Suivez-nous sur

USC Trojans

Le lièvre et la tortue

Notre Dame et USC se rencontrent cette semaine au terme d’une saison où les espoirs des uns sont devenus les réalités des autres.

Notre Dame et USC sont certainement les deux programmes de football les plus prestigieux de l’histoire du sport universitaire. Avec vingt-trois titres nationaux, treize vainqueurs du Heisman Trophy et neuf cent quarante-quatre joueurs NFL à eux deux, ces deux places fortes du college football ont toujours lié leur destin comme les deux rivaux qu’ils sont devenus au fil du temps.  C’est encore plus vrai à moins d’une semaine d’une rencontre légendaire qui devrait marquer l’histoire de Notre Dame ou USC.

A l’aube de la saison, USC était considéré comme le favori pour détrôner Alabama du fauteuil de champion national. Classé numéro un de l’Associated Press Top 25 avant le premier match de l’exercice 2012, les Trojans partaient largement favoris pour la rencontre face à Notre Dame, non classé en présaison, dans le match qui devait boucler le calendrier des deux équipes. Maintenant que la bataille annuelle pour le Jeweled Shillelagh va se dérouler dans quelques jours, la situation est complètement retournée puisque ce sont les Fighting Irish qui sont désormais classés numéro un du pays tandis que les Trojans sont sortis de l’AP Top 25.

La descente aux Enfers s’est étalée sur toute une saison médiocre pour USC tandis que Notre Dame s’est appuyé sur sa solide défense pour gagner des places chaque semaine dans les classements. A l’orée des premiers matches, les Fighting Irish avaient comme objectif de se battre pour leur fierté et pour honorer leur passé glorieux tandis que les supporters remettaient régulièrement en cause le coach Brian Kelly pour son bilan décevant après deux ans à la tête de l’équipe.

 

A contrario les Trojans devaient dominer de la tête et des épaules leur division et leur conférence pour s’inviter au BCS National Championship Game. Leur coach Lane Kiffin auparavant décrié était l’homme de la situation après une fin de saison 2011 en trombe.

Le contexte de cette rencontre a vu ces tendances s’inverser pour le dernier match de saison régulière : Brian Kelly n’est plus menacé et ses joueurs sont en lice pour une participation à la finale nationale pendant que Lane Kiffin joue son job et que ses protégés n’ont plus que leur honneur à défendre, puisqu’ils sont éliminés de la finale de conférence Pac-12 et d’un bowl BCS après leur douloureuse défaite contre l’autre grand rival UCLA.

La rencontre s’annonce donc passionnante puisque chaque équipe a son destin en main : la fin d’un rêve à portée de main pour les Fighting Irish qui n’ont plus gagné le titre national depuis 1988 ou la fin de l’ère Kiffin pour USC. Les Trojans auront également à coeur d’empêcher leur plus grand rival d’avoir l’occasion d’ajouter une ligne à leur palmarès de titres mais aussi de bien faire pour le Senior Day de joueurs tels que T.J. McDonald ou Khaled Holmes.

C’est aussi une véritable opposition de styles entre Notre Dame qui s’appuie sur sa défense de fer et son leader Manti Te’o à l’opposé des Trojans qui comptent sur leur attaque explosive et le playmaker Marqise Lee. La clé du match viendra de la capacité de l’offensive line californienne à protéger le tout jeune mais non moins capable Max Wittek qui remplacera au poste de quarterback Matt Barkley, qui sera sur la touche pour son Senior Day au Coliseum suite à sa blessure à l’épaule.

Au moins l’absence de Barkley devrait contraindre Kiffin à utiliser plus qu’à l’habitude sa paire d’excellents running backs Silas Redd – Curtis McNeal. Mais il faudra tout donner face à une défense qui se place au premier rang national en moyenne en points encaissés par match (10.1), cinquième en défense contre la course (92.2 yards par match) et sixième en défense totale (287.8 yards).

L’attaque de Notre Dame est suffisamment équilibré entre le jeu de course et le jeu de passe pour poser des problèmes à la défense chaotique d’USC. Pour les Trojans le principal sera d’éviter de commettre autant d’erreurs que lors du fiasco du week-end dernier à UCLA.

Résultat des courses à la fin de la semaine avec à la clé une participation au BCS National Championship Game pour Notre Dame ou une victoire de prestige pour finir une saison cauchemardesque sur une note positive et un « ouf » de soulagement pour Lane Kiffin.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - USC Trojans