Suivez-nous sur

Preview

Preview 2017 : Florida State Seminoles

Après une saison 2016 décevante qui s’est bien conclue avec un succès de l’Orange Bowl, la troupe de coach Jimbo Fisher semble plus que jamais armée pour une participation au prochain College Football Playoff.

Preview 2017 : Florida State Seminoles

Florida State Seminoles

Conférence ACC – Division Atlantic
En 2016 :
10-3, 5-3 ACC. Victoire 33-32 lors de l’Orange Bowl face à Michigan.
Head Coach : Jimbo Fisher, 7ème année (78-17 à Florida State et en carrière).
Coordinateur offensif : Randy Sanders, Lawrence Dawsey.
Coordinateur défensif : Charles Kelly.
Titulaires de retour : 4 en attaque, 7 en défense, kicker, punter.
Joueurs-clés partis : RB Dalvin Cook, WR Travis Rudolph, WR Kermit Whitfield, WR Jesus Wilson, LT Rod Johnson, DE Demarcus Walker.
Joueurs à suivre : QB Deondre Francois, RB Cam Akers, WR Nyqwan Murray, DE Josh Sweat, DE Brian Burns, DT Derrick Nnadi, LB Matthew Thomas, CB Tarvarus McFadden, S Derwin James.

Après une saison de transition en 2015 au terme de laquelle ils avaient quand même atteints le plateau des 10 victoires, les Seminoles de Florida State avaient de grandes aspirations pour la saison 2016… jusqu’à une défaite apocalyptique 63-20 subie à Louisville.

Deux autres défaites à domicile face à Clemson et North Carolina avant la fin du mois d’octobre ont même remis en cause le statut d’intouchable de coach Jimbo Fisher.

Finalement, les Seminoles ont resserré les boulons en défense et la montée en puissance de QB Deondre Francois aidée par les exploits de RB Dalvin Cook leur ont permis de conclure cette saison 2016 par 6 victoires consécutives battant notamment Michigan, 33-32, lors de l’Orange Bowl.

Avec le retour d’une défense quasiment au complet et l’émergence annoncée d’une nouvelle génération de playmakers en attaque, Florida State n’a qu’un seul objectif en tête : renverser Clemson et retrouver le titre de champion de conférence ACC qui échappe aux Seminoles depuis 2014. Le match d’ouverture de la saison 2017 face à Alabama pourrait même être un avant-goût d’un duel du prochain College Football Playoff.

Attaque

Florida State est en deuil depuis le départ de sa vedette RB Dalvin Cook (Minnesota Vikings). Considéré par certains comme le meilleur running back de l’histoire de la fac de Tallahassee, il manquera inévitablement à une attaque qui va devoir s’adapter à la vie sans son meilleur joueur offensif. Heureusement, QB Deondre François (3350 yards à la passe, 20 TD, 7 INT et 198 yards au sol, 5 TD) semble prêt à assumer ce rôle vacant. Les Seminoles auront absolument besoin qu’il hausse son niveau de jeu et qu’il devienne le leader incontesté d’une attaque sans grande expérience.

Les nombreux départs sur la ligne offensive, entre LT Roderick Johnson (Cleveland Browns, NFL), LG Kareem Are et Wilson Bell parti à Auburn, impliquent une reconstruction majeure de l’OL, ce qui se traduit généralement par un certain temps d’adaptation pour obtenir une ligne efficace. Heureusement, le quarterback sophomore des Seminoles pourra compter sur C Alec Eberle et OG Cole Minshew. Le second a été propulsé titulaire en fin de saison dernière et a tenu la baraque contre Florida comme left guard et Michigan comme right guard. Derrière, OG Landon Dickerson, right guard titulaire l’an dernier comme true freshman avant sa blessure en milieu de saison, apportera également une contribution importante.

Cependant, deux autres interrogations majeures demeurent au regard du jeu aérien et du jeu au sol. Les Seminoles ont besoin d’un joueur capable d’assumer le rôle de Dalvin Cook. Ils pourraient l’avoir déjà trouvé en la personne de RB Cam Akers, le true freshman qui a ébloui Florida State lors du spring game. Vif et athlétique, son nom est déjà sur toutes les lèvres du côté de Tallahassee. RB Jacques Patrick (350 yards au sol, 4 TD en 2016) devrait cependant débuter la saison comme titulaire, ses capacités de pass protection notamment étant plus développées que celles du jeune poulain, à l’heure d’affronter le Tide.

Concernant le supporting cast du quarterback, difficile de savoir si les candidats à la succession de WR Travis Rudolph (New York Giants, NFL), WR Kermit Whitfield (Chicago Bears, NFL) et WR Bobo Wilson (Tampa Bay Buccaneers, NFL) sauront se montrer à la hauteur. Les attentes autour de WR Nyqwan Murray (27 réceptions, 441 yards et 5 TD en 2016) sont gigantesques : c’est lui qui aura la lourde charge d’être le go-to guy de QB Deondre François dès le premier match de la saison face à la rugueuse défense d’Alabama. Florida State pourra aussi compter sur les vétérans juniors TE Ryan Izzo (19 réceptions, 227 yards, 1 TD en 2016) et WR Auden Tate (25 réceptions, 409 yards, 6 TD en 2016), auteurs de 636 yards à eux-deux en 2016.

Défense

À l’inverse de l’attaque encore en chantier, la défense des Seminoles est déjà effrayante. Même si le programme de Tallahassee a perdu DE DeMarcus Walker (Denver Broncos, NFL) et ses 16 sacks en 2016, la relève fait peur : le junior DE Josh Sweat (41 plaquages, 11.5 pour perte, 7 sacks en 2016) et les sophomores DE Jalen Wilkerson et DE Brian Burns (23 plaquages, 8.5 sacks en 2016) sont de retour tous les trois et ils devraient terroriser les lignes offensives adverses. Sans oublier le senior DT Derrick Nnadi (49 plaquages, 6 sacks en 2016), dans sa dernière année d’éligibilité, l’assurance des Seminoles contre la course. Le junior DT Demarcus Christmas (21 plaquages, 2 sacks en 2016) est également attendu au tournant.

La ligne défensive cauchemardesque de Florida State sera en outre soutenue par une escouade de linebackers qui attend de faire ses preuves. Le senior LB Matthew Thomas (77 plaquages, 1 sack en 2016), ancienne recrue cinq étoiles, s’est révélé durant l’Orange Bowl avec 15 plaquages dont 3,5 pour perte, et les supporters l’attendent de pied ferme pour bétonner la défense. Il pourra compter sur l’aide des seniors LB Jacob Pugh (43 plaquages, 6 pour perte, 4.5 sacks en 2016) et LB Ro’Derrick Hoskins, deux autres vétérans dont l’expérience sera cruciale.

Mais si le front seven des Seminoles est déjà très, très solide, la secondary devrait faire passer un sale quart d’heure aux attaques adverses. Le tandem de safeties composé du redshirt sophomore SS Derwin James, de retour pour sa après une saison 2016 écourtée sur blessure, et du senior FS Nate Andrews pourrait bien être le meilleur du pays. Avec le junior CB Tarvarus McFadden (8 INT en 2016) pour couvrir les top receveurs adverses, ainsi que CB Kyle Meyers et DB Trey Marshall (58 plaquages en 2016) à ses côtés, la secondary de Florida State fait déjà jaser. CB Stanford Samuels, un autre true freshman à avoir brillé durant le spring practice, devrait être lancé dans le grand bain rapidement eu égard à son potentiel.

Équipes spéciales

Rien n’a changé depuis la saison passée et Florida State repart ainsi avec P Logan Tyler et PK Ricky Aguayo en 2017. D’après Jimbo Fisher, le punter a montré une belle progression au cours des entraînements du printemps mais le coach est moins satisfait de son kicker, qui doit encore s’améliorer. Avec moins de 75% de réussite aux field goals l’an dernier, le petit frère de Roberto Aguayo (Tampa Bay Buccaneers, NFL) devra faire bien mieux cette saison pour se montrer à la hauteur des rêves de titre de son équipe.

Pour retourner les coups de pied, le coach des Seminoles devrait faire confiance à PR Derwin James, sans doute impatient de montrer l’entièreté de ses qualités pour sa dernière saison avec Florida State. Joueur particulièrement athlétique, le safety pourrait bien briller à cette position. Jimbo Fisher devrait également faire appel à KR Cam Akers, le jeune running back s’étant montré très adroit dans l’exercice.

Calendrier

Avec un premier match face à Alabama au Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta, Florida State n’aura pas le droit à l’erreur sous peine de se faire piétiner en ouverture de saison par le champion national en titre, comme USC l’an passé. Néanmoins, une défaite ne devrait pas porter préjudice à ce stade de l’exercice et les Seminoles auront l’occasion d’accumuler les victoires face à Louisiana Monroe, NC State, Wake Forest, Duke, Boston College, Syracuse ou encore Delaware (FCS).

Florida State devra tout de même se méfier de Miami mi-septembre même si le match se jouera à domicile. Sur le papier, l’équipe de Jimbo Fisher semble largement favorite. Louisville viendra également affronter les Seminoles chez eux, mené par le récipiendaire du Heisman Trophy, QB Lamar Jackson. Enfin, le déplacement à Florida dans le derby du Sunshine State pourrait s’avérer périlleux avec des Gators en progrès ces derniers temps.

Si la saison des Seminoles se déroule comme prévu, ils devraient disputer la finale de conférence ACC à Charlotte, le 2 décembre. Un objectif minimum.

Match clé
11 novembre : @ Clemson
Évidemment la rencontre d’ouverture face à Alabama reste un match important de la saison des Seminoles, mais la rencontre face à Clemson aura sans doute beaucoup plus de poids alors que Florida State aura déjà disputé neuf matches et qu’il s’agira de son dernier affrontement avec un programme ACC. L’an dernier, les Tigers s’étaient imposés de peu à Tallahassee fin octobre, détruisant les derniers espoirs de playoffs des Seminoles. Cette fois-ci, les Seminoles se déplaceront à Clemson, avec la ferme intention de récupérer le trône de la conférence ACC et un ticket pour le College Football Playoff.

Conclusion

Du côté de Tallahassee, les attentes sont claires : le titre national. Florida State dispose d’un bon quarterback et d’une défense de fer. Mais la réalité du terrain pourrait rapidement ramener les fans sur terre. En attaque, les incertitudes sont nombreuses mais le talent est là, bien alimenté par le recrutement des dernières années. Florida State a besoin que Deondre François révèle tout son potentiel et continue de jouer dur pour mener une escouade offensive jeune et inexpérimentée. Il aura pour ça besoin d’une ligne rapidement compétitive malgré sa jeunesse. Les Seminoles pourront essayer de se reposer sur leur défense à toute épreuve lorsque l’attaque calera, mais cette stratégie ne paiera pas face à des écuries comme Alabama, Clemson ou Louisville. S’il veut remporter le titre national, Jimbo Fisher aura besoin d’une défense solide, comme celle qui a fait plier Michigan à l’Orange Bowl. Il devrait être exaucé si aucune blessure grave ne vient gâcher la dynamique collective. Dans tous les cas, si le coach n’emmène pas son équipe au College Football Playoff, la saison sera considérée comme gâchée.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

3 Commentaires

3 Comments

  1. Nicolas

    26 juin 2017 à 18h03

    Et champion national 👍

  2. pep

    26 juin 2017 à 21h27

    Leur attaque me parait bien un ton en dessous pour prétendre au titre de conférence ACC.
    Je ne crois pas un seul instant aux qualités du QB Deondre François.

    PS: petite coquille dans la conclusion: ils n’ont pas affronté Penn State à l’Orange Bowl 😉

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview