Suivez-nous sur

Preview

Preview 2017 : Clemson Tigers

Les champions nationaux 2016 remettent leur titre en jeu avec une équipe rajeunie mais tout aussi talentueuse. Seront-ils capables de réussir le premier back-to-back depuis 2010 ?

Credit photo : Joshua S. Kelly-USA TODAY Sports

Preview 2017 : Clemson Tigers

Clemson Tigers

Conférence ACC – Division Atlantic
En 2016 :
14-1, 7-1 ACC. Champion national.
Head Coach : Dabo Swinney, 9ème année (89-28 à Clemson et en carrière).
Coordinateur offensif : Tony Elliott, Jeff Scott.
Coordinateur défensif : Brent Venables.
Titulaires de retour : 5 en attaque, 7 en défense, kicker.
Joueurs-clés partis : QB Deshaun Watson, RB Wayne Gallman, WR Mike Williams, WR Artavis Scott, TE Jordan Leggett, OL Jay Guillermo, DL Carlos Watkins, LB Ben Boulware, CB Cordrea Tankersley, S Jadar Johnson.
Joueurs à suivre : QB Kelly Bryant, RB Tavien Foster, WR Deon Cain, WR Hunter Renfrow, DL Christian Wilkins, DT Dexter Lawrence, DE Clelin Ferrell, S Van Smith.

Il aura donc fallu attendre 35 ans pour que Clemson se retrouve à nouveau sur le toit du monde du College Football : on se souvient tous de cette fantastique fin de match face à Alabama du mois de janvier dernier, qui a vu QB Deshaun Watson trouver WR Hunter Renfrow à 0:01 de la fin du National Championship Game offrant ainsi un premier titre de champion national aux Tigers depuis 1981.

C’est maintenant un nouveau défi qui se présente devant coach Dabo Swinney : rester au top niveau malgré des pertes considérables notamment en attaque. Lui et son staff doivent recharger un secteur offensif qui a perdu 7 titulaires dont les playmakers QB Deshaun Watson, RB Wayne Gallman, WR Mike Williams, WR Artavis Scott et TE Jordan Leggett, et maintenir le niveau exceptionnel d’une défense qui s’est affirmée comme la meilleure du pays en 2ème partie de saison 2016.

Afin de réussir l’exploit de conserver son titre national, Clemson aura besoin de l’éclosion rapide de jeunes joueurs talentueux mais inexpérimentés, et ce, des deux côtés du ballon. Les promotions successives de recrues ont garni le roster des Tigers d’une multitude de prospects 4 et 5 étoiles, qui ne demandent qu’à exploser. Les dernières saisons ont démontré l’étonnante capacité de coach Dabo Swinney et son staff de rebâtir très rapidement des équipes ultra-compétitives.

Le plateau des 10 victoires et un 3ème titre consécutive de champion de conférence ACC ne sont pas à exclure d’autant que les Tigers recevront à Death Valley leurs plus sérieux concurrents, les Seminoles de Florida State.

Attaque

Tout le monde connait la principale interrogation concernant l’attaque de Clemson : comment remplacer QB Deshaun Watson ? En trois saisons, ce dernier a réécrit les livres d’Histoire des Tigers devenant même le premier quarterback NCAA de tous les temps à réussir 4000 yards à la passe et 1000 yards au sol la même saison. Deux fois 2ème du scrutin pour l’attribution du trophée Heisman, il a laissé un trou béant dans le secteur offensif de Clemson en annonçant son départ attendu pour la NFL.

Pour lui succéder, on retrouve trois candidats : le junior QB Kelly Bryant, le redshirt freshman QB Zerrick Cooper et le true freshman QB Hunter Johnson. QB Kelly Bryant, le plus expérimenté d’entre-eux, ne compte que 9 passes tentées et 1 TD à son actif et semble être le favori pour le poste de titulaire grâce à sa mobilité et son bras solide. Toutefois, il ne faudra pas être surpris de voir le prospect 5 étoiles QB Hunter Johnson débuter la saison en septembre prochain. Véritable clone de Deshaun Watson, il a démontré une surprenante maturité lors des spring practices.

RB Wayne Gallman et ses 17 TD au sol partis pour la NFL, le jeu de course pourrait être assuré en comité lors de la saison 2017. Le rapide junior RB C.J. Fuller (211 yards au sol en 2016) n’a qu’un TD au sol en carrière à son compteur. Il fera la paire avec le talentueux sophomore RB Tavien Feaster (221 yards au sol, 2 TD en 2016), qui a probablement le plus de potentiel d’un trio complété par l’ancien quarterback, RB Adam Choice (158 yards au sol en 2016).

Les Tigers devront également remplacer 3 de leurs 4 meilleurs receveurs incluant le meilleur du pays l’an passé, WR Mike Williams, et le meilleur tight-end, TE Jordan Leggett. Toutefois, ils peuvent compter sur un groupe talentueux et fourni de réservistes mené par l’indiscipliné mais surdoué WR Deon Cain (38 réceptions, 724 yards, 9 TD en 2016). Sa vitesse de pointe en fait l’un des receveurs deep-threat les plus redoutés du pays. Ce sera clairement le go-to-guy du futur quarterback titulaire. L’ancien walk-on WR Hunter Renfrow (44 réceptions, 495 yards, 6 TD en 2016) ne semble jamais aussi bon que dans les grands moments. Il sera encore un solide receveur de possession en 2017. Le junior WR Ray-Ray McCloud (49 réceptions, 472 yards, 2 TD en 2016) devrait prendre le rôle laissé par WR Artavis Scott tandis que le junior WR Trevion Thompson (11 réceptions, 108 yards, 1 TD en 2016), les sophomores WR Diondre Overton (2 réceptions, 48 yards, 1 TD en 2016) et WR Cornell Powell (12 réceptions, 87 yards en 2016), ainsi que les true freshman WR Tee Higgins et WR Amari Rodgers pourraient également avoir un impact dès septembre prochain.

Au poste de tight-end, aucun candidat à la succession de TE Jordan Leggett ne s’est affirmé au cours du printemps. Les juniors TE Milan Richard et TE Cannon Smith seront en concurrence lors du Fall camp.

L’attaque des Tigers version 2017 pourra se reposer sur une ligne offensive robuste et expérimentée. Remplacer C Jay Guillermo ne sera pas chose facile mais les retours du junior LT Mitch Hyatt et du senior RG Tyrone Crowder sont plus que suffisants pour faire de cette ligne l’une des meilleures du pays. Potentiel All-American, LT Mitch Hyatt compte déjà 29 titularisations en 2 ans seulement sur le campus de Clemson. Le junior LG Taylor Hearn et le sophomore RT Sean Pollard sont également de retour pour aider C Justin Falcinelli qui fera ses grands débuts au centre.

Défense

L’un des plus beaux coups de coach Dabo Swinney est d’avoir su convaincre le coordinateur défensif Brent Venables de quitter Oklahoma pour Clemson en 2011. En quelques années, ce dernier a construit successivement plusieurs défenses de haut niveau qui ont joué un rôle majeur dans le titre national remporté en 2016 (311.5 yards accordés par match en 2016, #8 du pays). Il est d’ailleurs devenu le 2ème assistant-coach le mieux payé du pays avec un salaire annuel de 1.7 millions de $.

Pour la 4ème saison consécutive, les Tigers ont été la meilleure équipe du pays pour le nombre de plaquages pour perte. Depuis 2013, ils ont réussi 180 sacks ! Et mauvaise nouvelle pour l’ACC : la ligne défensive sera encore la meilleure au niveau national en 2017. Le junior DT Christian Wilkins (48 plaquages, 3.5 sacks en 2016), #1 de notre top 25 des meilleurs joueurs de ligne défensive en 2017, va retrouver son poste de tackle après un an passé comme defensive end. Il formera un phénoménal front four avec le sophomore DT Dexter Lawrence (62 plaquages, 6.5 sacks en 2016) et les pass rushers juniors DE Clelin Ferrell (44 plaquages, 6 sacks en 2016) et DE Austin Bryant (13 plaquages, 2.5 sacks en 2016). Auteur de playoffs monstrueux, DE Clelin Ferrell est peut-être la carte la mieux cachée du pays. Le départ de DT Scott Pagano pour Oregon sera compensé la présence du prometteur DT Albert Huggins (18 plaquages, 3 sacks en 2016).

Les Tigers ont perdu leur leader charismatique MLB Ben Boulware mais les retours du senior SLB Dorian O’Daniel (54 plaquages, 2.5 sacks, 1 INT en 2016) et du junior MLB Kendall Joseph (106 plaquages, 3.5 sacks, 1 INT en 2016) vont leur permettre de rester très performants sur le second rideau. Le sophomore WLB James Skalski (11 plaquages, 1 sack en 2016) s’est révélé comme un solide contributeur sur les équipes spéciales. Il pourrait faire ses débuts comme linebacker titulaire. Mais la sensation pourrait venir du redshirt freshman LB Shaq Smith (#3 ILB, #79 National lors du recrutement 2016). Redshirté l’an dernier à la surprise générale, il a peaufiné son jeu pendant un an. Il possède la polyvalence qui pourrait en faire un playmaker redoutable à plusieurs postes en défense. On gardera aussi un oeil sur le sophomore LB Tre Lamar (17 plaquages, 1 sack en 2016).

Le backfield défensif a également subi son lot de perte. C’est le secteur défensif des Tigers le plus douteux. CB Cordrea Tankersley (11 passes défendues en 2016) et S Jadar Johnson (5 INT en 2016) ont quitté le programme après 4 ans d’éligibilité. Du coup, le senior CB Ryan Carter (30 plaquages, 1 INT en 2016) et le prometteur sophomore CB Trayvon Mullen (17 plaquages en 2016) devraient débuter la saison avec CB Marcus Edmond (21 plaquages, 1 INT en 2016) et CB Mark Fields en backup. Le junior S Van Smith (96 plaquages, 2 INT en 2016) est fidèle au poste et jouera son rôle de leader aux côtés de l’inexpérimenté S Tanner Muse (19 plaquages, 1 INT en 2016).

Équipes spéciales

Le junior K Greg Huegel a réussi 41 de ses 51 FGs depuis deux ans mais son incapacité à produire des touchbacks sur les kickoffs a régulièrement été préjudiciable aux Tigers. Clemson doit trouver un nouveau punter ainsi qu’un nouveau snapper et un nouveau placeholder. Le freshman P Will Spiers a montré une belle constance au cours du printemps et devrait être préféré au titulaire de la saison passée, P Andy Teasdall (36.7 yards par punt en 2016), qui n’a pas vraiment convaincu. WR Ray-Ray McCloud et RB C.J. Fuller vont apporter leur vitesse et leur mobilité sur les retours de coup de pied.

Calendrier

Avec deux programmes de la SEC et des adversaires redoutables dans sa division Atlantic, le calendrier des Tigers ne sera pas de tout repos en 2017. Après un tour de chauffe face à Kent State en match d’ouverture, ce sera l’heure du premier test pour Clemson avec la réception d’Auburn. Mené par QB Jarrett Stidham, la troupe de coach Will Muschamp aura à coeur de prendre sa revanche sur la défaite subie à domicile l’an dernier. Les Tigers enchaineront alors en week 3 avec l’ouverture de leur calendrier de conférence ACC lors d’un déplacement périlleux chez un concurrent direct : Louisville ! Le mois de septembre se terminera avec la réception de Boston College et un voyage à Virginia Tech dans un remake de la dernière finale de conférence. Ouf !
Octobre sera moins épique. Wake Forest, Syracuse et Georgia Tech se trouveront alors sur la route de Clemson. La dernière ligne droite de la saison sera semée d’embûches à commencer par la réception de Florida State (voir ci-dessous) dans le traditionnel choc annuel face aux Seminoles. Les Tigers affronteront également N.C. State et The Citadel (FCS) avant de conclure la saison avec le classique Palmetto Bowl face aux voisins, les Gamecocks de South Carolina revanchards après avoir perdu par 49 points à Death Valley en 2016.

Match clé
11 novembre : vs Florida State
Encore une fois, ce sera le match de l’année dans la conférence ACC. Les Seminoles doivent trouver des successeurs à RB Dalvin Cook et DE Demarcus Walker mais comme les Tigers, Florida State se renforce chaque année avec d’excellentes promotions de recrues. On doit encore s’attendre à un match de haute intensité entre deux programmes très athlétiques. Vainqueur à Tallahassee (Floride) l’an passé, Clemson tentera de remporter un 3ème succès d’affilée face à Florida State lors de Veterans Day game.

Conclusion

Les Tigers vont tenter de réussir ce qu’un seul programme a réussi depuis 1998 (Alabama en 2009 et 2010) : conserver leur titre de champion national. Toutefois, pour participer au College Football Playoff pour une 3ème année consécutive, l’équipe de coach Dabo Swinney devra compenser les pertes de très nombreux playmakers à commencer par celle du quarterback vedette, QB Deshaun Watson. Clemson a également perdu son leader défensif, LB Ben Boulware, et 4 autres joueurs-clés en attaque dont le meilleur receveur du pays, WR Mike Williams. Des recrutements successifs de haut niveau et une défense explosive menée par DL Christian Wilkins devraient permettre aux Tigers de rester dans la course au titre de champion de conférence ACC. Si tout pourrait se jouer le 11 novembre face à Florida State, les trois matchs du mois de septembre face à Auburn, à Louisville et à Virginia Tech en diront beaucoup sur les chances de Clemson en 2017.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Benoit

    24 juin 2017 à 15h57

    4.4 la note…
    Pas mal😆

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview