Going to Vietnam as a soldier ? Check. Score points in a college football game ? Check.
La bizarrerie de la semaine, à n’en pas douter : l’université de Faulkner, NAIA (ouais, du football d’en bas, en somme), compte maintenant le plus vieux joueur de l’histoire universitaire. Le monsieur s’appelle Aaron Moore, a 61 ans (yes, 61) et a réussi un field goal pour son équipe.
Are you listening, Penn State ? Gotta start that guy Joe Paterno at quarterback !
We got more winners here…
Don’t look now, mais les Sun Devils d’Arizona State sont la seule équipe qualifiable pour la finale de la Pac-12 à être invaincue en deux matchs dans la division South, après une victoire convaincante contre Missouri, derrière le QB géant Brock Osweiler (6’8, soit… 2.03 m la dernière fois que j’ai vérifié) et ses 3 TD en 24 complétions sur 32 tentatives, et 353 yards. L’autre équipe à 2-0 dans la division Sud de la Pac12 est USC.
McCoy to Shipley for a first down on third and long… Back to the future… Case McCoy trouve Jaxon Shipley sous le maillot de Texas pour convertir une troisième et neuf contre BYU (les nouveaux indépendants programment des grosses équipes, tout de même, et ça mérite le respect… Pardon ? Ouais, OK, ils jouaient Ole Miss la semaine passée..). Funny à voir, je trouve.
Sparty’s defense can bring them far, maybe… Michigan State a tenu son adversaire de la semaine, Florida Atlantic, triste équipe, à 48 yards en attaque et un seul first down. Presque autant de points infligés aux Owls : score final : 44-0. Business as usual..
Loser : Ohio State, and THAT team is ranked ?
Ohio State occupait au moment de prendre place sur le terrain la 15° place du classement des coaches. Et vous appelez ça une des 25 meilleures équipes de la division FBS ? Child, please. Nous venons d’avoir une nouvelle preuve de l’ineptie de ces classements. Certes, le classement des coaches est censé représenter une certaine valeur par rapport au Harris (mais publiez le, que je rigole un peu!), mais j’ai de plus en plus l’impression que ce sont les secrétaires des coaches qui font le classement, sur la base de ce que ces dames ont vu passer les années précédentes… Yikes…
Contre Toledo (Mid American Conference, what a powerhouse), les Buckeyes ont été menés pendant 20 minutes en première période, et n’ont du qu’à une passe incomplète sous la pression de tenir finalement le score à une minute de la fin. Après avoir encaissé notamment un TD de 66 yards de Eric Page, le receveur des Rockets qui a également lancé le ballon pour un conversion à deux points. Toledo a tout donné, mais les Buckeyes n’ont rien montré qui puisse justifier une place aussi haute. Déjà la performance de la semaine dernière était médiocre contre une équipe peu inspirée d’Akron (autre équipe de la surpuissante MAC)…
Et maintenant, les Buckeyes ont rendez-vous à Miami.Tweet of the week, en passant :

Loser : La NCAA. WTF ?
La NCAA a annoncé qu’elle ne comptabiliserait aucune des statistiques du match de Michigan qui n’est pas allé à son terme la semaine passée, mais qu’elle laissait les conférences des deux équipes décider si elles conservaient ces stats… Well, you have your priorities in order, NCAA…
Loser : P Johnny Hekker, Oregon State. WTF ? (2)
Grand moment de solitude pour le punter des Beavers d’Oregon State. Non seulement son équipe s’est prise une bonne grosse fessée, mais Johnny Hekker a réussi la performance de botter le ballon… pour -4 yards ! You read it right : minus four yards ! Ye Gods…

Loser : Coach Joe Paterno, Penn State. WTF ? (3)
Joe Paterno, depuis qu’il s’est fait fracasser accidentellement par un de ses joueurs à l’entraînement, assiste aux matchs depuis la tribune. Les caméras d’ESPN nous le montraient souvent, et j’attendais avec impatience le facepalm en direct, mais il n’est pas venu. Pourtant, il y a avait de quoi. Sous la direction du QB Robert Bolden, les Nittany Lions ont réussi l’exploit de devoir appeler leurs trois timeouts de la première mi-temps en moins de six minutes à l’occasion du tout premier drive de la rencontre les opposant à Alabama… Way to go…
Loser : La conférence Pac-12. WTF ? (4) 
Mais que fait donc la Pac12 ? Après la conclusion de la rencontre entre USC et Utah, conclue sur le score de 17-14 pour les Trojans, les autorités de la Conférence ont décidé de modifier le score.
Sur le dernier jeu du match, les Trojans ont bloqué un field goal des Utes, retourné pour 65 yards par Torin Harris pour TD. Flags fly. Pénalité, car les remplaçants et coaches de USC ont envahi le terrain pendant la remontée du ballon. L’arbitre annonce même ‘by rule, the game is over’ suite à la pénalité pour ‘conduite antisportive’ qui fait que le TD n’est pas accordé.
Dans les heures qui suivent, correction… Alors qu’aucun arbitre n’a annoncé le TD, USC se voit allouer un TD sur le retour de blocked kick. Wait… What ? Did Vegas come calling ? (en fait, Vegas ne tient pas compte de la correction du score, et a payé sur la base du score d’origine, attendez-vous à des procès…)
Au milieu du n’importe quoi, on retrouve une vieille connaissance du foot pro, Mike Pereira, l’ancien responsable des arbitres NFL, qui officiait la saison passée comme consultant arbitrage sur la Fox, et qui avait notamment trituré la logique du rulebook pour justifier la décision honteuse de ne pas accorder le TD de la victoire à Megatron Johnson pour les Lions contre les Bears… Pereira, qui bosse maintenant comme consultant pour l’arbitrage pour la Pac12, évoque un concept de ‘pénalité contre les remplaçants qui doit être appliqué sur le play suivant’. Ouais… Là, il n’y a pas de play suivant… Pire, dimanche, le coordinateur de l’arbitrage de la Pac12 Tony Corrente vient plaider le bon vieux ‘défaut de communication’ entre les arbitres et la presse, affirmant que la décision sur le terrain était correcte, et que les arbitres ont correctement validé le TD. Yep… Sauf que personne, encore une fois, n’a annoncé le TD… Amazing…
Loser : La conference Big East. Same Ol’ Big East.
Je notais la semaine dernière que toutes les équipes de la Big East avaient gagné leur rencontre d’ouverture. Cette semaine, nous revenons aux bonnes vieilles habitudes. Connecticut trouve le moyen d’aller perdre à Vanderbilt (qui en est à deux victoires, dites donc) et Cincy va se faire fesser à Tennessee. Ah, et Rutgers a trouvé le moyen de perdre contre une équipe de North Carolina qui a réussi l’exploit de commettre un fumble sur un kneel-down…
Pitt, USF, Syracuse ont toutefois gagné. West Virginia aussi. Mais… Comment voulez-vous que je ne recommence pas à parler de la Big Least ? Les Mountaineers ont trouvé le moyen d’être menés à la mi-temps sur le score fabuleux de 12 à 10 par la terrifiante université de Norkolk State ! Haut les cœurs !
Mountaineers, je comprends mieux pourquoi vous avez autorisé la vente de bière dans votre stade cette saison. Et ce n’était pas seulement pour souhaiter la bienvenue à votre nouveau coach Dana Holgorsen…

Verchain Top 10

Comme annoncé lors de l’article présentant la saison, j’alternerai entre un top 25 complet et un top 10, avec le classement complet toutes les trois semaines. Pour l’instant, contentons nous donc d’un top 10. Here we go :

1. Oklahoma Sooners (Big 12)
2. Florida State Seminoles (ACC)
3. Louisiana State University Tigers (SEC)
4. Boise State Broncos (Mountain West)
5. Alabama Crimson Tide (SEC)
6. Wisconsin Badgers (Big 10)
7. Nebraska Cornhuskers (Big 10)
8. Stanford Cardinal (Pac12)
9. Oklahoma State Cowboys (Big12) – nouveau classé
10. Arkansas Razorbacks (SEC)

Quelques commentaires rapides : Oregon tombe en dehors de mon top 10 malgré une victoire large contre Nevada. Le Wolfpack n’a pas de défense, et on s’aperçoit donc que les Ducks retrouvent leurs sensations lorsqu’ils retrouvent une équipe qui n’est pas dans la SEC… Not good enough for me, malgré la journée record du QB Darron Thomas (6TD, 295 yards sur 13 passes complétées, et 80 yards à la course, leader de son équipe)… Je place donc les Cowboys d’Oklahoma State à la neuvième place, après une victoire que j’ai trouvée très convaincante contre Arizona. Enorme match offensif de Weeden, le QB, et Justin Blackmon, le prochain énorme receveur pro (on en reparlera quand la draft approchera). Comme quoi, les belles perfs de la saison passée n’étaient pas dues qu’au système offensif de Dana Holgorsen, mais bien plus au talent des joueurs.

Peu de changement dans le reste du classement, aucune équipe n’ayant fait le faux pas qui l’aurait fait trébucher. Je ne bouge pas Boise et Oklahoma, qui n’ont pas joué. La victoire d’Alabama contre une équipe classée aurait pu permettre au Tide de grimper un peu, mais le contenu du match, et notamment l’incapacité de mettre de la pression sur les QB de Penn State ne m’a pas – encore – convaincu que nous assistons au retour de la vague impossible à stopper d’il y a deux ans…

BCS Bowls Prediction

Donnez moi de bonnes raisons de changer mes prédictions cette semaine… Une chose est certaine, il y aura un changement la semaine prochaine…

Rose Bowl : Wisconsin (Big Ten) – Oregon (Pac-12)

Fiesta Bowl : Nebraska (Big Ten – at large) – Boise State (Mountain West – at large)

Orange Bowl : Alabama (SEC – at large) – Nebraska (Big Ten – at large)

Sugar Bowl : Louisiana State University (SEC Champion) – West Virginia (Big East Champion)

BCS National Championship : Oklahoma Sooners (Big 12 Champion) – Florida State Seminoles (ACC Champion) 

Scandals and other stuff off the field

Conference Armaggeddom, again
OK, donc, Texas A&M va rejoindre la SEC en 2012, un pas de plus vers la fin de la Big12… Sauf que… Le truc marrant de la semaine au milieu de toute l’encre qui est usée à écrire sur le sujet du prochain passage à l’ère des Super-Conférences, comme j’en ai déjà parlé dans l’édition de la semaine passée, c’est que les Bears de Baylor ont ouvertement menacé de porter devant les tribunaux la défection de Texas A&M de la Big 12. Manière de mettre la pression aux autres équipes de la Big12 pour qu’elles ne décident pas elles aussi d’aller voir ailleurs (les Sooners sont les premiers visés, bien entendu). Amusant de la part d’une fac qui avait fait défection de la Southwest Conference (qui n’existe plus) lors de la création de la Big 12.
Baylor pourrait éventuellement rebondir dans la Big East, contribuant un peu plus à la distorsion géographique que ne manqueront pas de représenter ces Super Conférences.
Mais le truc qui m’amuse le plus dans ces menaces de procédures judiciaires, c’est l’identité du Président de l’université… Kenneth Starr… Ouaip, LE Kenneth Starr, l’ancien procureur fédéral, l’homme qui a fait témoigner le Président Bill Clinton en direct devant l’Amérique, en le questionnant sur les traces suspectes retrouvées sur la robe bleue de Monica Lewinski… Nous offrant un inoubliable moment de télévision… Kenneth Starr… Freakin’ hero… Comme quoi, avoir la maladie procédurière, ça ne se soigne pas si vite que je le pensais…
Is that part of Obama’s welfare plan ?
De mieux en mieux. On a appris cette semaine qu’un nombre incroyable de joueurs de Fresno State (pour ceux qui suivent, c’est de là que vient le coureur des Chargers Ryan Matthews), jusqu’à 24 apparemment, auraient reçu des ‘improper benefits’… Non pas d’un quelconque booster qui connaît les boîtes de strip et les professionnelles du coin, mais d’un employé du service de sécurité sociale de Californie qui aurait fourni aux joueurs des… Bons d’alimentation !Finalement, on comprend pourquoi tant de gens finissent par choisir la Floride du Sud…

Get well soon
Si j’étais le genre de garçon à faire du mauvais esprit, j’écrirai qu’il n’aura pas fallu longtemps pour que le nouveau coach de Minnesota ne trouve un moyen de s’éclipser d’un match une nouvelle fois désespérant pour les – rares – supporters restant des Golden Gophers.
Jerry Kill s’est en effet effondré, victime d’une attaque, lors du dernier quart-temps de la défaite de ses protégés contre… New Mexico State…
Ouais, si j’étais le genre de garçon… Comment ça, j’ai écrit que Jerry Kill a trouvé le moyen de s’éclipser ? Read again !
And now, those f*ckin’ terrorists train eagles to crash in buildings ?
Le vol du War Eagle à l’occasion des matchs d’Auburn est traditionnellement un moment de grâce à même d’enthousiasmer la foule. This time ? Not so much…
So, you didn’t want that trophy, did you ?
Petite controverse lors des dernières semaines autour du trophée récompensant le vainqueur du match entre Iowa State et Iowa, qui s’est déroulé ce samedi. Le trophée s’appelle le Cy Hawk (brillante contraction des surnoms des deux équipes, les Cyclones et les Hawkeyes). Au départ, le trophée devait ressembler à… ça :

Yeah, that’s ridiculous…

Finalement, le trophée a été remplacé par quelque chose de moins ridicule… Mais à croire que les Cyclones ne voulaient pas non plus de ce trophée là, qui a été démoli pendant qu’il était porté par les joueurs au milieu des fans sur la pelouse…

What to watch next week

C’est vers le Doak Walker Stadium de Tallahasse, Florida, qu’il faudra tourner le regard la semaine prochaine. Le Crunch ! Les deux premières équipes du Verchain’s Top Ten voient leurs routes se croiser. Florida State accueille Oklahoma.

LSU se rend à Mississippi State pour le gros match de la semaine en SEC.

Le match sponsorisé par le Comité des Infractions de la NCAA se déroulera au Whatever Its Name Is Stadium de Miami. Ohio State Tatoos vs. Miami Hookers n’ Strippers ! Can’t wait.

Notons enfin un Michigan State at Notre Dame qui pourrait propulser un peu les Spartans vers les hauteurs des classements.

Et USC va pouvoir encore tenter de démontrer qu’ils savent tenir un match sur quatre quart-temps à l’occasion de la visite de Syracuse…

Cheerleaders

C’est tout pour aujourd’hui, les gens. Alors… ‘Til next time, take care of yourself, and each other.

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report