Suivez-nous sur

Preview

The Big Game : #6 Texas A&M @ #1 Alabama

Crédit photo : Thomas Campbell-USA TODAY Sports

#6 Texas A&M (6-0) @ #1 Alabama (7-0)

Tuscaloosa, Alabama
Bryant-Denny Stadium
Samedi 22 octobre 2016
15h30 (heure Est, 21h30 en France)

Après le fameux Louisville @ Clemson en 5ème semaine (victoire des Tigers 42 à 36), voici venir le deuxième « Game of the Year » de cette saison de football américain universitaire.

Sur le papier, difficile de faire mieux que ce match de conférence entre deux équipes du Top 10, qui s’annonce comme un duel à couteaux tirés entre les deux dernières équipes invaincues de la conférence SEC, avec en ligne de mire pour le vainqueur un grand pas vers le titre de division Ouest et surtout vers le College Football Playoff ! D’un côté l’éternel numéro 1, la superpuissance absolue, le champion en titre et j’en passe : le Crimson Tide de coach Nick Saban qui sera opposé à l’outsider et bonne surprise de la saison qui espère jouer les troubles-fêtes jusqu’au bout : les Aggies de #6 Texas A&M dirigés par coach Kevin Sumlin. Une chose est sûre : il va y avoir des étincelles du côté de Tuscaloosa !

DE Ryan Anderson, Alabama

DE Ryan Anderson, Alabama

ENJEUX DU MATCH

Il est vrai qu’il est difficile d’imaginer le Crimson Tide trébucher à domicile face à un outsider, mais ce ne serait pas une première : demandez à notre ami Johnny Manziel. Ceci dit, #1 Alabama a également l’habitude de jouer avec la pression de favori sur les épaules et s’en sort plutôt bien, il suffit de regarder l’actuelle série de 19 victoires de rang et le bilan incroyable de l’équipe depuis la prise de fonction de Nick Saban en 2007 : 112 victoires pour seulement 18 défaites (dont 6 la première saison), soit un pourcentage de victoire qui dépasse les 86% !

Malgré tout, cette équipe version 2016 présente au moins une particularité notable en la personne de QB Jalen Hurts (1385 yards, 9 TD, 3 INT, 428 yards au sol, 8 TD) qui est le tout premier true freshman titulaire sous les ordres de coach Nick Saban. Il faut bien dire que le jeune quarterback impressionne par sa maturité et son efficacité pour sa première saison, et certains observateurs n’hésitent pas à en faire un sérieux outsider dans la course au trophée Heisman. Comme souvent à Alabama, le quarterback est bien entouré au niveau de l’attaque grâce au coaching génial du coordinateur offensif Lane Kiffin qui a réussi à mettre en place une rotation redoutablement efficace au niveau des coureurs. Outre QB Jalen Hurts, qui est le deuxième meilleur coureur du programme, on retrouve RB Damien Harris (572 yards, 1 TD, 8.3 yards/course), un autre freshman avec RB Joshua Jacobs (345 yards, 3 TD, 8.0 yards/course) ou encore RB Bo Scarbrough (273 yards, 5 TD). Du côté des receveurs, c’est surtout la paire formée par WR Calvin Ridley (477 yards, 4 TD) et WR ArDarius Stewart (379 yards, 3 TD) qui sort du lot et représente la principale menace aérienne. Pour expliquer cette réussite, surtout à la course (265.7 yards au sol/match, #10 du pays), il faut bien rappeler que tous ces playmakers bénéficient du travail de la meilleure ligne offensive du pays, qui compte notamment LT Cam Robinson mais aussi RT Jonah Williams, autre freshman qui écrase tout sur son passage et qui réalise un début de saison tout à fait exceptionnel !

Bien sûr, en plus de cette attaque redoutable la marque de fabrique du Crimson Tide reste une défense infranchissable : seulement 15 points encaissés en moyenne, ce qui les classe au 8ème rang national. Mais surtout cette année, la défense est capable de marquer des points : la semaine dernière lors de la démonstration à Tennessee (victoire 49-10), #1 Alabama a marqué au moins un TD non-offensif (et même deux en l’occurrence, un retour d’interception et un retour de punt) pour le 9ème match consécutif ! A peine croyable, et cela contribue donc à faire du Tide une machine à faire fumer les tableaux d’affichage avec 45.4 points marqués par match (6ème du pays). Derrière une solide ligne défensive emmenée par DE Jonathan Allen (29 plaquages, 5 sacks), on retrouve un groupe de linebackers exceptionnel, jugez plutôt : LB Reuben Foster (41 plaquages, 1.5 sack), LB Shaun Hamilton (40 plaquages, 2 sacks, 1 fumble forcé), LB Ryan Anderson (25 plaquages, 4.5 sacks, 2 FF), LB Rashaan Evans (23 plaquages, 1.5 sack, 1 FF) ou encore LB Tim Williams (13 plaquages, 4.5 sacks, 2 FF). De quoi faire rêver n’importe quel coordinateur défensif ou bien donner des cauchemars à n’importe quel coordinateur offensif, au choix. Le secondary est à peine moins impressionnant avec des joueurs comme S Eddie Jackson (21 plaquages, 1 INT) également redoutable sur retour de punt avec déjà 2 TD cette saison, CB Minkah Fitzpatrick (33 plaquages, 1.5 sack, 3 INT, 1 FF), S Ronnie Harrison (32 plaquages, 2 INT) ou bien CB Marlon Humphrey (17 plaquages, 1 INT, 1 FF) qui sont capables de réaliser un big play dès que l’occasion se présente.

RB Trayveon Williams, Texas A&M

RB Trayveon Williams, Texas A&M

Autant dire que face à cette escouade de folie, il faudra sortir le grand jeu du côté de #6 Texas A&M pour espérer rééditer l’exploit de 2012 (victoire des Aggies 29 à 24 à Tuscaloosa à la surprise générale) ! Mais lorsque l’on regarde le calendrier du Tide, une fois l’épouvantail Ole Miss effacé en 3ème semaine (victoire 48-43), l’équipe de coach Kevin Sumlin apparaît bel et bien comme la plus crédible pour mettre fin à la série de victoires du #1 national.

Sous les ordres de coach K, QB Trevor Knight (1500 yards, 9 TD, 5 INT, 502 yards au sol, 9 TD) est capable de jouer son meilleur football mais il manque encore parfois de régularité. Redoutable quarterback dual-threat à l’instar de QB Jalen Hurts, il peut faire gagner son équipe avec son bras mais aussi avec ses jambes comme lors du spectaculaire succès contre Tennessee il y a deux semaines (victoire 45-38 en double prolongation) où il a passé pour 239 yards et 2 TD (mais aussi 2 INT) et couru pour 110 yards et 3 TD ! En plus de Knight, #6 Texas A&M peut aussi s’appuyer sur son excellent coureur freshman RB Trayveon Williams (704 yards, 5 TD) qui a dépassé la barre des 200 yards au sol contre les Vols et que coach Nick Saban a qualifié de « real deal », louant sa vision du jeu et ses changements de direction dévastateurs. Cette paire permet au programme de College Station de figurer parmi les meilleures attaques au sol du pays avec 274.3 yards de moyenne dans ce secteur de jeu (7ème national); impressionnant pour une équipe connue surtout jusqu’alors pour son attaque aérienne explosive ! Les receveurs n’ont d’ailleurs pas à rougir et forment un groupe extrêmement talentueux avec des joueurs tels que WR Josh Reynolds (488 yards, 4 TD), menace permanente sur les passes longues, et WR Christian Kirk (352 yards, 4 TD). Seul le pourtant prometteur WR Speedy Noil (116 yards, 1 TD) réalise pour le moment une saison 2016 bien en-deçà de son potentiel.

Après un début de saison pourtant convaincant, la défense des Aggies s’est montrée en difficulté il y a deux semaines contre l’attaque de Tennessee et aurait bien pu laisser s’échapper le match (38 points encaissés). Avec une semaine de repos supplémentaire, espérons que l’escouade du coordinateur John Chavis sera re-mobilisée pour affronter la redoutable armada offensive de #1 Alabama ! La performance de la ligne défensive sera déterminante et l’on comptera beaucoup sur DE Daeshon Hall (24 plaquages, 3.5 sacks, 1 fumble forcé) et DE Myles Garrett (14 plaquages, 4 sacks, 1 FF) pour mettre la pression sur QB Jalen Hurts. LB Shaan Washington (45 plaquages, 2 sacks, 2 FF) est le nouveau patron de la défense et aura bien besoin du soutien de OLB Otaro Alaka (29 plaquages) et de OLB Claude George (26 plaquages, 2 sacks) pour contenir le jeu au sol adverse. Le backfield est une véritable force cette saison et on surveillera notamment S Justin Evans (48 plaquages, 3 INTs) qui forme avec S Armani Watts (36 plaquages, 2 INTs, 2 FF) un redoutable duo. CB Nick Harvey (37 plaquages) et CB Donovan Wilson (29 plaquages, 1 sack) devront contenir les receveurs adverses.

DE Myles Garrett, Texas A&M

DE Myles Garrett, Texas A&M

DUELS CLES

Avec un duel à distance entre deux des meilleures attaques au sol du pays sur le terrain de Tuscaloosa, la bataille des tranchées aura ce week-end une importance capitale. #1 Alabama possède sans doute la meilleure ligne offensive du pays et son opposition avec la ligne défensive des Aggies sera la clé du match. On attend particulièrement du duel entre OT Cam Robinson (Alabama) et DE Myles Garrett (Texas A&M), qui se feront face pour la troisième fois de leur carrière universitaire alors que tous deux sont de probables choix de premier tour lors de la prochaine draft NFL.

DE Myles Garrett a été nommé meilleur joueur défensif de la conférence SEC la saison dernière, tandis que OT Cam Robinson avait été annoncé avant le début de la saison comme le meilleur lineman offensif du pays. Malgré ce titre officieux, Robinson n’a pas été aussi dominant que prévu depuis le début du mois de septembre et a été pénalisé a de trop nombreuses reprises pour un joueur de son calibre. Néanmoins, il sort d’un match rassurant contre Tennessee où il a tenu en respect DE Derek Barnett pendant la majeure partie du match. Il partira également avec un léger ascendant psychologique dans la mesure où lors des deux dernières confrontations entre les deux joueurs, il était sorti vainqueur à chaque fois de son duel.

Lors de ces deux précédentes oppositions, DE Myles Garrett avait tout de même totalisé 8 plaquages et 1 sack, ce qui n’avait pas empêché la lourde défaite des siens à chaque fois (23-41 en 2015 et un cinglant 59-0 en 2014). Cependant cette année le duo formé avec DE Daeshon Hall va permettre une rotation ce qui veut dire que les deux redoutables pass-rusher des Aggies seront tour à tour défendus par OT Cam Robinson du côté gauche et par OT Jonah Williams du côté droit. Freshman surdoué, Williams est le digne successeur de Robinson au sein de la ligne offensive du Tide et impressionne les observateurs par ses capacités athlétiques hors du commun. Pour son tout premier match en carrière contre USC, il a carrément été nommé meilleur freshman de la semaine dans la conférence SEC, fait rarissime pour un joueur de ligne offensive !

Au final, peu importera quel défenseur sera aligné face à quel joueur de ligne offensive samedi après-midi : la seule ligne de conduite pour Robinson, Williams et leurs acolytes sera de tenir le dynamique duo des Aggies à bonne distance de QB Jalen Hurts.

QB Jalen Hurts, Alabama

QB Jalen Hurts, Alabama

FACTEUR X

Car le formidable quarterback true freshman du Crimson Tide, bien que très jeune, est devenu en un temps record le véritable leader de cette escouade offensive de feu. Surprise du chef lors de la première semaine (victoire 52 à 6 face à USC) alors que tout le monde attendait un duel entre QB Blake Barnett et QB Cooper Bateman pour la place de titulaire, QB Jalen Hurts a démarré sa carrière universitaire pied au plancher et ne semble pas vouloir retirer son pied de la pédale d’accélérateur ! Bien entouré et bien protégé au sein du meilleur programme de la nation, dirigé par le meilleur coach du pays, il faut bien avouer qu’il évolue dans un environnement particulièrement propice à la réussite ce qui n’enlève rien à ses récentes performances.

Lors des deux dernières rencontres, deux matchs de conférence à l’extérieur contre des équipes classées (#16 Arkansas puis #9 Tennessee), il a mené son équipe de main de maitre avec une moyenne incroyable de 8.7 yards/jeu et 7 touchdowns au total. Certains le comparent déjà avec QB Michael Vick lorsque ce dernier évoluait à Virginia Tech, en tout cas une chose est sûre : tant qu’il évoluera à ce niveau de performance, les chances de voir #1 Alabama tomber sont proches de zéro. Mais si le fantastique duo de pass rusher de Texas A&M, DE Myles Garrett et DE Daeshon Hall donc, parvient à prendre le meilleur sur la ligne offensive et à mettre le jeune meneur de jeu sous pression, alors la machine pourrait se dérégler et les choses pourraient s’avérer plus compliqué que prévues pour le Crimson Tide.

STUFF

QB Trevor Knight sait comment battre #1 Alabama: il l’a déjà fait lors du Sugar Bowl joué le 2 janvier 2014 lorsqu’il évoluait sous le maillot des Sooners de l’Oklahoma (victoire 45 à 31). Il livra ce jour là le meilleur match de sa carrière avec une fiche statistique magistrale: 32/44, 348 yards, 4 TD, 1 INT. Autre temps, autre moeurs, #1 Alabama n’a perdu que 3 rencontres depuis ce jour.

• On vous l’a promis: ça va faire des étincelles!

• QB Trevor Knight est donc un des deux seuls quarterbacks encore en activité à avoir battu #1 Alabama. L’autre? QB Chad Kelly (Ole Miss), victorieux du Tide le 19 septembre 2015 sur le score de 43 à 37, dernière défaite en date pour la bande à Saban.

• Un seul quarterback true freshman a déjà réussi à emmener son équipe jusqu’au titre de champion national : QB Jamelle Holieway chez les Sooners de l’Oklahoma en 1985 (victoire 25 à 10 contre Penn State pour le titre). Holieway avait cependant pris les rênes de l’équipe uniquement lors de la 4ème semaine et la blessure du quarterback titulaire, un certain… Troy Aikman, qui décidera donc de continuer sa carrière universitaire sous les couleurs de UCLA.

• Depuis le début de la saison, #1 Alabama a marqué la bagatelle de 11 touchdowns non-offensifs, soit deux de plus que l’attaque de South Carolina. 7 des 11 défenseurs titulaires du Tide ont au moins marqué un touchdown cette année, tout simplement incroyable.

• Pas sûr que Nick Saban accepterait le second rôle…

• Le Bryant-Denny Stadium situé sur le campus de l’université de l’Alabama à Tuscaloosa a été construit en 1929 et nommé d’après George H. Denny, président de l’université entre 1912 et 1932. Le nom de Paul « Bear » Bryant, coach légendaire du Crimson Tide lui a été accolé en 1975 alors que ce dernier était toujours en activité, il entraîna donc les 7 dernières saisons de sa carrière dans un stade qui portait en partie son nom, fait rarissime. Sa capacité maximale est de 101,821 spectateurs ce qui en fait le 7ème plus grand stade du pays, et le record d’affluence (101,821 donc) a été établi à 29 reprises, la dernière en date étant la rencontre face à LSU le 7 novembre 2015. Une 30ème fois peut-être ce samedi?

• Des retrouvailles entre les deux équipes en fin de saison au College Football Playoff ? Rien d’impossible.

PRONOSTIC

Texas A&M 17, Alabama 38. Roll Tide.

Passionné de football depuis une quinzaine d'années, il est propriétaire des Packers de Green Bay (NFL) et a un petit faible pour les Golden Bears de Californie depuis son passage au Memorial Stadium en 2012. Suivant tout particulièrement la Pac 12 et la Big 10, il rejoint l'équipe de rédacteurs de The Blue Pennant à l'automne 2014.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Preview