Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report 2011 : Semaine 1

Ah, la semaine 1 en NCAA. Que du bonheur. L’occasion pour nous tous de découvrir des facs exotiques, qui passent parfois à la postérité, qui justifient l’expression de Warhol du ‘quart d’heure de gloire’. Par le passé, vous ne connaissiez sans doute pas Appalachian State ou James Madison…

Les saisons de toutes les facs de Football Bowl Subdivision sont donc lancées, et nous les suivrons ensemble pendant près de six longs mois, à travers les vivas de la foule, les huées, les cris, les larmes, les cheerleaders, les scandales qui ne manqueront pas d’émailler la saison, tout en tentant de garder un œil le plus objectif possible sur la réalité du terrain.

Et ce, même si la réalité du terrain laisse souvent la place à une subjectivité parfois malsaine lorsque vient le moment de se répartir le gros gâteau financier des Bowls BCS, et le gâteau garanti 100% moisi des Bowls mineurs, ceux qui font perdre de l’argent aux équipes qui les disputent, mais qui trouvent toujours deux équipes pour y participer, pour un certain prestige, ou pour ajouter une ligne au palmarès des facs, des coaches, des Athletic Directors. C’est certain, Beef O’Brady Bowl Winner ou Idaho Potato Bowl Winner (ouais, ces noms de Bowls existent), ça fait tout de suite classe, sur un curriculum vitae…

Alors, parce que nous sommes et restons avant tout des fans de ce sport fantastique qu’est le supposé amateur football universitaire, nous serons là, tous les lundis, pour tenter de vous apporter un certain regard sur le football NCAA. Sans concession, sans compromis, avec une approche bien évidemment un peu biaisée, en essayant de ne rien manquer des vrais grosses news qui méritent commentaire et sans éviter de chercher le petit truc qui est sans doute passé sous le radar des pourtant très complètes news de notre partenaire The Blue Pennant (c’est bon, mangez-en…).

Here we go.

Et pour vous mettre un peu en condition :

Game of the week

LSU 40, Oregon 27 > Résumé du match

Arlington, le Jerry Dome, College Game Day le matin en direct depuis les abords du stade, avec Erin Andrews, les cheerleaders des deux équipes qui ont, il faut bien l’avouer, rivalisé pendant l’émission… Et surtout deux équipes classées tout en haut des rankings de présaison (sans les ordinateurs, donc), à la troisième et quatrième place respectivement… Tout était donc réuni pour un crunch de première classe pour LE match vedette de cette première semaine de compétition.

Eh bien… C’est un peu raté… Simplement mon opinion, mais… Qu’avons-nous appris ? LSU est sur une série de 35 victoires consécutives en dehors de sa conférence, et les Tigers, comme l’a noté Lee Corso avant de faire son pronostic pour la rencontre, étaient à 17 victoires pour aucune défaite durant le mois de septembre. Make that eighteen and o.

Oregon a une nouvelle fois perdu les pédales et manqué du rythme fabuleux et hypnotisant de la Blur Offense en rencontrant une défense de la SEC basée sur la puissance. Et LaMichael James a une nouvelle fois sorti un match loin de ses statistiques habituelles, comme contre Auburn lors du Championnat de la saison passée (54 yards en 18 courses contre LSU). Il avait toutefois l’excuse de s’être blessé durant la rencontre, avant de revenir en cours de match, sans toutefois sembler aussi tranchant qu’à l’accoutumée.

LSU a fait… ce qu’on attendait de LSU avant la rencontre : grosse défense, beau jeu de course derrière une ligne offensive solide. Les deux coureurs Ware et Ford ont alterné les courses pour approcher tous les deux des 100 yards sans les atteindre (99 yards en 26 courses pour Ware, 98 yards en 14 courses avec deux TD pour Ford). Solid game plan.

En rendant 4 fois le ballon à l’adversaire, les Ducks ne pouvaient pas prétendre s’imposer. La manière pose question, également. Privés de leur relanceur de coups de pied numéro 1, le corner Cliff Harris, suspendu après avoir explosé une limitation de vitesse pendant l’intersaison, les Ducks ont concédé un TD suite à un fumble sur un punt de LSU. Le relanceur, Kenjon Barner, a tenté une relance avec deux joueurs de couverture des Tigers à quelques centimètres de lui. Bad idea. Fumble, touchdown.

Les Tigers ont sur-exploité les pertes de balle des Ducks, produisant 20 points à la suite de turnovers.

Sans leurs deux meilleures armes pour l’attaque aérienne, le QB Jordan Jefferson (suspendu suite à son inculpation pour coups et blessures à l’occasion d’une bonne vieille baston de bar) – et ce même si Jefferson est loin d’être un QB d’élite – et le receveur Russell Shepard , les Tigers devaient se reposer sur le bras de Jarrett Lee, QB senior surnommé ‘Pick Six’ pour sa propension à lancer des interceptions retournées pour TD à longueur de temps.

Lee s’est simplement contenté de ne pas mettre sa défense dans l’embarras avec des pertes de balle, mais sans réussir grand chose (seulement 98 yards à la passe, mais avec un TD lancé dans la zone où aurait du se trouver Harris s’il avait été sur le terrain).

Le plus inquiétant pour les Ducks, au-delà de leur incapacité à battre un représentant de la SEC, c’est le manque d’exécution qu’on a pu constater sur le terrain. L’équipe de coach Chip Kelly est en général dans son tempo, et parvient à se sortir de situations délicates. Là, nous avons simplement constaté que très peu de choses semblaient fonctionner. Inquiétant.

Pour les Tigers, par contre, l’avenir peut sembler plus intéressant que prévu avant la saison. Compte tenu de la situation non fixée du Crimson Tide au poste de quarterback, de l’effondrement à prévoir d’Auburn… LSU pourrait bien aller loin, loin, loin… A moins que Les Miles ne trouve encore le moyen de foirer une fin de match façon ‘Mad Hatter’…

Winners / Losers

Winner : WE, THE PEOPLE !
Et merci, merci, merci, Boise ! En effet, une défaite de Boise, fac non BCS la mieux classée, chez un adversaire lui aussi classé aurait sans doute mis un terme dès la première journée au fol espoir qui parcourt les cerveaux de tous les fans de foot universitaire critiques du système BCS, référencé dans ces pages sous la dénomination de ‘Cartel’. Après la victoire convaincante devant une équipe de Georgia qui ne parvient toujours par à se remettre dans le sens de la marche, derrière un Kellen Moore qui sera sans doute un candidat solide pour le titre de Heisman cette saison, les espoirs demeurent permis. Oh, bien sur, le Cartel saura encore sans doute nous trouver, à travers les sondages des coaches ou ceux réalisés par Harris (qui regroupent, si j’en crois les auteurs de Death to the BCS, un paquet de types qui ne regardent même pas les résultats avant de donner leur avis), ou encore les formules bizarres des ordinateurs de Sagarin et consorts, un moyen pour planter les Broncos si jamais l’équipe de Chris Petersen parvenait à réaliser une saison parfaite… Vous le savez peut-être, j’envisage depuis le printemps que le champion de la SEC ne sera pas invaincu, et vous savez maintenant que le champion de la Pac12 ne le sera pas non plus. Il nous reste à espérer que la Big 10, la Big 12, l’ACC ne sacreront pas une équipe invaincue. Ou au moins deux d’entre elles. Boise a démarré l’année classée devant FSU et Virginia Tech, mes favoris pour l’ACC, devant Nebraska et Wisconsin, mes favoris pour la Big 10. Deux équipes de la SEC, plus les Sooners qui représentent la Big 12 étaient devant. Oregon aussi, mais les Ducks sont tombés. À l’heure où j’écris ces lignes, les pièces sont en place, si (et c’est un gros si) les Broncos parviennent finir la saison invaincus, ils pourraient, enfin, parvenir au match pour le titre, démontant ainsi le système BCS. Même si je crois le Cartel capable de faire en sorte qu’une équipe de la SEC avec une voire deux défaites se retrouve quoi qu’il arrive dans les deux premières du classement final, même devant un Boise invaincu. Ceci exposerait une fois de plus la tartuferie du système BCS.
Winner :  QB Russell Wilson, Wisconsin
L’ancien QB de North Carolina State, qui a effectué cette saison un transfert vers les Badgers de Wisconsin sans avoir à passer un an sans jouer, a réussi ses débuts, contre les modestes Lobos de UNLV. Wilson (10/13, 255 yards, 2TD) s’est contenté d’assurer et a rassuré, également, les fans des Badgers. Il n’a pas semblé perdu dans un système plus ‘conventionnel’, d’abord basé sur la course, que celui qui était celui du Wolfpack de NC State l’an passé. Et cela ne fait que renforcer mon impression d’une possible participation des Badgers à la première finale de l’histoire de la Big Ten à Douze.
Winner : QB Stephen Garcia, South Carolina
QB, South Carolina Gamecocks. Garcia, toutes proportions gardées, est un peu la caricature ultime du QB dilettante. Déjà suspendu plusieurs fois, son amour de l’alcool est bien connu. Après avoir autorisé le joueur à participer à la saison en levant sa suspension à temps, Steve Spurrier, le coach des Gamecocks, l’a placé en numéro deux dans l’effectif, laissant le poste de titulaire à Connor Shaw. Shaw s’est montré lamentable, et Spurrier a lancé Garcia (il avait affirmé que les deux joueurs auraient du temps de jeu). Une passe foireuse pour lancer le jeu, puis Garcia, après avoir complété une belle passe pour une vingtaine de yards, se décide à courir. Ye Gods ! Voilà tout à coup que notre ami Garcia se lance dans une course de 32 yards pour touchdown ! Tous les fêtards de la terre poussaient derrière le QB, et à le voir, je rigolais à m’imaginer toute la bière qui emplissait sa sueur alors qu’il s’arrachait sur le terrain. Garcia, le Frat Boy ultime (pour ceux qui manquent de culture universitaire, les Frat Boys sont les étudiants appartenant aux ‘fraternités’, ces groupes d’étudiants souvent caricaturés dans les comédies pour adolescents produites par Hollywood), sera celui qui fera ou non une nouvelle participation à la finale de la SEC pour l’équipe du Ol’ Ball Coach.
Winner : La conférence Big East
Don’t look now, mais avec la victoire de West Virginia contre Marshall, les équipes de la pire conférence BCS du lot sont toutes invaincues au bout d’une journée, avec notamment la superbe victoire de USF à Notre Dame, ou celle arrachée par Syracuse contre Wake Forest. Une chose est certaine : ça ne va pas durer…
Winner : QB Bryn Renner, North Carolina
Le nouveau quarterback des Tar Heels de North Carolina a presque réussi un 100% à la passe, avec un 22 sur 23. La seule passe manquée par Bryn Renner ? Une interception lancée à un défenseur de James Madison… Funny stat.
Winner : UTSA
Welcome on board, UTSA. L’University of Texas San Antonio a disputé le premier match de football de son histoire ce samedi, une victoire pour l’équipe de FCS contre une équipe de Division Two. Pourquoi en parler ? Parce que le coach des Roadrunners est Larry Coker, ancien coach de The U. Le dernier coach, en fait, à avoir remporté un titre pour Miami.
Winner :  Mega-giga-ultra-super-conferences are under way
Après la décision de Texas A&M de quitter la Big 12 (sans doute pour la SEC), Larry Scott, le commissionner de la Pac12 a lâché une nouvelle bombe dont il a le secret : il aurait été contacté par des facs souhaitant rejoindre la Pac12, qui deviendrait la Pac16, la Pac18, la Pac152, allez savoir… Scott, qui l’an passé s’était fendu d’un voyage vers les terres de la Big12 pour tenter d’attirer OU et Texas entre autres, joue peut-être encore une fois au plus malin (et il n’est pas loin de l’être…). Ou pas. Beaucoup de bruits sortent en ce moment qui annoncent que Oklahoma ira rejoindre prochainement la conférence Pacifique, détruisant ainsi le peu de continuité géographique qui restait… Colorado dans la Pac12, déjà, ça sonnait un peu bizarre… Mais Oklahoma, Oklahoma State, et peut-être Texas et Texas Tech… Wow ??? Si la Pac12 bouge, la SEC contrera, et elle devra sans doute trouver au moins une quatorzième équipe si A&M rejoint la conférence… La Big Ten tentera de ne pas rester sur le bord de la route, en tentant sans doute d’aller chercher Notre Dame. La Big 12 explosera, l’ACC sans doute également, la SEC cherchera sans doute à s’étendre vers la Floride (FSU) et la Virginie (les Hokies), en tentant de passer à 16 équipes, surtout si la Pac16 voit le jour… Les laissés pour compte de la Big 12 (Kansas et compagnie) iront alors peut-être rejoindre les rescapés de l’ACC et de la Big East… Et l’ère des super-conférences aura vu le jour… Et personne n’ira chercher Boise, sans doute…
Loser : Texas Christian Horned Frogs
Et pourtant, les hommes du coach Patterson ont donné ce qu’ils ont pu, après un début de match catastrophique, contre les Bears de Baylor, qu’on n’attendait à la fois pas comme des vainqueurs dès cette première journée contre une équipe classée, mais desquels on pouvait également penser qu’ils étaient sans doute en mesure de poursuivre la progression entamée lors de la saison dernière, qui était une sorte de renaissance pour l’équipe de Waco. Les Bears ont mené de 24 points, exploitant une secondary des Horned Frogs assez passive et qui semblait par instants totalement perdue sur le terrain (notamment au niveau des safeties, qui mordaient à chaque feinte de lancer), avant que TCU ne tente un ultime comeback, ramenant le score à égalité, finalement. Un field goal depuis la hashmark (en universitaires, elles sont plus éloignées qu’en pros), d’une distance respectable, et les espoirs (qui devaient tout de même apparaître minces) de TCU de jouer un nouveau Bowl BCS se sont envolés, dès la première journée de football. C’est un peu triste, d’un côté, mais nous assistons également à la montée en puissance d’un quarterback qu’il nous faudra suivre, Robert Griffin III (21/27, 359 yards, 5 passes de TD), à Baylor. En plus, comme on a pu le voir lors de College Game Day sur ESPN, ce garçon sait se tenir, et parle très bien. Enfin, un nouveau héros positif à se mettre sous la dent !
Loser : WE, THE PEOPLE !
Par conséquent, on peut placer également du côté des losers… WE, THE PEOPLE ! Pourquoi ? Simplement parce que l’autre équipe n’appartenant pas à une conférence BCS à être classée dans le Top 25 a perdu tout espoir de se qualifier à nouveau pour un Bowl BCS, alors que les Frogs sont les tenants du Rose Bowl. Surtout, TCU semble maintenant le seul obstacle vers une saison sans défaite des Broncos de Boise State, et je crois que mon petit cœur ne survivrait pas à une victoire des Frogs (notez bien, je n’ai rien contre eux, mais…) contre les Broncos…
Loser : QB Dan Persa’s Heisman campagn
Oh, certes, nous sommes ici dans l’anecdote. Durant l’intersaison, le département des sports de l’université de Northwestern a lancé une campagne médiatique pour pousser la candidature au titre de Heisman de la saison de son QB Dan Persa. Persa s’était blessé la saison passée à l’occasion d’un match contre Iowa (en lançant le TD victorieux, rien de moins), lourdement, une rupture du tendon d’Achille, n’a pas pu tenir sa place à l’occasion du match de rentrée des Wildcats. Et hop, un candidat de moins ?
Loser : Notre Dame Fighting Irish
Donc, les ‘experts’ nous présentaient l’équipe de cette année comme ‘la meilleure équipe de Notre Dame depuis des lustres’. Errrr… Try again. Dès la première rencontre, les indépendants Irish sont tombés à plat contre University of South Florida, coachée par Skip Holtz, le fils de Lou Holtz qui est le dernier coach des Golden Domers à avoir mené la fac de South Bend au titre national. Des Bulls de USF enragés, et des joueurs de ND d’un niveau extrêmement médiocre avec notamment 5 pertes de balles, et le QB titulaire rappelé sur le banc à l’issue d’une pause à la mi-temps qui aura duré plus de deux heures, la faute à une sorte de tornade qui a parcouru le Midwest ce samedi (d’ailleurs, la rencontre des Wolverines de Michigan, après interruption, a été achevée sans que tout le temps ait été joué, les deux équipes s’entendant pour arrêter à l’issue du troisième quart. Les Wolverines emportant donc leur première victoire de la saison contre Eastern Michigan). Si Michael Floyd semble bien le prochain bon receveur à sortir de South Bend, ni Dayne Crist ni Tommy Rees (malgré deux TD… et deux interceptions) ne semblent en mesure de mener les Irish à un Bowl en tant que QB… Au grand dam du coach Brian Kelly, livide à la fin de la rencontre…
Loser : USC Trojans
USC. Ah, on va encore m’accuser d’anti-Trojanisme primaire, surtout un jour au cours duquel Matt Barkley a battu le record de passes complétées en un match (34) et le receveur Robert Woods celui des réceptions (17 et 3 TD). Pourtant… La victoire de USC a tout de la poudre aux yeux. Car la défense de Monte Kiffin a une nouvelle fois failli contre une équipe de Minnesota loin d’être terrifiante, a encaissé 14 points en seconde période, sans que l’attaque du fiston n’en inscrive un seul dans la même période. Après tout, les Trojans ont finalement réussi le dernier stop… Ahem… Le retour à la grandeur n’est pas pour demain.
Loser : Oregon State Beavers
Oh, Beavers ! Oregon State remporte la palme de la défaite de la semaine, subie à domicile contre les Hornets de Sacramento State (vous ne connaissiez pas ? Moi non plus, rassurez vous). Les Beavers sont la seule équipe d’une conférence BCS à perdre contre un adversaire de niveau inférieur pour cette journée d’ouverture de la saison. Oh… Wait… On m’informe à l’instant que Duke a perdu contre Richmond (FCS division 1) également. Mais… On joue au football, à Duke ??? En tout cas, les Hornets de Sacramento State ont gagné avec les tripes, en allant arracher la victoire en prolongation en tentant et convertissant une transformation de TD à deux points. J’ai même failli les placer dans la partie Winners de ce College Football Report. Congrats, guys !
Loser : Auburn Tigers
Oh how the mighty have fallen. Il aura fallu un onside kick et un touchdown avec environ 20 secondes à jouer dans le dernier quart pour que les champions en titre, les Tigers d’Auburn, parviennent à devancer… Utah State, de la MAC, après avoir encaissé 38 points. Reviens, Nick Fairley ! Je vois mal Auburn remporter plus de 6 victoires cette saison…
Loser :  Washington Huskies
No Locker No Problem ? Ahem… Jake Locker était pitresque la saison passée pour Washington, mais il n’était pas le seul problème de l’équipe, à en croire ce début de saison poussif des Huskies pour battre Eastern Washington, malgré les 125 yards du coureur de Washington Chris Polk, un nom à surveiller.
Loser :  Coach Mark Richt, Georgia
Bien, cela nous mène tout droit à ce qui sera une rubrique plus ou moins récurrente des articles dédiés au football universitaire : The Hot Seat Watch. Mark Richt, le coach d’une équipe des Bulldogs de Georgia qui s’est montrée très médiocre face aux Broncos, revient sur un siège éjectable sur lequel il a pris place depuis la saison passée, tout coach compétent et brave gars qu’il soit. Rick Neuheisel, le coach des Bruins de UCLA sort d’une nouvelle désillusion aux mains des Cougars de Houston, menés par le joueur de sixième année Case Keenum, futur, sauf blessure, recordman absolu des yards à la passe en NCAA (en quelque sorte le Tanguy du foot universitaire, je me demande même s’il ne va pas trouver un moyen de refaire une septième année, tiens). Neuheisel était censé avoir une attaque en progrès, et une défense solide. On a surtout vu que les Bruins ne savaient pas tackler… Et Houston Nutt, de Ole Miss (Mississippi), y a droit aussi. Menant de 6 points devant les Cougars de BYU (décidément, sale temps pour jouer une équipe nommée ‘Cougars’. Un ami à moi client des boîtes de nuit me dit la même chose régulièrement, les Cougars, c’est plus ce que c’était) à moins de deux minutes de la fin, Nutt et son coordinateur offensif David Lee (la Wildcat à Miami chez les pros, c’est lui…) ont appelé une passe sur leurs 20 yards, avec 27 yards à parcourir en troisième tentative. Sack, fumble, retourné pour TD, ball game…
Loser :  Nike
Et pas seulement Nike U. Ouh… Certes, on a l’habitude de voir les Ducks porter des uniformes quasiment différents à tous les matchs (et le moins que je puisse dire, c’est que les casques ‘noir carbone’ portés par les Ducks étaient tout sauf une réussite), voici que la firme d’Oregon nous pond des uniformes absolument ridicules, proches de ce qu’un gosse de 8 ans pourrait produire en s’amusant à créer sa fac dans NCAA Football 12. Ugly stuff !
Loser : mes yeux
Oh, boy… My Eyes ! Certes, mes yeux ne sont pas des losers. Il y a un tas de femmes qui pourraient vous le confirmer. Mais là, ils viennent de déclarer forfait… Sans doute pour ça que je suis un peu en retard dans la publication du premier College Football Report de la saison… Je viens juste de retrouver la vue. J’ai été aveugle, donc, une bonne partie de la journée. Après le remake de Bioman joué au Georgia Dome samedi, et le combat entre Force Rouge et Force Blanche Avec Un Peu de Bleu (un remake bizarre, parce qu’il y avait 11 Force Rouge contre 11 Force Blanche en même temps sur le terrain… Les séries alakon japonaises, c’est plus ce que c’était), je me disais qu’on pouvait difficilement faire plus dangereux pour la santé… Et les Terapins de Maryland l’ont fait. A l’occasion d’un match contre The U, en plus, qui pétait la classe dans ses uniformes oranges, en face… Des ‘Canes qui auront presque réussi à surmonter l’obstacle représenté par la suspension de 8 joueurs, dont cinq défenseurs. Al Golden sait vraiment tirer le meilleur de son équipe, et sa droiture qui n’a d’égale que celle de son prédécesseur Randy Shannon ne cesse de m’impressionner. Tout ça pour une interception de trop lancée en fin de rencontre par Stephen Morris, le QB titularisé en l’absence de Jacory Harris (et je suis d’avis que Harris ne devrait jamais revenir…). Dommage, Miami. Bon, si vous avez assis les enfants loin de l’écran, voici l’abomination qui nous a été infligé la nuit passée.

Verchain Top 10

Comme annoncé lors de l’article présentant la saison, j’alternerai entre un top 25 complet et un top 10, avec le classement complet toutes les trois semaines. Pour l’instant, contentons nous donc d’un top 10. Here we go :

1. Oklahoma Sooners (Big 12)
2. Florida State Seminoles (ACC)
3. Louisiana State University Tigers (SEC)
4. Boise State Broncos (Mountain West)
5. Alabama Crimson Tide (SEC)
6. Wisconsin Badgers (Big 10)
7. Nebraska Cornhuskers (Big 10)
8. Stanford Cardinal (Pac12)
9. Oregon Ducks (Pac12)
10. Arkansas Razorbacks (SEC)

BCS Bowls Prediction

Rose Bowl : Wisconsin (Big 10) – Oregon (Pac12)
Pas de changement par rapport à ma prévision de présaison. Les deux champions des conférences ‘en contrat’ avec le Grandaddy of Them All pourraient donc se rencontrer.

Fiesta Bowl : Nebraska (Big 10 – at large) – Boise State (Mountain West – at large)
Pas de changement non plus, le cartel est encore une fois capable de ne pas retenir Boise pour le championnat national…

Orange Bowl : Alabama (SEC – at large) – Nebraska (Big 10 – at large)
L’Orange perdrait son spot obligatoire pour l’ACC si les Seminoles vont au BCS Championship. De toute façon, en début de saison, les prédictions de Bowls vont changer souvent, non ?

Sugar Bowl : Louisiana State University (SEC Champion) – West Virginia (Big East Champion)
Un petit changement, j’ai remplacé Alabama par LSU en tant que potentiel champion de la SEC. Je pense vraiment qu’on risque d’avoir une compétition très serrée dans la SEC, et que le champion ne sera pas invaincu. Et que pour la première fois depuis longtemps, la South Eastern n’enverra pas son champion au championnat. Just a gut feeling. Or just plain hope…

BCS National Championship
Rappelons pour la forme que la rencontre voit s’affronter les deux équipes les mieux classées dans les rankings BCS. Oklahoma a gagné de manière convaincante contre Tulsa (47-14) et les Seminoles de Florida State se sont tranquillement dégourdi les jambes contre les Warhawks de Louisiana Monroe. Aucune raison pour le moment, donc, compte tenu du fait que les deux équipes sont pour l’instant toujours aux deux premières places dans le ranking de Verchain, de changer quoi que ce soit. Dans deux semaines, par contre, gros clash à Tallahassee, entre les Sooners (Big12 – Champion) et les ‘Noles (ACC Champion). Can’t wait.

Scandals and other stuff off the field

QB Dylan Favre, Mississippi State Bulldogs
Comment ne pas commencer cette saison sans mentionner un joueur des Bulldogs de Mississippi State… Dylan Favre, le neveu de Brett Favre, suspendu pour le premier match comme quatre de ses coéquipiers. Le garçon a même un site internet en son honneur, tiens… Only in America. Quelle famille formidable… Brett le harceleur, sa sœur arrêtée pour production de métamphétamine, et maintenant le petit (oui, il est petit, le garçon) neveu suspendu ? Only in America. Le seul pays où une famille de rednecks bien abrutis peut faire la une de l’information à intervalles réguliers…
WR Damaris Johnson, Tulsa
Damaris Johnson, qui est le recordman NCAA des yards ‘all purpose’ en carrière (réceptions, courses, retours de kickoffs et punts) à Tulsa a été arrêté et est en liberté sous caution dans une histoire d’escroquerie. Il aurait sorti des marchandises pour une valeur de 2800 dollars en payant 13 dollars pour le tout d’un magasin Macy’s. Avec la complicité de la caissière, qui s’avérait être sa petite amie, elle aussi arrêtée. Note pour moi même : finalement, sortir avec une caissière, ça peut avoir ses avantages…
Samantha Steele, ESPN
Et, avant de nous quitter… Erin… Well… I think you’re about to be forgotten soon (à moins de nous ressortir une vidéo un peu plus ‘approfondie’ que celle à laquelle nous avons eu droit il y a quelques temps). J’ai été tout heureux de voir ce match entre TCU et Baylor. ESPN a réussi à nous trouver une sideline reporter qui renvoie Erin Andrews loin dans le classement. Ladies and gentlemen, here’s Verchain’s New Sideline Crush : Samantha Steele. The girl’s perfect. Et a même un vrai nom de pornstar pour accompagner le tout.

What to watch next week

Les Ducks d’Oregon tenteront de se relancer face au Wolfpack de Nevada.

Les deux facs de l’Arizona auront de belles rencontres à jouer, les Sun Devils d’Arizona State recevant les Tigers de Missouri et les Wildcats d’Arizona affrontant les Cowboys d’Oklahoma State au T Boone Pickens Stadium.

Alabama cherchera peut-être son QB titulaire de la saison à Penn State, et Michigan voit débarquer des Irish où Dayne Crist a peut-être joué son dernier match en tant que titulaire under center.

Pour les autres, la tournée des ‘cupcakes’ (comme sont nommées les petites équipes ‘payées’ pour venir affronter les ‘grosses’, le cupcake est un petit gâteau) continue.

Le clash de la semaine : Georgia at South Carolina dans la SEC. Si vous aussi vous souhaitez que Boise aille enfin au championnat, vous devez soutenir les Bulldogs contre les Gamecocks. En effet, dans le monde merveilleux du Cartel, une victoire contre une équipe de la SEC qui ferait une saison convenable serait un plus non négligeable pour les Broncos.

Si vous avez du temps, essayez de jeter un œil à TCU-Air Force, également.

Cheerleaders

C’est tout pour aujourd’hui, folks.
Alors… ‘Til next time, take care of yourself… and each other !

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report