Suivez-nous sur

Preview

Preview 2017 : Alabama Crimson Tide

Triple-champion de conférence SEC en titre, le Crimson Tide d’Alabama de coach Saban vise une 4ème participation consécutive au College Football Playoff et sera encore l’équipe à battre en 2017.

Credit photo : USAToday

Preview 2017 : Alabama Crimson Tide

Alabama Crimson Tide

Conférence SEC – Division West
En 2016 :
14-1, 7-1 SEC. Champion de la conférence SEC et Vice-champion National. Défaite 35-31 face à Clemson lors du CFP National Championship Game.
Head Coach : Nick Saban, 11ème année (114-19) – Résultats en carrière: 205-61-1
Coordinateur offensif : Brian Daboll, Mike Locksley.
Coordinateur défensif : Jeremy Pruitt.
Titulaires de retour : 6 en attaque, 5 en défense, punter.
Joueurs-clés partis : TE O.J. Howard, OT Cam Robinson, DE Jonathan Allen, DT Dalvin Tomlinson, LB Reuben Foster, LB Tim Williams, LB Ryan Anderson, CB Marlon Humphrey.
Joueurs à suivre : QB Jalen Hurts, RB Bo Scarbrough, RB Damien Harris, WR Calvin Ridley, DE Da’Shawn Hand, NT Da’Ron Payne, LB Shaun Dion Hamilton, DB Minkah Fitzpatrick, S Ronnie Harrison.

Pour certains fidèles du Crimson Tide d’Alabama, la saison 2016 du programme de Tuscaloosa (Alabama) aura été un échec… Pourtant, 14 victoires consécutives, 1 titre de champion de SEC et une participation à la finale du College Football Playoff auraient été célébrés par n’importe quel autre programme à travers le pays. Pas à Alabama.

Le Crimson Tide est passé si près de réussir l’impensable : une saison sans défaite ponctuée d’un bilan historique de 15-0. QB Deshaun Watson, WR Hunter Renfrow et les Tigers de Clemson sont passés par là privant coach Nick Saban d’un 5ème titre de champion national en 8 ans.

« Nous avons commis de nombreuses erreurs face à Clemson et nous aurions pu mieux faire de nombreuses choses. Nous allons tout faire pour que cela n’arrive plus » – Nick Saban, coach du Crimson Tide d’Alabama.

Coach Saban a planté le décor en vue des spring practices. Il a aussi dù faire face au départ du coordinateur offensif Steve Sarkisian (Atlanta Falcons, NFL) remplacé par un duo composé de l’ancien coach des TEs des New England Patriots, Brian Daboll, et de l’ancien coordinateur offensif de Maryland, Mike Locksley. Objectifs : poursuivre le développement du sophomore QB Jalen Hurts et améliorer nettement le jeu aérien d’une équipe qui n’a pas pu s’en sortir uniquement avec son jeu au sol l’an passé (210.3 yards à la passe en moyenne par match en 2016, #87 du pays).

La défense a subi de lourdes pertes avec notamment les départs pour la NFL de DE Jonathan Allen, DT Dalvin Tomlinson, LB Reuben Foster, LB Tim Williams, LB Ryan Anderson et CB Marlon Humphrey ! Mais, ce sera encore « business as usual » pour le Crimson Tide : des promotions successives exceptionnelles dans le recrutement devraient permettre à cette défense de recharger les batteries en un été. Finalement, les années passent et ne rien ne change : Alabama sera encore l’équipe à battre en 2017 !

Attaque

Lane Kiffin parti à Florida Atlantic et Steve Sarkisian n’ayant pas souhaité poursuivre l’aventure aux côtés de coach Saban, c’est donc un changement de systèmes qui devrait avoir lieu sur le campus de Tuscaloosa. Le nouveau coordinateur offensif, Brian Daboll, devrait implanter des schémas pro-style proches de ceux de la NFL en version simplifiée. Le but : rendre l’attaque d’Alabama plus équilibrée et moins prévisible.

Il pourra compter sur le retour du meilleur joueur offensif de la SEC en 2016, le sophomore QB Jalen Hurts (2780 yards, 23 TD, 9 INT et 954 yards au sol, 13 TD en 2016). Pour la 1ère fois depuis 2013, le Crimson Tide va bénéficier d’une certaine stabilité au poste crucial de quarterback. Cependant, ses carences dans le jeu aérien ont couté cher en finale nationale et il sait qu’on attend davantage de lui dans ce secteur. En a-t-il les capacités ? Son efficacité a dégringolé en fin de saison forçant l’escouade offensive à miser essentiellement sur les coups de boutoir d’un jeu au sol productif. Cette saison, QB Jalen Hurts devra faire preuve d’une meilleure lecture de jeu et d’un certain leadership du fait de sa position sur le terrain. Sa santé sera au coeur des préoccupations du coaching staff du Crimson Tide. La raison est simple : seuls deux autres quarterbacks boursiers sont dans l’effectif… deux true freshmen, QB Tua Tagovailoa et QB Mac Jones. Une blessure de QB Jalen Hurts pourrait être catastrophique pour Alabama même si tout le monde a été impressionné par le niveau de maturité de QB Tua Tagovailoa durant le printemps.

Bien que le groupe de receveurs en 2016 semblait être le meilleur de l’ère Saban, l’attaque aérienne n’a jamais décollé. En 2017, ce groupe est peut-être moins même si le retour du junior WR Calvin Ridley (72 réceptions, 769 yards, 7 TD en 2016) l’éclosion annoncé du true freshman WR Jerry Jeudi devraient assurer d’excellentes options en profondeur pour QB Jalen Hurts. Les seniors WR Cam Sims (14 réceptions, 152 yards en 2016) et WR Reuben Foster ont patiemment attendu leur tour dans l’ombre des Amari Cooper et ArDarius Stewart. L’absence de TE O.J. Howard sera assurément préjudiciable. Le sophomore TE Miller Forristall (5 réceptions, 73 yards en 2016) et le junior TE Hale Hentges sont avant tout des blockers et ne devraient pas être sollicités dans le jeu aérien.

Quels que soient les ajustements du système offensif apportés en 2017, ne vous trompez pas : l’attaque d’Alabama sera encore portée par son jeu au sol. La raison ? Un groupe de running backs dément ! La profondeur à ce poste est peut-être du jamais vu au niveau NCAA. Sur les cinq joueurs en compétition pour du temps de jeu, trois sont d’anciens prospects 5 étoiles. Les deux autres ? Des 4 étoiles…

En progrès constant tout au long de la saison 2016, le junior RB Bo Scarbrough (812 yards au sol, 12 TD en 2016) a envoyé Alabama en finale nationale grâce à une performance mémorable face à Washington. Cependant, une fracture de la jambe subie contre Clemson pourrait réveiller ses vieux démons : les blessures qui ont ralenti son éclosion depuis le lycée. Le junior RB Damien (1037 yards au sol, 7.1 yards par course, 2 TD en 2016) est un « every down running back » et le sophomore RB Joshua Jacobs (567 yards au sol, 4 TD en 2016) a été le révélation de la saison passée avec une moyenne de 6.7 yards par course. Ajoutez l’un des deux meilleurs running backs du recrutement 2017, RB Najee Harris, et le 4 étoiles, RB Brian Robinson Jr, et vous avez un quintet hors-norme.

Tout ce petit monde sera protégé par… la meilleure ligne offensive du pays ! Peu de true freshmen peuvent réussir le saut dans la SEC avec succès. C’est exactement ce dont a été capable le sophomore LT Jonah Williams, titularisé à 15 reprises l’an dernier. Il glissera de la droite vers la gauche pour succéder à LT Cam Robinson au poste de blind side tackle. Le junior LG Ross Pieschbacher et le senior C Bradley Bozeman sont de retour formant un incroyable socle au côté gauche de cette ligne. A droite, ce sera un duel d’anciens prospect 5 et 4 étoiles, les juniors RG Lester Cotton et RT Matt Warmack semblant avoir une légère avance même si le true freshman RT Alex Leatherwood pourrait bien tirer son épingle du jeu.

Défense

La meilleure défense du pays en 2016 (261.8 yards en moyenne par match) devra remplacer DL Jonathan Allen, DL Dalvin Tomlinson, LB Reuben Foster, LB Ryan Anderson, LB Tim Williams, CB Marlon Humphrey et S Eddie Jackson… et pourtant, le Crimson Tide sera encore dominant en 2017, soyez-en sûr !

Le junior NG Da’Ron Payne (36 plaquages, 1.5 sacks en 2016) est de retour à son poste et devrait être le point d’encrage d’une défense 3-4. Il devrait former un trio d’impact avec le senior DE Da’Shawn Hand (21 plaquages, 1 sack en 2016), qui débutera la saison malgré une arrestation en état d’ébriété au cours de l’été, et un autre senior, DE Joshua Frazier (8 plaquages, 1 sack en 2016).

Mais c’est encore une fois l’abondance de talent sur la ligne qui démarque Alabama du reste de la compétition. Ainsi, le sophomore DL Raekwon Davis et le redshirt freshman DL Quinnen Williams frappent à la porte tout comme l’ancien joueur de Junior College, le junior DE Isaiah Buggs, qui s’inscrit dans la lignée des Terrence Cody et Jesse Williams et qui pourrait être la révélation de la saison 2017.

Tout comme sur la ligne défensive, le second rideau a été dévalisé lors de la dernière draft NFL. La rapidité de la convalescence du senior ILB Shaun Dion Hamilton (64 plaquages, 2 sacks et 2 INT en 2016), blessé au genou en décembre dernier, sera déterminante pour assurer une transition en douceur, même si, encore une fois, le talent ne manque pas dans l’effectif. Le senior ILB Rashaan Evans (52 plaquages, 4 sacks en 2016) a été convaincant après avoir été repositionné à l’intérieur et le sophomore 5 étoiles ILB Mack Wilson (#15 National, #2 LB en 2016) n’attend qu’une seule chose : qu’on lui donne sa chance. Et on n’oubliera pas le true freshman 5 étoiles ILB Dylan Moses (#14 national, #2 LB en 2017)… Sur les extérieurs, c’est plus incertain. Le sophomore OLB Terrell Hall (11 plaquages, 1 sack en 2016) a connu quelques coups d’éclat en 2016 mais il se pourrait que OLB Christian Miller et OLB Anfernee Jennings, plus expérimentés, soient titularisés en septembre prochain.

Le backfield défensif sera assurément la grande force du début de saison d’Alabama. Quatre contributeurs réguliers sont de retour dont le meilleur defensive back du pays : le junior S Minkah Fitzpatrick (66 plaquages, 1.5 sack, 6 INT, 2 TD en 2016). Ce dernier va former le duo de safeties le plus intimidant et polyvalent du pays avec le junior S Ronnie Harrison (83 plaquages, 2 INT et 1 TD en 2016) : ils ont notamment réussi 8 INTs pour 3 TD à eux-deux l’an dernier. Avec le retour du senior S Laurence « Hootie » Jones, le départ de S Eddie Jackson sera parfaitement assuré. Le senior CB Anthony Averett (48 plaquages en 2016) a démontré l’an dernier qu’il pouvait être performant au poste de cornerback. Il devra montrer la voie à la star montante de ce secondary, CB Trevon Diggs, le frère du receveur des Minnesota Vikings et ancien joueur de Maryland, Stefon Diggs. Le senior NB Tony Brown (32 plaquages, 2 INT en 2016) sera fidèle au poste comme nickelback alors que les sophomores CB Aaron Robinson, CB Jared Mayden et CB Shyheim Carter pourraient faire partie de la rotation.

Équipes spéciales

Pour la 4ème année consécutive, le senior P J.K. Scott sera fidèle au poste sur le punting game. Ses 47.2 yards en moyenne par punt en 2016 l’ont classé au 4ème rang national. Pour préparer la succession de K Adam Griffith, Alabama avait accueilli l’an dernier l’ancien Rebel d’Ole Miss, K Andy Pappanastos, qui fera donc ses débuts en 2017. Sur les retours de coup de pied, l’explosif PR/KR Trevon Diggs sera aux commandes.

Calendrier

Comme chaque année dans la division SEC West, le calendrier des triple-champions de conférence SEC ne sera pas de tout repos d’autant plus que le Crimson Tide débutera sa saison au Mercedes Benz Stadium d’Atlanta par un blockbuster monstrueux face aux Seminoles de Florida State. Après ce choc de la week 1, Alabama enchainera avec 4 matchs à domicile face à Fresno State et Colorado State en match hors-conférence et face à Vanderbilt et Ole Miss en match intra-conférence. Le déplacement du 7 octobre à Texas A&M sera le 2ème test pour la troupe de coach Saban. Ce match face aux Aggies donnera le coup d’envoi d’une séquence cruciale pour le Crimson Tide qui accueillera ensuite Arkansas, Tennessee et LSU avant un voyage toujours délicat à Mississippi State. La réception de Mercer (FCS), le 18 novembre, servira de répétition générale avant ce qui pourrait être la finale de division SEC West : l’Iron Bowl contre les Tigers d’Auburn.

Match clé
@ Auburn, 25 novembre
Le Crimson Tide a remporté 7 des 9 derniers affrontements face à son grand rival de l’État d’Alabama. Mais cette édition 2017 pourrait avoir une saveur particulière. Avec l’arrivée de l’ancien prospect 5 étoiles, QB Jarrett Stidham, et un groupe de joueurs ultra-talentueux, les Tigers d’Auburn semblent en excellente position pour rester au contact du Crimson Tide tout au long de la saison ce qui ferait de cet Iron Bowl un match décisif pour une place au SEC Championship Game. Une place en playoffs pourrait également être en jeu.

Conclusion

Deux défaites en deux saisons. C’est le bilan de l’habituel épouvantail de FBS entre 2015 et 2016. Et cette année, la relève est encore là, grâce de monstrueuses classes de recrutement. Offensivement, le trio QB Jalen Hurts – RB Bo Scarbrough – WR Calvin Ridley devrait donner pas mal de maux de têtes à ses adversaires. Mais c’est bien la défense qui devrait rester reine à Tuscaloosa, de par sa faculté à provoquer un grand nombre de turnovers et de Pick-6. Certes, six titulaires ne sont plus à disposition du coordinateur Jeremy Pruitt, mais avec DB Minkah Fitzpatrick, S Ronnie Harrison, DE Da’Shawn Hand et le retour en forme de LB Shaun Dion Hamilton, Alabama a l’étoffe d’un numéro 1 incontesté.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Bordes Sebastien

    13 août 2017 à 16h35

    Le match d’ouverture entre Alabama et Florida State a lieu au nouveau Mercedes Benz stadium d’Atlanta et non a Arlington . :o) Aller voir les image de ce nouveau stade , vraiment une belle architecture .

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview