Suivez-nous

Preview

Preview 2019 : Wisconsin Badgers

Après une grosse désillusion la saison dernière, les Badgers de Wisconsin possèdent en Jonathan Taylor l’arme ultime pour reconquérir la division Big Ten West en 2019.

Crédit photo : Steve Apps, State Journal

Publié

le

Wisconsin Badgers

Conférence Big Ten

Division West

En 2018 : 8-5, 5-4 Big Ten. Pinstripe Bowl : victoire 35-3 contre Miami.
Head Coach : Paul Chryst, 5ème année (42-12). Résultats en carrière : 61-31.
Coordinateur offensif : Joe Rudolph.
Coordinateurs défensifs : Jim Leonhard.
Titulaires de retour : 6 en attaque, 6 en défense, punter.
Joueurs-clés partis : QB Alex Hornibrook, OT David Edwards, G Michael Deiter, G Beau Benzchawel, LB Ryan Connelly, LB T.J. Edwards, LB Andrew Van Ginkel, S D’Cota Dixon.
Joueurs à suivre : RB Jonathan Taylor, WR A.J. Taylor, TE Jake Ferguson, OT Cole Van Lanen, C Tyler Biadasz, DL Isaiahh Loudermilk, LB Zack Baun, LB Jack Sanborn, LB Chris Orr, CB Faion Hicks, S Scott Nelson.

Une petite désillusion ! L’exercice 2018 a laissé un goût un brin amer dans la bouche des fans de Madison, avec la première fiche à moins de dix victoires sous l’ère Paul Chryst. Rien de catastrophique, certes, mais décevant au vu des prétentions d’un programme devenu traditionnellement la place forte de la Big Ten Ouest.

Embed from Getty Images

L’an passé, malgré un Jonathan Taylor de nouveau au sommet de son art, les Badgers ont payé de trop nombreux errements (incertitude au poste de quarterback,  baisse de régime défensif, blessures de joueurs cadres) dans les matches intra-conférences. Et si, en soi, les défaites contre Michigan, Penn State et Northwestern, toutes trois en déplacement, ne font pas tâche, celles, à domicile, contre BYU et Minnesota (!) le font beaucoup plus.

Coach Chryst amorce donc un virage périlleux, avec 12 starters de retour, mais avec des postes clés en renouvellement de cycle, comme la ligne offensive ou le poste de linebacker. Wisconsin a-t-il les armes pour remettre la main sur le titre de division ? Eléments de réponse.

Attaque

L’arbre qui cache la forêt ! C’est en ces termes qu’on pourrait sans doute résumer le mieux la dernière campagne du junior RB Jonathan Taylor. Avec 2 194 yards et 16 TDs au compteur en 2018, « JT » a logiquement reçu le trophée Doak Walker, récompensant le meilleur coureur de la saison, et est devenu le quatrième Badger dans l’histoire à recevoir pareille distinction, après Ron Dayne, Montee Ball et Melvin Gordon. Avec plus de 4 000 yards à son actif depuis son arrivée sur le campus, Taylor devrait encore aspirer pas mal de ballons et martyriser bon nombre de run stops. Mais avec la perspective d’un départ prématuré vers la NFL, le coordinateur Joe Rudolph devra préparer au mieux la relève. Le junior RB Garrett Groshek était un bon relais l’an passé, mais est plus dans un profil lourd, adepte des short-yardages. Le vrai successeur pourrait s’appeler RB Nakia Watson, ancienne recrue 4 étoiles, redshirté l’an passé, et qui s’annonce aussi explosif que le numéro 23 des Badgers.

Pour sévir, le backfield offensif aura besoin d’une ligne offensive monstrueuse, comme à l’habitude. Problème : quatre starters ont quitté Madison. David Edwards, Beau Benzchawel et Michael Deiter ont rejoint les rangs professionnels et Jon Dietzen a dû arrêter le football pour des blessures à répétition. De quoi s’inquiéter ? Pas vraiment, car Wisconsin est une terre de « big men » et a déjà assuré ses arrières. Il faudra tout de même surveiller l’état de forme des juniors LT Cole Van Lanen et C Tyler Biadasz. Les deux hommes font figure de taulier de cette escouade mais ont dû jeter l’éponge pour le début des Fall Camps. Longtemps backup, le senior RG Jason Erdmann aura enfin sa chance et devrait être associé au prometteur sophomore RT Logan Bruss côté droit. Après avoir dépanné sur la ligne défensive en 2018, le sophomore LG Kayden Lyles réintègre la O-Line et tentera de justifier son statut d’ancien 4 étoiles. La concurrence est telle que les polyvalents C/G David Moorman et G/T Tyler Beach attendront leur tour. La tendance semble la même pour OT Logan Brown, star du dernier recrutement des Badgers mais qui pourrait redshirter pour éviter l’embouteillage.

Embed from Getty Images

La course est bien sûr l’identité principale de l’attaque de Wisconsin. Mais rarement, le jeu aérien n’aura semblé autant en difficulté sous Paul Chryst. Impacté par les soucis de santé d’Alex Hornibrook, désormais à Florida State, le programme a payé l’apprentissage parfois compliqué du junior QB Jack Coan (), notamment lors des chocs intra-Big Ten à l’extérieur. En 2018, Jonathan Taylor a quasiment inscrit autant de TD que tous ses quarterbacks. Difficile d’être aussi uni-dimensionnel, même pour une équipe qui en a fait sa marque de fabrique. Les interrogations sont à la hauteur de « l’investissement » réalisé pendant l’intersaison, avec le recrutement du quarterback QB Graham Mertz, considéré comme l’un des tous meilleurs joueurs double-menace de sa promotion.

Celui qui remportera ce duel à distance pourra s’appuyer sur une escouade de receveurs crédible, bien qu’en manque de vrais playmakers. Ces deux dernières années, aucune cible n’a atteint la barre des 600 yards à la réception. Principale soupape de sécurité, le junior WR Danny Davis (418 yards, 5 TD) n’a pas été le joueur le plus prolifique l’an passé, laissant ce rôle à WR A.J. Taylor (521 yards, 3 TD). D’autres joueurs, plus dangereux en sortie de backfield, seront aussi à surveiller, comme WR Kendric Pryor (273 yards, 3 TD) ou WR Aron Cruickshank, surtout utilisé sur les retours l’an passé.

La vraie plus-value des Badgers, dans les airs, pourrait venir du poste de tight end. Car il a fallu un certain temps pour trouver le digne successeur de Troy Fumagalli. Mais le sophomore TE Jake Ferguson (456 yards, 4 TD) a déjà tout d’un futur grand, avec des mains extrêmement fiables. Le départ de T.J. Hockenson en fera, à coup sûr, le tight end le plus complet de la Big Ten. TE Luke Benzchawel l’accompagnera, dans un rôle de bloqueur, similaire à ce que peut proposer le fullback FB Mason Stokke, amené à prendre la suite du très apprécié Alec Ingold.

Défense

22,6 points de moyenne encaissés en 2018 ! Si, pour beaucoup de programmes, cette statistique est positive, ce n’est pas forcément le cas de Wisconsin. Car les Badgers n’ont plus atteint un chiffre aussi « haut » depuis 2008, tant les standards défensifs étaient élevés. Les raisons sont multiples pour expliquer ce léger coup de mou : la jeunesse du backfield défensif ou encore l’état de santé incertain de cadres (Rand, Edwards, Sagapolu). Mais pour sa troisième année en tant que coordinateur défensif à Madison, Jim Leonhard a de quoi se montrer optimiste quant à la rédemption des siens.

Embed from Getty Images

Sans surprise, la principale force défensive devrait être le deuxième rideau. Certes, les deux meilleurs plaqueurs de la saison passée (T.J. Edwards et Ryan Connelly) ont quitté le campus, mais le poste d’inside linebacker reste la référence du programme. Très actif sur la poursuite, le senior ILB Chris Orr (27 plaquages) sera le fer du lance du run stop, épaulé par une future pépite annoncée, le sophomore ILB Jack Sanborn. L’efficacité contre la course ne s’arrête pas à ce secteur, car le senior OLB Zach Baun (62 plaquages, 2.5 sacks) s’est montré extrêmement polyvalent en 2018. Avec le départ d’Andrew Van Ginkel à Miami, il faudra lui trouver un nouveau binôme. De retour de blessure, OLB Noah Burks tient la corde mais le senior OLB Tyler Johnson, ainsi que le junior OLB Christian Bell, auront leur mot à dire.

Dans le système 3-4 très robuste des Badgers, les linebackers ne peuvent pas faire de miracles sans un premier rideau compétitif. Les blessures de titulaires avaient d’ailleurs fait très mal l’an passé, notamment lors des grosses confrontations intra-Big Ten. La bonne nouvelle, c’est que les jeunes linemen ont maintenant une certaine expérience, à l’image du massif sophomore NT Bryson Williams au poste de nose. Après avoir manqué l’intégralité du dernier exercice, pour une blessure au tendon d’Achille, DE Garrett Rand fait son grand retour pour encadrer des talents comme DE Isaiahh Loudermilk ou DE Matt Henningsen (47 plaquages à eux deux l’an passé).

Parlant de jeunesse, elle est plus que jamais au pouvoir dans le secondary. Trois freshmen ont intégré l’escouade des titulaires en 2018, ce qui leur confère déjà une bonne dose de confiance et d’expérience. Symbole de cette nouvelle vague : CB Faion Hicks (35 plaquages, 3 passes défendues), aussi précieux sur la couverture qu’au plaquage. Son alter-ego sera plus difficile à identifier, même si l’autre sophomore CB Rachad Wildgoose (7 passes défendues) a une légère longueur d’avance. Mais avec CB Deron HarrellCB Caesar Williams et CB Madison Cone, Wisconsin possède une solide profondeur sur la position.

Plein centre, le départ du playmaker D’Cota Dixon n’est pas négligeable, mais l’émergence du sophomore FS Scott Nelson a de quoi rassurer les fans locaux. Son entente avec SS Eric Burrell (82 plaquages, 8 passes défendues, 2 interceptions à eux deux) est intrigante et a notamment fait des dégâts lors du dernier Pinstripe Bowl, face à Miami.

Embed from Getty Images

Équipes spéciales

Une page se tourne à Wisconsin, avec le départ du Brésilien Rafael Gaglianone, auteur d’une dernière campagne pour le moins mitigé sur field goal. Le senior K Zach Hintze se présente comme son successeur, mais n’a aucune vraie référence au niveau universitaire (0/1 sur FG en 2018). Plus d’antécédents et de bataille à guetter côté punters, où les deux seniors P Anthony Lotti et P Connor Allen devraient se disputer la place. L’an passé, les deux hommes ont eu chacun leur période, avec une moyenne de 38 yards sur la saison.

Sur les retours de coups de pieds, KR Aron Cruickshank devrait encore être le préposé aux kickoffs (20,5 yards de moyenne l’an dernier) avec le receveur PR Jack Dunn chargé des punts.

Calendrier

Se remettre à l’endroit ne sera pas simple. Car les Badgers sont attendus de pied ferme. Sur les déplacements prévus cette saison, figurent South Florida, Ohio State, Nebraska et l’outsider Minnesota. Autant de matches pièges dont devront s’extirper les hommes de Paul Chryst, tout en recevant Michigan, Northwestern, Iowa ou encore Purdue, dans une division Big Ten Ouest, d’apparence on ne peut plus disputée !

Match clé
contre Northwestern, le 28 septembre
On l’a dit : la division pourrait se jouer entre de nombreux protagonistes, mais c’est forcément le choc entre les deux derniers vainqueurs de l’Ouest qui devrait principalement retenir l’attention. Pour faire chuter Wisconsin, Northwestern a usé des armes similaires (force au sol et contre la course) et devra s’employer à Madison pour tenter de conserver sa couronne. De plus, ce duel s’est voulu indécis lors de la dernière décennie, avec un ratio de cinq victoires chacun lors des dix derniers face-à-faces.

Conclusion

Jamais, depuis la réorganisation de la Big Ten, en 2014, Wisconsin n’a cédé deux fois de suite la division Ouest. La campagne 2018 a été décevante, mais peut s’apparenter à un accident de parcours, au vu des blessures et des différents scénarios dans les matches clés. Charge au programme de trouver des réponses concrètes sur certains postes (quarterbacks, tranchées, secondary, kicker) pour rejouer les premiers rôles dans la conférence. Si le poste de quart-arrière redevient une valeur sûre, avec pourquoi pas, l’émergence du true freshman Graham Mertz, la finale de conférence, voire un bowl majeur, est un objectif parfaitement envisageable. 

Évaluation
  • Attaque
  • Défense
  • Équipes spéciales
  • Coaching
  • Potentiel
3.9

Résumé

Forces :
– Jonathan Taylor.
– Run stop.
– Solide dans les tranchées.

Faiblesses :
– Quarterback clutch ?
– Jeunesse du secondary.
– Kicker sans référence.

Pronostic : 9-3, 6-3 Big Ten.

Trailer

Grand fan de football américain. Spécialiste du football français, de la NFL et du College Football. Rédacteur à The Blue Pennant depuis 2015 et à touchdownactu.com. Animateur sur Radiossa, la radio du football américain.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Preview

Le guide de la semaine 3 : Clemson à Syracuse, derby de la Pennsylvanie et ¡El Assico!

Publié

le

Crédit photo : AP Photo/Adrian Kraus

Alors que la saison monte en puissance, tous les fans de College Football demandent davantage de big games comme ceux de la semaine passée. Ils seront dessus lors de cette week 3 : aucun match entre équipes classées n’est au programme.

Voici le programme complet de cette 3ème semaine de la saison 2019 :

Le Match de la Semaine

#1 Clemson (2-0) @ Syracuse (1-1)

Carrier Dome, Syracuse, New York
Samedi 14 septembre à 19h30 (01h30 en France)
Pronostic : Clemson 38, Syracuse 17.

Samedi 14 septembre 2019

À partir de 18h00

Pittsburgh (1-1) @ #13 Penn State (2-0)

Beaver Stadium, University Park, Pennsylvanie
Samedi 14 septembre à 12h00 (18h00 en France)
Pronostic : Penn State 31, Pittsburgh 17.

#6 Ohio State (2-0) @ Indiana (2-0)

Memorial Stadium, Bloomington, Indiana
Samedi 14 septembre à 12h00 (18h00 en France)
Pronostic : Ohio State 42, Indiana 24.

Autres matchs à partir de 18h
– Arkansas State @ #3 Georgia à 12h00 (18h00 en France)
– #21 Maryland @ Temple à 12h00 (18h00 en France)
– Miami (Ohio) @ Cincinnati à 12h00 (18h00 en France)
– Chattanooga (FCS) @ Tennessee à 12h00 (18h00 en France)
– Kansas State @ Mississippi State à 12h00 (18h00 en France)
– Furman (FCS) @ Virginia Tech à 12h00 (18h00 en France)
– North Carolina State @ West Virginia à 12h00 (18h00 en France)
– Eastern Michigan @ Illinois à 12h00 (18h00 en France)
– The Citadel @ Georgia Tech à 12h30 (18h30 en France)
– Air Force @ Colorado à 13h00 (19h00 en France)
– New Mexico @ #7 Notre Dame à 13h00 (19h00 en France)

À partir de 21h00

#2 Alabama (2-0) @ South Carolina (1-1)

Williams-Brice Stadium, Columbia, Caroline du Sud
Samedi 14 septembre à 15h30 (21h30 en France)
Pronostic : Alabama 27, South Carolina 17.

#19 Iowa (2-0) @ Iowa State (1-0)

Jack Trice Stadium, Ames, Iowa
Samedi 14 septembre à 16h00 (22h00 en France)
Pronostic : Iowa 27, Iowa State 24.

Autres matchs à partir de 21h
– Stanford @ #17 Central Florida à 15h30 (21h30 en France)
– #24 USC @ Brigham Young à 15h30 (21h30 en France)
– Arizona State @#18 Michigan State à 15h30 (21h30 en France)
– Louisville @ Western Kentucky à 15h30 (21h30 en France)
– Bethune-Cookman (FCS) @ Miami à 15h30 (21h30 en France)
– Idaho State (FCS) @ #11 Utah à 16h15 (22h15 en France)
– North Texas @ California à 16h15 (22h15 en France)
– Ohio @ Marshall à 18h30 (00h30 en France)

À partir de 01h00

#9 Florida (2-0) @ Kentucky (2-0)

Kroger Field, Lexington, Kentucky
Samedi 14 septembre à 19h00 (01h00 en France)
Pronostic : Florida 23, Kentucky 20.

Florida State (1-1) @ #25 Virginia (2-0)

Scott Stadium, Charlottesville, Virginie
Samedi 14 septembre à 19h30 (01h30 en France)
Pronostic : Virginia 37, Florida State 30.

Autres matchs à partir de 01h00
– Northwestern State (FCS) @ #4 LSU à 19h30 (01h30 en France)
– #5 Oklahoma @ UCLA à 20h00 (02h00 en France)
– Kent State @ #8 Auburn à 19h00 (01h00 en France)
– #12 Texas @ Rice à 20h00 (02h00 en France)
– Lamar @ #16 Texas A&M à 19h00 (01h00 en France)
– Hawaii @ #23 Washington à 19h30 (01h30 en France)
– Texas Christian @ Purdue à 19h30 (01h30 en France)
– Southeast Missouri State (FCS) @ Missouri à 19h30 (01h30 en France)
– Northern Illinois @ Nebraska à 20h00 (02h00 en France)

À partir de 04h00

Texas Tech (2-0) @ Arizona (1-1)

Arizona Stadium, Tucson, Arizona
Samedi 14 septembre à 22h30 (04h30 en France)
Pronostic : Arizona 54, Texas Tech 48.

Autres matchs à partir de 04h00
– Portland State (FCS) @ #22 Boise State à 22h30 (04h30 en France)
– Montana (FCS) @ #15 Oregon à 22h45 (04h45 en France)

Bonne semaine à tous !

Lire la suite

Preview

Le guide de la semaine 2 : Clemson en alerte, duel de prétendants à Austin

Après une semaine d’ouverture sans réelle surprise, on entre dans le vif du sujet à l’occasion d’une week 2 marquée par deux Big Games entre équipes classées.

Publié

le

Crédit photo : texassports.com

En raison du début de la saison NFL qui se tient jeudi soir, tous les matchs de cette semaine seront concentrés sur deux jours, vendredi et samedi.

Samedi en primetime, #9 Texas reçoit #6 LSU dans son stade d’Austin dans ce qui sera le grand moment de la soirée (01h30 en France).

Un peu plus tôt, #1 Clemson jouera son match le plus difficile de la saison en recevant, à Death Valley, une ambitieuse équipe de #12 Texas A&M.

Les 5 questions de la week 2

La revanche de Texas A&M ?

Ce fût l’un des meilleurs matchs de la saison 2018 : Clemson et Texas A&M se retrouvent, à Death Valley cette fois-ci, pour une revanche que QB Kellen Mond et Jimbo Fisher attendent de pied ferme depuis un an. Sans deux FGs manqués et deux turnovers couteux, les Aggies l’auraient emporté l’an dernier. Texas A&M a le talent et la puissance athlétique pour rivaliser avec les champions nationaux. C’est l’heure de franchir un cap pour les Texans.

Un week-end parfait pour les candidats au trophée Heisman ?

Plusieurs prétendants au plus prestigieux des trophées du College Football ont réussi leurs débuts lors de la week 1. Ils ont une nouvelle occasion de briller lors de cette week 2. RB Jonathan Taylor (face à Central Michigan), QB Tua Tagovailoa (face à New Mexico State) et QB Jalen Hurts (face à South Dakota) doivent réussir de grandes performances face à des adversaires à priori inférieurs afin de renforcer leur position.

Hank Bachmeier répétera-t-il ses exploits ?

Une semaine après son comeback épique à Florida State, le quarterback true freshman des Broncos de Boise State saura-t-il garder le rythme face à un adversaire (Marshall) capable de marquer beaucoup de points ? Il lui faudra peut-être réussir plus que les 407 yards à la passe de la semaine passée.

L’attaque des Cornhuskers se réveillera-t-elle ?

Déjà un match-clé pour Scott Frost et Nebraska. Sans une solide performance de leur défense et de leurs équipes spéciales, les Cornhuskers auraient peut-être subi une défaite à domicile contre South Alabama en week 1. Face à un ancien rival (Colorado) de la Big 8, QB Adrian Martinez n’aura pas le droit à l’erreur car les Buffaloes ont démontré en week 1 qu’ils avaient déjà sorti l’artillerie lourde (52 points inscrits contre Colorado State).

North Carolina peut-il contenir Miami ?

Le « Return of the Mack » a été l’une des belles histoires de la week 1 mais les Tar Heels de North Carolina ont-ils les ressources pour réussir un nouvel exploit face à une équipe de Miami convaincante en week 0. La clé du match pour Mack Brown : contenir RB DeeJay Dallas.

QB Sam Ehlinger, Texas – Crédit photo : Tim Warner/Getty Images

Voici le programme complet de cette 2ème semaine de la saison 2019 :

Le Match de la Semaine

#6 LSU (1-0) @ #9 Texas (0-0)

Darrell K Royal Memorial Stadium, Austin, Texas
Samedi 7 septembre 2019 à 19h30 (01h30 en France)

Le débat sur « Texas Is Back ? » sera peut-être réglé au soir de ce choc entre Tigers et Longhorns organisé sur les terres texanes d’Austin. #9 Texas a déjà battu un ténor de la SEC (Georgia) lors du dernier Sugar Bowl. Un succès face à #6 LSU propulserait les Longhorns aux portes du Top 5. Toutefois, les Tigers possèdent l’une des meilleures défenses du pays et QB Joe Burrow a été phénoménal dans les nouveaux systèmes RPO du coordinateur offensif Steve Ensminger. Pour s’imposer, #9 Texas dépendra d’une grande performance de QB Sam Ehlinger qui voudra clouer le bec du linebacker K’Lavon Chaisson.
Pronostic : Texas 27, LSU 24.

Vendredi 6 septembre 2019

À partir de 02h00

Marshall (1-0) @ #24 Boise State (1-0)

Albertsons Stadium, Boise, Idaho
Vendredi 6 aout à 21h00 (03h00 en France)

Duel hors-conférence entre deux prétendants pour une participation à un bowl du Nouvel An en tant que représentant du Group of Five. Les Broncos ont confirmé leurs ambitions en s’imposant brillament à Florida State grâce à la révélation QB Hank Bachmeier tandis que Marshall et son quarterback Isaiah Green ont détruit VMI (FCS). Pour s’en sortir dans ce match, le Thundering Herd devra ralentir l’attaque agressive des Broncos en début de match. Pas certain que Marshall ait le talent pour y arriver.
Pronostic : Boise State 38, Marshall 24.

Autres matchs
– William & Mary @ Virginia à 20h00 (02h00 en France)
– Wake Forest @ Rice à 20h00 (02h00 en France)
– Sacramento @ Arizona State à 22h00 (04h00 en France)

QB Justin Fields, Ohio State – Crédit photo : Jamie Sabau/Getty Images

Samedi 7 septembre 2019

À partir de 18h00

Cincinnati (1-0) @ #5 Ohio State (1-0)

Ohio Stadium, Columbus, Ohio
Samedi 7 septembre à 12h00 (18h00 en France)

Les débuts de QB Justin Fields à la tête de l’attaque des Buckeyes ont été une vraie réussite tant la défense de Florida Atlantic a été incapable de contrer ses aptitudes de quarterback double-menace. #5 Ohio State fera face à une défense nettement plus solide, ce week-end, dans un derby de l’Ohio. Les Bearcats ont provoqué 4 turnovers face à UCLA en week 1 et le core de la 11ème meilleure défense du pays en 2018 est de retour. QB Justin Fields saura-t-il poursuivre sur le momentum créé la semaine passée ou le programme de Cincinnati sera-t-il un poil-à-gratter pour coach Ryan Day et les Buckeyes ?.
Pronostic : Ohio State 41, Cincinnati 24

Army (1-0) @ #7 Michigan (1-0)

Michigan Stadium, Ann Arbor, Michigan
Samedi 7 septembre à 12h00 (18h00 en France)

C’est encore un peu difficile de se faire une idée au sujet de l’attaque New-look des Wolverines. Middle Tennessee n’a pas opposé une grande résistance en week 1. Et si #7 Michigan a réussi quelques coups d’éclats, ce ne fût la plus impressionnante performance qu’on ait vu ces dernières années. Army devrait représenter un tout autre test pour QB Shea Patterson et Co. L’attaque au sol des Black Knights tentera de monopoliser la possession du ballon pour se donner une chance de rester dans le match le plus longtemps possible. #7 Michigan devra ainsi capitaliser sur le peu de présence sur le terrain pour éviter une grosse désillusion.
Pronostic : Michigan 24, Army 20.

Autres matchs à partir de 17h
– Rutgers @ #10 Iowa à 12h00 (18h00 en France)
– Northern Illinois @ #13 Utah à 13h00 (19h00 en France)
– #21 Syracuse @ Maryland à 12h00 (18h00 en France)
– Ohio @ Pittsburgh à 11h00 (17h00 en France)
– Old Dominion @ Virginia Tech à 12h00 (18h00 en France)
– West Virginia @ Missouri à 12h00 (18h00 en France)
– Charleston Southern (FCS) @ South Carolina à 12h00 (18h00 en France)
– Vanderbilt @ Purdue à 12h00 (18h00 en France)
– Bowling Green @ Kansas State à 12h00 (18h00 en France)
– South Florida @ Georgia Tech à 14h00 (20h00 en France)

QB Kellen Mond, Texas A&M – Crédit photo : AP

À partir de 21h00

#12 Texas A&M (1-0) @ #1 Clemson (1-0)

Memorial Stadium, Clemson, Caroline du Sud
Samedi 7 septembre à 15h30 (21h30 en France)

Il y a un an tout juste, les Aggies ont été tout près de créer la surprise face aux futurs champions nationaux ne s’inclinant que par deux points d’écart. Le match de samedi sera donc l’acte II d’une série aller-retour. #12 Texas A&M possède le talent pour créer une surprise que le joueur de ligne offensive Jared Hocker a déjà garanti. Si QB Trevor Lawrence débute mal la rencontre en lançant deux interceptions comme la semaine dernière, tout est possible. Mais les Tigers restent les grands favoris avec la présence d’un RB Travis Etienne plus impressionnant que jamais.
Pronostic : Clemson 38, Texas A&M 20.

#25 Nebraska (1-0) @ Colorado (1-0)

Folsom Field, Boulder, Colorado
Samedi 7 septembre à 15h30 (21h30 en France)

Dire que le match contre South Alabama était un avertissement pour les Cornhuskers est un minimum. #25 Nebraska aurait dû s’essuyer les pieds sur un adversaire nettement inférieur. Du coup, ce déplacement à Colorado, face à une équipe qui vient de marquer 52 points dans un Rivalry Game, devient crucial. Coach Frost a besoin d’une victoire pour empêcher de voir le campus de Lincoln assiégé par Husker Nation déçue. QB Adrian Martinez devra montrer un tout autre visage face à une défense des Buffaloes agressives.
Pronostic : Colorado 31, Nebraska 27.

Autres matchs à partir de 21h
– New Mexico State @ #2 Alabama à 16h00 (22h00 en France)
– Murray State (FCS) @ #3 Georgia à 16h00 (22h00 en France)
– Northern Colorado (FCS) #22 Washington State à 17h00 (23h00 en France)
– Richmond @ Boston College 15h30 (21h30 en France)
– Illinois @ Connecticut 15h30 (21h30 en France)
– UTSA @ Baylor à 16h00 (22h00 en France)
– San Diego State @ UCLA à 16h15 (22h15 en France)
– Louisiana-Monroe @ Florida State à 17h00 (23h00 en France)

QB Jarrett Guarantano, Tennessee – Crédit photo : Bryan Lynn/Icon Sportswire via Getty Images

À partir de 01h00

Brigham Young (0-1) @ Tennessee (0-1)

Neyland Stadium, Knoxville, Tennessee
Samedi 7 septembre à 19h00 (01h00 en France)

Il n’y a probablement pas de coach plus menacé que ne l’ai actuellement Jeremy Pruitt à Tennessee. Une semaine après une déroute face à Georgia State, les Vols doivent impérativement rebondir. Si les locaux devaient subir un 2ème revers en 2 semaines, l’influente base de fans des Vols n’exigerait rien d’autre qu’un limogeage sur le champ.
Pronostic : Tennessee 24, Brigham Young 23.

Miami (0-1) @ North Carolina (1-0)

Kenan Stadium, Chapel Hill, Caroline du Nord
Samedi 7 septembre à 20h00 (01h00 en France)

Les Tar Heels ont réussi l’une des surprises de la week 1 en faisant tomber South Carolina. Pour le retour de leur coach Mack Brown à Chapel Hill, ils accueillent une équipe de Miami solide malgré la défaite contre Florida il y a deux semaines. QB Jarren Williams et RB DeeJay Dallas ont démontré qu’ils étaient capables de porter l’attaque des Hurricanes. La défense de UNC, qui a contenu QB Jake Bentley en week 1, pourra-t-elle garder le momentum ? Et le true freshman QB Sam Howell tiendra-t-il face à la pression de l’impressionnant front seven de Miami ?
Pronostic : Miami 27, North Carolina 24.

Autres matchs à partir de 01h00
– South Dakota (FCS) @ #4 Oklahoma à 19h00 (01h00 en France)
– Tulane @ #10 Auburn à 19h30 (01h30 en France)
– UT Martin @ #11 Florida à 19h30 (01h30 en France)
– Buffalo @ #15 Penn State à 19h30 (01h30 en France)
– Nevada @ #16 Oregon à 19h30 (01h30 en France)
– #18 Central Florida @ Florida Atlantic à 19h00 (01h00 en France)
– Western Michigan @ #19 Michigan State à 19h30 (01h30 en France)
– McNeese (FCS) @ Oklahoma State à 19h30 (01h30 en France)
– Eastern Michigan @ Kentucky à 19h30 (01h30 en France)
– Arkansas @ Ole Miss à 19h30 (01h30 en France)

Stanford vs USC – Crédit photo : Kirby Lee-USA TODAY Sports

À partir de 04h00

#23 Stanford (1-0) @ USC (1-0)

LA Memorial Stadium, Los Angeles, Californie
Samedi 7 septembre à 22h30 (04h30 en France)

Les Trojans ont offert à leur coach Clay Helton une victoire dont il avait tant besoin. Mais cela ne s’est pas fait sans dégâts. Le programme de Los Angeles a perdu son quarterback titulaire, JT Daniels, pour l’intégralité de la saison et les clés de l’attaque de USC sont désormais dans les mains du true freshman QB Kedon Slovis. Le Cardinal pourrait également être privé de son leader offensif, QB KJ Costello, victime d’un coup vicieux à la tête contre Northwestern. Les deux équipes ont un besoin crucial d’une victoire pour s’affirmer que des prétendants dans la Pac-12. Un duel de backup pour un match épique à la #Pac12AfterDark ?.
Pronostic : Stanford 31, USC 30.

Autres matchs à partir de 04h00
– Cal @ #14 Washington à 22h30 (04h30 en France)
– Minnesota @ Fresno State à 22h30 (04h30 en France)
– Northern Arizona (FCS) @ Arizona à 22h45 (04h45 en France)
– Oregon State @ Hawaii à 23h59 (05h59 en France)

Bonne semaine 2019 à tous !

Lire la suite

Preview

L’affiche de la semaine : Texas vs LSU

#9 Texas et #6 LSU, deux équipes du Top 10 s’affrontent à Austin (Texas) avec dans le viseur : une place en College Football Playoff.

Publié

le

#9 Texas (1-0) vs #6 LSU (1-0)

Austin, Texas
Darrell K Memorial Stadium
Samedi 7 septembre 2019
19h30 (heure Est, 01h30 en France)

Nous n’en sommes qu’à la week 2 de cette saison 2019 mais les playoffs seront déjà l’enjeu de ce Big Game entre deux programmes du Top 10 qui ont des ambitions en 2019. Ce sera également l’occasion d’un test grandeur nature pour deux équipes qui ont connu de grands bouleversements durant l’intersaison.

Les enjeux du match

Ne passons pas par quatre chemin : ce sont bien les playoffs qui seront le sujet de discussion entourant ce match inter-conférence. Ou plus exactement, le perdant sera quasiment exclu de la lutte pour une place dans le Top 4… Le passé nous a appris qu’aucune équipe avec deux défaites au cours d’une saison n’a été capable de se qualifier pour les playoffs. Une défaite aussi tôt alors que les calendriers intra-conférence n’ont pas débuté serait catastrophique… particulièrement pour les Tigers de #6 LSU qui doivent naviguer à travers la division SEC West.

Ce match sera aussi l’opposition entre deux coachs dont le Destin s’est croisé en 2016 lorsque Les Miles a été démis de ses fonctions à la tête des Tigers. Ed Orgeron a assuré l’intérim (avec succès) mais la Direction athlétique de la fac de LSU a fait le forcing pour attirer un jeune coach prometteur qui sévissait à Houston, Tom Herman. Finalement, ce dernier a préféré Texas et Ed Orgeron a récupéré le poste de head coach. Ed O’ a une occasion en or de démontrer qu’il est plus qu’un choix par défaut à LSU.

Les duels clés

QB Joe Burrow face au secondary des Longhorns

Le quarterback de LSU a brillé pour son premier match au sein des nouveaux schémas offensifs « spread » des Tigers. Face à Georgia Southern, il a montré beaucoup de confiance et de leadership. Cette semaine, il fera face à une toute autre opposition. Les Longhorns comptent sur l’un des meilleurs backfield défensif du pays.

Les receveurs de Texas face à CB Kristian Fulton

Si S Grant Delpit est le leader du backfield défensif des Tigers, le junior CB Kristian Fulton est l’ultime « shutdown corner ». Phénoménal tout au long de la saison dernière, il sera un cauchemar pour WR Collin Johnson et/ou WR Devin Duvernay. Face au front seven renforcé de LSU, les Longhorns devront ouvrir le jeu. QB Sam Ehlinger ne devra pas forcer ses passes au risque de payer cash face à CB Kristian Fulton

Le Facteur X

RB Keontay Ingram, Texas

En raison des blessures de Jordan Whittington, Daniel Young et Kirk Johnson, le poste de running back souffre d’un manque de profondeur évident qui a forcé LB David Gbenda à quitter son poste de linebacker pour celui de RB#3 derrière l’inexpérimenté RB Roshon Johnson et le junior RB Keontay Ingram. Ce dernier sera un élément-clé de ce match. Alors que QB Sam Ehlinger sera surveillé comme le lait sur le feu, RB Keontay Ingram aura l’opportunité de faire basculer la rencontre sur un ou deux big plays.

Historique

C’est le 18ème match de l’Histoire entre Texas et LSU. Texas mène la série 9-7-1. Ces deux équipes ne se sont pas affrontées en saison régulière depuis… 1954 ! Toutefois, Longhorns et Tigers ont été opposés lors du Cotton Bowl en 1963 et 2003.

Fait amusant

Notre pronostic

Texas 27, LSU 24.

Lire la suite

Preview

L’affiche de la semaine : Auburn vs Oregon

Les Tigers de #16 Auburn et les Ducks de #11 Oregon s’affrontent au AT&T Stadium d’Arlington pour une revanche du BCS Championship Game 2011.

Publié

le

#16 Auburn (0-0) vs #11 Oregon (0-0)

Arlington, Texas
AT&T Stadium
Samedi 31 aout 2019
19h30 (heure Est, 01h30 en France)

Les Tigers de #16 Auburn et les Ducks de #11 Oregon s’affrontent au AT&T Stadium d’Arlington dans l’un des meilleurs matchs inter-conférence de l’année pour ce qui sera une revanche du BCS Championship Game 2011.

Bien sûr, la saison ne fait que débuter et un faux pas n’éliminera pas forcément l’une des deux équipes de la course aux playoffs (Ohio State avait perdu à domicile contre Virginia Tech en 2015 avant de remporter le titre national). Toutefois, la hype autour du programme de #11 Oregon est telle qu’une défaite dans ce match serait considéré comme un affront pour les Ducks… et la conférence Pac-12 qui ne cesse de décevoir. Et coach Gus Malzahn (Auburn) ne peut se permettre une défaite au risque d’être plus que jamais sur un « hot seat ».

Les enjeux du match

#16 Auburn a débuté la saison passée dans le Top 10 de pré-saison avant de totalement s’écrouler au cours d’une année conclue avec un bilan décevant de 8-5. Les Tigers n’ont gagné que 3 matchs de conférence SEC. Coach Gus Malzahn ne pourra sauver sa place qu’au prix d’une convaincante campagne 2019. Un succès dans ce Big Game est obligatoire.

Pour y parvenir, le coach d’Auburn appellera désormais les jeux offensifs. Un retour aux sources. Toutefois, l’attaque d’Auburn sera dirigé par un quarterback true freshman, QB Bo Nix. Débuter la saison avec un joueur sans expérience au poste le plus important sur le terrain représente une importante prise de risque et une belle preuve de confiance.

Du côté de #11 Oregon, le quarterback vedette Justin Herbert est revenu pour sa saison senior pour offrir un titre de Pac-12 et une participation au Rose Bowl aux Ducks. Une défaite dès le match d’ouverture ferait tâche.

Les duels clés

L’attaque de #11 Oregon face à la défense de #16 sera clairement le duel clé de cette rencontre. QB Justin Herbert a connu une saison 2018 pleine de promesses (3 151 yards à la passe, 29 TD, 63% de réussite). Sa mobilité lui permet de s’échapper de la poche si nécessaire pour lancer en mouvement. Cette élément sera crucial face à l’un des meilleurs front four du pays. DT Derrick Brown, DE Nick Coe et DE Marlon Davidson forment un trio ultra-dominant. Une grande performance des tackles Calvin Throckmorton et Penei Sewell et du joueur de centre, C Jake Hanson (37 titularisations), sera ainsi déterminante pour protéger le quarterback vedette mais aussi pour ouvrir des brêches au duo RB CJ Verdell / RB Travis Dye. Cette ligne défensive est considérée comme l’une des meilleures du pays. Force contre force, c’est dans les tranchées que l’issue de ce match sera déterminée.

QB Bo Nix, Auburn – Credit photo : John Reed-USA TODAY Sports

Le Facteur X

QB Bo Nix. Le quarterback 5-étoiles des Tigers fera ses grands débuts sous un maillot des Tigers que son père, Patrick Nix, a porté pendant quatre saisons (1992-95). Il sera le premier QB true freshman à débuter une saison des Tigers depuis… Travis Tidwell en 1946.

Joueur ultra-spectaculaire, Bo Nix est (déjà) l’un des joueurs les plus explosifs de son équipe en plus d’avoir la réputation d’être un formidable passeur. Il ne lui manque que l’expérience. Sera-t-il tenir sous la pression de réussir en primetime ses premiers pas en NCAA ?

Historique

Une seule fois dans l’Histoire du College Football, les Tigers et les Ducks ont été opposés : en finale nationale 2010 ! Ce match restera dans les Annales pour une course controversée de 37 yards de RB Michael Dyer qui permit à Auburn de réussir un FG victorieux à la dernière seconde. Était-il down ? Cette victoire fût le bouquet final d’une saison exceptionnelle des Tigers : titre de champion national et trophée Heisman pour QB Cam Newton.

Fait amusant

Dans son Histoire, Auburn n’a jamais perdu un 31 aout (bilan de 4-0).

Notre pronostic

Le bilan de la SEC contre la Pac-12 depuis 2016 ? 5-1. Le seul succès de la Pac-12 ? Un match improbable de Josh Rosen (UCLA) contre Texas A&M…

Auburn 31, Oregon 27.

Lire la suite
Publicité

Preview 2019

Actualitéil y a 3 semaines

L’ultime preview : tout ce qu’il faut savoir sur la saison 2019 !

Présentation complète de la saison 2019 de College Football.

Previewil y a 4 semaines

Les 10 candidats pour le trophée Heisman 2019

Champion national avec Clemson dès sa saison freshman, QB Trevor Lawrence sera l'un des favoris pour remporter, en 2019, le...

Previewil y a 4 semaines

Conférence SEC : la fin de la suprématie d’Alabama ?

Alabama et Georgia se partagent le titre de champion de SEC depuis 5 ans : les destins du Crimson Tide...

Previewil y a 4 semaines

Les 10 matchs de conférence à ne pas manquer en 2019

Personne ne voudrait manquer un Auburn-Alabama ou un Michigan-Ohio State. Ces matchs intra-conférence sont l'essence même du College Football et...

Previewil y a 1 mois

Preview 2019 : LSU Tigers

Malgré un calendrier difficile, LSU veut profiter de l'élan créé au soir du dernier Fiesta Bowl pour s'imposer comme un...

Previewil y a 1 mois

Preview 2019 : Texas A&M Aggies

Les Aggies feront face au calendrier le plus difficile au niveau FBS mais Texas A&M mené par un Jimbo Fisher...

Previewil y a 1 mois

Preview 2019 : Auburn Tigers

En reprenant la direction de l'attaque des Tigers, Gus Malzahn veut sauver sa place à la tête d'un programme d'Auburn...

Previewil y a 1 mois

Preview 2019 : Florida Gators

Après avoir redressé la situation des Gators en une seule saison, Dan Mullen compte sur QB Feleipe Franks et un...

Previewil y a 1 mois

Preview 2019 : Arkansas Razorbacks

An II de l'ère Chad Morris. Les années Bret Bielema ont laissé des traces à Arkansas qui tentera de retrouver...

Previewil y a 1 mois

Preview 2019 : Missouri Tigers

Suspendus de bowl en 2019 et orphelins de QB Drew Lock, les Tigers de Missouri poursuivront-ils leur redressement initié par...

Articles les plus lus