Suivez-nous

National Championship

BCS Championship Game 2012 : Alabama 21, LSU 0

Grâce à une performance exceptionnelle de sa défense, le Crimson Tide de #2 Alabama remporte son 2ème titre de Champion national en 3 ans en s’imposant 21-0 lors du BCS Championship Game 2012 contre les Tigers de #1 LSU.

Matthew Emmons-US PRESSWIRE

Publié

le

https://www.youtube.com/watch?v=xSZdsPWz73Y

Grâce à une performance exceptionnelle de sa défense, le Crimson Tide de #2 Alabama remporte son 2ème titre de Champion national en 3 ans en s’imposant 21-0 lors du BCS Championship Game 2012 contre les Tigers de #1 LSU.

C’est une véritable démonstration défensive que le Crimson Tide de #2 Alabama (12-1, 7-1 SEC) a offert aux spectateurs du Superdome de La Nouvelle-Orléans (Louisiane), peut-être la meilleure performance de tous les temps d’une défense dans une finale nationale !

Les statistiques offensives des Tigers de #1 LSU (13-1, 8-0 SEC) ? 92 yards au total (!), 39 petits yards au sol (219.2 de moyenne en 2012) et 5 « first-downs » seulement ! Ouch !

La ligne offensive de #1 LSU, si brillante tout au long de la saison, a été totalement dominée par le « front seven » ultra-puissant du Crimson Tide. NT Josh Chapman, DE Damion Square, LB Courtney Upshaw, LB Donta’ Hightower et autre LB Nick Gentry ont mis une pression incessante dans le backfield des Tigers. Incapables de trouver le moindre rythme offensif, les champions de la conférence SEC ne sont pas entrés dans le camp de #2 Alabama avant le milieu… du 4ème quart-temps ! Inimaginable !

Dans le duel à distance entre les deux coachs légendaires de ce match, coach Nick Saban (Alabama) a donné une véritable leçon à coach Les Miles (LSU) en modifiant, avec succès, son « gameplan » par rapport au match du 5 novembre dernier que les Tigers de #1 LSU avaient alors remporté 9-6 en prolongation.

Utilisant à merveille des formations à 3 TEs, et alternant courses et « play-actions », l’attaque de #2 Alabama a rapidement pris le contrôle du tempo de la rencontre permettant ainsi au QB sophomore A.J. McCarron (23/34, 234 yards) de prendre confiance et d’assurer au Crimson Tide d’avoir le momentum.

Sous-estimé comme l’était son prédécesseur (Greg McElroy) lors du titre national 2009, QB A.J. McCarron a impressionné de calme et de maîtrise, réussissant plusieurs passes d’une précision chirurgicale à la barbe de CB Tyrann Mathieu et de CB Chris Claiborne, les deux vedettes du secondary des Tigers.

Dès la première possession du match, on comprit que l’attaque de #1 LSU dirigée par un QB Jordan Jefferson (11/17, 53 yards, 1 INT) complètement hors du coup dans cette finale nationale, n’était pas dans un bon jour : « bad snap » et fumble sur un « 3-and-2 ». Résultat : premier punt de la soirée.

Après deux punts de chaque côté, le WR vedette Marquis Maze réussit alors son seul coup d’éclat du match retournant sur 49 yards un punt de P Brad Wing. Seul coup d’éclat car il se blessa sur ce « big play » (muscle ischio-jambier gauche) et ne revint pas par la suite.

En bonne position sur le terrain, l’attaque du Crimson Tide inscrit les premiers points du match sur un FG de 23 yards de K Jeremy Shelley (3-0 pour Alabama).

Sans aucun rythme, sans vitesse ni robustesse, l’attaque stéréotypée de #1 LSU conclut un 1er quart-temps catastrophique avec trois « 3-and-out ».

Après un « fake FG » magnifiquement exécuté et réussi, le Crimson Tide pouvait prendre 6 points d’avance mais les Tigers contrèrent la tentative de FG de K Jeremy Shelley pensant redonner dès lors le momentum aux joueurs de coach Miles… en vain. Un 4ème « 3-and-out » en 20 minutes suivit.

Le « gameplan » préparé par coach Saban commença à porter ses fruits. Les « play-actions » réussis jusque-là par le Crimson Tide ont littéralement ouvert le « front seven » de #1 LSU, profitant ainsi au RB junior Trent Richardson (20 courses, 96 yards, 1 TD), qui se mit à trouver des brêches à l’intérieur de la ligne défensive adverse. Résultat : après un long drive de 6 minutes, #2 Alabama ajouta 3 points sur un FG de 34 yards de K Jeremy Shelley, suivi d’un autre FG de 41 yards sur le dernier jeu de la première mi-temps (9-0 pour Alabama).

Si la domination de #2 Alabama a été flagrante dans cette première mi-temps, le score de 9-0 n’était pas cher payé pour #1 LSU et on se souvient que le Crimson Tide avait également manqué plusieurs opportunités de « tuer » le match lors de la première rencontre entre les deux équipes en novembre dernier avant d’être rejoint puis battu en prolonagtion.

Mais sur la première possession de la seconde période, QB A.J. McCarron réussit deux superbes passes pour WR Darius Hanks (5 réceptions, 58 yards) et WR Kenny Bell (1 réception, 26 yards) permettant, encore une fois, à #2 Alabama d’entrer dans la red-zone des Tigers. #2 Alabama dût de nouveau se contenter de 3 points sur un FG de 35 yards de K Jeremy Shelley (12-0 pour Alabama).

Les Tigers n’avaient alors plus le choix, il fallait tenter autre chose en attaque et faire confiance à QB Jordan Jefferson dans le jeu aérien. En était-il capable ? La suite montra que non. Sous pression, il tenta une « shovel pass » que LB C.J. Mosley intercepta sur les 27 yards de #1 LSU. Quelques jeux plus tard, K Jeremy Shelley marqua son 5ème FG de la soirée sur une tentative de 44 yards. Le score à la fin du 3ème quart-temps : 15-0 pour Alabama.

Et si on se demandait alors si un TD serait inscrit dans cette finale, on ne pouvait qu’être impressionné par la phénoménale défense de #2 Alabama. A ce moment du match, #1 LSU était mené 19-2 pour le nombre de « 1st downs » et n’avait pas encore franchi le milieu du terrain !

Après un 8ème « 3-and-out », #1 LSU parvint à récupérer le ballon pour l’une de ses dernières chances de revenir à hauteur de #2 Alabama.

Suivit le tournant du match. Sur un « 4th-and-18 », LB Donta’ Hightower sacka QB Jordan Jefferson, qui commit alors un fumble que récupéra LB Nick Gentry. Moins de 2 minutes plus tard, RB Trent Richardson réussit le seul TD de la rencontre sur une superbe course de 34 yards (21-0). Game over.

Le sort du match était scellé et comme un symbole de ce match, les Tigers le conclurent par un 9ème « 3-and-out ». Score final : 21-0 pour Alabama.

Le titre de champion national ne souffre d’aucune contestation. #2 Alabama a totalisé 384 yards offensifs contre 92 seulement pour #1 LSU et si certains pensaient que #3 Oklahoma State (12-1) méritait peut-être de jouer cette finale, le Crimson Tide a mis les choses au clair. Incroyablement discipliné (0 turnover, 1 pénalité sur un punt return), #2 Alabama n’aurait pas du perdre le match du 5 novembre dernier et aurait dû terminer invaincu cette saison 2011.

Sur le plan individuel, on notera la bonne performance du WR sophomore Kevin Norwood (4 réceptions, 78 yards), peu utilisé durant la saison, mais qui a parfaitement remplacé WR Marquis Maze, sorti sur blessure dans le 1er quart-temps.

QB A.J. McCarron a été nommé « Meilleur joueur offensif du match » tandis que LB Courtney Upshaw s’est vu remettre le titre de « Meilleur joueur défensif » de la rencontre.

Pour les Tigers de #1 LSU, QB Jordan Jefferson a connu un match catastrophique et on peut se damander s’il n’aurait pas été judicieux de lancer QB Jarrett Lee en seconde période. Dominée par la défense de #2 Alabama, la ligne offensive de #1 LSU a été incapable de bloquer pour les running backs des Tigers. RB Michael Ford termine avec 1 yard en 4 courses, FB Kenny Hilliard avec 16 yards en 5 courses.

#1 LSU n’avait plus subi de « shutout » depuis 2002. De son côté, #2 Alabama n’avait plus gagné un « shutout » dans un bowl depuis 1963 (17-0 contre Oklahoma).

On notera que c’est la première fois dans un BCS Championship Game qu’une équipe ne marque pas de points dans la rencontre.

Avec cette victoire, coach Nick Saban remporte son 3ème titre de champion national devenant le premier coach de l’Histoire des FBS à réussir cet exploit. Après 2003 (avec LSU) et 2009, il s’impose pour la 3ème fois en 9 ans.

Interrogé à l’issue du match, coach Nick Saban a rendu un fervent hommage à ses joueurs et il a dédié ce succès aux sinistrés des tornades qui ont frappé la région de Tuscaloosa (Alabama) au printemps 2011.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Lire la suite
Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

National Championship

[video] Georgia-Alabama : les coulisses du National Championship Game 2018

TBP vous propose une immersion exceptionnelle au coeur de la dernière finale nationale de College Football entre Georgia et Alabama. Des images exclusives et inédites. Un #MustWatch.

Publié

le

Notre reporter et rédacteur en chef, Morgan Lagrée, était pendant 4 jours du côté d’Atlanta (Géorgie) pour couvrir le National Championship Game 2018 entre les Bulldogs de #3 Georgia et le Crimson Tide de #4 Alabama.

Découvrez les coulisses de cette finale entrée dans la légende du College Football. Des images exclusives et inédites au plus près de l’action. Une immersion au coeur d’un match exceptionnel.

Lire la suite

National Championship

Alabama sacré champion national 2017

Un comeback épique. Une passe d’anthologie. Une coach qui rentre définitivement dans la Légende. #4 Alabama remporte le titre de champion national après prolongation face à #3 Georgia sur le score de 26-23.

Publié

le

Crédit photo : Christian Petersen/Getty Images

Bousculé, renversé, au bord de la rupture… mais jamais abattu. Le Crimson Tide de #4 Alabama a fait appel à sa jeunesse pour réussir une fin de match de légende qui rentre assurément dans l’Histoire du College Football.

Mené de 13 points en fin de 3ème quart-temps, le coach de #4 Alabama (13-1), Nick Saban, a alors donné les clés de sa saison dans les mains d’un gamin de 19 ans, le freshman QB Tua Tagovailoa (14/24, 166 yards, 3 TD, 1 INT). Une décision géniale. Grand artisan de la remontée de son équipe avec 3 passes de TD réussis après son entrée en jeu en 2ème mi-temps, le quarterback freshman a aussi réussi la passe de la victoire : une bombe de 41 yards pour un autre freshman, WR DeVonta Smith, qui a donné la victoire 26-23 au Crimson Tide en prolongation sur sa seule réception de cette finale.

Avec ce succès, coach Nick Saban remporte un 6ème titre de champion national. Il rejoint ainsi la légende Bear Bryant, qui avait également remporté 6 titres de champion à la tête du Crimson Tide entre 1961 à 1979. C’est également une 12ème victoire d’affilée pour le coach de #4 Alabama face à un ancien assistant.

Embed from Getty Images

Pour leur première participation au College Football Playoff, les Bulldogs échouent donc d’un rien dans leur tentative de remporter leur 4ème titre de champion national et leur premier depuis celui de 1980.

Pourtant, tout semblait en place pour une victoire des Bulldogs de #3 Georgia (13-2). Dominateurs des deux côtés du ballon pendant trois quart-temps grâce à une pression physique hors-norme, les joueurs de coach Kirby Smart ont fait le match parfait avant d’être renversés par une équipe de #4 Alabama métamorphosée. En prolongation, alors qu’ils venaient de reprendre les devants, 23-20, ils ont pourtant forcé la perte de 16 yards sur un énorme sack combiné de DE Jonathan Ledbetter et LB Davin Bellamy (3 plaquages, 1.5 sacks). Mais l’hawaien QB Tua Tagovailoa en décida autrement en réussissant une passe phénoménale de 41 yards qui fût chavirer une partie du Mercedes-Benz Stadium.

Le film du match

Le match ne pouvait pas plus mal commencer pour les Bulldogs. Le Crimson Tide remporte le toss et donne la possession du ballon à #3 Georgia. Après deux passes complétées de QB Jake Fromm (16/32, 232 yards, 1 TD, 2 INT) pour RB Nick Chubb (18 courses, 25 yards) et WR Terry Godwin (4 réceptions, 48 yards), le quarterback freshman tente une passe sur WR Javon Wims (1 réception, 16 yards) mais CB Tony Brown remporte son duel avec le receveur des Dawgs et réussit le premier turnover du match avec une interception ! Quelle entrée en matière du Crimson Tide !

Embed from Getty Images

#4 Alabama pouvait assommer son adversaire dès les premières minutes. La défense de #3 Georgia entra alors en scène avec notamment deux plaquages de LB Roquan Smith (13 plaquages, 2.5 pour perte, 1 sack). Le Crimson Tide dût se contenter d’un FG de 40 yards… manqué par K Andy Pappanastos ! Les problèmes de coup de pied se poursuivaient alors pour l’équipe de Nick Saban.

Les deux défenses prennent alors l’ascendant sur les deux attaques lors des deux possessions suivantes jusqu’à ce que QB Jake Fromm se mette en marche en trouvant le précieux WR Riley Ridley (6 réceptions, 82 yards) puis RB Sony Michel (14 courses, 98 yards) réussit le premier big play offensif avec une course de 26 yards. #3 Georgia prend les commandes sur un FG de 41 yards de K Rodrigo Blankenship (3/3 FG), mais dans ce match défensif, un FG c’est comme un TD.

La frustration est de plus en plus palpable du côté du Crimson Tide. L’attaque n’avance pas et Nick Saban pique une grosse colère de lassitude envers les arbitres. D’autant plus que l’attaque des Bulldogs impose son tempo. Passe pour WR D’Andre Swift, course en Wildcat de Nick Chubb, read option de QB Jake Fromm. Le coordinateur offensif des Dawgs, Jim Chaney, nous fait la totale dans cette première mi-temps. Et comme les receveurs, WR Riley Ridley et WR Javon Wims, commencent à prendre le dessus sur le backfield défensif du Crimson Tide, c’est logiquement que #3 Georgia double la mise dans ce National Championship Game avec un second FG de Rodrigo Blankenship.

Une course de 31 yards de QB Jalen Hurts (3/8, 21 yards et 6 courses, 47 yards) en milieu de 2ème quart-temps aurait pu relancer l’équipe de la SEC West mais, encore une fois, la défense des Dawgs contient une attaque de #4 Alabama sans imagination. C’est alors que les Bulldogs vont réussir leur meilleur drive de la première mi-temps. Au meilleur moment. Il ne leur restait pourtant que 1:19 à jouer. Une passe de 10 yards de QB Jake Fromm pour WR Riley Ridley, une course de 14 yards de RB Sony Michel, une course de 14 yards de QB Jake Fromm, puis ce dernier trouve WR Terry Godwin pour une réception de 16 yards. Une démonstration de diversité offensive. Profitant d’une pénalité pour rudesse, les Dawgs se retrouvèrent ainsi sur la ligne de 1 yard du Crimson Tide et WR Mecole Hardman trompa la défense de #4 Alabama avec une course sur la gauche pour le premier TD du match !

Embed from Getty Images

#3 Georgia rentrait aux vestiaires avec une avance de 13 points. Pourtant, rien n’était fait dans ce National Championship mais clairement le momentum était du côté des Bulldogs. Plus d’audace et meilleure exécution en attaque. Mais on le sait avec le Crimson Tide, tout peut basculer sur un big play défensif.

Coup de théâtre au début de la 2ème mi-temps. Sentant que son 6ème titre national était en train de lui glisser entre les doigts, Nick Saban lança le freshman QB Tua Tagovailoa à la place d’un QB Jalen Hurts dans inspiration. Résultat ? Un punt après 3 jeux ! Aucun changement, la défense de #3 Georgia redémarrait cette 2ème mi-temps comme elle l’avait terminée. La suite donnera raison au stratège du Crimson Tide

Car l’entrée de QB Tua Tagovailoa changea tout finalement. Son 2ème drive sera un vrai bijou. Deux courses, quatre passes complétées dont 3 pour WR Henry Ruggs III (3 réceptions, 29 yards). TD Alabama sur une réception de 6 yards de ce dernier ! Ce TD redonna de l’énergie à une défense du Crimson Tide qui semblait au bord de la rupture en fin de 1ère mi-temps.

DB Anthony Averett (6 plaquages, 2 pour perte) plaqua RB Nick Chubb pour une perte de 8 yards. Le doute allait-il s’installer dans la tête de QB Jake Fromm ? Oh que non ! Le quarterback freshman envoyait alors une bombe sur l’un des héros de cette soirée, WR Mecole Hardman (2 courses, 10 yards, 1 TD et 2 réceptions, 80 yards). L’ancien cornerback reconverti receveur réceptionna le ballon et couvrit les 80 yards qui le séparait de l’en-but. Monumental ! #3 Georgia n’a pas eu le temps de douter et reprend 13 points d’avance. 20-7 pour les Dawgs.

Embed from Getty Images

QB Tua Tagovailoa allait-il répondre à son homologue ? Que nenni. La défense des Dawgs frappa une nouvelle fois avec une interception tout en extension de CB Deandre Baker à 6:32 de la fin du 3ème quart-temps. La troupe de Nick Saban était au bord de la rupture. Pour une rare fois depuis des années, #4 Alabama semblait dominé physiquement et à bout de souffle. Mais on vous l’a dit, il n’y a pas plus opportuniste que la défense de #4 Alabama. Dès le snap suivant, DL Raekwon Davis profita d’une passe de QB Jake Fromm contrée pour intercepter le quarterback des Dawgs. Back-to-back interception ! La folie ! Le Crimson Tide dût pourtant se contenter d’un FG de 43 yards de K Andy Pappanastos. 20-10 pour un Crimson Tide incapable de profiter des occasions. Inhabituel.

Pour que #4 Alabama s’en sorte, il fallait absolument un éclair de genie d’un joueur inattendu. Il vint du true freshman RB Najee Harris (6 courses, 64 yards). Une course de 35 yards qui ramenait le Crimson Tide dans la red zone des Dawgs. Mais encore et toujours, l’attaque de #4 Alabama se contenta d’un FG de K Andy Pappanastos. Son 3ème de la soirée. 20-13 à 9:24 du terme de cette finale.

#3 Georgia avait les armes pour clore les débats mais pas l’instinct du tueur. Un punt rapide redonna la possession du ballon à un QB Tua Tagovailoa en feu. Il réussit un fantastique drive marqué notamment par des passes pour RB Damien Harris et WR Calvin Ridley. Cependant, la défense des Dawgs stoppa une course de RB Damien Harris (6 courses, 17 yards) forçant une 4ème tentative. Sans paniquer, il se connecta avec WR Calvin Ridley pour un TD de 7 yards qui égalisait à 20-20. Totalement inespéré 10 minutes auparavant. #3 Georgia posait un genou à terre et semblait tout proche de rompre.

Embed from Getty Images

Et le regain de forme du Crimson Tide ne s’arrêta pas là. Après un nouveau punt des Bulldogs, l’attaque de #4 Alabama récupéra le ballon à 2:50 de la fin et remonta suffisamment le terrain pour se mettre en position de réussir le FG de la victoire à 0:03 de la fin. K Andy Pappanastos avait pourtant réussi ses trois derniers FGs mais il échoua envoyant sa tentative de 36 yards à gauche des poteaux. Direction prolongation.

Les Bulldogs furent les premiers à avoir la possession du ballon. Clairement abasourdi par cette fin de match, ils parvinrent pas à obtenir de 1er down et durent donc se contenter d’un FG de 51 yards de K Rodrigo Blankenship. #3 Georgia reprenait les devants… avant deux jeux qui rentrent dans l’Histoire.

Le résumé en vidéo

Lire la suite

National Championship

[CFP National Championship 2018] Les clés du match

Dans le cadre de sa série d’articles de présentation du CFP National Championship 2018, The Blue Pennant vous propose de découvrir les clés de ce match entre #3 Georgia et #4 Alabama.

Publié

le

Crédit photo : John David Mercer-USA TODAY Sports

Le National Championship Game 2018 entre #3 Georgia et #4 Alabama verra s’affronter deux programmes de la conférence SEC dont les similitudes sont frappantes : même style de jeu physique, joueurs venant des mêmes régions et coachs qui se connaissent par coeur. Alors, quelles seront les clés de cette rencontre ?

La ligne offensive de Georgia face au front four d’Alabama

Ce n’est une surprise pour personne : c’est avant tout dans les tranchées que va se jouer ce match, et plus particulièrement entre la ligne offensive des Bulldogs et la ligne défensive du Crimson Tide. En un an seulement, la ligne offensive de #3 Georgia est passée du statut de faille à celui de force au sein de l’attaque géorgienne. Résultat : le duo RB Nick Chubb/RB Sony Michel a tout renversé sur son passage et le true freshman QB Jake Fromm a connu un succès inattendu.
Or, le Crimson Tide a démontré face à Clemson lors du Sugar Bowl qu’il est capable de dominer un match lorsque son front four excelle. Ainsi, sans oublier les formidables run stoppers DL Raekwon Davis et DL Isaiah Buggs, on surveillera notamment le duel à l’intérieur entre NT Da’Ron Payne (Alabama) et C Lamont Gaillard (Georgia). Ce match dans le match aura une importance majeure. Si #3 Georgia ne parvient pas à imposer son jeu au sol à l’intérieur, les Bulldogs devront passer par les côtés et se mesurer à la vitesse latérale explosive du Crimson Tide.

Le duo RB Nick Chubb/RB Sony Michel face au second rideau défensif d’Alabama

Si le front four de #4 Alabama ne réussit pas à contrôler le tempo sur la ligne de scrimmage, le second rideau du Crimson Tide aura un rôle crucial. Ce n’est un secret pour personne : #3 Georgia va tout faire pour donner le rythme de la rencontre avec son jeu au sol à l’intérieur. Si RB Nick Chubb et RB Sony Michel devraient se partager le travail, on n’oubliera pas que le freshman RB D’Andre Swift est également capable d’apporter son soutien.

Ainsi, le duo LB Rashaan Evans / LB Mack Wilson pourraient faire basculer le sort de la rencontre. LB Rashaan Evans est un défenseur instinctif et rapide. Le sophomore LB Mack Wilson possède des aptitudes athlétiques affolantes et son sens du jeu lui ont permis de réussir un Pick Six déterminant en demi-finale contre #1 Clemson. Le run support est l’une des forces du Crimson Tide et ce duo de linebackers pourrait détenir les clés de ce match.

Embed from Getty Images

La défense de Georgia face à QB Jalen Hurts

Le quarterback de #4 Alabama est le facteur X ultime de cette finale. Sa capacité à gagner des yards au sol et son jeu aérien détermineront les performances de l’attaque du Crimson Tide dans cette finale. Par conséquent, obliger QB Jalen Hurts à rester dans la poche sera l’un des objectifs de la défense des Bulldogs.

La mission des outside linebackers, Davin Bellamy et Lorenzo Carter : contenir les extérieurs pour limiter le nombre de jeux en option et forcer le quarterback du Crimson Tide à lancer plus souvent que d’habitude. Il sera également demandé à la star ILB Roquan Smith de jouer le rôle de spy pour aider à contenir l’impact au sol de QB Jalen Hurts même si ce sera au prix de diminuer son apport sur les coverages. Si les linebackers gagnent la bataille face au quarterback adverse, #3 Georgia aura fait un grand pas vers la victoire.

Le backfield défensif de Georgia face à WR Calvin Ridley

Sans faire de bruit et dans un certain anonymat, WR Calvin Ridley s’est développé comme l’un des receveurs les plus sûres à travers le pays. Sa capacité à créer des espaces et ses excellents tracés en font le receveur #1 par excellence du Crimson Tide. Quand il est sous-utilisé, #4 Alabama est en difficulté. Ce fût le cas face à LSU et lors de la seule défaite de la troupe de Nick Saban en 2017, contre Auburn. Son opposition directe avec CB Deandre Baker pourrait donc être décisive. Face au bloc défensif des Bulldogs, le Crimson Tide devra peut-être ouvrir son playbook à davantage de jeu aérien. Si WR Calvin Ridley joue à son plein potentiel, il pourrait être le game-changer de cette finale.

S Minkah Fitzpatrick face à QB Jake Fromm

Certes, le true freshman QB Jake Fromm a démontré une étonnante maturité depuis qu’il a pris le relais d’un QB Jacob Eason blessé. Ses excellentes performances lui ont d’ailleurs permis de garder la place de titulaire mai, il n’a jamais affronté un défenseur de la trempe de DB Minkah Fitzpatrick depuis sa prise de pouvoir au sein de l’attaque de #3 Georgia. Le meilleur defensive back du pays est partout sur le backfield défensif de #4 Alabama. Officiellement safety, on le voit régulièrement glisser au poste de cornerback ou dans le slot comme nickelback. Il aide aussi sur le pass rush grâce à sa vitesse hors-norme. QB Jake Fromm devra rapidement analyser les assignations de S Minkah Fitzpatrick au risque de payer l’addition très chère.

Lire la suite

National Championship

[CFP National Championship 2018] Georgia vs Alabama : les pronostics de la rédaction

A quelques heures du coup d’envoi du CFP National Championship Game 2018, la rédaction de The Blue Pennant vous présente ses pronostics de ce match entre les Bulldogs de #3 Georgia et le Crimson Tide de #4 Alabama.

Publié

le

Morgan Lagrée, rédacteur

« Certes, la défense d’Alabama a démontré face à Clemson qu’il ne fallait pas l’enterrer trop tôt. Cependant, elle est diminuée par de nombreuses blessures et elle n’a jamais fait face à un duo de running backs de le trempe de Nick Chubb et Sony Michel de toute la saison. Peut-être plus inquiétant pour Alabama : son attaque fera face à une défense de fer qui ne devrait pas lui laisser le moindre espace. Le Crimson Tide ne gagnera pas ce match par son secteur offensif à moins d’un réveil inattendu de QB Jalen Hurts. L’issue de cette saison 2017 pourrait donc se trouver entre les mains d’un jeune quarterback de 19 ans. En menant un fantastique drive pour égaliser en toute fin de 4ème quart-temps lors du dernier Rose Bowl, QB Jake Fromm a prouvé qu’il était prêt à assumer son rôle de leader. Son sang froid et sa capacité à trouver ses receveurs donneront des espaces au jeu au sol des Bulldogs. Nick Chubb conclura un dernier drive avec un TD qui offrira le premier titre de champion national aux Bulldogs. »
Pronostic : Georgia 27 Alabama 23

Grégory Richard, rédacteur
« 2016 nous avait offert une belle opposition de style en finale. 2017 ressemble beaucoup plus à une confrontation-miroir, entre deux programmes construits de la même manière, avec des points forts et des points faibles similaires.
Selon moi, le vainqueur sera le plus performant sur le jeu au sol, et bien que Georgia ait des atouts offensivement dans ce domaine, les boulevards offerts à Rodney Anderson lors du Rose Bowl ne sont guère rassurants. De plus, à l’inverse des Bulldogs, Alabama a une expérience des gros rendez-vous comme celui-là.
Jake Fromm n’a pas encore la stature d’un Deshaun Watson, mais l’émergence des Géorgiens coïncide avec son arrivée aux commandes de l’attaque. Plein de sang-froid, le quarterback a su faire briller des receveurs jusque-là corrects, chose que Jalen Hurts a encore du mal à faire après presque deux ans de compétition.
Sur la guerre des tranchées, mon coeur penche plutôt pour Georgia. Certes, la O-Line de ‘Bama a montré un visage séduisant lors du Sugar Bowl, et la ligne défensive possède deux atouts de poids avec Raekwon Davis et Da’Ron Payne. Mais la cohésion collective et la régularité semble plus aller vers le champion de conférence SEC. Dans un match qui s’annonce ultra-tactique et où la victoire devrait se jouer sur un field goal, cela devrait avoir son importance. »
Pronostic : Georgia 20 Alabama 17

Verchain, rédacteur
« Oh que sont nombreux ceux qui vouent aux gémonies le comité de sélection du playoff. En mode ‘on n’aurait pas du les inviter’, en parlant du Crimson Tide. Et même si à la fin du Retour du Jedi Kirby Skywalker a la peau de Darth Saban, et même si le match se jouera sur une chaîne Disney, j’opte pour la fin alternative. Roll Tide. Close. »
Pronostic : Alabama 20, Georgia 19

Lire la suite
Publicité

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus