Suivez-nous sur

Spring Practices

Les Trojans de USC ont-ils le potentiel d’un futur champion ?

Crédit photo : Luis Sinco, LA Times

Les Trojans de USC ont-ils le potentiel d’un futur champion ?

L’émergence d’une future star au poste de quarterback, comme ils n’en avaient pas connu depuis Matt Leinart, semble annoncer le retour au premier plan national des Trojans de USC dont les spring practices 2017 ont commencé le 7 mars.

En d’autres circonstances, un coach, qui n’a pas été choisi par un nouveau directeur athlétique et qui débute une saison avec une seule victoire en 4 matchs dont deux lourds revers face à Alabama et Stanford, aurait été remercié sur le champ. Le directeur athlétique Lynn Swann en a décidé autrement et a confirmé coach Clay Helton dans ses fonctions. Quelle bonne idée ! Les Trojans ont finalement conclu la saison 2016 avec 9 victoires consécutives et un succès épique dans l’un des Rose Bowls les plus excitants de ces dernières années.

C’est avec cet élan que le sophomore QB Sam Darnold et les Sud-Californiens ont débuté leur camp printanier mercredi dernier sans les playmakers JuJu Smith-Schuster, Adoree’ Jackson, Darreus Rogers et Justin Davis partis tenter leur chance chez les professionnels. Ces départs n’ont généré aucune inquiétude dans le staff des Trojans tant ils ont été capables d’accumuler un nombre insensé de prospects 4 et 5 étoiles depuis quelques années.

Après l’échec de l’expérience QB Max Browne à la tête de l’attaque de USC, coach Clay Helton a donné les clés du secteur offensif des Trojans à QB Sam Darnold au lendemain de la défaite à Utah, le 23 septembre dernier. USC n’a plus perdu depuis. Le diplômé Max Browne désormais parti à Pittsburgh, QB Sam Darnold est l’indiscutable titulaire et l’un des candidats pour le trophée Heisman 2017. On attend du quarterback dual-threat qu’il poursuive son développement et qu’il propulse les Trojans vers les sommets.

Toutefois, il devra assumer son nouveau statut sans sa cible préférée, WR Juju Smith-Schuster, le receveur le plus productif des Trojans depuis bien longtemps. Son successeur ne devra pas seulement remplacer sa production mais aussi son leadership. Heureusement pour le programme de Los Angeles, il semble toujours trouver les ressources lorsqu’il est temps de recharger les batteries particulièrement au poste de receveur. Ainsi, Patrick Turner a succédé au duo Dwayne Jarrett/Steve Smith. Damian Williams a remplacé Patrick Turner, puis ce fût au tour de Ronald Johnson de prendre le relais avant que Robert Woods et Marqise Lee deviennent successivement les WR#1. Nelson Agholor en 2015 et Juju Smith-Schuster en 2016 ont poursuivi la Tradition.

Prochain sur la liste : le sophomore WR Michael Pittman Jr dont le père a fait les beaux jours des Arizona Cardinals et des Tampa Bay Buccaneers dans la NFL. Il possède la taille, la puissance et l’agilité pour devenir la prochaine star des Trojans au poste de receveur, entouré par un solide groupe (Deontay Burnett, Jalen Greene, Tyler Vaughns, Steven Mitchell, Josh Imatobhebhe). Car c’est bien en élargissant le terrain à couvrir par les défenses adverses avec des stratégies avec multiples receveurs que QB Sam Darnold et le coordinateur offensif Tee Martin ont renversé la situation l’an passé. Ainsi, la pression pourrait être moins grande sur les épaules de l’inexpérimenté WR Michael Pittman Jr. WR Deontay Burnett, WR Steven Mitchell et WR Josh Imatobhebhe ont tous les trois participé à la reconquête de la saison passée et ils seront encore des pièces maîtresses l’an prochain avec pour mission de montrer l’exemple au true freshman 5 étoiles Joseph Lewis IV.

Autre sujet de préoccupation des Trojans à l’aube de ces spring practices 2017 : reconstruire la ligne défensive. Ce n’est un secret pour personne, l’ancien joueur de Utah, Stevie Tu’ikolovatu, était le coeur et l’âme de la défense des Trojans en 2016. Il est parti pour la NFL et laisse derrière lui un trou béant que le true freshman Jay Tufele sera peut-être amené à combler dès septembre prochain. Le coordinateur défensif Clancy Pendergast pourrait lui faire confiance ou espérer la montée en puissance du junior Malik Dorton ou du senior Kenny Bigelow Jr qui revient de blessure pour une dernière saison avec les Trojans.

C’est avec ces quelques interrogations que USC tentera de mettre la main sur son premier titre de conférence Pac-12 depuis… 2008 ! Une éternité pour un programme qui a été sacré à 38 reprises et 6 fois sur le plan national.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

2 Commentaires

2 Comments

  1. Usctrojans_87

    25 mars 2017 à 11h00

    J aurais une question,trevon sidney m avait fait forte impression dans the opening et il ne joue pas la question est pourquoi ?

    • mlagree

      29 mars 2017 à 18h15

      Malheureusement pour les Trojans de USC, Trevon Sidney est actuellement indisponible et pour une longue période. Il vient d’être opéré des deux hanches. Il ne devrait pas jouer en 2017.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Spring Practices