Suivez-nous sur

Preview

Preview 2017 : North Carolina Tar Heels

Orphelins de QB Mitch Trubisky et de plusieurs playmakers offensifs, les Tar Heels de North Carolina entrent dans une période d’incertitude et de reconstruction.

Credit photo : Streeter Lecka/Getty Images

Preview 2017 : North Carolina Tar Heels

North Carolina Tar Heels

Conférence ACC – Division Coastal
En 2016 :
8-5, 5-3 ACC. Sun Bowl : battu 25-23 par Stanford.
Head Coach : Larry Fedora (40-25, 74-44 en carrière).
Coordinateur offensif : Gunter Brewer, Chris Kapilovic.
Coordinateur défensif : John Papuchis.
Titulaires de retour : 4 en attaque, 6 en défense, punter.
Joueurs-clés partis : QB Mitch Trubisky, RB Elijah Hood, RB T.J. Logan, WR Bug Howard, WR Ryan Switzer, WR Mack Hollins, K Nick Weiler.
Joueurs à suivre : QB Brandon Harris, WR Austin Proehl, TE Brandon Fritts, DE Malik Carney, DT Aaron Crawford, DT Jalen Dalton, LB Andre Smith, CB M.J. Stewart, S Donnie Mills.

Il y a tout juste un an, les Tar Heels de North Carolina visaient haut, très haut. La saison 2016 devait être spéciale. Ils venaient de remporter leur premier titre de champion de division ACC Coastal et leur effectif semblait ne jamais avoir été aussi complet depuis la fin des années 90.

Pourtant, la troupe de coach Larry Fedora n’a jamais paru dans le coup l’an dernier à cause de plusieurs blessures couteuses et une incapacité à rester constants semaine après semaine. Les Tar Heels ont conclu la saison 2016 avec un bilan de 8-5 (5-3 ACC) après avoir battu Florida State à Tallahassee tout en s’inclinant 34-3 à domicile la semaine suivante.

2017 sera assurément une année de reconstruction. North Carolina a perdu son quarterback vedette, ses trois meilleurs running backs, trois de ses quatre meilleures receveurs et trois de ses titulaires sur la ligne offensive ! 99% de sa production offensive au sol et 98% de sa production offensive aérienne sont partis. Ouch !

Et dans le rayon des mauvaises nouvelles : le coordinateur défensif Gene Chizik, ancien champion national avec Auburn en 2013, a annoncé son départ surprise afin de se consacrer davantage à sa famille précipitant la promotion du coach des linebackers, John Papuchis.

C’est donc un programme de North Carolina renouvelé autour d’anciens backups et de plusieurs étudiants-athlètes transférés qui va tenter de jouer les trouble-fêtes au sein d’une division ACC Coastal toujours aussi ouverte.

Attaque

Les Tar Heels espéraient secrètement que le junior QB Mitch Trubisky rempilerait pour une saison supplémentaire. Il n’en a rien été : sélectionné comme 2ème choix du 1er tour de la dernière draft par les Bears de Chicago, le quarterback vedette de UNC a filé vers la NFL. Du coup, tout est à reconstruire. Le sophomore QB Nathan Elliott et les deux freshmen QB Logan Byrd et QB Chazz Surratt seront en concurrence avec l’ancien quarterback titulaire des Tigers de LSU, le senior QB Brandon Harris, arrivé ce printemps via un transfert. Ce dernier devra gagner sa place de titulaire mais il semble l’option la plus sûre étant donné ses 12 matchs comme starter avec les Tigers et sa capacité à gagner des yards au sol qui devrait convenir à l’attaque spread des Tar Heels.

North Carolina sera également privé de ses deux playmakers dans le jeu au sol, RB Elijah Hood et RB T.J. Logan; deux joueurs qui ont réussi 4745 yards au sol pour 48 TD en carrière ! Leur départ aurait dû ouvrir la voie au sophomore RB Jordon Brown (45 yards au sol, 1 TD)… qui a manqué une partie des spring practices pour une blessure du genou. Ainsi, la responsabilité du jeu au sol pourrait revenir au true freshman RB Michael Carter. Ce dernier a tout d’une future star. Nommé meilleur lycéen offensif de l’État de Floride en 2016 par USA Today, il a montré une superbe vision de jeu et une mobilité qui ne sont pas sans rappeler un ancien de la maison, un certain Giovanni Bernard. L’ancien coureur d’Auburn, le senior RB Stanton Truitt (187 yards au sol, 2 TD), pourrait apporter sa polyvalence sur certains schémas offensifs.

Peu de fans des Tar Heels reconnaîtront les membres du groupe de receveurs. Hormis le senior WR Austin Proehl (43 réceptions, 597 yards, 3 TD en 2016), ce sont des joueurs totalement inexpérimentés qui seront les cibles du futur quarterback titulaire. Le fils de l’ancien receveur NFL Ricky Proehl est capable de jouer à l’extérieur ou dans le slot. Le senior WR Jordan Cunningham devrait jouer un rôle plus important après avoir réussi 6 réceptions pour 82 yards l’an passé tandis que le senior WR Thomas Jackson (17 réceptions, 186 yards, 4 TD en 2016) pourrait être precieux comme receveur de possession. Avec sa vitesse de pointe phénoménale, le sophomore WR Anthony Ratliff-Williams a une belle carte à jouer comme receveur de profondeur.

Les Tar Heels pourront également compter sur un duo de tight-ends prometteurs : le junior TE Brandon Fritts, qui a manqué la quasi-totalité de la dernière saison à cause d’une blessure de la cheville, et le sophomore TE Carl Tucker.

Depuis quelques années, l’attaque de UNC s’est reposée sur une ligne offensive relativement stable. Ce ne sera pas le cas en 2017. A l’exception du senior LT Bentley Spain, qui sera de retour pour une 3ème saison comme titulaire, et de l’ancien Trojan de USC, le senior OL Khaliel Rodgers, le reste de la ligne sera composé de néophytes.

LG Tommy Hatton et RT William Sweet sont deux sophomores qui doivent trouver leurs marques tandis que les seniors C Cam Dillard (ex-Florida) et RG R.J. Prince, qui est dans l’organisation depuis 4 ans, ont dû se contenter de rôles de backup depuis le début de leur carrière. Il faudra peut-être un peu de temps pour que ce groupe trouve un minimum de cohésion.

Défense

Depuis l’arrivée de coach Larry Fedora, il y a cinq ans, c’est essentiellement par l’attaque que les Tar Heels ont construit leur succès. Cela devrait changer en 2017. Toutefois, le départ du coordinateur Gene Chizik ne devrait pas avoir d’impact sur les schémas défensifs puisque c’est en interne (John Papuchis, ex-coach des linebackers) que la solution a été trouvée.

Certes, la ligne défensive est orpheline de DE Nazir Jones, mais c’est un groupe de joueurs quasiment au complet qui fera son retour en 2017 au sein du front four. Mauvaise nouvelle : ils formaient le premier rideau de la plus mauvaise défense contre la course de la conférence ACC en 2016 (227.3 yards par match, #109 du pays).

A l’intérieur, on devrait retrouver deux grands espoirs des Tar Heels : les sophomores DT Aaron Crawford (42 plaquages en 2016) et DT Jason Strowbridge (9 plaquages, 2 sacks en 2016). DT Jalen Dalton (#3 DT, #57 National lors du recrutement 2015) n’a pas encore atteint son plein potentiel mais coach Fedora a régulièrement vanté le talent de son defensive tackle junior. Sur les extérieurs, le junior DE Malik Carney (47 plaquages, 5.5 sacks en 2016) est de retour après avoir été le meilleur sacker de l’équipe en 2016. Il aura pour mission d’améliorer un pass rush anémique l’an dernier (1.9 sacks par match) aux côtés du senior DE Dajaun Drennon (17 plaquages, 1 sack en 2016) de retour de blessure après avoir été titularisé à 25 reprises en 2014 et 2015.

Tout le monde est de retour sur le second rideau y compris les deux meilleurs plaqueurs des Tar Heels : les juniors MLB Andre Smith (113 plaquages, 6 pour perte en 2016) et WLB Cole Holcomb (115 plaquages, 5 pour perte en 2016). Très solides sur les coverages, ils ont souffert sur le run support la saison dernière. On attend beaucoup du senior SLB Cayson Collins (60 plaquages en 2016) pour remédier à cette situation.

La statistique est renversante : North Carolina n’a réussi qu’une seule interception en 2016 ! Un Pick-Six inscrit face à The Citadel (FCS). Pourtant, le backfield défensif est sans contest le secteur fort de cette défense. Les seniors CB M.J. Stewart (66 plaquages en 2016) et SS Donnie Mills (102 plaquages en 2016) sont deux des meilleurs joueurs à leur poste dans la conférence ACC. Quatre joueurs, qui ont fait leurs débuts en 2016 lors de leur saison true freshman, apportent une certaine profondeur à un groupe à l’excellent potentiel. CB Patrice René (16 plaquages en 2016), FS Myles Dorn (31 plaquages en 2016), CB K.J. Sails et SS D.J. Ford seront tous les quatre amenés à contribuer en 2017.

Équipes spéciales

Avec les départs de KR T.J. Logan (2 TD sur kick return en 2016) et PR Ryan Switzer (7 TD sur punt return, record NCAA), ce sont deux des plus dangereux returners de ces dernières années au niveau national qui ont quitté les Tar Heels. PR Austin Proehl possède la mobilité et l’explosivité pour devenir un playmaker sur punt return. KR Anthony Ratliff-Williams devrait hériter du rôle de kick returner.
Pour sa première saison à North Carolina, l’australien P Tom Sheldon (42.7 yards en moyenne par punt) a été l’une des très bonnes satisfactions du programme de Chapel Hill en 2016. Le junior K Freeman Jones devrait prendre la succession du spectaculaire K Nick Weiler dont l’éligbilité a expiré.

Calendrier

Dans une conférence ACC, qui s’affirme de plus en plus comme la meilleure du pays, les Tar Heels ne seront pas au repos avec deux matchs crossover face à Louisville (9 septembre) et North Carolina State (25 novembre) et deux duels contre des programmes du Power Five (California, le 2 septembre et Notre Dame, le 7 octobre).

Le mois de septembre sera crucial pour ses jeunes et inexpérimentés Tar Heels. Après un coup d’envoi non sans risques face aux Golden Bears de Cal, il sera déjà temps d’accueillir le stratosphérique QB Lamar Jackson et les Cardinals de Louisville suivi d’un déplacement chez les coriaces voisins d’Old Dominion. Ce premier mois de compétition se terminera par la réception des ennemis de Duke et par un court voyage à Atlanta pour affronter Georgia Tech. North Carolina enchainera avec 5 matchs de conférence contre Notre Dame, Virginia, Virginia Tech, Miami et Pittsburgh avant de reprendre son souffle face à Western Carolina (FCS) et de conclure sa saison 2017 en déplacement pour le Rivalry Game face à North Carolina State.

Match clé
28 octobre : Miami
Avec 5 victoires pour conclure la saison 2016, coach Mark Richt et les Hurricanes de Miami semblent sur la voie d’un retour aux avant-postes dans la conférences ACC. Les jeunes Tar Heels ont ainsi l’occasion de faire chuter l’un des favoris dans la division Coastal. Une victoire dans ce match et une participation à un bowl de fin de saison sera en bonne voie.

Conclusion

Les Tar Heels ont gagné le plus de matchs depuis deux ans parmi les programmes de la division ACC Coastal (19) mais l’équipe de coach Larry Fedora ne sera probablement pas en course pour le titre de division en 2017. En cause : les départs de trop nombreux playmakers (QB Mitch Trubisky, RB Elijah Hood, RB T.J. Logan, WR Ryan Switzer, WR Bug Howard). Peu convaincant à LSU, QB Brandon Harris tentera de relancer sa carrière avec les Tar Heels. Problème : un manque criant d’expérience autour de lui. Le départ soudain du coordinateur défensif Gene Chizik a également fait mal aux Tar Heels. Son successeur, John Papuchis, hérite d’un groupe avec 6 titulaires de retour sur lequel UNC construira ses succès au cours d’une saison avec des matchs contre Notre Dame, Louisville et North Carolina State au programme.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview