Suivez-nous sur

Preview

Preview 2017 : Michigan Wolverines

Après avoir redoré le blason du programme de Michigan en remportant 20 victoires en deux saisons, coach Jim Harbaugh pourra-t-il garder le cap malgré la perte de 17 titulaires ?

Preview 2017 : Michigan Wolverines

Michigan Wolverines

Conférence Big Ten – Division East
En 2016 :
10-3, 7-2 Big Ten. Orange Bowl : battu 33-32 par Florida State.
Head Coach : Jim Harbaugh (20-6 à Michigan, 78-33 en carrière).
Coordinateur offensif : Tim Drevno.
Coordinateur défensif : Don Brown.
Titulaires de retour : 4 en attaque, 1 en défense.
Joueurs-clés partis : RB De’Veon Smith, WR Amarah Darboh, WR Jehu Chesson, TE Jake Butt, DE Taco Charlton, DE Chris Wormley, DT Ryan Glasgow, LB/PR/KR Jabrill Peppers, LB Ben Gedeon, CB Jourdan Lewis, CB Jeremy Clark, S Delano Hill.
Joueurs à suivre : QB Wilton Speight, RB Chris Evans, WR Tarik Black, WR Donovan Peoples-Jones, OL Mason Cole, DE Rashan Gary, DT Maurice Hurst, LB Mike McCray, LB Devin Bush, DB Josh Metellus.

Après avoir atteint le plateau des 10 victoires lors de ses deux premières saisons à la tête du programme d’Ann Arbor (Michigan), coach Jim Harbaugh est prêt à faire face à l’un des plus gros défis de sa carrière : garder les Wolverines compétitifs malgré le départ de… 17 titulaires !

11 de ces 17 anciens titulaires ont été draftés par des franchises NFL dont LB/PR/KR Jabrill Peppers, DE Taco Charlton, CB Jourdan Lewis, WR Amarah Darboh et TE Jake Butt. C’est un de plus qu’Alabama. L’ancien coach de Stanford a souvent démontré sa capacité d’optimiser au maximum le talent mis à sa disposition. Il devra encore faire de la magie en 2017 avec un groupe de joueurs prometteurs mais très inexpérimentés, particulièrement en attaque.

Pourtant, coach Jim Harbaugh sait qu’on attend beaucoup de lui. Et maintenant. L’an passé, les Wolverines ont été battus pour la 5ème fois d’affilée par leurs ennemis jurés, les Buckeyes d’Ohio State, et ils n’ont plus remporté de titre de conférence Big Ten depuis 2004. Une éternité. Il sait aussi que les fans ont difficilement digéré les trois défaites lors des quatre derniers matchs après avoir débuté avec un bilan parfait de 9-0.

Pour renforcer l’esprit d’équipe de l’une des plus jeunes équipes de Michigan de ces dernières années, coach Harbaugh a emmené l’ensemble de son groupe à Rome (Italie) pendant une semaine pour conclure les spring practices. Est-ce que cela portera ses fruits ? On en saura plus dès le 2 septembre puisque les Wolverines ouvriront leur saison dans l’un des showdowns les plus attendus de la week 1 : un choc face à Florida au AT&T Stadium d’Arlington.

Attaque

Si l’attaque des Wolverines devrait souffrir d’un manque d’expérience générale, ce ne sera pas le cas au poste de quarterback. Après avoir remporté 10 de ses 12 titularisations en 2016, le junior QB Wilton Speight (2538 yards à la passe, 18 TD et 7 INT en 2016) continuera son développement sous les ordres de l’ancien coordinateur offensif des Browns de Cleveland (NFL) et ancien mentor d’Andrew Luck à Stanford, Pep Hamilton, arrivé cet hiver en remplacement de Jedd Fisch parti à UCLA.

Certes, il a connu quelques problèmes de turnovers et son toucher de balle sur les longues passes laisse encore à désirer mais il bénéficie d’un grand respect dans le vestiaire. De son côté, le prometteur redshirt freshman QB Brandon Peters mettra sous pression le senior QB John O’Korn pour le poste de QB#2 tandis que le true freshman QB Dylan McCaffrey (oui oui, le frère de l’autre) passera surement l’année 2017 à peaufiner son apprentissage.

Les Wolverines ont perdu leur meilleur running back de la saison 2016, RB De’Veon Smith. Pourtant, avec le retour de trois coureurs qui ont totalisé 1456 yards au sol pour 15 TD à eux trois l’an passé, la transition devrait se passer en douceur. Le sophomore RB Chris Evans (614 yards au sol, 4 TD en 2016) possède tous les atouts pour devenir l’un des playmakers les plus explosifs au niveau national. Avec une accélération phénoménale et une gabarit robuste, il pourrait être le vrai game-changer des Wolverines en 2017. Le senior RB Ty Isaac (417 yards au sol, 5 TD en 2016) et le junior RB Karan Higdon (425 yards au sol, 6 TD en 2016) sont eux aussi de retour. Mais la sensation pourrait venir du redshirt freshman RB Kareem Walker, l’un des meilleurs running backs à sortir des lycées américains en 2016 et qui a passé la saison dernière loin des terrains pour des raisons académiques.

L’intersaison a été marquée par un exode massif au sein du groupe de receveurs (WR Amarah Darboh, WR Jehu Chesson, TE Jake Butt). Du coup, le plus prolifique receveur de l’équipe est… le fullback Khalid Hill (16 réceptions, 118 yards, 3 TD en 2016) ! Les sophomores WR Eddie McDoom et WR Kekoa Crawford se sont régulièrement entrainé avec les starters l’an passé. Coach Jim Harbaugh assurent qu’ils ont un futur radieux. Pourtant, ils pourraient rapidement se retrouver dans l’ombre du meilleur athlète du programme : le true freshman 5 étoiles WR Donovan Peoples-Jones (4.4 secondes sur 40 yards). Il possède un détente hors-norme qui pourrait en faire une arme fatale dans la redzone adverse. Au poste de slot receiver, le junior WR Grant Perry (13 réceptions, 183 yards, 1 TD en 2016) est de retour.

Au poste de tight-end, c’est la grande incertitude. Le départ de TE Jake Butt a laissé un grand vide. Le junior TE Ian Buntling et le sophomore TE Tyrone Wheatley Jr (fils de l’ancien running back des New York Giants et des Oakland Raiders) seront en concurrence pour un poste de titulaire.

Les trois défaites de Michigan en 2016 (Iowa, Ohio State, Florida State) ont toutes un point commun : elles ont été marquées par une mauvaise performance de la ligne offensive. Les pertes de trois seniors ouvrent la voie à une nouvelle génération qui aura pour objectif de faire mieux que leurs prédécesseurs. Le senior LT Mason Cole sera probablement amené à glisser de son poste de centre à celui de blind side tackle. A ses côtés, le sophomore LG Ben Bredeson fera également son retour. Pour le reste, il y a de nombreuses interrogations car les joueurs à disposition de coach Jim Harbaugh n’ont aucune expérience universitaire. Le senior C Patrick Kugler, le sophomore RG Michael Onwenu et le junior RT Juwann Bushell-Beatty semblent être les favoris mais tout pourrait changer au cours de l’été.

Défense

Pour sa première saison à Michigan, l’ancien coordinateur défensif de Boston College, Don Brown, a dépassé les attentes. Avec 14.1 points accordés par match, les Wolverines ont terminé au 2ème rang national. Mieux encore : avec 261.8 yards accordés en moyenne par match, ils étaient tout simplement #1 du pays en 2016 !

Toutefois, l’hémorragie de talent a été importante durant l’intersaison. 10 titulaires ont plié bagage dont le sensationnel LB Jabrill Peppers et le leader du secondary CB Jourdain Lewis. Pourtant, l’optimisme est de rigueur sur le campus d’Ann Arbor (Michigan) en raison de la présence du sorcier Don Brown.

Tous les voyants sont au vert dans une ligne défensive qui devra remplacer trois anciens joueurs sélectionnés dans l’équipe All-Big Ten. La raison principale : l’éclosion annoncée du prospect #1 du recrutement 2016 : le sophomore DE Rashan Gary (23 plaquages, 5 pour perte en 2016). En 2016, ce dernier a appris au contact des vétérans DE Taco Charlton et DE Chris Wormley. Athlète monstrueux doté d’une vitesse étourdissante (4.57 sec sur 40 yards), il sera assurément l’un des joueurs dominants de cette saison 2017.

Malgré peu de snaps pris l’an dernier, le senior DT Maurice Hurst (33 plaquages, 5 sacks en 2016) s’est montré à son avantage et son expérience devrait lui permettre d’assumer le rôle de leader à l’intérieur de la ligne. Il devrait former un très robuste tandem avec un autre senior, NT Bryan Mone (). Ces deux-là devront éviter la case infirmerie car les backups sont trois freshmen : le prospect 5 étoiles du recrutement 2017, DT Aubrey Solomon, un autre true freshman , DE Donovan Jeter, et NT Michael Dwumfour. A l’opposé de DE Rashan Gary devrait être aligné l’un des deux seniors DE Chase Winovich (32 plaquages, 5 sacks en 2016) ou DE Lawrence Marshall.

Don Brown avait construit sa défense autour du poste hybride SAM occupé avec brio par LB Jabrill Peppers. Avec le départ de ce dernier, on devrait retrouver un système plus classique 4-3 en 2017. Cette année, le rôle de leader devrait être assumé par le senior WLB Mike McCray (73 plaquages, 4.5 sacks, 2 INT en 2016), le seul défenseur titulaire des Wolverines de retour cette saison. Le Floridien MLB Devin Bush Jr, fils de l’ancien vainqueur du Super Bowl avec les Rams de St. Louis, S Devin Bush, a convaincu la saison dernière qu’il est prêt pour prendre davantage de responsabilités. Le poste de strong side linebacker devrait revenir au sophomore SLB Khaleke Hudson.

Les problèmes sérieux pourraient débuter avec le backfield défensif. CB Jourdan Lewis, DB Channing Stribling et S Jeremy Clark sont partis laissant le secondary en totale reconstruction. Deux talentueux cornerbacks mais à l’expérience inexistante seront lancés dans le grand bain : les sophomores 4 étoiles CB Lavert Hill et CB David Long. Au postde de safety, c’est à peine plus expérimenté. Le junior FS Tyree Kinnel et le sophomore SS Josh Metellus (15 plaquages en 2016) ne comptent aucune titularisation à leur compteur.

Équipes spéciales

C’est aussi un chantier à ciel ouvert au niveau du kicking game. Le vénérable PK Kenny Allen a vu son éligibilité expirer. Ainsi, ce sont deux prometteurs freshmen qui prendront sa succession : K Quinn Nordin (meilleur kicker du recrutement 2016) et P Brad Robbins (meilleur punter du recrutement 2017). Le return game a également été largement impacté par le départ de Jabrill Peppers. KR David Long et PR Eddie McDoom se partageront la lourde tâche de sa succession.

Calendrier

C’est le lot des programmes qui veulent briller sur la scène nationale : en plus de ses 9 matchs de conférence Big Ten dont un crossover face à Wisconsin, les Wolverines de Michigan ont ajouté à leur calendrier un match d’ouverture d’enfer face aux Gators de Florida organisé sur terrain neutre, à Arlington. Cette rencontre sera d’ailleurs une revanche du Citrus Bowl 2015 qui avait vu le large succès de Michigan, 41-7. Les joueurs de coach Harbaugh affronteront également Cincinnati et Air Force en match hors-conférence avant le déplacement à Purdue qui ouvrira le calendrier de conférence Big Ten. Il sera alors le temps du Rivalry Game, face à Michigan State, pour débuter un mois d’octobre crucial avec notamment un déplacement à Penn State. Si les Wolverines sont toujours en course, tout se jouera lors des deux derniers matchs : un déplacement à Wisconsin et la réception d’Ohio State pour The Game.

Match clé
à Penn State, le 21 octobre
Hormis l’ultime match contre Ohio State, ce voyage à Happy Valley est assurément le plus difficile des Wolverines en 2017. Avec la présence de QB Trace McSorley, de RB Saquon Barkley et autre TE Mike Gesicki, l’attaque des Nittany Lions de Penn State est chargée en playmakers. Ce match sera d’autant plus périlleux que la défense jeune et inexpérimentée de Michigan devra résister à l’ambiance électrique du Beaver Stadium tout en blanc à l’occasion de l’annuel White Out game. Un vrai test pour une talentueuse équipe des Wolverines qui en saura davantage sur ses chances à l’issue de cette rencontre.

Conclusion

Malgré le retour de 5 titulaires seulement sur le campus d’Ann Arbor, personne ne doute de la capacité de coach Jim Harbaugh de poursuivre son oeuvre de reconstruction d’un programme de Michigan à la recherche de son Histoire. Les Wolverines restent l’une des principales menaces dans la conférence Big Ten et Michigan peut légitimement rêver d’une place en College Football Playoff grâce à deux excellentes promotions de recrues successives. QB Wilton Speight a fait bonne impression pour sa première saison à la tête de l’attaque. Il est de retour tout comme un groupe de running backs fourni. Les vrais points d’interrogation concernant les chances de Michigan en 2017 résident sur la ligne offensive et en défense. Sans l’émergence rapide de jeunes leaders et de playmakers défensifs, la saison pourrait être longue pour les fans de Michigan. Dans le cas contraire, les Wolverines seront en course pour remporter un premier titre de conférence Big Ten depuis plus de 10 ans.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview