Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report 2011 : Semaine 11

Par Verchain.
Blogger.
Verchain Inc.

Comme chaque lundi, retrouvez l’analyse de la semaine de College Football par le pertinent, le provoquant mais toujours drôle : Verchain.
Here we go :
La saison est finie, foutue, achevée, morte. Le Cartel a gagné, encore une fois. Il pleure dans mon cœur comme il pleut sur la ville…

Game of the week

Oregon 53, Stanford 30

C’était une belle histoire, Stanford, tant que ça a duré. 17 matchs de suite sans défaite. 17 matchs, c’est exactement le nombre de rencontres entre la dernière visite du Cardinal à Autzen et la rencontre de samedi, à la ferme. La demi-finale officieuse de la Pac12 North. Et nous avons un gagnant, Oregon.

Le Cardinal était supposé à même d’imposer sa force à la vitesse des Ducks. Manqué. La vitesse de LaMichael James, notamment, était de trop pour les joueurs de coach Shaw. Sur le TD de 58 yards à la course du candidat au Heisman, les joueurs du Cardinal semblaient même incapables de rester debout, glissant à chaque prise d’appui…

Et c’est une erreur d’Andrew Luck, une interception lancée à Boseko Lokombo, qui a un nom marrant, que le défenseur d’Oregon a retournée pour 40 yards et 6 points, malgré une tentative désespérée de tackle de Luck. La campagne Heisman de Luck a d’ailleurs pris un sale coup avec cette défaite, et ce malgré ses 3 TD à la passe. Les deux interceptions et le fumble perdu résonneront salement aux oreilles des votants du trophée.

Les Ducks, en face, on exécuté le plan de jeu en perdant deux fois le ballon, contre 5 au total pour Stanford. Mais Darron Thomas, qui n’a pas eu à trop s’employer à la passe (11/17, 155 yards, 3TD), a su diriger tranquillement le jeu.

Un bon gros shootout des familles, comme le match de l’an passé, tiens…

Les big plays n’étaient pas du côté du Cardinal, cette fois. Et si les équipiers de Luck ont été menés au score pour la première fois à la mi-temps depuis 2009 contre Notre Dame, ils n’ont pas été en mesure de monter un comeback victorieux…

Et ils ne remporteront sans doute pas la Pac12 cette saison…

Winners / Losers

Winner : Oklahoma State Cowboys, eye candy  
Il y a un moment déjà que je m’émerveille devant la pyrotechnie permanente qu’est devenue l’attaque des Cowboys. OSU a frappé un gros coup en explosant proprement les Red Raiders de Texas Tech. 49 points, soit 7 TD, inscrits avant la mi-temps. Si les ‘points de style’ comptent dans les votes humains (les ordinateurs du BCS ne prenant pas en compte les écarts au score, mais la difficulté du calendrier), les Cowboys vont continuer à se tenir juste derrière LSU pendant un moment.
Au milieu de tout ça, les Cowboys ont explosé le record de points encaissés par Tech à domicile dans l’histoire de la fac.
La défense des Cowboys n’est pas exceptionnelle, mais elle a contenu les Raiders, l’équipe qui avait battu de manière assez incompréhensible les Sooners, au vu des performances récentes de Texas Tech sur les derniers matchs.
Comptez vous même : Brandon Weeden, le QB, a lancé juste un TD de moins que son nombre de passes incomplètes (5TD, 31/37 pour 427 yards). 3 TD à la course pour Joseph Randle. Les passes, les courses, partent aux quatre coins du terrain, et on peut aujourd’hui rêver de voir une vraie opposition de styles en finale du BCS, avec l’unité offensive des Cowboys contre la défense infranchissable des Bayou Bengals…
Et une vraie pépite dans le lot : Justin Blackmon, une sorte de Megatron en plus jeune… Enjoy.
Winner : Michigan State
Pour une équipe qui s’était lamentablement ramassée la semaine passée contre les Golden Gophers de Minnesota, les Hawkeyes, sans doute inspirés par l’hommage rendu aux soldats américains, avec le logo de l’équipe, sur le casque, revêtu des couleurs du drapeau américain, sont maintenant une des quelques équipes de la Big Ten à être en sorte d’accomplir son destin, simplement en continuant de gagner.
Et on a un peu retrouvé ce qui fait la marque de fabrique traditionnelle d’Iowa (OK, cette saison, ce n’est pas tout à fait le cas), d’abord une grosse défense qui a contenu Denard Robinson (194 yards par les airs, 55 au sol) et Fitzgerald Toussaint (58 yards au sol seulement), tout en abusant de Larry Coker, leur coureur, avec 29 portés de ballon qui génèrent 132 yards et 2 TD.
Et maintenant, les Hawkeyes vont défier Michigan State, avec la possibilité d’aller pour la toute première fois de l’histoire en finale de la Big Ten… Puisque la finale de cette saison sera la première finale de la Big Ten…

More Winners

Montee Ball.

Avec deux courses pour TD, plus une réception pour 6 points, le coureur de Wisconsin est maintenant le meilleur scoreur sur une saison des équipes de la BigTen, avec 27 touchdowns, passant devant trois joueurs qui étaient jusqu’alors à égalité (le seul que vous devez connaître étant Ki-Jana Carter, le coureur de Penn State vu chez les Bengals en pros).

Aaron Murray.

En lançant 4 TD dans la victoire la plus convaincante de la saison de ses Bulldogs de Georgia, le quarterback a dépassé un glorieux ancien, Matt Stafford des Detroit Lions, avec 27 TD sur la saison, soit deux de plus que le record précédent.

Alshon Jeffery
Le receveur des Gamecocks de South Carolina, qui ne réalise pas une saison formidable comparée à la saison dernière, est devenu le recordman des yards en réception en carrière de sa fac.
Rodney Stewart
Voilà une belle façon pour les Buffaloes de Colorado de ne pas finir fanny à domicile pour la première fois de l’histoire de la fac. Le running back Rodney Stewart a fait le show, en courant pour 181 yards et 3 TD, et en lançant un TD… à son QB.
Loser : We, The People… And it hurts…
L’histoire se répète. Et ça fait chier. Désolé de parler aussi crûment, mais avec le déroulement de la journée de samedi, je me disais que tout était bon pour les Broncos. Stanford qui perd en ne laissant donc que trois équipes invaincues sur les 10 qui restaient il n’y a encore que trois semaines, avec le Bedlam Game pour les Cowboys en perspective et une éventuelle défaite contre les Sooners, ce qui n’aurait laissé qu’une seule équipe invaincue en plus des Broncos en position de disputer le BCS Championship (ouais, il y a Houston, aussi…). Eh bien, c’est foutu…
L’histoire se répète. Les Broncos perdent un match d’un point, cette fois dans le temps réglementaire, grâce à un field goal manqué par leur kicker. Brotzmann n’est plus là, et cette fois le criminel s’appelle Dan Goodale.
Comme quoi, il n’y a pas que Nick Saban qui a besoin de se trouver un kicker…
Fini pour Boise, donc. Dommage, c’était peut-être enfin la bonne année. Mais avec une secondary ravagée par les blessures, et l’absence du coureur numéro 1 Don Martin, et une équipe de TCU qui a donné plus sur ce match que dans tous les précédents (hormis contre Baylor en ouverture), c’était insuffisant.
Kellen Moore finira sa carrière comme le QB le plus victorieux de l’histoire de la Division FBS, mais ça lui fait une belle jambe. Il n’aura ni Heisman Trophy ni la possibilité de montrer en finale du BCS Championship que Boise appartient bien à l’élite…
Tout simplement parce que les Broncos, malgré tout le soutien des adversaires du Cartel, ne font tout simplement pas partie de l’élite…
Et ça fait chier…

Loser : Ohio State : Fluke Fickell’s team…
Tout le monde sait que je n’apprécie pas particulièrement Ohio State… Et j’ai eu un bon gros sourire en découvrant le résultat du match de samedi. Perdre à Purdue ? Yikes… Ah, avec 44% de passes complétées par Braxton Miller ? Contre… Purdue ???
Avec comme il se doit un jeu d’équipes spéciales qui change le truc, un point after touchdown bloqué par le DT Bruce Gaston des Boilermakers…
Le pire là dedans, c’est que les Buckeyes conservent encore une petite chance de remporter la Leaders Division de la BigTen…
Loser : Big Least, yeah…
Eh bien, avec la défaite des Bearcats de Cincy contre West Virginia, la possibilité de voir dans un Bowl BCS, encore une fois, la Big Least envoyer un représentant qui aura quatre défaites au compteur se trouve renforcée.
Remarquez, avec la blessure de Zach Collaros, le QB des Bearcats, nous avons eu l’occasion de voir sur le terrain un nouveau joueur avec un nom marrant, Munchie Legaux… Héhé…
A part ça, Rutgers a battu Army dans la seule rencontre hors conférence des équipes de la Big East cette semaine… Permettant ainsi au receveur Mohamed Sanu de battre le record du nombre de réceptions en saison dans la Big East avec 94 catches, dépassant ainsi le légendaire Larry Fitzgerald de Pittsburgh.

And More Losers

Texas is not there yet
Les Longhorns venaient de courir deux fois pour plus de 400 yards sur les deux dernières semaines. Avec les blessures dans la semaine de Bergeron et Malcolm Brown, plus la blessure de Fozzie Whittaker au premier quart-temps, Texas, qui affrontait pourtant la triste défense des Tigers de Mizzou (89° contre la course avant ce match), a du se reposer sur Ash et McCoy, ses deux QB, sans succès, comme on pouvait s’y attendre (combinaison de 16/36 pour 171 yards et une interception pour les passeurs en burnt orange). Texas n’y est pas encore.
A&M is still where we left’em off…
Il y a au moins une équipe constante dans l’Etat du Texas, A&M. Les Aggies viennent de perdre après avoir eu un avantage au score de plus de 10 points pour la quatrième fois sur leurs cinq défaites… Derrière cette fois-ci un match éblouissant du QB des Wildcats de Kansas State Colin Klein qui a lancé 282 yards (alors qu’il n’avait pour le moment jamais lancé pour autant de yards) et couru 102 yards avec 5TD au sol…
My Eyes, as in ‘I lost my eyes’, again…
Ouais, regarder les highlights, parfois, ça vous fait saigner les yeux…

Landscape

Comme la semaine passée, la revue de tout ce qui pourrait se passer dans les différentes conférences de la division FBS…

Conference SEC

Dans la division Est, la situation est claire. Il reste un match pour les Bulldogs de Georgia, contre Kentucky. S’ils l’emportent, les hommes de Mark Richt (encore envie de le virer, people?) iront en finale. S’ils venaient à perdre contre les Wildcats, ce seraient les Gamecocks de South Carolina qui iraient en finale, au bénéfice de leur victoire contre les Bulldogs lors du match de la deuxième journée.

Dans la division Ouest, il ne reste qu’une seule chance de ne pas voir les Tigers de LSU aller en finale : qu’Arkansas gagne contre Mississippi State et batte LSU au cours de la dernière journée. A moins que LSU ne perde contre Ole… Non… Nous aurions alors sans doute une égalité à trois équipes avec une défaite (si Alabama gagne son dernier match de conférence, l’Iron Bowl contre Auburn). Et là, ce serait un sacré foutoir dans les différents tie-breakers. Si besoin est, je vous expliquerai le truc par le menu si et seulement si les Razorbacks venaient à battre les Tigers à la dernière journée. Mais sachez qu’en cas d’égalité à trois, ce serait Alabama qui sortirait en tête…

Forecast : LSU devrait battre Arkansas. Et nous donner une finale Georgia-LSU, et donc envoyer les Tigers au championnat BCS.

Bowl Eligible : Alabama, Arkansas, Auburn, Georgia, LSU, South Carolina.

Pac-12 Conference

Avec la victoire des Ducks contre le Cardinal, Oregon est en pole position dans la division Nord. Il leur suffit d’une victoire sur les deux matchs restants contre les Trojans de USC ou les Beavers d’Oregon State (surnom du match : The Civil War, rien que ça) pour emporter la division. Le seul espoir de Stanford réside dans deux défaites des Ducks couplées à une victoire du Cardinal (contre Cal). Peu probable.

Dans la division Sud… Personne n’a envie d’aller se faire corriger en finale, on dirait… Arizona State est allé perdre à Wazzu (Wazzu!!!) et UCLA, comme on pouvait s’y attendre, à Salt Lake City contre Utah. Les Sun Devils ont encore une chance d’aller en finale (puisque USC est banni de postseason) en battant Arizona et Cal tout en espérant une défaite de UCLA contre Colorado (rires) ou USC (fort probable).

Forecast : Oregon – Arizona State, avec les Ducks vainqueurs qui iront jouer le Rose Bowl à Pasadena.

Bowl Eligible : Arizona State, California, Oregon, Stanford, Utah, Washington.

Big Ten Conference

Juste un petit peu moins bordélique… Juste un petit peu.

Dans la Leaders Division, les résultats de samedi (défaites de Penn State et Ohio State) laissent Wisconsin avec son destin en mains. Il reste aux Badgers deux matchs, à Illinois et contre Penn State à Camp Randall. Deux victoires les mettraient à égalité, au pire, avec Penn State en termes de records et donc l’avantage d’une victoire lors de la confrontation contre les Nittany Lions les propulserait en tête de la division. Penn State est dans la même situation. Une seule victoire contre Wisconsin suffirait aux Nittany Lions. Ohio State n’est pas encore techniquement éliminée, et ça me fait hurler de rire. Bon… il faudra que Wisconsin perde à Illinois puis batte Penn State et que Penn State perde également la semaine prochaine lors de la confrontation directe avec les Buckeyes, puis batte les Wolverines de Michigan dans ‘The Game’ qui clôturera la saison. Il n’est nul besoin de vous dire que je serai Badger la semaine prochaine. Et en cas de désastre Wolverine la semaine suivante. Parce que c’est juste impensable de voir OSU en finale de la Big Ten. Pour le jeu, et aussi sur le plan moral. Je n’ai pas digéré le deal obtenu par la Big Ten de laisser les Tattoo Five jouer leur Bowl la saison passée. La mafia, ça suffit.

Michigan State a son destin en mains dans la Legends Division. Deux victoires contre Indiana puis à Northwestern et la cause est entendue. Michigan et Nebraska peuvent encore y croire, mais ont besoin de deux défaites des Spartans. Michigan et Nebraska s’affrontent la semaine prochaine. Donc l’une des deux facs sera hors course… Mais Iowa n’a pas encore tout perdu. Incroyable. Si Sparty perd ses deux matchs, que Michigan ou Nebraska perd son dernier match (l’autre étant éliminé), et qu’Iowa gagne tout, une égalité à trois demeure possible, et ce serait alors Iowa qui irait en finale… Bref, ne fantasmons pas sur ce résultat. Les Spartans y sont presque.

Forecast : Une revanche Michigan State – Wisconsin. Et tout devient possible. Je laisse pour le moment l’avantage aux Spartans, sans grande conviction.

Bowl Eligible : Illinois, Iowa, Michigan, Michigan State, Nebraska, Ohio State, Penn State, Wisconsin.

ACC Conference

Clemson, en battant à l’arrachée Wake Forest, est champion de la division Atlantic.

Dans la division Coastal, Virginia Tech a écarté Georgia Tech de la course en remportant la confrontation de jeudi dernier à Atlanta. Les Hokies restent cependant sous la menace de Virginia. Si les Cavaliers peuvent battre Florida State la semaine prochaine à Tallahassee, ils gagnent le droit à un match couperet contre les Hokies au Scott Stadium de Charlottesville, Virginia. Comme les Seminoles vont mieux, le challenge de deux très grosses victoires est impressionnant.

Forecast : J’ai pour le moment du mal à voir les Cavaliers gagner au Doak Campbell Stadium samedi, et j’anticipe donc une finale Clemson – Virginia Tech, avec une victoire finale des Tigers et la place à l’Orange Bowl.

Bowl Eligible : Clemson, Florida State, Georgia Tech, Virginia Tech, North Carolina, Virginia.

Big 12 Conference

Pas de changement. Oklahoma State mène la course, les Sooners d’Oklahoma n’ont pas joué. Les Sooners vont à Baylor puis à Iowa State. Les Cowboys reçoivent Iowa State avant de prendre une semaine de repos pour préparer le match des Bedlam Series contre les Sooners, la ‘finale’, de la Big 12 dans la situation actuelle. Derrière, c’est fini pour tout le monde.

Forecast : La ‘finale’ aura lieu au Boone Pickens Stadium de Stillwater, avantage donc à l’équipe qui recevra, les Cowboys, qui pourraient bien aller, donc, au BCS Championship…

Bowl Eligible : Baylor, Oklahoma, Oklahoma State, Kansas State, Texas.

Big East Conference

C’est toujours autant le bigntz dans la Big Least. West Virginia a relancé le truc en battant Cincinnati. Les Bearcats mènent toujours la course avec un record en conférence de 3-1, mais derrière, il y a quatre équipes à 3-2 : West Virginia, Louisville, Pittsburgh et Rutgers. Cette dernière reçoit Cincinnati la semaine prochaine. Mais nous n’y verrons sans doute pas encore plus clair, puisqu’il reste aux Bearcats un match de conférence en plus que leurs poursuivants. Les Bearcats ont déjà battu Louisville et Pittsburgh.

Bref, il est très sage d’attendre de savoir quelle sera l’indisponibilité de Zach Collaros, le QB de Cincy, et de voir le résultat du match de Rutgers la semaine prochaine. Il restera alors un match piège pour Cincy à Syracuse, et un match contre Connecticut…

Forecast : Cincinnati est en tête, pour l’instant. Et c’est tout ce que vous devez savoir…

Bowl Eligible : West F*ckin Virginia, Cincinnati, Rutgers.

Mountain West Conference

TCU a quasiment remporté la conférence en battant les Broncos. Il faudrait que les Horned Frogs perdent leurs deux derniers matchs contre Colorado State et New Mexico… Autant dire que c’est impossible…

Forecast : TCU champion. Et j’en pleure encore. Il manque une victoire à Wyoming pour être éligible pour un Bowl.

Bowl Eligible : Boise State, TCU, San Diego State.

Conference USA

Dans la division Est, Southern Miss a quasiment assuré la première place en battant UCF d’un point ce samedi. Il reste aux Golden Eagles deux matchs contre UAB et Memphis, les deux dernières équipes de la division, et une victoire sur les deux derniers matchs leur garantit la victoire. Marshall, en comptant sur deux défaites des Eagles et en gagnant ses deux derniers matchs (dont le dernier contre East Carolina…), pourrait arracher le truc. Peu probable.

Dans la division Ouest, la course entre Houston et Tulsa, toutes deux invaincues en conférence, continue. La victoire en division se jouera entre ces deux équipes quoi qu’il arrive, SMU, troisième de la division, comptant deux défaites en conférence pour le moment et les Cougars et les Golden Hurricanes se rencontreront à la dernière journée, avec le vainqueur qualifié pour la finale…

Forecast : Comme le dernier espoir des adversaires du Cartel est de voir Houston invaincue en fin de saison, Verchain pousse derrière les Cougars. Allons-y donc pour une finale Southern Miss – Houston, avec victoire des Cougars. Et une place dans un Bowl BCS.

Bowl Eligible : Houston, Southern Mississippi, Southern Methodist, Tulsa.

WAC Conference

Il est fort probable que le vainqueur du match de la prochaine journée entre Nevada et Louisiana Tech soit en position très favorable pour emporter la Conférence. Utah State peut encore provoquer une égalité à trois en tête de la conférence en gagnant ses derniers matchs, en comptant sur une victoire de Louisiana Tech contre Nevada, et une autre défaite du Wolf Pack. Mais dans ce cas, ce serait de toute façon Louisiana Tech qui serait titrée officieusement (puisqu’une égalité en tête de conférence est possible dans les règlements, avec un partage officiel du titre).

Forecast : Nevada doit remporter ses deux matchs contre ses poursuivants pour mettre un terme au suspense. Hawaii vient de perdre contre Utah State, donc, bon… Le Wolf Pack champion.

Bowl Eligible : Louisiana Tech, Nevada.

MAC Conference

Ohio mène la division Est. En gagnant les deux derniers matchs, les Bobcats emporteront la division. S’ils perdent le prochain match, et que Miami of Ohio gagne sa rencontre, un match pour le titre opposera les deux équipes. Temple peut encore gagner la division, mais a besoin de résultats favorables, au moins une défaite de Ohio… Bref…

Dans l’Ouest, Northern Illinois a déjà battu son suivant qu’est Toledo, et rencontrera Ball State la semaine prochaine. Une victoire leur offrira la division. Toledo a donc besoin d’une défaite de NIU, et de deux victoires pour passer devant. Ball State peut encore l’emporter en battant successivement NIU et Toledo.

Forecast : Attendons la semaine prochaine… Pour le moment, parions sur une finale Northern Illinois contre Ohio…

Bowl Eligible : Northern Illinois, Ball State, Ohio , Temple, Toledo.

Sun Belt Conference

Arkansas State tient fermement la barre, après avoir battu Western Kentucky cette semaine. Le seul espoir des Hilltoppers de WKU est de voir ASU perdre ses deux derniers matchs en gagnant leurs deux derniers matchs. Troy sera un adversaire commun aux deux, mais les Red Wolves rencontreront les Trojans de Troy (Pléonasme University, bonjour…) une semaine après que WKU les ait défiés… Sachant que ASU a un match contre Middle Tennessee qui n’a gagné qu’un match en conférence… On peut donner le titre à Arkansas State, non ?

Forecast : Comme mentionné ci-dessus : Arkansas State.

Bowl Eligible : Arkansas State, Louisiana Lafayette, Florida International.

Independants

Rien ne change, sauf que les Midshipmen de Navy conservent une chance de devenir éligibles à un Bowl en gagnant leurs deux derniers matchs. Dont le dernier contre Navy.

Bowl Eligible : Brigham Young University, Notre Dame.

Verchain Top 10

1. LSU Tigers (SEC)
2. Oklahoma State Cowboys (Big 12)
3. Alabama Crimson Tide (SEC)
4. Oregon Ducks (Pac-12)
5. Oklahoma Sooners (Big12)
6. Clemson Tigers (ACC)
7. Arkansas Razorbacks (SEC)
8. Stanford Cardinal (Pac12)
9. Georgia Bulldogs (SEC)
10. Houston Cougars (USA)

Farewell, Boise State. Comme quoi, oui, il est vraiment temps que les Broncos trouvent une place dans une conférence AQ. Et un kicker, aussi… Mais ne remuons pas le couteau dans la plaie. Un samedi qui bouleverse le top 10, encore un. La défaite du Cardinal contre Oregon les fait salement reculer, et donne l’impression que Stanford n’a battu personne, cette année. Oklahoma, qui ne jouait pas, profite de la défaite de Boise pour remonter dans le classement, comme Clemson, champion de sa division dans l’ACC. Houston mérite une place dans le top 10, tant que les Cougars continuent à marquer 60 points sans en prendre 61…

BCS Bowls Prediction

Rose Bowl : Michigan State (Big Ten Champion) – Oregon (Pac-12 Champion).

Fiesta Bowl : Alabama (SEC – at large) – Stanford Cardinal (Pac-12 – at large).

Orange Bowl : Cincinnati (Big East Champion) – Clemson (ACC Champion).

Sugar Bowl : Oklahoma (Big 12 Champion) – Houston (USA Champion).

BCS National Championship : Oklahoma State (Big 12 – at large) – LSU Tigers (SEC Champion).

Bon… Avec les résultats de samedi, nous avons un sacré foutoir en perspective. Il faut donc revenir aux bases.

Le Rose Bowl devrait avoir ses deux champions des conférences avec lesquelles il est en contrat de disponibles, et donc rien ne change pour le Granddaddy. Je ne vois ni Oregon ni Sparty (ou Wisconsin…) dans les deux premiers du classement BCS, de toute façon.

Le Fiesta a ensuite la priorité. Le Bowl est en contrat avec la Big12, dont j’envoie le champion au BCS Championship. C’est donc un choix At Large qui doit être opéré : va pour Alabama, donc.

Le Sugar sélectionne ensuite. Pas de champion de la SEC, donc… Et pas d’autre équipe de la SEC à sélectionner, puisque la règle veut que chaque conférence ne peut envoyer plus de 2 équipes dans des Bowls BCS. LSU et ‘Bama sont déjà choisis (LSU en tant que 1, bien sur). Oklahoma et sa grosse base de fans fait la maille…

L’Orange doit prendre le champion de l’ACC : bienvenue à Miami, Clemson ! Et on repart pour un tour.

Le Fiesta doit choisir. Il reste un champion AQ, celui de la Big East, mais personne ne croit que les fans se déplaceront en Arizona pour un Bowl (même les dingues de West Fuckin’ Virginia). Pas de SEC, pas de Big 12… Gosh… Après tout, la Californie n’est pas si loin… Stanford !

Le Sugar a ensuite la sélection… Et quasiment plus de choix possible. Houston n’est pas très loin de New Orleans. Et puis, bon… Prendre une équipe de la Big Ten… Encore faudrait-il qu’il y en ait une deuxième dans le top 14… Envoyons donc les Cougars dans un Bowl BCS, ça donnera bonne conscience au Cartel…

Et l’Orange, dans un Whatever Its Name Will Be The Next Time A Game Is Played There Stadium de Miami, accueillera donc le champion de la Big Least. J’ai laissé Cincinnati en place, sans grande conviction…

Scandals and other stuff off the field

Farewell, Joe Pa…

Je ne vais pas vous conter par le menu tous les événements qui se sont précipités dans la semaine, je n’ai pas l’espace nécessaire ici, et vous avez sans doute pu vous en tenir informés.

Le Board de Penn State a viré le Président de l’Université. Et Joe Paterno, après avoir pensé laisser le coach dinosaure coacher pour la dernière fois à Happy Valley. JoePa avait annoncé peu de temps avant qu’il avait décidé de prendre sa retraite à la fin de la saison, à la suite de l’affaire de pédophilie concernant un de ses anciens adjoints, Jerry Sandusky. Un vrai bordel monstre que cette affaire. Paterno est donc viré pour n’avoir pas prévenu les flics de ce dont l’avait informé un graduate assistant, Mike McQueary (aujourd’hui encore coach des receveurs de PSU, qui a été écarté du match contre Nebraska car le Board craignait pour sa sécurité).

On n’a parlé que de ça, dans le petit monde du college football, cette semaine. Joe Paterno, le coach le plus victorieux de l’histoire de la Division 1 (aujourd’hui FBS), n’est plus le coach des Nittany Lions.

Juste quelques vidéos pour que vous preniez conscience, si ce n’est fait, que la nouvelle a eu sur la population étudiante : des émeutes dans les rues, et les journalistes pris à partie.

Ugly stuff. Une semaine lunaire… Des interventions de politiques dans tous les sens, Matt Millen, ancien joueur de Penn State et ancien président des Lions de Détroit, qui chiale comme un gosse à la télé suite au licenciement de JoePa, du vrai, grand n’importe quoi comme seule l’Amérique peut nous en offrir.

Il me faudrait un article entier pour revenir sur l’héritage que laisse Joe Paterno, 84 ans, dans le football universitaire. Une seule chose à retenir : si vous êtes comme moi partisan de l’organisation d’un playoff en FBS, sachez que JoePa, lui aussi, était un fervent partisan des playoffs.

Merci pour tout, Joe. Et je suis fort marri de ne plus pouvoir me moquer gentiment de tes Lions.

En attendant, après la ‘veillée aux bougies’ organisée en l’honneur des victimes de Sandusky vendredi soir pour démontrer que la population étudiante de Penn State était derrière les enfants abusés (gosh, je viens juste de me rendre compte de ce que je viens d’écrire… mais je ne vais pas éditer…), l’entrée des joueurs et l’avant match étaient en direct sur ESPN, qui nous a raccourci Game Day pour le coup, et voici la vidéo.

Vous pouvez vous prononcer sur l’aspect purement américain du truc. Par conviction personnelle, ces prières de groupe ressortent du ridicule. La minute de silence est plus classique et selon moi suffisante. Et le fait qu’un groupe de fans balance de la bière et un tombereau d’insultes sur un type venu au match avec une pancarte ‘rendez hommage aux enfants abusés’ est beaucoup plus Verchain style dans l’esprit.

Laissez-nous avec notre football, maintenant.

We have more traditional stuff for you, too…
Les affaires continuent, et les représentants de Central Florida doivent être bien contents de tout le bordel autour de Penn State la semaine dernière. Un bon petit scandale à l’ancienne, une histoire de recrutement dans lequel serait impliquée une firme d’agents sportifs, destinée à amener les joueurs chez les Black Knights plutôt que chez les autres équipes qui les convoitent. La NCAA est en cours d’investigation, et ça a déjà coûté sa place au Athletics Director. Le basket est concerné aussi.

A Oregon, après l’affaire des 25 000 dollars lâchés à Willie Lyles pour s’assurer (officieusement) que Lachee Seastrunk signe chez les Ducks, à l’occasion de l’achat d’un document de scouting (officiellement), on apprend qu’une autre firme aurait reçu le même montant… pour un autre ‘package’ concernant des joueurs en Californie et dans le reste du pays… L’enquête est en cours…

Ohio State, qui tente pour le coup de limiter les dégâts à la fois de l’affaire des ‘Tattoo Five’ et des nouveaux dysfonctionnements récents comme les salaires fictifs versés par un booster à des joueurs employés par une de ses sociétés, annonce que l’équipe se privera de 5 scholarships (les bourses universitaires offertes aux joueurs pour payer leur scolarité). Pas certain que ce soit suffisant pour calmer la NCAA, avec une accusation de ‘failure to monitor’ (manquement dans l’encadrement des joueurs, ou dans la surveillance des rapports avec les boosters notamment), qui est l’avant dernier grade d’accusation, OSU ayant donc échappé au ‘lack of institional control’ (absence de contrôle de l’institution), accusation qui garantit les sanctions les plus lourdes.

And we have Verchain Style stuff too…
Alabama-LSU la semaine passée. Tout n’était pas perdu pour tout le monde…
Wrestlemania à Wisconsin-Minnesota. Epic Fail ?
Et on a retrouvé Colin Powell !
(bon, en fait, il s’agit de Mike London, le coach des Cavaliers de Virginia…)

What to watch next week

La Big Ten devrait tenir le haut du pavé, avec notamment Nebraska at Michigan et Ohio State – Penn State dans le Horseshoe.

USC at Oregon pourrait être sympa pour le spectacle…

Et Arkansas tentera de rendre le match de la semaine suivante contre LSU intéressant, en affrontant les Bulldogs de Mississippi State.

Cheerleaders

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

‘Til next time, take care of yourself, and each other…

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report