Suivez-nous sur

Playoffs

[preview] Fiesta Bowl : #2 Clemson vs #3 Ohio State

[preview] Fiesta Bowl : #2 Clemson vs #3 Ohio State

#2 Clemson (12-1) vs #3 Ohio State (11-1)

FIESTA BOWL
Glendale, Arizona
University of Phoenix Stadium
Samedi 31 décembre 2016
19h00 (heure Est, 01h00 en France)

La 2ème demi-finale du College Football Playoff est assurément l’un des matchs les plus attendus mais aussi les plus mystérieux de ces dernières années. Les vice-champions nationaux et double champions de conférence ACC en titre, les Tigers de #2 Clemson, affrontent les champions nationaux 2014, les Buckeyes de #3 Ohio State, dans le cadre du Fiesta Bowl de Glendale (Arizona).

Comment sont-ils arrivés là ?

#2 Clemson (12-1, 7-1 ACC)
Les joueurs de coach Dabo Swinney sont à 60 minutes d’une seconde participation consécutive au National Championship Game. Après une saison 2015 sans la moindre défaite, les Tigers se sont inclinés 45-40 face à #1 Alabama en finale nationale sans avoir démérité. Avec le retour d’une attaque au quasi-complet et l’éclosion d’une nouvelle génération de jeunes défenseurs, #2 Clemson faisait figure de favori pour le titre national 2016 malgré l’émergence des Seminoles de #11 Florida State que beaucoup d’observateurs voyaient faire tomber les Tigers dans la conférence ACC.
Finalement, hormis une défaite surprise 43-42 à domicile contre #23 Pittsburgh au mois de novembre, #2 Clemson a encore une fois été dominateur terminant la saison régulière avec un bilan de 11-1 avant de remporter un second titre de conférence en battant Virginia Tech sur le score de 42-35. La confirmation de l’incroyable talent offensif des Tigers menés par le junior QB Deshaun Watson (3914 yards à la passe, 37 TD, 15 INT et 524 yards au sol, 6 TD) et la reconstruction accélérée d’une ligne défensive monstrueuse font peut-être des Tigers l’équipe la plus explosive du pays au niveau du talent pur.

#3 Ohio State (11-1, 7-1 Big Ten)
Après avoir manqué les playoffs l’an dernier, les Buckeyes de #3 Ohio State sont de retour au sein du Top 4 national. Champions nationaux en 2014, les joueurs de coach Urban Meyer ont commencé cette saison avec une impressionnante victoire 45-24 à #7 Oklahoma, le 17 septembre dernier. Ils ont ensuite enchainé au mois d’octobre en battant #8 Wisconsin avant une défaite surprise chez les Nittany Lions de #5 Penn State… qui leur coutera finalement le titre de division Big Ten East ! Ce revers eut pour effet de réveiller les Buckeyes qui remportèrent alors leurs cinq matchs suivants dont le choc face à leurs rivaux éternels, les Wolverines de #6 Michigan.
Malgré une 2ème place dans la division Big Ten East, qui les a donc écarté d’une participation à la finale de conférence Big Ten, les Buckeyes ont été sélectionnés parmi les 4 meilleures équipes de la saison par le comité de sélection du College Football Playoff grâce à leurs solides victoires face à 3 autres programmes du Top 10 (Michigan, Wisconsin, Oklahoma).

Les clés du match

Le jeu aérien de #3 Ohio State
Avec un total de 221.2 yards à la passe par match et un % de réussite de 62.8%, l’attaque aérienne des Buckeyes n’a pas à rougir de ses performances. Toutefois, une analyse plus approfondie de ce secteur met en lumière plusieurs points d’interrogation.
Tout d’abord, le quarterback vedette, QB J.T. Barrett (2428 yards à la passe, 24 TD, 5 INT et 847 yards au sol, 9 TD), manque singulièrement de playmakers dans le jeu de passe en profondeur. Les Buckeyes n’ont réussi que 4 passes de plus de 40 yards en 2016 (#9 de la conférence Big Ten). HB Curtis Samuel (704 yards au sol, 8 TD et 65 réceptions, 822 yards, 7 TD) s’est révélé la meilleure option du quarterback junior de #3 Ohio State. Or, il est essentiellement aligné dans le backfield offensif le limitant ainsi à de courtes réceptions tandis que WR Noah Brown (30 réceptions, 385 yards, 7 TD), WR Dontre Wilson (27 réceptions, 352 yards, 5 TD), WR K.J. Hill (17 réceptions, 254 yards, 1 TD) et TE Marcus Baugh (24 réceptions, 269 yards, 2 TD) n’ont pas brillé par leur régularité.

L’absence d’une seconde option en complément de HB Curtis Samuel est clairement préoccupante pour les Buckeyes lors de ce match face la 5ème meilleure défense contre la passe du pays. CB Cordrea Tankersley (43 plaquages, 3 INT) est considéré comme l’un des plus solides cornerbacks du pays et S Jadar Johnson (49 plaquages, 5 INT) a régulièrement démontré un instinct étonnant à son poste. De plus, la ligne défensive des Tigers a progressé tout au long de la saison réussissant un total de 46 sacks. Le freshman DT Dexter Lawrence (58 plaquages, 6.5 sacks), le sophomore DL Christian Wilkins (44 plaquages, 12 pour perte, 3.5 sacks) et le senior DE Carlos Watkins (41 plaquages, 8.5 sacks) forment un formidable trio qui sera le cauchemar de la ligne offensive de #3 Ohio State dans ce Fiesta Bowl. Ces trois-là auront pour mission de contrôler la ligne de scrimmage afin de stopper le jeu au sol performant de #3 Ohio State mettant un peu plus de pression sur le jeu aérien des Buckeyes.

La défense des Buckeyes face à QB Deshaun Watson
Malgré le départ de 8 titulaires, la défense des Buckeyes est restée l’une des meilleures du pays (14.2 points accordés par match, #3 du pays) grâce à l’énorme travail du nouveau coordinateur défensif, Greg Schiano (ex-Rutgers et ex-Tampa Bay dans la NFL). #3 Ohio State n’a accordé que 10 TD à la passe en 2016 et aucune équipe n’a réussi plus de 30 points. Cette défense menée par le junior LB Raekwon McMillan (87 plaquages, 1 sack, 5 fumbles recouverts) ne possède aucun maillon faible. S Malik Hooker (67 plaquages, 6 INT, 3 TD) s’est révélé l’un des safeties les plus opportunistes du pays et DE Tyquan Lewis (27 plaquages, 10 pour perte, 7.5 sacks) est un formidable playmaker au niveau du pass rush.

Pourtant, elle fera face à son plus gros challenge lors de ce Fiesta Bowl. Propulsée par le phénoménal QB Deshaun Watson, l’attaque de #2 Clemson a réussi 40.2 points par match et une moyenne de 6.4 yards par jeu en 2016. Si ses statistiques ont – à peine – régressé en 2016, le quarterback des Tigers restent l’un des meilleurs, si ce n’est pas le meilleur, quarterback du pays. Son excellente lecture de jeu, son bras canon et sa capacité de gagner des yards grâce à des aptitudes athlétiques exceptionnelles en font un joueur insaisissable. Et comme il l’a démontré cette année, il possède un don pour réussir ses meilleurs matchs dans les grands moments (Louisville, Florida State, Virginia Tech). De plus, il a autour de lui une armada de playmakers : le meilleur receveur du pays, WR Mike Williams (84 réceptions, 1171 yards, 10 TD), WR Artavis Scott (71 réceptions, 592 yards, 5 TD), WR Deon Cain (32 réceptions, 621 yards, 9 TD), WR Hunter Renfrow (29 réceptions, 353 yards, 4 TD), TE Jordan Leggett (38 réceptions, 637 yards, 7 TD) et RB Wayne Gallman (1002 yards au sol, 15 TD). Boom !

La bataille des turnovers
#3 Ohio State est classé #3 du pays avec une différence de +16 au niveau des turnovers (25 provoqués contre 9 commis). De son côté, #2 Clemson occupe le 68ème rang au niveau national avec une différence de… 0 (24 provoqués et 24 commis). Or, ces turnovers auront été le pêché mignon des Tigers en 2016. Ils leur ont couté le match contre #23 Pittsburgh et sans une formidable seconde mi-temps de QB Deshaun Watson contre les Cardinals de #13 Louisville, #2 Clemson aurait probablement perdu ce Big Game du mois de septembre dernier.
Dans un match aussi serré que devrait être ce Fiesta Bowl, ces pertes de possession du ballon auront une importance capitale. L’équipe qui sortira vainqueur de cette bataille des turnovers aura surement son billet pour le National Championship Game en poche.

Joueurs à suivre

WR Mike Williams, Clemson
L’an passé, QB Deshaun Watson et les Tigers ont assommé les Sooners d’Oklahoma en 1/2 finale avant de pousser #1 Alabama dans ses retranchements en finale nationale. Et tout cela sans la présence du meilleur receveur du pays, le All-American WR Mike Williams, alors en convalescence suite à une blessure de le nuque.
Cette saison, le receveur senior a été la cible #1 du quarterback de #2 Clemson et il s’est classé dans le Top 5 national pour le nombre de réceptions, de yards sur réception et de TD sur réception contre des adversaires du Power Five. Joueur au physique impressionnant, il possède des mains sûres et exécute ses tracés à la perfection. Son duel avec CB Gareon Conley et CB Marshon Lattimore s’annonce épique.

LB Raekwon McMillan, Ohio State
Certes, QB J.T. Barrett est le meilleur quarterback de la conférence Big Ten et HB Curtis Samuel est peut-être le joueur le plus explosif du pays mais le junior LB Raekwon McMillan pourrait avoir un impact plus important sur ce match. Auteur de 206 plaquages depuis deux ans, sa polyvalence sur le terrain en a fait un joueur à tout faire ce qui lui a valu une sélection dans l’équipe All-American en 2016.
Son dernier match, face à #6 Michigan, est entré dans la légende du programme de Columbus (Ohio) : 16 plaquages et un Pick Six provoqué suite à une énorme pression sur le quarterback des Wolverines, QB Wilton Speight.
Évidemment, sa première mission lors de ce Fiesta Bowl : stopper QB Deshaun Watson.

Facteur X

RB Wayne Gallman, Clemson
Pour exploiter leur avantage dans le jeu aérien, les Tigers de #2 Clemson auront besoin d’une solide performance de leur running back #1, Wayne Gallman. Auteur de 1002 yards au sol pour 15 TD en 2016, ce dernier a régulièrement été la bouée de sauvetage de l’attaque.
Et il aura fort à faire face à la 14ème défense contre la course du pays. Les Buckeyes n’ont accordé que 117 yards sur course par match. Toutefois, ils n’ont pas été aussi performant lors de leurs deux derniers matchs laissant notamment RB LJ Scott (Michigan State) réussir 160 yards le 19 novembre dernier.
Si RB Wayne Gallman parvient à maintenir sa moyenne de 5.1 yards par course, #2 Clemson sera en excellente position pour remporter ce match.

Historique

#2 Clemson et #3 Ohio State ne se sont affrontés qu’à deux reprises. Les Tigers ont remporté ces deux matchs contre les Buckeyes dont le dernier, mémorable, lors de l’Orange Bowl 2014 sur le score 40-35 avec une énorme performance du receveur Sammy Watkins.

Blessés

#2 Clemson
Absent : WR Adrien Dunn (genou), WR Trevion Thompson (poignet), OL Chandler Reeves (genou).
Incertain : OT Jake Fruhmorgen (épaule).
Probable : DE Richard Yeargin (genou), DT Scott Pagano (pied).

#3 Ohio State
Absent : DB Cam Burrows (pied).
Incertain : DL Tracy Sprinkle (jambe), DT Malik Barrow (maladie).
Probable : WR Corey Smith.

Pronostic

Clemson 37, Ohio State 34 OT

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Playoffs