Suivez-nous sur

National Championship

BCS Championship Game 2012 : Alabama 21, LSU 0

Grâce à une performance exceptionnelle de sa défense, le Crimson Tide de #2 Alabama remporte son 2ème titre de Champion national en 3 ans en s’imposant 21-0 lors du BCS Championship Game 2012 contre les Tigers de #1 LSU.

Matthew Emmons-US PRESSWIRE

BCS Championship Game 2012 : Alabama 21, LSU 0

Grâce à une performance exceptionnelle de sa défense, le Crimson Tide de #2 Alabama remporte son 2ème titre de Champion national en 3 ans en s’imposant 21-0 lors du BCS Championship Game 2012 contre les Tigers de #1 LSU.

C’est une véritable démonstration défensive que le Crimson Tide de #2 Alabama (12-1, 7-1 SEC) a offert aux spectateurs du Superdome de La Nouvelle-Orléans (Louisiane), peut-être la meilleure performance de tous les temps d’une défense dans une finale nationale !

Les statistiques offensives des Tigers de #1 LSU (13-1, 8-0 SEC) ? 92 yards au total (!), 39 petits yards au sol (219.2 de moyenne en 2012) et 5 « first-downs » seulement ! Ouch !

La ligne offensive de #1 LSU, si brillante tout au long de la saison, a été totalement dominée par le « front seven » ultra-puissant du Crimson Tide. NT Josh Chapman, DE Damion Square, LB Courtney Upshaw, LB Donta’ Hightower et autre LB Nick Gentry ont mis une pression incessante dans le backfield des Tigers. Incapables de trouver le moindre rythme offensif, les champions de la conférence SEC ne sont pas entrés dans le camp de #2 Alabama avant le milieu… du 4ème quart-temps ! Inimaginable !

Dans le duel à distance entre les deux coachs légendaires de ce match, coach Nick Saban (Alabama) a donné une véritable leçon à coach Les Miles (LSU) en modifiant, avec succès, son « gameplan » par rapport au match du 5 novembre dernier que les Tigers de #1 LSU avaient alors remporté 9-6 en prolongation.

Utilisant à merveille des formations à 3 TEs, et alternant courses et « play-actions », l’attaque de #2 Alabama a rapidement pris le contrôle du tempo de la rencontre permettant ainsi au QB sophomore A.J. McCarron (23/34, 234 yards) de prendre confiance et d’assurer au Crimson Tide d’avoir le momentum.

Sous-estimé comme l’était son prédécesseur (Greg McElroy) lors du titre national 2009, QB A.J. McCarron a impressionné de calme et de maîtrise, réussissant plusieurs passes d’une précision chirurgicale à la barbe de CB Tyrann Mathieu et de CB Chris Claiborne, les deux vedettes du secondary des Tigers.

Dès la première possession du match, on comprit que l’attaque de #1 LSU dirigée par un QB Jordan Jefferson (11/17, 53 yards, 1 INT) complètement hors du coup dans cette finale nationale, n’était pas dans un bon jour : « bad snap » et fumble sur un « 3-and-2 ». Résultat : premier punt de la soirée.

Après deux punts de chaque côté, le WR vedette Marquis Maze réussit alors son seul coup d’éclat du match retournant sur 49 yards un punt de P Brad Wing. Seul coup d’éclat car il se blessa sur ce « big play » (muscle ischio-jambier gauche) et ne revint pas par la suite.

En bonne position sur le terrain, l’attaque du Crimson Tide inscrit les premiers points du match sur un FG de 23 yards de K Jeremy Shelley (3-0 pour Alabama).

Sans aucun rythme, sans vitesse ni robustesse, l’attaque stéréotypée de #1 LSU conclut un 1er quart-temps catastrophique avec trois « 3-and-out ».

Après un « fake FG » magnifiquement exécuté et réussi, le Crimson Tide pouvait prendre 6 points d’avance mais les Tigers contrèrent la tentative de FG de K Jeremy Shelley pensant redonner dès lors le momentum aux joueurs de coach Miles… en vain. Un 4ème « 3-and-out » en 20 minutes suivit.

Le « gameplan » préparé par coach Saban commença à porter ses fruits. Les « play-actions » réussis jusque-là par le Crimson Tide ont littéralement ouvert le « front seven » de #1 LSU, profitant ainsi au RB junior Trent Richardson (20 courses, 96 yards, 1 TD), qui se mit à trouver des brêches à l’intérieur de la ligne défensive adverse. Résultat : après un long drive de 6 minutes, #2 Alabama ajouta 3 points sur un FG de 34 yards de K Jeremy Shelley, suivi d’un autre FG de 41 yards sur le dernier jeu de la première mi-temps (9-0 pour Alabama).

Si la domination de #2 Alabama a été flagrante dans cette première mi-temps, le score de 9-0 n’était pas cher payé pour #1 LSU et on se souvient que le Crimson Tide avait également manqué plusieurs opportunités de « tuer » le match lors de la première rencontre entre les deux équipes en novembre dernier avant d’être rejoint puis battu en prolonagtion.

Mais sur la première possession de la seconde période, QB A.J. McCarron réussit deux superbes passes pour WR Darius Hanks (5 réceptions, 58 yards) et WR Kenny Bell (1 réception, 26 yards) permettant, encore une fois, à #2 Alabama d’entrer dans la red-zone des Tigers. #2 Alabama dût de nouveau se contenter de 3 points sur un FG de 35 yards de K Jeremy Shelley (12-0 pour Alabama).

Les Tigers n’avaient alors plus le choix, il fallait tenter autre chose en attaque et faire confiance à QB Jordan Jefferson dans le jeu aérien. En était-il capable ? La suite montra que non. Sous pression, il tenta une « shovel pass » que LB C.J. Mosley intercepta sur les 27 yards de #1 LSU. Quelques jeux plus tard, K Jeremy Shelley marqua son 5ème FG de la soirée sur une tentative de 44 yards. Le score à la fin du 3ème quart-temps : 15-0 pour Alabama.

Et si on se demandait alors si un TD serait inscrit dans cette finale, on ne pouvait qu’être impressionné par la phénoménale défense de #2 Alabama. A ce moment du match, #1 LSU était mené 19-2 pour le nombre de « 1st downs » et n’avait pas encore franchi le milieu du terrain !

Après un 8ème « 3-and-out », #1 LSU parvint à récupérer le ballon pour l’une de ses dernières chances de revenir à hauteur de #2 Alabama.

Suivit le tournant du match. Sur un « 4th-and-18 », LB Donta’ Hightower sacka QB Jordan Jefferson, qui commit alors un fumble que récupéra LB Nick Gentry. Moins de 2 minutes plus tard, RB Trent Richardson réussit le seul TD de la rencontre sur une superbe course de 34 yards (21-0). Game over.

Le sort du match était scellé et comme un symbole de ce match, les Tigers le conclurent par un 9ème « 3-and-out ». Score final : 21-0 pour Alabama.

Le titre de champion national ne souffre d’aucune contestation. #2 Alabama a totalisé 384 yards offensifs contre 92 seulement pour #1 LSU et si certains pensaient que #3 Oklahoma State (12-1) méritait peut-être de jouer cette finale, le Crimson Tide a mis les choses au clair. Incroyablement discipliné (0 turnover, 1 pénalité sur un punt return), #2 Alabama n’aurait pas du perdre le match du 5 novembre dernier et aurait dû terminer invaincu cette saison 2011.

Sur le plan individuel, on notera la bonne performance du WR sophomore Kevin Norwood (4 réceptions, 78 yards), peu utilisé durant la saison, mais qui a parfaitement remplacé WR Marquis Maze, sorti sur blessure dans le 1er quart-temps.

QB A.J. McCarron a été nommé « Meilleur joueur offensif du match » tandis que LB Courtney Upshaw s’est vu remettre le titre de « Meilleur joueur défensif » de la rencontre.

Pour les Tigers de #1 LSU, QB Jordan Jefferson a connu un match catastrophique et on peut se damander s’il n’aurait pas été judicieux de lancer QB Jarrett Lee en seconde période. Dominée par la défense de #2 Alabama, la ligne offensive de #1 LSU a été incapable de bloquer pour les running backs des Tigers. RB Michael Ford termine avec 1 yard en 4 courses, FB Kenny Hilliard avec 16 yards en 5 courses.

#1 LSU n’avait plus subi de « shutout » depuis 2002. De son côté, #2 Alabama n’avait plus gagné un « shutout » dans un bowl depuis 1963 (17-0 contre Oklahoma).

On notera que c’est la première fois dans un BCS Championship Game qu’une équipe ne marque pas de points dans la rencontre.

Avec cette victoire, coach Nick Saban remporte son 3ème titre de champion national devenant le premier coach de l’Histoire des FBS à réussir cet exploit. Après 2003 (avec LSU) et 2009, il s’impose pour la 3ème fois en 9 ans.

Interrogé à l’issue du match, coach Nick Saban a rendu un fervent hommage à ses joueurs et il a dédié ce succès aux sinistrés des tornades qui ont frappé la région de Tuscaloosa (Alabama) au printemps 2011.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - National Championship