Suivez-nous sur

Preview

Preview 2014 : USC Trojans

The Blue Pennant vous propose une présentation complète des Trojans de USC en prévision de la saison NCAA 2014.

Avant même de commencer, cette saison 2014 marque déjà un tournant dans l’histoire du programme de football des Trojans. Outre un nouveau coaching staff avec le retour de Steve Sarkisian à USC, comme head coach cette fois-ci, la gestion du mythique Los Angeles Coliseum a été confiée au département athlétique de l’université californienne, et les premiers effets devraient se faire ressentir dès cette année avec des améliorations destinées au confort du public, en attendant une refonte du stade. En sus, les Trojans peuvent enfin définitivement tourner la page de l’affaire Reggie Bush, qui les a longtemps pénalisé, puisque les sanctions se sont arrêtées officiellement à l’ouverture de cette offseason 2014.

Concernant le coaching staff, seuls Clay Helton (offensive coordinator) et Tee Martin (WR coach) sont des vétérans de l’ère Lane Kiffin, puisque Steve Sarkisian a notamment apporté avec lui son defensive coordinator à Washington, le fameux Justin Wilcox, déjà convoité pour un poste de head coach par certains programmes prestigieux. Autre addition de grande valeur : Tim Drevno pour diriger la ligne offensive. Ancien assistant de Jim Harbaugh à Stanford, puis aux San Francisco 49ers, celui-ci est réputé pour ses capacités à former d’excellents linemen.

A propos de coach Steve Sarkisian lui-même, si certains observateurs restent circonspects quant à sa nomination, les fans de longue date du programme de football des Trojans savent à qui ils ont affaire : un coach qui a dirigé deux vainqueurs du Heisman Trophy lorsqu’il coachait les quarterbacks de Pete Carroll à USC au début des années 2000, en l’occurrence Carson Palmer et Matt Leinart. Sarkisian occupait également la charge d’assistant head coach en 2005, lorsque Reggie Bush a remporté le prestigieux trophée remis au meilleur joueur du pays.

Si certains critiques, lui reprochant notamment de n’avoir pas su conduire Washington à un meilleur niveau, demeurent sceptiques vis-à-vis de ses capacités de coaching, il ne fait aucun doute que Cody Kessler et Max Browne, en attendant la recrue cinq étoiles Ricky Town l’an prochain, sauront bénéficier du savoir-faire de Steve Sarkisian pour former d’excellents quarterbacks.

Les fans des Trojans attendent depuis de nombreuses années le retour au premier plan de leur équipe de football, depuis le départ réussi de Pete Carroll pour les Seattle Seahawks et la tourmente de l’affaire Reggie Bush. Le coach vainqueur du dernier Super Bowl a par ailleurs affirmé qu’il serait resté en poste à USC si il avait su que des sanctions allaient toucher le programme. Quoi qu’il en soit, il est trop tard pour ressasser le passé mais les Trojans peuvent dorénavant espérer revivre les heures glorieuses qu’ils ont déjà connu.

USC TROJANS
Pac-12 South
En 2013 :
10-4, 6-3 Pac-12. Remporte le Las Vegas Bowl contre Fresno State 45-20.
Head Coach : Steve Sarkisian, 1ère année (0-0) – Résultats en carrière: 34-29.
Coordinateur Offensif :
 Clay Helton.
Coordinateur Défensif : 
Justin Wilcox.
Titulaires de retour : 6 en attaque, 8 en défense, kicker, punter.
Joueurs-clés partis : RB Silas Redd, WR Marqise Lee, TE Xavier Grimble, C Marcus Martin, OT Kevin Graf, DE George Uko, OLB Devon Kennard, OLB Morgan Breslin, S Dion Bailey.
Joueurs à suivre : QB Cody Kessler, RB Javorius Allen, RB Tre Madden, WR Nelson Agholor, C Max Tuerk, RT Zach Banner, DT Leonard Williams, LB Hayes Pullard, CB Adoree’ Jackson, CB Josh Shaw, S Su’a Cravens.

Attaque : C’est surtout dans ce secteur que l’arrivée de Steve Sarkisian se fera ressentir. Up tempo, no huddle offense; des termes que la presse spécialisée s’est déjà habituée à utiliser pour qualifier le style offensif des Trojans cette année. L’ancien coach des Huskies devrait continuer de s’appuyer fortement sur le jeu de course, comme il a pu le faire avec Bishop Sankey à Washington.
Cependant, Sarkisian aura l’occasion de se reposer sur trois running backs de talent avec RB Tre Madden (703 yards au sol et 3 TDs en 2013), RB Javorius Allen (774 yards au sol et 14 TDs en 2013) et RB Justin Davis. Ces trois-là devraient se partager les portées, comme le faisaient Reggie Bush et LenDale White il y a quelques années… lorsque Sarkisian était assistant head coach à USC.
Le coach des Trojans devrait cependant moins se reposer sur ses tight ends puisqu’il ne dispose que du senior TE Randall Telfer et du true freshman TE Bryce Dixon dans ce secteur, après que TE Jalen Cope-Fitzpatrick se soit vu refuser le droit de jouer cette saison pour raisons académiques. Heureusement, il pourra compter sur un groupe de receveurs très bien fourni.
WR Nelson Agholor (56 réceptions, 918 yards, 6 TDs en 2013) est prêt à endosser le rôle de superstar, laissé vacant successivement par Robert Woods, puis Marqise Lee. Il sera épaulé par WR Darreus Rogers (22 réceptions, 257 yards en 2013), WR Victor Blackwell, le revenant WR George Farmer, enfin en forme après trois saisons à enchaîner les blessures, et les true freshmen WR Juju Smith et WR Ajene Harris, qui se sont révélés impressionnants durant le Fall Camp. Ancien quarterback, ce dernier est loué pour sa capacité à comprendre et anticiper le jeu et ses facultés athlétiques font de lui le principal prétendant pour le rôle de slot receiver.

QB Cody Kessler

L’éternelle inconnue demeure la ligne offensive, toujours bancale ces dernières années. Avec un coach de talent comme Tim Drevno mais surtout des joueurs enfin capables de relever le niveau, l’OL semble très prometteuse. Le géant RT Zach Banner paraît déjà indéboulonnable comme right tackle tandis que l’expérimenté C Max Tuerk occupera le poste de center, après avoir assuré comme left tackle l’an dernier. Si ce dernier a connu certaines difficultés de coordination sur les snaps, il semble s’adapter à son nouveau rôle. LT Chad Wheeler sera chargé de protéger le côté aveugle de QB Cody Kessler, tandis que le true freshman LG Toa Lobendahn sera aligné comme left guard, où il a déjà montré des dispositions extraordinaires.
Enfin, le maillon fort de toute l’organisation, le redshirt junior QB Cody Kessler (2967 yards, 20 TDs, 7 INTs en 2013), a toutes les chances de briller, bien que le jeu offensif de Steve Sarkisian soit porté principalement sur la course. Après s’être montré solide en 2013, où il a gagné sa place de titulaire face à un sérieux candidat, Max Wittek (qui devrait être transféré à Hawaii sous peu), Kessler a une fois de plus dominé la compétition pour le poste de quarterback face à l’ancienne recrue cinq étoiles, QB Max Browne. La touche Sarkisian permettra peut être au QB des Trojans de se révéler aux yeux du grand public, et des scouts NFL.

Défense : Une attaque up-tempo implique que la défense soit également plus souvent sur le terrain, et à intervalles plus courtes. Si la profondeur d’effectif est un problème pour USC, le talent ne l’est clairement pas. Avec des leaders à chaque position, en l’occurrence DT Leonard Williams (73 plaquages, 6 sacks en 2013) pour la ligne défensive, LB Hayes Pullard (94 plaquages en 2013) pour les linebackers et S Su’a Cravens (4 INTs en 2013) au sein de la secondary, la défense des Trojans dispose d’une force de frappe intéressante.
En ce qui concerne l’aspect tactique, la philosophie prônée par Justin Wilcox devrait être assez proche de celle de Clancy Pendergast, son prédécesseur au poste de defensive coordinator. C’est-à-dire que les Trojans devraient jouer la majorité du temps en 3-4 avec un joueur hybride linebacker/safety, dans le même rôle que Shaq Thompson à Washington.

DL Leonard Williams

Emmenée par le monstrueux DT Leonard Williams, qui s’est illustré toute la saison passée alors qu’il était blessé à l’épaule, la ligne défensive pourra également compter sur le gigantesque NT Antwaun Woods dans son rôle de nose tackle, ainsi que sur DE Claude Pelon, DE Delvon Simmons et DT Greg Townsend Jr. pour ne citer qu’eux. Le prometteur DL Kenny Bigelow s’est blessé pour la saison mais le coaching staff peut se passer de lui dans l’immédiat.
Autre grande perte en défense, LB Jabari Ruffin, également « out » pour l’exercice 2014 alors qu’il était promis à un poste de titulaire. Si LB Hayes Pullard est indéboulonnable au poste d’ILB, en tant que capitaine et leader de la défense, les autres positions restent ouvertes à la compétition. WLB Anthony Sarao semble avoir pris le meilleur sur WLB Lamar Dawson pour assister Pullard au milieu de la défense, tandis que OLB Scott Felix, OLB J.R. Tavai, OLB Quinton Powell ou encore le true freshman OLB Uchenna Nwosu devraient apporter leur vitesse et leur percussion sur les extérieurs.
La secondary affiche également de belles couleurs avec son féroce duo à l’arrière garde, composé de SS Gerald Bowman et FS Leon McQuay III, tandis que S Su’a Cravens devrait faire la navette entre l’escouade des linebackers et celle des safeties. Un rôle à la mesure de son talent, voulu par le coaching staff, qui lui permettra de s’épanouir et de participer à l’action au maximum.
Enfin, CB Josh Shaw est très attendu au tournant, alors qu’il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs à son poste du pays. Il sera épaulé par CB Chris Hawkins, qui a explosé durant cette offseason, et CB Kevon Seymour. Sans compter l’influence que pourrait avoir dans le jeu CB Adoree’ Jackson, recrue star des Trojans, qui a fait preuve de son potentiel tout au long du Fall Camp, et sur qui il faudra certainement compter dans les années à venir pour faire beaucoup parler de lui.

Equipes spéciales : Steve Sarkisian a apporté un peu de compétition à PK Andre Heidari, qui n’a jamais confirmé son exceptionnelle saison freshman, avec le recrutement de PK Matt Boermeester comme blue shirt. Jusqu’ici, Heidari mène la danse, en ayant notamment réussi un field goal de 40 yards, défi lancé par le coach, qui a permis à toute l’équipe de quitter l’entraînement vingt minutes plus tôt pour aller se jeter dans la piscine du Daland’s Swim Stadium, du haut du plongeoir. En ce qui concerne P Kris Albarado, il semble avoir progressé et pourrait bien se révéler très précieux quand l’attaque calera.

WR Nelson Agholor

On ne sait pas encore qui sera chargé de retourner les punts et les kickoffs, tant USC dispose d’athlètes capables d’exceller dans cette tâche, mais WR Nelson Agholor devrait continuer comme punt returner, après une impressionnante réussite dans cet exercice en 2013. Pour le reste, ST Soma Vainuku s’est déjà montré très en forme, avec notamment un coup de pied bloqué lors du dernier scrimmage des Trojans. En plus de ses fonctions de fullback, qui devraient être élargies avec les nouvelles dispositions offensives, Vainuku demeurera donc l’âme de ces special teams. Sans compter le renfort de ST Javorius Allen, qui a insisté pour évoluer dans ce secteur de jeu, en bon joueur d’équipe qu’il est.

Conclusion : Avec une défense qui pourrait bien s’avérer être une véritable force, il ne manque plus qu’à l’attaque no-huddle/up-tempo de Steve Sarkisian de fonctionner comme il le souhaite pour que cette équipe des Trojans cuvée 2014 retrouve sa place parmi l’élite du football universitaire. USC possède le talent et les joueurs nécessaires pour imposer son style de jeu agressif, à condition que la ligne offensive se montre enfin solide et que les blessures épargnent un effectif déjà limité, après plusieurs années de recrutement limité par les sanctions. Sarkisian escompte jouer une moyenne de 80 snaps offensifs par match, un défi difficile à relever, en particulier avec si peu de profondeur dans le roster.
Toutefois, les Trojans disposent d’un calendrier plutôt abordable cette année, si l’on excepte le second match de la saison avec un déplacement à Palo Alto pour affronter Stanford et une rencontre qui s’annonce déjà explosive au Rose Bowl, face à UCLA, en fin de saison. Aucune rencontre avec les terrifiants Ducks d’Oregon en vue, à moins que les deux équipes ne se retrouvent en finale de conférence. Un objectif réalisable pour USC, qui souhaite plus que jamais retrouver son aura et briller sur la scène nationale.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview