Suivez-nous sur

Preview

Preview 2017 : Colorado Buffaloes

Champions inattendus de la division Pac-12 South en 2016, les Buffaloes de Colorado possèdent plusieurs playmakers offensifs qui pourraient leur permettre d’être un trouble-fête dans une division promise aux Trojans de USC.

Credit photo : Justin Edmonds/Getty Images

Preview 2017 : Colorado Buffaloes

Colorado Buffaloes

Conférence Pac-12 – Division South
En 2016 :
10-4, 8-1 Pac-12.
Head Coach : Mike MacIntyre, 5e année (20-31 à Colorado et 32-52 en carrière).
Coordinateur offensif : Brian Lindgren, Darrin Chiaverini.
Coordinateur défensif : D.J. Eliot.
Titulaires de retour : 8 en attaque, 5 en défense.
Joueurs-clés partis : QB Sefo Liufau, C Alex Kelley, RT Sam Kronshage, NT Josh Tupou, DE Jordan Carrell, LB Kenneth Olugbode, LB Jimmie Gilbert, CB Chidobe Awuzie, CB Ahkello Witherspoon, SS Tedric Thompson.
Joueurs à suivre : QB Steven Montez, RB Phillip Lindsay, WR Shay Fields, LT Jeromy Irwin, NT Javier Edwards, LB Derek McCartney, CB Isaiah Oliver, SS Afolabi Laguda.

Il y a deux façons d’aborder la saison des Buffaloes : avec optimisme ou avec pessimisme. Si l’on voit le verre à moitié plein, il faut souligner l’incroyable campagne de Colorado en 2016 ; avec 8 victoires en Pac-12, dont une finale de Division South face à Utah et une seule défaite, serrée, face à des Trojans en net regain de forme, les joueurs de Mike MacIntyre sont parvenus à s’inviter en finale de conférence.

Une improbable réussite pour un programme considérée auparavant comme un sparing-partner dans la Pac-12. Nul doute que les Buffaloes seront pris un peu plus au sérieux cette saison. En outre, l’attaque retrouve une bonne partie de ses titulaires, dont un excellent running back, et pourrait faire du dégât.

Maintenant, si l’on voit le verre à moitié vide, il y a plusieurs raisons de ne pas parier toutes ses économies sur une saison aussi réussie en 2017. Premièrement, les Buffaloes ont profité de la faiblesse de la Pac-12 l’an dernier pour s’imposer dans la Division South. Avec UCLA et Oregon en plein naufrage, Stanford handicapé par les blessures de ses meilleures joueurs, et les réceptions de Washington State et Utah en pleine euphorie, Colorado a su saisir sa chance. Mais face aux grosses écuries de la conférence, USC et Washington, le rappel à l’ordre a parfois été sévère.

Deuxièmement, la défense a subi des pertes abyssales, en l’occurence toute la ligne défensive titulaire, le linebacker Jimmie Gilbert (First-Team All-Pac-12), la paire de cornerbacks composée de Chidobe Awuzie (Second-Team All-Pac-12) et Ahkello Witherspoon (Second-Team All-Pac-12), ainsi que le safety Tedric Thompson (Second-Team All-Pac-12). Le chantier de la défense sera compliqué mais pas insurmontable, même s’il faudra affronter les quatre meilleurs quarterbacks de la conférence.

En somme, tout dépend de la façon dont on voit les choses. Si les fans de Colorado espèrent surfer sur le momentum créé avec ce bilan de 8-1 en conférence, les deux défaites contre Washington et Oklahoma State pour conclure la saison sont un indicateur de la valeur des Buffaloes à l’heure actuelle. Le premier match de conférence face aux Huskies devrait permettre de vite répondre à certaines interrogations au sujet de l’équipe.

Attaque

Tout de même poussif par intermittence l’an dernier, la faute aux changements multiples de quarterback titulaire au long de la saison, l’attaque de Colorado sera un peu plus expérimentée en 2017. RB Phillip Lindsay (1 252 yards au sol et 16 TD en 2016) sera évidemment la principale attraction offensive au sortir d’une saison où il a largement dépassé la barre des 1 000 yards au sol.

Pour réitérer ses performances, il aura néanmoins besoin d’une ligne offensive solide, en dépit des départs du center Alex Kelley et du right tackle Sam Kronshage, deux joueurs d’expérience. Heureusement, Colorado conserve un groupe solide, mené par la vedette LT Jeromy Irwin, le senior LG Gerrad Kough et l’intriguant sophomore RG Tim Lynott. La ligne des Buffaloes n’était pas particulièrement performante l’an passé, encaissant notamment beaucoup de sacks. Une progression dans ce secteur est nécessaire pour permettre à cette équipe d’atteindre ses nouvelles ambitions.

Il y a néanmoins de quoi s’attendre à de belles choses en attaque si l’alchimie fonctionne entre QB Steven Montez (1 078 yards à la passe, 9 TD, 5 int en 2016) et l’effrayante escouade de receveurs de Colorado ; WR Bryce Bobo (44 réceptions, 548 yards et 2 TD), WR Shay Fields (56 réceptions, 883 yards et 9 TD), WR Devin Ross (69 réceptions, 787 yards et 5 TD) et WR Jay MacIntyre (32 réceptions, 412 yards et 1 TD), tous titulaires en 2016, reprendront leur place sur le terrain cette année.

L’an passé, Mike MacIntyre a remporté plusieurs rencontres serrées grâce à un jeu au sol redoutable lui permettant de contrôler l’horloge. Le jeu aérien s’est néanmoins avéré décisif et il ne sera pas délaissé au profit de la course, assurant à nouveau un équilibre parfait. Cette attaque a de quoi faire des étincelles si toutes ses pièces s’imbriquent.

Défense

L’an dernier, la défense de Colorado s’est classé à la 19e place nationale. Depuis, elle a perdu huit titulaires et trois coaches. La perte de nombreux éléments majeurs sera certainement difficile à faire passer, même si Mike MacIntyre empile les joueurs de talent au sein de son effectif depuis plusieurs années. Ainsi, le départ de Josh Tupou (45 plaquages, 4 pour perte, 2 sacks en 2016), devrait être comblé par le transfuge de Junior College NT Andrew Lewis, déjà en forme à l’entraînement. DE Timothy Coleman (8 plaquages et 1.5 sacks en 2016) devra quant à lui se montrer à la hauteur de son prédécesseur, l’excellent Jordan Carrell (46 plaquages, 6 pour perte et 5 sacks en 2016).

Le corps de linebackers pourra compter sur les retours de LB Rick Gamboa (76 plaquages, 3 pour perte, 1 INT et 1 TD en 2016) comme leader au milieu de la défense et LB Derek McCartney sur le flanc. Blessé lors du troisième match de la saison face à Michigan l’an passé, ce dernier a manqué la belle campagne des Buffaloes. Il sera donc de retour avec l’obligation de tout donner pour son année senior.

Mais la prochaine vedette de cette défense, ce pourrait bien être FS Ryan Moeller (64 plaquages, 4 pour perte, 2 fumbles forcés en 2016. Poussé à évoluer comme linebacker hybride évoluant entre le front seven et la secondary suite à la blessure de McCartney l’an dernier, le défenseur s’est pleinement révélé en électron libre. Son association avec SS Afolabi Laguda (69 plaquages, 2 pour perte, 1 INT en 2016) devrait poser des problèmes aux équipes adverses dans le jeu aérien.

Surtout avec le groupe de cornerbacks de Colorado. Réputé pour former d’excellents defensive backs, la fac du Midwest en a notamment placé trois lors de la dernière draft NFL entre les second et quatrième tours. Mike MacIntyre a cependant pris les devants pour assurer la longévité de sa défense aérienne; avec CB Isaiah Oliver (34 plaquages, 1 INT en 2016) prêt à briller en titulaire et l’addition à l’effectif de CB Dante Wigley, ancienne recrue de Georgia Tech exilé en Junior College, la secondary des Buffaloes semble avoir les épaules pour faire face aux attaques généreuses de la conférence pacifique, après avoir intercepté 15 ballons en 2016.

Équipes spéciales

Bonne nouvelle, les special teams des Buffaloes n’ont pratiquement pas perdu de joueurs. Si elles n’ont pas forcément brillé l’an dernier, la stabilité est une bonne chose. Le cornerback Isaiah Oliver, auteur du seul touchdown inscrit en special teams en 2016, sera de nouveau chargé de retourner les punts. CB Tony Julmisse, qui s’occupait quant à lui des retours de kickoffs, reprendra également son poste.

Pour tirer, la situation au poste de kicker n’est pas encore très claire. Colorado a utilisé trois placekickers l’an dernier et deux sont toujours dans l’effectif. Entre K Davis Price, K Chris Graham et l’Australien K James Stefanou, signé en début d’année, la compétition sera intéressante durant le fall camp. À moins que Mike MacIntyre fasse à nouveau tourner ses kickers. Pour finir, pas de surprise au poste de punter où l’inamovible P Alex Kinney sera reconduit sans se poser de question.

Calendrier

Sans être insurmontable, le calendrier des Buffaloes n’est pas franchement réjouissant non plus. Après trois matches d’intérêt mineur pour ouvrir la saison, Colorado aura plusieurs sorties compliquées étalées sur la saison, à UCLA, Washington State et Utah. Heureusement, les ténors Washington, Stanford et USC se déplaceront à Boulder, où l’équipe de MacIntyre est invaincue depuis le 13 novembre 2015.

Match clé
vs. Washington, le 23 septembre 2017
La première journée de Pac-12 offrira une occasion de revanche aux Buffaloes sur les Huskies, qui les ont écrasés en finale de conférence l’an dernier. C’est surtout le premier match face à un adversaire relevé pour Colorado cette année et une bonne opportunité de frapper un grand coup pour s’affirmer rapidement comme une équipe sur qui compter.

Conclusion

Les Buffaloes promettent beaucoup de choses, mais sauront-ils tenir ces promesses ? L’attaque le devrait, alors que presque tous les artisans de la saison 2016 à 10 victoires seront de retour. Il reste à déterminer si la défense pourra faire aussi bien, en dépit de nombreux départs. Le talent accumulé dans l’effectif permettra-t-il de compenser la perte de nombreux leaders ? Il paraît bien difficile pour la modeste équipe de Colorado de faire son trou face aux programmes majeurs de sa conférence, à commencer par les favoris au sein même de sa propre division. Nommé coach de l’année au niveau national l’an dernier, le magicien Jim MacIntyre a encore du pain sur la planche pour imposer son programme comme une place forte.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview