Suivez-nous

Notre Dame Fighting Irish

Notre Dame enfonce USC, 41-31

Résumé du match entre les Fighting Irish de Notre Dame et les Trojans de USC

Publié

le

Ils étaient huit à échouer avant lui. Clay Helton ne sera donc pas le premier coach de l’histoire de USC à remporter son premier match contre Notre Dame lors d’un déplacement à South Bend (Indiana).

En tête à l’entame du dernier quart-temps, les Trojans se sont écroulés offensivement et défensivement en fin de rencontre, #14 Notre Dame inscrivant 17 points dans le quatrième quart-temps pour sceller le sort d’une rencontre âpre et disputé. Score final : 41-31.

Au cœur du match, le duel entre WR Will Fuller (3 récéptions, 131 yards, 1 TD) et WR/CB Adoree’ Jackson (3 plaquages, 1 fumble forcé, 1 réception, 83 yards, 1 TD) s’est avéré intense. Les deux joueurs se sont rendus coup pour coup mais c’est bel et bien le receveur des Irish qui a triomphé, avec notamment une réception magnifique dans le dernier quart-temps malgré la pression du cornerback adverse. Le Trojan s’est davantage illustré en attaque, inscrivant un long touchdown sur son unique passe reçue du match. Comme Steve Sarkisian avant lui, coach Clay Helton semble réfractaire à l’idée d’impliquer plus régulièrement WR/CB Adoree’ Jackson en attaque, en dépit de ses formidables capacités de playmaker.

Du côté de la défense de #14 Notre Dame, les leaders ont tenu leur rang. LB Jaylon Smith (14 plaquages, 0.5 pour perte) et DT Shelton Day (4 plaquages) se sont montrés précieux contre la course, et même pour contrer le jeu aérien des Trojans, composé principalement de passes courtes. C’est bien là que le bât blesse pour USC puisque QB Cody Kessler (30/46, 365 yards, 2 TD, 2 interceptions) a de nouveau montré ses limites pour remonter une situation critique dans le dernier quart-temps.

Comme face à Washington il y a une semaine, le quarterback des Trojans n’a pu élever son niveau de jeu pour remettre son équipe en selle. Ses deux interceptions en fin de match, l’une sur une longue passe à destination de WR JuJu Smith-Schuster (6 réceptions, 139 yards, 1 TD) réussie par CB KeiVarae Russell (10 plaquages, 1 interception), l’autre sur une passe déviée dans le trafic et récupérée par l’ancien commit de USC S Max Redfield (4 tackles, 1 interception), ont permis aux Golden Domers de reprendre le contrôle du match et de s’assurer la victoire.

Alors que les Trojans devaient inscrire un touchdown et un field goal dans les dernières minutes pour s’imposer, Cody Kessler s’est avéré incapable de prendre les bonnes décisions, enchaînant les passes courtes au centre du terrain à des coéquipiers pourtant couverts et donc plaqués au sol immédiatement. Déjà pointé du doigt pour son imprécision dans la profondeur, le quarterback californien sort de deux rencontres où ses faiblesses ont été largement exposées et il semble désormais peu probable qu’il puisse être sélectionné à la prochaine draft.

En face, l’attaque des Fighting Irish a bien fonctionné, alternant le jeu au sol par l’intermédiaire de RB C.J. Prosise (19 courses, 143 yards, 2 TD) et le jeu de passe avec QB DeShone Kizer (15/24, 227 yards, 2 TD) aux commandes. À noter que Pat Haden, le directeur des sports controversé de USC, a quitté le stade avant le kickoff pour l’hôpital, après s’être senti faible. Il avait déjà été hospitalisé l’an dernier.

Notre Dame garde ainsi ses espoirs de playoffs intacts avec un bilan de 6-1, avant d’aborder sa bye week et une dernière partie du calendrier abordable, avec en guise de final une rencontre face à Stanford. Pour USC, la réception d’Utah au Coliseum la semaine prochaine s’annonce déjà compliquée. Les Trojans ont perdu leurs deux derniers matches à domicile.

Membre de l'équipe de The Blue Pennant depuis septembre 2013, Loïc s'est trimballé à travers les États-Unis en 2017 pour mieux comprendre le pas-si-petit monde du college football. Seulement deux contraventions pour excès de vitesse sur 20 000 km. Intime de Mark Sanchez, Sam Darnold et des cheerleaders de Wisconsin, promo '76. Label qualité TBP et Sécurité routière.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Notre Dame Fighting Irish

Fracture de la clavicule pour TE Cole Kmet

Le tight-end titulaire des Fighting Irish de Notre Dame devrait être indisponible de 4 à 10 semaines.

Publié

le

Crédit photo : Robin Alam/Icon Sportswire via Getty Images

Le junior TE Cole Kmet devait être l’une clés de l’attaque de Notre Dame en 2019. Il pourrait être écarté des terrains pour la quasi-totalité de la saison.

Victime d’une fracture de la clavicule et opéré il y a quelques heures, il devra attendre au moins un mois avant de reprendre le chemin de l’entrainement. Son absence pourrait même se prolonger jusqu’à deux mois et demi en fonction du temps nécessaire à sa convalescence.

Le tight end #1 des Fighting Irish sera donc absent pour le Big Game de la week 4 entre Georgia et Notre Dame au Sanford Stadium d’Athens (Géorgie).

Athlète multisport (il est aussi lancer dans l’équipe de baseball), TE Cole Kmet a réussi 15 réceptions pour 162 yards lors de sa saison sophomore. Sa contribution devait augmenter en 2019 suite au départ de TE Alizé Mack pour la NFL (drafté au 7ème tour par les New Orleans Saints).

Le junior TE Brock Wright et les redshirt freshmen TE Tommy Tremble et TE George Takacs seront donc appelés à compenser cette absence.

Lire la suite

Notre Dame Fighting Irish

CB Shaun Crawford se blesse gravement à l’entrainement

Le defensive back des Fighting Irish a subi une rupture du ligament antérieur du genou gauche lors d’un entrainement de l’équipe en début de semaine.

Publié

le

Crédit photo : SBT Photo/Michael Caternia

La poisse ne laissera donc jamais tranquille le defensive back des Fighting Irish, Shaun Crawford : pour la 3ème fois en 4 ans, il devrait manquer l’intégralité de la saison !

Selon le Irish Sports Daily, c’est lors d’un exercice en un contre un que le joueur senior se serait blessé. Ce serait pour lui un véritable coup dur après avoir été écarté des terrains en 2015 pour la même blessure au genou droit et en 2016 pour une rupture du talent d’Achille subie lors du 2ème match de l’année.

De retour l’an dernier, il a contribué au renouveau de la défense des Fighting Irish en réussissant 32 plaquages pour 2 INTs. Il a également récupéré 2 fumbles.

Titularisé à une seule reprise l’an passé, CB Shaun Crawford était pressenti pour débuter la saison comme titulaire avec le All-American, CB Julian Love.

Notre Dame débute sa saison 2018 face à Michigan, samedi 1er septembre.

Lire la suite

Alabama Crimson Tide

Alabama annonce une série aller-retour face à Notre Dame

Les deux programmes donneront le coup d’envoi des saisons… 2028 et 2029.

Publié

le

Crédit photo : Mike Ehrmann/Getty Images

Nous vous annoncions le mois dernier que deux des programmes mythiques étaient en pourparlers pour l’organisation d’une série aller-retour, c’est maintenant officiel : Alabama et Notre Dame s’affronteront lors de deux matchs organisés en 2028 et 2029 !

Les Fighting Irish recevront le Crimson Tide à South Bend (Indiana) lors du match d’ouverture de la saison 2028, le 2 septembre. L’année suivante, Alabama sera l’hôte de Notre Dame à Tuscaloosa, toujours en ouverture de la saison, le 1er septembre cette fois-ci.

Les deux programmes se sont rencontrés à sept reprises dans l’Histoire. Le dernier match entre Alabama et Notre Dame remonte au BCS National Championship Game remporté par le Crimson Tide sur le score de 42-14. Les deux équipes s’étaient également affrontées en postseason à l’occasion du Sugar Bowl en 1973 et de l’Orange Bowl en 1974.

Il faut noter que le déplacement des Fighting Irish au Bryant-Denny Stadium sera leur première visite dans l’Histoire dans le stade mythique du Crimson Tide. Alabama s’est déjà déplacé deux fois au Notre Dame Stadium, en 1976 et en 1987.

Lire la suite

Notre Dame Fighting Irish

DL Jayes Hayes va quitter Notre Dame via un transfert

Le joueur de ligne défensive senior des Fighting Irish a demandé à être transféré afin d’effectuer sa dernière saison d’éligibilité NCAA dans une autre université.

Publié

le

Crédit photo : Rick Kimball/ISD

Originaire de Brooklyn (New York), DL Jay Hayes a connu des hauts et des bas depuis son arrivée à South Bend (Indiana) avant de devenir un titulaire incontournable en 2017. Il a d’ailleurs débuté les 13 matchs des Fighting Irish l’an dernier.

Il a fait part de sa décision via son compte Twitter :

DL Jay Hayes a réussi 27 plaquages dont 3.5 pour perte et 1 sack en 2017.

Alors qu’il devait être redshirté lors de sa première saison, il a été contraint de jouer en raison d’un grand nombre de blessures au sein de la ligne défensive de Notre Dame en 2014. Il a finalement été redshirté la saison suivante avant de participer à 10 matchs en 2016 en tant que redshirt sophomore.

Du coup, ce prochain départ ouvre la voie aux deux prometteurs sophomores DL Khalid Kareem et DL Adetokunbo Ogundeji qui ont tous les deux brillé depuis le début du camp printanier des Fighting Irish.

Lire la suite

Articles les plus lus