Suivez-nous sur

Preview

[CFP National Championship 2017] La saison des Tigers de Clemson

Crédit photo : Jamie Squire/Getty Images

Pour la 2ème année d’affilée, #2 Clemson retrouvera le Crimson Tide de #1 Alabama lors du CFP National Championship Game. The Blue Pennant vous propose un retour sur les événements importants qui ont marqué la saison 2016 des Tigers de coach Dabo Swinney.

A l’inverse de sa campagne 2015, #2 Clemson n’a peut-être pas réussi la saison parfaite : une défaite face à Pittsburgh, un jeu au sol inconstant, un jeu de passe parfois capricieux et une victoire miraculeuse face à North Carolina State ont semé le doute chez certains observateurs mais, à l’image de leur talentueux quarterback junior, les Tigers ont toujours répondu présent dans les grands moments.

De 1991 à 2010, #2 Clemson n’a pas remporté plus de 9 victoires par saison. Depuis l’arrivée de coach Dabo Swinney, les Tigers ont gagné au moins 10 matchs lors des 6 dernières saisons ! Et malgré la défaite surprise face aux Panthers de Pittsburgh, le programme de Caroline du Sud a atteint les deux objectifs qu’il s’était fixés au mois d’aout dernier : un titre de champion de conférence ACC et une qualification pour le College Football Playoff.

Classés #2 lors de la pré-saison, QB Deshaun Watson ont terminé l’année comme il l’avait commencé, #2. Époustouflant dans les grands matchs de cette saison, le quarterback des Tigers a terminé second du scrutin pour le trophée Heisman.

Des victoires… mais pas de spectacle

L’an passé, les Tigers ont pris tout le monde par surprise renversant tout sur leur passage au cours d’une saison régulière qu’ils termineront invaincus jusqu’à une défaite face à Alabama. Cette saison 2016 a débuté de manière différente : #2 Clemson était attendu au tournant et la pression était immense, et ce, dès le premier match, un blockbuster face à Auburn. Les Tigers ont évité le piège en repartant de l’État d’Alabama avec un précieux succès 19-13 face aux autres Tigers de cette rencontre. QB Deshaun Watson n’a pas signé une performance digne d’un futur vainqueur du trophée Heisman mais face à l’agressive défense dirigée par le coordinateur Kevin Steele, il a su trouver les ressources nécessaires pour réussir le TD de la victoire sur une passe pour WR Hunter Renfrow en fond d’end-zone à 10 minutes de la fin du match. Auburn a bien eu une dernière opportunité après avoir recollé au score sur un TD au sol de RB Kerryon Johnson mais la solide défense de #2 Clemson parvint à contrer une ultime tentative de passe Ave Maria. Pour son retour sur les terrains après une grave blessure de la nuque, le junior WR Mike Williams a retrouvé toutes ses sensations avec 9 réceptions pour 174 yards.

Une semaine plus tard, nouvelle performance inquiétante de l’attaque des Tigers. Avec deux interceptions et seulement 55 yards au sol, le junior QB Deshaun Watson n’était clairement pas encore entré dans sa saison. #2 Clemson a été poussé dans ses retranchements dans ce match, devant même défendre un on-side kick pour empêcher une improbable remontée d’une embêtante équipe de Troy. On retiendra aussi le TD sur punt return de WR Ray-Ray McCloud…annulé car ce dernier a relâché le ballon avant d’entrer dans la end-zone. Oops !

En week 3, face à une équipe de South Carolina State (FCS) nettement inférieure, la rencontre est rapidement devenue sans intérêt, tellement que les deux équipes se sont mises d’accord pour réduire le temps des 3ème et 4ème quart-temps à 12 minutes. QB Deshaun Watson et l’attaque de #2 Clemson ont profité de cette rencontre pour répéter leurs gammes avant un dangereux déplacement à Georgia Tech, le jeudi suivant.

Une phénoménale performance de la défense des Tigers face à l’attaque « triple-option » des Yellow Jackets a permis aux Tigers de se sortir de ce match piège du jeudi soir avec une cinglante victoire 26-7. Avec un total de 340 yards offensifs et 2 TD, QB Deshaun Watson a confirmé son regain de forme après un début de saison en douceur mais, c’est bien la jeune défense des Tigers qui aura assuré le spectacle tout au long de cette rencontre. Le senior LB Ben Boulware et le junior LB Dorian O’Daniel ont assumé leur rôle de leader en donnant le ton à une défense qui a fait la parfaite démonstration de comment contrer l’attaque « triple-option » des Yellow Jackets.

La révélation DE Dexter Lawrence

Arrivé sur le campus de Clemson avec une solide réputation, le prospect #2 du pays lors du recrutement 2016 savait qu’il serait observer de très près d’autant que coach Dabo Swinney a rapidement indiqué qu’il serait lancé dans le grand bain dès 2016.

Et il n’a pas déçu. Dès qu’il a rejoint l’équipe de football, il en est devenu le joueur de ligne défensive le plus imposant. Et il a rapidement fait sentir sa présence. Pour son premier match avec les Tigers, à Auburn, il a accumulé 7 plaquages pour 1 sack et s’est continuellement amélioré semaine après semaine pour terminer la saison avec 46 plaquages, 3.5 sacks et 6 pour perte. Il a également bloqué 2 kicks. Un monstre.

Enorme frayeur face à North Carolina State

Lors de la week 7, #2 Clemson est passé au bord de la correctionnelle en s’imposant 24-17 après prolongation face à une convaincante équipe du Wolfpack de North Carolina State qui aurait pu créer la sensation si elle avait réussi un FG de 33 sur le dernier jeu du temps réglementaire. K Kyle Bambard manqua finalement sa tentative au bonheur d’un Memorial Stadium au bord de l’apopléxie. Héros du match : le junior CB Marcus Edmond. En interceptant une passe de QB Ryan Finley, il donna une victoire aux Tigers qui paraissait inespérée 15 minutes plus tôt.

Clemson reste maître de la division ACC Atlantic

A la publication du calendrier 2016 des Tigers, le mois d’octobre est tout de suite apparu comme crucial : deux chocs face à Louisville et Florida State, leurs deux concurrents directs pour le titre de champion de conférence ACC.

Le 1er octobre, face aux Cardinals de #3 Louisville, les Tigers ont réussi un formidable comeback pour l’emporter 42-36 au terme d’un match exceptionnel non sans avoir laissé filer une avance de 18 points à la mi-temps. Alors que les Cardinals menaient de 8 points en milieu de 4ème quart-temps, tout indiquait que le phénoménal QB Lamar Jackson allait remporter son duel à distance avec le junior QB Deshaun Watson… mais ce dernier réserva alors ses meilleures cartouches pour compléter une fantastique remontée. #2 Clemson semblait avoir fait le plus difficile en marquant 4 TD dans le seul 2ème quart-temps mais Louisville retrouva son entrain en 2ème mi-temps infligeant un 26-0 à des Tigers alors au bord du chaos. Finalement, les joueurs de coach Dabo Swinney retrouvèrent un second souffle pour s’imposer de 6 points dans un Memorial Stadium en trance.

Quatre semaines plus tard, le 29 octobre, #2 Clemson se déplaçaient à Florida State que les Tigers n’avaient plus battu à Tallahassee depuis 10 ans. Les Seminoles ont bien cru avoir pris un avantage définitif lorsque le junior RB Dalvin Cook inscrit son 4ème TD de la soirée à 3:23 du terme de la rencontre. Le momentum était alors du côté des Floridiens et tout indiquait que #2 Clemson allait subir sa première défaite. Mais encore une fois, les Tigers ont trouvé les ressources pour se sortir d’une situation difficile.

Comme face à Louisville, QB Deshaun Watson ne se laissa pas abattre par ses turnovers et dirigea un drive parfait conclu par une magistrale passe de TD de 34 yards à 2:02 de la fin pour un TE Jordan Leggett esseulé. Et comme face à Louisville, c’est la défense agressive des Tigers qui assura leur succès, son front four transperçant la ligne offensive des Seminoles à plusieurs reprises pour aller sacker QB Deondre Francois. Avec cette victoire, les Tigers préservaient leur invincibilité (8-0) et prenaient une très sérieuse option sur le titre de division ACC Atlantic.

Fin d’invincibilité à domicile

Une semaine après leur superbe victoire face à Louisville, les Tigers ne se sont pas faits surprendre du côté de Boston College en s’imposant 56-10 face aux Eagles. Face à ce qui était la meilleure défense du pays, QB Deshaun Watson et ses coéquipiers ont parfaitement maitrisé leur sujet ne se laissant pas inquiéter par un turnover en début de match. L’attaque des champions de conférence ACC en titre a terminé la rencontre avec un total de 507 yards pour 8 TD. Une démonstration.

Après leur victoire à Florida State, #2 Clemson continua sur sa lancée en écrasant le Orange de Syracuse sur le score de 54-0. Les Orangemen ont perdu les services du meilleur passeur de la conférence ACC, QB Eric Dungey, dès le premier quart-temps suite à un solide plaquage de LB Dorian Daniel. Petite frayeur également pour QB Deshaun Watson, qui a été contraint de regarder la seconde mi-temps de la sideline pour une douleur à l’épaule. Cela n’a pas empêché le leader des Tigers de réussir 3 TD.

Arriva alors la surprise du chef. Défiant tous les pronostics, les Panthers de Pittsburgh ont créé l’une des sensations de la week 11 en l’emportant 43-42 à #2 Clemson sur un FG de 48 yards à 0:06 de la fin du match. QB Deshaun Watson a pourtant réussi une superbe performance avec 580 yards à la passe (nouveau record de l’ACC) mais ses 3 interceptions et une décision controversée de coach Dabo Swinney en fin de match ont permis à Pittsburgh d’obtenir une dernière opportunité que les Panthers n’ont pas manquée. Alors qu’il avait raté un PAT un peu plus tôt dans le match, K Chris Blewitt ne trembla pas au moment de tenter un FG de 48 yards dans les toutes dernières secondes de la rencontre offrant un succès historique aux Panthers. #2 Clemson avait remporté ses 21 derniers matchs à domicile.

Un nouveau titre de conférence ACC

Pourtant, une semaine plus tard, les Tigers s’assureront une place en finale de conférence ACC. Un début de match explosif (4 TD sur leurs 4 premières possessions ) leur a permis de remporter un succès facile chez les Demon Deacons de Wake Forest qui leur offrait le titre de champion de division ACC Atlantic. Grâce à 3 TDs de QB Deshaun Watson et 2 TD au sol de RB Wayne Gallman, #4 Clemson rebondit donc parfaitement une semaine après sa défaite surprise contre Pittsburgh.

Comme d’habitude, les Tigers ont conclu leur saison régulière face à leurs rivaux de l’État de Caroline du Sud, les Gamecocks de South Carolina. En égalant son record de 6 passes de TD, QB Deshaun Watson permet à #2 Clemson de remporter le Palmetto Bowl sur le score de 56-7 et du même coup de marquer des points auprès du comité de sélection en prévision du College Football Playoff. Les joueurs de coach Dabo Swinney ont rapidement pris le large dans un 1er quart-temps parfaitement maitrisé (21-0). On retiendra les 3 TD sur réception de WR Mike Williams et les 112 yards au sol de RB Wayne Gallman. #2 Clemson affrontera Virginia Tech une semaine plus tard en finale de conférence ACC.

Et grâce aux 5 TD du junior QB Deshaun Watson, les Tigers ont conservé leur titre de champion de conférence en venant à bout d’une accrocheuse équipe des Hokies qui s’inclina 42-35. C’était la première fois en 28 ans que #2 Clemson remportait deux titres de champion de conférence consécutifs. Avec ce succès, les Tigers se sont assurer une place en College Football Playoff passant même devant Ohio State dans le dernier CFP Ranking. Et ils peuvent dire merci à leur leader offensif, QB Deshaun Watson. Auteur d’un total de 5 TD dans cet ACC Championship Game, le quarterback All-American a sauvé les Tigers d’une énorme désillusion. Car la fin de match aura été irrespirable tant Virginia Tech semblait capable de renverser les vice-champions nationaux. Finalement une interception de CB Cordrea Tankersley sur une passe de QB Jerod Evans assura le succès des Tigers à moins de 2 minutes de la fin du match.

Retour au CFP National Championship

Nettement supérieurs à une équipe des Buckeyes de #3 Ohio State dépassée, #2 Clemson ont remporté la seconde demi-finale du College Football Playoff sur le score de 31-0. Jamais #3 Ohio State n’a été mesure de rivaliser avec les double-champions de conférence ACC en titre dans ce Fiesta Bowl dominé de la tête et des épaules par les Tigers. QB Deshaun Watson a réussi 1 passe de TD et 2 TD au sol remportant ainsi son duel à distance avec un QB J.T. Barrett incapable de trouver le moindre rythme face à la défense agressive des Tigers. Une démolition en bonne et due forme. Voilà comment résumé ce Fiesta Bowl. Constamment pressée par DE Carlos Watkins (2 sacks) et une impressionnante ligne défensive, l’attaque de #3 Ohio State a été limité à 9 first downs et à 215 tous petits yards offensifs. Pour la première fois depuis 1993, les Buckeyes subissent un blanchissage.

#2 Clemson retrouvera donc #1 Alabama au National Championship Game de Tampa (Floride), le lundi 9 janvier prochain, pour un match revanche qui s’annonce épique.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview