Suivez-nous

Recrutement

Le bilan du National Signing Day et du recrutement 2017

A l’image de la société, les riches sont devenus encore plus riche à l’occasion du National Signing Day 2017 qui a vu le Crimson Tide d’Alabama composer la meilleure promotion de recrues du pays pour la 7ème année consécutive.

Publié

le

A l’image de la société, les riches sont devenus encore plus riches à l’occasion du National Signing Day 2017 qui a vu le Crimson Tide d’Alabama composer la meilleure promotion de recrues du pays pour la 7ème année consécutive.

Si les programmes qui réussissent de solide recrutement ont clairement un avantage en vue d’une participation en playoffs, il semble de plus en plus apparent que réussir dans les playoffs apporte un avantage au moment du recrutement. Un cercle vertueux qui favorise toujours les mêmes (Alabama, Ohio State, Florida State, LSU, Michigan, Clemson, etc).

Toutefois, le processus de recrutement laisse toujours la place à quelques surprises notamment lors du National Signing Day qui avait lieu mercredi 1er février.

> National Signing Day : les classes de recrutement prennent forme

Voici ci-dessous tout ce qu’il faut retenir de ce Recruiting 2017.

Embed from Getty Images

Les grands gagnants : Alabama, Ohio State et Georgia

Alabama impérial, #1 pour la 7ème année consécutive

Pour la 7ème année d’affilée, coach Nick Saban a réussi à rassembler la meilleure classe de recrues du pays ! Le Crimson Tide d’Alabama s’était déjà assuré les services du 2ème meilleur running back du pays, RB Najee Harris (#3, #2 RB), du meilleur joueur de ligne offensive du pays, OT Alex Leatherwood (#4, #1 OT), et du 2ème meilleur outside linebacker du pays, LB Dylan Moses (#13, #2 OLB). Les vice-champions nationaux ont été impériaux lors de ce National Signing Day 2017 en obtenant les engagements du prospect 5 étoiles, DE LaBryan Ray (#26, #1 SDE), des receveurs 4 étoiles, WR Henry Ruggs III (#77, #11 WR) et WR Devonta Smith (#64, #9 WR), de OT Jedrick Wills (#34, #7 OT) et de S Xavier McKinney (#58, #6 S). Boom !
Ce groupe talentueux est complété par 8 joueurs classés dans le Top 10 de leur position respective dont le meilleur quarterback à sortir d’un lycée hawaiien, QB Tua Tugovailoa (#32, #1 QB dual-threat), qui s’est illustré en juillet dernier lors du dernier Elite 11 en remportant le titre de MVP. Le coach du Crimson Tide a également continué de faire des ravages en Florida avec le recrutement de WR Jerry Jeudy (#21, #3 WR), DB Daniel Wright (#118, #16 S) et OLB VanDarius Cowan (#83, #5 OLB).
La promotion 2017 du Crimson Tide a tellement de profondeur que le prospect 4 étoiles DE Jarez Parks (#93, #7 WDE) a signé sa lettre d’intention pour Alabama… en acceptant de repousser son arrivée sur le campus de Tuscaloosa à janvier 2018 !

Ohio State se rapproche du sommet

La lourde défaite d’Ohio State face à Clemson en demi-finale des playoffs 2016 n’aura eu aucun impact sur son recrutement 2017. Avec 13 prospects classés dans le Top 100, coach Urban Meyer a fait une razzia avec le meilleur outside linebacker du pays, OLB Baron Browning (#11, #1 OLB), un receveur du Top 10, WR Trevon Grimes (#39, #5 WR), et deux defensive backs du Top 10, CB Jeffrey Okudah (#7, #1 CB) et CB Shaun Wade (#17, #2 CB), en plus des prometteurs Amir Riep (#183, #23 CB) et CB Marcus Williamson (#195, #27 CB). Mais la pépite de ce recrutement 2017 des Buckeyes sera peut-être le quarterback « dual-threat », QB Tate Martell (#57, #2 QB dual-threat), trois fois champion national avec son lycée de Bishop Gorman (Nevada) et Gatorade National Player of the Year 2016. Le programme du campus de Columbus (Ohio) a également mis la main sur DE Chase Young (#8, #2 DE), OG Wyatt Davis (#24, #1 OG), OT Josh Myers (#54, #2 OG) et DT Haskell Garrett (#70, #6 DT). Du très gros.

Georgia dans le Top 3

Pour son premier cycle complet de recrutement, coach Kirby Smart a effectué un impressionnant travail. Les Bulldogs terminent à la 3ème place national grâce aux signatures de 2 prospects 5 étoiles mais surtout de 18 (!) prospects 4 étoiles. L’ancien coordinateur défensif d’Alabama arrivé sur le campus d’Athens en janvier 2016 a d’abord fait le plein dans l’État de Géorgie avec l’engagement du prospect 5 étoiles, S Richard Lecounte III (#22, #2 S),  de QB Jake Fromm (#47, #3 QB) et de S Deangelo Gibbs (#49, #4 S) au début du mois de janvier, avant ceux des prospects 4 étoiles OT Andrew Thomas (#42, #9 OT), OG Netori Johnson (#89, #7 OG), DE Robert Beal (#106, #8 WDE), OLB Jaden Hunter (#137, #9 OLB), CB Tray Bishop (#146, #19 CB) et DE Malik Herring (#148, #4 SDE) lors de ce National Signing Day 2017. Mais les deux gros coups de la journée auront surtout été la confirmation de l’arrivée du prospect 5 étoiles OT Isaiah Wilson (#16, #5 OT) et celle du prospect 4 étoiles RB D’Andrew Swift (#33, #4 RB). Avec ce groupe prometteur, coach Kirby Smart a peut-être posé les premières pierres de la reconquête des Dawgs dans la SEC.

Embed from Getty Images

Les perdants : Texas et Ole Miss

Ceux qui espéraient des débuts en fanfare de coach Tom Herman (ex-Houston) à Texas ont été déçus. Très déçus. Pour la première fois de l’Histoire, les Longhorns n’ont recruté aucun prospect parmi le Top 10 de l’État du Texas ! Un affront. Avec aucun prospect 5 étoiles et seulement 7 prospects 4 étoiles, le programme d’Austin (Texas) termine au 26ème rang derrière des programmes comme Maryland, South Carolina ou Nebraska. Pourtant, l’une des forces attendues de coach Herman au moment de son embauche était l’étendue de son réseau à travers le Lone Star State. Finalement, seulement 5 lycéens texans composent cette promotion 2017 de Longhorns qui ont notamment laissé filer DT Marvin Wilson (#6, #1 DT) à Florida State, DB Jeffrey Okudah (#7, #1 CB) à Ohio State et le trio OT Austin Deculus (#48, #10 OT), CB Kary Vincent (#90, #12 CB) et DE K’Lavon Chaisson (#37, #4 WDE) à LSU. La défection de ce dernier a été particulièrement douloureux à accepter.
Texas pourra quand même compter sur QB Sam Ehlinger (#119, #4 QB dual-threat) et RB Toneil Carter (#158, #9 RB), deux playmakers 4 étoiles qui sont en classe depuis janvier dernier.
A noter que les deux dernières promotions de coach Charlie Strong s’était classée dans le Top 10 national…

Désastreux. Il n’y a pas d’autre mot pour qualifier ce National Signing Day des Rebels d’Ole Miss. Après une 5ème place nationale en 2016, le programme d’Oxford (Mississippi) a dégringolé en 12 mois à la… 30ème ! Aucun prospect 5 étoiles et seulement 3 prospects 4 étoiles dont WR D.D. Bowie (#131, #20 WR) pour débuter cette journée du National Signing Day. La suite a été épouvantable en comparaison aux réussites du voisin Mississippi State qui a mis la main sur OLB Willie Gay (#73, #3 OLB), RB Kylin Hill (#201, #13 RB) et CB Tyler Williams.
Bien sûr, l’enquête en cours des instances disciplinaires de la NCAA concernant des soupçons d’infraction lors des derniers recrutements et des irrégularités durant la dernière saison de OT Laremy Tunsil, qui pourrait amener à des sanctions, a probablement refroidi un certain nombre de prospects ce qui ne sera pas sans faire enrager coach Hugh Freeze qui s’est déjà plaint des longueurs de cette enquête qui dure depuis 4 ans.

> La chronologie des annonces lors du National Signing Day 2017

A retenir

DT Marvin Wilson snobbe LSU et choisit Florida State

DT Marvin Wilson (#6, #1 DT), le meilleur defensive tackle du pays, n’avait encore pas fait part de ses intentions à l’approche de ce National Signing Day 2017. Sa signature était donc l’un des moments les plus attendus de ce mercredi. Finalement, le texan a tourné le dos à son État natal en ignorant les appels du pied de Texas et a surpris tout le monde en snobbant les Tigers de LSU qui faisaient figure de grand favori. DT Marvin Wilson a choisi les Seminoles de Florida State et pourrait bien contribuer dès sa saison freshman.
Avec 3 des 10 meilleurs prospects du pays (RB Cam Akers, DT Marvin Wilson et DE Joshua Kaindoh), les Seminoles de coach Jimbo Ficher ont encore frappé fort et terminent avec la 6ème meilleure promotion de recrues en 2017.

Le prospect #1 du pays, DE Jaelan Phillips, confirme son engagement à UCLA

Ce ne devait être qu’une formalité et ça l’a été. Le prospect #1 du pays, DE Jaelan Phillips, qui a déjà commencé les cours sur le campus de UCLA en janvier dernier comme early enrollee a signé sa lettre d’intention ce qui en fait officiellement un Bruin. Le dernier U.S. Army Defensive Player of the Year aura la lourde tâche de faire oublier un certain DE Takkarist McKinley dans un rôle de pass rusher, et ce, dès sa saison freshman.

RB Najee Harris à Alabama et RB Cam Akers à Florida State

Si la promotion de running backs se présentant à la draft NFL 2017 est l’une des plus fournie depuis bien longtemps avec des prospects comme RB Leonard Fournette, RB Dalvin Cook ou RB Christian McCaffrey, on peut en dire autant de la promotion 2017 de recrues au niveau de l’élite du College Football. Pour la première fois depuis Leonard Fournette en 2014, une évaluation de 5 étoiles a été attribué à un running back. A trois running back même ! RB Najee Harris (#3, #2 RB), RB Cam Akers (#2, #1 RB) et RB Stephen Carr (#20, #3 RB).

Le meilleur running back du pays est californien. Originaire d’Antioch, RB Najee Harris aurait pu choisir USC, UCLA ou Michigan mais il a porté son choix sur l’usine à fabriquer des running backs professionnels : le Crimson Tide d’Alabama. Il se joint à un groupe de running backs déjà bien rempli avec le retour de RB Bo Scarbrough, RB Damien Harris, RB Joshua Jacobs et RB B.J. Emmons. La concurrence va être rude.

Originaire du Mississippi, RB Cam Akers aurait pu devenir l’idole des Rebels d’Ole Miss mais il a préféré marcher dans les pas de RB Dalvin Cook à Florida State. Il aura la lourde tache de succéder au meilleur coureur statistiquement de l’Histoire des Seminoles. Il est également la recrue la mieux classée recrutée par Florida State depuis DL Mario Edwards en 2012.

USC conclut son recrutement 2017 par un National Signing Day mémorable

Le recrutement 2017 des Trojans de USC aura été l’image de leur saison 2016 : un début timide avant un formidable bouquet final. Lourdement battu 52-6 par Alabama en match d’ouverture de la dernière campagne, les Trojans ont conclu la saison par une victoire épique lors du Rose Bowl. Ce National Signing Day aura été le Rose Bowl de leur recrutement 2017.
Après avoir « volé » DT Marlon Tuipulotu (#60, #5 DT) à Washington, le 27 janvier dernier, et obtenu la confirmation de l’engagement du prospect 5 étoiles, RB Stephen Carr (#20, #3 RB ), USC a fait son show tout au long de la journée en faisant le plein en Californie avec la signature des prospects 4 étoiles, WR Joseph Lewis (#31, #4 WR) et ATH Greg Johnson (#102, #1 ATH), et en allant chercher OT Austin Jackson (#35, # OT) en Arizona, DT Jay Tufele (#41, #3 DT) dans l’Utah, S Bubba Bolden (#61, #8 S) dans le Nevada et OLB Levi Jones (#92, #6 OLB) au Texas à la barbe de Florida, Florida State et UCLA. Avec un total de 2 recrues 5 étoiles et 12 recrues 4 étoiles, coach Clay Helton a ainsi constitué la 4ème meilleure promotion du pays en 2017.

Le show Ed Orgeron à LSU

Connu pour ses talents de recruteurs, coach Ed Orgeron n’a pas fait défaut à sa réputation pour son premier recrutement depuis celui de 2007 alors qu’il avait constitué une promotion dans le Top 10 national à Ole Miss. Avec un prospect 5 étoiles et 15 prospects 4 étoiles, coach O’ a retrouvé sa magie en allant notamment chercher 5 recrues dans l’État du Texas dont DE K’Lavon Chaisson (#37, #4 WDE) volé littéralement aux Longhorns.
S JaCoby Stevens (#18, #1 S), OT Austin Deculus (#48, #10 OT), DT Tyler Shelvin (#52, #4 DT), ILB Jacob Phillips (#62, #1 ILB), S Grant Delpit (#65, #9 S), S Todd Harris (#86, #11 S) et CB Kary Vincent (#90, #12 CB) complètent un groupe de 8 recrues du Top 100 national. On notera aussi le retour au bercail de QB Lowell Narcisse (#268, #9 QB dual-treat) et de QB Myles Brennan (#145, #6 QB pro-style), deux prospects qui avaient annoncé leur decommit durant l’automne.

Florida relève la tête et termine dans le Top 10

Jusqu’à ce National Signing Day, le recrutement 2017 des Gators de Florida était plutôt inquiétant mais avec 11 prospects 4 étoiles au terme de cette journée, le programme de Gainesville (Floride) se glisse au 10ème rang national. Coach Jim McElwain a mis notamment la main sur OG Tedarrell Slaton (#69, #3 OG), WR James Robinson (#114, #14 WR), DE Zachary Carter (#127, #3 SDE), CB Christopher Henderson (#135, #15 CB) et CB Brad Stewart (#153, #20 CB).

La qualité plus que la quantité pour Clemson et Stanford

Après deux promotions de recrues très volumineuses, les champions nationaux étaient contraints de se concentrer sur la qualité plus que sur la quantité. Les défis de coach Dabo Swinney seront énormes durant l’inter-saison : remplacer le meilleur quarterback de l’Histoire des Tigers (Deshaun Watson) et le meilleur receveur de la prochaine draft NFL (Mike Williams), et reconstruire le groupe de running backs. Malgré une promotion 2017 constituée de 14 recrues seulement, Clemson a réussi à se renforcer avec 2 prospects 5 étoiles et 9 prospects 4 étoiles. Les recrues 5 étoiles QB Hunter Johnson (#30, #2 pro-style) et WR Tee Higgins (#19, #2 WR) formeront probablement le socle de la génération 2019-20 des Tigers. Les Tigers se sont également assurés la signature de CB AJ Terrell (#55, #6 CB), WR Amari Rogers (#115, #15 WR), DE Justin Foster (#151, #11 WDE), DE Jordan Williams (#173, #13 WDE) et RB Travis Etienne (#212, #16 RB) « volé » à LSU.

Comme pour Clemson, Stanford a dû se contenter d’une promotion resserrée avec seulement 14 recrues. Mais quel talent ! Le programme de Palo Alto (Californie) a mis la main sur le meilleur quarterback pro-style du pays, le 5 étoiles QB Davis Mills (#15, #1 QB pro-style) et sur deux autres prospects 5 étoiles au poste d’offensive tackle, OT Foster Sarell (#5, #2 OT) et OT Walker Little (#10, #3 OT). Si on y ajoute le meilleur tight-end du pays, TE Colby Parkinson (#36, #1 TE) et DE Ryan Johnson (#227, #7 SDE), volé à Auburn, Stanford termine avec la 14ème meilleure promotion de recrues du pays en 2017.

« Signing Day for the Stars 2.0 » à Michigan

Un an après avoir révolutionné le monde du College Football en faisant de cette journée du National Signing Day un véritable show avec célébrités à la clé, coach Jim Harbaugh a remis ça avec la 2ème édition du « Signing Day for the Stars » organisé sur le campus d’Ann Arbor (Michigan). Toutefois, après Tom Brady, Derek jeter, Ric Flair, Jim Leyland et Lou Holtz en 2016, il n’y avait pas de célébrités invitées lors de cette présentation des recrues 2017. Retour aux sources : les prospects. Les Wolverines ont profité de ce grand cirque pour confirmer le recrutement du meilleur receveur du pays, le prospect 5 étoiles WR Donovan Peoples-Jones (#12, #1 WR). Michigan a également mis la main sur OLB Drew Singleton (#80, #4 OLB), CB Ambry Thomas (#94, #13 CB), OLB Jordan Anthony (#107, #8 OLB), OT Chuck Filiaga (#113, #14 OT), WR Tarik Black (#122, #17 WR), S Jaylen Kelly-Powell (#266, #22 S) et sur le frère de RB Christian McCaffrey (ex-Stanford), le finaliste du concours Elite 11, QB Dylan McCaffrey (#123, #5 QB pro-style).
Mais les Wolverines ont marqué ce National Signing Day avec les signatures de DT Aubrey Solomon (#25, #2 DT) et de WR Nico Collins (#136, #23 WR) pour boucler la 5ème meilleure promotion de recrues du pays.

Maryland dans le Top 20

Depuis le recrutement des deux deux frères, DE Breyon Gaddy et DE Brandon Gaddy, « volés » à Tennessee en décembre dernier, les Terrapins de Maryland n’ont cessé de surprendre tout le monde en constituant probablement la meilleure classe de recrues de leur Histoire attirant notamment ATH Markquese Bell (#191, #7 ATH). Mais le coach de 2ème année, D.J. Durkin, a bien compris qu’il devait surtout être le boss dans sa région. Ainsi, il a fait un excellent travail en recrutant RB Anthony McFarland Jr (#100, #3 APB), CB Deon Jones (#175, #22 CB), OG Marcus Minor (#225, #16 OG) et QB Kasim Hill (#240, #10 QB pro-style).

Un microclimat à Nebraska ?

Le tour de force réussi par coach Mike Riley est encore difficilement explicable : les 5 meilleures recrues des Cornhuskers sont tous issus de régions du Sud des États-Unis, bien loin des températures négatives qui s’abattent régulièrement sur le Nebraska en novembre. Ainsi, WR Tyjon Lindsey (#50, #7 WR), CB Elijah Blades (#138, #16 CB), QB Tristan Gebbia (#202, #9 QB pro-syle), WR Keyshawn Johnson Jr (#342, #49 WR) et DE Guy Thomas (#451, #25 WDE) ont rejoint le Midwest américain avec la ferme intention de relancer le programme de Lincoln.

Les moments drôles ou insolites du National Signing Day

DT Aubrey Solomon choisit Michigan ou Miami ?

La signature de DT Aubrey Solomon (#25, #2 DT) à Michigan fût l’un des moments forts du National Signing Day. Seul problème : on a clairement le sentiment qu’il a dit « Miami » au moment de son annonce. A vous de juger :

L’énorme troll de OLB Levi Jones et de DT Taekion Reed

OLB Levi Jones (#92, #6 OLB) était un des premiers prospects « uncommitted » de ce National Signing Day à faire son annonce et il ne s’est pas fait prier pour troller magistralement Florida et Florida State avant de faire part de son engagement envers USC. Jugez par vous-même :

Le prospect 3 étoiles DT Taekion Reed (#1030) était probablement connu de personne sur le campus d’Oxford. Cela devrait changer. En balançant la casquette des Bulldogs de Mississippi State, les ennemis jurés des Rebels d’Ole Miss, au moment de son annonce, il s’est mis les fans dans la poche.

S Chaz Ah You prend l’hélico

Originaire de Provo (Utah), S Chaz Ah You (#154, #17 S) a fait dans l’originalité pour finalement rester chez lui. Un petit tour en hélicoptère pour annoncer qu’il sera un Cougar de Brigham Young.

Coach Steve Addazio #SaltBae Style

Le coach des Eagles de Boston College, Steve Addazio, a lancé les hostilités du National Signing Day 2017 avec la publication d’une video #WTF.

DE Jarez Parks part à Paris pour annoncer son engagement à Alabama

DE Jarez Parks (#93, #7 WDE) n’a pas lésiné sur les moyens en prenant l’avion direction… Paris (!) pour annoncer son choix de s’engager envers le Crimson Tide d’Alabama. Seul petit problème, le programme de Tuscaloosa (Alabama) n’a plus de scholarship disponible en 2017 et le Floridien devra donc attendre janvier 2018 avant de rejoindre ses futurs coéquipiers.

Le haka de TE Josh Falo

Le polynésien TE Josh Falo (#140, #4 TE) a choisi de se joindre aux Trojans de USC et il en a fait l’annonce de manière spectaculaire sous la forme d’un haka.

Top 10 par positions

Retrouvez ci-dessous le Top 10 national par position.

Quarterbacks – pro-style

Quarterbacks – dual-threat

Running Backs

Wide Receivers

Tight Ends

Offensive Guards

Offensive Guards

Centers

Defensive Ends – Week Side

Defensive Ends – Strong Side

Defensive Tackle

Linebackers – Inside

Linebackers – Outside

Cornerbacks

Safeties

Le Top 10 par programmes

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis plus de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP. Expert NFL et NBA. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
2 commentaires

2 Comments

  1. Tom

    2 février 2017 at 18h38

    Super recap ! Merci Morgan. Toujours au top.

    Je ne comprends pas pourquoi Clemson avait moins de scholarship disponible et comment Alabama peut accepter un commit alors qu’ils n’ont plus de place disponible.
    Merci.

  2. Benoit

    3 février 2017 at 15h01

    Je tiens à signaler une très bonne 67 eme place des BYU pour le recrutement 🙂

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recrutement

Recrutement 2019 : la SEC toujours au top et un français à Buffalo !

Publié

le

Le National Signing Day s’est tenu mercredi 6 février et il a permis à la plupart des programmes de l’élite du College Football de peaufiner leur classe de recrutement 2019. Certes, le NSD tel que nous l’avons connu par le passé n’a plus la même saveur depuis que la Early Signing Period a transformé le paysage du Recruiting en révolutionnant le processus de signature des lettres d’intention par les prospects tout juste sortis du lycée.

Alors que le NSD du mois de février était auparavant le grand rendez-vous annuel du recrutement, près de 70% des futurs étudiants-athlètes s’étaient déjà engagés avec leur future université au mois de décembre dernier… Toutefois, plusieurs événements ont marqué une journée de mercredi assez calme dans l’ensemble.

Si Alabama a terminé au sommet du classement pour la 8ème fois en 9 ans, le Crimson Tide n’a pas été le seul programme à briller lors de ce recrutement 2019 dont nous vous proposons de découvrir les faits marquants ci-dessous.

Alabama de nouveau au sommet

Tuscaloosa redevient la destination préférée des meilleurs prospects du pays. Un an après avoir été détrôné par le Georgia de Kirby Smart, Nick Saban est de nouveau le big boss du recrutement. Pour la 8ème fois en 9 ans, le Crimson Tide a réussi à composer la meilleure classe de recrues au niveau national malgré de nombreux départs dans le coaching staff du GOAT.
DT Antonio Alfano (#1 SDE, #5 National), OL Evan Neal (#1 OT, #7 National) et RB Trey Sanders (#1 RB, #6 National), trois prospects 5 étoiles classés #1 du pays à leur poste respectif, avaient été les principales signatures du mois de décembre. Sont venus s’ajouter DT Byron Young (#8 DT, #77 National) et DT Ishmael Sopsher (#5 DT, #47 National), deux joueurs du Top 100 recrutés dans l’État du Mississippi et de Louisiane respectivement. Les deux cornerbacks Jeffery Carter (#9 CB, #91 National) et Brandon Turnage (#11 CB, #102 National) avaient eux aussi été « volés » à Texas A&M et Ole Miss, il y a deux mois.
Au total, 21 des 27 joueurs de la promotion 2019 sont classés parmi les 200 meilleures joueurs du pays. Tout simplement prodigieux. On oublie presque que Nick Saban a également fait signer QB Taulia Tagovailoa (#5 QB Pro-style, #180 National), le frère de Tua que certains annoncent encore meilleur.

…mais Georgia suit de près le Crimson Tide

Les Bulldogs ont participé aux deux dernières éditions du SEC Championship Game et rien ne semble les arrêter dans leur ascension vers les sommets de la meilleure conférence du pays. Certes, Kirby Smart a perdu son statut de #1 du recrutement acquis l’an dernier mais cela n’enlève rien à l’énorme boulot réussi par le successeur de Mark Richt à la tête du programme d’Athens (Géorgie).
Georgia a d’ailleurs réussi le plus beau coup du National Signing Day en convaincant le receveur 5 étoiles WR Georgia Pickens (#4 WR, #24 National) de faire un flip en snobant Auburn pour les Bulldogs dans la dernière ligne droite. L’essentiel de la promotion des Dawgs avait été assemblé au mois de décembre lorsque les prospects 5 étoiles WDE Nolan Smith (#1 SDE, #1 National), ILB Nakobe Dean (#2 ILB, #19 National), DT Travon Walker (#3 DT, #22 National) et C Clay Webb (#1 OC, #26 National) avaient signé leur lettre d’intention. En mettant la main sur le meilleur prospect du pays (DE Nolan Smith) et sur les deux meilleurs prospects de l’Alabama (WR George Pickens, OL Clay Webb), Kirby Smart a réussi une nouvelle prouesse ! Les Dawgs avaient recruté 7 prospects 5 étoiles en 2018… l’avenir s’annonce radieux pour Georgia !

Domination toujours plus grande de la SEC

Vous n’apprendrez rien : la conférence SEC est la meilleure du pays principalement en raison de sa capacité à recruter les meilleurs prospects du pays, année après année. 2019 n’a pas dérogé à la règle.

Alabama et Georgia ont régné en maître aux deux premières places nationales et 11 des 25 meilleures promotions de l’année ont été assemblées par des programmes de la SEC. Le prospect #1 du pays, OT Nolan Smith a signé à Georgia, et 6 des 10 meilleurs prospects du pays ont également filé dans la SEC. On n’oubliait : le prospect le plus convoité du National Signing Day, OT Darnell Wright (#2 OT, #10 National), a signé à Tennessee.

Comme d’habitude, les programmes de la SEC ont su vanter l’exposition médiatique des programmes du Sud des États-Unis assurant ainsi aux jeunes prospects une visibilité maximale auprès des médias nationaux et des scouts NFL.

Texas est (vraiment) de retour

En participant au Big 12 Championship Game 2018, les Longhorns ont su créer un momentum qui s’est confirmé par l’assemblage de l’une des 5 meilleures classes de recrutement 2019. C’est assurément la meilleure promotion de Texas depuis 2012. Tom Herman a fait signer deux prospects 5 étoiles, ATH Bru McCoy (#1 ATH, #9 National) et ATH Jordan Whittington (#2 ATH, #34 National), et 5 recrues faisaient partie du Top 100 : OT Tyler Johnson (#8 OT, #58 National), ILB De’Gabriel Floyd (#3 ILB, #67 National) et WR Jake Smith (#8 WR, #49 National).
Les Longhorns ont surtout réussi à convaincre ATH Bru McCoy de demander son transfert deux mois après qu’il ait signé sa lettre d’intention à… USC ! Le meilleur athlète (ATH) de ce recrutement 2019 doit maintenant attendre une dérogation avant de pouvoir jouer pour les Longhorns dès septembre prochain. Quoiqu’il en soit, Texas termine ce recruiting 2019 avec la 3ème classe du pays pour la 2ème année d’affilée et s’affirme définitivement comme le principal candidat pour mettre un terme à la suprématie d’Oklahoma dans la Big 12. Texas is back !

Oklahoma toujours plus aérien

Si les Longhorns ont frappé un grand coup, les Sooners ne sont pas restés inactifs. Loin de là. Et ceux qui pensent que l’après-Kyler Murray sera difficile pour le programme de coach Lincoln Riley se trompent. Comme pour Texas, Oklahoma avait assemblé le core de sa promotion dès la Early Signing Period mais en ajoutant WR Jadon Haselwood (#1 WR, #4 National), signé lors du NSD, les Sooners ont fait une razzia de receveurs (WR Theo Wease, WR Trejan Bridges) en plus d’avoir recruté le meilleur quarterback dual-threat disponible : QB Spencer Rattler (#1 QB dual-threat, #11 National). Qu’on se le dise : l’attaque des Sooners ne devrait pas ralentir dans les années à venir. 16 des 24 recrues signées sont des 4 ou 5 étoiles et Oklahoma a peut-être assemblé la meilleure promotion sur le plan offensif en ajoutant TE Austin Stogner (#3 TE, #121 National).

Mario Cristobal transforme déjà Oregon

Le départ surprise de Mark Richt de Miami avait fait des vagues jusque dans l’Oregon puisque l’un des candidats potentiels pour le poste de coach des Hurricanes n’était autre que Mario Cristobal. Originaire de Floride, le coach des Ducks a la réputation d’être l’un des meilleurs recruteurs du pays et son éventuel départ d’Eugene aurait été catastrophique pour le programme d’Oregon.
Il a encore prouvé que cette réputation n’était pas usurpée en allant chercher le prospect 5-étoiles DE Kayvon Thibodeaux (#2 WDE, #2 National) en Californie sous les yeux d’Alabama et de USC, et en recrutant 5 joueurs du top 100 : CB Mykael Wright (#4 CB, #41 National), ILB Mase Funa (#4 ILB, #68 National), OT Jonah Tauanu’u (#9 OT, #63 National) et WR Mycah Pittman (#15 WR, #94 National) en plus du 2ème meilleur prospect du pays. Les Ducks ont aussi mis la main sur le meilleur joueur de ligne offensive du Junior College (JUCO) : OT Malaesala Aumavae-Laulu. Au final, Oregon termine avec la 7ème meilleure promotion de ce recrutement 2019.

Un National Signing Day sans rebondissement majeur

Le nombre de joueurs ayant signé leur lettre d’intention lors de ce National Signing Day a diminué drastiquement en raison de la Early Signing Day.

…mais par quelques flips notables

Toutefois, l’aspect dramaturgique de cette journée n’a pas disparu : plusieurs prospects ont encore fait faux bond à certains programmes envers lesquels ils s’étaient pourtant engagés verbalement depuis longtemps.

WR George Pickens d’Auburn à Georgia

Ce fût incontestablement l’un des grands moments de ce NSD ! À peu près personne ne s’attendait à ce que le meilleur receveur de l’État d’Alabama se retrouve en… Géorgie ! Le prospect 5-étoiles WR George Pickens (#4 WR, #24 National) avait pourtant annoncé son commit envers Auburn depuis l’été 2017 mais une dernière visite sur le campus d’Athens l’a convaincu de signer pour les Bulldogs de Georgia. Après WR Justyn Ross (Clemson) en 2018, c’est la 2ème année que le receveur #1 de l’Alabama fait faux bond aux deux mastodontes de l’État, Alabama et Auburn.

LB Khris Bogle d’Alabama à Florida

LB Khris Bogle avait annoncé son engagement envers Alabama lors du All-American Game de San Antonio (Texas) même si la rumeur courait qu’il pourrait se retrouver ailleurs au mois de février. Miami était pressenti et c’est effectivement en Floride qu’il a atterri… mais du côté des Gators et non des Hurricanes ! Une victoire majeure pour coach Dan Mullen.

CB Christian Williams d’Alabama à Miami

Lorsqu’il a refusé de signer sa lettre d’intention à Alabama en décembre dernier, nous avions compris que le prospect 4-étoiles CB Christian Williams (#20 CB, #160 National) avait décidé de ne pas rejoindre le Crimson Tide. Le commit du prospect 4-étoiles CB Marcus Banks (#13 CB, #127 National) à Alabama lors du All-American Game de janvier avait clos le débat. Du coup, Texas A&M et LSU, deux autres ténors de la conférence SEC revinrent plus que jamais dans la course mais Manny Diaz a coiffé tout ce beau monde en réussissant ce superbe vol du National Signing Day !

Doug Nester d’Ohio State à Virginia Tech

Cela faisait des mois que le prospect 4-étoiles OG Doug Nester (#6 OG, #106 National) s’était engagé envers Ohio State et de nombreux fans des Buckeyes attendaient tranquillement l’annonce de sa signature officielle… lorsque le joueur de ligne offensive originaire de la Virginie occidentale s’engagea finalement plus proche de chez lui, à Virginia Tech. Étant donné les nombreuses défections des dernières semaines chez les Hokies, c’est un renfort de poids pour coach Justin Fuente.

Un Français à Buffalo…

Sacré champion d’Europe 2018 avec l’équipe de France, le defensive end Jordan Avissey aura donc vécu six derniers mois riches en émotion en signant officiellement sa lettre d’intention chez les Bulls de Buffalo lors du National Signing Day.

Après LB Richard Tardits (ex-Georgia) et WR Anthony Mahoungou (Purdue), le prospect 3 étoiles devient donc le 3ème joueur français de l’Histoire à évoluer parmi l’élite du College Football.
Approché par les universités de Colorado, Temple et Idaho, l’Orléanais a tout naturellement choisi le programme de Buffalo dont les liens avec le football québécois ne sont plus à démontrer. Il rejoint ainsi trois autres joueurs originaires de la Province canadienne : S Dev Lamour (ex-Vanier College), OL Tomas Jack-Kurdyla (ex-Vanier College) et TE Julien Bourassa (ex-Cegep du Vieux-Montreal).
Joueur au gabarit impressionnant (1,95m et 113 Kg), DE Jordan Avissey évoluera donc sous les ordres de coach Lance Leipold qui vient de signer une prolongation de contrat de cinq ans lui assurant ainsi une relative stabilité pour les prochaines saisons.

…et un QB allemand à Virginia

Depuis juin 2018, les deux allemands OG Kariem Al Soufi (#66 OG) et QB Luke Wentz (#33 QB dual-threat) avaient annoncé leur commit verbal envers les Cavaliers de Virginia. Le National Signing Day a permis à ces deux prospects 3-étoiles des Dolphins de Paderborn (Allemagne) de confirmer cet engagement. QB Luke Wentz devient ainsi le premier quarterback européen de l’Histoire à avoir été recruté par un programme de l’élite du College Football.

Les gagnants du recrutement 2019

Florida

Marchant dans les pas de son mentor Urban Meyer, le coach de 2ème année des Gators, Dan Mullen, a terminé en force son processus de recrutement permettant ainsi à Florida de figurer dans le Top 10 National. Inquiétante en novembre dernier, la promotion de recrues 2019 des Gators avait connu un boost important lors de la Early Signing Period avec les signatures du Californien 4-étoiles CB Chris Steele (#5 CB, $42 National) et du prospect 4-étoiles de l’Alabama, OLB Mohamoud Diabate (#6 OLB, #109 National). Dan Mullen a mis une superbe touche finale à cette promo en volant LB Khris Bogle à Alabama et en signant le prospect du Top 100, CB Kaiir Elam (#6 CB, #48 National). Du coup, Florida termine avec la 9ème classe de recrues au niveau national.

Ole Miss

Avec la fin des sanctions NCAA visant les Rebels, le programme d’Oxford n’est plus suspendu de bowl et a encore démontré qu’il peut être une force majeure de la SEC dans le processus de recrutement. La matinée du National Signing Day a été marquée par le flip du prospect 3-étoiles DT LeDarrius Cox (#42 DT, #600 National) mais s’est surtout poursuivie par la confirmation de l’engagement du running back 5-étoiles RB Jerrion Ealy (#3 RB, #29 National) au nez et à la barbe de Clemson et Alabama ! Le meilleur inside linebacker du Junior College, ILB Lakia Henry a renforcé le secteur défensif et malgré un déficit d’image en raison des scandales des dernières années, Ole Miss (#22 National) termine devant le voisin Mississippi State (#24 National). Seule ombre au tableau : RB Jerrion Ealy est également un excellent joueur de baseball et il pourrait finalement ne jamais jouer pour les Rebels s’il était drafté au 1er tour lors de la draft MLB de juin prochain…

Texas A&M

Si Texas A&M (#4 National) termine juste derrière l’ennemi juré Texas (#3 National) au classement des meilleures promotions de recrues en 2019, les Aggies ont régné en maitre sur l’État du Texas puisque leurs neuf premières recrues viennent du Lone Star State. Certes, les Aggies se sont faits volés le prospect 4-étoiles CB Jeffery Carter (#9 CB, #91 National) mais ils pourraient bien avoir trouvé deux titulaires dès 2019 en CB Elijah Blades (#1 CB, #4 JUCO) et CB Erick Young (#10 CB, #96 National). Avec les signatures de deux recrues 5-étoiles, DT Kenyon Green (#3 DT, #15 National) et OT DeMarvin Leal (#2 DT, #16 National), et un total de 19 prospects 4 ou 5 étoiles, la 2ème classe de recrues de Jimbo Fisher à Texas A&M est assurément une grande réussite. On suivra particulièrement le duo de safeties 4-étoiles, S Brian Williams (#6 S, #72 National) et S Demani Richardson (#7 S, #80 National).

Les perdants du recrutement 2019

Florida State

Les fans des Seminoles étaient déjà dubitatifs à l’annonce du renvoi du programme de Tallahassee de QB Deandre Francois après le transfert de QB Bailey Hockman à l’automne dernier et le flip du prospect 4-étoiles QB Sam Howell à North Carolina en décembre… ils sont tombés de leur chaise en apprenant que le prospect 4-étoiles QB Lance LeGendre (#9 QB dual-threat, #279 National) avait préféré s’engager à…. Maryland ! Ainsi, pour la 2ème année consécutive, coach Willie Taggart n’a pas réussi à signer le futur quarterback de l’équipe laissant QB James Blackman comme seule option viable au poste le plus important sur le terrain. FSU sera surement actif sur le marché des transferts… Au final, les Seminoles n’ont signé qu’un seul prospect du Top 100, CB Akeem Dent (#7 CB, #50 National), et termine à une inhabituelle 17ème place sur le plan national.

Miami

Les Hurricanes ont fait encore moins bien que leurs voisins de l’ouest de la Floride ! Certes, les Hurricanes ont connu une changement de coach soudain lorsque Mark Richt a annoncé son départ en décembre mais son successeur, Manny Diaz, est sur le campus de Coral Gables (Floride) depuis 2016. L’ancien coordinateur défensif de l’équipe est connu pour ses nombreuses connections avec les lycées floridiens mais cela ne s’est pas traduit par une promotion fournie de recrues prometteuses. Miami a signé 7 prospects 4-étoiles terminant à une modeste 28ème place sur le plan national ! « The U » s’est fait voler CB Kaiir Elam (voir plus haut) par Florida et le prospect 4-étoiles ATH Mark Antony-Richards par Auburn. Le receveur 4-étoiles WR Jeremiah Payton (#10 WR, #54 National) et le flip de CB Christian Williams ont permis aux Canes d’éviter l’humiliation totale.

Louisville

En renvoyant Bobby Petrino, le 11 novembre dernier, après un début de saison catastrophique (2-8), les Cardinals avaient décidé de prendre un nouveau départ incarné par l’embauche de Scott Satterfield en provenance d’Appalachian State. Le nouveau départ n’a rien d’existant sur le plan du recrutement. Louisville termine la journée du National Signing Day avec une mince promotion de 14 recrues dont un seul prospect 4-étoiles DE Ja’Darien Boykin (#19 WDE, #318 National). Les Cards étaient régulièrement classés dans le Top 30, ils terminent 73ème sur le plan national en 2019. Ouch !

Top 10 par programmes

Top 10 des prospects

Lire la suite

Recrutement

Alabama s’assure la meilleure classe de recrutement en 2019

Un an après avoir été déboulonné de son piédestal par Kirby Smart, Nick Saban récupère son siège de big boss du recrutement.

Publié

le

C’est du déjà-vu mais le Crimson Tide s’est assuré la meilleure promotion de recrues 2019. Comme en 2017. Comme en 2016. Comme en 2015. Comme à 8 reprises lors des 9 dernières années.

Finalement, l’année 2018 était peut-être une aberration. Le programme de Georgia de Kirby Smart avait réussi l’impensable en composant une classe hors-norme. Alabama a récupéré son bien en 2019 selon le classement Composite de 247Sports.

Cette classe de recrues sera d’ailleurs l’une des plus riches de l’Histoire du recrutement national tant la qualité et la profondeur sont impressionnantes. Si les champions de conférence SEC se sont faits détruire par Clemson en finale du College Football Playoff, ne comptez pas trop vite sur la chute de l’Empire Bama…

Au terme de la Early Signing Period en décembre dernier, le Crimson Tide avait recruté trois joueurs du Top 10 classé #1 à leur poste respectif : DE Antonio Alfano (#5 SDE, #1 National), RB Trey Sanders (#1 RB, #6 National) et OT Evan Neal (#1 OT, #7 National). À quelques heures de la fin du National Signing Day 2019, le programme de Tuscaloosa a fait signer 11 prospects du Top 100 et 10 autres du Top 200. En d’autres termes, 21 des 27 joueurs de la promotion 2019 étaient classés parmi les 200 meilleures joueurs du pays. Hallucinant.

Parmi eux, DL Ishmael Sopsher (#5 DT, #47 National), classé 3ème meilleur lycéen de l’État de Louisiane. Encore une fois, Alabama a donc réussi à aller se moquer des Tigers de LSU dans le territoire de recrutement privilégié.

Le seul prospect de la promotion 2019 du Crimson Tide qui n’est pas classé 4 étoiles ? K Will Reichard. Le meilleur kicker du pays…

Promotion de recrues 2019 du Crimson Tide d’Alabama

 

Lire la suite

Recrutement

Tous les moments forts du National Signing Day 2019

Publié

le

Revivez le National Signing Day, jour de l’ouverture de la période de signature des lettres d’intention des prospects lycéens !

Lire la suite

Recrutement

Le français Jordan Avissey recruté par Buffalo !

L’Orléanais, qui jouait au Québec pour le Cégep de Thetford Mines, rejoint donc les champions 2018 de la division East de la conférence MAC.

Publié

le

Crédit photo : Twitter/JFKent

Sacré champion d’Europe 2018 avec l’équipe de France, le defensive end Jordan Avissey aura donc vécu six derniers mois riches en émotion : il a officiellement signé sa lettre d’intention chez les Bulls de Buffalo lors du National Signing Day.

Après LB Richard Tardits (ex-Georgia) et WR Anthony Mahoungou (Purdue), le prospect 3 étoiles DE Jordan Avissey devient donc le 3ème joueur français de l’Histoire à évoluer parmi l’élite du College Football. CB Charles Romes, premier français à avoir joué en NFL (Buffalo Bills, San Diego Chargers) avait lui porté le maillot de North Carolina Central University en FCS (ex-Division I-AA).

Approché par les universités de Colorado, Temple et Idaho, l’Orléanais a tout naturellement choisi le programme de Buffalo dont les liens avec le football québécois ne sont plus à démontrer. Il rejoint ainsi trois autres joueurs originaires de la Province canadienne : S Dev Lamour (ex-Vanier College), OL Tomas Jack-Kurdyla (ex-Vanier College) et TE Julien Bourassa (ex-Cegep du Vieux-Montreal).

Joueur au gabarit impressionnant (1,95m et 113 Kg), DE Jordan Avissey évoluera donc sous les ordres de coach Lance Leipold qui vient de signer une prolongation de contrat de cinq ans lui assurant ainsi une relative stabilité pour les prochaines saisons.

Réputé pour sa vitesse, il devrait évoluer au poste de pass rusher même si son passé de tight-end pourrait aussi en faire une option au sein de l’attaque des Bulls.

Le parcours de DE Jordan Avissey est plus qu’atypique puisqu’il a commencé à pratiquer le football américain en 2015 ! Son premier amour était le basketball. En plus de ses aptitudes athlétiques, il possédait un sens du jeu qui lui ont permis d’être accueilli par le centre de formation de l’Orléans Loiret Basket avec lequel il remportera d’ailleurs un titre de champion régional. Une blessure au genou a ralenti sa progression et c’est finalement vers le football américain qu’il s’est tourné.

Avec succès. Dominant avec les Chevaliers d’Orléans, il est rapidement sélectionné en équipe de France avant d’accepter de suivre la filière française du Cégep de Thedford Mines, au nord de Montréal (Canada). Recruté par l’université Sherbrooke (RSEQ), il ne portera finalement jamais le maillot du Vert et Or.

Lire la suite
Publicité

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus