Suivez-nous

Preview

Preview 2018 : USC Trojans

Champions de conférence Pac-12 en titre, les Trojans de USC ont dit au revoir à Sam Darnold et ont désormais leur Destin entre les mains d’un true freshman : QB J.T. Daniels.

Crédit photo : Harry How/Getty Images

Publié

le

USC Trojans

Conférence Pac-12

Division South

En 2017 : 11-3, 8-1 Pac-12. Champion de conférence Pac-12. Cotton Bowl Classic : défaite 7-24 face à Ohio State.
Head Coach : Clay Helton, 3ème année (27-10) – Résultats en carrière: 27-10.
Coordinateur offensif : Tee Martin.
Coordinateur défensif : Clancy Pendergast.
Titulaires de retour : 7 en attaque, 6 en défense, kicker, punter.
Joueurs-clés partis : QB Sam Darnold, RB Ronald Jones, WR Deontay Burnett, DE Rasheem Green, LB Uchenna Nwosu, CB Jack Jones, S Chris Hawkins.
Joueurs à suivre : QB JT Daniels, RB Stephen Carr, WR Tyler Vaughns, WR Amon-Ra St. Brown, C Toa Lobendahn, DT Marlon Tuipulotu, LB Cameron Smith, LB Porter Gustin, CB Iman Marshall, FS Marvell Tell.

Trois saisons, c’est ce qu’il a fallu aux légendaires coaches John McKay et Pete Carroll pour remporter un titre national avec USC. Et 2018 marque la troisième saison de Clay Helton à la tête du programme de football californien. Avec un Rose Bowl remporté en 2016 et un titre de Pac-12 en 2017, le coach actuel des Trojans sera jugé sur sa capacité à s’inviter dans la discussion pour les playoffs. Les boosters et les fans n’en peuvent plus d’attendre un titre national, qui leur échappe depuis 2004. Les départs de plusieurs cadres offensifs et défensifs seront certainement préjudiciables et Helton sera attendu sur sa capacité à construire une équipe compétitive avec l’intégration de nouveaux titulaires à des postes clés.

Embed from Getty Images

Malgré un titre de conférence en 2017, au sein d’une Pac-12 qui se cherchait l’an dernier, la lourde défaite face à Ohio State au Cotton Bowl a montré les lacunes de Clay Helton sur la scène nationale, après la déroute en 2016 face à Alabama et une défaite amère à Notre Dame l’année passée. La clé d’une saison réussie en 2018 passera donc par la capacité à rebondir face à des adversaires difficiles, notamment Texas et Notre Dame, ainsi que celle à assurer une continuité en Pac-12 avec des prétendants au titre renforcés.

Proximité avec Hollywood oblige, certains joueurs ont fait la une des colonnes des faits divers cet été. C’est le cas du receveur Joseph Lewis, qui a passé presque un mois derrière les barreaux pour violences domestiques, et qui a logiquement été écarté du programme de football. Le cornerback Jack Jones, titulaire en 2017, a également quitté la fac de LA. Suspendu pour mauvais résultats académiques, Jones avait choisi d’être transféré début juin vers un junior college pour se mettre au niveau. Quelques jours plus tard, le jeune joueur a été arrêté pour cambriolage et son avenir dans le football semble extrêmement incertain.

Attaque

Les départs combinés de Sam Darnold, Ronald Jones et Deontay Burnett, les trois playmakers principaux de USC ces deux dernières saisons, seront extrêmement compliqués à compenser. Heureusement, les classes de recrutement récentes apportent chacune leur lot de recrues au potentiel qui crève le plafond. Ainsi, le sophomore RB Stephen Carr (363 yards, 3 TD en 2017) sera sous les feux des projecteurs après des débuts extrêmement prometteurs, tronqués par une blessure en 2017. Il sera épaulé par RB Aca’Cedric Ware (247 yds, 1 TD), un vétéran capable de prendre plus d’épaisseur en attaque.

Le slot, déserté par Burnett, pourrait bien se trouver un nouveau patron sur le long terme avec l’arrivée sur le campus du joueur cinq étoiles WR Amon-Ra St. Brown. Le true freshman, petit frère du joueur NFL Equanimeous St. Brown et sacré champion national l’an passé avec Mater Dei, est l’un des athlètes les plus ébouriffants de cette classe de recrutement 2018 et son pedigree fait saliver les fans californiens. Après avoir explosé en 2017, WR Tyler Vaughns (809 yards, 5 TD en 2017) devrait être la figure de proue d’une escouade de receveurs en reconstruction mais déjà quelque peu expérimentée. WR Michael Pittman (404 yards, 2 TD en 2017) s’était illustré l’an passé grâce à son gabarit imposant et une faculté à réceptionner des passes pas forcément évidentes.

Embed from Getty Images

Les vétérans TE Tyler Petite (307 yards, 3 TD en 2017) et TE Daniel Imatorbhebhe (144 yards en 2017) permettront à Tee Martin de varier la composition offensive, ces deux joueurs étant des receveurs sûrs. TE Josh Falo (65 yards, 2 TD en 2017), lancé dans le grand bain comme freshman l’an dernier, devrait également être impliqué dans le jeu aérien suite à ses performances satisfaisantes.

La ligne offensive devrait être le point fort de cette attaque avec quatre titulaires de retour, après de longues années de traversée du désert, et si Tee Martin parvient à la configurer efficacement. Le repositionnement de C Toa Lobendahn de left tackle à center laisse un grand vide au poste de left tackle, qui devrait être comblé par OT Clayton Johnston ou OT Austin Jackson, deux jeunes joueurs qui connaissent déjà la réalité du terrain mais qui seront en compétition pour leur première opportunité en tant que titulaire. LG Chris Brown, RG Andrew Vorhees et RT Chuma Edoga seront les dernières pièces d’une ligne offensive qui devrait plutôt compter sur la solidité de son côté droit pour le jeu au sol.

Le sujet de conservation principal à l’heure d’aborder un nouvel exercice demeure évidemment le poste de quarterback. Sam Darnold laisse un vide béant derrière lui mais les prétendants ne manquent pas. QB Matt Fink, doublure en 2017 de l’actuel quarterback des Jets, auteur d’un touchdown à la course sensationnel de 51 yards l’an dernier face à Oregon State, n’a pas forcément brillé beaucoup plus que QB Jack Sears durant le spring practice. Le choix du titulaire interviendra ainsi à l’issue du fall camp, alors que les deux candidats seront rejoints par QB JT Daniels, sacré meilleur joueur du pays l’année écoulée, et déjà décrit comme un savant offensif. Ce dernier, âgé de 17 ans et enrôlé à USC après avoir sauté sa dernière année de high school, sera cependant limité en temps pour prouver qu’il peut déjà diriger une équipe avec des attentes aussi élevées.

Quoi qu’il en soit, si Daniels prouve qu’il possède déjà les capacités, Clay Helton ne devrait pas hésiter à le titulariser en dépit de son statut de true freshman. Le coach avait été vivement critiqué en 2016 pour avoir préféré un joueur plus âgé avec Max Browne alors que Sam Darnold semblait le choix idéal à l’époque.

Embed from Getty Images

Défense

Avec 46 sacks en 2017, les Trojans ont terminé à la première place nationale à égalité avec Clemson et sa ligne défensive all-star. Le signe d’une défense agressive, dirigée par Clay Pendergast, qui possède en 2018 un groupe d’exception capable de réitérer cet exploit et de montrer des signes de progression dans un autre secteur déficient, celui de la défense aérienne. L’an passé, USC a concédé de nombreux big plays qui ruinaient les efforts défensifs contre la course. Dans sa dernière année, CB Iman Marshall (51 plaquages, 10 passes défendues en 2017) n’aura pas le droit à l’erreur car il doit confirmer son statut de futur joueur NFL. Il sera épaulé par FS Marvell Tell (85 plaquages, 2.5 pour perte, 1 sack, 2 passes défendues, 3 INT en 2017), dominant contre le jeu au sol et dans le pass rush pour un defensive back mais pas encore suffisamment décisif pour préserver les couloirs aériens des menaces adverses.

Malgré les départs de Rasheem Green, leader en sacks en 2017, du nose tackle Josh Fatu et du linebacker Uchenna Nwosu, le front seven retrouvera la plupart de ses membres. Le capitaine LB Cameron Smith (112 plaquages, 11 pour perte, 0.5 sack, 1 INT en 2017) reprendra son rôle prépondérant de quarterback défensif, soutenu au milieu par un LB John Houston (84 plaquages, 3.5 pour perte, 1.5 sack, 1 int en 2017) plus expérimenté et qui semble monter en puissance. Le retour de blessure de LB Porter Gustin (16 plaquages, 3 pour perte, 3 sacks en 2017), disponible seulement quatre matches l’an passé, sera également déterminant pour apporter une pression constante dans le backfield opposé.

Un problème de profondeur d’effectif pourrait se poser pour USC au niveau du front seven, avec beaucoup de jeunes joueurs à intégrer dans la rotation. Heureusement, concernant la ligne, un recrutement efficace en 2017 offre aujourd’hui plusieurs possibilités à Clancy Pendergast pour composer sa défense, avec la présence de joueurs polyvalents comme les freshmen DL Jay Tufele ou DT Marlon Tuipulotu (2 tackles), tous deux promis à un avenir brillant. DE Christian Rector (35 plaquages, 11 pour perte, 7.5 sack en 2017s) sera un élément essentiel pour assurer la continuité dans le pass rush.

Embed from Getty Images

Avec le transfert de Jack Jones, les Trojans ont perdu un titulaire au sein de leur secondary mais la profondeur sera assurée par les récentes classes de recrutement. Si le second rôle de cornerback semble promis au vétéran CB Isaiah Langley (38 plaquages, 6 passes défendues en 2017), les recrues CB Isaac Taylor-Stuart et CB Olaijah Griffin devraient rapidement intégrer la rotation. Enfin, il reste encore à déterminer qui occupera le rôle de strong safety. Le départ de Chris Hawkins laisse un grand vide mais l’unité est blindée avec SS Bubba Bolden (8 plaquages en 2017), un sophomore qui a participé à pratiquement toutes les rencontres de la saison 2017 comme remplaçant, S Isaiah Pola-Mao et le true freshman S Talanoa Hufanga.

Équipes spéciales

Depuis le départ d’Adoree’ Jackson pour la NFL après 2016, USC se cherche une nouvelle star en équipes spéciales. L’an passé, WR Velus Jones et CB Ajene Harris se chargeaient des retours, sans pouvoir approcher le niveau de performance de leur prédécesseur. Avec l’arrivée d’Amon-Ra St. Brown et le désir d’Isaac Taylor-Stuart de s’essayer à l’exercice, le gourou des special teams John Baxter pourra compter sur plusieurs options capables de donner un coup de fouet dans ce secteur.

Si le kicker et le punter titulaires en 2017 sont de retour cette saison, leur place n’est pas garantie. Clay Helton attendra probablement la fin du fall camp pour décider qui occupera la charge de kicker entre l’ancien walk-on K Chase McGrath, titulaire l’an passé, et K Michael Brown, qui avait démarré 2017 dans ce rôle avant de se blesser. Même chose pour les punts, avec P Reid Budrovich de retour mais P Chris Tilbey se tient en embuscade pour saisir l’opportunité de débuter les rencontres. Dans tous les cas, Helton n’hésitera pas s’il ressent le besoin de changer de titulaire en cours de saison.

Calendrier

Le mois de septembre sera éprouvant pour USC, qui se déplace à Stanford pour démarrer les matches de conférence, avant un voyage à Texas. Les Trojans n’auront qu’un match à domicile, face à UNLV, pour trouver leurs automatismes et se mettre en jambe. Après une semaine de repos début octobre, Helton entamera une seconde partie de saison dense mais moins périlleuse, avec des déplacements à Utah, Oregon State et UCLA en clôture de Pac-12. Enfin, la réception de Notre Dame pourrait s’avérer critique en dernière semaine si USC est en lice pour un bowl majeur.

Embed from Getty Images

Match clé
à Arizona, le 29 septembre 2018
Pour retourner en finale de conférence, USC devra batailler avec une équipe d’Arizona revigorée qui espère bien s’imposer dans la Division South. Les Trojans n’auront pas le droit à l’erreur lors de ce déplacement, qui intervient tôt dans la saison mais qui devrait déjà déterminer quelle équipe de Pac-12 South est taillée pour disputer le titre de conférence à Santa Clara, le 30 novembre.

Conclusion

Dans sa troisième année, Clay Helton se doit d’appuyer sur l’accélérateur. Si les résultats de ses équipes lors des deux dernières saisons ont été bien meilleurs que ceux de ses prédécesseurs, USC ne peut pas se permettre de végéter et n’attend qu’une seule chose : revenir au premier plan sur la scène nationale. Souvent critiqué, accusé de se reposer sur le talent de Sam Darnold pour gagner des matches, le coach devra assurer la transition en douceur. Les Trojans n’avaient pas perdu leur QB, leur RB et leur WR numéro 1 la même année depuis 1980. Un défi de taille attend donc le programme de LA, celui de reconstruire une attaque qui pourra heureusement compter sur une ligne offensive expérimentée.

Helton n’a jamais perdu à domicile, dans un Coliseum en rénovation cet été et qui sera encore partagé avec la franchise NFL des Los Angeles Rams en 2018. Avec UNLV, Washington State, Colorado, Arizona State, California et Notre Dame à domicile cette saison, la série pourrait bien continuer si USC trouve rapidement son rythme de croisière et intègre efficacement de nombreux nouveaux titulaires. Au sein d’une Pac-12 transformée après un exercice 2017 laborieux, les Trojans n’auront probablement pas de seconde chance en cas de faux pas.

Le recrutement des dernières années a permis de blinder l’effectif, en particulier avec la classe 2018, mais Clay Helton n’aura pas le temps d’attendre la maturation des nouveaux éléments, le coach étant sur un siège éjectable avec les attentes extrêmement élevées à Los Angeles et les espoirs de participer aux playoffs en fin de saison. Trouver la formule magique, avec un quarterback sans expérience à la tête de l’attaque, c’est l’épreuve qui attend USC et son coach à la rentrée.

Évaluation
  • Attaque
  • Défense
  • Équipes spéciales
  • Coaching
  • Potentiel
3.9

Résumé

Points forts :
– Une attaque plus dense que l’an passé.
– Un groupe de receveurs au potentiel énorme.
– Une défense expérimentée.

Points faibles :
– Du talent mais de l’incertitude au poste de QB.
– Une ligne offensive en reconstruction.
– Un backfield défensif désynchronisé l’an dernier.

Prédiction : 9-4, 7-2 Pac-12

Trailer

Membre de l'équipe de The Blue Pennant depuis septembre 2013, Loïc s'est trimballé à travers les États-Unis en 2017 pour mieux comprendre le pas-si-petit monde du college football. Seulement deux contraventions pour excès de vitesse sur 20 000 km. Intime de Mark Sanchez, Sam Darnold et des cheerleaders de Wisconsin, promo '76. Label qualité TBP et Sécurité routière.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Preview

Top 25 des meilleurs quarterbacks en 2019

Le quarterback des Tigers de Clemson, Trevor Lawrence, est le #1 de notre traditionnel classement des meilleurs quarterbacks à l’aube de la prochaine saison.

Publié

le

Crédits photos : Kevin Jairaj, USA TODAY Sports

QB Trevor Lawrence et QB Tua Tagovailoa se sont affrontés lors de la dernière finale nationale et il est peu probable que ce soit la seule rencontre de l’Histoire entre ces deux phénomènes au poste le plus important sur le terrain.

Les leaders de Clemson et d’Alabama pourraient bien se retrouver à New York en décembre prochain pour la remise du trophée Heisman. Ils occupent les positions de #1 et de #2 de notre traditionnel classement des meilleurs quarterbacks du pays en prévision de la prochaine saison.

Découvrez, avec nous, les futures stars de la saison 2019 au poste de QB :

Embed from Getty Images

1. Trevor Lawrence, So, Clemson

Meilleur quarterback sorti des lycées américains lors du recrutement 2018, il n’a pas perdu de temps pour tout renverser sur son passage. En moins d’un mois, il a relayé au rôle de backup un QB junior (Kelly Bryant) qui avait emmené son équipe en playoffs l’année précédente. Son jeu aérien exceptionnel (65.2%, 3280 yards à la passe, 30 TD contre seulement 4 INT l’an passé) a rééquilibré l’attaque des Tigers et propulsé l’équipe de coach Dabo Swinney vers le titre national. Il est déjà considéré comme le futur #1 de la draft NFL… 2021 !

Embed from Getty Images

2. Tua Tagovailoa, Jr, Alabama

Promu titulaire en 2018 après avoir offert le titre national à Alabama l’année précédente grâce à 3 TD en 2ème mi-temps contre Georgia, le junior hawaiien a réécrit les livres d’Histoire du prestigieux programme de Tulscaloosa en établissant plusieurs records offensifs dont le nombre de yards à la passe (3 966 yards) et du nombre de TD (48) réussis en une saison. Il sera assurément revanchard après avoir laissé filer le trophée Heisman à QB Kyler Murray et le titre national à Clemson.

Embed from Getty Images

3. Jake Fromm, Jr, Georgia

Probablement le meilleur quarterback de l’Histoire des Bulldogs de Georgia en terme de talent et palmarès, il a joué un rôle déterminant en portant les Bulldogs en finale nationale en 2017 et en finale de conférence SEC en 2018. Malgré un % de réussite déjà excellent (67.4%), sa marge de progression est encore importante. 2749 yards et 30 TD réussis en 2018 (14 INTs seulement). 54 TD en deux saisons avec les Bulldogs.

Embed from Getty Images

4. Justin Herbert, Sr, Oregon

Il a pris tout le monde par surprise en annonçant son retour sur le campus d’Eugene (Oregon) alors que certains observateurs en faisaient un choix de 1er tour lors de la draft NFL 2019. Il a préféré se donner une chance de polir son fantastique potentiel en acquérant davantage d’expérience. Ses 13 titularisations l’an passé représentaient finalement que sa première saison complète après avoir pris le pouvoir en fin de saison 2016 et avoir été écarté des terrains plusieurs semaines en 2017. 3151 yards, 29 TD et 8 INT en 2018. Il devra trouver sa future cible #1 (Juwan Johnson ?) après le départ de Dillon Mitchell mais le natif de l’Oregon reste le meilleur quarterback de la conférence Pac-12.

Embed from Getty Images

5. Sam Ehlinger, Jr, Texas

Sa saison freshman avait laissé entrevoir quelques belles promesses… il a confirmé son éclosion l’an dernier permettant aux Longhorns d’atteindre le plateau des 10 victoires pour la première fois depuis 2009. Sa performance héroïque face à Oklahoma lors du Red River Rivalry et face à Georgia lors du Sugar Bowl ont fait de lui le moteur d’un programme en pleine progression. Il a participé à 41 des 52 TDs offensifs de Texas en 2018. 3292 yards à la passe pour 25 TD (5 INT) et 482 yards au sol pour 16 TD la saison dernière.

Embed from Getty Images

6. Jalen Hurts, Sr, Oklahoma

Relayé au rôle de backup à Alabama en raison de l’explosion de QB Tua Tagovailoa, il a su patienter l’an dernier avant de jouer les héros en finale de conférence SEC face à Georgia. Il jouera finalement sa dernière saison au niveau NCAA à Oklahoma à la tête d’une attaque explosive qui devrait parfaitement convenir à ses aptitudes (mobilité, vitesse, efficacité). 5626 yards, 48 TD et seulement 12 INTs et 1976 yards au sol pour 23 TD en trois saisons à Alabama.

Embed from Getty Images

7. D’Eriq King, Sr, Houston

Attention : phénomène en puissance ! Peut-être le joueur le plus explosif et dynamique du pays. Il a réussi 50 TD en 11 matchs joués en 2018 (nouveau record de la conférence AAC) avant qu’une blessure du genou subie face à Tulane le prive des 2 derniers matchs des Cougars. Son association avec le stratège offensif, coach Dana Holgorsen, s’annonce sensationnelle.

Embed from Getty Images

8. Mason Fine, Sr, North Texas

On pensait que sa saison 2017 serait le summum de sa carrière NCAA mais il a fait encore mieux lors de son année junior réduisant son total d’interception de 15 à 5 seulement. Il débutera la saison 2019 en tant que quarterback le plus prolifique du pays au niveau FBS (9417 yards à la passe en carrière). À la tête de l’attaque de UNT, il tentera de remporter un 3ème titre de meilleur joueur offensif de la conférence USA.

Embed from Getty Images

9. Shea Patterson, Jr, Michigan

Son transfert d’Ole Miss à Michigan devait apporter une sorte de stabilité à l’attaque des Wolverines. Ses statistiques ont été encourageantes (2600 yards, 22 TD, 7 TD et 273 yards au sol, 2 TD) mais il devra encore démontrer qu’il est capable de devenir l’incontestable leader d’une attaque désormais dirigée par le coordinateur offensif Josh Gattis (ex-Alabama) et dont le tempo sera accéléré par rapport à l’an passé.

Embed from Getty Images

10. Adrian Martinez, So, Nebraska

Il a découvert l’univers de l’élite du College Football après une saison blanche pour sa dernière année au niveau lycée. Résultat ? Il a ravivé l’espoir des fans des Cornhuskers pour ses premiers pas sous la direction de coach Scott Frost. Il débutera la saison 2019 avec une meilleure maitrise des schémas offensifs et s’affirme déjà déjà comme un candidat crédible au titre de meilleur quarterback de la conférence Big Ten. 2617 yards à la passe pour 17 TD et 8 INT et 629 yards pour 8 TD en 2018.

Embed from Getty Images

11. Justin Fields, So, Ohio State

Le talent et le potentiel sont indiscutables mais est-il prêt pour prendre les rênes d’un programme comme Ohio State ? Ancien prospect #2 du recrutement 2018 (derrière Trevor Lawrence), il a participé à 12 matchs avec les Bulldogs de Georgia comme backup de Jake Fromm avant d’annoncer son transfert chez les Buckeyes. Quarterback mobile et véloce, saura-t-il marcher dans les pas d’un certain Dwayne Haskins ?

Embed from Getty Images

12. Jordan Love, Jr, Utah State

Il s’est révélé aux yeux du monde en torpillant la réputée défense de Michigan State lors de l’ouverture de la saison 2018. Depuis, il n’a cessé de jouer avec le pied sur l’accélérateur établissant deux nouveaux records de l’université Utah State avec 3567 yards à la passe et 32 TD.

Embed from Getty Images

13. K.J. Costello, Jr, Stanford

Le départ pour la NFL de RB Bryce Love devrait lui permettre de devenir le patron de l’attaque du Cardinal. Quarterback précis et efficace (65.1%), il n’a pas déçu lors de sa première saison comme titulaire (3540 yards, 29 TD et 11 INT) et tout laisse penser qu’un style de jeu plus ouvert devrait lui permettre de totalement exploser en 2019.

Embed from Getty Images

14. Ian Book, Jr, Notre Dame

Les clés de l’attaque des Fighting Irish étaient dans les mains de QB Brandon Wimbush jusqu’à ce que coach Brian Kelly décide de lancer Ian Book dans le grand bain. Avec un succès retentissant ! Prospect 3-étoiles négligé à sa sortie du lycée, il a su devenir le leader offensif d’une équipe de Notre Dame qui a terminé invaincue la saison régulière 2018. 2628 yards à la passe, 19 TD, 7 INT et 280 yards au sol pour 4 TD l’an passé.

Embed from Getty Images

15. Jacob Eason, Jr, Washington

Retour dans son État natal pour celui qui avait dirigé l’attaque des Bulldogs de Georgia lors de sa saison freshman. Une blessure du genou lors de l’ouverture de la saison 2017 l’a poussé sur le banc permettant l’éclosion de Jake Fromm. La puissance de son bras et sa lecture de jeu en fera un atout majeur de l’attaque des Huskies en quête d’un nouveau leader après le départ de Jake Browning.

Embed from Getty Images

16. Kellen Mond, Jr, Texas A&M

Sa première saison sous les ordres de coach Jimbo Fisher a été un franc succès. Sa progression a été fulgurante (de 1375 yards à la passe en 2017 à 3107 yards pour 24 TD en 2018) et avec le retour de l’un des groupes de receveurs les plus fournis de la conférence SEC, il devrait encore progresser statistiquement. Également une menace sur le jeu au sol (474 yards pour 7 TD en 2018), son duel à distance avec Tua Tagovailoa du 12 octobre prochain s’annonce épique.

Embed from Getty Images

17. Nate Stanley, Sr, Iowa

Pour sa 3ème saison comme titulaire au sein de l’attaque des Hawkeyes, il pourrait réécrire les livres d’Histoire du programme d’Iowa : il ne lui manque que 23 TD à la passe pour établir un nouveau record de la fac. 2852 yards à la passe, 26 TD et 10 INT en 2018.

Embed from Getty Images

18. Feleipe Franks, Jr, Florida

Très contesté après une saison freshman manqué, il s’est complètement transformé grâce au travail de coach Dan Mullen qui en a fait une menace dans le jeu aérien en 2018 (2457 yards à la passe, 24 TD, 6 INT et 350 yards au sol pour 7 TD). S’il continue sa progression, les Gators pourraient être de sérieux concurrents de Georgia dans la SEC East.

Embed from Getty Images

19. J.T. Daniels, So, USC

L’arrivée du coordinateur offensif Graham Harrell chez les Trojans pourrait être la bougie d’allumage d’une attaque qui ne demande qu’à exploser sous la direction du talentueux sophomore J.T. Daniels. Ancien prospect 5-étoiles, le Californien n’a pas totalement convaincu pour sa première saison mais la présence d’un solide groupe de receveurs et la transition vers une attaque avant tout aérienne devrait le mettre dans d’excellentes conditions. 2672 yards à la passe pour 14 TD et 10 INT en 2018.

Embed from Getty Images

20. Kelly Bryant, Sr, Missouri

La succession de QB Drew Lock est assurée avec l’arrivée de Kelly Bryant en provenance de Clemson. L’ancien leader offensif des récents champions nationaux, qui les avait emmené jusqu’en playoffs en 2017, a été transféré sur le campus de Columbia (Missouri) après la prise de pouvoir de Trevor Lawrence à Clemson. Il récupère les clés d’une attaque de Missouri menée par une ligne offensive dominante. Son duo avec TE Albert Okwuegbunam pourrait faire des étincelles. 3338 yards à la passe, 16 TD, 10 INT et 973 yards au sol pour 16 TD en 4 saisons à Clemson.

Embed from Getty Images

21. Bryce Perkins, Sr, Virginia

En 2018, il a été l’un des deux seuls quarterbacks du pays à réussir plus de 2600 yards à la passe et 900 yards au sol. L’autre était un certain… Kyler Murray ! Ancienne recrue d’Arizona State passée par le Junior College avant de rejoindre coach Bronco Mendenhall à Virginia, il est devenu, en une seule saison, l’un des joueurs les plus spectaculaires de la puissante conférence ACC. 2680 yards à la passe, 25 TD, 9 INT et 923 yards au sol pour 9 TD en 2018.

Embed from Getty Images

22. Joe Burrow, Sr, LSU

Au terme des spring practices 2018, coach Ed Orgeron a fait le pari de faire de l’ancienne recrue d’Ohio State, qui avait alors décidé de quitter les Buckeyes, le leader de son attaque. Pari gagné ! Après une période d’adaptation, Joe Burrow a pris son envol réussissant notamment 6 TD contre Texas A&M dans un match épique avant de démolir les Knights de Central avec 4 TD réussi lors du Fiesta Bowl. 2894 yards, 16 TD, 5 INT et 399 yards au sol pour 7 TD en 2018.

Embed from Getty Images

23. Tyler Huntley, Sr, Utah

Grand artisan du premier titre de champion de division Pac-12 South des Utes d’Utah, il était en route pour réussir une année 2018 exceptionnelle avant qu’une fracture de la clavicule le prive des 5 derniers matchs de la saison. 4199 yards, 27 TD en 19 matchs joués avec les Utes.

Embed from Getty Images

24. Khalil Tate, Jr, Arizona

Révélation de l’année 2017 (1411 yards au sol, 12 TD en 7 matchs !), il devait être l’une des stars de la saison dernière mais une blessure de la cheville et une difficile adaptation aux schémas de coach Kevin Sumlin ont ralenti sa progression. Totalement remis de sa blessure, il tentera de rebondir pour faire mentir ses détracteurs grâce à son bras canon et ses jambes de feu. 2530 yards, 26 TD, 8 INT en 2018.

Embed from Getty Images

25. Hunter Johnson, So, Northwestern

Recruté en grande pompe par les Tigers de Clemson en 2017, il a été le backup de Kelly Bryant lors de sa première saison avant de demander un transfert à Northwestern après l’arrivée de Trevor Lawrence à Death Valley. Ancien prospect 4-étoiles (#2 QB pro-style, #30 National), il n’a pas joué l’an dernier en raison du règlement sur les transferts d’étudiants non-diplômés. Coach Pat Fitzgerald a déjà réussi des prouesses avec des quarterbacks moins talentueux que lui. L’association des deux pourrait tout renverser dans la division Big Ten West.

Sr: Senior; Jr: Junior; So: Sophomore; Fr: Freshman

Lire la suite

Preview

Le guide des finales de conférence 2018

Présentation complète de l’ensemble des Conference Championship Games.

Publié

le

Crédit photo : Morgan Lagrée, TBP

Le programme de cette week 14 n’est pas le plus chargé de la saison mais il est assurément le plus important avec pas moins de 10 finales de conférence organisées en cet avant-dernier samedi de College Football de l’année.

Grande nouveauté cette année : pour la première fois, l’ensemble des 10 conférences de l’élite du College Football détermineront leur champion au terme d’un ultime match décisif. Ainsi, samedi soir, nous connaitrons tous les champions de conférence avant la publication de tous les bowls et des demi-finales du College Football Playoff, dimanche 2 décembre.

Lors de cet avant-dernier week-end de la saison 2018, sont en jeu les différents titres de conférence mais également les quatre places disponibles pour participer aux playoffs. En cas de victoire de #1 Alabama, #2 Clemson et #5 Oklahoma dans leur finale respective, ces trois équipes auront leur billet assuré pour le College Football Playoff en compagnie de #3 Notre Dame. Si #1 Alabama devait perdre contre #4 Georgia et/ou si #2 Clemson se faisait surprendre par Pittsburgh, le comité de sélection ferait face à un vrai casse-tête pour choisir les quatre participants aux playoffs 2018.

Embed from Getty Images

Tout débutera ce soir à 19h (01h00 en France) avec la finale de conférence MAC entre Buffalo et Northern Illinois. Une heure plus tard, #11 Washington sera opposé à #17 Utah pour le titre de champion de la Pac-12.

Votre journée de samedi débutera à 12h (18h en France) par la finale de conférence Big 12 entre les Sooners de #5 Oklahoma et les Longhorns de #14 Texas dans une revanche du Red River Showdown que les Texans avaient remporté 48-45 en octobre dernier. Au même moment, Appalachian State et Louisiana-Lafayette s’affronteront pour le titre de champion de la conférence Sun Belt. A 13h30 (19h30 en France), Middle Tennessee et UAB joueront pour remporter le C-USA Championship Game.

Il sera alors l’heure de la finale de conférence AAC entre #8 Central Florida et Memphis. Coup d’envoi à 15h30 (21h30 en France). En cas de victoire, #8 Central Florida sera le représentant du Group of Five dans un Bowl du Nouvel An, pour la 2ème année consécutive. A 16h00 débutera LE grand moment de cette journée : le SEC Championship Game au Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta pour une revanche de la dernière finale nationale entre #1 Alabama et #4 Georgia. Le vainqueur est assuré d’avoir son billet pour les playoffs.

Enfin, votre soirée sera animée par trois autres finales de conférence : #2 Clemson vs Pittsburgh dans l’ACC Championship Game, #6 Ohio State vs #21 Northwestern lors du Big Ten Championship Game et #22 Boise State vs #25 Fresno dans le Mountain West Championship Game.

Voici le programme complet des matchs de cette week 14 :

Samedi 1er décembre

A partir de 12h (18h en France)

#5 Oklahoma (11-1) vs #14 Texas (9-3)

BIG 12 CHAMPIONSHIP GAME
AT&T Stadium, Arlington, Texas
Samedi 1er décembre 2018 à 12h00 (18h00 en France)

Embed from Getty Images

Première fois depuis… 1903 que ces deux rivaux historiques se rencontrent deux fois lors de la même saison. Malgré un comeback de 21 points de #5 Oklahoma dans le 4ème quart-temps, #14 Texas s’est imposé 48-45 en octobre dernier pour mettre la main sur le Golden Hat. Comme il y a un mois et demi, la performance du duo de receveurs des Longhorns, WR Collin Johnson et WR Lil’Jordan Humphrey, sera primordiale pour #14 Texas (15 réceptions, 214 yards et 2 TD à eux-deux lors du dernier match contre #5 Oklahoma). Souvent décriée cette saison, la défense des Sooners devra s’ajuster pour éviter de sombrer une nouvelle fois. De son côté, QB Kyler Murray sera le baromètre des chances de #5 Oklahoma dans cette finale. Si la défense de #14 Texas parvient à le mettre sous pression, les Longhorns ont une chance. Dans le cas contraire, les Sooners et leurs playmakers offensifs (RB Kennedy Brooks, WR CeeDee Lamb, WR Marquise Brown) pourraient être inarrêtables.
Pronostic : Oklahoma 38, Texas 30.

Appalachian State (9-2) vs Louisiana-Lafayette (7-5)

SUN BELT CHAMPIONSHIP GAME
Kidd Brewer Stadium, Boone, Caroline du Nord
Samedi 1er décembre 2018 à 12h00 (18h00 en France)

Embed from Getty Images

Double-champions de conférence en titre, les Mountaineers d’Appalachian State seront les hôtes du premier Sun Belt Championship Game de l’Histoire. Ils reçoivent les Ragin Cajuns de Louisiana-Lafayette dans un match à priori déséquilibré. La principale chance des Ragin Cajuns reposera sur les épaules de RB Trey Ragas, le 2ème meilleur coureur de la Sun Belt en 2018. Il fera face à une défense intimidante des Mountaineers. On devrait d’ailleurs avoir droit à une belle opposition de running back puisque RB Darrynton Evans sera le fer de lance de l’attaque d’Appalachian State. Finalement, seul le secteur défensif déficient des Ragin Cajuns pourrait faire la différence en faveur des Mountaineers.
Pronostic : Appalachian State 31, Louisiana-Lafayette 17.

Middle Tennessee (9-3) vs UAB (9-3)

C-USA CHAMPIONSHIP GAME
Floyd Stadium, Murfreesboro, Tennessee
Samedi 1er décembre 2018 à 12h00 (18h00 en France)

Embed from Getty Images

Le vainqueur de ce match remportera le titre de champion de conférence USA pour la première fois de son Histoire. UAB n’a même jamais gagné de titre de conférence du tout. Atteindre ce C-USA Championship Game est un véritable exploit pour des Blazers dont le programme a connu une renaissance il y a seulement deux ans ! A noter que les deux équipes se sont rencontrées… la semaine dernière pour conclure leur saison régulière (victoire de MTSU). La clé du match sera la capacité de la solide défense des Blazers de UAB à contrôler QB Brent Stockstill, leader offensif des Blue Raiders de Middle Tennessee.
Pronostic : UAB 31, Middle Tennessee 23.

A partir de 15h50 (21h30 en France)

#8 Central Florida (11-0) vs Memphis (8-4)

AAC CHAMPIONSHIP GAME
Spectrum Stadium, Orlando, Floride
Samedi 1er décembre 2018 à 15h30 (21h30 en France)

Embed from Getty Images

Tous les regards seront portés sur QB Darriel Mack Jr à l’occasion de cette revanche de la dernière finale de conférence AAC. Le quarterback freshman des Knights prend le relais de QB McKenzie Milton (meilleur joueur offensif de l’AAC en 2018), gravement blessé à la jambe la semaine dernière. Il fera face à une équipe de Memphis, qui a été tout près de mettre un terme à la série de 24 victoires consécutives de #8 Central Florida lors de leur affrontement en saison régulière (31-30 pour UCF). Les Tigers possèdent en RB Darrell Henderson (près de 2000 yards offensifs, 22 TD en 2018) l’un des playmakers les plus sous-estimés du pays. Comme l’an passé, on pourrait bien avoir droit à un spectaculaire shootout entre deux équipes tournées vers l’attaque. En 2017, #8 Central Florida s’était imposé 62-55 après 2 OT.
Pronostic : Central Florida 27, Memphis 24.

#1 Alabama (12-0) vs #4 Georgia (11-1)

SEC CHAMPIONSHIP GAME
Mercedes-Benz Stadium, Atlanta, Géorgie
Samedi 1er décembre 2018 à 16h00 (22h00 en France)

Embed from Getty Images

Revanche de la dernière finale nationale ! Autant dire que ce match est à manquer sous aucun prétexte. Les deux derniers champions de conférence SEC se retrouvent dans le même stade qui avait vu couronner le Crimson Tide de #1 Alabama. Pour créer la surprise, la défense au sol de #4 Georgia devra faire mieux que face à LSU (275 yards). Si QB Tua Tagovailoa a donné une nouvelle dimension à l’attaque du Crimson Tide, #1 Alabama reste une équipe qui vous fait souffrir grâce à son jeu au sol. #4 Georgia compte dans ses rangs le quarterback qui a dérangé le plus les champions nationaux depuis 18 mois. QB Jake Fromm a été convaincant en finale nationale; une nouvelle grande performance de sa part pourrait permettre aux Bulldogs de prendre confiance et de mettre leur jeu au sol sur de bons rails avec des courses de RB D’Andre Swift. Le talent sera partout dans cette finale. Une seule question : la défense des Dawgs pourra-t-elle ralentir l’armada offensive de #1 Alabama (RB Damien Harris, WR Jerry Jeudy, WR Henry Ruggs, TE Irv Smith) ? Réponse samedi soir.
Pronostic : Alabama 27, Georgia 23.

A partir de 19h45 (01h45 en France)

#2 Clemson (12-0) vs Pittsburgh (7-5)

ACC CHAMPIONSHIP GAME
Bank of America Stadium, Charlotte, Caroline du Nord
Samedi 1er décembre 2018 à 20h00 (02h00 en France)

Embed from Getty Images

Probablement la finale de conférence la plus déséquilibrée sur le papier. Triple-champions de l’ACC en titre et invaincus cette saison, les Tigers vont tenter de faire un four-peat face à une équipe de Pittsburgh qui a perdu 5 matchs en 2018 dont leur dernier lourdement (24-3 à Miami) en saison régulière. Toutefois, les Panthers avaient été les seuls à battre les Tigers en 2016 (42-41 à Death Valley)… Malgré tout, la différence de talent est énorme. #2 Clemson possède le meilleur front four défensif du pays (DE Clelin Ferrell, DT Dexter Lawrence, DL Christian Wilkins, DL Austin Bryant) et le true freshman QB Trevor Lawrence a démontré une insolante maturité depuis le début de la saison. Si on ajoute un running game époustouflant en raison de la présence de RB Travis Etienne, les Tigers semblent nettement supérieurs à une équipe de Pittsburgh qui a eu tendance à être unidimensionnelle en 2018 avec son attaque au sol. Seuls espoirs pour les Panthers : que RB Darrin Hall et RB Qadree Ollison trouvent le bon rythme. Pas une mince affaire.
Pronostic : Clemson 41, Pittsburgh 17.

#6 Ohio State (11-1) vs #21 Northwestern (8-4)

BIG TEN CHAMPIONSHIP GAME
Lucas Oil Stadium, Indianapolis, Indiana
Samedi 1er décembre 2018 à 20h00 (02h00 en France)

Embed from Getty Images

Les champions de Big Ten remettent leur titre en jeu face aux inattendus Wildcats de #21 Northwestern. Une semaine après avoir démoli #7 Michigan au Ohio Stadium, les Buckeyes tenteront de frapper un grand coup pour essayer de convaincre le comité de sélection du College Football Playoff qu’ils méritent de faire partie du dernier carré. Le champion de la Big Ten a été écarté des playoffs lors des deux dernières saisons. L’affrontement à distance entre QB Dwayne Haskins (Ohio State) et QB Clayton Thorson (Northwestern) sera décisif. L’efficacité dans les airs du QB des Buckeyes face à la combativité et au leadership de celui des Wildcats. Toutefois, la talent est clairement du côté de #6 Ohio State. Pour s’en sortir, #21 Northwestern devra capitaliser sur la moindre opportunité en attaque, en défense et sur équipe spéciale. Dans le cas contraire, les playmakers des Buckeyes (RB Mike Weber, RB JK Dobbins, WR Parris Campbell) pourraient rendre ce match facile pour les champions de conférence Big Ten en titre.
Pronostic : Ohio State 34, Northwestern 24.

#22 Boise State (10-2) vs #25 Fresno State (10-2)

MOUNTAIN WEST CHAMPIONSHIP GAME
Albertsons Stadium, Boise, Idaho
Samedi 1er décembre 2018 à 19h45 (01h45 en France)

Embed from Getty Images

Revanche d’un Mountain West Championship Game remporté en 2017 par les Broncos de #22 Boise State. Le duel à distance entre QB Brett Rypien et QB Marcus McMaryion sera au coeur du résultat final de ce match. Les deux quarterbacks sont efficaces dans les airs et de leur efficacité dépendra le sort de cette finale. À moins que la facteur X ne soit la défense au sol des Bulldogs face au running back des Broncos, RB Alexander Mattison (auteur de 144 yards et 2 TD en saison régulière contre Fresno State). Le vainqueur de ce match pourrait être le représentant du Group of Five dans un bowl du Nouvel An en cas de défaite de #8 Central Florida.
Pronostic : Boise State 34, Fresno State 30

Autres matchs à suivre

– Drake @ #23 Iowa State à 12h00 (18h00 en France)
– East Carolina @ NC State à 12h00 (18h00 en France)
– Akron @ South Carolina à 12h00 (18h00 en France)
– Marshall @ Virginia Tech à 12h00 (18h00 en France)
– Stanford @ Cal à 15h00 (21h00 en France)

Lire la suite

Preview

Le guide de Rivalry Week 2018

Publié

le

Suivez le guide pour découvrir le programme complet de cette 13ème semaine de la saison 2018 :

Le Match de la Semaine

#4 Michigan (10-1) @ #10 Ohio State (10-1)

Ohio Stadium, Columbus, Ohio
Samedi 24 novembre 2018 à 12h00 (18h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Ohio State 27, Michigan 24.

Samedi 24 novembre 2018

À partir de 18h00

Georgia Tech (7-4) @ #5 Georgia (10-1)

Sanford Stadium, Athens, Géorgie
Samedi 24 novembre 2018 à 12h00 (18h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Georgia 34, Georgia Tech 23.

#11 Florida (8-3) @ Florida State (5-6)

Doak Campbell Stadium, Tallahassee, Floride
Samedi 24 novembre 2018 à 12h00 (18h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Florida 31, Florida State 20.

Purdue (5-6) @ Indiana (5-6)

Memorial Stadium , Bloomington, Indiana
Samedi 24 novembre 2018 à 12h00 (18h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Purdue 34, Indiana 31.

North Carolina State (7-3) @ North Carolina (2-8)

Kenan Stadium, Chapel Hill, Caroline du Nord
Samedi 24 novembre 2018 à 12h20 (18h20 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : North Carolina 34, North Carolina State 31.

Autres matchs à partir de 18h
– #20 Boston College @ Syracuse à 12h00 (18h00 en France)
– Texas Tech @ Baylor à 12h00 (18h00 en France)
– Duke @ Wake Forest à 12h30 (18h30 en France)

À partir de 21h00

Auburn (7-4) @ #1 Alabama (11-0)

Bryant-Denny Stadium, Tuscaloosa, Alabama
Samedi 24 novembre 2018 à 15h30 (21h30 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Alabama 54, Auburn 13.

Arizona State (6-5) @ Arizona (5-6)

Arizona Stadium, Tucson, Arizona
Samedi 24 novembre 2018 à 15h30 (21h30 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Arizona 51, Arizona State 6.

Minnesota (5-6) @ Wisconsin (7-4)

Camp Randall Stadium, Madison, Wisconsin
Samedi 24 novembre 2018 à 15h30 (21h30 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Wisconsin 34, Minnesota 27.

Autres matchs à partir de 21h00
– Louisiana-Lafayette @ Louisiana-Monroe à 15h00 (21h00 en France)
– Maryland @ #12 Penn State à 15h30 (21h30 en France)
– UCLA @ Stanford à 15h00 (21h00 en France)
– Illinois @ #19 Northwestern à 15h30 (21h30 en France)
– #24 Pittsburgh @ Miami à 15h30 (21h30 en France)
– Rutgers @ Michigan State à 16h00 (22h00 en France)
– Tennessee @ Vanderbilt à 16h00 (22h00 en France)

À partir de 01h00

#3 Notre Dame (11-0) @ USC (5-6)

LA Coliseum, Los Angeles, Californie
Samedi 24 novembre 2018 à 20h00 (02h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Notre Dame 31, USC 27.

South Carolina (6-4) @ #2 Clemson (11-0)

Memorial Stadium , Clemson, Caroline du Sud
Samedi 24 novembre 2018 à 19h00 (01h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Clemson 42, South Carolina 17.

#7 LSU (9-2) @ #22 Texas A&M (7-4)

Kyle Field, College Station, Texas
Samedi 24 novembre 2018 à 20h00 (02h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Texas A&M 23, LSU 16.

Autres matchs à partir de 01h00
– #15 Kentucky @ Louisville à 19h00 (01h00 en France)
– Kansas State @ #25 Iowa State à 19h00 (01h00 en France)
– Colorado @ California à 19h00 (01h00 en France)
– Texas Christian @ Oklahoma State à 20h00 (02h00 en France)
– Nevada @ UNLV à 21h30 (03h30 en France)

À partir de 04h00

Brigham Young (6-5) @ ##17 Utah (8-3)

Rice-Eccles Stadium, Salt Lake City, Utah
Samedi 24 novembre 2018 à 22h00 (04h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Utah 27, Brigham Young 17.

#21 Utah State (10-1) @ #23 Boise State (9-2)

Albertsons Stadium, Boise, Idaho
Samedi 24 novembre 2018 à 22h15 (04h15 en France)

Pronostic : Utah State 38, Boise State 34.

Autres matchs à partir de 04h00
– Hawaii @ San Diego State à 22h30 (04h30 en France)

Résultats de mardi

– Miami (Ohio) 42, Ball State 21
– Western Michigan 28, Northern Illinois 21

Résultats de jeudi

– Ole Miss 3, Mississippi State 35
– Air Force 27, Colorado State 19

Résultats de vendredi

– #13 West Virginia 56, #6 Oklahoma 59
– #8 Washington State 15, #16 Washington 28
– South Florida 10, #9 Central Florida 38
– Kansas 17, #14 Texas 24
– Iowa 31, Nebraska 28
– Ohio 49, Akron 28
– Bowling Green 14, Buffalo 44
– Toledo 51, Central Michigan 13
– Kent State 20, Eastern Michigan 28
– Memphis 52, Houston 31
– Missouri 38, Arkansas 0
– Virginia Tech 34, Virginia 31 OT
– Oregon State 15, Oregon 55

Lire la suite

Preview

Le guide de la 12ème semaine

Le match #3 Notre Dame vs #12 Syracuse au Yankee Stadium sera le moment fort d’une 12ème semaine marquée par trois matchs entre équipes classées au CFP Rankings.

Publié

le

Suivez le guide pour découvrir le programme complet de cette 12ème semaine de la saison 2018 :

Le Match de la Semaine

#3 Notre Dame (10-0) @ #12 Syracuse (8-2)

Yankee Stadium, New York
Samedi 17 novembre 2018 à 14h30 (20h30 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Syracuse 27, Notre Dame 24.

Samedi 17 novembre 2018

À partir de 18h00

Michigan State (6-4) @ Nebraska (3-7)

Memorial Stadium , Lincoln, Nebraska
Samedi 17 novembre 2018 à 12h00 (18h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Nebraska 34, Michigan State 20.

The Citadel (4-5) @ #1 Alabama (10-0)

Bryant-Denny Stadium, Tuscaloosa, Alabama
Samedi 17 novembre 2018 à 12h00 (18h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Alabama 63, The Citadel 7.

Pittsburgh (4-5) @ Wake Forest (10-0)

BB&T Field, Winston-salem, Caroline du Nord
Samedi 17 novembre 2018 à 12h00 (18h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Pittsburgh 31, Wake Forest 25.

Autres matchs à partir de 18h
– #10 Ohio State @ Maryland à 12h00 (18h00 en France)
– Idaho @ #13 Florida à 12h00 (18h00 en France)
– #14 Penn State @ Rutgers à 12h00 (18h00 en France)
– Middle Tennessee @ #17 Kentucky à 12h00 (18h00 en France)
– #19 Utah @ Colorado à 13h30 (19h30 en France)
– Arkansas @ #21 Mississippi State à 12h00 (18h00 en France)
– #22 Northwestern @ Minnesota à 12h00 (18h00 en France)
– #23 Utah State @ Colorado State à 14h00 (20h00 en France)
– South Florida @ Temple à 12h00 (18h00 en France)
– Michigan State @ Nebraska à 12h00 (18h00 en France)
– North Carolina State @ Louisville à 12h20 (18h20 en France)

À partir de 21h00

#9 West Virginia (8-1) @ Oklahoma State (5-5)

Boone Pickens Stadium, Stillwater, Oklahoma
Samedi 17 novembre 2018 à 15h30 (21h30 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : West Virginia 41, Oklahoma State 38.

USC (5-5) @ UCLA (2-8)

Rose Bowl, Pasadena, Californie
Samedi 17 novembre 2018 à 15h30 (21h30 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : UCLA 24, USC 20.

Autres matchs à partir de 21h00
– Indiana @ #4 Michigan à 16h00 (22h00 en France)
– UMass @ #5 Georgia à 16h00 (22h00 en France)
– Oregon State @ #18 Washington à 16h30 (22h30 en France)
– #20 Boston College @ Florida State à 15h30 (21h30 en France)
– Wisconsin @ Purdue à 15h30 (21h30 en France)
– Virginia @ Georgia Tech à 15h30 (21h30 en France)
– Miami @ Virginia Tech à 15h30 (21h30 en France)
– Texas Tech @ Kansas State à 15h30 (21h30 en France)
– Iowa @ Illinois à 15h30 (21h30 en France)
– Missouri @ Tennessee à 15h30 (21h30 en France)
– Liberty @ Auburn à 16h00 (22h00 en France)
– Air Force @ Wyoming à 16h00 (22h00 en France)

À partir de 01h00

#24 Cincinnati (9-1) @ #11 Central Florida (9-0)

Spectrum Stadium, Orlando, Floride
Samedi 17 novembre 2018 à 20h00 (02h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Central Florida 34, Cincinnati 31.

#16 Iowa State (6-3) @ #15 Texas (7-3)

Royal Texas Memorial Stadium, Austin, Texas
Samedi 17 novembre 2018 à 20h00 (02h00 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Texas 34, Iowa State 27.

Autres matchs à partir de 01h00
– Duke @ #2 Clemson à 19h00 (01h00 en France)
– Kansas @ #6 Oklahoma à 19h30 (01h30 en France)
– Rice @ #7 LSU à 19h30 (01h30 en France)
– UAB @ Texas A&M à 19h00 (01h00 en France)
– Ole Miss @ Vanderbilt à 19h30 (01h30 en France)
– Chattanooga @ South Carolina à 19h30 (01h30 en France)

À partir de 04h00

Arizona (5-5) @ #8 Washington State (9-1)

Martin Stadium, Pullman, Washington
Samedi 17 novembre 2018 à 22h30 (04h30 en France)

Embed from Getty Images

Pronostic : Washington State 30, Arizona 24.

Autres matchs à partir de 04h00
– New Mexico State @ BYU à 22h15 (04h15 en France)
– San Diego State @ Fresno State à 22h30 (04h30 en France)
– Arizona State @ Oregon à 22h30 (04h30 en France)

Résultats de mardi

– Buffalo 42, Western Michigan 41 OT

Résultats de mercredi

– Ohio 52, Buffalo 17
– Northern Illinois 7, Miami of Ohio 13

Résultats de jeudi

– Kent State 34, Toledo 56
– Houston 48, Tulane 17
– North Texas 41, Florida Atlantic 38

Résultats de vendredi

– New Mexico 14, #25 Boise State 45
– SMU 18, Memphis 28

Lire la suite
Publicité

Preview 2018

Previewil y a 10 mois

L’ultime preview : tout ce qu’il faut savoir sur la saison 2018 !

Présentation complète de la saison 2018 de College Football.

Previewil y a 10 mois

Preview 2018 : Notre Dame Fighting Irish

Avec une équipe expérimentée en défense et potentiellement explosive en attaque, les Fighting Irish de Notre Dame peuvent-ils se mêler...

Previewil y a 10 mois

Preview 2018 : Brigham Young Cougars

Après une saison 2017 galère, Kalani Sitake a fait le ménage dans son coaching staff avec l'espoir que l'attaque des...

Previewil y a 10 mois

Les 10 candidats au trophée Heisman 2018

Présentation de tous les favoris et les prétendants pour l'obtention du trophée Heisman 2018.

Previewil y a 10 mois

Preview 2018 : Alabama Crimson Tide

Malgré la perte de 13 titulaires, le Crimson Tide d'Alabama possède suffisamment de joueurs talentueux pour rester au top et...

Previewil y a 10 mois

Preview 2018 : Auburn Tigers

Champion de division SEC West en titre, les Tigers d'Auburn veulent maintenant franchir un cap en allant décrocher une place...

Previewil y a 10 mois

Preview 2018 : Ole Miss Rebels

Menés par une attaque aérienne explosive, les Rebels possèdent en QB Jordan Ta'amu et WR A.J. Brown deux playmakers capables...

Previewil y a 10 mois

Preview 2018 : Mississippi State Bulldogs

Débauché de Penn State pour prendre la succession de Dan Mullen, Joe Moorhead transformera-t-il un groupe mature et expérimenté en...

Previewil y a 10 mois

Preview 2018 : Texas A&M Aggies

L'arrivée de Jimbo Fisher et son contrat monstreux de 75 millions de $ sur 10 ans permettront-ils aux Aggies de...

Previewil y a 10 mois

Preview 2018 : LSU Tigers

Avec une attaque remaniée désormais dirigée par un Steve Ensminger et qui comptera sur les nouveaux-venus, QB Joe Burrow et...

Articles les plus lus