Suivez-nous sur

Preview

Preview 2017 : Wisconsin Badgers

Champions de division Big Ten West en titre, les Badgers de Wisconsin seront encore grands favoris pour une participation au Big Ten Championship Game en décembre prochain.

Credit photo : Tom Pennington/Getty Images

Preview 2017 : Wisconsin Badgers

Wisconsin Badgers

Conférence Big Ten – Division West
En 2016 :
11-3, 7-2 Big Ten. Champion de division Big Ten West. Cotton Bowl : victoire 24-16 face à Western Michigan.
Head Coach : Paul Chryst, 3ème année (21-6). Résultats en carrière : 40-25.
Coordinateur offensif : Joe Rudolph.
Coordinateur défensif : Jim Leonhard.
Titulaires de retour : 9 en attaque, 6 en défense, kicker, punter.
Joueurs-clés partis : LT Ryan Ramczyk, LB T.J. Watt, LB Vince Biegel, CB Sojourn Shelton, S Leo Musso.
Joueurs à suivre : QB Alex Hornibrook, RB Bradrick Shaw, RB Chris James, WR Jazz Peavy, TE Troy Fumagalli, OL Michael Delter, OL Beau Benzschawel, Jack Cichy, LB T.J. Edwards, S D’Cota Dixon.

Le retour de coach Paul Chryst au bercail avait fait espérer aux fans des Badgers le retour de l’attaque explosive dont l’ancien coordinateur offensif de Wisconsin (2005-11) avait été l’architecte au milieu des années 2000. Ils ont été déçus jusqu’à présent mais avec 21 victoires remportées par le programme de Madison (Wisconsin) lors des deux dernières saisons, ils n’ont pas grand chose à reprocher au head coach de Wisconsin.

En effet, c’est par une défense féroce (15.6 points accordés par match, #4 du pays en 2016) que Paul Chryst a engrangé les succès depuis son arrivée à la tête des Badgers (11-3 en 2015 et 10-3 en 2016). Et c’est encore dans le secteur défensif que ces derniers semblent les mieux armés à l’aube de la saison 2017 : huit joueurs ayant été titularisés au moins à 7 reprises l’an passé sont de retour même si le départ de plusieurs éléments-clés sera préjudiciable.

Toutefois, une certaine incertitude réside dans la nomination surprise de l’inexpérimenté Jim Leonhard (ex-coach des DBs) au poste de coordinateur défensif. Ce sera la première expérience avec de telles responsabilités pour l’ancien Badger. Après Dave Aranda en 2015 et Justin Wilcox en 2016 partis respectivement à LSU et California, Wisconsin débutera la saison avec un nouveau technicien à la tête de sa défense pour la 3ème fois en 3 ans.

Paul Chryst a déclaré faire entière confiance en Jim Leonhard tout comme il est confiant que l’attaque va poursuivre sur un élan né d’excellentes performances offensives réussies en fin de saison 2016 : les Badgers ont inscrit une moyenne de 36.6 points lors de leurs 5 derniers matchs.

Avec un calendrier nettement plus favorable sur le papier que celui de la saison passée (6 rencontres contre des équipes du Top 10 !), Wisconsin parait en parfaite position pour conserver son titre de division Big Ten West au terme de la campagne 2017.

Attaque

Après avoir partagé les snaps avec Bart Houston en 2016, le sophomore QB Alex Hornibrook (1262 yards à la passe, 9 TD, 7 INT en 2016) est maintenant seul aux commandes de l’attaque des Badgers. Formidable gestionnaire de jeu, il a connu quelques coups d’éclat en 2016 tout en commettant quelques erreurs attendues pour un QB freshman. Il a un gabarit taillé pour la NFL et s’il parvient à être plus menaçant sur les longues passes, il pourrait devenir l’une des belles surprises de cette saison 2017. Le redshirt freshman QB Karé Lyles et le true freshman QB Jack Coan se disputeront le poste de backup.

Les départs de Corey Clément (3092 yards au sol, 36 TD en carrière) et Dare Ogunbowale ouvrent le voie à une nouvelle génération dans le backfield offensif des Badgers. Et le talent ne manque pas ! Plusieurs spécialistes de la conférence SEC se demandent encore comment le sophomore RB Bradrick Shaw (457 yards au sol, 5 TD en 2016), originaire de l’Alabama en pleine SEC Nation, a échappé aux scouts des ténors de la conférence phare du Sud des États-Unis. Coureur puissant et mobile, il sera le fer de lance de l’attaque des Badgers en 2017 en compagnie du speedster RB Chris James, qui arrive de Pittsburgh via un transfert, et du junior RB Taiwan Deal. On sait également que les fullbacks sont régulièrement utilisés dans les systèmes mis en place par Paul Chryst et les Badgers peuvent compter sur l’un des meilleurs du pays, le senior FB Austin Ramesh (3 TD en 2016).

Le développement de QB Alex Hornibrook pourrait être accéléré par le retour de ses deux cibles préférées : WR Jazz Peavy (43 réceptions, 635 yards et 5 TD en 2016) et TE Troy Fumagalli (47 réceptions, 580 yards et 2 TD en 2016). Ces deux-là ont réussi un total combiné de 90 réceptions pour 1215 yards l’an dernier. Le senior WR Jazz Peavy est le joueur le plus établi d’un groupe intrigant comprenant notamment les receveurs de profondeur sophomores WR Quintez Cephus (4 réceptions, 94 yards en 2016) et WR A.J. Taylor (3 réceptions, 53 yards en 2016). On gardera aussi un oeil sur le senior WR George Rushing (12 réceptions, 136 yards en 2016) dont le potentiel tarde à s’exprimer.

Au poste de tight-end, le senior TE Troy Fumagalli n’est pas le seul danger puisque le sophomore TE Kyle Penniston (6 réceptions, 102 yards, 2 TD en 2016) et l’ancien défenseur junior TE Zander Neuville pourraient être des cartes cachées de l’attaque en 2017.

C’est finalement au poste de tackle offensif que le défi sera le plus important pour coach Paul Chryst. Le départ anticipé de LT Ryan Ramczyk pour la NFL va forcer le sophomore OT David Edwards de glisser du poste de tackle droit à celui plus crucial à gauche de blind side tackle. Le redshirt freshman RT Patrick Kasl devrait ainsi faire ses grands débuts. A l’intérieur de la ligne offensive, c’est la stabilité avec les retours du sophomore LG Jon Dietzen et des juniors C Michael Deiter et RG Beau Benzschawel.

Défense

Malgré sa courte expérience dans le monde du coaching, l’ancien joueur NFL de 34 ans, Jim Leonhard, a été promu au poste de coordinateur défensif. Son objectif : poursuivre le travail de ses prédécesseurs Dave Aranda et Justin Wilcox. Malgré les départs des charismatiques LB T.J. Watt et LB Vince Biegel, il pourra compter sur un groupe de joueurs au fort potentiel qui devrait rester très costaud contre la course (98.8 yards en moyenne par match en 2016, #3 du pays).

Comme souvent dans les systèmes 3-4, les héros de l’ombre sont sur la ligne défensive. Leurs capacités de bloquer permettent aux linebackers d’accumuler les plaquages. Et c’est encore un groupe expérimenté et altruiste qui va débuter la saison pour les Badgers. Les seniors DE Conor Sheehy (27 plaquages, 2.5 sacks en 2016), DE Chikwe Obasih (22 plaquages, 1.5 sacks en 2016) et DE Alex James (23 plaquages, 3.5 sacks en 2016) sont de retour au sein d’une rotation pour encadrer les deux jeunes defensive tackles juniors, DT Olive Sagapolu (14 plaquages, 1 sack en 2016) et DT Billy Hirschfeld.

La grande incertitude se trouve au poste d’outside linebacker suite aux départs de T.J. Watt et Vince Biegel. Le senior OLB Garrett Dooley (40 plaquages, 3.5 sacks en 2016) a parfaitement suppléé à Vince Biegel en fin de saison dernière. Il devrait occuper l’un deux postes vacants. Le sophomore OLB Zack Baun (15 plaquages en 2016) et l’ancien joueur de Junior College, OLB Andrew Van Ginkel seront en concurrence pour le second poste de titulaire.

Quoi qu’il arrive, ils seront soutenus par l’un des meilleurs tandems d’inside linebackers du pays avec la présence du junior ILB T.J. Edwards (89 plaquages, 3 sacks, 3 INT en 2016) et du senior ILB Jack Cichy (60 plaquages, 1.5 sacks en 6 matchs joués en 2016). Et Wisconsin a également le luxe de posséder deux excellents backups en ILB Ryan Connelly (59 plaquages, 1 INT en 2016) et ILB Chris Orr.

De part son ancien poste de safety et de coach des defensive backs, Jim Leonhard aura une attention particulière pour le secondary. L’arrivée de l’université d’Hawaii de l’excellent junior CB Nick Nelson (51 plaquages en 2015) devrait compenser la perte du constant Sojourn Shelton dont l’éligibilité a expiré. Il formera un très solide duo de cornerbacks avec le senior CB Derrick Tindal (34 plaquages, 3 INT en 2016). Le leadership de ce backfield défensif devrait revenir à l’expérimenté senior SS D’Cota Dixon (60 plaquages, 4 INT et 1 sack en 2016). Gros frappeur, il sera aligné aux côtés d’un des deux seniors FS Natrell Jamerson (19 plaquages en 2016) et FS Joe Ferguson.

Équipes spéciales

De retour d’une blessure du dos qui l’a privée d’une grande partie de la saison 2016, le senior brésilien K Rafael Gaglianone (44 sur 57 FG en carrière) sera présent pour une 4ème saison consécutive. Le sophomore P Anthony Lotti (37.7 yards par punt en 2016) devra poursuivre sa progression après des débuts parfois difficiles pour sa saison freshman. KR A.J. Taylor et PR Jazz Peavy devraient être responsables d’un return game qui a rarement été une menace l’an passé.

Calendrier

A l’inverse de la saison dernière, les Badgers devraient naviguer à travers un calendrier beaucoup plus abordable. Deux matchs contre des programmes de l’Utah (Utah State et BYU) et la réception des Owls de Florida Atlantic de coach Lane Kiffin prépareront Wisconsin à débuter son calendrier de conférence Big Ten avec la réception de Northwestern dans ce qui pourrait être – déjà – la finale de la division Big Ten West.

Un déplacement à Nebraska ouvrira un mois d’octobre plutôt clément (Purdue, Maryland, @Illinois) avant un mois de novembre plus délicat (@Indiana, Iowa, Michigan, @Minnesota).

Match clé
@ Nebraska, le 7 octobre
Coach Mike Riley a lentement façonné l’attaque des Cornhuskers à son image et la réception des Badgers sera un vrai test pour Nebraska en ce début de saison. Défensivement, l’arrivée de Bob Diaco au poste de coordinateur défensif pourrait revigorer un secteur déficient l’an passé. Là aussi, face à l’attaque smash mouth de Wisconsin, ce sera un vrai challenge pour la défense new-look des Huskers. L’an passé, les Badgers s’étaient imposés à domicile en prolongation. Dans la chaude ambiance du Memorial Stadium de Lincoln, on doit s’attendre à un combat de tous les instants.

Conclusion

Les Badgers ont remporté deux titres de champion de division Big Ten West lors des trois dernières saisons et tout semble indiquer qu’ils seront encore les grands favoris en 2017. Après avoir fait face à l’un des calendriers les plus difficiles du pays l’an dernier, ils joueront la quasi-totalité de leurs matchs importants à domicile et ne croiseront pas le chemin d’Ohio State, ni de Penn State lors des matchs crossover. Malgré la perte de son coordinateur défensif, Wisconsin devrait rester très solide défensivement grâce au retour d’un groupe fourni et talentueux. Finalement, c’est probablement entre les mains de QB Alex Hornibrook que se trouve le destin des Badgers en 2017. S’il parvient à développer le passing game, le programme de Madison sera assurément un très sérieux candidats au titre de conférence Big Ten qui lui ouvrirait alors les portes du College Football Playoff pour la première fois de son Histoire.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview