Suivez-nous sur

Preview

[preview] Finale de conférence Big Ten : #6 Wisconsin vs #7 Penn State

Crédit photo : Mike McGinnis/Getty Images

Encore une affiche que personne n’avait vu venir pour cette finale de conférence Big Ten, peut-être la meilleure conférence de cette saison universitaire 2016 avec 4 programmes présents dans les 7 premières places du dernier classement du comité !

Si les Badgers de #6 Wisconsin étaient attendus dans la division Ouest, à la lutte avec Nebraska tout au long de la saison, le titre de division Est des Nittany Lions de #7 Penn State fait office d’énorme surprise, devant les poids lourds #5 Michigan et #2 Ohio State ! Mal embarqués après 2 défaites dans les 4 premières semaines et une fessée reçue à Ann Arbor (10-49), leurs 8 victoires de suite pour terminer la saison régulière, dont un upset mémorable face aux Buckeyes (24-21), auront permis aux hommes de coach James Franklin de damer le pion aux favoris.

ENJEUX DU MATCH

Après la publication du dernier classement du comité CFP, la pilule pourrait avoir du mal à passer pour les deux finalistes. Classés #6 et #7 alors que deux équipes de la conférence mais non championnes de division sont classées #2 et #5, il y a des chances pour que le finaliste qui sera sacré champion soit laissé à la porte des playoffs. Pour espérer une qualification, il faudra compter sur le faux pas d’équipes mieux classées, comme #3 Clemson ou #4 Washington. Et pour jouer sa carte à fond et impressionner le comité, inutile de dire qu’une victoire avec la manière serait un sacré plus ! Pour #6 Wisconsin, ce sera l’occasion de remporter son 15ème titre de conférence, le premier depuis 2012, tandis que #7 Penn State pourra espérer devenir champion de la Big Ten pour la 4ème fois depuis que les Nittany Lions ont rejoint la conférence, en 1990.

Du côté des Badgers, après plusieurs changements en début de saison coach Paul Chryst a choisi d’utiliser un système de jeu à deux quarterbacks pour les 6 derniers matchs de la saison régulière avec une rotation entre le freshman QB Alex Hornibrook (1243 yds, 8 TD, 7 INT) et le senior QB Bart Houston (912 yds, 5 TD, 3 INT). Blessé à la tête la semaine passée lors de la victoire contre Minnesota (31-17), la participation de QB Alex Hornibrook reste incertaine pour la finale. Heureusement pour le programme de Madison, le joueur-clé de cette attaque est plutôt l’excellent RB Corey Clement (1140 yds, 13 TD), tandis que WR Jazz Peavy (582 yds, 5 TD) est le receveur le plus dangereux d’une escouade offensive principalement tournée vers le jeu au sol. La défense est à l’image de l’attaque, rugueuse et solide ! Avec comme leaders des joueurs tels que LB T.J. Watt (55 plaquages, 9.5 sacks, 1 INT) qui marche sur les traces de son grand frère J.J. (Texans de Houston, NFL) ou encore S Leo Musso (59 plaquages, 5 INT), les Badgers sont tout simplement l’équipe ayant réalisé le plus d’interceptions cette saison (21) !

Face à eux, #7 Penn State présente un profil similaire avec une attaque toute en puissance tournée vers le jeu au sol, Big Ten style. Néanmoins, le sophomore QB Trace McSorley (2976 yds, 21 TD, 5 INT, 372 yds et 6 TD au sol) réalise une saison épatante et sort juste de son meilleur match de la saison contre Michigan State (376 yds, 4 TD lors d’une victoire 45-12) et ajoute une dimension verticale intéressante à cette escouade talentueuse. Le meilleur joueur reste malgré tout RB Saquon Barkley (1219 yds, 15 TD), sorti sur blessure la semaine passée mais qui devrait pouvoir tenir sa place samedi soir. Sur les côtés de l’attaque, WR Chris Godwin (762 yds, 9 TD) est une menace permanente et peut réaliser des big plays à tout moment. La défense des Nittany Lions est également redoutable et le front seven emmené par DE Garrett Sickels (43 plaquages dont 12.5 pour perte, 6 sacks) aura un rôle déterminant pour réussir à stopper le jeu au sol bien huilé des Badgers.

DUELS CLES

Duel à distance peut-être, mais cette finale va donner lieu à une sacré passe d’armes entre deux des meilleurs coureurs du pays. Côté Wisconsin, RB Corey Clement est un véritable cheval de trait avec pas moins de 27 portées de balle en moyenne sur les 7 derniers matchs, où il a dépassé 6 fois la barre des 100 yards. Bien aidé par une ligne offensive de qualité qui compte notamment LT Ryan Ramczyk, ce jeu au sol efficace permet aux Badgers de posséder le temps de possession le plus important de tout le pays.

En face, RB Saquon Barkley possède une explosivité et une capacité à changer de direction qui affole les défenseurs adverses. Sera-t-il au top de sa forme après sa blessure du week-end dernier ? Si Penn State veut remporter son premier titre de conférence de l’ère post-Paterno, cela serait préférable !

STUFF

#6 Wisconsin va disputer la finale de la conférence Big Ten pour la 4ème fois en 6 ans. Lors de leur dernière apparition à ce stade, en 2014, ils avaient reçu une fessée mémorable de la part des futurs champions Ohio State sur le score humiliant de 59 à 0. Pour leur dernier titre en 2012, ce sont eux qui avaient ridiculisé Nebraska en finale 70 à 31.

RB Saquon Barkley vient d’être nommé meilleur joueur offensif de la saison dans la conférence Big Ten, et succède à RB Ezekiel Elliott au palmarès. C’est le premier Nittany Lions à recevoir cette distinction à l’unanimité depuis un certain QB Kerry Collins en 1994. En 2005, QB Michael Robinson avait reçu le vote des coaches tandis que QB Brett Basanez (Northwestern) avait reçu le vote des médias.

• Pour le meilleur coach de l’année dans la conférence, pas d’unanimité : coach Paul Chryst de Wisconsin a reçu le vote des coachs tandis que coach James Franklin de Penn State a reçu celui des médias. Quoi de mieux qu’une finale de conférence pour les départager ?

PRONOSTIC

Wisconsin 31, Penn State 17. Jump Around !

Passionné de football depuis une quinzaine d'années, il est propriétaire des Packers de Green Bay (NFL) et a un petit faible pour les Golden Bears de Californie depuis son passage au Memorial Stadium en 2012. Suivant tout particulièrement la Pac 12 et la Big 10, il rejoint l'équipe de rédacteurs de The Blue Pennant à l'automne 2014.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Preview