Suivez-nous sur

Preview

[CFP National Championship 2016] La saison du Crimson Tide d’Alabama

Retour sur la saison 2015 du Crimson Tide d’Alabama.

Crédits photo : Marvin Gentry-USA TODAY Sports

@TBPChamp2016

Pour la neuvième saison de coach Nick Saban à la tête de l’équipe, le Crimson Tide commence l’année 2015 avec une étiquette habituelle : celle de favori au sein de la conférence SEC. Le programme est classé #3 de l’AP Top 25 de présaison, derrière le champion sortant Ohio State et TCU.

RB Derrick Henry – Crédits photo : Mike Zarrilli/Getty Images North America

Après la défaite crève-coeur en demi-finale du College Football Playoff inaugural contre Ohio State (42-35), le programme phare du football universitaire de ces dernières années (champion national en 2009, 2011 et 2012) comptait bien faire mieux cette saison malgré la perte de plusieurs joueurs importants partis jouer en NFL : le vainqueur du trophée Biletnikoff WR Amari Cooper, RB TJ Yeldon, QB Blake Sims ou encore S Landon Collins.

En dépit de la perte de ces éléments importants, le talent est toujours bien présent sur la campus de Tuscaloosa (Alabama) et le programme signe même la meilleure classe de recrutement au niveau national. Les positions clés étant bien pourvues avec des joueurs d’expérience, c’est donc avec confiance que le Crimson Tide attaque cette campagne 2015.

RB Derrick Henry, nouvelle star de l’équipe

Alabama démarre sa saison par un premier match test contre un adversaire classé, les Badgers de #20 Wisconsin. Après un début de match équilibré, la machine rouge se met en marche et RB Derrick Henry pose les jalons de sa future grande saison avec 147 yds et 3 TDs au sol, derrière une ligne offensive toujours aussi performante.

Le score final est sans appel (35-17) et la saison lancée de la meilleure des manières. La deuxième semaine, traditionnelle « cupcake week », ne pose aucun problème à l’équipe : nette victoire contre Middle Tennessee (37-10) pour engranger de la confiance avant de passer aux choses sérieuses la semaine suivante.

Le claque reçue contre Ole Miss

Et c’est lors de la semaine suivante que ressurgissent les vieux démons de coach Saban : comme en 2014, Alabama tombe face aux Rebels d’Ole Miss (43-37) dans un match épique. Face à un QB Chad Kelly en feu (et un brin chanceux), la défense du Crimson Tide prend l’eau et QB Jake Coker montre ses limites. Le dernier quart-temps voit 5 TD inscrits et une belle tentative de come-back du Tide, qui échoue finalement laissant Ole Miss réaliser le premier gros upset de la saison. L’équipe est sonnée et commence son calendrier de conférence de la pire des façons.

Après ce gros coup dur, Alabama chute dans les rankings : de #2, l’équipe passe à #12. Heureusement, Nick Saban parvient à re-mobiliser ses troupes et profite de la semaine suivante face aux modestes Warhawks de Louisiana-Monroe pour se refaire une santé. Victoire écrasante (34-0) et confiance retrouvée.

DL A’Shawn Robinson, Alabama

Malgré cela, les observateurs voient le programme sur le déclin et incapable de tirer son épingle du jeu au sein d’une conférence SEC impressionnante menée par les performances d’Ole Miss, LSU et Georgia. Alabama est alors classé #13 derrière ces trois programmes de sa conférence. C’est à ce moment, lorsque l’on pense l’équipe sur la mauvaise pente, que le Crimson Tide lance vraiment sa saison. Opposé à #8 Georgia, les boys de Nick Saban pulvérisent leurs adversaires du jour (38-10) grâce un QB Jake Coker retrouvé, un RB Derrick Henry impressionnant et une défense particulièrement féroce. C’est un signal fort qui est envoyé à tout le pays à ce moment-là : le Crimson Tide n’est pas mort et il va falloir compter sur lui !

Et comme dans le meilleur des scénarios, la suite de la saison est désormais écrite : plus personne ne peut arrêter Alabama. Le programme enchaine les victoires, d’abord contre Arkansas (27-14), puis la semaine suivante RB Derrick Henry est stratosphérique contre #9 Texas A&M (236 yards, 2 TD) tout comme l’escouade défensive (3 TD sur retour d’interception) lors d’une victoire éclatante à l’extérieur (41-23) avant d’éprouver quelques difficultés à se débarrasser de Tennessee (19-14).

La démonstration face à LSU

Cette série précède la confrontation que beaucoup présentent comme le match de l’année : #4 Alabama reçoit #2 LSU et son coureur vedette RB Leonard Fournette, qui affole les compteurs depuis le début de l’année et qui mène la danse dans la course au Heisman Trophy.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Crimson Tide va encore une fois réaliser une véritable démonstration de force des deux côtés du ballon : RB Derrick Henry (210 yards, 3 TD) vole la vedette à Fournette, totalement muselé par la défense rouge (31 yds seulement!). Alabama est donc de nouveau le poids lourd de la SEC et un prétendant légitime à une qualification en playoffs, ce que va confirmer la fin de saison régulière.

Nouvelle démonstration face à #17 Mississippi State (31-6), victoire facile contre Charleston Southern (FCS) (56-6) puis le titre de la SEC West lors de la dernière journée de la saison régulière avec une nouvelle démonstration sur le terrain d’Auburn lors de l’Iron Bowl (29-13) avec un RB Derrick Henry sur une autre planète (271 yards en 46 portées!).

WR Calvin Ridley – Crédits photo : Jamie Squire/Getty Images North America

Une fin de saison en boulet de canon

Grandissime favori de la finale de conférence SEC qui l’oppose aux Gators de Florida, le champion de la division Est, Alabama ne déçoit pas et s’impose sans trembler sur le score de 29 à 15. RB Derrick Henry en profite pour s’adjuger le record de la conférence pour le nombre de yards au sol sur la saison (1986), effaçant ainsi Herschel Walker et son record vieux de 34 ans des tablettes. Son nombre de touchdowns sur la saison (23) égale le précédent record de conférence SEC. Dans la foulée, le coureur remportera le trophée Heisman, ainsi que les trophées Doak Walker, Maxwell et Walter Camp. Boom !

Une demi-finale à sens unique

Après cette série de succès, le Crimson Tide est logiquement sélectionné pour participer au deuxième College Football Playoff de l’histoire, mais reste #2 derrière les Tigers de Clemson, toujours invaincus. Alabama est donc sélectionné pour participer au Cotton Bowl et y affronter le #3 national, les Spartans de Michigan State, le champion de la conférence Big Ten.

Bien préparés, ne voulant pas revivre pareille déception que la saison dernière, les joueurs de Nick Saban ne laisseront aucune chance à leurs adversaires du jour. Face à la grosse défense au sol des Spartans, RB Derrick Henry est limité à 75 yards au pour 2 TD tout de même, mais QB Jake Coker prend le relais et réalise le match de sa vie : 25/30, 286 yards, 2 TD. WR Calvin Ridley est à la réception des 2 TD et confirme ainsi son extraordinaire saison freshman. La défense est une nouvelle fois époustouflante et la correction reçue par Michigan State fait mal : 38-0 !

Alabama se qualifie donc pour la finale nationale et y retrouvera #1 Clemson. Les Tigers sont prévenus : le Crimson Tide est lancé à toute allure vers un quatrième titre de champion en six ans, et personne ne semble en mesure de l’arrêter.

Passionné de football depuis une quinzaine d'années, il est propriétaire des Packers de Green Bay (NFL) et a un petit faible pour les Golden Bears de Californie depuis son passage au Memorial Stadium en 2012. Suivant tout particulièrement la Pac 12 et la Big 10, il rejoint l'équipe de rédacteurs de The Blue Pennant à l'automne 2014.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview