Suivez-nous sur

Portrait

Marqise Lee, l’étoffe des héros

Le receveur californien a fait du chemin depuis ses débuts hésitants avec USC il y a un peu plus d’un an. Il s’est imposé depuis comme l’une des pires menaces offensives du pays et personne n’a encore trouvé comment l’arrêter.

Il fallait du talent pour arriver à éclipser Robert Woods qui était considéré comme l’un des meilleurs receveurs à porter la tunique cardinal et or des Trojans depuis plusieurs années. Marqise Lee en a indéniablement. Recrue quatre étoiles à sa sortie de high school, le jeune athlète californien attend le dernier moment pour annoncer en direct lors du National Signing Day 2011 qu’il rejoindra USC la saison suivante. Envisagé par la plupart des observateurs et des fans comme un futur safety pour améliorer les soucis des Trojans en secondary, la surprise est de taille lorsque Lane Kiffin annonce que sa recrue jouera comme wide receiver.

Il faut dire que la classe de recrutement des Trojans compte déjà deux autres receveurs dont le prospect cinq étoiles George Farmer, considéré comme le meilleur à son poste dans tout le pays. La surprise est encore plus grande lorsque Lane Kiffin décide de titulariser Marqise Lee aux côtés de Robert Woods et Matt Barkley, deux superstars du college football, dès le début de la saison 2011.

Les débuts du jeune receveur sont encourageants même s’il se montre parfois imprécis et déconcentré, ce qui lui vaudra quelques drops. Puis Marqise Lee devient rapidement celui que l’on connait aujourd’hui comme l’un des joueurs offensifs les plus redoutables. Extrêmement rapide, habile de ses mains, le Trojan fait parler de lui au fil des matches et des touchdowns qu’il inscrit généralement sur de longues distances. Il excelle également sur les tracés de type slant.

Lorsqu’il ne reçoit pas le ballon, Lee est capable de réaliser d’excellents blocks pour ses équipiers lors de screen passes ou pour faire avancer le jeu au sol. Il s’illustre également en tant que kickoff returner. Ses innombrables qualités et son sens du jeu lui permettent de terminer sa première saison avec 73 réceptions pour 1 143 yards et 11 touchdowns. Marqise Lee est légitimement nommé Freshman All-American et il reçoit le titre de Pac-12 Freshman Offensive Co-Player of the Year qu’il partage avec De’Anthony Thomas, un autre phénomène offensif californien qui a croisé le chemin de Lee précédemment puisqu’il était un commit de longue date pour USC avant de changer d’avis pour rejoindre Oregon lors du National Signing Day. Pour l’anecdote, certaines rumeurs veulent que Thomas aurait décidé de larguer les Trojans pour les Ducks car il aurait eu peur de bénéficier d’un temps de jeu limité avec la présence potentielle de Marqise Lee en attaque.

Attendu comme le messie par les fans des Trojans pour la saison 2012 qui comptaient sur lui, Robert Woods et Matt Barkley pour emmener USC vers un énième titre national, le joueur devra malheureusement se contenter de suivre le BCS Championship à la télévision suite à la saison décevante de son équipe. Annoncé comme le meilleur duo de receveurs du pays, Woods et Lee portent l’attaque des Trojans cette année et le second a même pris la place du vétéran comme go-to-guy de Matt Barkley.

Avec déjà 76 réceptions pour 1 129 yards et 10 touchdowns, Marqise Lee devrait largement faire mieux que lors de sa saison freshman. Le receveur californien a même battu le record du nombre de yards à la réception sur une seule rencontre avec 345 yards le week-end dernier lors de la défaite des siens contre Arizona. Cette performance le classe à la troisième place dans cette catégorie au niveau FBS. Il aurait même pu entrer encore plus dans la légende s’il avait attrapé le ballon sur le hail mary désespéré des Trojans dans les toutes dernières secondes du match.

Pour l’heure, Marqise Lee est la plus grande satisfaction des Trojans cette saison et il est même considéré comme l’un des favoris pour le Heisman Trophy en compagnie de Collin Klein (Kansas State) et Manti Te’o (Notre Dame). A l’heure d’affronter Oregon, qu’il avait ridiculisé la saison passée en étant l’un des acteurs principaux de la victoire d’USC à Eugene (Oregon), le futur All-American peut déjà rêver d’ajouter à sa légende le fameux Biletnikoff Award qui récompense le meilleur receveur universitaire à l’issue de la saison, et surtout envisager une saison 2013 où il sera l’une des plus grandes vedettes du pays. Avant d’entendre son nom appelé dans les premiers à la draft NFL 2014 ? Probablement.

 

 

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Portrait