Suivez-nous

Recrutement

Le bilan du National Signing Day et du recrutement 2017

A l’image de la société, les riches sont devenus encore plus riche à l’occasion du National Signing Day 2017 qui a vu le Crimson Tide d’Alabama composer la meilleure promotion de recrues du pays pour la 7ème année consécutive.

Publié

le

A l’image de la société, les riches sont devenus encore plus riches à l’occasion du National Signing Day 2017 qui a vu le Crimson Tide d’Alabama composer la meilleure promotion de recrues du pays pour la 7ème année consécutive.

Si les programmes qui réussissent de solide recrutement ont clairement un avantage en vue d’une participation en playoffs, il semble de plus en plus apparent que réussir dans les playoffs apporte un avantage au moment du recrutement. Un cercle vertueux qui favorise toujours les mêmes (Alabama, Ohio State, Florida State, LSU, Michigan, Clemson, etc).

Toutefois, le processus de recrutement laisse toujours la place à quelques surprises notamment lors du National Signing Day qui avait lieu mercredi 1er février.

> National Signing Day : les classes de recrutement prennent forme

Voici ci-dessous tout ce qu’il faut retenir de ce Recruiting 2017.

Embed from Getty Images

Les grands gagnants : Alabama, Ohio State et Georgia

Alabama impérial, #1 pour la 7ème année consécutive

Pour la 7ème année d’affilée, coach Nick Saban a réussi à rassembler la meilleure classe de recrues du pays ! Le Crimson Tide d’Alabama s’était déjà assuré les services du 2ème meilleur running back du pays, RB Najee Harris (#3, #2 RB), du meilleur joueur de ligne offensive du pays, OT Alex Leatherwood (#4, #1 OT), et du 2ème meilleur outside linebacker du pays, LB Dylan Moses (#13, #2 OLB). Les vice-champions nationaux ont été impériaux lors de ce National Signing Day 2017 en obtenant les engagements du prospect 5 étoiles, DE LaBryan Ray (#26, #1 SDE), des receveurs 4 étoiles, WR Henry Ruggs III (#77, #11 WR) et WR Devonta Smith (#64, #9 WR), de OT Jedrick Wills (#34, #7 OT) et de S Xavier McKinney (#58, #6 S). Boom !
Ce groupe talentueux est complété par 8 joueurs classés dans le Top 10 de leur position respective dont le meilleur quarterback à sortir d’un lycée hawaiien, QB Tua Tugovailoa (#32, #1 QB dual-threat), qui s’est illustré en juillet dernier lors du dernier Elite 11 en remportant le titre de MVP. Le coach du Crimson Tide a également continué de faire des ravages en Florida avec le recrutement de WR Jerry Jeudy (#21, #3 WR), DB Daniel Wright (#118, #16 S) et OLB VanDarius Cowan (#83, #5 OLB).
La promotion 2017 du Crimson Tide a tellement de profondeur que le prospect 4 étoiles DE Jarez Parks (#93, #7 WDE) a signé sa lettre d’intention pour Alabama… en acceptant de repousser son arrivée sur le campus de Tuscaloosa à janvier 2018 !

Ohio State se rapproche du sommet

La lourde défaite d’Ohio State face à Clemson en demi-finale des playoffs 2016 n’aura eu aucun impact sur son recrutement 2017. Avec 13 prospects classés dans le Top 100, coach Urban Meyer a fait une razzia avec le meilleur outside linebacker du pays, OLB Baron Browning (#11, #1 OLB), un receveur du Top 10, WR Trevon Grimes (#39, #5 WR), et deux defensive backs du Top 10, CB Jeffrey Okudah (#7, #1 CB) et CB Shaun Wade (#17, #2 CB), en plus des prometteurs Amir Riep (#183, #23 CB) et CB Marcus Williamson (#195, #27 CB). Mais la pépite de ce recrutement 2017 des Buckeyes sera peut-être le quarterback « dual-threat », QB Tate Martell (#57, #2 QB dual-threat), trois fois champion national avec son lycée de Bishop Gorman (Nevada) et Gatorade National Player of the Year 2016. Le programme du campus de Columbus (Ohio) a également mis la main sur DE Chase Young (#8, #2 DE), OG Wyatt Davis (#24, #1 OG), OT Josh Myers (#54, #2 OG) et DT Haskell Garrett (#70, #6 DT). Du très gros.

Georgia dans le Top 3

Pour son premier cycle complet de recrutement, coach Kirby Smart a effectué un impressionnant travail. Les Bulldogs terminent à la 3ème place national grâce aux signatures de 2 prospects 5 étoiles mais surtout de 18 (!) prospects 4 étoiles. L’ancien coordinateur défensif d’Alabama arrivé sur le campus d’Athens en janvier 2016 a d’abord fait le plein dans l’État de Géorgie avec l’engagement du prospect 5 étoiles, S Richard Lecounte III (#22, #2 S),  de QB Jake Fromm (#47, #3 QB) et de S Deangelo Gibbs (#49, #4 S) au début du mois de janvier, avant ceux des prospects 4 étoiles OT Andrew Thomas (#42, #9 OT), OG Netori Johnson (#89, #7 OG), DE Robert Beal (#106, #8 WDE), OLB Jaden Hunter (#137, #9 OLB), CB Tray Bishop (#146, #19 CB) et DE Malik Herring (#148, #4 SDE) lors de ce National Signing Day 2017. Mais les deux gros coups de la journée auront surtout été la confirmation de l’arrivée du prospect 5 étoiles OT Isaiah Wilson (#16, #5 OT) et celle du prospect 4 étoiles RB D’Andrew Swift (#33, #4 RB). Avec ce groupe prometteur, coach Kirby Smart a peut-être posé les premières pierres de la reconquête des Dawgs dans la SEC.

Embed from Getty Images

Les perdants : Texas et Ole Miss

Ceux qui espéraient des débuts en fanfare de coach Tom Herman (ex-Houston) à Texas ont été déçus. Très déçus. Pour la première fois de l’Histoire, les Longhorns n’ont recruté aucun prospect parmi le Top 10 de l’État du Texas ! Un affront. Avec aucun prospect 5 étoiles et seulement 7 prospects 4 étoiles, le programme d’Austin (Texas) termine au 26ème rang derrière des programmes comme Maryland, South Carolina ou Nebraska. Pourtant, l’une des forces attendues de coach Herman au moment de son embauche était l’étendue de son réseau à travers le Lone Star State. Finalement, seulement 5 lycéens texans composent cette promotion 2017 de Longhorns qui ont notamment laissé filer DT Marvin Wilson (#6, #1 DT) à Florida State, DB Jeffrey Okudah (#7, #1 CB) à Ohio State et le trio OT Austin Deculus (#48, #10 OT), CB Kary Vincent (#90, #12 CB) et DE K’Lavon Chaisson (#37, #4 WDE) à LSU. La défection de ce dernier a été particulièrement douloureux à accepter.
Texas pourra quand même compter sur QB Sam Ehlinger (#119, #4 QB dual-threat) et RB Toneil Carter (#158, #9 RB), deux playmakers 4 étoiles qui sont en classe depuis janvier dernier.
A noter que les deux dernières promotions de coach Charlie Strong s’était classée dans le Top 10 national…

Désastreux. Il n’y a pas d’autre mot pour qualifier ce National Signing Day des Rebels d’Ole Miss. Après une 5ème place nationale en 2016, le programme d’Oxford (Mississippi) a dégringolé en 12 mois à la… 30ème ! Aucun prospect 5 étoiles et seulement 3 prospects 4 étoiles dont WR D.D. Bowie (#131, #20 WR) pour débuter cette journée du National Signing Day. La suite a été épouvantable en comparaison aux réussites du voisin Mississippi State qui a mis la main sur OLB Willie Gay (#73, #3 OLB), RB Kylin Hill (#201, #13 RB) et CB Tyler Williams.
Bien sûr, l’enquête en cours des instances disciplinaires de la NCAA concernant des soupçons d’infraction lors des derniers recrutements et des irrégularités durant la dernière saison de OT Laremy Tunsil, qui pourrait amener à des sanctions, a probablement refroidi un certain nombre de prospects ce qui ne sera pas sans faire enrager coach Hugh Freeze qui s’est déjà plaint des longueurs de cette enquête qui dure depuis 4 ans.

> La chronologie des annonces lors du National Signing Day 2017

A retenir

DT Marvin Wilson snobbe LSU et choisit Florida State

DT Marvin Wilson (#6, #1 DT), le meilleur defensive tackle du pays, n’avait encore pas fait part de ses intentions à l’approche de ce National Signing Day 2017. Sa signature était donc l’un des moments les plus attendus de ce mercredi. Finalement, le texan a tourné le dos à son État natal en ignorant les appels du pied de Texas et a surpris tout le monde en snobbant les Tigers de LSU qui faisaient figure de grand favori. DT Marvin Wilson a choisi les Seminoles de Florida State et pourrait bien contribuer dès sa saison freshman.
Avec 3 des 10 meilleurs prospects du pays (RB Cam Akers, DT Marvin Wilson et DE Joshua Kaindoh), les Seminoles de coach Jimbo Ficher ont encore frappé fort et terminent avec la 6ème meilleure promotion de recrues en 2017.

Le prospect #1 du pays, DE Jaelan Phillips, confirme son engagement à UCLA

Ce ne devait être qu’une formalité et ça l’a été. Le prospect #1 du pays, DE Jaelan Phillips, qui a déjà commencé les cours sur le campus de UCLA en janvier dernier comme early enrollee a signé sa lettre d’intention ce qui en fait officiellement un Bruin. Le dernier U.S. Army Defensive Player of the Year aura la lourde tâche de faire oublier un certain DE Takkarist McKinley dans un rôle de pass rusher, et ce, dès sa saison freshman.

RB Najee Harris à Alabama et RB Cam Akers à Florida State

Si la promotion de running backs se présentant à la draft NFL 2017 est l’une des plus fournie depuis bien longtemps avec des prospects comme RB Leonard Fournette, RB Dalvin Cook ou RB Christian McCaffrey, on peut en dire autant de la promotion 2017 de recrues au niveau de l’élite du College Football. Pour la première fois depuis Leonard Fournette en 2014, une évaluation de 5 étoiles a été attribué à un running back. A trois running back même ! RB Najee Harris (#3, #2 RB), RB Cam Akers (#2, #1 RB) et RB Stephen Carr (#20, #3 RB).

Le meilleur running back du pays est californien. Originaire d’Antioch, RB Najee Harris aurait pu choisir USC, UCLA ou Michigan mais il a porté son choix sur l’usine à fabriquer des running backs professionnels : le Crimson Tide d’Alabama. Il se joint à un groupe de running backs déjà bien rempli avec le retour de RB Bo Scarbrough, RB Damien Harris, RB Joshua Jacobs et RB B.J. Emmons. La concurrence va être rude.

Originaire du Mississippi, RB Cam Akers aurait pu devenir l’idole des Rebels d’Ole Miss mais il a préféré marcher dans les pas de RB Dalvin Cook à Florida State. Il aura la lourde tache de succéder au meilleur coureur statistiquement de l’Histoire des Seminoles. Il est également la recrue la mieux classée recrutée par Florida State depuis DL Mario Edwards en 2012.

USC conclut son recrutement 2017 par un National Signing Day mémorable

Le recrutement 2017 des Trojans de USC aura été l’image de leur saison 2016 : un début timide avant un formidable bouquet final. Lourdement battu 52-6 par Alabama en match d’ouverture de la dernière campagne, les Trojans ont conclu la saison par une victoire épique lors du Rose Bowl. Ce National Signing Day aura été le Rose Bowl de leur recrutement 2017.
Après avoir « volé » DT Marlon Tuipulotu (#60, #5 DT) à Washington, le 27 janvier dernier, et obtenu la confirmation de l’engagement du prospect 5 étoiles, RB Stephen Carr (#20, #3 RB ), USC a fait son show tout au long de la journée en faisant le plein en Californie avec la signature des prospects 4 étoiles, WR Joseph Lewis (#31, #4 WR) et ATH Greg Johnson (#102, #1 ATH), et en allant chercher OT Austin Jackson (#35, # OT) en Arizona, DT Jay Tufele (#41, #3 DT) dans l’Utah, S Bubba Bolden (#61, #8 S) dans le Nevada et OLB Levi Jones (#92, #6 OLB) au Texas à la barbe de Florida, Florida State et UCLA. Avec un total de 2 recrues 5 étoiles et 12 recrues 4 étoiles, coach Clay Helton a ainsi constitué la 4ème meilleure promotion du pays en 2017.

Le show Ed Orgeron à LSU

Connu pour ses talents de recruteurs, coach Ed Orgeron n’a pas fait défaut à sa réputation pour son premier recrutement depuis celui de 2007 alors qu’il avait constitué une promotion dans le Top 10 national à Ole Miss. Avec un prospect 5 étoiles et 15 prospects 4 étoiles, coach O’ a retrouvé sa magie en allant notamment chercher 5 recrues dans l’État du Texas dont DE K’Lavon Chaisson (#37, #4 WDE) volé littéralement aux Longhorns.
S JaCoby Stevens (#18, #1 S), OT Austin Deculus (#48, #10 OT), DT Tyler Shelvin (#52, #4 DT), ILB Jacob Phillips (#62, #1 ILB), S Grant Delpit (#65, #9 S), S Todd Harris (#86, #11 S) et CB Kary Vincent (#90, #12 CB) complètent un groupe de 8 recrues du Top 100 national. On notera aussi le retour au bercail de QB Lowell Narcisse (#268, #9 QB dual-treat) et de QB Myles Brennan (#145, #6 QB pro-style), deux prospects qui avaient annoncé leur decommit durant l’automne.

Florida relève la tête et termine dans le Top 10

Jusqu’à ce National Signing Day, le recrutement 2017 des Gators de Florida était plutôt inquiétant mais avec 11 prospects 4 étoiles au terme de cette journée, le programme de Gainesville (Floride) se glisse au 10ème rang national. Coach Jim McElwain a mis notamment la main sur OG Tedarrell Slaton (#69, #3 OG), WR James Robinson (#114, #14 WR), DE Zachary Carter (#127, #3 SDE), CB Christopher Henderson (#135, #15 CB) et CB Brad Stewart (#153, #20 CB).

La qualité plus que la quantité pour Clemson et Stanford

Après deux promotions de recrues très volumineuses, les champions nationaux étaient contraints de se concentrer sur la qualité plus que sur la quantité. Les défis de coach Dabo Swinney seront énormes durant l’inter-saison : remplacer le meilleur quarterback de l’Histoire des Tigers (Deshaun Watson) et le meilleur receveur de la prochaine draft NFL (Mike Williams), et reconstruire le groupe de running backs. Malgré une promotion 2017 constituée de 14 recrues seulement, Clemson a réussi à se renforcer avec 2 prospects 5 étoiles et 9 prospects 4 étoiles. Les recrues 5 étoiles QB Hunter Johnson (#30, #2 pro-style) et WR Tee Higgins (#19, #2 WR) formeront probablement le socle de la génération 2019-20 des Tigers. Les Tigers se sont également assurés la signature de CB AJ Terrell (#55, #6 CB), WR Amari Rogers (#115, #15 WR), DE Justin Foster (#151, #11 WDE), DE Jordan Williams (#173, #13 WDE) et RB Travis Etienne (#212, #16 RB) « volé » à LSU.

Comme pour Clemson, Stanford a dû se contenter d’une promotion resserrée avec seulement 14 recrues. Mais quel talent ! Le programme de Palo Alto (Californie) a mis la main sur le meilleur quarterback pro-style du pays, le 5 étoiles QB Davis Mills (#15, #1 QB pro-style) et sur deux autres prospects 5 étoiles au poste d’offensive tackle, OT Foster Sarell (#5, #2 OT) et OT Walker Little (#10, #3 OT). Si on y ajoute le meilleur tight-end du pays, TE Colby Parkinson (#36, #1 TE) et DE Ryan Johnson (#227, #7 SDE), volé à Auburn, Stanford termine avec la 14ème meilleure promotion de recrues du pays en 2017.

« Signing Day for the Stars 2.0 » à Michigan

Un an après avoir révolutionné le monde du College Football en faisant de cette journée du National Signing Day un véritable show avec célébrités à la clé, coach Jim Harbaugh a remis ça avec la 2ème édition du « Signing Day for the Stars » organisé sur le campus d’Ann Arbor (Michigan). Toutefois, après Tom Brady, Derek jeter, Ric Flair, Jim Leyland et Lou Holtz en 2016, il n’y avait pas de célébrités invitées lors de cette présentation des recrues 2017. Retour aux sources : les prospects. Les Wolverines ont profité de ce grand cirque pour confirmer le recrutement du meilleur receveur du pays, le prospect 5 étoiles WR Donovan Peoples-Jones (#12, #1 WR). Michigan a également mis la main sur OLB Drew Singleton (#80, #4 OLB), CB Ambry Thomas (#94, #13 CB), OLB Jordan Anthony (#107, #8 OLB), OT Chuck Filiaga (#113, #14 OT), WR Tarik Black (#122, #17 WR), S Jaylen Kelly-Powell (#266, #22 S) et sur le frère de RB Christian McCaffrey (ex-Stanford), le finaliste du concours Elite 11, QB Dylan McCaffrey (#123, #5 QB pro-style).
Mais les Wolverines ont marqué ce National Signing Day avec les signatures de DT Aubrey Solomon (#25, #2 DT) et de WR Nico Collins (#136, #23 WR) pour boucler la 5ème meilleure promotion de recrues du pays.

Maryland dans le Top 20

Depuis le recrutement des deux deux frères, DE Breyon Gaddy et DE Brandon Gaddy, « volés » à Tennessee en décembre dernier, les Terrapins de Maryland n’ont cessé de surprendre tout le monde en constituant probablement la meilleure classe de recrues de leur Histoire attirant notamment ATH Markquese Bell (#191, #7 ATH). Mais le coach de 2ème année, D.J. Durkin, a bien compris qu’il devait surtout être le boss dans sa région. Ainsi, il a fait un excellent travail en recrutant RB Anthony McFarland Jr (#100, #3 APB), CB Deon Jones (#175, #22 CB), OG Marcus Minor (#225, #16 OG) et QB Kasim Hill (#240, #10 QB pro-style).

Un microclimat à Nebraska ?

Le tour de force réussi par coach Mike Riley est encore difficilement explicable : les 5 meilleures recrues des Cornhuskers sont tous issus de régions du Sud des États-Unis, bien loin des températures négatives qui s’abattent régulièrement sur le Nebraska en novembre. Ainsi, WR Tyjon Lindsey (#50, #7 WR), CB Elijah Blades (#138, #16 CB), QB Tristan Gebbia (#202, #9 QB pro-syle), WR Keyshawn Johnson Jr (#342, #49 WR) et DE Guy Thomas (#451, #25 WDE) ont rejoint le Midwest américain avec la ferme intention de relancer le programme de Lincoln.

Les moments drôles ou insolites du National Signing Day

DT Aubrey Solomon choisit Michigan ou Miami ?

La signature de DT Aubrey Solomon (#25, #2 DT) à Michigan fût l’un des moments forts du National Signing Day. Seul problème : on a clairement le sentiment qu’il a dit « Miami » au moment de son annonce. A vous de juger :

L’énorme troll de OLB Levi Jones et de DT Taekion Reed

OLB Levi Jones (#92, #6 OLB) était un des premiers prospects « uncommitted » de ce National Signing Day à faire son annonce et il ne s’est pas fait prier pour troller magistralement Florida et Florida State avant de faire part de son engagement envers USC. Jugez par vous-même :

Le prospect 3 étoiles DT Taekion Reed (#1030) était probablement connu de personne sur le campus d’Oxford. Cela devrait changer. En balançant la casquette des Bulldogs de Mississippi State, les ennemis jurés des Rebels d’Ole Miss, au moment de son annonce, il s’est mis les fans dans la poche.

S Chaz Ah You prend l’hélico

Originaire de Provo (Utah), S Chaz Ah You (#154, #17 S) a fait dans l’originalité pour finalement rester chez lui. Un petit tour en hélicoptère pour annoncer qu’il sera un Cougar de Brigham Young.

Coach Steve Addazio #SaltBae Style

Le coach des Eagles de Boston College, Steve Addazio, a lancé les hostilités du National Signing Day 2017 avec la publication d’une video #WTF.

DE Jarez Parks part à Paris pour annoncer son engagement à Alabama

DE Jarez Parks (#93, #7 WDE) n’a pas lésiné sur les moyens en prenant l’avion direction… Paris (!) pour annoncer son choix de s’engager envers le Crimson Tide d’Alabama. Seul petit problème, le programme de Tuscaloosa (Alabama) n’a plus de scholarship disponible en 2017 et le Floridien devra donc attendre janvier 2018 avant de rejoindre ses futurs coéquipiers.

Le haka de TE Josh Falo

Le polynésien TE Josh Falo (#140, #4 TE) a choisi de se joindre aux Trojans de USC et il en a fait l’annonce de manière spectaculaire sous la forme d’un haka.

Top 10 par positions

Retrouvez ci-dessous le Top 10 national par position.

Quarterbacks – pro-style

Quarterbacks – dual-threat

Running Backs

Wide Receivers

Tight Ends

Offensive Guards

Offensive Guards

Centers

Defensive Ends – Week Side

Defensive Ends – Strong Side

Defensive Tackle

Linebackers – Inside

Linebackers – Outside

Cornerbacks

Safeties

Le Top 10 par programmes

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis plus de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le Podcast Bowl. Expert NFL et NBA. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
2 commentaires

2 Comments

  1. Tom

    2 février 2017 at 18h38

    Super recap ! Merci Morgan. Toujours au top.

    Je ne comprends pas pourquoi Clemson avait moins de scholarship disponible et comment Alabama peut accepter un commit alors qu’ils n’ont plus de place disponible.
    Merci.

  2. Benoit

    3 février 2017 at 15h01

    Je tiens à signaler une très bonne 67 eme place des BYU pour le recrutement 🙂

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recrutement

L’Actu Recrutement : Notre Dame renforce encore sa ligne offensive

En chipant un le prospect 3-étoiles OL Caleb Johnson à Auburn, les Fighting Irish de Notre Dame continuent de renforcer un secteur de jeu très efficace ces dernières années.

Publié

le

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Les News du 18 au 24 novembre 2020.

Notre Dame Fighting Irish

#8 au niveau national sur la classe 2021 (#18 en 2020)
23 commits (dont aucun 5-star et onze 4-stars)

Forts d’une campagne 2020 pour l’instant bien réussie avec une victoire contre Clemson, les Fighting Irish surfent sur la vague et continuent de renforcer leur offensive line, grande force de l’équipe cette année. Alors qu’ils comptent déjà Blake Fisher (4-étoiles, #9 OT) et Rocco Spindler (4-étoiles, #3 OG), ils continuent de préparer la fin de la génération Eichenberg avec l’arrivée de Caleb Johnson, Floridien précédemment engagé avec Auburn.

Caleb Johnson (3-étoiles, #28 OT)

Egalement offert par : Alabama, Florida, LSU, Miami
Profil : 2m01 pour 134kg
Hometown : Ocala, Florida

Johnson fait partie d’un trio très prometteur de linemen dans son lycée d’Ocala avec Garner Langlo (3-étoiles, #32 OG, commis à Auburn) et Jake Slaughter (3-étoiles, #10 C; commis à Florida). Ses performances lors de sa saison junior ont contribué à atteindre la finale régionale et lui ont valu une sélection dans la All-County first team.

Texas Longhorns

#17 au niveau national sur la classe 2021 (#8 en 2020)
#2 au niveau de la conférence (#1 en 2020)
19 commits (dont un 5-star et huit 4-stars)

…Et Texas fait de même à Baylor

Après quelques decommitments de taille dont celui de Quinn Ewers (5-étoiles, #1 Pro – 2022) au profit d’Ohio State, les Longhorns avaient bien besoin d’une bonne nouvelle. C’est chose faite avec l’arrivée du lineman Byron Murphy, que Texas a réussi à faire flip en provenance de Baylor.

Byron Murphy II (3-étoiles, #24 DT)

Egalement offert par : Georgia, Iowa State, SMU, TCU
Profil : 1m85 pour 132kg
Hometown : DeSoto, Texas

Pensionnaire de la DeSoto High School, véritable fabrique à joueurs de NFL, Murphy sort de sa saison junior décoré de plusieurs awards (all-state et unanimous all-district first team…) qui viennent récompenser sa très bonne production sur le terrain : 98 tackles dont 12 for losses, 5.5 sacks et 4 fumbles forcés. Malgré son aspect légèrement undersized, Murphy est un joueur très puissant qui devraient venir se greffer à merveille aux côtés de Joseph Osai et consorts sur la ligne défensive.

Tennessee Volunteers

#11 au niveau national sur la classe 2021 (#10 en 2020)
#5 au niveau de la conférence (#7 en 2020)
27 commits (dont un 5-étoiles et onze 4-étoiles)

Tennessee s’offre un Top Prospect du JUCO

Abonné au Top 10 national depuis deux ans, Tennessee continue son recrutement malgré une classe déjà très remplie (27 commits contre 25 en moyenne en FBS à l’issue du signing day). Les Vols comptent désormais 4 RBs dans leur classe 2021 avec l’arrivée de Tiyon Evans, ce qui porte provisoirement à 10 le nombre de running backs dont ils disposeront dans leur roster l’an prochain.

Tiyon Evans (3-étoiles, RB)

Egalement offert par : Liberty, Missouri, Oklahoma State, UCF
Profil : 1m80 pour 98kg
Hometown : Hartsville, South Carolina

Evans arrive en provenance de Hutchinson Community College dans le sillage d’alumni émérites tels qu’Alvin Kamara et Cordarelle Patterson. Avec un rating 247Sports Composite de 0,8878 il se classe dans le top 20 des meilleurs prospects au poste de running back toutes écoles confondues. En 2019, Evans avait produit 538 yards et 9 touchdowns au sol. Déjà commit auprès de Tennessee en avril, il avait brièvement rouvert son recrutement en septembre avant de faire volte-face.

Memphis Tigers

#49 au niveau national sur la classe 2021 (#66 en 2020)
#2 au niveau de la conférence (#2 en 2020)
19 commits (dont aucun 5-étoiles et aucun 4-étoiles)

Inquiétude à Memphis

Le retour sur terre est dur pour les Tigers. Après une saison 2019 quasi parfaite (record de 12-2, classé 17e à l’AP Poll, champion d’AAC et adversaire de Penn State au Cotton Bowl), Memphis a un peu plus de difficultés cette année : quasiment éliminé de la course au titre de conférence, le programme traine deux défaites contre des contenders (SMU et Cincinnati).

Parmi les compartiments du jeu pointés du doigt, il y a la défense du DC Mike MacIntyre (ex-HC de Colorado) qui encaisse en moyenne 36 points par match cette saison. Ces performances inquiétudes auront eu raison cette semaine de deux commits qui ont décidé de se désengager de Memphis : Andrew Jones (3-étoiles, #23 ILB) et Tyrell Raby (3-étoiles, #62 CB). Il s’agissait de deux des quatre meilleures recrues de Ryan Silverfield pour 2021…

Cinq programmes FCS à suivre d’ici la prochaine deadline

Bien que la saison 2020 de FCS soit fortement perturbée, profitons de cette semaine de recrutement calme pour faire un point sur les programme de FCS susceptibles de performer en vue du prochain signing day et jouer des coudes avec le bottom du Group of Five.

  • Princeton Tigers (Ivy League) : après une fantastique saison 2018 (10-0, champions de conférence), les Tigers ont confirmé en 2019 avec une saison en 8-2, perdant seulement contre Dartmouth et Yale, co-champions de Ivy League. Le programme a par ailleurs réussi à attirer 7 prospects 3-étoiles, dont le QB Blaine McAllister, notamment courtisé par Appalachian State, Memphis ou encore NC State. Princeton devrait confirmer cette tendance en 2021, comme l’atteste le commitments de deux joueurs top-100 à leur poste : Nick Patterson (3-étoiles, #57 TE) et Brendan Jones (3-étoiles, #94 WDE).
  • Eastern Washington Eagles (Big Sky) : il s’agit de la seule équipe de FCS à s’être mieux classée que des équipes de FBS en 2020. Les Eagles ont en effet devancé Ohio, UTEP ou encore Buffalo au classement national lors de la précédente campagne de recrutement. Sur les trois dernières saisons, le programme de Cheney, Washington a un record en conférence Big Sky de 19-5 et avait même atteint la finale nationale FCS en 2018.
  • Montana State Bobcats (Big Sky) : autre pensionnaire de conférence Big Sky, l’équipe dirigée par Jeff Choate (ex-Boise State, Washington…) sort d’une saison historique : 4e de l’AP Poll et une demi-finale nationale, pour la première fois dans l’histoire du programme depuis 1984. Fun fact : la classe 2021 des Bobcats compte Bryce Leighton, meilleur prospect du pays (FBS compris) au poste de… punter.
  • Northern Iowa Panthers (Missouri Valley Conference) : avec 12 participations aux playoffs de FCS en 19 saisons depuis son arrivée chez les Panthers, le HC Mark Farley fait figure de vétérans dans la MVC, qui compte également la powerhouse North Dakota State. Meilleur exercice comptable depuis 2011 (10-3), la saison 2019 des Panthers (10-5) s’était terminée avec une 5e place à l’AP Poll et une défaite en quarts de finale contre James Madison, futur finaliste malheureux. L’an passé, les Panthers avaient notamment réussi à attirer Gunnar Kilen (3-étoiles, #50 C), recruté entre autres par Colorado State, Western Michigan et Army.
  • Central Arkansas Bears (Southland Conference) : avec 10 matches au programme cette automne, Central Arkansas est l’équipe de FCS qui a le plus joué en 2020. Le programme a eu l’occasion d’affronter 3 adversaires de FBS (UAB, Arkansas State et Louisiana-Lafayette) afin de montrer une version « actualisée » relativement compétitive de son effectif. Les Bears ont également l’avantage de pouvoir capitaliser sur l’immense contingent de prospects des Etats du sud-est, à l’inverse des gros programmes de FCS historiquement situés au nord-ouest du pays. En 2020, Central Arkansas avait frappé un grand coup en faisant venir Hunter Loyd (3-étoiles, #39 Dual), aussi démarché par Arkansas, North Texas et Purdue.
Lire la suite

Recrutement

L’Actu Recrutement : LB Smael Mondon reste en Géorgie

Les Bulldogs de Georgia ont réussi le bon coup de la semaine en convaincant le prospect 5-étoiles LB Smael Mondon de rester dans son État natal pour effectuer sa carrière universitaire.

Publié

le

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Les News du 10 au 17 novembre 2020.

Georgia Bulldogs

#6 au niveau national sur la classe 2021 (#1 en 2020)
#3 au niveau de la conférence (#1 en 2020)
19 commits (dont trois 5-étoiles et dix 4-étoiles)

La bataille des Blue Bloods pour Mondon est terminée

Les Dawgs ont frappé un grand coup cette semaine avec le commitment de LB Smael Mondon, 25e meilleur prospect du pays tout poste confondu. UGA a joué la carte de la proximité pour attirer le linebacker originaire de Dallas, Georgia, dans la banlieue d’Atlanta. Mondon sera donc le troisième joueur 5-étoiles à rallier Athens à la rentrée 2021, après Amarius Mims et Brock Vandagriff. Grâce à cette acquisition, Georgia double Clemson et intègre le Top 5 national.

Smael Mondon (5-étoiles, #2 OLB)

Egalement offert par : Alabama, Clemson, Ohio State, Oklahoma
Profil : 1m90 pour 100kg
Hometown : Dallas, Georgia

Adepte du track & field (100m, 200m, saut en longueur et triple saut), Mondon a des allures de potentiel premier athlete. Il a passé sa saison junior à jouer des deux côtés du ballon, tant comme linebacker que comme running back. Il devra capitaliser sur son expérience à Georgia pour améliorer ses qualités de run defender ainsi que sa lecture du jeu. Charlie Power, rédacteur chez 247Sports, l’a comparé à Jaylon Smith.

Texas Longhorns

#17 au niveau national sur la classe 2021 (#8 en 2020)
#2 au niveau de la conférence (#1 en 2020)
18 commits (dont un 5-étoiles et huit 4-étoiles)

Texas ajoute un enfant du pays

Le programme d’Austin a imité Georgia en récupérant un top Outside Linebacker originaire de sa région en la personne de Terrence Cooks. Le joueur de Shadow Creek High School sera à l’avenir associé à un autre Texan, Morice Blackwell (4-étoiles, #25 OLB), et vient s’ajouter à la liste (bien remplie) des blue-chips recrutés par Coleman Hutzler, Co-Defensive Coordinator des Longhorns

Terrence Cooks (4-étoiles, #20 OLB)

Egalement offert par : Alabama, Auburn, Georgia, Oregon
Profil : 1m88 pour 95kg
Hometown : Pearland, Texas

Cooks sort d’une incroyable saison à 15-0 avec Shadow Creek, parachevée par un state championship à l’échelon 5A au cours de laquelle il a enregistré 70 tacles et 3 fumbles forcés. Joueur rapide, physique et volontaire dans les contacts, Cooks devra progresser physiquement en ajoutant de la masse. Le linebacker comptait parmi ses derniers finalistes Georgia, LSU et Baylor, en plus de Texas.

Utah Utes

#34 au niveau national sur la classe 2021 (#29 en 2020)
#5 au niveau de la conférence (#5 en 2020)
16 commits (dont aucun 5-étoiles et trois 4-étoiles)

Utah tient le meilleur duo d’inside linebackers du pays

Utah a défié les lois du marché du recrutement de la West Coast en parvenant à arracher de sa Californie natale un prospect très en vue. Ethan Calvert était en effet jusqu’à cette semaine un des joueurs qui agitait le plus les programmes de Pac-12. Avec Calvert et Mason Tufaga, les Utes dispose donc de deux des quinze meilleurs linebackers intérieurs du pays, performance inédite dans la classe 2021.

Ethan Calvert (4-étoiles, #3 ILB)

Egalement offert par : LSU, Ohio State, Oregon, Washington
Profil : 1m90 pour 104kg
Hometown : Westlake Village, California

Participant des derniers Polynesian Bowl et Under Armour All-American Game, Calvert suivra les pas en Pac-12 de ses frères Bo (UCLA) et Josh (Washington) également linebackers intérieurs. Auparavant safety, il a réussi sa transition sur le second rideau, faisant preuve d’une très bonne mobilité pour un joueur qui culmine près de 105kg depuis peu. Il possède donc de la puissance tout en étant à l’aise avec la notion de coverage, ce qui fait de lui un prospect intéressant, possible pick de draft en round 2-3.

Michigan State Spartans

#42 au niveau national sur la classe 2021 (#44 en 2020)
#10 au niveau de la conférence (#10 en 2020)
10 commits (dont aucun 5-étoiles et trois 4-étoiles)

Benny, nouvelle tête de gondole des Spartans version 2021

Le bon coup de la semaine est signée Mel Tucker dont le programme vient d’enregistrer l’arrivée de Rayshaun Benny. Très courtisé dans la Big Ten le joueur a fait parler de lui jusque dans le sud du pays avec des offres venant également d’Arkansas, Arizona State ou encore Miami (FL). Benny constitue une bonne nouvelle pour les locaux d’East Lansing qui patinent encore niveau recrutement malgré l’élan du nouveau coaching staff.

Rayshaun Benny (4-étoiles, #15 DT)

Egalement offert par : Michigan, Notre Dame, Ohio State, Wisconsin
Profil : 1m96 pour 125kg
Hometown : Oak Park, Michigan

Benny est un lineman polyvalent qui a joué offensive tackle et defensive end lors de sa saison junior. Du fait de son mètre 96 et de son développement physique, il a glissé à l’intérieur de la ligne cette année. Il dispose d’une bonne explosivité et de bonnes qualités de bull rush.

Baby Prime rejoint papa Prime Time

Il avait fait les headlines suite à un petit workout privé avec Tom Brady cet été. QB Shedeur Sanders (4-étoiles, #14 QB pro-style), jusqu’ici commis chez les Owls de Florida Atlantic et un des deux uniques prospects 4-étoiles ou plus dans le Group of Five (l’autre étant Preston Stone, à SMU), vient de flip. Le quarterback va rejoindre son illustre père Deion, désormais head coach de Jackson State, programme de FCS engagé dans la division SWAC (composée de HBCU – Historically Black Colleges and Universities).

Malgré des offres dans le Power Five (Alabama, Florida, Georgia…), QB Shedeur Sanders avait opté pour FAU afin de disposer des meilleures chances d’être titulaire dès sa saison freshman. Avec son papa entraîneur de l’équipe, Baby Prime conservera toutes ses chances dans le Mississippi…

Lire la suite

Recrutement

L’Actu Recrutement : LSU frappe (encore) un grand coup

Quelques jours après le commitment de Sage Ryan, les Tigers de LSU obtiennent l’engagement du 2ème meilleur safety de la promotion 2021 : Derrick Davis Jr !

Publié

le

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Les News du 2 au 9 novembre 2020.

LSU Tigers

#3 au niveau national sur la classe 2021 (#4 en 2020)
#2 au niveau de la conférence (#3 en 2020)
22 commits (dont un 5-étoiles et quinze 4-étoiles)

Quelques jours après avoir chipé Sage Ryan (5-étoiles, #1 S) à Alabama, le programme de Baton Rouge marque à nouveau les esprits avec le commitment de Derrick Davis Jr. Avec cette arrivée, LSU peut ainsi se vantant d’avoir attiré les deux meilleurs safeties de la classe 2021. Mieux, sur cette même classe, l’équipe de Coach O dispose maintenant de quatre des cinquante meilleurs safeties du pays. Les Tigers en profitent également pour dépasser Oregon et se hisser provisoirement sur le podium national, derrière Alabama et Ohio State.

Derrick Davis Jr. (4-étoiles, #2 S)

Egalement offert par : Alabama, Clemson, Georgia, Ohio State…
Profil : 1m85 pour 88kg
Hometown : Monroeville, Pennsylvanie

Davis est un joueur physique, bon dans le man coverage. Ses qualités de course et son agressivité font de lui un possible free safety avec une bonne capacité à blitzer. Il n’hésite pas à aller au contact pour tacler et montre aussi un potentiel pour jouer au poste de nickelback.

Cincinnati Bearcats

#43 au niveau national sur la classe 2021 (#41 en 2020)
#1 au niveau de la conférence (#1 en 2020)
21 commits (dont aucun 5-étoiles et aucun 4-étoiles)

Cincinnati s’inscrit durablement dans le Top 50

Luke Fickell voit la vie en rose. Toujours invaincu en 2020 et classés dans le Top 10 de l’AP Poll, les Bearcats semblent s’être imposés comme une des powerhouses du Group of Five. Côté recrutement, Cincinnati devrait, sauf surprise de dernière minute, rééditer sa performance de l’an dernier et à nouveau finir 1er de la conférence AAC et s’immiscer dans le Top 50 national. Une performance consolidée par l’arrivée de Zeiqui Lawton, prospect originaire de West Virginia, pisté par de nombreux programmes de ACC (NC State, Louisville…).

Zeiqui Lawton (3-étoiles, #37 SDE)

Egalement offert par : Boise State, Indiana, Kentucky, Oregon…
Profil : 1m90 pour 109kg
Hometown : Charleston, West Virginia

Le footwork agile de Lawton constitue un vrai atout. Le joueur se distingue également par ses bons changements de direction, sa patience et son intelligence pour le jeu. Lawton est puissant et à l’aise en 1-v-1 contre le running back.

Stanford Cardinal

#67 au niveau national sur la classe 2021 (#21 en 2020)
#11 au niveau de la conférence (#3 en 2020)
13 commits (dont aucun 5-étoiles et un 4-étoiles)

Stanford cour-circuite les cadors

Après deux années sur le podium de Pac-12 et dans le Top 20 national, la tendance est à la baisse pour Stanford. Début novembre, le programme californien ne compte que 13 recrues. C’est d’autant plus inquiétant qu’en 2019 et 2020, le staff de David Shaw était parvenu à attirer coup sur coup cinq prospects 4-étoiles. A ce jour, Aaron Armitage, commit cette semaine avec le Cardinal, est le seul de la classe 2021. Peut-être que cette arrivée va envoyer un signal positif au marché du recrutement. Par ailleurs, Stanford se trouve dans la shortlist finale d’autres prospects bluechip y compris Ceyair Wright (4-étoiles, #5 CB) et Drew Kendall (4-étoiles, #9 OG).

Aaron Armitage (4-étoiles, #15 SDE)

Egalement offert par : LSU, Ohio State, Oklahoma, Oregon…
Profil : 1m93 pour 110kg
Hometown : Blairstown, New Jersey

Armitage est un prospect diaboliquement athlétique qui se meut à 110kg comme s’il en faisait dix de moins. Il bénéficie d’une bonne explosivité et d’un bon temps de réaction au moment du snap. Son lower-body est très développé ce qui lui offre de la puissance mais l’obligera à l’avenir à travailler sur son agilité.

Florida Gators

#7 au niveau national sur la classe 2021 (#9 en 2020)
#4 au niveau de la conférence (#6 en 2020)
13 commits (dont un 5-étoiles et quatorze 4-étoiles)

John Hevesy & les Gators tiennent leur offensive line

Sans faire trop de bruit, Florida a amassé une belle collection de prospects sur sa ligne offensive. Yousef Mugharbil vient en effet s’ajouter au OG Deyavie Hammond ancien 4-étoiles en sortie de high school en provenance d’Independence Community College, Javonte Gardner (3-étoiles, #36 OT) ou encore Jake Slaughter (3-étoiles, #10 C) auparavant engagé avec le rival Florida State. John Hevesy, Coach de l’O-Line des Gators, est à créditer pour le recrutement de chacun de ces prospects.

Yousef Mugharbil (4-étoiles, #15 OG)

Egalement offert par : Florida, North Carolina, Penn State, West Virginia…
Profil : 1m93 pour 138kg
Hometown : Murphy, North Carolina

Mugharbil dispose d’un gabarit très développé mais a pour l’instant un niveau de jeu assez inégal. Il s’agit d’un excellent run blocker mais manque encore d’expérience en pass protection. A l’avenir, il devra également progresser dans l’utilisation de ses bras et améliorer la mobilité de son haut du corps en général.

Maryland Terrapins

#26 au niveau national sur la classe 2021 (#31 en 2020)
#6 au niveau de la conférence (#6 en 2020)
19 commits (dont aucun 5-étoiles et trois 4-étoiles)

Les Terps perdent Marcus Bradley

Coup dur pour Maryland. En mai dernier, Marcus Bradley avait surpris son monde quand, courtisé par les playoffs contenders habituels, il avait choisi de rester dans un Etat natal en s’engageant avec les Terrapins. Malheureusement pour la bande de Locksley, le natif de Gaithersburg a fait volte-face cette semaine en annonçant son decommitment. Sur les réseaux, Bradley évoque la volonté de rejoindre un programme qui matcherait plus avec son style de jeu. Il a également indiqué être en contact avec Penn State, Texas A&M et Virginia Tech.

Marcus Bradley (4-étoiles, #12 DT)

Egalement offert par : Florida, Georgia, Ohio State, Oklahoma
Profil : 1m90 pour 122kg
Hometown : Murphy, North Carolina

Bradley a déjà un très bon profil athlétique. Il est également habitué à jouer dans plusieurs types de schémas : defensive end dans un front 3-4 et defensive tackle en 4-3. Il dispose d’une large détente qui lui permet de couvrir beaucoup de terrain en faisant peu de mouvements. Avec son équipe de Quince Orchard, il sort d’une saison 12-1 avec une apparition en Final Four à la clef.

Lire la suite

Recrutement

L’Actu Recrutement : un 5-étoiles à LSU, Florida et Georgia se rendent coup sur coup

LSU gâche la classe de recrutement « All-time » du Crimson Tide d’Alabama en obtenant le commit du prospect 5-étoiles S Sage Ryan.

Publié

le

Crédit photo : Tigerbait

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Les News du 26 au 2 novembre 2020.

LSU Tigers

#4 au niveau national sur la classe 2021 (#4 en 2020)
#2 au niveau de la conférence (#3 en 2020)
20 commits (dont un 5-étoiles et quatorze 4-étoiles)

LSU ouvre enfin son compteur de recrues 5-étoiles

Un temps annoncé du côté d’Alabama, Sage Ryan va finalement rester dans son Etat natal de Louisiane. Les Tigers privent de ce fait le Crimson Tide de sa 6e recrue 5-étoiles de la classe, qu’on aurait pu voir associée au CB Ga’Quincy McKinstry, locked depuis peu. Plus tôt dans la semaine, le programme de Baton Rouge avait enregistré le commitment d’un autre safety, Matthew Langlois (3-étoiles, #46 S). Langlois, également originaire de Louisiane, était précédemment engagé du côté de Kansas State.

Sage Ryan (5-étoiles, #1 S)

Egalement offert par : Alabama, Clemson, Georgia, Michigan…
Profil : 1m80 pour 88kg
Hometown : Lafayette, Louisiana

Cousin d’un certain Kevin Faulk, Sage Ryan est un athlète éprouvé : 4.45 secondes sur 40 yards, 36 inches en saut vertical… Les deux dernières saisons, il a largement contribué aux deux state championships remportés par son équipe de la Lafayette Christian Academy (26 victoires pour 1 défaite seulement entre 2018 et 2019). Joueur polyvalent capable de jouer safety et cornerback, son profil rappelle celui de Jabrill Peppers.

Deux nouveaux joueurs de ligne offensive « off the board »

Les frères ennemis de SEC East que sont Florida et Georgia continuent tranquillement leur marché. Tous deux bien ancrés dans le top 8 national pour 2021, les rivaux ont profité de la semaine passée pour renforcer leur ligne défensive. Florida a ainsi ajouté Jeremiah Williams sur le weak-side en complément de Tyreak Sapp (4-étoiles, #8 SDE) côté strong, tandis que Georgia consolide l’intérieur avec Tyrion Ingram-Dawkins qui arrive en complément de la girouette Marlin Dean (3-étoiles, #30 DT).

Jeremiah Williams (4-étoiles, #5 WDE)

Egalement offert par : Alabama, Clemson, Georgia, LSU…
Profil : 1m91 pour 102kg
Hometown : Birmingham, Alabama

Williams se situe encore dans un entre-deux physique. Pour espérer s’imposer en tant que lineman au niveau college, il devra nécessairement prendre du muscle et du poids. Contrecoup de cette situation, il est très vif, bénéficie d’une bonne qualité de pursuit et est très à l’aise en tant que second level pass rusher. Williams dispose également d’un bon instinct et d’une bonne lecture du jeu.

Tyrion Ingram-Dawkins (4-étoiles, #14 DT)

Egalement offert par : Alabama, LSU, Oklahoma, Oregon
Profil : 1m96 pour 135kg
Hometown : Gaffney, South Carolina

Ingram-Dawkins bénéficie d’une frame déjà très imposante (d’autant plus imposante qu’il aurait pris 25 kilos sur les deux dernières années). Il peut compter sur de longs bras et de grandes mains pour créer de la séparation face à l’O-Line adverse. Il possède également une bonne explosivité et un footwork fluide, précieux au moment de bull rush.  

Coastal Carolina Chanticleers

#82 au niveau national sur la classe 2021 (#99 en 2020)
#3 au niveau de la conférence (#5 en 2020)
15 commits (dont aucun 5-étoiles et aucun 4-étoiles)

Coastal Carolina : des progrès aussi hors du terrain

Premiers de Sun Belt cette saison et invaincus après 6 matches, les Chanticleers ne peuvent plus se cacher. Mieux, la dynamique de recrutement positive qui s’opère depuis quelques années semble indiquer que Coastal Carolina est un peu plus qu’un one-season wonder. Entre 2019 et 2021, le programme est en effet passé de la 121e place à la 82e place nationale (provisoirement). De même au sein de la conférence Sun Belt, il se hisse à la 3e position après avoir été 7e puis 5e. L’équipe de Jamey Chadwell avait déjà réalisé une bonne opération cette été en devançant des concurrents tels qu’Appalachian State et Cincinnati au moment de recruter Tae’Quan Johnson (3-étoiles, #109 WR). L’arrivée de Zemarion Harrell sonne donc comme une confirmation pour le programme.

Zemarion Harrell (3-étoiles, #37 OLB)

Egalement offert par : Auburn, Louisville, Pittsburgh, Tennessee…
Profil : 1m88 pour 100kg
Hometown : Virginia Beach, Virginia

Harrell est un joueur rapide et physique qui sort du lycée avec un gabarit déjà taillé pour jouer à son poste à l’échelon supérieur. Du fait de sa maturité « physique », la question est de savoir vers quel profil et position se dirigera-t-il à l’avenir : va-t-il transiter vers le poste d’outside linebacker ? Quelques centimètres en plus pourraient même lui faire entrevoir une place sur le premier rideau défensif…

Tulsa Golden Hurricane

#123 au niveau national sur la classe 2021 (#116 en 2020)
#11 au niveau de la conférence (#10 en 2020)
5 commits (dont aucun 5-étoiles et aucun 4-étoiles)

Le bon coup de Tulsa

En quête de sa première saison à plus de 4 wins depuis 2016, Tulsa est aussi dans le dur au niveau du recrutement. Pour l’instant bon dernier de AAC avec seulement 5 recrues, le Golden Hurricane est malgré tout parvenu à convaincre un des meilleurs QB undecided restant, Braylon Braxton. Le natif du Texas est probablement le meilleur prospect au poste que Tulsa soit parvenu à attirer ces dernières années. Après le départ du senior Zach Smith l’an prochain, Braxton aura malgré tout plusieurs obstacles à surmonter pour gagner sa place de titulaire, y compris les actuels sophomore et freshman Davis Brin et Roman Fuller…

Braylon Braxton (3-étoiles, #19 QB dual)

Egalement offert par : Air Force, Arizona State, Memphis, Miami (OH)…
Profil : 1m88 pour 91kg

Hometown : Frisco, Texas Suivi de près par un père coach et lui-même joueur en son temps (Ronnie Braxton, safety pour les Houston Cougars), Braylon Braxton sort d’une grosse saison junior où il a compilé 3236 yards et 45 TDs à la passe. Il dispose déjà d’un bras bien costaud et est praised pour son football IQ. Bonus, Braxton est également une menace au sol (actuellement leader de son équipe en termes de rushing yards depuis le début de sa saison senior). En ajoutant du muscle à sa frame, il devrait pouvoir aboutir à un gabarit de QB moderne de haut niveau.

Lire la suite
Publicité

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus